Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ven 12 Jan - 20:07
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur


Kumiko Abberline

On ne vit pas de la danse, on vit avec.



■ Fiche d'identité


Age & date de naissance : 17 ans, née le 6 juin 2000
Nationalité : Anglaise
Orientation sexuelle : Pour l'instant Hétéro
Année d'étude : 4ème année
Cursus choisi + spécialité : (pour les universitaires) //
Groupe : I don't care
Club(s) : Natation, Danse et Musique

■ Histoire





Avant de vous parler de moi, je vais vous parler de mes parents. Mon père est né en Angleterre, comme ses parents et ses grands-parents, mais sa famille est originaire du Maroc. Il a des cheveux très frisés, des yeux rieurs et est toujours très affectueux. Il a hérité de l’entreprise de prêt-à-porter de son père, et avec toute sa fortune. Du coup, il était toujours très occupé, et je ne l’ai pas beaucoup vu. Mes grands-parents sont morts bien avant ma naissance, et mon père était fils unique, et fâché avec le reste de sa famille alors je ne l’ai pas trop connue. Ma mère, elle, a grandi au Japon, à Hoshi. Elle vient d’une famille très modeste, et a toujours su garder le sens de l’argent malgré la petite fortune que nous possédons aujourd’hui. Mes parents se sont rencontrés quand mon père voyageait au Japon pour une conférence. Elle était chargée d’accueillir les participants, et il a flashé sur elle. Ce fut l’amour au premier regard, à les entendre. Ma mère m’a raconté que ça avait fait scandale dans la famille Abberline quand mon père l’a demandée en mariage, car tous pensaient qu’elle était simplement intéressée. Mais moi, je peux vous dire que les deux s’aiment sincèrement.

Le mariage fut somptueux, et mon père finit par couper les ponts avec sa propre famille pour ne pas avoir à supporter leurs remarques déplacées. Et c’est dans cette ambiance super familiale que je suis venue au monde. Kumiko Abberline. Ca ne va pas très bien ensemble, pas vrai ? En fait, je porte le nom de mon père, mais c’est ma mère qui a insisté pour que j’aie un prénom japonais, et visiblement elle a réussi à convaincre son mari. Kumiko, ça signifie “Enfant avec des tresses”. Je ne sais pas pourquoi elle a choisi celui-là, parce que je ne me souviens pas qu’elle m'ait fait une seule fois des tresses. Après moi, vint le tour des jumeaux, ces deux petites têtes de mule que j’aime quand même de tout mon coeur. On a que deux ans d’écart, alors on est très proches tous les trois.

Nous avons été élevés dans un mélange de traditions japonaises et marocaines. Je suis fière de ce métissage, car il me vient de tous mes ancêtres et je trouve ça très important. J’ai appris à parler anglais à l’école et avec mon père, tandis que ma mère m’enseignait le japonais, ce qui fait qu’aujourd’hui je suis totalement bilingue à l’oral. Ce n’est pas la seule chose qu’elle ai ramené du Japon. Comme beaucoup d’enfants là-bas, nous avons été élevés avec le culte de la réussite et de l’excellence. Il fallait que nous soyons brillants, un point c’est tout. Heureusement, nous n’étions ni stupides, ni des empotés. J’ai donc commencé la danse à l’âge de 4 ans, et le piano à 6 ans. Si au début c’est ma mère qui m’a forcée, j’ai très vite découvert une passion pour ces deux disciplines qui se mariaient très bien entre elles d’ailleurs. Au début je n’avais qu’un cours par semaine, puis je suis très vite passée à deux, voir trois quand j’étais disponible le week-end.

