Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Une amie au bout du monde [Ama et Yui]

 :: Pensionnat & espace Clubs :: Sous-sol Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 17 Déc - 1:48
• Echange du 1 Nov au 15 Jan
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur

17 décembre
2017
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Une amie au bout du monde

Amaryllis Hanazumi
Yui Watanabe


J'admets, je n'ai pas été la membre la plus assidue du monde en club de Musique. Mais autant la danse c'est mon truc, autant la musique, je préfère très clairement l'écouter qu'en jouer, et là on me demandait d'en jouer. Alors j'y suis allée pour la forme et pour que l'absentéisme ne figure pas en lettres rouges quelque part sur mon bulletin... au début. J'ai lâché en quelques jours, et je compte juste sur Amaryllis pour m'informer sur ce qui s'y passe, au cas où quelqu'un aurait l'idée étrange de noter ces activités. Je ne suis pas trop au fait des coutumes scolaires japonaises et je n'ai pas envie de me faire piéger - c'est aussi pour ça que je vais très peu en club de musique, ils notent plus sévèrement ici qu'à Indarë et je dois travailler dur pour que mes difficultés d'apprentissage ne me pénalisent pas.

Aujourd'hui n'est pas vraiment une exception. Oh, bien sûr, je suis dans le sous-sol du lycée, là où ont lieu les "cours" en théorie, mais ce n'est pas vraiment la pratique musicale qui m'y a amenée. Je suis là pour Amaryllis. On se voit le plus souvent possible, d'autant plus qu'on est dans la même classe et dans la même chambre à Londres ce qui n'a fait que renforcer nos liens déjà très forts, mais les circonstances ici ont eu tendance à nous séparer. Déjà, difficile de nous caser toutes les deux dans la même classe sur tous les cours, et comme je maîtrise moins le japonais qu'elle - beaucoup, beaucoup moins - je dois en plus prendre des cours de mon côté pour pas être complètement à la masse. Alors oui, même si on est le plus possible ensemble, elle me manque un peu. En plus de ça, elle m'a dit qu'elle avait rencontré une fille assez sympa au club et que ce serait sympa qu'on se rencontre.

Bref pour résumer : Amaryllis m'a demandé de venir au club, ou après le club (je vous laisse deviner mon choix), pour passer un peu de temps ensemble et faire la connaissance de cette possible nouvelle amie. Transformer le duo en trio le temps d'un voyage - et pourquoi pas après, ça fait partie des avantages d'internet - ne me dérange pas du tout. Ma seule angoisse, c'est que cette jeune fille ne m'apprécie pas et se sente obligée de me côtoyer quand même pour ne pas froisser Amaryllis. Bref, rien de nouveau sous le soleil pour moi et ma phobie sociale.

Je m'adosse tranquillement au mur tandis que les autres élèves sortent les uns après les autres. J'en reconnais un ou deux, parce que je les ai vus aux quelques séances où je suis venue, mais pas de trace d'Amaryllis. Elle doit être restée à l'intérieur pour parler de moi à sa nouvelle amie. J'ai un peu peur du portrait qu'elle risque de faire. Pas que je l'imagine capable de dire de mauvaises choses à mon sujet, non, c'est même l'inverse : si elle brosse un portrait trop élogieux, je ne pourrais jamais être à la hauteur.

© Bell
paroles en #3399ff
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Déc - 13:54
• Echange du 1 Nov au 15 Jan
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
(HRP : Désolée de mon absence de codage mais le mien passe pas ici et je suis pas assez douée en la matière pour le modifier x))

Un nouveau monde.. Une nouvelle école.. Pourtant tout se ressemble. En effet je n'ai pas réellement l'impression d'avoir quitté Indare et même si je suis à l'autre bout du monde, mon quotidien ne change pas réellement entre musique et cours. Mon seul regret véritable est de ne pas pouvoir passer plus de temps avec Isabella. C'est ma meilleure amie et c'est en partie pour profiter de moments avec elle que j'ai accepté de partir au Japon mais j'ai parfois l'impression de gagner au change : ayant une bonne maîtrise du japonais - merci maman -, je me suis vite fondue dans la masse et si l'absence de Melody et des autres élèves de ma classe en Angleterre n'était pas si évidente, je pourrais presque penser que je suis né ici et que j'ai étudié ici toute ma vie. Ce n'est visiblement pas le cas d'Isabella. Elle peine à se faire des amis, si ce n'est pas plutôt qu'elle échoue complètement à s'en faire ; elle s'acclimate comme elle peut aux normes de la scolarité nippone et à sa culture que j'ai depuis longtemps assimilée au gré de mes voyages de pianiste et de part l'héritage maternelle. Je crains qu'elle finisse par se laisser atteindre par le mal du pays et que ce voyage que nous trouvions toutes deux très amusants deviennent une pénitence pour elle. Je ne veux plus voir ses yeux tristes comme autrefois. C'est dans cette optique que j'ai décidé de lui présenter l'une de mes amies. Yui Watanabe. Une contrebassiste de talent, du moins à mon humble avis. J'ai très vite accroché avec la jeune fille de part notre passion commune et depuis lors elle et moi nous passons la plupart de notre temps en club de musique à nous entraider et discuter pour devenir meilleures encore.

