Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Come on, Hit the accelerator |PV Naoki|

 :: Ville d'Hoshi :: Centre Ville :: Centre commercial Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 30 Oct - 11:17
M • Université - 3ième année
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur


Come on, Hit the acceleratorHiroki & Hiroshi & Naoki
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Séance de dédicaces. Voilà ce qui allait rythmer leur journée. Autant Hiroki était fébrile depuis son réveil, autant c’était tout le contraire pour Hiroshi. Lui qui était assez réservé, il n’était vraiment pas à l’aise avec cet exercice. Ça lui faisait certes énormément plaisir de rencontrer son public et ses fans, mais il n’était pas aussi à l’aise que son jumeau qui lui adorait passer son temps à charmer, rire et discuter comme si de rien n’était avec de parfaits inconnus. Leur immense maison familiale s’anima alors soudainement quand une voiture aux vitres teintées s’arrêta dans la rue, juste devant, et qu’une jolie blonde aux arguments certains en descendait pour entrer, sans prendre la peine de frapper.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Risa : « SHI-CHAN ! KI-CHAN ! Dépêchez-vous un peu ! On va être en retard ! Yohei et Masaki sont déjà dans la voiture ! »


Hiroki descendit les escaliers avec un grand sourire, se jetant sur sa manager pour lui faire un gros câlin, vêtu d’un jean noir et de boots de la même couleur, ainsi que d’un t-shirt à manches longues très léger, lui aussi sombre avec de fines rayures d’un gris clair et un col lâche qui donnait l’impression qu’il portait un foulard. Ses manches remontées jusque sous ses coudes laissaient apparaître un bracelet en cuir noir assez épais. Hiroshi était quant à lui vêtu comme son frère pour ce qui était du bas, mais avait opté pour un débardeur blanc un poil trop large au niveau col laissant apparaître sa peau jusque sous ses clavicules, qu’il avait surmonté d’un gilet à manches longues noir très fin lui aussi, avec une capuche. Il avait remonté les manches de celui-ci, laissant apparaître quelques fins bracelets en cuir noir. Rien d’extravagant, ce n’était absolument pas le genre de leur groupe qui se produisait sur scène avec ce genre de tenues. Pas de costumes ni de maquillage ou de coiffures tapent à l’œil donc.

Le batteur descendit les escaliers à son tour, mais même s’il était à l’aise avec Risa, la connaissant depuis des années à présent et la considérant comme sa sœur, il se contenta de la saluer comme il saluait son frère, lui offrant un léger sourire, malgré lui très craquant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Risa : « Shi-chan… Tu pourrais au moins me faire un câlin ou un bisou pour me saluer ! Tu es si froiiiid ! »


La jolie blonde quitta donc les bras d’Hiroki pour se caler dans ceux d’Hiroshi, lui déposant un baiser sur la joue avant d’ébouriffer ses cheveux. Les jumeaux considéraient leur groupe comme leur vraie famille. Ils avaient toujours leurs parents certes, mais ceux-ci étaient si souvent absents à parcourir le monde, qu’ils s’en étaient trouvé une nouvelle auprès de Risa, leur manager, Akito, leur chauffeur, ainsi que Yohei et Masaki, respectivement bassiste et guitariste du groupe. Ils étaient toujours fourrés ensemble ! Et même s’ils n’avaient aucun lien de sang avec eux, les jumeaux se sentaient vraiment chez eux quand ils étaient au studio d’enregistrement. Cette grande maison leur semblait tellement vide qu’ils n’y rentraient que rarement, préférant rester au studio. Il fallait dire que le studio était vraiment immense et qu’ils avaient chacun leur loge de la taille d’un petit studio. C’était leur maison de cœur ! Quoi qu’il en soit, les jumeaux quittèrent leur véritable maison, fermant à clé derrière eux et ils pénétrèrent dans la voiture, saluant tout ce beau monde.

La voiture démarra et ils arrivèrent finalement au grand centre commercial où avait lieu leur fameuse dédicace afin de promouvoir leur nouvel album qui venait de sortir. La dédicace avait lieu chez un disquaire dont la boutique était assez vintage, et assez petite compte tenu de la file de gens qui attendaient depuis l’aube pour pouvoir serrer la main de leurs idoles. Les membres du groupe, accompagnés de Risa et de quelques gardes du corps pour réguler un peu les fans, entrèrent par la porte de derrière et s’installèrent à une grande table, avec de droite à gauche, par ordre de serrage de main, Yohei, Masaki, Hiroshi et Hiroki. Ils le gardaient toujours pour le bout de table parce que c’était lui qui était le plus populaire dans le groupe et c’était aussi celui qui avait le plus de bagou. Après quelques minutes entre les mains des maquilleuses pour ajuster leurs coiffures et leur maquillage afin de leur charbonner un peu les yeux, les 4 garçons se retrouvaient armés de leur marqueur pour dédicacer les CD que les fans pouvaient acheter avant de venir leur serrer la main sur un petit stand. Il y avait principalement des filles dans la file, ce qui ne surprenait aucun membre du groupe. Ils savaient que leur public était à 90 % composé de jeunes femmes. Risa s’approcha d’Hiroshi et lui donna un petit coup de coude dans les côtes, lui glissant à l’oreille quelques mots.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Risa : « Et je veux te voir sourire ! Sinon, ma vengeance sera terrible ! »