Mon enfance se résume donc par la danse, et la musique. J’étais douée, indéniablement, et je pouvais vu le prix des cours et leur fréquence. J’ai d’abord commencé par la danse classique, puis j’ai essayé la danse moderne-jazz. Les deux me plaisaient, même si j’avoue préférer le ballet. Mes vacances étaient elles aussi rythmées par la danse : comme les cours à l’école de danse s’arrêtaient, j’avais droit à un professeur particulier, et à des stages de danse également. C’est ainsi que j’ai pu m’essayer à beaucoup de styles différents : cha cha, tango, danses orientales, et même hip hop. Je ne maîtrise aucune de ces danses comme je maîtrise le classique, mais c’était très amusant de découvrir d’autres façons de danser. Ca a d’ailleurs beaucoup influencé mes futures performances. Vous devez vous dire que toute cette pression était un calvaire, mais moi, j’adorais vraiment ça. Bien sûr, cela ne me laissait que très peu de temps pour mon temps libre, et mes amies. Car en plus de toutes ces activités extra-scolaire, j’ai dû supporter un professeur particulier pour mes cours à partir de 10 ans, ce qui me prenait encore plus de temps. Je me souviens que j’avais le droit d’inviter une ou deux copines le mercredi, de 16h à 18h, mais pas plus. Alors oui, mes résultats étaient plus que satisfaisant, mais je crois que je voulais simplement un peu de temps pour moi.

La Secondary School fût pour moi une étape importante de ma vie. C’est là que je me suis fait les quelques amis qui me sont encore très chers aujourd’hui, et que j’ai découvert l’amour aussi. Il s’appelait John, et j’en était folle. Malheureusement, on ne pouvait pas beaucoup se voir, et je crois que c’est ça qui a conduit à notre rupture. Mais malgré ça, il reste encore aujourd’hui mon meilleur ami, et je sais que je peux compter sur lui. C’est également là que j’ai découvert que parfois, tout ne se passe pas comme on l’avait prévu. Quand j’avais tout juste 15 ans, lors du spectacle annuel de danse, je suis tombée lors d’un porté en plein sur mon genou. Le choc a totalement brisé mon os, ce qui a nécessité la pose de broches pour le réparer. Pendant 3 mois, je ne pouvais pas bouger la jambe. Puis, une fois mes broches retirées, j’ai dû réapprendre à marcher. Mais le pire dans tout ça, c’est que je ne pouvais plus danser. La rééducation a prit du temps : presque un an au total. La natation m’a beaucoup aidé à reprendre le contrôle de ma jambe, mais je ressentais toujours une vive douleur lorsque j’essayais de danser. J’étais inconsolable. Ma famille et John ont beaucoup été là pour moi, ce qui m’a beaucoup aidé. Cependant, malgré tous leurs efforts, ils n’ont pas pu m’empêcher de sombrer. La fille joyeuse et pleine de vie que j’étais autrefois s’est peu à peu éteinte, et j’ai commencé à ressentir un besoin d’indépendance grandissant. C’est pour ça que je voulais absolument une nouvelle couleur, des piercing, un tatouage … Je crois que la danse était toute mon identité, et que maintenant que je l’avais perdue, je devais m’en trouver une nouvelle. Je n'ai pas vraiment réussi à combler le vide qui empli maintenant mon coeur, et même si je fais croire aux autres que je vais mieux, je crois que rien ne pourra jamais remplacer la danse à mes yeux.

Il y a quelques mois, ma grand-mère maternelle a eu un accident de voiture, et est maintenant en fauteuil. Ce fut un énorme choc pour ma mère, qui ne pouvait pas la laisser seule au Japon, surtout que mon grand-père n’avait plus toute sa tête. Aussi, après de longues heures de négociations, mes parents ont décidé d’aller s’installer au Japon afin d’aider mes grands-parents. Après tout, rien ne retenait mon père en Angleterre, il pouvait très bien gérer son entreprise depuis le Japon. Le temps de préparer le déménagement, et nous étions tous en route pour le pays du soleil levant. Mes parents ont réussi à nous inscrire à l’académie Chisê grâce à mes résultats convenable, et des frais d’inscription assez honnéreux. C’était, d’après eux, une chance inouïe de mettre un pied dans le monde du travail. L’académie avait très bonne réputation, et j’avais hâte de la découvrir, surtout que j’avais réussi à obtenir une place au pensionnat, ce qui me permettait de prendre un semblant d’indépendance. Je décidai de m’inscrire au club de danse pour reprendre en douceur, ainsi qu’au club de musique et de natation. J’espérais sincèrement me sentir bien dans cette nouvelle école. Pour me préparer à cela, ma mère nous avait fait prendre des cours de japonais afin de comprendre les kanji, et de pouvoir les écrire. Même si ce n’était pas évident, je savais écrire dans un japonais simple même si je faisais encore beaucoup de fautes.

