Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Mer 3 Jan - 19:07

Lepetit Vagabond

Courage, fuyons!




■ Fiche d'identité


Âge & date de naissance : 13 ans et demi... bientôt!, 19 août 2004
J'aimerais préciser qu'en réalité, on n'en sait rien. Le 19 août a été décidé bien plus tard dans sa vie.
Nationalité : Japonaise
Orientation sexuelle :  Les filles, c'est beurk. Les mecs c'est drôle. (Non intéressé, point final... On verra bien dans plusieurs années.)

État civil : (marié, veuf, célibataire ...) Célibataire
Profession : 12 ans d'expérience de vagabond! Accessoirement, il rend des services à ceux qui paient.
Groupe : Underground


■ Physique


Lepetit mesure 1m33 (et demi) pour 28 kilos. Et oui, vous vous attendiez à quoi avec ce nom? Pour ceux qui se demandent, c'est dessous de la moyenne de cet âge-là. Pas mal en dessous... Espérons que la croissance agisse? Ou pas. Il n'aurait plus de vêtement. Parlons-en, d'ailleurs. C'est simple, il porte toujours les mêmes. Les mêmes quatre vêtements. Enfin, il ne les a pas toujours portés, mais il vient de se les offrir, alors il n'est pas près de changer, normalement! Il avait grandi (la bonne blague!) pas mal ces derniers mois et les derniers ne couvraient plus assez son corps frêle et mince pour le réchauffer. Donc, un manteau brun, avec le col muni de fausse fourrure. Il lui avait été donné, sinon cela aurait été bien trop cher pour ses faibles moyens. Et l'été? Bah il l'attache à sa hanche, le porte à l'épaule ou le met dans un sac. Se séparer de ses biens serait une grande erreur pour un sans-abri d'expérience comme lui. De plus, les nuits sont parfois fraîches. Malheureusement, celui-ci protège mal de la pluie... Tant pis, il choisira mieux la prochaine fois- pas qu'il ait choisi celui-là, comme dit plus tôt. De toute façon, généralement, quand il pleut, il essaie d'être à l'abri le temps que ça se tasse. Mais il n'est pas toujours très bien accueilli et parfois, il doit se rendre à des endroits. Il écope donc d'un trajet sous la pluie! Enfin, parfois le bus le laisse monter sans qu'il paie. Il lui arrive aussi d'être clandestin... En dessous, se trouve un T-shirt beige, très banal. Pour ce qui est de son pantalon, c'est un simple jogging gris. Il porte également des chaussures de course grise assez usée malgré le fait qu'il vient de les acquérir. Mais très franchement, vous le verrez (si vous le voyez) le plus souvent avec celles-ci à la main ou avec les lacets attachés, souliers pendus à son cou. Pour finir, il se déplace souvent- voir presque tout le temps avec un sac à dos gris et noir qu'il attache en plus à sa taille pour éviter qu'il lui nuise. En dehors de cela, il a les yeux marron, les cheveux noirs et la peau relativement pâle malgré tout le temps qu'il passe à l'extérieur. Oh, un dernier détail. Parce qu'on juge si facilement... Il n'est pas sale. Chaque trois jours (précisément, bien que parfois il saute/se rapproche d'une journée s'il sait qu'il va pleuvoir durant la nuit) il sacrifie un peu de son économie pour prendre une chambre dans un café internet où il peut se laver lui et ses vêtements. Il en profite aussi pour charger son cellulaire ainsi que son chargeur portable- tous deux trouvés dans les poubelles, mais nettoyé avec une brosse à dents... Volée. Il aime bien se promener avec de la musique, il a donc souvent des écouteurs sur la tête alors qu'il chantonne en souriant...


■ Caractère


Lepetit Vagabond est rempli de défaut. Déjà, son plus grand: Il est vaniteux. Il s'adore. Imbu de lui-même à l'excès. Qui c'est le meilleur? C'est Lepetit Vagabond! Ensuite, son attitude histrionique peut agacer plusieurs personnes. Toujours à essayer d'attirer l'attention celui-là, il s'amuse, il joue à un jeu, il n'est jamais sérieux, pire: On ne sait jamais s'il est honnête ou s'il joue la comédie. Sans parler de son côté manipulateur. Il adore jouer avec les sentiments des gens pour avoir ce qu'il veut. Oui, c'est un autre point négatif de Lepetit Vagabond, il est égoïste et possessif. Pas à un point où il n'est pas possible d'avoir quoi que ce soit de lui, non. Seulement, il faudra le gagner... Et surveiller ses affaires. Bref, c'est un pitre, un bouffon et quelqu'un de malhonnête en plus! Sans parler que c'est le meilleur quand il s'agit de fuir...

