Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Sus aux sécheurs [Feat Ryuunosuke]

 :: Campus :: Dojô Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 17 Sep - 13:12
M • Lycée - 3ième année
avatar
Messages : 10
Voir le profil de l'utilisateur

Sus aux sécheurs [Feat Ryuu Le Meow]     

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

   La vie est
colorée ♥

    ▬ Nan mais c'est qui l'autre bouffon qui sèche les activités du club ?! J'vais vous le ramener ici, il va voir ce qu'il va voir...
   

Akarui, aujourd'hui encore, elle était arrivée, toute sourire. Telle un soleil, elle s'était pointé une nouvelle fois à son lycée, en pleine forme, en total contraste avec tous ses camarades dont la tête criait "Donnez moi encore cinq minutes de sommeil par pitié". Il n'y avait pas vraiment de raison, disons qu'elle arrivait toujours ainsi. Tous les matins, on voyait cette grande perche souriante, en uniforme, avec ses baskets oranges fluos qui n'étaient de toute évidence pas spécialement les bienvenues dans une tenue aussi scolaire. Aujourd'hui, elle avait décidé de laisser ses bracelets et ses grands chapeaux au pensionnat, pour la simple et bonne raison qu'elle avait karaté, et qu'elle ne voulait pas vraiment être gênée par des accessoires inutiles lors de sa séance de sport. Elle n'avait juste pas pu s'empêcher de ramener son ras-du-cou à l'effigie de la grenouille sur son sac, parce que de toute évidence, juste sa teinture, ses lentilles, ses baskets et son sac, c'était pas assez. Il n'y avait donc probablement aucun jour où elle serait capable de se faire discrète.
La discrétion et Akarui, encore ce matin-là, on n'aurait pas put les mettre dans la même phrase. Beaucoup de japonais sont complètement coincés, du coup, elle a toujours supposé qu'il fallait quelqu'un pour faire le bruit qu'il ne faisait pas. C'est ainsi qu'elle était entré en hurlant le nom de ses camarades de classe qu'elle avait aperçu à l'entrée, non sans s'attirer des regards perplexes. Si ça l'a dérangé ? Jamais ça ne la dérangerait. Ce n'étaient pas les regards d'inconnus qui allaient l'inquiéter.
Et durant toute la matinée, elle n'a fait que rêver de ça, de son après-midi. Elle avait toujours aimé se défouler, alors l'idée d'aller au club de karaté quelques heures plus tard lui plaisait beaucoup. Elle adorait son club. En fait, elle adorait les deux clubs dont elle faisait partie, et s'y impliquait corps et âme. On trouvait difficilement un membre plus impliqué qu'elle, parce qu'elle aimait toujours très sincèrement les choses. C'était un peu ce genre de fille Akarui, à faire les choses et ressentir en plus fort qu'il ne faudrait, sans jamais avoir peur du décalage.
L'après-midi venue, elle fut encore la première au dôjo, déjà en tenue de sport, un immense sourire collé au visage. Décidément, ceci devait faire partie d'elle, elle ne pouvait pas s'empêcher d'être joyeuse. De toute manière, elle l'était, alors elle ne ressentait aucune raison de le cacher. Elle vivait les choses au jour le jour, les laissait couler et l'imprégner, parce que c'était comme ça qu'elle profitait de la vie. Et puis, elle aimait beaucoup trop le karaté.
Une fois l'heure arriva, elle pénétra dans le dôjo, cherchant du regard quelqu'un qui voudrait pas "jouer" avec elle. Sautillant partout, elle cherchait du regard quelqu'un apte à pratiquer avec elle, mais personne ne semblait volontaire. Il y avait pas mal de débutants, et les débutants, ils avaient déjà compris qu'Akarui était trop forte pour eux, et qu'elle n'arrivait pas à contrôler sa force. En vérité, elle ne contrôlait pas grand chose, parce qu'elle ne comprenait pas trop le principe de "se retenir". C'était quelques peu embêtant...

- Où est Ryuunosuke ?

