Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La gourmandise peut parfois vous perdre ! |PV Satoshi|

 :: Ville d'Hoshi :: Centre Ville :: Les rues Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 20 Déc - 18:32
C • Université - 2ième année
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 2ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
feat. Satoshi Tsubasa
dialogue en gras
pensées en italique
La gourmandise peut parfois vous perdre !
C’était le week-end et pour une fois, Emi n’était pas rentrée chez ses parents. Ces deniers l’avaient appelée dans la semaine afin de lui faire part avec regrets qu’ils ne seraient pas présents pour cause de séminaire pour son père et de déplacement à Tokyo pour un défilé pour sa mère. La jeune femme avait été tout aussi attristée qu’eux de ne pas pouvoir les retrouver avant le week-end suivant, mais c’était un pas de plus qu’elle faisait vers sa nouvelle indépendance ! Il ne fallait pas oublier qu’elle n’était pas encore majeure, mais ses 21 ans approchaient à grands pas et Emi n’allait certainement pas rester chez ses parents jusqu’à ses 40 ans ! Il fallait qu’elle apprenne un peu à vivre seule afin d’anticiper le moment où elle devrait prendre un appartement. Et le second pas dans cette préparation était de suivre assidument les séances de son club de cuisine ! Pour le moment, elle profitait d’être pensionnaire dans sa nouvelle université, mais une fois seule, il était absolument hors de question qu’elle se mette à manger uniquement des plats tous préparés ! Elle ne serait jamais bonne à marier si elle ne savait même pas cuire un œuf !

Perdue dans ses réflexions bercées de douces odeurs alors qu’elle prenait son déjeuner à la cafétéria de l’établissement, Emi fut soudain tirée de ses rêveries par un mot qui vint lui titiller l’oreille. Visiblement, un nouveau magasin venait d’ouvrir en ville, ce dernier proposant aussi bien des pâtisseries que des sucreries. La jeune femme qui déjeunait seule, essaya de trouver l’origine de cette discussion et vit deux autres filles discuter ensemble. Délaissant un instant son repas, elle se leva pour aller à leur rencontre.

« Euh… Excusez-moi, mais j’ai entendu que vous parliez d’une nouvelle boutique en ville. Est-ce que vous pourriez me dire où elle se situe ? Ça m’intéresserait vraiment de pouvoir la découvrir moi aussi ! »

Un peu surprise de se faire accoster de la sorte, les deux étudiantes confièrent l’adresse à Emi qui repartit toute guillerette à sa table pour finir son repas. Parfait ! Elle avait maintenant un super programme pour occuper son après-midi ! Elle s’était déjà bien dépensée en faisant du sport le matin même, elle avait donc bien mérité cette pause sucrée ! Terminant son repas et débarrassant sa table, Emi remonta à sa chambre pour prendre son sac en bandoulière qui contenait son argent. Vêtue d’un jean slim, de baskets blanches, ainsi que d’un t-shirt blanc surmonté d’une veste noire, la jeune femme remonta ses cheveux en une couette haute et sortit. Elle était habillée de manière affreusement banale et pas forcément très féminine, mais elle s’en moquait. Elle n’était pas du genre à se montrer provocante et préférait se fondre dans la masse. Son sourire ne quittant pas ses lèvres, la jeune femme emprunta plusieurs rues différentes, se baladant en regardant les vitrines des magasins et profitant du soleil qui venait caresser son visage de ses rayons.

Elle connaissait un peu mieux cette nouvelle ville dans laquelle elle avait débarquée l’année précédente, mais elle avait encore un peu de mal à s’y retrouver quand elle commençait à errer sans faire attention. Et c’était ce qui était arrivé une fois encore. Alors qu’Emi se rendit compte qu’elle n’avait sans doute pas pris le bon chemin pour se rendre à cette fameuse boutique, elle entendit deux voix d’hommes s’élever derrière elle, l’interpellant. La jeune femme se retourna, incrédule, leur souriant toujours en se demandant ce qu’ils pouvaient bien lui vouloir dans cette petite ruelle un peu isolée. Mais quand l’un d’entre eux commença à s’approcher un peu trop près, lorgnant visiblement sur son sac, ou plutôt sur ce qu’il pouvait contenir, Emi se mit soudainement sur la défensive.

« Désolée, mais je suis pressée ! J’ai un rendez-vous avec… avec mon petit-ami ! »

C’était pas un truc qui marchait super bien dans les dramas ou les animes ? Ouais, sauf que là, on était dans la réalité et le fait qu’elle ait autant hésité en lançant ces mots avaient bien fait rire ses assaillants qui lui attrapèrent les poignets et commencèrent à la plaquer contre le mur. Emi se débattit du mieux qu’elle pouvait, essayant de donner des coups de pied là où ça faisait mal, mais ils étaient deux. Elle avait beau être sportive et pas dénuée de muscles, elle avait bien du mal à prendre l’avantage. Ses yeux commencèrent à s’humidifier, non pas à cause de l’agression, mais parce qu’elle pensait à toutes ces bonnes choses qu’elle avait rêvé de manger depuis quelques heures et qu’elle ne pourrait sans doute pas s’offrir si on lui volait son sac.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Déc - 12:04
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
La gourmandise...
Avec
Emi Kuroda

 
Cela ne faisait pas très longtemps que Satoshi était arrivé à l'académie Chisê en tant qu'étudiant interne. La raison de ce choix ? Autant le dire, la cuisine n'était pas son fort et de cette manière, il n'aurait pas besoin de s'enquiquiner ! Pourquoi faire les choses par soi-même lorsque d'autres pouvaient s'en charger ? Étant issu d'une famille riche, jamais il n'avait eu besoin de s'occuper des tâches ménagères ou de quoi que ce soit d'autre. Il y avait suffisamment d'employés chez ses parents ! N'ayant pas de colocataire à embêter et ne connaissant encore personne, il avait fait le tour de l'établissement tout seul histoire de se repérer un minimum. Ce qui avait le plus attiré son attention, c'était bien entendu le club de kendo. Pour le moment, il n'avait rencontré aucun des membres, mais il avait hâte ! Trouverait-il des adversaires à sa hauteur ? Sur ces quelques pensées, Satoshi soupira. Il était allongé sur le lit du dortoir avec son masque fétiche et n'avait pas la moindre idée de ce qu'il allait faire ce week-end. Il n'eut pas le temps d'y réfléchir, qu'un énième coup de fil sur son téléphone le sortit de sa torpeur. Encore une fois, c'était sa mère qui essayait tant bien que mal de le contacter. Ne pouvait-elle donc pas lui foutre la paix ? Lors de son arrivée, il avait envoyé un bref message dans lequel il indiquait pourtant que ce n'était pas la peine de l'appeler et qu'il se débrouillerait très bien tant qu'on lui mettait de l'argent sur son compte bancaire. Maintenant qu'il s'était éloigné, on s'inquiétait pour lui ? Quels hypocrites ! Depuis ce fameux jour, il détestait ses parents et faisait en sorte de communiquer le moins possible. De toute façon, ils n'avaient jamais été très proches et ses darons étaient peu présent dans la vie quotidienne, toujours trop débordés par le boulot... La seule chose dont ils se souciaient c'étaient les notes et la réputation, rien de plus. Lorsque la sonnerie de son portable retentit une fois de plus, il décida de décrocher.

"Allo..."Dit-il nonchalamment.
"Satoshi, je voulais te dire que..."
"Fiche-moi la paix ! Tu devrais le savoir depuis le temps, on n'a plus rien à se dire ! Ciao !"

Sur ces quelques mots d'amours échangés, il raccrocha aussi sec. Ce coup de fil l'ayant légèrement énervé, il fallait qu'il se change les idées d'une manière ou d'une autre ! Vêtu d'une simple chemise blanche et d'un pantalon noir, il enfila également sa veste favorite ornée de quelques dorures ainsi que ses chaussures noires. Au cas où il trouverait un parc, il prit soin de prendre son sabre en bois afin de perfectionner ses katas. Fin prêt, il descendit les deux étages de l'académie Chisê, traversa de nombreux couloirs pour enfin atteindre le hall, puis la sortie. Satoshi n'avait pas pris d'argent avec lui, ne pensant pas acheter quoi que ce soit. Il voulait seulement prendre l'air, sentir le vent caresser son visage et profiter de la liberté qui lui était offerte. Cependant, tout n'allait pas se passer comme prévu...Enfin, l'imprévu, ce n'était pas si mal non ? Ne connaissant pas la ville d'Hoshi, l'inévitable finit par se produire, il s'était perdu ! Que faire ? Demander son chemin ? Après mûre réflexion, il se dit que ce n'était pas la peine. Le fait de se perdre était en quelque sorte une chance, c'était de cette façon que l'on découvrait le mieux les recoins d'une ville. Et puis, il finirait bien par tomber sur un parc !

Ce faisant, il emprunta diverses rues pour finalement atterrir dans une drôle de ruelle. Alors qu'il s'apprêtait à faire demi-tour, il entendit des voix, venant d'un peu plus loin. Il s'enfonça dans la  ruelle et fut surpris du spectacle qu'il découvrit. Une jeune femme se faisait agresser par deux hommes ! Visiblement ils cherchaient à lui dérober son sac. Fallait-il l'aider ? Il n'avait pas réellement envie de se mettre dans le pétrin et comme on ne l'avait pas remarqué, c'était peut-être le moment de partir...Oui, mais d'un autre côté, il pourrait obtenir quelque chose s'il lui venait en aide et le cri de détresse que poussa la jeune femme, disant qu'elle attendait son petit ami, l'amusa grandement. C'était la réaction typique de ce genre de situation ! Ce n'était ni un prince charmant, ni un héros de dramas ou d'animes, mais il allait la secourir, avec bien sûr, une idée derrière la tête ! Il s'approcha des deux hommes, leur agrippa chacun une épaule pour les obliger à se retourner et les fixa, d'un air blasé.

"Dites donc les guignols, ça vous dérangerait de laisser ma merveilleuse petite amie tranquille ?"

"Hahaha ! Tu déconnes mec ! Je suis sûr qu'elle est pétée de tunes en plus ! C'est pas toi qui va nous empêcher de lui piquer son sac et...de faire nos petites affaires avec elle !"

Alors qu'ils comptaient l'ignorer royalement, Satoshi resserra son étreinte sur l'épaule des deux hommes, suffisamment pour qu'ils aient mal, mais pas assez pour leur déboîter et les regarda avec un air meurtrier.

"Ça pourrait très mal tourner pour vous deux si je me mettais en colère...Vous êtes sûr de vouloir jouer à ça avec moi ? Je me demande bien ce que je pourrais commencer par vous faire subir..."Répliqua-t-il avec un sourire sadique.

"Ce...ce...type est malade ! Viens on se tire !"

Sitôt dit, sitôt fait, les deux hommes prirent la poudre d'escampette. Aux yeux de la demoiselle, Satoshi devait probablement ressembler à un preux chevalier, mais en réalité il en était tout autre et ses intentions étaient loin d'être louables.

"Tu vas bien ?" Dit-il tout en prenant innocemment la main de la jeune femme. "Au moins, je n'ai pas eu à me servir de ça..." Ajouta-t-il en lui désignant son sabre en bois.

Puis, il se rapprocha doucement de cette dernière et lui susurra quelques mots à l'oreille.

"Tu crois que...tu pourrais faire quelque chose pour moi en contrepartie ? Après tout, c'est normal de remercier comme il se doit son sauveur, non ?"Dit-il avec un petit sourire innocent.
 