...À première vue. Parce qu'en réalité, Lepetit Vagabond est évidemment plus profond que cela. Il est vrai qu'il peut sembler crâneur à prime à bord, mais en réalité, cela cache son manque de confiance en lui. Il aurait aimé être un petit garçon normal- avoir de vrais amis... Mais il n'en était pas capable, ou en tout cas, il ne s'en sentait pas capable. Il est aussi juste de dire que notre mendiant cherche à attirer les regards, mais c'est surtout l'approbation qu'il aimerait obtenir. On peut considérer que ce bohème n'est pas sérieux, qu'il prend la vie comme un jeu, mais n'est-ce pas là une qualité, voir une admirable façon de s'en sortir au vu de sa condition? Pour ce qui est du fait d'être menteur, maniganceur ou même- acteur. Cela fait partie de ses- peut-être mauvaise- façon de s'amuser, mais surtout... D'obtenir ce qu'il n'aurait pas pu avoir autrement. S'il était plus vieux, on pourrait tout simplement dire que c'est un charmeur. Pour l'instant, il est... Mignon. Quand il veut. Voleur? Bah, heu... On ne peut pas tout excuser à ce petit truand, effectivement. Il lui arrive de voler, la morale- vis-à-vis des possessions- ne l'a pas atteint, c'est navrant. Malgré cela, on pourrait tout de même préciser qu'il est travaillant, qu'il n'a jamais refusé d'aider... Il travaille régulièrement pour les gens qui lui demandent. Dommage que ce soit de dangereux criminels mafieux. Pas qu'il fasse quoi que ce soit de grave, par contre! De petites livraisons par là, porter un message là-bas, faire une diversion comme ça...

Et puis, il n'est pas lâche! Il faudrait arrêter de toujours le rabaisser, il en a marre! Il lui arrive souvent de fuir, c'est même sa spécialité. Son atout. Mais s'il doit si souvent fuir, c'est parce que c'est un aventurier! Ceux qui errent ne sont pas forcément perdus. Il adore sa vie, c'est pour cela qu'il y est. Il essaie seulement d'en combler les défauts comme il peut. Déjà, il a une soif d'apprentissage. N'est-ce pas là une qualité qui mériterait d'être plus présente chez les étudiants de cette ville? C'est d'ailleurs ce qui a fait de lui quelqu'un de très débrouillard. Et puis, comme il souhaite être apprécié, il aime aussi rendre des services... Et puis, s'il fuit régulièrement ses problèmes, il peut aussi lui arriver d'être téméraire, si vous êtes dans le besoin, il n'hésitera pas à se sacrifier.


■ Histoire


Si on demandait aujourd'hui au Vagabond de raconter sa vie, il vous dirait probablement à quel point le poisson qu'il a pêché le matin même était gros et délicieux, ou s'il vous fait vraiment confiance- ce qui n'est probablement le cas de personne de toute façon- de quelle façon il a réussi sa dernière commission, ou peut-être narrerait-il sa plus récente fuite, ou peut-être peindrait-il comment il était arrivé au bout d'une aventure quelconque. Parce que c'est ainsi que Lepetit Vagabond vit sa vie: Quotidiennement, au jour le jour, sans se soucier du passé et très peu du futur. Savoir s'il allait pleuvoir durant les trois prochains jours était largement suffisant dans la vie après tout. Il pourrait aussi parler de ses nombreuses passions: En dehors des problèmes qu'il s'attire, il aime bien lire des mangas, écouter de la musique, entourlouper des gens, marcher, pêcher, grimper, escalader, courir, et... et... Il aime la vie.

Mais si l'on veut un peu plus d'information... Ce ne sera pas possible. Déjà, parce qu'il n'aura pas envie d'en parler. Cela enlève déjà la plus grande source d'information. Ensuite parce qu'il n'existe en réalité personne qui n'est traversé le temps à ses côtés. Je vais donc devoir raconter sa vie sous forme d'événement, en précisant aussi quel est son point de vue sur ceux-ci.