Tout le monde se tu alors, cherchant des yeux la personne manquante. A vrai dire, depuis qu'il y avait eu ce nouvel inscrit, Akarui n'était même pas sûr de l'avoir déjà vu passer au club, et ça l'agaçait fortement. Le pire, c'était qu'elle ne voyait même pas qui c'était. Et autour d'elle, elle entendit plusieurs personnes chuchoter, demandant aussi qui c'était. Et bien... Cela commençait bien cette histoire... Et peu à peu, la plante verte perdait son sourire, de plus en plus agacée. Agacée parce que les autres parlaient au lieu de faire du karaté, et agacée, parce que ce type avait dut sécher beaucoup depuis son arrivée. Mais quel était l'intérêt de s'inscrire à un club si c'était pour ne pas y participer ? C'était franchement ridicule !
Elle s'avança donc, bousculant ceux qui lui bloquaient le passage, pour piquer le dossier d'inscription. Certains lui jetèrent des regards médusés, choqués par son sans-gêne total, d'autres ne la virent tout simplement pas. De toute manière, cela ne changeait rien, puisqu'elle avait déjà le dossier en main, et qu'elle cherchait déjà le sécheur, traquant sa fiche comme un chasseur traquant sa proie. Mais heureusement pour Ryuunosuke, elle n'avait pas de fusil, sinon, on l'aurait vu sauter par la fenêtre du donjon et courir partout avec son arme en hurlant "Il est où Ryuuno-bidule que je le ramène par la peau du c*". En fait, ce qui risquait d'arriver, c'était qu'elle fasse exactement ça, mais sans le fusil... Était-ce vraiment mieux ?
Elle tomba donc sur sa page, et se dépêcha d'enregistrer son visage. Okay, un type avec un cache-oeil, ça ne courait pas l'établissement, et en plus, il n'y avait pas de club de cosplay, donc peu probable qu'on en trouve deux comme ça. Mais elle enregistra également la forme de son visage, la couleur de ses cheveux, et celle de son oeil unique, pour être vraiment certaine de ne pas se tromper de personne si elle le repérait.

- J'vais l'chercher, déclara t-elle d'un ton neutre, refermant d'un coup le dossier, avant de le ranger là où elle l'avait piquée.

Et c'est suite à cela, que dans un parfait silence, elle quitta le dôjo -par la fenêtre-, avant de se diriger vers les bâtiments où se tenaient les cours. C'est ainsi que commença la chasse au Ryuunosuke. Disons plutôt la battue, parce que personne n'était sûr qu'Akarui ramène le pauvre sécheur entier... Qui savait ce qu'elle pouvait faire, elle qui était si imprévisible ?
Sifflotant légèrement, elle s'introduisit dans les couloirs -presque vides vu l'heure-, cherchant du regard sa cible. Où pouvait il se cacher ? Cela n'importait peu la jeune fille : tant qu'il était quelques part, elle le trouverai. Il n'avait nul part où se cacher, il devrait aller au club de karaté. Il avait déjà bien trop séché comme ça !
C'est donc, par chance pour elle, malheureusement pour la cible, qu'elle le débusqua dans un couloir, semblant se diriger vers la salle du club de Littérature. Tiens ? Double club ? Les activités étaient le même jour ? Tant pis, il n'aurait qu'à faire ça une semaine sur deux, il avait quand même trop séché le karaté (et en plus, si il était fort, elle voulait trop jouer avec lui). Elle s'approcha, par derrière, et lui attrapa le bras.

- Nan, tu vas pas lire des bouquins. T'as le club de karaté aussi. Allez, ramène-toi, tu as trop séché les activités.

Il ne sembla pas trop d'accord pour la suivre, mais elle n'en eut rien à cirer, puisqu'elle l'obligea à venir avec elle au dôjo. De force, oui. Encore heureux qu'elle n'ait pas décidé de lui mettre son poing dans le ventre pour l'obliger à suivre sans protester, parce que sinon, il n'aurait tout simplement pas put faire karaté. Et Akarui, elle voulait faire karaté avec lui. Parce qu'elle ne le connaissait pas, et peut être qu'il était fort, et qu'ils pourraient bien s'amuser. Non, le mieux, c'était qu'ils deviennent ami, parce qu'elle aimerait bien un ami du club de karaté (même si c'était très mal partit là).
Arrivée au dôjo, les autres lui jetèrent des regards étranges, auxquels elle ne fit pas attention, puisque son centre d'intérêt actuel, c'était le sécheur. Et une fois un pied dans la salle, elle arbora un immense sourire, demandant :

- Eh, t'es fort au karaté ? On joue ? On fait un match ? Allez s'te plaaaaîîîît ~

Changement d'ambiance direct, une spécialité d'Akarui. Parce que là, il était au club, le Ryuunosuke, ça voulait dire qu'il pouvait faire du karaté avec eux, donc aussi avec elle, donc qu'ils pouvaient faire un combat, donc, qu'ils pouvaient s'amuser. Et vu qu'elle avait attendu toute la matinée ce moment, elle avait franchement envie que ça commence. Et puis, même si elle aimait pas trop Ryuunosuke parce que c'était un maudit sécheur, si il voulait bien faire un match contre elle, elle voulait bien qu'ils soient potes. Pourquoi pas après tout ?