C'est dans ce contexte qu'une idée m'est venue pour faire d'une pierre deux coups. En effet, j'ai demandé à Isabella de nous rejoindre après le club de musique. Le but étant évident. Je souhaitais simplement présenter Yui à Isabella. Je sais que d'organiser ce genre de traquenard, même avec l'accord des principaux intéressées était plutôt traître voire déplacée. C'était le genre de rencontre un peu forcée qui ne portait que rarement leurs fruits malgré tout les efforts déployés. J'avais cependant bon espoir qu'il en soit différemment pour celle-ci. Isabella et Yui étaient toutes deux des jeunes filles calmes et sérieuses avec un attrait pour la musique, que ce soit dans sa conception ou dans la danse et j'allais tout donner pour leur permettre de se connaître et de s'apprécier. Et puis qui ne tente rien n'a rien.

-"Tu verras Isabella est géniale, c'est une grande danseuse pour moi en plus" dis-je avec un certain enthousiasme à ma camarade de club.

J'espérais que ce genre d'arguments totalement subjectifs puisse faire pencher la balance de la curiosité pour la demoiselle. Après tout, elle n'était sûrement pas sans savoir que j'avais une certaine crédibilité en temps que prodige du piano. Je rangeais mes affaires tout en continuant de vanter les mérites de ma meilleure amie alors que les autres étudiants désertaient les lieux chacun leur tour.

-"C'est une fille adorable aussi, je suis vraiment certaine que tu vas bien t'entendre avec elle, je ne vois vraiment pas comment il pourrait en être autrement.."

Bon c'était peut-être de trop. De toute manière, il était un peu tard pour rattraper mes dernières paroles, je me dirigeais donc vers la porte avant de me presser de rejoindre Isabella et la serrer dans mes bras - un rituel que la pudeur japonaise me refuse mais que je fais passer avant les règles tacites de ce pays - puis je me retourne vers Yui pour procéder aux présentations.

-"Yui c'est Isabella, et Isabella c'est Yui"

Pitoyable n'est-ce pas? Je n'ai jamais été bonne pour les présentations et c'est un peu confuse et gênée par mon manque de répartie à ce sujet que je laissais les demoiselles passaient la barrière de la gêne et des premiers mots, tout en observant d'un regard bienveillant leur échange.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Déc - 4:07
Une amie au bout du monde[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il y avait une nouvelle fille dans le club. Enfin, une fille qui est arrivée depuis quelques temps et qui, de ce que j'en sais, n'est là que le temps d'un échange scolaire avec sa meilleure amie. Elle s'appelle Amaryllis. Ça n'a pas prit longtemps qu'on s'est bien entendue elle et moi. Elle a vraiment un talent pour le piano et tout comme moi, elle connait la vie de concerts. Ça nous donne la chance de pouvoir échanger sur nos expériences et donc de nous améliorer. Elle est super gentille et calme alors j'aime bien la côtoyer durant nos séances de club.

L'autre soir, elle m'a d'ailleurs demandé si je voulais rencontrer sa meilleure amie; Isabella. Eh bien pourquoi pas! Je suis toujours partante pour de nouvelles rencontres. De plus, ce sera moins stressant de faire les premiers contacts par l'entremise d'une personne qu'on connait.

J'avoue aussi que ce soir là, j'avais discrètement suivit Amaryllis de loin... Juste pour voir de loin à quoi ressemblait cette Isabella. Je sais que je devrais faire confiance un peu plus souvent à la spontaneité d'une rencontre, mais j'avais besoin de me rassurer un peu et d'avoir au moins eut une première impression visuelle. Elle était super jolie, ça c'est sûr, surtout avec ses cheveux originaux. Bon... Je l'avais vue alors je pouvais bien attendre pour le reste et puis j'avais des devoirs à faire. Je suis donc allé dans ma chambre.