Déjà, sa naissance. Lepetit Vagabond ne sait rien de sa naissance. Qui ses parents étaient-ils? Deux sans-abris à peine majeurs. L'une tentait de vendre ses charmes, l'autre avait à peine les moyens de se les payer. Et voilà qui résume assez bien le tout... Neuf mois plus tard, elle mourut en donnant naissance sous un pont alors que son géniteur masculin n'était même pas au courant de sa grossesse. Pour ceux qui se demandent, il n'a jamais su qu'il était père. Ce sont d'autres sans abris qui le trouvèrent alors qu'il pleurait, toujours attaché à sa mère. On le sépara de son cadavre et s'occupa de lui. Enfin, c'est ce que l'on lui a rapporté par la suite. La vérité est inconnu de tous, ses géniteurs étant introuvable, si ce n'est le corps de sa mère.

Ici commence les souvenirs du Vagabond. Il n'a jamais eu de parents adoptifs, enfin, pas deux. Ils étaient un groupe entier à s'occuper de lui. Ne dit-on qu'il faut tout un village pour élever un enfant? Ils avaient tous un nom comme lui. Un était le Barbue, l'autre la Vieille sournoise, l'autre Ventrue, etc., etc. Ainsi devint-il le petit vagabond. Ou plutôt Lepetit Vagabond! D'où venait ce nom? C'est à l'âge de six ans, alors qu'on commençait à essayer d'en faire un membre productif du groupe, qu'il s'était faufiler derrière un riche homme d'affaires, avait pris son porte-feuille dans sa poche arrière et avait détalé, montrant son trésor à bout de bras en riant. Lorsqu'il s'était rendu compte qu'il avait attiré l'attention du richard, il s'était glissé sous une voiture stationnée et avant ramper jusqu'à ce qu'il eut cru avoir perdu la victime, mais celui-ci courait toujours vers lui. Il s'était alors dirigé vers un policier- qu'il fuyait normalement- en pleurant et surtout, en cachant le porte-feuille dans son gilet. Il pointait l'homme et criait "Il me veut du maaaaaal, il a essayé de me forcer à entrer dans sa voituuuure." Le temps de réaction du policier fut excellent... S'il ne s'était pas trompé d'agresseur. À peine bouc émissaire au sol que le gamin était disparut... En haut d'un arbre. Les mauvaises personnes ne le retrouvèrent pas, mais sa clique oui.

On lui apprit à pêcher, source principale de nourriture pour le groupe, à faire des pièges pour que les poissons se prennent durant la nuit et qu'au matin, il n'est qu'à les récolter et à remettre en place le filet pour le soir. Puis, vers ses sept ans, mais presque à ses huit ans, il fut pris. Un organisme gouvernemental l'avait trouvé et amené dans un orphelinat. On lui donna même un nom. Il est en réalité inutile de le préciser ici, puisqu'il refusera- et détestera- tous ceux qui l'appelleront Toma Endo. Il n'y vécut pas longtemps et n'en garde presque aucun souvenir- sinon qu'il y avait perdu ses chaussures... Ce qui s'y est passé en réalité, c'est qu'il n'arrivait pas à s'adapter. Il n'aimait pas se lever avec l'alarme, il n'aimait pas avoir à suivre l'horaire, il n'aimait pas la nourriture- qui était bien plus fade que ce qu'il arrivait à faire lui-même - mais surtout, il n'aimait pas les cours, en particulier à cause des autres. Ceux-ci passaient leur temps à lui dire qu'il était trop bête pour apprendre à vivre, qu'il n'était qu'un misérable et surtout, ils passaient leur temps à le martyriser physiquement. Avec cette ambiance, en deux mois, Toma- pardon, Lepetit Vagabond- ne fit aucun progrès. Mais il se passa alors un élément déclencheur: Un garçon l'avait frappé assez fort à la tête et il était tombé au sol. Le garçon lui avait alors arraché ses chaussures. Jamais, jamais on ne lui avait enlevé quoi que ce soit, pour le peu qu'il n'ait jamais eu. Il donna un coup de pied sur le nez du garçon et se mit à fuir, jusqu'à l'étage où étaient les chambres alors que le tortionnaire le poursuivait. Il entra dans la sienne et de la fenêtre- qu'il avait gardé ouverte en prévention, comme quoi son plan était déjà fait- il sauta. Il atterrit sur une branche d'arbre. Quand les premiers intervenants ouvrirent la porte, il était déjà trois rues plus loin, courant malgré ses pieds qui saignaient déjà.