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Déc - 13:03
C • Université - 2ième année
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 2ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
feat. Satoshi Tsubasa
dialogue en gras
pensées en italique
La gourmandise peut parfois vous perdre !
Et dire qu’Emi n’avait eu absolument aucune mauvaise intention en descendant en ville… Elle qui n’avait voulu que se régaler en savourant plein de petites pâtisseries et sucreries, voilà qu’elle se faisait agresser dans une ruelle qu’elle avait eu le malheur d’emprunter par deux hommes ! La jeune femme était sportive, elle aurait sans doute pu se débarrasser d’un seul assaillant, mais là, ils avaient joué les lâches en l’attaquant à deux et visiblement, leur cible était son sac à main qui renfermait son portefeuille plutôt bien garni. Il fallait dire que ses parents étaient tous les deux assez fortunés, son argent de poche était donc assez conséquent ! Se débattant du mieux qu’elle pouvait mais voyant que ça n’avait absolument aucun effet, elle se prit à lancer une excuse parfaitement bidon, excuse qu’elle avait souvent entendue à la télé dans ce genre de situation : elle lança qu’elle attendait son petit-ami, ce qui fit rire les deux brutes. Fermant les yeux en se disant que c’était une réaction parfaitement normale à son mensonge bien pourri, Emi pria de toutes ses forces pour que quelque chose ou quelqu’un lui vienne en aide. Mais est-ce que ce n’était pas aussi idiot d’espérer qu’on la secoure que d’avoir sorti un tel mensonge ?

Puisqu’Emi avait gardé les yeux fermés, elle ne vit pas que le chevalier qu’elle priait si fort était finalement arrivé pour la sortir des griffes de ces vils voleurs. Sentant que l’emprise de ses assaillants se relâchait, elle entrouvrit un œil et vit un nouvel inconnu qui agrippait l’épaule des deux autres. Oh non… Ils allaient s’y mettre à trois pour lui piquer son sac maintenant ? C’est alors qu’il prit la parole en disant qu’ils devaient laisser « sa merveilleuse petite-amie » tranquille. Emi écarquilla sans doute autant les yeux que les deux autres, surprise qu'il ait dit ça, et manquant même de tourner la tête pour voir de qui cet inconnu pouvait bien parler. Ah ? Il parlait d’elle ? Il l’avait entendue ? Il venait la sauver ? En tout cas, les deux hommes n’avaient pas l’air de vouloir lâcher l’affaire malgré l’intervention de cet inconnu qu’Emi bénissait déjà.

« Ah ! Tu étais là Hiro-chan ! Regarde dans quelle situation je me retrouve juste parce que tu étais en retard ! Et puis vous, vous feriez bien de me laisser tranquille, je n’ai pas du tout d’argent sur moi et en plus mon Hiro-chan est suuuuper fort ! Il va vous mettre une sacrée raclée si vous persistez ! »

Emi jouait bien son rôle de petite-amie en détresse et avait même baptisé son chevalier qui ne devait pas du tout s’appeler comme ça. En tout cas, s’il avait l’intention de lâcher l’affaire maintenant, il serait sans doute bien embêté par ce qu’Emi venait de dire. Mais l’inconnu persista et prit un air un peu sadique, assez effrayant, pour lancer qu’il se demandait bien ce qu’il pourrait faire d’eux s’ils ne partaient pas sur le champ. Les deux agresseurs, ne souhaitant visiblement pas se frotter à cette personne qui semblait armée d’un sabre en bois, prirent la fuite. Emi, soulagée, expira fortement en se penchant en avant pour reprendre ses esprits. Son preux chevalier lui demanda alors si tout allait bien, la jeune femme se redressa, une main sur sa poitrine. Mine de rien, elle avait quand même eu une sacrée frousse !

« Ça va merci ! C’est grâce à toi en tout cas, j’aurais été vraiment embêtée si tu n’étais pas venu à mon secours ! Et merci aussi d’avoir joué le jeu, c’était une excuse tellement bidon… »

Ajustant ses vêtements et son sac, le tout en souriant à son sauveur, Emi pensait déjà à ce qu’elle pourrait faire pour le remercier quand ce dernier se pencha vers elle pour lui glisser quelques mots à l’oreille. Affreusement naïve, Emi lui offrit un sourire chaleureux alors qu’elle hochait la tête.

« Bien sûr ! C’est tout à fait normal que je te remercie pour ton aide ! Je sais que les garçons ne sont pas trop fans de tout ce qui est sucré, mais je me rendais à une nouvelle boutique qui vend des pâtisseries et des sucreries avant qu’ils ne viennent m’embêter. Est-ce que tu accepterais que je t’offre quelque chose là-bas ? Sinon, n’hésite pas à me dire ce qui te ferait plaisir ! Ah et au fait, je m'appelle Emi ! Et toi ? Je suppose que tu ne t'appelles pas Hiro-chan non ? »

Emi ne se doutait pas une seule seconde qu’il voulait l’utiliser pour obtenir ce qu’il désirait. Elle voulait tellement le remercier pour son aide qu’elle se moquait bien d’être manipulée. Après les risques qu’il avait pris pour elle, elle pouvait bien lui offrir quelque chose !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Déc - 13:10
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La gourmandise...
Avec
Emi Kuroda

La demoiselle ne semblait pas avoir compris dès le départ que Satoshi était venu à son secours. Il fut légèrement amusé par sa réaction, elle avait les yeux grands ouverts, comme si elle n'en revenait pas que quelqu'un ait pu passer dans cette ruelle et l'ait entendu parler. C'est vrai que ça paraissait assez surréaliste, toute personne ayant un peu de bon sens ne se rendrait pas dans un tel lieu. Cependant, étant donné qu'il s'était égaré, il avait emprunté par pur hasard diverses rues qui l'avaient finalement conduit jusqu'ici. Au final, il ne le regrettait pas car il avait pu assister à une scène des plus intéressantes. Un peu d'action dans la vie, ça ne faisait de mal à personne non ? De toute façon, ce n'était pas comme s'il s'était jeté dans la gueule du loup directement. Il avait d'abord pesé le pour et le contre, les assaillants n'étaient pas armés alors que lui possédait un sabre en bois qu'il maniait à la perfection. En plus de cela, même si ce n'était pas quelque chose dont il pouvait se vanter, se battre à mains nues ne lui posait pas de problème si la situation l'exigeait. Il l'avait déjà fait par le passé, quand il n'avait rien d'autre sous la main pour se défendre. Malgré tout, Satoshi n'aimait pas recourir à la violence, il préférait de loin mettre un terme aux conflits de manière plus...subtile ? Cela permettait plus facilement d'éviter les ennuis. L'inconnue se ressaisit et prit la parole, jouant le jeu de la petite amie. Ouf, elle était loin d'être stupide, tant mieux, ça lui enlevait une épine du pied. Par contre, n'en rajoutait-elle pas un peu trop ? Certes, Satoshi était plutôt fort et cela flattait son égo, mais elle faisait tout ce qui ne fallait pas faire, provoquer des petites frappes ! Hiro-chan, hein ? Super, il avait nouveau nom maintenant !

"Pardon, Kaguya ! J'ai eu un petit empêchement, mais la cavalerie est arrivée ! Les gêneurs vont...déguerpir illico presto !"

Fort heureusement, Satoshi avait réussi à suffisamment effrayer les deux hommes et les agresseurs partirent sans demander leur reste. Finalement, lui aussi, il avait joué le jeu jusqu'au bout et ce n'était pas pour lui déplaire. Ce genre de situation avait le don de l'amuser. Après tout, c'était aussi pour cette raison qu'il était intervenu à la base, non ? La jeune femme semblait rassurée, elle poussa un soupir de soulagement et mit quelques instants avant de retrouver ses esprits. Normal, on ne pouvait pas ressortir complètement indemne d'une agression. Enfin, dans ce cas précis, il ne s'était rien passé de grave, mais qui sait ce qui aurait pu arriver ? Effectivement, sans lui, elle aurait été dans de sales draps !

"De rien ! Si tu n'avais pas sorti cette excuse complètement bidon, je ne serais sans doute pas venu à ton secours et je serai reparti l'air de rien. Tu as de la chance, ta réaction m'aura bien fait rire ! Une réplique digne des mangas !"

La demoiselle répondait au doux nom d'Emi et pour le plus grand plaisir de Satoshi, elle était d'une naïveté sans égale...La manipuler serait un jeu d'enfant ! En plus, elle lui proposait de l'accompagner dans une boutique vendant des pâtisseries et des sucreries. Quelle bonne idée ! Il n'allait pas refuser une proposition pareille. Il était friand de tout ce qui était sucré donc Emi marquait déjà un bon point. Pour que la demande vienne d'elle-même, c'est qu'elle avait forcément de l'argent. Tant mieux, surtout qu'il n'avait pas emmené son porte-monnaie. À la base, il souhaitait simplement se balader. Lorsque l'on n'avait pas un rond sur soi, c'était tout de suite plus dur de se faire détrousser.

"C'est vrai que la plupart des garçons ne sont pas très friands de tout ce qui est sucré, mais...ce n'est pas mon cas ! Emi, tu as en face de toi un véritable fan des sucreries et pâtisseries de toutes sortes ! J'accepte donc volontiers ta proposition. Plein de choses me feraient plaisir, mais nous verrons tout cela une fois arrivés à cette fameuse boutique ! Comme je n'ai pas la moindre idée de l'endroit où elle se situe, je suppose que je vais devoir te faire confiance en tant que guide, même si...je pense avoir le droit d'émettre des doutes quant à ta fiabilité...Comment tu t'es retrouvée dans une ruelle pareille ?"

Elle pouvait également lui retourner la question, mais généralement les filles faisaient plus attention à ce genre de choses. Ses parents ne l'avaient-ils donc jamais mis en garde ? Ah, un peu plus et il oubliait de se présenter, surtout qu'Emi lui avait demandé son véritable nom.

"Bien deviné, je suis à des centaines d'années-lumière de m'appeler Hiro ! Moi c'est Satoshi, enchanté. Bon, je te suis petite guide ! Allons-y !"

Entre-temps, une question lui passa par la tête, cela faisait-elle longtemps qu'Emi était à Hoshi ?

"Au fait, ça fait longtemps que tu habites ici ou pas ?"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Déc - 16:46
C • Université - 2ième année
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 2ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
feat. Satoshi Tsubasa
dialogue en gras
pensées en italique
La gourmandise peut parfois vous perdre !
La position inconfortable dans laquelle Emi s’était retrouvée malgré elle dans cette ruelle prenait une toute autre tournure avec l’arrivée de cet inconnu qui était entré dans le jeu de la sportive, se faisant passer pour son petit-ami. C’était typiquement le genre de trucs qui n’arrivaient que dans les mangas ou les séries non ? Quoiqu’il en soit, la jeune femme avait décidé d’appuyer les dires de l’inconnu qui volait à son secours, sans doute en en faisant un peu trop. Il l’avait appelée Kaguya ? Ce nouveau prénom la fit légèrement pouffer de rire, geste imprudent qui ne fut heureusement pas remarqué par ses deux agresseurs qui étaient bien trop occupés à regarder le preux chevalier d’Emi qui s’approchait d’eux. Prenant peur, ils déguerpirent bien vite, au grand soulagement de la sportive qui se pencha en avant pour reprendre son souffle et surtout ses esprits. Cette aventure avait été riche en émotions après tout ! Heureusement que « Hiro » était intervenu, qui sait ce qui aurait pu se passer autrement ? Emi ne put s’empêcher de rire en entendant les mots de son sauveur.

« Oui… J’avoue que cette réplique était un peu pitoyable… Mais ça marche toujours dans les mangas, alors je me disais que ça pouvait peut-être marcher aussi dans la vraie vie ! Heureusement, j’ai eu raison ! Je vais vraiment me mettre à lire plus de mangas ! »

Emi en profita ensuite pour se présenter, et proposa à son preux chevalier de l’amener jusqu’à une nouvelle boutique qui avait ouvert ses portes récemment et qui vendait des pâtisseries et des sucreries. Habituellement les garçons n’étaient pas friands de ce genre de choses, mais elle pouvait toujours tenter ! Au pire, rien ne l’empêchait de lui offrir autre chose pour le remercier ! Un large sourire vint illuminer le visage de la sportive à la réponse de l’inconnu.

« Vraiment ?! C’est super ça ! Je ne pouvais pas tomber sur un meilleur sauveur que toi alors si tu aimes les mêmes choses que moi ! Je suis sûre qu’on va bien s’entendre ! Il paraît que c’est vraiment super bon en plus là-bas ! »

Emi était excitée comme une puce. Elle qui rêvait depuis plusieurs heures de se remplir l’estomac de tout un tas de bonnes choses, elle avait encore plus hâte maintenant qu’elle avait trouvé quelqu’un pour savourer tout ça en sa compagnie ! Elle afficha ensuite un sourire un peu gêné en passant sa main sur sa nuque.