J'avais envie de la connaître un peu plus avant de la rencontrer, de savoir... Comment lui parler, comment agir avec elle, mais le fait qu'Amaryllis allait nous présenter réfreinait un peu mes envies....

Le grand soir arriva finalement. Encore un beau moment passé au club et une fois fini, j'entâmai soigneusement le rangement de ma précieuse contrebasse dans son étuit géant. C'est pas ce qu'il y a de plus simple à ranger comme instrument.  En même temps, j'écoutais  la pianiste vanter son amie et j'espérait vraiment qu'elle soit comme décrite, parce qu'elle avait l'air vraiment sympa. Je passai finalement un chiffon sur l'instrument pour le tenir propre, puis je refermai l'étuit. À ce moment, la fameuse amie fit son entrée dans la pièce qui s'était vidée des autres membres. Amaryllis accouru dans les bras de sa meilleure amie tandis que je m'approchai doucement du duo.

-"Yui c'est Isabella, et Isabella c'est Yui"

Je me penchai légèrement en guise de salut de politesse, puis je regardait la jolie étrangère de mon air neutre habituel avant de réussir à esquisser un petit sourire.

-Enchantée!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Mar 26 Déc - 12:04
• Echange du 1 Nov au 15 Jan
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur

17 décembre
2017
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Une amie au bout du monde

Amaryllis Hanazumi
Yui Watanabe


C'est stupide, mais mon stress ne fait qu'augmenter à mesure que je vois les gens sortir. Je suis très nulle en vie sociale, même si j'arrive le plus souvent à donner le change. Et si elle me trouvait fade ? Pas intéressante , Comme je peux savoir ce qu'elle pensera de moi, alors qu'Amaryllis sera là, comme un blocage involontaire au moindre commentaire négatif ? Si seulement je pouvais lire dans les pensées...

Mais finalement, elles sortent. J'admets que le câlin d'Amaryllis m'a un peu réconfortée. Elle a ce talent, de me déstresser en une seconde. J'aurais bien du mal sans elle. Je serai même probablement encore en train de déprimer dans mon coin.

- Yui c'est Isabella, et Isabella c'est Yui

J'essaye maladroitement de répondre à son salut. Ama a essayé de m'apprendre les bases de la politesse japonaise, tandis que mon prof particulier me faisait travailler la langue, mais je suis un peu nerveuse et je ne suis pas sûre de l'avoir fait correctement. Il faut vraiment que j'arrête de stresser comme ça.

- Enchantée !

Sourire, retour au naturel, détente. Elle a honnêtement l'air gentille et Amaryllis ne m'aurait pas présenté quelqu'un de méprisant. À moins qu'elle ne cache vraiment bien son jeu, mais même ma paranoïa n'est pas assez développée pour croire ça.

- Enchantée aussi, dis-je avec un sourire.

Ça va mieux. Mon stress na pas complètement disparu, mais j'arrive à le forcer à rester un peu à l'écart. C'est sûrement pour ça que mon regard, au lieu d'être fixé sur son visage pour essayer de décrypter ses émotions comme je le fais avec les inconnus en temps normal, se promène un peu autour de nous.

- C'est une contrebasse ?

Je désigne d'un geste de la tête l'étui qu'elle transporte. Je me suis toujours demandée comment les gens faisaient pour se promener avec des instruments aussi lourds sans jamais sembler en souffrir. C'est peut-être parce que j'ai une force de crevette, mais je me vois mal porter ça quelque part sans me faire un truc au dos.

- Tu en joues depuis longtemps ?

Le but est de briser la glace, de trouver un sujet de conversation qui finisse par rendre ça naturel, car je suis assez familière des présentations par d'autre personnes pour savoir que ça peut vide finir en silence gênant. Je jette un œil en direction d'Amaryllis. Pas le regard suppliant que j'avais peur de devoir faire, non, juste un regard pour l'inviter dans la conversation ou en tout cas pour m'assurer que je ne dis rien de travers.
C'est ça, Amaryllis a le pouvoir de me réconforter et de me servir d’assurance au cas où je dirais quelque chose de travers. Je ne voudrais pas risquer de faire une gaffe à un moment ou un autre, mais je sais que sa simple présence me rassure sur ma maladresse.

© Bell
paroles en #3399ff
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Pensionnat & espace Clubs :: Sous-sol-