Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Dim 24 Sep - 16:37
C • Université - 5ième année
avatar
Messages : 131

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 5ième année

Contexte : Juin - Juillet 2017

- Alors ça c'est bon... ça ... aussi. Ok ! Let's go !

Kim ferma son sac avec un petit sourire satisfait, il avait toujours adoré passer un peu de temps en forêt, qu'il soit seul ou accompagné. il en avait pas gardé un très bon souvenir avec Ethan il y'a quelques années maintenant mais il en restait pas sur une défaite et même s'il n'avait plus le cœur aussi léger et le caractère enjoué de son arrivée au japon, il restait un mec positif et plutôt enclin et heureux de découvrir une nature sauvage, fascinante et dure à apprivoiser. Il ne comptait pas partir en trek seul, la forêt qu'il avait choisi cette fois-ci n'était pas assez grande pour ça, elle servait sûrement davantage aux joggeurs ou aux couples d'amoureux du coin. Cette fois, il voulait simplement passer une journée tranquille, sans technologie, sans cours, sans pression, juste lui et son esprit vagabond. Il avait besoin d'un peur d'air pur. Kaena étant occupée à préparer des cookies pour une réunion urgente avec une amie à elle qui venait de faire une petite crise suite à une rupture, il préférait la laisser tranquille. Elle ne lui reprocherait sûrement pas d'en avoir profité pour prendre l'air, au contraire !
Il jeta un bref coup d’œil général à son appart, balayant du regard ces choses matérielles et son nid douillet rempli d'habitudes si chères à son cœur et referma la porte. Il était ravi de les laisser ici pour aujourd'hui.

Il mit moins d'un quart d'heure à aller jusque là-bas. Le climat était parfait, il faisait divinement beau et le soleil tapait légèrement trop fort mais à l'abri des arbres, ça rendrait le tout juste comme il faut.
Il mit son sac sur ses épaules comme un écolier le premier jour de classe et entra dans la forêt par l'entrée principale. Il fut aussitôt happé par le calme et le bien-être qui emplissait la totalité de l'espace dans cette zone. Il prit à droite en entrant, sachant pertinemment qu'à gauche le chemin était plus facile mais aussi beaucoup plus emprunté. Il n'avait pas envie de se fondre parmi la masse, un peu de tranquillité lui allait très bien aujourd'hui. Il marcha pendant presque 1h, à pas réguliers mais lents, il profitait à fond de ce qu'il ressentait et du calme qui s'appropriait son esprit. Ses pensées étaient simples, claires, il avait l'impression d'être capable de tout réussir à cet instant quoiqu'on lui impose. Il avait vraiment repensé à la discussion qu'il avait eut avec Ethan au parc et ça lui avait fait l'effet d'un coup de fouet. Une sorte de réveil instinctif poussé à sortir au grand jour par son ancien meilleur ami déjà passé par là. Depuis, il voyait les choses différemment même si pour l'instant rien n'avait changé. Il avait des objectifs à atteindre et obtenir son diplôme en faisait partie bien sûr. Il avait conscience qu'il allait changer de vie pour quelque chose d'inconnu et dont il ignorait encore tous les aléas mais il n'était pas du genre à agir sur un coup de tête ou de façon totalement 'carpe diem', il irait au bout de sa dernière année d'études et ensuite il ferait autre chose, c'était décidé. En tout cas, dans sa tête, tout le chemin restait encore à faire et il n'en avait parlé à personne... Il attendait les vacances d'été pour exposer ce brusque virage à ses parents et ça risquait d'être particulièrement... difficile à entendre, surtout pour son père.