Et ainsi me voilà, prête à affronter une nouvelle école. Je n'ai pas vraiment peur de ne pas m'intégrer, je sais que je n'ai pas besoin d'être beaucoup entourée pour me sentir bien. Et je trouverai bien quelqu'un avec qui je m'entendrai bien. Je n'ai pas vraiment envie de passer ma scolarité à fond sur les études et la musique cette fois. Maintenant que j'ai cette indépendance, je veux en profiter, découvrir ce que c'est qu'être étudiante, les fêtes, et toutes ces choses que je n'ai pas eu l'occasion de faire avant. Peut-être que je pourrais enfin décider comment vivre ma vie, après tout.  


■ Physique


Née d'un métissage entre une mère japonaise et un père d'origine maghrébine, il est plutôt difficile de deviner d'où je viens au premier coup d'oeil. Pour commencer, je ne suis pas une fille très grande, mais je ne suis pas petite pour autant. Je me mesure pas tous les jours, mais je dois faire à peu près 1m70. J'ai une silhouette fine, que j'entretiens un peu malgré moi avec le sport et mon alimentation. Peut-être que les recommandations incessantes de ma mère ont fini par me rentrer dans le crâne ... Ma peau est basanée mais pas très foncée pour autant. En même temps les séances de bronzage, c'est pas trop mon truc. Mes yeux en amande rappellent mes origines asiatiques, et leur iris gris foncés me donnent un regard intense et profond, d'après mon ex-copain. Mes cheveux sont totalement noisr à l'origine, mais je les teins depuis que j'ai 16 ans. Mon père a failli avoir un choc la première fois qu'il m'a vu revenir de chez le coiffeur avec des mèches roses, mais ça a bien fait rire ma mère. Comme elle a grandit au Japon, elle est plutôt cool sur ce genre de trucs. Aujourd'hui, j'ai un tie and dye bleu électrique, et ça me plaît bien, même si j'ai un peu peur qu'ils décolorent à force d'aller à la piscine. Du coup je renouvelle ma couleur très régulièrement pour ne pas qu’elle tire sur le vert.

Mon visage n'est pas original, et je ne me qualifierais pas de beauté fatale même si je dois avouer que je ne me trouve pas laide quand je regarde dans un miroir. Fin et allongé, il se perd presque dans mon épaisse chevelure. Il est très expressif, et ce n'est pas très difficile de deviner mes émotions en regardant mes traits changer. Outre mes yeux gris, j'ai un nez un peu aplati et des lèvres épaisses. Quand je souris, on peut voir une fossette apparaître sur ma joue droite, tandis que la gauche reste parfaitement lisse. C'est un détail qui m'a toujours amusée. J'ai des joues un peu creuses, et c'est quelque chose que je déteste car elles me donnent l'impression d'être trop maigre. Mon menton est pointu, et si on regarde bien on peut voir une petite tache de naissance à la forme indéfinissable juste au bout de ce dernier. Elle continue d'ailleurs un peu sous mon visage. Mes sourcils sont épais, mais je ne veux pas trop les épiler car j'ai peur de ressembler un jour à une de ces vieilles femmes obligées de les dessiner avec un crayon. Je me contente juste d'arracher ce qui dépasse. Je suis capable de lever un seul sourcil quand je suis intriguée, ce qui me fait beaucoup rire. Que dire de plus ... J'ai les oreilles percées sur le lobe et en haut aussi, mais je ne mets pas tellement de boucles maintenant. Ça date d'une époque où je voulais à tout prix avoir un piercing, ce que mes parents refusaient catégoriquement. Un lot de consolation, en quelque sorte.