« Bah en fait… J’ai commencé à regarder des vitrines sans trop regarder où j’allais et j’ai fini par atterrir ici sans faire attention… Mais si on tombe sur une grande rue, je devrais pouvoir retrouver mon chemin ! De toute façon, l’appel du sucre est trop important pour que je ne puisse pas retrouver ma route, tu peux me faire confiance là-dessus ! »

Comme pour appuyer ses dires, son ventre se mit à grogner un peu bruyamment, ce qui la fit rire un peu nerveusement. L’inconnu se présenta enfin. Il s’appelait donc Satoshi.

« Eh bien enchantée Satoshi ! Je suis vraiment contente que tu sois venu me sauver ! Et d’ailleurs… Je m’étais un peu perdue, mais toi, qu’est-ce que tu faisais dans le coin ? Enfin… Pas que ça soit une mauvaise chose que tu sois passé par là, bien au contraire ! »

Emi était curieuse et ça leur permettrait de parler un peu vu qu’ils allaient visiblement passer un bon moment de l’après-midi ensemble. Et apparemment, Satoshi semblait lui aussi un peu curieux.

« En fait, je ne suis arrivée à Hoshi que depuis la rentrée de l'année dernière ! J’habitais dans une ville pas très loin et je suis pensionnaire à l’Académie Chisê du coup, histoire de ne pas avoir à faire des allers-retours tous les jours. Mais je rentre chez mes parents le week-end. Mais même après tout ce temps, je ne suis pas encore très familière avec toutes les rues de cette grande ville… Mais je vais trouver la boutique, promis ! Et toi alors ? Ça fait longtemps que tu vis ici ? Tu es étudiant, comme moi ? »

Elle se risquait à avancer cette hypothèse parce qu’il ne semblait pas être beaucoup plus âgé qu’elle à bien y regarder. Et puis, ça ne pourrait qu’être encore une de ces super coïncidences de mangas s’il s’avérait qu’ils étudiaient tous les deux dans le même établissement ! En attendant d’en savoir plus sur Satoshi, Emi commença à marcher en direction de la boutique ! Du moins, elle l’espérait…

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Ven 22 Déc - 2:21
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La gourmandise...
Avec
Emi Kuroda

Durant un bref instant, la demoiselle dont il ignorait encore le nom s'esclaffa. Au départ, il se demanda pourquoi, mais bien vite la raison lui apparut évidente. Il l'avait appelé Kaguya ! Bah quoi ? C'est vrai que ce n'était pas très original, mais il avait simplement dit le premier prénom qui lui était passé par la tête. Quand il était petit, il avait lu une histoire ayant pour titre « Le conte du coupeur de bambou » dans lequel un personnage du nom de Kaguya apparaissait. Et puis, peu importe la raison, il fallait bien qu'il trouve quelque chose du tac au tac, sans quoi, cela aurait pu paraître louche aux yeux des agresseurs. Heureusement pour la jeune femme, les deux hommes n'avaient pas remarqué son rire car bien trop concentrés sur l'arrivée chevaleresque de Satoshi. En tout cas, malgré cette situation peu commune, elle ne paraissait pas avoir été plus effrayé que cela. Peut-être parce qu'il était intervenu à temps ? Quoi qu'il en soit, ça avait l'air d'être une jeune fille pleine d'énergie et très joyeuse ! Elle s'était donc imaginé qu'une réplique pareille pouvait marcher dans la vraie vie ? Elle avait vu juste finalement...Au moins, lui aussi, il aurait bien rigolé grâce à elle !

"C'est vrai, tu as bien fait ! On ne sait jamais, ça te servira peut-être pour une prochaine fois. Tu lis donc des mangas parfois ? Ceux pour filles ou je me trompe ?"

Elle se présenta la première et répondait donc au doux nom d'Emi. En gros, il avait été complètement à côté de la plaque en l'appelant Kaguya. Enfin peu importe...Le plus important c'était qu'elle lui avait proposé de l'accompagner dans une nouvelle boutique de pâtisserie ! Et ça, bien évidemment, ça l'intéressait au plus haut point ! Emi semblait d'ailleurs plus que satisfaite quant au fait que Satoshi soit friand de tout ce qui est sucré. Ça leur faisait déjà un point commun !

"Oui, vraiment ! Tu peux même pas t'imaginer jusqu'à quel point...Faut croire que nos chemins étaient destinés à se croiser pour qu'on aille déguster ces pâtisseries ensemble ! Ah ouais ? J'ai hâte d'arriver à cette boutique alors ! Mettons-nous en plein la panse !"

Il allait pouvoir se remplir l'estomac et gratuitement, que demander de mieux ? Visiblement, elle semblait aussi excitée que lui à l'idée de manger. Elle n'afficherait peut-être pas le même sourire lorsqu'elle verrait la note grimper ! Sauf si elle était blindée de tunes et que ce genre de chose lui importait peu. Enfin, cela, il le découvrirait un peu plus tard ! Un peu gênée, - probablement par sa question - elle passa sa main sur sa nuque. Emi était donc un peu tête en l'air ? Enfin, il n'allait pas lui jeter la pierre puisqu'il s'était tout de même perdu...Il lui ébouriffa les cheveux, amusé.

"Fais un peu plus attention, ça pourrait t'attirer des ennuis...Et puis, il n'y aura pas toujours quelqu'un pour voler à ton secours ! Hum...Il y a une grande rue pas trop loin de l'endroit d'où je suis arrivé, on peut passer par là. Dans ce cas, je vais faire confiance à ton estomac pour nous conduire au bon endroit. C'est parti !"

Sur ces quelques mots, le ventre d'Emi se mit à gargouiller, ce qui fit beaucoup rire Satoshi. Elle devait avoir à peu près aussi faim que lui. Il s'était à son tour présenté, ayant complètement oublié de le faire plus tôt. C'est tout naturellement qu'elle lui demanda la raison pour laquelle il était venu dans le coin...Bon, de toute façon, il ne gagnerait rien à mentir !

"Eh bien...comme je suis nouveau dans le coin, je me suis perdu et j'ai atterri complètement par hasard dans cette ruelle. Je pensais faire demi-tour et...c'est là que je t'ai entendu. Tu sais tout ! Finalement, tu as eu une sacrée chance..."

Dire qu'il s'attendait à passer l'après-midi tout seul...Chouette ! Emi n'était donc pas là depuis très longtemps non plus, mais quand même bien plus que lui. Si elle rentrait chez ses parents le week-end, en quoi celui-ci faisait-il exception ? Ça ne lui coûterait rien de demander et puis si elle ne voulait pas en parler, il n'insisterait pas.

"Je vois...Dans ce cas, il y a une raison particulière pour laquelle tu n'es pas rentrée ce week-end chez tes parents ? T'es pas obligée de répondre si tu ne veux pas en parler. Moi ? Ça fait tout juste quelques semaines que je suis à Hoshi et oui, je suis étudiant à l'académie Chisê. J'étudie la psychologie et toi ?"

De cette façon, il pourrait en apprendre davantage sur la demoiselle et qui sait ? Peut-être qu'au fil de leur conversation il découvrirait des choses intéressantes. Il marcha pendant un bon moment aux côtés d'Emi avant d'apercevoir un peu plus loin, une boutique où on vendait des pâtisseries. Supposant que c'était celle dont lui avait tant parlé son vis-à-vis, il marcha joyeusement en direction de cette dernière. Ses yeux s'illuminèrent légèrement en voyant quelques pâtisseries alignées sur la devanture.

"Emi, je crois qu'on est arrivé ! Visuellement, ça me plaît bien !"

Entrant le premier, il prit tout de même soin de tenir la porte afin qu'elle puisse pénétrer dans la boutique à son tour. Il y avait pas mal de places libres, ce qui était plutôt une bonne chose s'ils voulaient se poser et discuter en toute tranquillité tout en dégustant de nombreuses douceurs. Une femme s'approcha d'eux, leur demandant par la même occasion s'ils souhaitaient prendre des pâtisseries à emporter ou bien tout simplement manger sur place.

"Sur place, ce sera mieux ! Pas vrai, Emi ?!"

Avant même d'attendre son assentiment, il se dirigea vers une table libre pour deux personnes que la vendeuse leur avait indiquées. Elle déposa deux cartes sur la table et repartit servir d'autres clients. Satoshi avait hâte de commencer à manger, mais il souhaitait savoir vers quoi allait se porter le choix d'Emi.

"Alors, tu vas prendre quoi ?"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Mar 26 Déc - 10:41
C • Université - 2ième année
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 2ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
feat. Satoshi Tsubasa
dialogue en gras
pensées en italique
La gourmandise peut parfois vous perdre !
Fort heureusement pour Emi, la tournure des évènements avait finalement été en sa faveur. Elle qui s’était retrouvée victime d’une agression et qui pleurait déjà avec son estomac sur toutes les bonnes choses qu’elle n’allait pas pouvoir manger, elle avait été finalement sauvée par un preux chevalier, pas en armure, mais qui semblait tout de même armé d’un sabre en bois. Quoi qu’il en soit, la sportive était plutôt fière d’avoir sorti une vieille réplique de manga pour se tirer de cette mauvaise passe et était vraiment contente que son sauveur ait marché dans sa combine.

« Pourtant je n’en lis pas énormément, mais je vais finir par prendre la résolution d’en lire au moins un tous les jours si jamais je peux encore sortir des répliques pour me sauver la vie comme maintenant ! J’avais pour habitude de surtout lire des shonens, mais bon, je pense que les répliques de shojo me seront plus utiles… Et toi tu en lis ? »

Emi était un vrai garçon manqué, jusque dans ses lectures ! Les histoires d’amour ce n’étaient vraiment pas sa tasse de thé, elle préférait les mangas de baston où l’amitié et le courage étaient des valeurs fortes. Une fois les présentations faites, la sportive proposa donc à son sauveur de l’accompagner jusqu’à une nouvelle boutique qui vendait des pâtisseries et des sucreries afin de le remercier, ne se doutant pas qu’il était aussi accro qu’elle au sucre. C’était vraiment le sauveur parfait et il avait peut-être raison, leurs chemins avaient peut-être été faits pour se croiser grâce à leur passion commune ! La jeune fille fut un peu surprise, puis gonfla ses joues en une moue qui se voulait vexée, mais qui était plus adorable qu’autre chose, en sentant la main de Satoshi lui ébouriffer les cheveux. Elle essaya de les recoiffer au mieux pendant qu’elle lui répondait, son sourire chassant bien vite cette petite moue qu’elle avait affichée.

« On ne croirait pas comme ça, mais je sais me défendre en vrai ! Bon… Pour le coup, ils étaient deux donc je n’aurais pas pu faire grand-chose, mais je suis sûre que j’aurais pu mettre une raclée à un agresseur s’il avait été tout seul ! J’ai un bon coup de pied donc il l’aurait senti passer et il n’aurait sans doute pas réussi à me rattraper si je m’étais mise à courir ! Si jamais je raconte ça à mes parents, ils vont sans doute vouloir que je suive des cours de self-défense… »

Emi n’était pas une grande sportive pour rien ! Son coup de pied de la mort qui tue lui provenait de ses nombreuses années de pratique du football, tout comme sa vitesse et son endurance. Mais là, à deux contre une, elle n’aurait eu aucune chance. Il allait falloir qu’elle se mette aux sports de combats si jamais elle voulait se défendre correctement la prochaine fois qu’une telle situation se produirait ! Ils commencèrent à marcher en direction du magasin, profitant du trajet pour continuer à faire un peu plus connaissance.

« Haha ! On peut aussi dire que c’est toi qui as eu de la chance ! Si tu n’étais pas passé par-là et que tu ne m’avais pas sauvée, jamais je n’aurais pu te conduire jusqu’à cette boutique paradisiaque ! Ton estomac me remerciera, tu verras ! »

En tout cas, la sportive était ravie de savoir qu’ils étaient tous les deux plus ou moins nouveaux dans cette ville, même si elle était sans doute arrivée un moment avant lui.