   

© [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Sep - 22:38
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 59

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sus aux sécheurs


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tant que les aléas de ma vie ne devenaient pas trop graves, dans le sens où je n’avais pas à faire mon travail habituel, je n’avais pas trop à m’inquiéter ou à penser. C’était ce que je croyais jusqu’à ce fameux jour.

C’était un ou deux jours après ma rencontre avec l’homme au chat noir qui m’avait pratiquement forcé la main pour que j’aille dans sa chambre. Il souhaitait me remercier d’avoir retrouvé son chaton nommé Berlioz en me gavant de sucreries alors que je n’avais envie que d’une chose : être au calme. La rencontre, finalement, n’avait pas été si mauvaise que ça. Bien au contraire puisque sur certains points j’avais eu l’impression de revoir Haley, la fameuse pile électrique qui clamait constamment que j’étais son ami. Mais on s’éloigne du sujet !
Donc, ce matin-là, j’étais allé en cours comme avant que je ne sois sur le point de faire une tentative de meurtre pour sauver une demoiselle en détresse. Je crus voir du soulagement dans l’expression de Haley, certainement parce qu’elle me voyait à nouveau agir normalement. D’ailleurs, n’avait-elle pas encore décodé mon message ? Si tel était le cas, c’était pour le mieux, même si je ressentais comme de l’impatience. Quant à Satsuki, je n’osai pas la regarder de toute la journée. Comment aurais-je pu ? Elle avait vu ce qu’il y avait de pire en moi, ce que je tentais de cacher à quiconque… mais que j’avais révélé à Haley, tout simplement parce que je ne me sentais pas capable de lui mentir encore et encore.

Lorsque vint l’heure des clubs, j’attendis, comme d’habitude, que tout le monde parte pour prendre mes affaires et sortir de classe. Enfin un peu de calme et de tranquillité. Je souhaitais en profiter tant qu’il y en avait. Après tout, j’allais avoir le droit à pas mal de tension dans les prochaines minutes.
Avançant lentement dans le couloir, je ne fis pas attention à ce qui m’entourait, trop préoccupé par ce qu’il s’était passé depuis mon arrivée. J’avais l’impression que quelque chose n’allait pas, que je perdais totalement le contrôle de ma vie. Si je ne le reprenais pas un minimum j’allais tomber de très haut. Pourtant, je n’avais pas envie de cesser de sortir de l’enfer que j’avais toujours connu. Mais c’est justement parce que j’y réfléchissais que je ne sentis qu’au dernier moment qu’on me retenait pas le bras, m’empêchant d’avancer vers la salle de littérature.

- Nan, tu vas pas lire des bouquins. T'as le club de karaté aussi. Allez, ramène-toi, tu as trop séché les activités.

En tournant la tête, je pus découvrir la personne à qui appartenait cette voix féminine empestant les reproches. Plutôt fine, ce que je retins d’elle fut la couleur fort peu commune de ses cheveux : vert. La surprise m’empêcha, encore une fois, de réagir, ou même de me poser la moindre question, alors qu’elle me tirait dans la direction que je n’avais encore jamais prise : celle du dojo. Bien entendu, au bout d’un moment, je fis tout pour tenter de lui déclarer combien elle ne me forcerait pas, que je ne voulais pas et que je n’irais pas… elle était vraiment bien trop têtue et ma nature gentille finit par me perdre. Arrivé à la destination qu’elle m’avait choisie, je me vis dans l’obligation d’obtempérer et j’enfilai aussi lentement que possible ma tenue de sport qui me couvrait en entier pour cacher mes nombreuses cicatrices. Puis, cela fait, je la suivis jusqu’à la salle qui était réservée au club de Karaté. Bon sang… pourquoi donc avais-je choisi ce sport ?
Les regards des autres membres qui se posaient sur moi avec des semblants de reproches ou de curiosité ne m’échappèrent pas du tout et cela ne manqua pas de me mettre très mal à l’aise. Totalement renfermé, je gardais mon regard ailleurs que sur qui que ce soit, les mains dans les poches, jusqu’à ce que celle qui m’avait traîné là me fasse une requête :