Il ne réussit jamais à retrouver le groupe. En fait, il était pratiquement certain de ne plus être au même endroit. Un peu trop loin de son quartier, il se trouvait en terrain inconnu, seul et... Nu pieds. Il pensa, l'espace d'une minute, à retourner dans cet enfer, à dévoiler pourquoi il état parti et... Non. Il n'aimait pas ça et appréciait son ancienne vie. La solution était simple: Recommencer à nouveau comme avant, mais seul. C'est ce qu'il fit. Par la suite, on ne sait pas trop si c'est à cause de son attirance envers les dessins ou parce qu'il se sentait mal d'avoir échoué à apprendre à lire, mais il trainait pas mal devant un kiosque de manga. Celui qui ne le menaçait pas de coup aux derrières s'il ne partait pas très vite. On le laissait même prendre et feuilleter les mangas... Mais il n'y comprenait rien. Jusqu'à ce qu'une jeune femme s'arrête près de lui et lui demande ce qu'il faisait là. Très méfiant d'abord, il fut malgré tout honnête. Il essayait d'apprendre à lire. Elle lui demanda où était ses parents et il répondit qu'il n'en avait pas. Il la supplia de ne pas le dénoncer, qu'il détestait l'endroit où on amenait les garçons comme lui et y dit que là-bas, tout le monde était méchant, qu'on l'avait souvent frappé. On lui avait même volé ses chaussures! Preuve étant que malgré le temps qu'il avait quitté l'endroit, il n'avait toujours pas réussi à en avoir de nouvelles. La jeune femme lui dit qu'elle voulait devenir enseignante, mais qu'elle ne savait pas si elle en serait capable et que cela la rendait très anxieuse. Aussi lui dit-elle que s'il revenait chaque jour, à la même heure, elle tenterait de lui apprendre à lire s'il venait. C'est ce qu'il fit. En fait, il arrivait toujours légèrement en retard- pas plus de cinq minutes, hein. Chaque fois, il vérifiait pour voir s'il y avait des gens qui pourraient essayer de le ramener là-bas, mais jamais la jeune femme ne le trahit. Il apprit à lire, lentement mais surement, et un jour, il réussit à lire un manga en entier seul. Cette soirée-là, elle l'amena dans un magasin et lui acheta une paire de chaussure neuve. Il était content, mais... Le mal était déjà fait. Cela faisait presque six mois qu'il se débrouillait sans et maintenant, il avait l'impression d'être bien moins agile et rapide avec celles-ci. Il les portait quand même, parce que ça faisait moins mal, que c'était moins froid... Mais les enlevait dès qu'il prévoyait devoir courir.
Durant les trois années suivantes, il ne se passa pas grand-chose. Il apprit quelques astuces des clochards du coin. L'accès aux cafés Internet en particulier. Au début il avait peur de se réveiller, enlever par ces gens du gouvernement, mais il se rendit rapidement compte qu'on ne posait pas de question. Il lui arrivait seulement d'abuser en demandant un rabais- prétextant qu'il n'avait pas l'argent, mais qu'il se sentait malade. Dépendement des employés, soit on lui payait la balance, soit on lui prêtait une chambre gratuitement. Il arrivait qu'on lui dise ne pas pouvoir faire d'exception, mais il se contenter de tousser, voir de pleurer et ça marchait toujours. En fait, il était arrivé plus d'une fois qu'un autre sans abris paie pour lui. Sur le coup, il avait pensé rembourser... Mais non, son jeu d'acteur avait valu cette générositée. Puis un jour, il eut à nouveau un petit coup de pouce. Il venait de voler un petit magasin de nourriture et se sauvait de l'employer/du propriétaire qui essayait de l'attraper. À ce moment, il avait dix ans et commençait à avoir pas mal d'expérience de ce genre d'aventure. Il tentait souvent d'éviter de voler, mais parfois... C'était plus facile, voilà tout. Ça et son piège à poissons avaient cassé le matin même et il n'avait pu en faire d'autres sans quelques cannes de nourriture vide... Qu'il venait de voler. Enfin, pour l'instant elles étaient pleines. Alors qu'il était dans une ruelle, il dut sauter sur une voiture qui se dirigeait vers lui et courut sur celle-ci avant d'atterir. Il jeta un regard derrière et... Non, il les avait perdus. Mais maintenant le chauffeur était sorti.