« Eh bien… Mes parents étaient tous les deux en déplacement ce week-end donc ça aurait été dommage que je rentre pour passer le week-end seule à la maison. J’ai donc préféré rester ici afin de me promener un peu et continuer à découvrir un peu plus la ville, parce que, malgré tout, il y a encore plein d'endroits que je ne connais pas et où je ne suis jamais allée ! En tout cas, on est tous les deux comme des petits nouveaux, mais tu l’es encore plus que moi ! Et ça doit être super intéressant la psychologie ! Moi je suis dans le cursus sportif avec la spécialité pour devenir professeur de sport après mes études ! »

Il s’agissait de deux cursus diamétralement opposés, mais rien ne les empêchait d’avoir un énorme point commun, en plus peut-être de quelques autres qu’ils pourraient se découvrir au fil de l’après-midi ! La boutique en vue, Emi se précipita derrière Satoshi et se planta à son tour devant la devanture qui la fit grandement saliver en plus de faire pétiller ses yeux. Elle trépignait d’impatience ! La sportive suivit Satoshi à l’intérieur et acquiesça d’un signe de tête aux mots de celui-ci pour lui confirmer que ce serait bien mieux sur place. Prenant place à la table avec Satoshi, Emi s’empressa de prendre la carte dans ses mains, parcourant avec envie toutes les pâtisseries qui étaient proposées.

« Hum… C’est vraiment difficile de faire un choix, il y a trop de choses que j’aimerais goûter ! Est-ce que ça te dirait qu’on prenne plein de trucs et qu’on les partage ? Ça nous permettra de goûter plus de choses de cette façon pour voir ce qu’on préfère pour la prochaine fois ! »

Car oui, Emi comptait bien revenir dans cette boutique une prochaine fois, voire plusieurs !

« Leurs fraisiers ont l’air succulents ! Le cheesecake au citron aussi ! Oh ! Et le mille-feuille au thé vert ! Il faut aussi qu’on prenne des boissons pour faire couler tout ça ! Tu préfères du chaud ou du froid ? Je pense que je vais prendre un chocolat chaud avec ces petits chats en guimauve à mettre dedans ! »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Mar 26 Déc - 14:17
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La gourmandise...
Avec
Emi Kuroda


Satoshi fut assez surpris de la réponse de la demoiselle, alors comme ça, elle lisait plutôt des shonens ? Cela dit, étant donné la façon dont elle s'habillait, il aurait pu deviner qu'elle apprécier davantage ce genre-là. Enfin, on pouvait se vêtir comme un véritable garçon manqué et lire des shojos, non ? L'un n'empêchait pas l'autre ! De toute façon, il respectait les goûts de chacun. Lui, ce qu'il bouquinait ? Pour ce qui est des mangas, il s'intéressait davantage aux shonens et aux seinens. Les shojos ce n'était un pas genre qu'il affectionnait particulièrement. À vrai dire, les histoires à l'eau de rose ce n'était tout simplement pas son truc. Qui sait, il y en avait peut-être des plus intéressants, mais rien ne valait l'action et les protagonistes torturés !

"Je pense aussi que les répliques de shojos te seront plus utiles. Celles de shonens, elles t'attireront seulement plus d'ennuis, surtout si tu sors un truc du genre, je vous écraserai tous. De temps en temps, ça m'arrive de lire du shonen ou du seinen, mais je dois t'avouer que lire un bon gros roman me plaît tout autant."

En voyant la moue d'Emi au moment où il lui ébouriffa les cheveux, il ne put s'empêcher de laisser échapper un rire. Elle en avait d'autres dans le même style ? Si c'était le cas, il avait hâte de les découvrir afin de se moquer davantage de la petite demoiselle. Pour le coup, il avait presque envie de remettre ses cheveux en bataille, mais il jugea qu'il était préférable de s'abstenir. Tout du moins...pour l'instant ! Il était vrai que face à deux agresseurs, c'était tout de suite plus difficile de se défendre pour une fille, mais lorsque l'on se retrouvait face à un unique opposant – dans le cas où celui-ci n'était pas trop baraqué – c'était beaucoup plus simple de trouver la faille et donner un coup de pied bien placé dans les parties intimes de ce dernier. De toute façon, elle ne pouvait pas s'attendre à se faire attaquer dans une ruelle et si elle n'avait pas été prise par surprise, Emi aurait probablement eu le temps de s'enfuir. Quoi qu'il en soit, heureusement qu'il était passé par là !

"Haha, je te crois sur parole ! T'as pas l'air d'être une faible femme ! Tes parents sont du genre à s'inquiéter un peu trop ? Cela dit, des cours de self-défense, ça ne peut pas te faire de mal et pourrait s'avérer bien pratique. On ne sait jamais, si des situations comme celles d'aujourd'hui se reproduisent à l'avenir ou pour venir en aide à une autre personne."

Elle ne perdait pas le nord, la demoiselle ! Cependant, elle n'avait pas tort, sans elle, jamais il n'aurait eu vent de cette fameuse boutique, ce qui aurait été vraiment dommage. En plus de ça, c'était elle qui régalait, donc il ne pouvait pas espérer mieux.

"On aura été chanceux tous les deux ! Mon estomac t'en sera d'ailleurs très reconnaissant, il apprécie les bonnes choses."

Effectivement, rentrer chez soi tandis que ses parents étaient absents, ça ne valait pas forcément la peine. Pour Satoshi, c'était plus l'effet inverse, il préférait faire un tour à la maison, quand ses darons n'étaient pas là. Moins il les voyait, mieux il se portait ! Non seulement leurs relations avec leurs parents étaient différentes, mais en plus leurs cursus respectifs n'avaient absolument rien en commun. Ne dit-on pas que les contraires s'attirent ? Ce qui l'intéressait tout particulièrement, c'était le cursus auquel Emi appartenait. C'était donc une sportive ? En plus de ça, elle savait parfaitement ce qu'elle allait faire après ses études. Lui, il hésitait toujours entre devenir psychologue et seulement enseigner le kendo aux autres. Peut-être qu'il ferait les deux ? Il avait encore le temps d'y réfléchir !

"C'est sûr que si tu rentres pour voir tes parents et qu'ils ne sont pas là, ça pose problème ! Il faut voir le bon côté des choses, on ne se serait pas rencontrés si tu étais retournée chez toi et on aurait loupé une occasion de se remplir la panse de pâtisseries. Tes parents habitent loin d'ici ? Eh bien, après avoir bien mangé, on pourrait aller se promener et découvrir la ville à deux ? T'en penses quoi ? Je confirme, la psychologie, c'est très intéressant. C'est fou ce que l'on peut apprendre sur le comportement humain ! T'es une sportive, donc ! Est-ce qu'il y a un sport en particulier que tu affectionnes ? C'est cool que tu saches quoi faire à l'avenir, il arrive que certaines personnes fassent un cursus en particulier sans avoir d'idée précise."

Désormais tous deux installés confortablement, il allait falloir faire un choix sur la carte. Emi, apparemment tout aussi excitée que lui, prit la carte qu'il tenait et parcourait cette dernière tout en salivant à l'avance. Un peu plus, et elle bavait ! Qui sait ce qui se passerait lorsque les pâtisseries seraient servies ? Elle lui fit une proposition qu'il ne pouvait pas refuser, étant une idée fort alléchante. En partageant les diverses douceurs, ils pourraient ainsi en goûter davantage, ce qui n'était pas pour lui déplaire.

"Tout a l'air tellement bon...C'en est d'autant plus dur de choisir ! Du coup, je suis d'accord pour partager avec toi. Hmm, ça veut dire que tu m'inviteras ici une prochaine fois ? Je ne suis pas prêt d'oublier !"

Il savait parfaitement ce qu'elle voulait dire par «prochaine fois», mais il ne pouvait pas s'empêcher de la taquiner. Lui, aimer embêter les autres ? Ça jamais...Une boisson ? Qu'est-ce qu'il pourrait bien prendre ? Il réfléchit un court instant et fit son choix.

"J'ai hâte de commencer à déguster tout ça ! Personnellement, je préférerais quelque chose de chaud. Pour moi, ce sera un cappuccino avec les petits chats en guimauve !"

Une serveuse se dirigea vers leur table afin de savoir ce qu'ils prenaient. Satoshi décida de laisser Emi passer commande, après tout, c'était elle qui invitait ! Entretemps, il prit l'initiative de lui demander ce qu'ils pourraient bien faire par la suite.

"Si on va se promener après, tu sais où on pourrait aller ? J'ai entendu dire qu'il y avait un chouette aquarium dans le coin et même un parc d'attractions ! Sinon...y a toujours la troisième option, le Lovehotel !"

Bien évidemment, il avait dit ça par pure plaisanterie, mais avec un visage tellement sérieux qu'elle pourrait très bien le prendre au pied de la lettre. La réaction de la demoiselle allait-elle l'amuser ? Comme il n'avait rien d'autre à faire ensuite, il comptait profiter de la journée au maximum !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Déc - 12:17
C • Université - 2ième année
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 2ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
feat. Satoshi Tsubasa
dialogue en gras
pensées en italique
La gourmandise peut parfois vous perdre !
Au moins, ils étaient tous les deux d’accord sur le fait que les répliques de shojos lui serviraient sans doute bien plus dans sa vie de tous les jours que les shonens ! Emi lâcha un petit rire en entendant les paroles de son interlocuteur.

« C’est sûr que c’est typiquement le genre de phrase à ne pas sortir à n’importe qui ! Enfin, ça pourrait peut-être me servir pour provoquer un peu mes adversaires lors d’un match, mais en dehors du sport, ça serait sans doute un peu trop risqué ! En tout cas, tu as l’air d’aimer les livres plus que moi ! A part quelques mangas de temps en temps, je préfère de loin passer mon temps libre à faire du sport. Pour me détendre, il faut que je me dépense ! Ou alors, que je mange un bon gros gâteau ! »

Heureusement qu’Emi était une grande sportive ! Parce qu’à défaut, la morfale qu’elle était finirait sans aucun doute obèse à manger autant de sucre ! La jeune femme fit mine de gonfler ses petits muscles suite aux paroles de Satoshi.

« Bien sûr que je ne suis pas faible ! Mais je pense que ces cours pourraient être une bonne idée effectivement… Autant pour moi que pour les autres ! Je vais bientôt finir par porter un masque, avoir une identité secrète et sillonner les rues de la ville pour venir en aide aux plus démunis ! Si jamais je deviens une super héroïne, je compte sur toi pour garder le secret hein ! »

C’était plutôt marrant de s’imaginer arpenter les rues de la ville en collants et avec une cape flottant au vent ! Emi était du genre à avoir le cœur sur la main alors elle conviendrait très certainement au poste de super héroïne. Le seul petit hic, c’était qu’elle était bien trop naïve pour faire ce job ! Au pire, elle pourrait toujours demander à Satoshi de jouer son Robin pendant qu’elle endosserait le rôle de Batman ! À deux, ils seraient encore plus efficaces ! Ils continuèrent leur conversation alors qu’ils marchaient en direction de la fameuse boutique.

« C’est vrai que ça aurait été dommage qu’on ne se soit pas rencontré ! Je vais finir par croire que ça ne serait peut-être pas si mal si je ne rentrais pas tous les week-ends à la maison si je peux à chaque fois faire des rencontres et passer des journées comme ça ! Enfin, mes parents sont assez souvent absents, même si ça s’est un peu calmé ces dernières années, alors j’aurai sûrement d’autres occasions ! Ils habitent à environ une heure d’ici. Donc j’aurais pu faire les allers-retours tous les jours, mais j’ai pensé que ça serait quand même plus pratique de rester à l’internat en semaine. En tout cas, je suis partante pour découvrir la ville avec toi Satoshi ! On tombera peut-être sur d’autres boutiques intéressantes ! Je fais du foot depuis toute petite oui ! Je sais, on me dit souvent que c’est pas sexy une fille qui fait du foot, mais je m’en moque ! Du coup, comme à mon arrivée il n’y avait pas de club de football ici, j’ai opté pour le basket vu que j’en ai fait quelques années aussi. »

Emi était un vrai moulin à paroles et elle eut tout juste le temps de finir sa phrase qu’ils étaient déjà arrivés à destination. Ils prirent donc place à une table pour deux à l’intérieur, Emi s’emparant très vite de la carte pour commencer à saliver sur les différents noms de gâteaux qui y étaient listés. Il y en avait tellement que la sportive proposa à son vis-à-vis de tout partager pour pouvoir goûter à plus de choses. Elle fut ravie de voir qu’il était d’accord.