Hiroshi se figea. Il ne voulait même pas imaginer ce que sa manager serait capable de lui faire. Quand elle se recula, il la fixa un peu paniqué et lui offrit un sourire qui ressemblait plus à une grimace qu’autre chose. La blonde pouffa de rire et lui fit signe que c’était mieux s’il ne souriait pas finalement. Et la dédicace commença. Les jeunes femmes passaient les unes après les autres, lâchant des « kyaaaa ! » à chaque fois qu’elles approchaient, montrant toujours un peu du doigt leur prince en la personne d’Hiroki au bout de la table. Pour les fans les plus assidus, il était facile de les différencier, mais n’importe quelle personne ne les connaissant pas ne pourrait décemment pas les distinguer. Surtout qu’Hiroshi faisait tous les efforts du monde pour paraître agréable et à l’aise, alors qu’il ne l’était absolument pas, accueillant les fans avec un grand sourire, signant leur album avant de prendre tendrement leur main pour les remercier, le tout avec les joues un peu rouges (il se contrôlait vraiment pour ne pas faire la tomate à côté de son frère). Il ne jouait pas autant de son charme qu’Hiroki, mais cela suffisait bien souvent à faire chavirer le cœur de ces dames. Les heures défilaient et la queue ne diminuait pas. C’était réellement épuisant, mais le plus dur était de continuer à sourire alors que leurs joues commençaient à se faire douloureuses.

Code par MV/Chamikaze sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Nov - 20:55
M • Serveur
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur
Naoki était en compagnie d’une charmante jeune femme. Mariko. Et Mariko, c’était la fille à qui fallait pas dire non. Enfin ça, Naoki le savait pas, il ne disait jamais non, de toute façon. Toujours est-il que la demoiselle lui avait demandé de l’accompagner à une séance de dédicace pour un groupe qu’il ne connaissait pas vraiment. Il connaissait leurs chansons mais surtout de la bouche de la demoiselle qui chantait extrêmement faux. Mais au moins c’était drôle. De ce qu’il lui semblait, ça sonnait un peu trop rock à son goût, lui il préférait les chansons où on dansait jusqu’à pas d’heure et qui donnait une pêche d’enfer.

Ils allèrent jusqu’au centre commercial où il y avait un monde fou. Pourquoi il avait pas dit non, déjà ? Il était pas franchement motivé à attendre 2 heures pour un autographe qu’il n’aurait même pas.

-Je peux t’attendre en faisant les magasins ?
-Non ! On va faire cette queue et revendre leurs autographes sur e-bay à prix d’or !
-Mais… T’es pas fan de ce groupe ?
-Si, si, mais qu’est-ce que tu veux que je fasse de leurs signatures ? C’est pas ça qui va payer mon loyer !

Logique imparable, surtout pour Naoki. Mais quand même, il trouvait ça un peu malhonnête. Néanmoins, il ne dit rien, se contentant d’hausser les épaules. Le jeune homme avait appris à ne pas trop contredire la demoiselle. Elle avait une trop forte personnalité pour aller contre elle. C’était même elle qui le protégeait au bar quand elle voyait une main baladeuse se promener sur les fesses du chaton. Naoki la remerciait toujours, et elle répondait inlassablement « C’est juste pour avoir des sandwichs ». Au début, il l’avait un peu mal pris, mais Tsuki lui avait expliqué que c’était la manière un peu bourrue de Mariko de montrer son affection. Elle disait ce qu’elle pensait réellement des gens seulement quand elle était bourrée. Honnêtement, Nono l’adorait.

Bon là, peut-être un peu moins que d’habitude, mais bon… Ils allèrent dans la file d’attente alors que Mariko venait de mettre un oreiller sous son haut pour lui donner une allure de femme enceinte. Pour une fois, Naoki comprit bien vite. C’était juste pour pouvoir griller des places… Elle était vraiment pleine de ressources. Elle se massa le bas des reins avec une mine de douleur.

-Ouch, le bébé donne de sacré coup. Sens ça !

Elle prit la main du chaton et la posa sur son ventre. Merde, c’était gênant. Il acquiesça timidement, ne sachant pas trop quoi faire, alors quelques personnes devant eux se tournaient, l’air de compatir à son malheur, et de la laisser passer. Eh bien… Heureusement que c’était souvent des filles. Et c’est ainsi… qu’ils avancèrent tranquillement d’une dizaine de places. Naoki pensait que ça allait s’arrêter là, mais… Non. La demoiselle se mit à parler avec les gens en face d’elle, continuant son manège de femme enceinte. Sérieusement, Naoki était presque admiratif. Grâce à Mariko, il venait de passer de 2h de queue à… 1h. C’était complètement abusé, en y pensant.

-N’empêche, je me taperais bien le chanteur. Ca a l’air d’être un prince, donc un connard, mais il a dû en baiser tellement qu’il doit bien s’y prendre. Tu crois pas ?

Elle se tourna vers Naoki, alors que celui-ci devenait complètement rouge, se contentant d’hocher la tête, alors qu’elle se mettait à rire en voyant sa tronche.

-Sérieux, c’est trop facile de te martyriser. J’adore.


Lui moins… Beaucoup moins. Ils continuèrent à discuter jusqu’à ce leur tour arrive, Mariko continuant toujours de faire la femme enceinte en caressant son bidouf. Elle alla d’ailleurs en premier, récupérant leurs signatures toute souriante. Naoki se demandait si c’était parce qu’elle était ravie de les voir en vrai ou si c’était pour la future cagnotte qu’elle allait se faire. Elle discuta un peu avec eux, faisant quelques balgues, et lui suivait docilement, tout timide et effacé, les joues complètement rouges.