-Hey, toi. Ce n’est pas la première fois que je te vois, espèce de fauteur de trouble. Il l'avait vu. Cette bosse particulière sous son veston... Ce type portait une arme à feu. Ses pieds étaient déjà dans une position de fuite, mais juste avant qu'il ne s'élance... Attends, j'ai juste besoin d'un coup de main. Tu veux de l'argent? Il lui lança un sac ainsi qu'une liasse de billets. 42 rue Yamaji, deuxième étage, Ranta Manatao. Pas de question, pas de regard sur le contenu de ce sac. On te donnera une deuxième liasse si tu es assez rap...

Il était déjà parti aux pas de course. Arrivé devant l'immeuble, il essaya d'ouvrir la porte et... Vérouillé. Il ne devait pas attirer l'attention sur lui... Il regarda autour et... Il était probablement assez léger pour ça. Il grimpa à la gouttière, se faufila au bord d'une fenêtre du deuxième étage et cogna à celle-ci. Quelques secondes plus tard, un homme ouvrit celle-ci, agrippa son gilet et le poussa au dessus du vide, le retenant de sa chute par sa seule force.
-J'ai un colis pour vous, pour Ranta Manatao, ce sac!
Il le rentra dans l'appartement et lui arracha le sac du dos avant d'en inspecter le contenu. Attends-moi là! Franchement, il eut bien envie de partir aussitôt. Qu'est-ce qui lui avait pris de risquer autant pour de l'argent? Mais à peine avait-il eu le temps d'hésiter que l'homme était revenu. Il lui relança le sac ainsi que deux laisses de la même grosseur que précédemment. Pour ta peine, merci. Désolé, il nous arrive d'être... Nerveux. Tu peux garder le sac et... Si tu le souhaites, je prendrais ton numéro. On t'appellera si on a besoin d'un livreur discret et rapide, ok? Il accepta. Heureusement, cela faisait un certains temps qu'il avait trouvé un téléphone dans une poubelle... Il ne faisait pas très souvent des commissions pour eux- bien que d'un autre côté, cela faisait que quelques mois qu'ils avaient son numéro de téléphone-, mais lorsque cela arrivait il avait de quoi vivre très aisément pendant plusieurs semaines, plus qu'un mois en fait. Il décida même de commencer à économiser- peut-être arriverait-il à passer le reste de l'hivers, ou la prochaine, en intérieur?



■ Et vous ?


Prénom/Surnom : (Facultatif) François
Âge : (Facultatif) 24
Que pensez vous du forum à première vue ? =)
Et comment avez-vous connu le forum ? Recherche forumactif, encore une fois!
Qu'avez-vous mangé ce matin ? Code bon!
Autre : nah.

Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Jan - 21:14
M • Lycée - 2ième année
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur
Rebienvenu =D

On voit donc enfin apparaître ton petit dernier eh eh
Espérons qu'il soit plus sage que Tougo... +_+
Dis-lui de faire gaffe : si Akarui le choppe, elle lui fera un câlin.

Bonne chance pour ta validation ~
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Jan - 14:23
S • Université - 3ième année
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Université - 3ième année
Coucou!

Ça y est, j'ai du temps et j'en profite pour venir corriger ta fiche!

Physique :
-> C'est parfait! Il est tout petit et tout mince le pauvre!

Caractère :
-> Ça promet de belles aventures ça. Un crâneur, ahah j'ai ri!

Histoire :
-> Bon bey tout est clair. Il a pas eu beaucoup de chance dans sa vie, quoiqu'il ait rencontré les bonnes personnes au bon moment (les yakuzas, j'en suis pas sûre!).

Je ne vois aucune raison de ne pas te valider alors bienvenue! Félicitations!
Voici les liens dont tu vas avoir besoin :
- Rang de ton personnage.
- Le journal intime.
- Le recensement de ton avatar.
- Les demandes de rps.
- Double/triple compte.

Si tu as la moindre question, n'hésite pas!
Merci de cette seconde inscription et surtout amuse-toi bien!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Votre personnage :: Civils & Monde de la nuit :: Fiches validées (2018)-