« Bien sûr qu’il y aura une autre fois ! J’ai beau avoir l’estomac bien accroché, je crois que même si on partage, je n’arriverai pas à goûter à tout, donc on sera obligé de revenir si jamais on veut élire les meilleurs pâtisseries de cette boutique ! »

Une serveuse s’approcha d’eux et Emi s’empressa de passer commande en énonçant leurs boissons, ainsi que tous les gâteaux qu’elle avait listés juste avant. Si ça ne suffisait pas à les rassasier, ils pourraient toujours passer une seconde commande ! La serveuse partit, et Satoshi proposa plusieurs choses pour la suite de leur journée. La sportive hocha la tête avec un grand sourire aux deux premières propositions, avant de soudainement ouvrir de grands yeux. Un Love-hôtel ?

« De ? Hein ? Quoi ? Un-un… Lo-love-hôtel ? Mais… On viendra juste de manger ! Il faut prendre le temps de bien digérer ! Et puis… Et puis, on vient juste de faire connaissance enfin ! »

Emi avait été vraiment surprise par cette proposition, mais n’était pas pour autant gênée. C’était sûrement une blague non ? Même s’il avait un visage très sérieux, elle ne pouvait pas croire qu’on puisse envisager ce genre de relation avec elle. Il fallait dire qu’elle était vraiment pire que novice en matière d’amour et de vie de couple étant donné qu’elle n’avait jamais eu de petit-copain jusqu’à présent. Elle était certes déjà tombée amoureuse, mais une fille qui faisait du sport et qui était un peu trop garçon manqué ne plaisait pas, elle le savait. Après avoir fixé quelques secondes Satoshi dans le plus grand des silences, Emi finit par soupirer et faire reprendre une taille normale à ses yeux.

« Du coup, si on met de côté le love-hôtel, je suis partante pour tes deux autres propositions ! Je crois même que je préfèrerais visiter l’aquarium en premier parce que si on fait le parc d’attractions d’abord et qu’on est un peu trop secoué, ça m’embêterait d’avoir mal à l’estomac après toutes les bonnes choses qu’on va pouvoir manger ! »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Sam 30 Déc - 9:40
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La gourmandise...
Avec
Emi Kuroda



La demoiselle étant d'humeur joyeuse, cela ne faisait que contribuer à l'instauration d'une bonne ambiance. Autant le dire, Satoshi en était ravi ! Après tout, n'était-ce pas mieux quand tout se passait bien ? Surtout qu'Emi n'était pas le genre de fille à être prise de tête, elle restait elle-même et disait véritablement ce qu'elle pensait. Désormais, il en était sûr, il passerait une superbe journée ! Au fil de leurs discussions, il en apprenait de plus en plus sur elle. Alors comme ça, elle n'était pas férue de livres et préférait s'adonner au sport ? D'un côté, il pouvait la comprendre, si on lui laissait le choix entre lire un livre dans le cadre des cours ou faire du kendo, il n'y avait pas photo ! Cependant, il appréciait de lire un bouquin qu'il avait lui-même sélectionné avant de se coucher, d'une certaine manière ça l'aidait à se détendre et il plongeait ainsi dans un tout autre monde. Cela dit, il passait tout de même beaucoup plus de temps à s'entraîner !

"Haha, tes adversaires seraient sans aucun doute surpris si tu sortais une de ces répliques ! J'aime bien lire, surtout le soir avant de m'endormir en fait ! Sinon, le reste du temps, tout comme toi, je préfère faire du sport histoire de me défouler et par plaisir, bien évidemment ! Un bon gros gâteau hein ? Rien de tel après d'immenses efforts !"

Satoshi esquissa un sourire au moment où Emi fit mine de gonfler ses petits muscles. C'était peut-être Wonder Woman qu'il avait en face de lui ? En tout cas, rien que d'y penser, l'amusait beaucoup ! Pouffant, Satoshi appuya deux de ses doigts au niveau des biceps de la jeune fille, afficha un air satisfait et lui répondit sur un ton moqueur.

"Je confirme, tu as du muscle ! Fais attention à ne pas manger trop de gâteaux tout de même, tu risques d'accumuler la graisse ! Waouh, si tu deviens une super héroïne, faudra que tu me signes un autographe ! Même si...il y a de fortes chances pour que je doive à nouveau te venir en aide en cas de pépin. Au final, le super héros, ce sera plutôt moi, non ? Ne t'inquiète pas, je garderai le secret, Super Emi !"

Sur ces quelques mots, il lui adressa un clin d'œil. Étrangement, il imaginait bien Emi vêtue d'une cape rouge et d'un masque noir. Comme elle semblait assez naïve, il la voyait bien divulguer par mégarde son identité. Il fut sorti de ses pensées par cette dernière qui lui en dévoila davantage sur ses parents. Souvent absents, hein ? Pourtant, elle ne parlait pas d'eux avec animosité, bien au contraire, elle semblait même très proche d'eux. Enfin, de son côté, il n'avait pas que l'absence à reprocher aux siens.

"Rien ne t'oblige à rentrer tous les week-ends et puis...si tes parents sont souvent absents, raison de plus ! Je vois, ils font quoi comme métier ? Une heure de trajet, ça va ! C'est vrai que tu aurais pu faire des allers-retours tous les jours, mais ça reste tout de même fatigant. L'internat, c'est bien pratique ! Super ! Je sens qu'on va bien s'amuser tous les deux Emi. Espérons juste qu'ils ne nous arrivent pas trop de mésaventures ! Du foot, hein ? J'ai pas mal joué au foot au collège ! Si t'en fais depuis toute petite, nul doute que techniquement tu me dépasses ! En tout cas, tu as bien raison de ne pas écouter ce que les autres disent et faire ce qui te plaît. Avait ? Cela veut dire qu'il y a un club maintenant ?"

C'est vrai qu'il y avait tellement de choix dans cette boutique qu'il serait impossible de tout goûter en une fois. S'ils le faisaient, dans quel état finiraient leurs pauvres estomacs ?

"Je serai ravi de revenir une autre fois avec toi ! Ce serait dommage de ne pas pouvoir tout goûter, non ? Au pire, on pourrait même en prendre à emporter !"

Rien que pour voir la tête de son interlocutrice, ça valait le coup de parler de Love-hôtel ! Elle balbutia quelques mots, ne sachant plus trop où se mettre sur le coup. En même temps, n'importe qui réagirait de cette manière ? Et mais...si ça se trouve, elle n'avait pas d'expérience en amour ? Juste pour le fun, il allait encore la taquiner et en rajouter un petit peu. Bien digérer ? À cette remarque, il ne put s'empêcher de rigoler.

"Ne t'en fais pas pour la digestion, ça ne posera aucun problème, tu peux me croire sur parole ! Tu sais...rien ne nous empêche d'aller dans un Love-hôtel sans trop se connaître pour autant. Emi...se pourrait-il...que tu n'aies aucune expérience amoureuse ?"

Satoshi plongea ses yeux dans ceux d'Emi, avec un petit sourire en coin. S'il avait vu juste, elle serait probablement gênée qu'il l'ait compris si rapidement. Peu de temps après, la demoiselle soupira et finit par rompre le silence, probablement remise du «choc».

"Je suis d'accord avec toi, mieux vaut aller à l'aquarium d'abord ! On aura le temps de...digérer ! Au fait...j'avais complètement zappé, mais...j'ai oublié de prendre de l'argent en partant de Chisê. Enfin, disons qu'à la base, je voulais juste me promener et je ne pensais pas me rendre quelque part. Ne t'en fais pas, je te rembourserai en nature !"

Il lui fit un sourire charmeur et continua de la fixer, attendant par la même occasion que la serveuse revienne avec les gâteaux qu'ils avaient commandés. Comment allait-elle réagir ? Elle lui pardonnerait probablement pour l'argent, mais qu'en était-il du remboursement en nature ? Quoi qu'il en soit, si elle lui donnait son accord, il était bien capable d'aller jusqu'au bout de sa plaisanterie !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Jan - 15:08
C • Université - 2ième année
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 2ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
feat. Satoshi Tsubasa
dialogue en gras
pensées en italique
La gourmandise peut parfois vous perdre !
Emi était vraiment ravie d’avoir pu faire la rencontre de Satoshi. Elle avait tout de suite su, au moment où il lui avait avoué son amour pour le sucre, qu’ils allaient bien s’entendre et plus le temps passait, plus ça se confirmait. Il fallait dire que la sportive n’était de toute façon pas bien difficile à vivre, bien au contraire !

« En tout cas, si jamais je tente de ressortir une réplique de shonen en plein match, je te ferai un compte-rendu de la réaction de la personne en face ! On ne sait jamais, ça pourrait peut-être te servir à toi aussi ! En tout cas, je suis complètement d’accord avec toi ! Rien de tel que le sport pour se dépenser et s’évader, et surtout pour se creuser l’estomac histoire de savourer 100 fois plus un bon gâteau ! »

Et même si Emi s’était faite agressée et qu’elle n’avait pas pu se défendre contre ces deux malfrats, elle ne voulait pas que Satoshi pense qu’elle était faible. C’est qu’elle avait une petite fierté la sportive mine de rien ! Elle s’empressa donc de gonfler ses biceps pour montrer son « impressionnante » musculature à son interlocuteur. La jeune femme prit un air hyper sérieux en écoutant son camarade qui lui répondait sur un ton moqueur, puis elle ne put finalement pas s’empêcher de sourire en coin, elle-même amusée par le fait de s’imagine en super héroïne.

« Ne t’inquiètes pas ! Je fais tellement de sport que je peux manger tout ce que je veux et dans les quantités que je veux ! C’est un des principaux avantages d’être une grande sportive ! En tout cas, si tu gardes le secret et que tu viens parfois m’épauler, je veux bien te signer un autographe, mais il faudra aussi que tu m’en signes un alors Super-Satoshi ! Tu imagines le super duo qu’on ferait si on s’associait ? On serait encore mieux que Batman et Robin, et ça, c’est pas rien, tu peux me croire ! »

La discussion finit par dériver sur les parents de la jeune femme, sujet qui ne la dérangeait absolument pas parce qu’elle était très proches de ces derniers, même si leurs relations avaient été pour le moins mouvementées depuis sa naissance.

« Oui c’est vrai, mais ça me fait vraiment plaisir de pouvoir les retrouver tous les week-ends quand ils ne sont pas en déplacement ! Mon père travaille dans une grande entreprise à un poste assez important, et ma mère travaille dans la haute couture pour une grande marque. Ils sont souvent en déplacement, surtout ma mère qui n’a pas été très présente quand j’étais plus petite, mais malgré son absence, on est très proche ! Même si je dois dire que ça m’agace un peu quand elle essaie de me glisser quelques-unes de ses créations dans mes valises quand je repars de chez eux ! Et les tiens alors, qu’est-ce qu’ils font comme métier ? Enfin, tu n’es pas obligé de répondre si tu n’en as pas envie hein ! Je suis curieuse, mais pas au point de vouloir à tout prix soutirer des informations trop personnelles ! Et pour le foot, c’était un peu compliqué de trouver un club dans le coin alors j’ai plusieurs fois pensé à aller voir la direction ou la personne qui s’occupe de la gestion des clubs pour proposer d’en ouvrir un de foot, mais j’avais peur qu’en proposant cette idée, qu’on finisse par me donner le poste de capitaine… J’ai longtemps hésité et quand le club de basket a finalement fermé, je me suis dit tant pis ! C’était le moment idéal et voilà, je me suis lancée ! Résultat, je suis bien la capitaine du club de football maintenant ! »

Emi chassa bien vite ses inquiétudes quant à son nouveau statut, puisqu’elle ne se croyait pas à la hauteur, en pensant à tous les gâteaux qu’elle allait engouffrer. Elle était ravie que Satoshi accepte de revenir avec elle une prochaine fois pour goûter à d’autres douceurs, et c’était mine de rien une super idée de vouloir en prendre à emporter ! Ils pourraient se remplir le ventre tout en faisant d’autres activités ! Parmi les activités qu’il proposait, Emi eut un gros bug quand il lui proposa d’aller dans un love-hôtel. Elle qui avait énormément de mal à se sentir gênée et à rougir, s’il y avait bien un sujet qui la mettait mal à l’aise, c’était bien l’amour ! Aux mots de Satoshi, la sportive piqua un fard et détourna le regard, cherchant à reprendre contenance du mieux qu’elle le pouvait.