Et puis, paf. Il tomba sur un beau goss. Mais genre vraiment. Il observa ses mains, et puis son visage, et puis ses yeux, et puis… Des pensées pas très catholiques apparurent. Mais en même temps, il était beau comme un dieu. Si quelqu’un lui disait qu’il avait un filet de bave qui coulait, il n’en aurait pas été surpris. Bien heureusement, aucune fuite de ce côté là.
Il mit quelques secondes à récupérer son papier beaucoup obnubilé par ce visage. Dommage qu’il ne souriait pas.

-M-me… chi…

Ah, il avait la bouche pâteuse. C’était peut-être pour ça qu’il ne bavait pas… Ses joues devinrent rouge pivoine, et il s’enfuit rapidement pour retrouver… Le même.

Hein ? Quoi ?

Il comprenait rien, là… Il tourna la tête vers l’endroit où il était auparavant, et revint sur les deux hommes en face de lui. Ah bah, c’était les mêmes, sauf que celui-là il souriait. Ce qui lui fit rougir encore plus. Son petit coeur tambourinait dans sa poitrine. Il aurait bien aimé un câlin, mais il n’arrivait même plus à parler. Et puis, il n’aurait jamais osé demandé. Il se contenta d’hocher la tête pour remercier le second, tout en prenant le petit papier, et s’en alla très rapidement. Trop rapidement. Beaucoup trop rapidement, puisqu’il s’en mêla les pieds en partant, s’étalant comme une crêpe sur le sol, alors que quelques rires fusaient. Merde, c’était la honte ça. Il osait même plus se lever. Il valait mieux qu’il reste avec sa dignité au sol.

Mariko revint vers lui, amusé, se retenant d’éclater de rire devant lui.

-Allez, relève-toi !
-Ils ont tout vu ?
-Ah bah oui, là… Tu t’es vraiment pas loupé.
-Oh noooon.

Il chouina légèrement, et elle pouffa légèrement, tendant la main vers lui pour lui donner du courage de se lever. Elle n’allait pas non plus faire tout le travail. Elle était enceinte d’un oreiller quand même.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Déc - 11:31
M • Université - 3ième année
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur


Come on, Hit the acceleratorHiroki & Hiroshi & Naoki
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les minutes passaient et ça en devenait de plus en plus compliqué de sourire, surtout pour Hiroshi. Il devrait être habitué à ce genre d’exercices, ce n’était pas leur première séance de dédicaces et ça ne serait sans doute pas la dernière mais bon sang… Il avait si mal aux joues ! Sourire, signer, serrer la main… Combien de fois est-ce qu’ils avaient déjà dû faire ça depuis le début des dédicaces ? Le batteur redressa alors la tête pendant que son frère était occupé avec une charmante demoiselle et fixa la queue avec une légère pointe de dépit dans les yeux. Ils en avaient pour encore au moins 3 heures si personne d’autre ne se ramenait pour faire la queue ! Principalement des jeunes femmes en plus de ça, les rares hommes défilant étant principalement des accompagnateurs, des pères, des potes, des petits-amis… Et puis, à force de jeter des coups d’œil à cette queue qui ne semblait pas avoir de fin, Hiroshi avait tout simplement perdu le peu de motivation qu’il avait à sourire, se contentant de serrer les mains avec un hochement de tête, souriant quand vraiment il sentait que la personne en face de lui le fixait avec insistance, attendant de pouvoir se délecter de ce petit étirement de lèvres. De toute façon, il y avait le même en plus souriant juste après, ce n’était pas si grave non ?

Le batteur fut un peu surpris de se retrouver nez à nez avec un gros bidou, le fixant quelques instants avant de relever la tête. Ah. Une femme enceinte. Elle avait du courage de venir faire toute cette queue simplement pour des autographes et un serrage de main ! Hiroshi fit un effort supplémentaire pour elle avant que ce ne soit Hiroki qui ne la récupère devant lui. Enceinte ou pas, Hiroki lui déballa son habituel numéro de charme, lui souriant, lui caressant la main, lui lançant des petits clins d’œil même s’il avait remarqué que la personne qui passait après elle était un homme. Son petit-ami sans doute ? Le père du bébé ? Bouaf, il s’en moquait bien, il avait des allures de brindille comparé à lui ! Peut-être même qu’il serait capable de convaincre cette charmante, très charmante demoiselle de laisser son copain le temps d’une partie de jambes en l’air en sa compagnie. Ricanant intérieurement, Hiroki resta plusieurs minutes à discuter avec la demoiselle avant de fixer son copain avec un sourire en coin. Dommage, il l’aurait bien mangé lui aussi !

Le jeune homme se retrouva bien vite devant Hiroshi qui avait tellement tout donné pour la femme enceinte qu’il allait lui falloir quelques minutes avant de recharger sa batterie « sourire ». Bah… De toute façon, c’était un mec, il s’en foutait de serrer la main à un autre gars souriant non ? C’était surtout les demoiselles qu’il fallait charmer, c’était ce que Risa leur répétait toujours en tout cas. Le batteur signa tranquillement l’autographe, le tendant à son vis-à-vis qui semblait complètement ailleurs, les joues rouges. Hiroshi se prit même à le regarder, intrigué, se contentant d’hocher la tête en entendant son essai de remerciement, le regardant partir bien vite vers l’artiste suivant qui n’était autre qu’Hiroki. C’était quoi ce sourire qu’il affichait ? Il allait vraiment lui faire un numéro de charme à lui aussi alors qu’il était en couple et qu’il allait bientôt être papa ? Hiroshi soupira faiblement. Son frère était vraiment irrécupérable… Le chanteur se délecta de voir à quel point ses joues étaient rouges et surtout de la confusion qu’il avait semblé ressentir en voyant que des jumeaux se tenaient côte à côte devant lui. Ce qu’il était mignon !