Un petit pépiement d'oiseau le sortit de ses pensées. Il releva la tête et regarda en l'air mais il ne vit pas particulièrement d'oiseau voler autour de lui alors il haussa les épaules et s'apprêta à reprendre son chemin mais il l'entendit encore, tout proche de lui.
Il retira le sac de son épaule et s'approcha doucement des buissons, se fiant au seul son qu'il entendait. Il finit par le trouver. Un tout petit oiseau bleu foncé avec bec clair s'était échoué parterre, sûrement après une tentative infructueuse de vol. Kim le prit dans ses mains, il devait être terrorisé. Il regarda s'il n'avait rien de cassé mais ça semblait aller, il avait juste l'air sonné. Il longea le tronc de l'arbre du regard pour tenter de trouver le nid correspondant. Il se trouvait à moins de 2 ou 3 mètres de hauteur, sur une des branches au-dessus de lui. Kim regarda autour de lui, il n'y avait rien pour pouvoir grimper en toute sécurité et puis en ayant le petit oiseau dans les mains il risquait fort de le blesser en le serrant involontairement trop fort. Quel dilemme.
Par cette superbe journée, il était habillé d'un bermuda bleu foncé typé militaire et d'un t-shirt blanc ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]), il prit le risque de mettre le petit oiseau dans la poche plutôt large de son bermuda et s'approcha de l'arbre pour grimper dessus, à mains tues, en mode Kim l'aventurier du dimanche. Il avait regardé vite fait autour de lui pour vérifier que personne ne le regarderait tenter cette expérience.... vite fait....
Le premier 'ho hisse' fut soft, accrochage impeccable, pas de dommages près de la poche, tout se passait bien et Kim se sentait bien sur ses appuis alors en bon petit chevalier servant, il prit un peu de confiance et entama le deuxième pas qui fut un peu moins bien assuré déjà mais qui réussit à fournir le même résultat. Au final, après quelques minutes, il réussit à atteindre le nid, là où se trouvait la maman qui criait à tue-tête au meurtre et au monstre. Il la comprenait. Il lâcha une main en s'accrochant de toute ses forces à l'autre branche qu'il tenait, en prenant appui grâce à ses pieds sur la branche du dessus, et plongea dans sa poche gauche pour en sortir le petit oiseau terrifié mais réchauffé tout doucement. Il l'enferma dans sa main pour le protéger jusqu'à ce qu'il soit au-dessus du nid. La mère, protectrice vint lui picorer les doigts pour le faire lâcher prise, mais Kim ne préféra pas agir brusquement et prit le temps de libérer calmement le petit oiseau. Il resta quelques instantes à vérifier qu'il était sain et sauf et après un petit sourire bienveillant, il opta pour une descente périlleuse.

Il savait que ce serait plus ardu que la montée mais il ignorait à quel point et honnêtement quand une petite branche craqua sous son poids lui faisant perdre l'équilibre et chuter sur le sol comme un poids mort, il ne fut même pas surpris. Il se retrouva à heurter le sol sur les fesses, assis proprement mais brutalement. Les feuilles des jeunes branches s'éparpillèrent autour de lui. Il comprit le message du "cool pour l'oiseau mais ne me grimpe plus jamais dessus ok ?"
Il fit une grimace de douleur et releva la tête pour reprendre ses esprits. Et il posa les yeux sur elle.
Sa tête changea totalement, il n'avait pas du tout fait attention qu'une personne était là, qu'elle le fixait d'un air à la fois surprit et interrogateur. Elle était jeune, sûrement du même âge que lui, à l'allure svelte et sportive. Sa chevelure rouge lui donnait un air exotique, un peu sauvage, difficile à dompter, elle allait bien avec la forêt qui l'entourait mais elle y serait encore plus belle en automne.

- Oh je ... j'ai tenté d'aider un oiseau et ...