Quant à mon corps, je l'aime bien malgré ses quelques imperfections. Je fais partie de ce genre de filles qui ne complexent pas trop, même si ce serait mentir si je disais que je le trouve parfait. Par exemple, ma pilosité est un véritable problème pour moi. Je suis obligée d'aller chez l’esthéticienne régulièrement, sinon je me transforme en chewbacca version fille. En plus de ça, j'ai un nombril qui ressort, dû à un problème quand on a coupé mon cordon ombilical parait-il. Je trouve ça très moche, et c'est pour ça qu'on ne me verra pas en maillot de bain deux pièces, sauf si je n'ai vraiment rien d'autre sous la main. A part ces détails, je me trouve jolie. J'ai une carrure assez musclée, mais beaucoup moins depuis que je ne pratique plus la danse. Je n'ai pas une poitrine hyper développée, mais je suis pas une planche à pain non plus donc ça me va même si parfois j'aimerais qu'ils soient un peu plus gros. J'ai très peu de grains de beauté comparé à d'autres personnes, ce qui ne me dérange absolument pas car je trouve ça très laid. J’ai sur l’épaule droite une petite cicatrice due à une chute de vélo quand j’étais petite, ainsi qu’une autre bien plus grande sur le genou, due cette fois à un accident de danse. On a du me poser des broches, et cela reste très traumatisant pour moi.

Je ne suis pas une fille hyper coquette, mais j’aime bien être jolie et bien habillée. Je me maquille tous les jours, mais de façon naturelle : un trait d’eye-liner, un peu de mascara, de quoi camoufler mes cernes et mes boutons, et une touche de gloss ou de baume à lèvre selon mes envies. Ma garde robe est … totalement incohérente. Le point commun, c’est qu’en général je préfère les vêtements simple aux strass et aux paillettes, mais pour le reste je suis capable de mettre un sweet à capuche, et le lendemain une robe près du corps. Je m’habille selon mon humeur et mes envies, et je n’aime pas devoir me limiter à un style. Ce qui est un peu difficile, c’est d’assortir mes cheveux avec ma tenue, mais je me débrouille pas trop mal. Je met rarement des bijoux, à part de temps en temps des boucles d’oreille. Je porte toujours autour du cou un médaillon en argent qui peut s’ouvrir et qui contient une photo de moi en ballerine, cadeau d’un ancien petit ami qui est aujourd’hui l’un de mes meilleurs amis. Il me l’avait offert quand j’étais à l'hôpital.


■ Caractère


Je suis avant tout une fille simple qui déteste se prendre la tête. Si quelque chose me contrarie, je préfère m’en aller plutôt que chercher le conflit. Je trouve que cela ne rime à rien de jouer à qui aura le dernier mot, cela ne me dérange pas de céder cette place aux autres personnes. Pourtant, je suis capable de me mettre vraiment en colère quand quelque chose me tient à coeur. Dans ces cas-là, je parle un mélange de japonais et d’anglais assez dur à comprendre, mais avec l’émotion je suis incapable de dissocier mes deux langues maternelles. D’ailleurs, ce sont souvent mes émotions qui guident mes actes. En effet, j’ai plus tendance à écouter mon coeur que la raison, ce qui parfois peut me jouer des tours. Cela ne veut pas pour autant dire que je suis impulsive, car j’ai un caractère plutôt calme.