Hiroki lui sortit un sourire à tomber par terre, signant son autographe à son tour, mais il n’eut pas le temps de trop faire son numéro de charme puisque le jeune homme semblait pressé de partir, tellement pressé qu’il s’en emmêla les pinceaux, se rétamant lamentablement sur le sol. Hiroshi s’était levé précipitamment de sa chaise, inquiet à l’idée qu’il puisse s’être fait mal vu la chute spectaculaire qu’il venait de faire alors que des petits rires s’élevaient non loin.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hiroshi : « Est-ce qu- »



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hiroki : « Wah ! Sacrée chute ! Est-ce que tout va bien ? »



Hiroki lui avait coupé la parole, se levant à son tour pour contourner la table de dédicace. Lui qui n’avait pas pu profiter de son passage pour lui serrer la main, il n’allait pas s’en priver là, maintenant, même si sa copine les regardait. Et puis, si vraiment elle insistait, il était même capable de les satisfaire tous les deux en même temps ! La future maman tendit la main à son amoureux pour l’aider à se relever, celui-ci semblant vraiment dépité à l’idée que tout le monde ait pu le voir chuter aussi lamentablement. Puisque la demoiselle était enceinte et qu'il ne fallait sans doute pas trop qu'elle force, Hiroki s’approcha du jeune homme, l’attrapant carrément par la taille pour l’aider à se remettre sur pieds. Il était tout fin et si léger ! S’il s’était habillé en fille, nul doute que le chanteur aurait marché naïvement dans le piège ! Il lui manquait plus qu’un peu de poitrine ! Le brun attrapa les mains du pauvre garçon.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hiroki : « Je suis vraiment désolé, j’espère que tu t’es pas fait mal ! »



Ses yeux bleus s’arrêtèrent un instant sur les mains qu’il tenait dans les siennes pour vérifier que tout allait bien, puis se posèrent sur son visage, le regardant avec insistance. Bon, il n’avait pas l’air de saigner, parfait ! Pendant ce temps, Hiroshi s’était sagement rassis sur sa chaise, jetant un coup d’œil aux autres fans qui semblaient rager devant tant de proximité. Il fallait dire qu’avec une simple bousculade dans le dos de l’un ou l’autre, ils se seraient retrouvés à s’embrasser ! Le batteur espérait sincèrement que cette chute n’allait pas donner de fausses bonnes idées à toutes les autres filles qui attendaient, sinon, ils n’étaient pas prêts d’en finir avec cette séance de dédicaces ! Risa s’était rapprochée en voyant la scène, à l’affût du comportement de son chanteur. Il avait tendance à trop-

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hiroki : « Ça vous dirait de venir prendre un verre avec nous ce soir ? Pour nous faire pardonner ! Enfin, je me doute que tu dois pas trop boire avec ton bébé, mais ça n’empêche pas de passer un peu de bon temps ensemble non ? »


Hiroki n’avait pas lâché les mains du jeune homme et Risa, derrière lui, était clairement en train de lutter pour ne pas frapper l’artiste. La blonde s’approcha d’eux avec son plus beau sourire, même si on pouvait clairement lire une pointe d’agacement dans celui-ci. Elle donna un coup de coude sec dans les côtes de son chanteur qui étouffa un petit bruit de douleur, lâchant aussitôt les mains du futur papa. Le séducteur et coureur de jupons invétéré avait encore frappé ! Et c’était à elle de tout gérer maintenant, il était vraiment chiant !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Risa : « Est-ce que vous pouvez me suivre un peu plus loin s’il-vous-plaît ? On va parler un peu de tout ça pendant qu’ils continuent de signer. Les gens commencent à s’impatienter. Tu peux retourner t'assoir Hiroki. »


Risa invita le couple à la suivre un peu plus loin dans la boutique, alors qu’Hiroki leur faisait un signe de la main avec un beau sourire et un clin d’œil, ayant hâte de pouvoir les retrouver le soir-même pour s’amuser un peu. Est-ce qu’il avait déjà eu l’occasion de faire l’amour avec une femme enceinte ? Il ne s'en souvenait pas, mais ça devait être sacrément excitant et puis, au moins, il n’aurait pas de risque de l’engrosser à nouveau !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Risa : « Bon… Si vous êtes d’accord, je peux organiser une rencontre pour ce soir. Il y a un bar sympa en centre-ville. Est-ce qu’on doit passer vous chercher ou vous nous retrouvez sur place ? Je vous laisse mon numéro de téléphone au besoin. »


Risa était vraiment dépitée. Heureusement qu’il ne faisait pas le coup avec tous les fans à qui il serrait la main, ils finiraient par réserver tout un bar rien que pour eux sinon !

Code par MV/Chamikaze sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Jan - 12:49
M • Serveur
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur
Mariko lança un regard noir au chanteur quand elle entendit la question, toute trace d’amusement ayant disparu.