Elle était sûrement à deux doigts d'éclater de rire de le voir parterre, peut-être même qu'elle l'avait vu tomber. Il resta un moment, muet comme une carpe, dénué d'actions, un peu perdu dans l'attitude à adopter. Et puis il laissa retomber ses épaules et oublia tous les préjugés et les "que dira-t-on", il assumait totalement cette situation loufoque.
Alors il éclata de rire, sans gêne, sans retenue, sans se soucier de ce qu'elle allait penser de lui. Il se sentit tellement bien de rire si sincèrement qu'il en oublia presque la douleur. Il cessa de rire quelques instants plus tard, totalement épuisé de cette dépense bienfaisante d'énergie et il prit le partit de se relever. Il constata que le choc avait quand même laissé des traces, son bermuda avait dû s'accrocher dans les branches pendant sa chute parce que la poche était déchirée, cassant tout son charme vestimentaire, et puis il se frotta le haut des fesses en tiquant clairement.

- C'est plus douloureux que j'aurais pensé ! dit-il en souriant, et puis il s'approcha d'elle pour la saluer poliment, enfin en tout cas officiellement. Je suis Kim, pardon pour cette entrée en matière très étrange. Je pensais être seul.

Il la laissa répondre, préférant lui donner le choix d'être polie avant de partir ou de le traiter de fou... L'un comme l'autre, il comprendrait.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Sep - 18:36
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 159

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

D-Day

avec Kim Chae Young



Se réveiller, déjeuner, aller en cours, aider Hope à s'entraîner, manger et décompresser dans la chambre puis dormir. Voilà ce qui résume assez mon emploi du temps à Hoshi depuis la rentrée. Attention, je ne regrette rien de tout ça, au contraire. Ca m’a permis de prendre mes marques tranquillement, avoir des semaines structurées et laisser peu de place pour le laisser aller, du coup mes notes s’en ressente. Le seul point négatif, c’est qu’on a laissé peu de place à la découverte des autres, si bien que mes heures de clubs se résument à faire trempette dans la piscine pour farnienter et que je ne connais rien d’autres que les prénoms de certains. Rien de notable. Rien de fameux.

Le championnat a lieu le week-end prochain, alors aujourd’hui, Hope se repose un peu. On est samedi, je lui laisse sa grasse matinée. Habituellement j’en aurai fait autant, mais je me suis réveillée tôt et n’ai pas trouvé le moyen de me rendormir. Je sors de mon lit discrètement et regarde par la fenêtre de notre chambre au pensionnat. Il fait beau aujourd’hui. Peu de nuages à l’horizon, et un ciel bien bleu. Cela donne un joli paysage avec la forêt tout au fond. La forêt.. Hm.. Je me rassoit sur mon lit et me laisse tomber doucement sur mon lit. Une petite balade là bas, faire le plein d’air pur, la nature, peut-être que ça me ferai du bien. Ca me changerai du paysage du pensionnat et de la piste d’athlétisme qu’Hope a déclaré comme seconde chambre ces temps ci.

Je traîne quelques minutes sur le lit, à regarder sur mon téléphone la distance entre ici et la forêt, et aussi à me renseigner sur les lieux. Un lieu idéal pour le jogging et les ballades, et pas trop grande. Ca m’évitera de m’y perdre et c’est très bien pour aujourdhui donc ! Je me lève et me dirige à pas de loup vers mon armoire, sortant un short en jean et un tshirt rayé bleu et blanc a manches un peu volantes, ainsi que des sous-vetements blancs, chaussettes basses blanches et ma paire de converses. Pour aller marcher tranquillement ça ira très bien. Je fais un rapide crochet par la salle de bains pour me laver et m’habiller, puis remonte mes cheveux en une queue haute en laissant quelques mêches encadrer mon visage. Ca fait trop sérieux sinon. Après avoir récupéré mon téléphone et ma sacoche à bandoulière, je pars donc en direction de la forêt.