J’étais autrefois une fille passionnée et pleine d’espoirs, mais aujourd’hui j’ai beaucoup tendance à être défaitiste. J’ai peur de beaucoup de choses : de ne jamais pouvoir danser, de ne pas trouver ma place dans cette académie, de ne pas réussir plus tard dans ma vie … C’est ma mère qui est un peu la cause de toutes ces angoisses. Elle n’arrêtait pas de me répéter quand j’étais plus jeune que je devais avoir un bulletin exemplaire si je voulais faire quelque chose de ma vie, et cela a fini par devenir une évidence pour moi. Peut-être est-ce dû à un manque de confiance en moi …

J’aime beaucoup la musique, elle fait partie intégrante de ma vie. Je suis très douée au piano, et je chante plutôt bien selon moi. Mais je n’ai encore jamais osé chanter en public. Je suis un peu timide comme fille, et j’ai du mal à délier ma langue parfois. Mais dès que je suis lancée, je n’ai aucun mal à tenir une conversation. J’aime rire, et faire rire les autres aussi. Il peut m’arriver d’être très taquine avec ceux que j’apprécie, car c’est une marque d’affection pour moi. Je suis également très tactile, et j’aime beaucoup les câlins. Cela peut parfois gêner les autres, mais je n’y peux rien, je ne contrôle pas forcément. La chose que je déteste le plus au monde, c’est perdre une amitié. Cela me met dans un état de tristesse tel que je peux en perdre l’appétit. Je ne sais pas pourquoi cette perte m’angoisse tant, car je sais bien que tout ne dure pas toujours éternellement. Mais cela reste quelque chose que je redoute beaucoup.

Je suis une amie fidèle, et on peut toujours compter sur moi. En revanche, je suis plutôt rancunière, et très têtue dans ces cas-là. Même si cela me rend triste, je suis incapable de pardonner facilement à une amie, car j’ai beaucoup trop de ressentiment. Quand je n’apprécie pas quelqu’un, il le sait tout de suite. Je ne suis pas le genre de fille à faire des faux sourires et des mesquineries dans le dos. Au contraire, je suis plutôt franche et directe. Je m’en fiche de blesser ou de contrarier : tant qu’il ne s’agit pas de mes amis, je ne tiens pas particulièrement à être appréciée.

Je suis une fille très studieuse à l’école, de part mon éducation. Même si les mauvaises notes ne sont pas une catastrophe pour moi, je préfère quand même avoir de bonnes notes. Outre les cours et le piano, j’étais également une excellente danseuse avant mon accident. Je pratiquais plutôt la danse classique et moderne-jazz, mais j’ai pu expérimenter beaucoup de styles différents, ce qui m’a permis d’aborder la danse avec un angle nouveau. Aujourd’hui, je ne saurais dire si je suis toujours la même. J’ai un peu d’appréhension à danser, car j’ai peur de tomber de nouveau. Mais il faudra bien que je dépasse cette peur … Je pratique la natation depuis toujours, car nous avions une piscine dans notre maison en Angleterre. Mais j’ai surtout commencé à m’y mettre sérieusement avec ma rééducation, et j’ai continué ensuite. Avec la danse en moins, il fallait bien trouver un sport à pratiquer.

Même si j’ai une culture assez bonne, je dois avouer que je suis une bille dès qu’il s’agit de films ou de séries. Je n’en ai regardé que très peu, et ceux que j’ai vu avaient toujours un rapport de près ou de loin avec la danse ou la musique. Quoi que j’ai toujours refusé de regarder Sexy Dance … Ce que je préfère dans un film, c’est la bande son. Je trouve que c’est ce qui fait toute l’ambiance d’un film, et il m’est arrivé de rêver pouvoir en composer un jour.

Pour finir, je dirais que je ne suis pas très fêtarde. Je n’ai pas eu l’occasion de sortir beaucoup, soit à cause de mon jeune âge, soit à cause de mon emploi du temps chargé. Qui sait, peut être l’un de vous saura me sortir de ma coquille, et m’ouvrir au monde de la fête ! Je ne fais pas particulièrement attention à mon physique, et je ne tiens pas particulièrement à être la plus belle. En ce moment, j’ai plutôt tendance à me laisser porter et attendre que quelque chose m’arrive. Je suis un peu une ado en crise, selon ma mère. J’ai ce besoin de défier les limites et d’être différente des autres. Je crois que j’ai simplement envie de savourer ma liberté nouvelle, et je suis déterminée à ne laisser personne décider à ma place.