-Non, tout ne va pas bien. Vous imaginez s’il s’était cassé le bras ? Je devrais porter plainte pour qu’il y ait si peu de sécurité !

Argent, argent. Non, vraiment, Mariko avait dû être un Yakuza dans une autre vie pour trouver autant d’idée pour escroquer les gens. Et plus elle voyait qu’ils avaient de l’argent, plus elle y allait fort. Heureusement, elle n’était pas pourri jusqu’à la moelle. Sans doute que Naoki devait un peu apprendre d’elle, parce qu’il ne savait pas se défendre, et il gagnerait sans doute en virilité, parce que le petit couinement de surprise qui s’échappa de ses lèvres quand il sentit qu’il quittait le sol… Il était bien là, pourtant. Il aurait pu y rester jusqu’à ce que la dédicace se finisse histoire que personne ne voit son visage. Mais non, le chanteur du groupe avait décidé de l’aider. Il évita son regard en baissant la tête, et en regardant partout autour de lui, sauf qu’il avait oublié qu’il y avait le même quelques mètres plus loin, le faisant une nouvelle fois rougir de plus bel. Putain, ils étaient vraiment canon.
Et le fait qu’on lui prenne les mains… il frémit violemment et il tenta de les enlever, n’ayant aucune envie de se faire lapider à la sortie du centre commercial. Il n’y avait que lui pour réussir à se retrouver dans ce genre de situation. C’était désolant. Le chaton aurait aimé être classe, un jour. Un peu comme eux.
Il lança un nouveau tout d’oeil à la copie rester assise, le trouvant tout de même moins intimidant que celui qui lui parlait. Naoki était un chat, il prenait peur dès qu’on lui portait trop d’attention et venait s’installer à côté de celui qui en avait rien à foutre de lui. Il leva un peu les yeux vers celui qui lui tenait les mains, et rebaissa sa tête en voyant sa tête, priant pour qu’il arrête de lui lancer ce regard. Trop d’émotions d’un coup, là. Il retira violemment ses mains, avant de les cacher au cas où qu’Hiroki ait la mauvaise idée de les récupérer, même s’il n’avait aucune raison de le faire.

-C-ça… va.

Tout allait bien, il avait plus qu’à s’enfuir comme il le faisait si bien. Ah bah non, Mariko avait dû voir les choses venir puisqu’elle passa son bras sous celui de Naoki, cela pouvait paraître tendre, mais… Non. Il sentait la poigne de fer.

-Pas de problème pour les verres. Je consens à vous pardonner si vous les payez tous.

Mais non. Il voulait pas lui. Dans quelle merde il avait réussi à se fourrer encore ? Non. Dans quelle merde Mariko l’avait fourré ? Il n’avait rien contre le fait de boire, mais boire en compagnie de stars c’était déjà pas une perspective qui le réjouissait, mais en plus, il s’était méchamment rétamer devant eux. Le chaton ne voulait plus les voir et oublier cette histoire. Mais comme il était pas foutu de s’opposer à Mariko… Il la suivit docilement, mais à contre coeur, pendant que la demoiselle répondait d’un joli sourire et d’un clin d’oeil à Hiroki. Nono ne pouvait pas s’empêcher de penser qu’ils iraient bien ensemble en les voyant. Dommage… Enfin, il avait l’habitude de toujours passer après, donc ce n’était pas une surprise.

Il soupira finalement de soulagement quand les deux hommes quittèrent son champ de vision. Il pouvait enfin respirer normalement, et laissa le soin à Mariko de gérer la situation, alors qu’il regardait la boutique. Oh putain, plein de beaux de mecs. Il porta son attention sur les portes clefs absolument adorable.

-Si vous pouviez venir nous chercher, ça serait formidable. Naoki n’a pas du tout le sens de l’orientation.

Et elle prit le numéro de la manager avant de l’appeler pour vérifier que c’était le bon. On l’entourloupait pas si facilement la Mariko.

-Comme ça vous pourrez nous dire dès que vous êtes libre.


Elle s’inclina légèrement devant la manageuse, alors qu’elle s’apprêtait à partir en tirant Naoki, mais il avait tellement à fond sur les porte clef…

-Tu veux quelque chose ?

Naoki se tourna finalement vers Mariko et se mit une nouvelle fois à rougir, un porte clef du chanteur ou du batteur – il était incapable de faire la différence entre les deux – en main.

-N-non, c’est bon…

Il reposa les objets, alors qu’il revenait vers Mariko, espérant secrètement quand même que la jeune femme lui en offre un, et il lui lança d’ailleurs un regard timide.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Jan - 16:13
M • Université - 3ième année
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur


Come on, Hit the acceleratorHiroki & Hiroshi & Naoki
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Waw… Cette fille ne perdait vraiment pas le nord et elle avait du répondant ! Hiroki avait été un peu surpris, se sentant con à sa remarque, avant de doucement pouffer. Il l’aimait bien celle-là ! En vérité, il aimait toutes les filles qui avaient un semblant de répondant et qui ne se contentaient pas de lui manger dans la main au moindre petit sourire charmeur. Mais là n’était pas la question. Pour le moment, la demoiselle avait un peu raison, mais ce n’était tout de même pas leur faute si ce pauvre mec était super maladroit !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hiroki : « Porter plainte carrément ? T’y vas un peu fort ! En tout cas, c’est la première fois que quelqu’un nous fait un aussi joli vol plané. On tâchera de mettre des coussins au sol pour la prochaine dédicace. »