Cela fait bien une heure que je me balade, m’arrêtant quelques fois pour prendre une photo ou deux du paysage. Les arbres sont tellement grands, je me sens minuscule à côté avec mon mètre soixante-quatre. Et puis, pour rien arranger, mon vertige me pousse à ne pas trop lever la tête. Monter ne serait-ce que sur la première branche suffirait à me donner la tremblotte et je serai incapable dans redescendre. Je secoue la tête pour sortir la scène de mon cerveau et continue à marcher. J’aurai dû au moins prendre à boire où au moins me couvrir la tête, le soleil tape fort et j’ai l’impression d’halluciner et entendre des trucs. Un bruit d’oiseau qui piaille, comme si c’était un tout petit bébé qui appelait sa mère. J’hausse les épaules et continue d’avancer, il a surement juste faim. Mais quelques pas plus tard, je crois apercevoir une silhouette passer tout près.

Je me plaque contre l’arbre devant moi, assez épais pour me cache, pas trop compliqué en même temps. Le piaillement recommence, un peu plus clairement et d’autres bruits se font entendre. Après quelques secondes, je décolle ma tête de l’arbre et la penche pour essayer de voir ce qui se passe mais j'aperçois juste un sac à terre. Je lève un peu les yeux et … il y avait bien quelqu’un. Mais qu’est-ce qu’il fait là haut ? Je plaque ma tête contre l’arbre à nouveau et prend conscience d’un truc : Et moi, qu’est ce que je fais à me cacher derrière cet arbre ? On pourrait me prendre pour une stalkeuse en me voyant là comme ça. C’est glauque quand même, non ? Je sors de ma cachette et marche quelques pas tranquillement, pour reprendre mon chemin en passant à côté, l’air de rien. Enfin, j’aurai continué à marcher si la chute du blondinet ne m’avait pas arrêté. Il est tombé là, devant moi, d’un coup. Mon regard s’abaisse directement sur lui, à la fois inquiète de sa chute et curieuse de voir la tête de mon inconnu. Quand il la relève j’ai l’impression d’halluciner. Un ange tombé du ciel, voilà ce qu’il est. J’en reste bouche bée, debout devant lui, incapable de sortir un mot pour lui demander s’il va bien.

Oh je ... j'ai tenté d'aider un oiseau et ...

Alors je n’avais pas halluciné pour le piaillement, et lui non plus n’est pas une hallucination. Vu sa tenue et ce qui doit être son sac un peu plus loin, il devait être entrain de faire une sacré balade et à dû s’arrêter en entendant l’oiseau qui piaillait. Redressant la tête pour voir d’où il était tombé, j’aperçois un nid à quelques deux ou trois mètres du sol. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’a pas le vertige. C’est peut-être bien un ange. Son éclat de rire me sort de ma rêverie et je reporte mon attention sur lui. Une feuille ou deux s’étaient calées dans ses cheveux, en plus de sa poche déchiré. Un peu sauvage comme ange pour le coup. Quand il m’adresse la parole, je me secoue intérieurement pour me reprendre et lui répondre, en lui rendant son joli sourire.

- Enchantée, moi c’est Haley! C’est à moi de m’excuser, j’ai été intriguée en entendant tout ces petits bruits d’oiseau. ça a attisé ma curiosité et quand je t’ai vu grimper, je me suis dit que tu t’en chargeais et j’allais passer mon chemin. Mais sans compter que tu tomberai pile devant moi, hihi.

Ma gêne transparaît un peu dans mon rire mais bon, je peux pas me sentir autrement. Il me pardonne alors qu’il n’a rien fait de mal, et en plus de ça je lui avoue que j’avais vu toute la scène. S’il ne me prend pas pour une petite espionne, je touche du bois. C’est pas ce qui manque en plus. Il a toujours ces feuilles dans les cheveux, je devrais pas mais...

- Excuse moi, elles sont un peu trop voyante et je n’arrive pas à détourner mon attention de là lui dis-je après retiré les deux feuilles posées sur ses cheveux en souriant. C’est sympa comme coin pour se ballader hein ?

Leçon n°1, briser le silence pour éviter d’installer une ambiance gênante. Ca m’apprendra à passer ma main dans les cheveux des gens comme ça. Il est perturbant. Reprends toi tu fais n'importe quoi Haley…
Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Ville d'Hoshi :: Autres :: Alentours d'Hoshi-