« Absolument ! Euh, non ! Absolument pas ! J’ai plein d’expérience en amour ! J’ai déjà eu plein de copains avant de venir ici ! On se tenait par la main, et on s’embrassait aussi ! Et puis, je suis déjà allée dans un love-hôtel ! »

Emi s’enfonçait de plus en plus et vu le ton un peu plus aigüe qu’à l’ordinaire qu’elle employait pour parler, le jeune homme allait bien vite comprendre qu’elle mentait. Mais elle ne pouvait quand même pas lui avouer qu’elle n’avait jamais eu une seule relation amoureuse malgré ses 20 ans non ? Tout ce qu’elle savait de l’amour, c’était ce qu’elle avait pu lire ou voir dans les animes ou dramas, c’était carrément trop la honte d’avouer une telle chose ! Préférant changer de sujet le plus vite possible en espérant que son interlocuteur lui laisse un peu de répit, elle parla de leurs éventuels projets pour la suite de l’après-midi. Mais Satoshi en remit une couche en lui proposant de la rembourser en nature pour tout l’argent qu’elle allait dépenser pour qu’ils passent du temps ensemble. Agitant ses mains devant elle, l’air de nouveau gêné, elle prit la parole :

« Non, ne t’inquiètes pas ! Ce n’est pas la peine ! Ça me fait plaisir de passer du temps avec toi, tu n’as absolument pas besoin de me rembourser ! Et encore moins de me rembourser en nature ! En tout cas, j’espère que tu ne proposes pas ce genre de remboursement à n’importe qui, on ne sait jamais sur qui on peut tomber ! Imagine si j’avais été une grande perverse ou un truc du genre ? »

Emi essayait de le sermonner, mais avec les joues écarlates, son comportement prêtait plus à sourire qu’autre chose. La serveuse interrompit cette discussion un peu gênante en apportant leurs boissons chaudes, ainsi que leurs gâteaux. Voilà, la jeune femme reprenait enfin contenance devant tous ces délices sucrés ! Attrapant la cuillère à côté de sa boisson chaude, elle commença à essayer de repêcher les petits chats en guimauve.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Jan - 16:35
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La gourmandise...
Avec
Emi Kuroda


Emi était une fille plutôt ouverte et qui semblait prendre la vie comme elle venait. C'était plutôt une bonne chose, au moins ce n'était avec elle qu'il allait se prendre la tête ! Et puis comme ils aimaient tous deux le sucre, y avait peu de chance pour qu'il se mette à la détester. La conversation continua sur le ton de la légèreté et dans une ambiance type manga. C'est que la petite était à fond sur les répliques de shônen dis donc !

" Je compte sur toi pour me tenir au courant alors. Cela dit, en sortant une telle réplique, ton adversaire serait sans aucun doute bouche bée. Ce n'est pas le genre de trucs auxquels on s'attend...surtout en plein match ! Oui, après l'effort, on apprécie d'autant plus les bonnes choses. Pour ma part, après un bon entraînement, je suis capable de manger comme dix après !"

Il ne s'était pourtant pas entraîné, puisqu'il avait été interrompu en chemin par un évènement inattendu, mais ça ne l'empêcherait pas de tout aussi bien manger ! Finalement, l'entraînement, n'était qu'une excuse pour justifier le fait qu'il avait un bon coup de fourchette. Chouette ! Il venait de gagner une fan en plus ! S'associer à Emi ? Cela formerait un duo assez comique. Ceci dit crapahuter une bonne partie de la nuit dehors pour lutter contre le crime, ça devait être assez fatigant.

" Suffit que tu ne sois pas d'un naturel à grossir en plus, ça aide aussi ! C'est avec plaisir que je te signerais un autographe. Tu risques de devenir encore plus fan de moi si tu me vois manier le sabre en plus. On formerait un drôle de duo, mais ça me plaît bien. Il faudrait qu'on se trouve des petits noms de superhéros."

Satoshi avait dit cela pour plaisanter, mais Emi était tellement naïve et spontanée, qu'elle serait bien capable de le prendre au mot et d'inventer des noms farfelus. La conversation finit par se poursuivre sur les parents de cette dernière. Il en apprenait un peu plus comme ça. Une chose se confirmait, elle était bel et bien issue d'un milieu aisé. Si sa mère travaillait dans la haute couture, ce n'était pas étonnant qu'elle glisse quelques-unes de ses créations dans la valise de sa fille. Elle voulait sûrement qu'elle s'habille de façon un peu plus féminine. Quand la jeune fille commença à évoquer ses parents, son visage s'assombrit une seconde. Il n'avait aucune envie de parler d'eux et rien que d'y penser ça l'énervait, mais ce n'était pas une information trop personnelle et puis ça ne lui coûtait rien de lui dire ce qu'ils faisaient comme métier.

" C'est une bonne chose que tu sois aussi proche de tes parents malgré leurs métiers respectifs qui doivent leur prendre énormément de temps. Tu as déjà essayé de porter l'une des créations de ta mère ? Je suis sûr qu'elle cherche seulement à te rendre plus féminine. Nul doute que tu serais très mignonne...dans une robe par exemple. Mes parents ? Mon père est avocat et ma mère cardiologue. Ne t'inquiète pas, ce n'est pas comme si le métier de mes parents était secret défense !"

En disant cela, il ne lui dévoilait rien sur sa situation familiale qui était plus que catastrophique d'un point de vue relationnel. Ils continuèrent à discuter de leurs passions et notamment de celle d'Emi, le foot.

"C'est génial que tu sois la capitaine du club de foot ! Je suis sûre que ce rôle te va comme un gant. En tout cas, à l'occasion, je viendrais te voir jouer avec plaisir. On pourrait même échanger quelques balles. Même si depuis le temps que je n'en ai pas fait, je dois être rouillé. "

Finalement la conversation prit une tournure inattendue quand Satoshi proposa quelques activités et une qui n'était pas des moindre : aller dans un love-hôtel. En voyant son visage rouge et sa façon de se démener, Satoshi laissa échapper un sourire satisfait. Sa réaction était prévisible, mais tellement amusante. Il ne se lasserait sans doute pas de le taquiner ! Vu comment elle se justifiait, nul doute que son expérience en amour était proche du néant.

" Hmm...Tu n'as pas l'air bien sûr de toi. Vu ton attitude, je suis sûr à 200% que tu n'as absolument aucune expérience. Mais ne t'inquiète pas...Je vais pouvoir t'apprendre tout ce que je sais, si tu le désires ! Crois-moi, tu devrais apprécier !"

Il fixa Emi, les yeux brillants et avec un sourire en coin. C'était trop tentant de continuer à la taquiner, surtout qu'elle devait espérer qu'il la laisse tranquille. Dommage pour elle ! Il en rajouta une couche avec son fameux paiement en nature. Il allait encore pouvoir la titiller un peu.

"Allons, Emi. De nous deux, qui a les idées mal placées ? Quand je parlais de paiement en nature, il s'agissait simplement de te rembourser avec autre chose que de l'argent. Par exemple, en t'offrant une pâtisserie ou un petit cadeau. Je vais effectivement finir par croire que tu caches bien ton jeu et que derrière toute cette innocence se cache bel et bien une grande perverse ! "

Non, vraiment, c'était trop drôle. La pauvre, elle ne saurait plus où se mettre ! Pour le coup, il avait envie d'éclater de rire, mais cela gâcherait tout. Donc il garda une expression assez sérieuse. La serveuse les interrompit un instant en apportant ce qu'ils avaient commandé. Tout cela semblait bien bon ! Voyant qu'Emi semblait galérer à repêcher les petits chats en guimauve, il prit sa propre cuillère, attrapa l'un des petits chats en guimauve qui se trouvait dans son cappuccino et approcha sa cuillère d'Emi.

"Allez ! Dis aaaah ! Ce sera ta première véritable expérience en tête à tête avec un mec. Tu peux me remercier."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Jan - 14:57
C • Université - 2ième année
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 2ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
feat. Satoshi Tsubasa
dialogue en gras
pensées en italique
La gourmandise peut parfois vous perdre !
Emi ne put s’empêcher de pouffer en s’imaginant la tête de l’un de ses adversaires, face à elle, qui essaierait de lui piquer le ballon, alors qu’elle lui sortirait une réplique tout droit sortie d’un shonen. Peut-être qu’elle pourrait essayer avec Shohei pour voir qu’elle tête il lui ferait ? La demoiselle se mit à ricaner un peu, avant d’afficher une moue pleine de réflexion. C’est vrai que s’ils devenaient des super-héros, il fallait qu’ils se trouvent des surnoms ! Non parce que SuperEmi et Satoshiman, c’était quand même super moyen. Et puis, si en plus ils utilisaient leurs vrais prénoms dans leur surnom de super-héros, nul doute qu’on pourrait plus facilement les identifier et c’était bien la dernière chose dont ils auraient besoin s’ils s’associaient pour combattre le crime !

« Hum… Puisqu’on aime tous les deux manger et encore plus tout ce qui est sucré, il faudrait trouver un truc en rapport avec ça non ? Du genre Sugarman et Wonder Sweety ! Et il faudrait qu’on ait des tenues colorées qui représentent un peu des trucs sucrés aussi ! Et on pourrait aveugler les criminels en leur balançant de la chantilly dans les yeux ! Et t’inquiètes pas, je vais tester les répliques de shonen avec le seul membre de mon club de foot avant de tester sur des inconnus, juste pour voir sa réaction, je te raconterai ! Et puis, je veux absolument voir ce que tu sais faire ! Il faut bien que je connaisse tes capacités au combat vu qu’on va devenir partenaires ! »

Emi s’enflammait complètement. Elle était presque sérieuse en parlant de tout ça, se voyant déjà affublée de collants roses et d’une tenue en forme de fraise pour aller défendre la population d’Hoshi. C’était débile, mais puisque Satoshi entrait dans son délire et renchérissait, elle ne pouvait que continuer sur cette voie. Et puis, mine de rien, elle s’amusait beaucoup à parler de ça, même si ça devait ne jamais arriver. Peut-être qu’ils ne se reverraient plus après cette journée, mais au moins, elle garderait un excellent souvenir de cette rencontre. La conversation se fit un peu plus sérieuse pour dériver vers les parents respectifs des deux étudiants. Emi avait beau être super naïve et des fois un peu bête, il fallait dire ce qu’il était, elle avait bien perçu que la relation de Satoshi avec ses parents ne semblait pas aussi rose que celle qu’elle entretenait avec les siens. Il n’avait fait que donner leurs professions sans s’étendre. Il était inutile d’insister alors si Satoshi ne voulait pas en parler.

« C’est vrai qu’ils ont très peu de temps libre à passer avec moi, mais ce n’est pas grave, on se rattrape quand on a l’occasion de se voir ! Et puis… J’ai déjà essayé, mais je ne me sens pas du tout à l’aise avec une robe, il faut toujours faire attention à ses mouvements pour ne pas risquer de montrer sa culotte à tout le monde, c’est un peu compliqué aussi de faire du sport en étant habillé… de manière plus féminine. C’est le genre de vêtements qui vont bien à ma mère, mais à moi… On dirait un pingouin en plein désert tellement c’est ridicule ! »

C’était son point de vue à elle, mais un jour, sa mère avait pris la peine de la maquiller, de la coiffer et de l’habiller de manière plus féminine et nul doute qu’elle pourrait en faire craquer plus d’un si elle prenait la peine d’accorder un peu plus d’attention à son apparence. Ce n’était pas quelque chose qu’elle avait envie de faire pour le moment, trop préoccupée par son amour de lycée non réciproque. Elle n’avait personne à qui plaire alors à quoi bon ? Et là, Satoshi toucha un point faible chez Emi qui se mit à le fixer avec des yeux brillants.