Hiroki souriait, taquin dans ses mots, espérant tout de même ne pas froisser ses deux interlocuteurs. Il essayait juste de dédramatiser un peu la situation. Le jeune homme ne semblait pas aller si mal que ça, et son petit couinement avait été parfaitement adorable quand le chanteur l’avait aidé à se relever. Finalement, il était peut-être même plus attiré par ce frêle inconnu, tout rouge et tout gêné, que par la furie qui l’accompagnait. Hiroki ne put s’empêcher de sourire davantage quand le jeune homme retira vivement ses mains pour ne plus être en contact avec lui. Est-ce qu’il était gêné ? Est-ce qu’il lui faisait de l’effet ? Le chanteur prédateur se délectait de ce comportement. Il ressemblait à un petit animal chétif, trop mignon ! Il devait être encore plus adorable sans tous ces vêtements… Complètement perdu dans ses pensées pas vraiment chastes, Hiroki parla encore trop vite au goût de Risa, sa manager, invitant carrément ces deux inconnus à prendre un verre tous ensemble pour se faire pardonner. Au moins, ça leur coûterait moins cher que de se retrouver avec une plainte sur le dos ! Et puis, il fallait allier l’utile à l’agréable non ? Le chanteur ne doutait pas que cette soirée serait des plus agréables, son sourire s’agrandissant en entendant la future maman accepter leur proposition, un petit rire passant même ses lèvres.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hiroki : « Tous ? Haha ! Ça marche ! Mais il faudrait songer à ne pas trop abuser mademoiselle la future maman. »


Le sourire et le regard du chanteur se firent plus malicieux alors que Risa déboulait comme une furie pour essayer de rattraper les conneries de son ami. Hiroki dut retourner à sa place après le coup de coude de la blonde, souriant encore plus en voyant le sourire et le clin d’œil que la demoiselle lui lançait. Non, décidément, elle lui plaisait celle-là ! Risa s’accorda avec la future maman pour qu’ils viennent les chercher dès qu’ils seraient prêts, récupérant leurs noms en même temps que le numéro de téléphone de la demoiselle. Chose faite, après les avoir regardés s’éloigner, la manager revint près d’Hiroki pour lui glisser quelques mots à l’oreille.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Risa : « Tout est arrangé, mais j’aimerais vraiment que t’arrêtes de réagir comme ça, on ne va pas s’en sortir sinon. Je ne suis pas contre des rencontres avec des fans, mais là, t’exagères vraiment ! T’as intérêt de te tenir à carreaux pour le reste de la journée et surtout ce soir… »


La future maman avait l’air assez virulente et Risa avait un peu peur de ce qu’elle serait capable de faire si jamais Hiroki faisait trop le malin. Il fallait dire qu’elle connaissait bien l’animal !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hiroki : « Promis Risa chérie ! Je serai sage comme une image ! »



Il lui avait répondu à son tour en approchant ses lèvres de son oreille, sur un ton chaud accompagné de son sourire à tomber. Risa frissonna et soupira. C’était décidément difficile de lui résister, surtout quand on savait qu’elle avait déjà éprouvé des sentiments pour lui et son frère, sentiments qui n’étaient peut-être pas tout à fait étouffés. La blonde lui pinça les cotes avant de retourner plus loin, laissant la séance de dédicaces se poursuivre, Hiroshi lançant un regard interrogatif à son frère pour savoir ce qu’il en était.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hiroki : « On va bien s’amuser ce soir Hiro ! J’espère que t’es prêt à boire un peu, ça sera encore plus drôle comme ça ! »


Hiroshi grimaça. L’alcool et lui, ça faisait tout sauf bon ménage. Il ne le tenait absolument pas, réussissant à être bourré rien qu’en mangeant ces gâteaux qui baignaient dans l’alcool. Mais le pire dans l’histoire, c’était qu’il avait presque l’impression de devenir quelqu’un d’autre quand il était ivre, délaissant complètement son côté timide. Il n’aimait pas ça. Il préférait de loin regarder son frère et les autres boire et faire n’importe quoi, prêt à intervenir s’ils avaient besoin d’un coup de main. Combien de fois est-ce qu’il avait tenu les cheveux de Risa qui vomissait ? Combien de fois il avait porté son frère et les autres pour les ramener chez eux ? Hiroshi préférait faire le Sam, même si ce n’était pas lui qui conduisait mais leur super chauffeur Akito. Autant dire que le batteur était tout sauf enchanté à l’idée de cette soirée mais bon… Il suivait, comme toujours. La séance de dédicaces se poursuivit pendant encore quelques heures, les 4 membres du groupe retournant finalement à leur studio, complètement épuisés.