■ Et vous ?

Prénom/Surnom : (Facultatif) Mini
ge : 22 ans et toutes mes dents
Que pensez vous du forum à première vue ? Même s'il n'y a pas énormément de membres, ça me plait :3 Je pense que vous êtes une communauté sympa et j'ai hâte d'en faire partie. Niveau design, il est joli et sobre ce qui est un point positif selon moi, même si je trouve le corps central un peu large (mais ça c'est juste mon avis x3). Et pour le BG, je trouve ça très chouette d'avoir écrit l'histoire de l'école depuis si longtemps avec autant de détails, bravo :3 C'est assez rare pour être souligné :p  
Et comment avez-vous connu le forum ? Sur un top site o/ Celui spécial School RPG
Qu'avez-vous mangé ce matin ? Code bon!
Autre : Non je n'ai rien à ajouter :3

Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Jan - 23:11
M • Lycée - 2ième année
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour !

Bienvenue sur Hoshi no Mûsu !

Si elle veut s'amuser avec une pote, y'a Akarui qui est toujours prête à faire la folle.
Sinon, dis à Kumiko de faire gaffe, y'a Ivy caché dans les placards de l'établissement (et il mord, c'est un sauvage =c)

Bonne chance pour ta validation !
Revenir en haut Aller en bas
Sam 13 Jan - 0:40
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur
Merci pour ton message de bienvenue :3

Ahah, j'y penserai, et je la préviendrai ;)
Revenir en haut Aller en bas
Sam 13 Jan - 11:40
S • Université - 3ième année
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Université - 3ième année
Bonjour Kumikoooo o/

Bienvenue sur le forum! Merci de ton inscription! Je vais m'occuper de ta fiche!

Histoire :
-> Ton histoire est tristement réaliste :'( Ça fait penser à pas mal de sportifs qui ont dû arrêter pour cause de blessures. Tout est très bien, très clair et très précis!

Physique :
-> Très bien là aussi, parfaitement détaillé et agréable à lire!

Caractère :
-> J'ai longtemps hésité avant de me décider si oui ou non tu faisais partie du groupe "I don't care" mais la dernière phrase de ta description de caractère m'a convaincu!

Bon eh bien, je n'ai aucune question et rien qui ne m'empêche ta validation! Alors je t'annonce que tu es officiellement un membre de notre forum o/ Félicitations!!
Voici les liens dont tu auras besoin pour bien démarrer ici :
- Classes.
- Rang.
- Avatar.
- Le pensionnat puisque tu as choisi l'internat.
- Clubs.
- Journal Intime.-
- Rps.
Et surtout n'oublie pas de venir sur Discord, tu trouveras le lien à droite du forum, le petit chat là =3
On est tous là-bas pour discuter, faire connaissance et ça donne aussi pas mal de rps ;)

Si tu la moindre question ou le moindre souci, n'hésite pas à nous mp ou à retourner dans le sujet "questions diverses", on pourra aussi te répondre sur Discord.
Amuse-toi bien et merci encore!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sam 13 Jan - 11:57
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ~

Merci à toi de t'être occupé de ma fiche aussi rapidement

C'est vrai que j'ai beaucoup hésité entre "I'm passionate" et "I don't care", mais je me suis dit que sa passion était un peu éteinte, et qu'elle avait plus sa place dans l'autre groupe :p Ce n'est pas évident de trancher parfois x3

Je vais m'occuper de ça, et je n'oublierai pas de passer vous faire une coucou sur discord ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Sam 13 Jan - 16:23
M • Université - 1ière année
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur
COUCOU!

BIENVENUUUUUUE! Au plaisir de te croiser dans le club de natation et peut-être d'Rp avec toi!
*lance des coeurs*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Votre personnage :: Étudiants & Voyage Scolaire (lycée, université) :: Fiches validées (2018) :: Lycée-