« Sérieux ? Tu voudrais bien jouer un peu avec moi ? Ça serait vraiment trop génial ! Et peut-être même que tu auras envie de t’inscrire à mon club après ça ! »

Emi ne perdait pas le nord ! Si elle pouvait récupérer des membres à droite, à gauche, elle n’allait pas cracher dessus, bien au contraire ! Si elle voulait pouvoir disputer des matches dans des compétitions, il lui manquait au moins encore 10 personnes ! La joie laissa bien vite place à la gêne suite aux mots de Satoshi concernant un Love Hotel. Sérieusement, qu’est-ce qu’ils avaient tous à la taquiner avec ça ? Yoite l’avait fait lors de leur première rencontre, et voilà que Satoshi faisait de même ! Ils s’étaient passé le mot ou quoi ? Elle rougit davantage en secouant ses mains devant elle, fermant fort les yeux en détournant la tête.

« Non ! NON ! Je ne veux rien apprendre ! Rien du tout ! Et puis, je sais déjà plein de choses, vraiment ! Je sais que le garçon doit mettre son… »

Elle s’arrêta aussitôt, hyper gênée à l’idée de parler de ça. Elle n’avait jamais embrassé personne alors imaginez comment elle voyait la suite en bon gros bisounours qu’elle était ! Trop de naïveté pour un sujet qui ne l’intéressait que très peu. L’amour, elle voyait ça comme dans les shojos. Alors les relations plus intimes… C’était un sujet presque tabou dont elle ne savait quasiement rien. C’était un peu triste à son âge, mais bon. Elle était persuadée qu’elle ne pourrait aller plus loin qu’un simple baiser qu’avec l’élu de son cœur, celui avec qui elle passerait le reste de sa vie. C’était une grande romantique la Emi malgré ses airs de garçon manqué ! Et à la remarque de Satoshi, la sportive plaqua ses mains sur sa bouche, rougissant encore plus si seulement c’était possible. Nooooon ! Elle n’avait pas du tout eu de pensées perverses ! Il avait bien voulu insinuer ça non ? Il la faisait clairement tourner en bourrique et Emi ne voyait rien du tout, commençant à se dire que Yoite avait bien fini par réussir à lui pervertir l’esprit. Lui parler de fouet et tout le tralala, ça finissait par marquer apparemment !

Fort heureusement, ils furent interrompus par la serveuse qui leur apportait leur commande, Emi se jetant sans plus attendre sur sa tasse, essayant de partir à la pêche au chat en guimauve dans son chocolat chaud. Mais la gêne était toujours bien présente, l’empêchant de réussir du premier coup, Satoshi en profitant encore une fois pour la taquiner. Emi reprit une teinte écarlate alors qu’elle fixait ce chaton en guimauve dans la cuillère de son interlocuteur. C’était pas ce que faisaient les couples ça ? Faire manger sa moitié ? Elle aurait pu repousser d’un geste brusque cette cuillère mais… MAIS ! Ce pauvre chat ne demandait qu’à être mangé ! Au diable la gêne ! La demoiselle ferma fort les yeux et ouvrit la bouche pour se pencher en avant afin de gober le petit chat dans la cuillère, réprimant une petite grimace en sentant le goût du capuccino.

« C’est vraiment dégueu le capuccino ! Mais… merci pour le petit chat… Et puis arrête de dire des trucs comme ça alors que c’est même pas vrai ! J’ai déjà… J’ai déjà participé à un gōkon figure-toi ! »

Merci à Yoite qui avait insisté pour qu’elle participe à au moins un gōkon dans sa vie d’étudiante ! Ça allait sans doute surprendre Satoshi, mais elle avait un semblant d’expérience de rendez-vous avec un garçon au moins avec ça !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Sam 13 Jan - 15:55
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La gourmandise...
Avec
Emi Kuroda


Il avait vu juste, Emi avait bel et bien réfléchi à des noms de superhéros ! Elle était tellement prévisible et naïve, mais cela faisait sans doute partie de son charme. Et puis, il ne pouvait pas nier qu'elle ait un petit côté mignon. En entendant les noms de superhéros donnés par cette dernière, il ne put s'empêcher de rire. Sugarman et Wonder Sweety ? C'était vraiment trop drôle comme noms de superhéros, qui les prendrait au sérieux ? Sans doute personne. Ceci dit, ça pouvait créer un bel effet de surprise ! Satoshi était en train de s'imaginer la scène où ils balanceraient de la chantilly dans les yeux des criminels et nombre d'autres choses tout aussi farfelues. Peut-être qu'il allait sérieusement penser à se fabriquer un sabre avec des bonbons...Pas sûr que ça fasse beaucoup de dégâts, mais sait-on jamais ! En tout cas, la demoiselle n'avait aucun souci à se faire concernant ses aptitudes au combat. Il était redoutable avec son sabre et il savait également se défendre avec ses poings.

"C'est qu'il y en a dans cette petite tête !" s'exclama-t-il d'un ton moqueur. "En tout cas, Sugarman et Wonder Sweety, je trouve que ça sonne bien. La petite touche sucrée me plaît beaucoup. Si tu veux des tenues colorées qui représentent un peu des trucs sucrés, va sans doute falloir mettre un peu la main à la pâte ! Genre, on pourrait se fabriquer des cornes en fausse canne à sucre à accrocher dans les cheveux pour donner un côté diaboliquement sucré comme ça..."Dit-il en lui montrant une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sur son téléphone. "J'espère bien que tu vas me raconter ! Ça doit te faire vachement plaisir d'avoir d'un membre dans le club du coup. Il est comment ? Haha, ne t'en fais pas pour mes capacités au combat. Je pense au contraire que je pourrais t'apprendre deux, trois trucs. D'ailleurs, si jamais tu sens le besoin de te défouler un jour, hésite pas à passer au club de kendo ! Je t'autoriserai à me frapper avec le shinai, évidemment je porterais l'armure, sinon ça serait trop douloureux."

Bah quoi ? Tant qu'à faire s'il pouvait recruter quelqu'un au passage...Et puis Emi était une gentille fille, plutôt drôle, alors il ne serait pas contre passer un peu de temps avec elle à l'avenir. Est-ce qu'il s'attendrissait un peu ? Non, pas possible. Ce n'était pas comme s'il allait sincèrement s'attacher à elle, c'était seulement pour passer un peu de bon temps en compagnie de quelqu'un. Et pour ce qui est de la photo, d'où il la sortait ? Eh bien, à vrai dire, ça lui était revenu à l'esprit en parlant de toutes ces histoires de superhéros. Il était tombé sur un gars dans un costume amusant et il l'avait photographié. Satoshi regardait Emi, amusé par tant d'entrain. Un peu plus et y avait des flammes dans ses yeux tellement elle était excitée. En tout cas, il était prêt à parier que ce délire était réalisable. Nul doute que s'il proposait à Emi une virée nocturne dans un drôle de costume pour combattre le "crime", elle le suivrait. La conversation redevint plus sérieuse par la suite et concernait leurs parents. Satoshi préférait ne pas trop en parler et détournait plus ou moins la conversation vers ceux de la demoiselle. Il n'avait aucune envie de parler d'eux. Peut-être qu'un jour, il se confierait à quelqu'un ? Mais ce n'était pas pour aujourd'hui.

"Je vois. Haha, je t'imagine bien avec une démarche un peu maladroite. Oh, mais si tu t'habilles de façon féminine, ce n'est pas pour faire du sport, mais plutôt...pour plaire à quelqu'un. Je suis presque certain que quand quelqu'un te plaira vraiment, tu seras tenté de le faire assez naturellement. Mais quoi qu'il arrive, ne change pas, reste la même Emi, car tu es très bien comme tu es !" Lui répondit-il en faisant un clin d'oeil. "Et puis...c'est adorable un pingouin !" Renchérissa-t-il.

Il aimait bien la taquiner et c'était si amusant de voir le rouge lui monter aux joues si facilement. Il ne s'en lasserait pas ! Non, vraiment, il ne fallait surtout pas qu'elle change, ce serait du gâchis...Enfin pour lui ! Oh, visiblement parler de foot lui faisait incroyablement plaisir. En plus de ça, elle cherchait à le recruter ? Enfin, intégrer le club de foot, ne le gênerait pas plus que ça.

"Je suis toujours sérieux, voyons ! Ce serait cool de jouer un peu avec toi et puis si jamais vous manquez de monde dans votre club pour faire des entraînements un peu plus élaborés ou quoi...ça me gêne pas de venir pour faire un peu de nombre. Après, dis-toi bien que pour moi, le kendo passe avant tout !" Dit-il en lui faisant une pichenette sur le front.

En voyant Emi se débattre autant concernant le sujet du Love Hôtel, Satoshi éclata de rire. Elle essayait tant bien que mal de ne pas perdre la face, mais cela donnait l'effet complètement inverse.

"Je confirme, tu sais vraiment beaucoup de choses à ce sujet !" Dit-il avec un sourire en coin. "Réponse ? C'est si dur que ça de prononcer le mot pénis ou...verge ? Pourtant, quand on y pense, il ne s'agit que d'une simple partie du corps." Ajouta-t-il malicieusement.

Sur ces quelques paroles prononcées pour qu'Emi soit de nouveau gênée, il lui ébouriffa les cheveux de façon à bien la décoiffer et laissa échapper un rire, preuve qu'il s'amusait beaucoup en sa présence. C'était marrant de voir qu'elle n'avait absolument aucune expérience de ce côté-là et qu'elle ne devait même pas imaginer plus qu'un simple baiser. Quoi qu'il en soit, les mots qu'il prononça ensuite eurent l'effet escompté puisqu'elle était dans tous ses états. Si seulement ils n'avaient pas été interrompus par la serveuse ! Enfin, il pourrait continuer à la taquiner de bien des manières...Tandis qu'il lui tendait la cuillère pour qu'elle mange le chat en guimauve, contre toute attente, elle goba ce dernier. Faut dire que ça aurait été dommage de gaspiller ! Quand elle évoqua le goût du cappuccino, il eut un rictus de satisfaction.

"Mais non, c'est super bon le cappuccino ! De rien pour le petit chat...Et puis, t'étais trop craquante quand tu l'as mangé." Ajouta-t-il en plongeant son regard dans le sien. "Hein ? Tu as déjà participé à un gôkon ? C'était comment ? Une bonne ou une mauvaise expérience ? Quelqu'un t'intéressait ? Je veux tout savoir. Mais dis-moi, tu t'es décidée à y participer de toi-même ou c'est quelqu'un qui t'a convaincu ?"

Il doutait franchement qu'Emi puisse avoir ne serait-ce que l'idée de se rendre à un gôkon d'elle-même. Quelqu'un était forcément intervenu ! En tout cas, il était vraiment curieux de savoir ses impressions à ce sujet.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Jan - 16:04
C • Université - 2ième année
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 2ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
feat. Satoshi Tsubasa
dialogue en gras
pensées en italique
La gourmandise peut parfois vous perdre !
Emi ne put s’empêcher de rire en entendant Satoshi lui dire qu’elle en avait dans la tête. C’était certain que pour les délires complètement débiles, elle avait de l’imagination à revendre ! Nul doute que si elle avait été un peu plus douée dans les études et plus attirée par les matières littéraires, qu’elle aurait fait un carton en tant qu’écrivaine pour enfants, mais non. Sa destinée était toute autre, elle voulait faire du sport tous les jours jusqu’à la fin de ses jours ! Bon peut-être jusqu’à moins longtemps, mais elle ne voulait pas y penser pour le moment, bien trop occupée à hocher la tête à toutes les suggestions que Satoshi était en train de lui faire concernant leur future tenue. Emi s’approcha quand il lui tendit son portable pour regarder la photo, ouvrant de grands yeux.