Après une bonne douche et un peu de repos, ils étaient tous les 5 prêts à sortir. Hiroki avait enfilé une chemise noire et un jean, tandis qu’Hiroshi restait plus passe-partout avec son jean et son t-shirt gris surmonté d’un sweat noir assez fin dont il se débarrasserait une fois arrivés au bar. Il ne voulait pas attirer l’attention, il allait se contenter de s’assoir dans un coin et attendre que la soirée passe et se termine. Risa téléphona au numéro que la demoiselle lui avait laissé pour lui dire qu’ils passaient les prendre d’ici deux heures, le temps de manger un morceau. Elle nota l’adresse qu’elle lui donna pour la confier à Akito. Le dîner terminé, ils grimpèrent tous dans la petite limousine de la maison de disques et se rendirent à l’adresse indiquée, Risa appelant une nouvelle fois pour prévenir de leur arrivée. Hiroki en profita pour sortir, laissant les 4 autres discuter. Il avait envie de prendre un peu l’air, mais surtout, il avait envie d’accueillir ces, il l’espérait, futures proies. Les mains dans les poches, un sourire sur les lèvres, il dut avouer être un peu surpris en voyant que seul le jeune homme sortait de la bâtisse. Le chanteur s’approcha de lui après lui avoir fait un signe de la main pour lui signifier sa présence.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hiroki : « Hey ! T’es tout seul ? Ta copine ne se sentait pas bien ? C’est dommage… C’était elle qui avait insisté pour qu’on lui paye tous ses verres… Enfin, tant pis, on va s’amuser en ta compagnie ce n’est pas grave. »


Hiroki était déçu, mais il lui restait toujours une proie ! Son sourire presque carnassier sur les lèvres, il glissa sa main dans le dos du jeune homme pour l’inviter à avancer vers la porte de la limousine qu’il lui ouvrit, attendant qu’il prenne place pour le rejoindre, s’asseyant à côté de lui et passant son bras derrière sa tête, sur le dossier.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hiroki : « C’est bon ! On peut y aller ! Oh et… On peut peut-être faire les présentations dans les règles non ? Alors, moi c’est Hiroki, à côté de toi, la jolie blonde sulfureuse c’est Risa, après y’a Yohei, Masaki et mon double Hiroshi ! Et toi ? C’est quoi ton p’tit nom ? »


Hiroki était très proche de lui, gardant son sourire pendant que tout le monde saluait avec plus ou moins d’enthousiasme le nouvel arrivant. Hiroshi s’était contenté de le regarder en hochant la tête suite à sa présentation pour lui faire comprendre qu’il était enchanté, mais son regard s’était presque aussitôt perdu sur la vitre et le paysage qui défilait alors qu’ils roulaient vers le fameux bar. Après quelques minutes, tout ce beau monde sortit de la limousine, Hiroki ne lâchant pas sa petite proie toute frêle. Il avait envie de l’entendre couiner à nouveau ! Ils entrèrent tous, et se dirigèrent vers le bar pour commander.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hiroki : « Alors ? Vous prenez comme d’habitude ? Qu’est-ce que tu prends toi Naoki ? Un truc fort ou pas trop ? Oh et toi Hiro ? Une vodka ? »


Hiroki se mit à rire en voyant la tronche d’Hiroshi qui secouait ses mains devant lui. Plus jamais il ne boirait de vodka. Il ne vomissait pas à cause de l’alcool, mais ça lui atteignait tellement vite le cerveau !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hiroshi : « N-non merci je… je vais prendre un… un diabolo menthe. »


Hiroki explosa de rire, se détachant un instant de Naoki pour donner une grande tape dans le dos de son frère qui grogna un peu et baissa les yeux, se sentant un peu bête d’être le seul à ne pas prendre d’alcool. Mais il ne voulait pas faire n’importe quoi. Pas dans un bar. Pas avec tous ces gens autour de lui. Leurs verres leurs furent servis, tous allant s’installer à une table dans un petit coin.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hiroki : « Alors Naoki ! Parle-nous un peu de toi ! »



Hiroki le collait une nouvelle fois, tout sourire, pendant qu’Hiroshi sirotait tranquillement son diabolo avec sa paille, en silence, les yeux perdus vers la piste de danse. Pourvu que cette soirée se termine vite…

Code par MV/Chamikaze sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Ven 19 Jan - 22:11
M • Serveur
avatar


:
Voir le profil de l'utilisateur
Mariko ne put s’empêcher de pouffer en entendant le chanteur. Il avait réussi à désamorcer la bombe Mariko en un clin d’oeil. En même temps, elle était drôle sa blague. Enfin du point de vue de la demoiselle, pour Naoki, il avait surtout l’impression qu’ils s’étaient simplement ligué contre lui pour qu’il soit encore plus mortifié qu’il ne l’était. Et… Ca marchait super bien. Le courant passait un peu trop bien entre les deux…

-Je n’abuse jamais. Je profite toujours juste comme il faut.

Beaucoup trop bien. Et en plus, Mariko avait réussi à négocier une soirée avec eux. Il voulait pas y aller. Ils étaient trop impressionnant. Pourquoi est-ce qu’il était tombé ? Pourquoi Mariko voulait toujours tout ? Le chaton n’avait rien demandé, et il se retrouvait dans la mouise jusqu’au cou. Il aurait pu être habitué avec Yoite, Dae et… tout le monde, mais non. Il voulait toujours être une taupe et creuser des tunnels pour se cacher.
Et en plus… La seule qu’il avait subtilement demandé ne lui était pas accessible. Sérieux ? Mariko avait réussi à avoir une soirée avec tout le groupe, et lui, il arrivait pas à avoir un minuscule porte clé ? Mais… C’était dégueulasse ! Lui qui pensait que sa petite bouille était irrésistible. Et bah non. Il était profondément dégoûté. Même Mariko ne lui demanda pas à sa place, n’ayant sans doute pas remarqué qu’il le voulait vraiment.

Alors forcément, il sortit du centre commerciale, ronchon et triste, refilant ses autographes à Mariko, toujours insensible à son humeur puisqu’elle songeait déjà au petit pactole qu’elle pouvait se faire. Par contre, elle aussi devint vite de mauvaise humeur puisque leur patron demandait sa présence ce soir. Elle était incapable de refuser. Ce mec était un peu comme un père pour elle, mais… Elle tenait à rendre Naoki tout beau. Alors, forcément ce fut elle qui habilla le jeune homme, alors qu’il était toujours incapable de dire non. Et c’est habillé d’un t-shirt blanc en dessous d’un veston, un jeans slim bleu foncé, d’une échappe fine qui ne servait absolument à rien à part décorer et ses boots un peu défoncé.

Ouais, c’était soirée chic, détail choc. Néanmoins, le Chaton se demandait surtout… Où est-ce que Mariko avait trouvé ça ? Incompréhensible. Et il ne posa pas la question, il ne voulait pas savoir. A la place, il essayait de convaincre Mariko d’annuler la soirée. Il ne voulait absolument pas aller tout seul. Mais autant parler à un mur c’était plus efficace, la demoiselle ignorait ses plaintes, continuant à parler comme ci de rien n’était. Jusqu’à ce qu’on lui annonce qu’ils étaient arrivés…

Naoki devint encore plus blanc qu’un linge alors que son amie le poussait dans le dos et ajoutant qu’elle n’avait pas intérêt de le trouver dans la cage d’escalier quand elle partirait bosser. Et elle lui donna un petit mot en lui demandant – enfin ordonnant – de le donner à Hiroki. Naoki se contenta de hocher doucement la tête, descendant les escaliers comme s’il allait sur la potence. Et il avait tellement envie de faire marche arrière en voyant le chanteur… A la place, il lui donna le papier de Mariko d’une main un peu tremblante. Et il avait la bouche tellement sèche… Il aurait dû amener une bouteille d’eau…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Et il tenta de se faire le plus petit possible pour ne pas attirer l’attention. Mais c’était impossible, c’était lui l’invité, tous les yeux étaient braqués sur lui. Il avait vraiment, vraiment, envie de s’enfuir, là. En plus, comment lui dire qu’il n’allait retenir sans doute que deux prénoms avec Hiroki et Hiroshi ? Il n’était pas fan de leur musique, trop rock pour lui. Néanmoins… Il avait trop peur de leur dire. Alors à la place, il fit comme s’il avait tout retenu.

-E-enchanté, je m’appelle Na-Naoki Haya-yashi.


Et il resta regarder ses chaussures, les joues rouges. Putain, il avait bégayer devant des stars, il avait bégayer devant des stars. Sans aucun doute il devait penser qu’il était con. Et cette derrière lui, laissait aussi raide qu’une planche de bois. Elle allait aller où ? Sur la fille ? C’était pour faire semblant qu’il s’intéressait à lui ?
Il lança un coup d’oeil à l’autre beau goss. Il avait l’air de complètement s’en foutre qu’il soit là. Ce qui lui donnait étrangement envie d’aller sur ses genoux, pour rester à l’abri de l’autre main imprévisible. Oui, il cherchait le contact de l’inaccessible. Mais c’était pas de sa faute, Hiroshi semblait tellement moins menaçant. Et puis, il ne fallait pas oublier que Naoki était un chaton, alors il allait plus facilement vers ceux qui ne le regardait pas, et fuyait ceux qui voulait le caresser.

Et il pensait pouvoir s’enfuir une fois sortie de la voiture. D’ailleurs il était tellement pressé qu’il manqua de se rétamer encore une fois en ne levant pas le pied assez haut en sortant, mais il avait réussi à retrouver son équilibre. Par contre, il avait pas pu s’empêcher de couiner sous la peur de saluer de nouveau le sol.

Putain, heureusement qu’ils allaient au bar, et que Naoki pourrait boire à l’oeil, parce qu’il avait vraiment besoin de se détendre. Tous ses sens étaient aux aguets.

-U-un mo-mojito, s’il te… vous plait.

Il savait même pas s’il devait le tutoyer ou le vouvoyer. C’était atroce. Vite, son verre. Comment l’autre pouvait boire juste… Un truc qu’il connaissait pas. Mais c’était sans alcool, ça il était sûr. Il connaissait tous les cocktails, le chaton. Qui pensait attendre au bar sa boisson, histoire de se donner une contenance, mais il ne savait comment, il s’était retrouvé entre les deux photocopies. Encore une fois, il essayait de se faire le plus petit possible. Ce qui n’était pas vraiment une bonne idée. Le jeune serveur avait l’impression d’être une crevette à côté de deux gros crabes. Il leur lança un coup d’oeil à tous les deux, tout en rougissant, avant de sauter sur son verre, buvant rapidement. Et franchement, il aurait fini son verre si Hiroki ne lui avait pas poser de question. Résultat, il lui lança un regard un peu perdu, avec sa paille en bouche.

-Euh… Bah… J-je suis ser-serveur, et vous ?

Il se sentit aussitôt complètement stupide d’avoir renvoyé la question, et il prit soin d’éviter le regard de tout le monde en regardant la table. Elle était vraiment magnifique d’ailleurs, et tellement propre. Oh mon Dieu, elle était tellement propre qu’il voyait le visage des copies grâce au vernis. Merde. Il mit aussitôt ses mains devant ses yeux complètement paniqué.

-P-pardon, j-je suis un p-peu p-erdu, enfin, tressé.


Et le pire… C’était que l’alcool n’y était pour rien.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Ville d'Hoshi :: Centre Ville :: Centre commercial-