« Waw ! Mais c’est génial comme idée ! Faudrait aller voir le club de couture ou de bricolage pour leur demander de nous aider à préparer nos tenues ! Enfin… Je ne suis pas sûre que de tels clubs existent et ça ne me gênerait pas de tout faire moi-même, mais je ne suis pas vraiment douée en couture… En tout cas, oui ! J’suis super contente d’avoir un membre dans mon club ! Il est un peu bizarre, mais il n’est pas méchant ! Et puis… Il est suuuuuper grand ! J’aurais préféré le mettre en gardien dans les buts, mais ce n’est pas trop ce qu’il préfère, c’est dommage… Oooooh ! C’est vrai ? Ça me plairait beaucoup d’essayer le kendo avec toi ! Mais t’inquiètes pas, si on se fait un combat, il faudra que tu m’affrontes toi aussi, à armes égales ! Sans véritable challenge, ce n’est pas marrant du tout ! »

La demoiselle esquissa un sourire, vraiment touchée par les mots que Satoshi venait de lui dire. Ne pas changer parce qu’elle était très bien comme elle était ? C’était une des rares personne, en dehors de ses parents, à lui dire une telle chose. Peut-être qu’il mentait, qu’il n’était pas sincère, mais Emi ne put s’empêcher de sentir son petit cœur se réchauffer en entendant ces mots. Combien de personnes lui avaient déjà dit qu’elle n’était qu’un pauvre garçon manqué qui finirait seule parce qu’elle ne pourrait jamais plaire à personne ? La sportive baissa les yeux, toute gênée. Est-ce qu’elle plairait vraiment à quelqu’un un jour ? Et est-ce qu’elle aurait autant envie de plaire à un autre garçon que son premier et seul amour non réciproque qu’elle avait eu au lycée ? Pour le moment, son expérience amoureuse était un désert sans fin, mais peut-être que ses études universitaires allaient lui permettre de trouver un peu d’eau dans cette vaste étendue de sable ! La demoiselle porta aussitôt la main à son front après la pichenette qu’il venait de lui donner, grognant un peu avant de gonfler ses joues, retrouvant aussitôt le sourire à la perspective de pouvoir jouer au foot avec Satoshi.

« Tu serais vraiment le meilleur des meilleurs si tu acceptais de venir un peu avec nous pour qu’on puisse faire des entraînements un peu plus complets ! Et puis, si jamais tu donnes un peu de temps pour mon club, je te promets de donner du mien pour celui de kendo ! Pour te remercier ! Et je comprends très bien ! Pour moi aussi le foot passe avant le reste, surtout que j’ai des responsabilités maintenant ! »

Emi avait presque l’impression d’être une adulte en ayant des responsabilités en tant que capitaine de son club de football ! Et là, sans comprendre pourquoi, la conversation dérapa complètement. La demoiselle se mit à rougir violemment, sentant presque de la fumée sortir de ses oreilles tellement elle était gênée. Comment est-ce qu’il pouvait lui sortir des mots comme ça ? Aussi soudainement ? Il avait raison, c’était une simple partie du corps d’un homme et étant dans un cursus sportif, elle étudiait beaucoup l’anatomie sous toutes ses coutures, mais… MAIS QUAND MÊME ! Emi n’arrivait même plus à ouvrir la bouche, ne sachant plus quoi répondre. Il avait complètement raison, elle n’y connaissait fichtrement rien à l’amour, aux hommes et à tout le reste. Elle se sentait tellement nulle et bête… Toutes les filles de son âge devaient avoir au moins 100 longueurs d’avance sur elle ! Ce fut les cheveux complètement en pétard et l’ensemble de son visage écarlate qu’Emi fut finalement sauvée par la serveuse qui leur apporta leurs commandes. FIOU !

Enfin, elle n’était pas vraiment tirée d’affaire puisque Satoshi en remettait une couche avec le petit chat en guimauve dans sa cuillère qu’il tendait vers elle. Contre toute attente, son estomac prenant le pas sur sa raison, elle goba le petit chat avant de grimacer, reportant vite son attention sur sa commande à elle tandis qu’elle coupait un gâteau en deux pour en donner la moitié à son camarade, repoussant l’assiette vers lui.

« Arrête de m’embêter hein ! Sinon, je vais devoir me venger ! Je ne sais pas encore comment, mais je me vengerai ! Et oui, j’en ai déjà fait… Un seul. C’était quand même assez bizarre comme rendez-vous, on était 4 filles et 4 garçons et c’est… c’est un ami qui m’a poussée à y aller avec lui. Jamais je n’y serais allée toute seule sinon ! Et puis, personne n’aurait voulu m’inviter… Je ne dirais pas que c’était une mauvaise expérience, on a bien rigolé, mais je crois que les autres filles ont beaucoup plus plu aux garçons que moi. Mais ce n’est pas grave ! Je crois qu’aucun ne me plaisait vraiment enfin… ils étaient sympas mais… mais je n’étais vraiment pas à l’aise. »

Emi s’était habillée de manière plus féminine pour y aller et elle avait eu vraiment du mal à se sentir à l’aise face à ces 3 garçons qu’elle ne connaissait pas, dans cette ambiance propice à la création de couples plutôt qu’à celle d’amitiés. Emi avait tellement zéro expérience en la matière qu’elle avait eu du mal à les regarder dans les yeux et à parler aussi facilement qu’elle avait pourtant l’habitude de le faire en étant dans cette perspective amoureuse. Heureusement, Yoite avait été le plus adorable du monde ! Il avait toujours fait en sorte qu’Emi discute avec tout le monde, s’amuse et il l’avait même raccompagnée ! Non, décidément, même si elle n’avait tapé dans l’œil de personne, elle avait apprécié ce moment passé en compagnie de Yoite qu’elle considérait vraiment comme un ami proche, son premier qu’elle s’était faite dans cette académie. Il avait vraiment une place importante dans sa vie même s’ils ne se voyaient pas tous les jours.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Jan - 12:36
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La gourmandise...
Avec
Emi Kuroda


Face à tant d'enthousiasme, Satoshi ne put s'empêcher de rire. Décidément, elle en avait de l'énergie à revendre cette petite ! Allez voir le club de couture ou de bricolage n'était pas une mauvaise idée, mais sans vouloir se vanter, il avait plutôt confiance en ses capacités. Non pas qu'il s'intéressait particulièrement à la couture ou au bricolage, mais il avait l'habitude d'en faire un peu via le kendo. Comment ça se faisait ? Eh bien tout simplement parce qu'un shinai, il fallait en prendre soin et qu'il lui arrivait très souvent de démonter le sien afin de l'entretenir, mais aussi pour éviter tout problème de blessures. Oui, même si c'était en bambou, ça restait tout de même une arme et quand celle-ci n'était pas bien préservée, il arrivait que des échardes ou des éclats surgissent durant les entraînements et cela pouvait devenir très dangereux. La toute première fois qu'il avait dû apprendre à désassembler et remonter son shinai, ça avait été un véritable calvaire. Maintenant, il le faisait naturellement. Et pour ce qui est de la couture alors ? Toujours en rapport avec le kendo, bien évidemment, lors des entraînements avec l'équipement intégral, les gants pouvaient se retrouver abîmés ou autres et dans ces cas-là, il s'occupait de les rafistoler lui-même et ce, via une machine à coudre. Satoshi était très maniaque pour tout ce qui concernait le kendo et particulièrement l'entretien de son équipement. Il en prenait grand soin et ça se voyait. Bref, tout ça se pour dire qu'il devait pouvoir être capable de coudre des cornes en fausse canne à sucre, puisqu'il n'était pas emprunté de ses dix doigts !

"On pourrait éventuellement leur demander des conseils sur la façon de procéder...mais je devrais pouvoir faire ces cornes en fausse canne à sucre par moi-même. Tout ce qui est accessoire, laisse-moi m'en occuper ! Si jamais tu veux quelque chose en particulier, n'hésite pas à me le demander. Bien sûr, pour ce qui est des tenues, je n'en suis pas capable, il faudra donc demander un coup de main. Je ne sais pas s'il y a des clubs à la fac, mais il doit bien y avoir au sein de la ville, un atelier couture ou un truc du genre. Faudra se renseigner ! Tu pourrais me donner ton numéro de téléphone ? Je te tiendrais au courant de l'avancée comme ça et ce sera plus simple si on souhaite se donner rendez-vous pour se revoir !" S'exclama-t-il avec un grand sourire. "Ah oui ? S'il est super grand, dommage qu'il ne soit pas gardien, il serait sans doute bon. Mais on ne peut pas forcer quelqu'un à prendre une position qu'il n'affectionne pas particulièrement. Haha ! Si je t'affronte à armes égales, tu vas souffrir et...j'ai tendance à ne pas être tendre avec les nouveaux ! Enfin, avant de pouvoir faire un véritable combat, il faut quand même apprendre les bases. En tout cas, ça peut-être sympa, ça ferait comme un échange entre clubs. Et puis..."Ajouta-t-il en se rapprochant de son visage."On pourra passer beaucoup de temps ensemble !" Renchérit-il avec un clin d’œil.

Jusqu'où ce délire de "superhéros" irait-il ? Il n'en savait rien, mais était persuadé qu'avec Emi, ça irait loin. Quand est-ce qu'il se lasserait de la taquiner ? Probablement jamais. Elle avait des réactions tellement mignonnes qu'il était difficile de rester de marbre. Et puis au moins, quand il voudrait la revoir, ne serait-ce que pour passer le temps, il suffisait qu'il lui envoie un SMS et le tour était joué. Après sa pichenette qui avait eu son petit effet, le visage de la demoiselle sembla s'illuminer dès qu'il s'était remis à parler de foot. Il aimait bien les gens passionnés. Donc s'il venait au club de foot, Emi viendrait passer un peu de temps au club de kendo ? C'était donnant-donnant après tout ! Et puis il s'était aussi proposé de lui-même pour le club de foot.

"Dans ce cas, marché conclu !"Répondit-il en tendant sa main à Emi comme pour sceller un accord. "Je viendrais au club de foot et toi, à celui de kendo. J'imagine bien qu'en tant que capitaine du club, tu as pas mal de responsabilités. La première étant de recruter des membres !" Ricana-t-il pour embêter son interlocutrice.

Voulant profiter un peu plus des joues rouges de la sportive, Satoshi enchaîna avec du vocabulaire sur l'anatomie humaine et plus particulièrement sur l'entrejambe des mecs. En voyant la réaction de cette dernière, il éclata de rire. Tant d'innocence, ça faisait plaisir à voir ! La serveuse ayant apporté leur commande, il décida de faire manger l'un des petits chats en guimauve à Emi, qui le goba d'une traite. L'appel de la nourriture était plus fort que tout ! Remarquant qu'elle avait coupé un gâteau en deux et avait rapproché l'assiette près de lui, il commença à manger ce dernier, avec appétit et les yeux brillants.

"Hmm...trop bon !" S'exclama-t-il, ravi. "Te venger ? Je serais curieux de voir ça ! Cependant, je ne suis pas certain que tu puisses faire mieux que moi." Dit-il d'un ton moqueur. "Au moins, grâce à ton ami, tu auras eu une expérience, aussi minime soit-elle. C'est un bon début !" Rigola-t-il. "Quoi qu'il en soit, je suis certain que la fille la plus intéressante et adorable du lot, c'était toi ! Si j'avais été à ce gôkon, tu peux être sûre que je t'aurais accaparé toute la soirée."

Esquissant un sourire malicieux, il mangea une nouvelle fois un morceau de gâteau. Il se régalait ! Finalement, rien que pour ces douceurs, ça valait le coup de l'avoir tiré d'un mauvais pas. Reportant son attention sur Emi, il décida de la taquiner encore un peu...

"Dis-moi, Emi...tu crois que tu pourrais me nourrir aussi ?" Demanda-t-il d'un ton à la fois innocent et séducteur.

Sur ces quelques paroles, il ouvrit grand la bouche. Oserait-elle ? Lui ferait-elle une mauvaise blague ? Autre chose ? Peu importe, il était certain qu'il se délecterait encore de l'attitude de cette dernière. La journée était loin d'être finie et il comptait bien s'amuser à fond.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Ville d'Hoshi :: Centre Ville :: Les rues-