- Eh, t'es fort au karaté ? On joue ? On fait un match ? Allez s'te plaaaaîîîît ~

Double malaise. J’avais l’impression de faire face à une gamine alors que nous avions sensiblement le même âge. En plus de cela, je gardais la crainte de montrer mes capacités qui n’avaient absolument rien à voir avec ce sport auquel je ne connaissais strictement rien. Du coup, que pouvais-je bien lui répondre ? Doucement, je soupirai avant de tenter un refus détourné sans la regarder :

- Je doute que tu t’amuses des masses avec moi : je ne connais pas le Karaté ou ses règles.

Pas sûr que cela l’arrête, mais fallait bien commencer par quelque chose. J’aviserais par la suite, certainement.

(c) Ryuu sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
->[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]<-
->[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]<-
->[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]<-
->[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]<-
->[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]<-
Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Sep - 0:48
M • Lycée - 3ième année
avatar
Messages : 10
Voir le profil de l'utilisateur

Sus aux sécheurs [Feat Ryuu Le Meow]    

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

  La vie est
colorée ♥️

  ▬ Un débutants ? Pas grave ! Je n'ai qu'à lui apprendre !
 

Mais malheureusement pour la plante verte, il semblait que sa victime soit vraiment perturbée. Le pauvre garçon regardait partout et nul part en même temps, comme si il cherchait à tout prix à éviter de croiser le moindre regard. On aurait dit que le simple fait de croiser les yeux de quelqu'un le terrorisait. Il avait l'air angoissé, comme un animal pris au piège, ses mains dans ses poches, et Akarui eut presque l'impression qu'à sa question, il se serait mis en boule sur un tatami en suppliant de ne pas le violenter. Vraiment, elle avait l'impression d'avoir emmenée Ryuunosuke à l'abattoir. Là, elle ne visualisait pas un jeune homme en forme, mais un pauvre petit chaton les oreilles baissés, qui suppliait de l'épargner. L'image faisait mal au cœur.

- Je doute que tu t’amuses des masses avec moi : je ne connais pas le Karaté ou ses règles.

En disant cela, il fuyait toujours le moindre regard. En vérité, il avait vraiment l'air de fuir la queue entre les jambes. C'était vraiment le petit chaton qu'elle s'était imaginée. Et elle avait envie de le serrer très fort, comme pour lui dire "Maman va prendre soin de toi, t'inquiète pas, les méchants vont pas te toucher", même si c'était pour le moins ridicule. Mais rien n'arrêtait la bêtise d'Akarui, rien du tout. Et puis, en réalité, le type voulait sûrement partir, elle le savait. Mais elle avait envie de le couver, de tout lui apprendre, de le mettre à l'aise -même si là, elle l'avait pas vraiment "mis à l'aise", il était vrai-.

- Ne t'inquiète pas, je vais t'apprendre ! Faut bien commencer par quelques chose !

Elle lui sourit chaleureusement, prenant ses mains dans les siennes. Il avait des mains chaudes... Ce n'était pas un mauvais garçon... Très certainement... Peut être qu'il avait peur d'avouer qu'il débutait ? Ou alors, il avait peur de blesser quelqu'un ? Même si ce n'était pas une armoire à glace devant elle, elle devinait que ce n'était pas un gringalet non plus. Peut être qu'il avait déjà fait un sport assez physique... Mais lequel ? Elle se demandait si il avait déjà fait un sport de combat, à tout hasard... Si c'était le cas, il apprendrait vite.

- Tu as déjà fait un sport de combat ? Tu sais, si tu as peur d'être trop violent parce que tu as fait un sport qui l'était plus, ne t'inquiète pas. On va apprendre des techniques de protection ici, pas d'attaque. C'est principalement pour qu'on soit apte à se défendre si besoin, sans pour autant casser les dents du type en face, si tu vois ce que je veux dire, commença t-elle, lui lançant un clin d'oeil Et fais pas gaffe aux autres si ils te lancent des regards bizarres. Tu sais, on voit pas souvent des gens avec un cache-oeil, ça les intrigue.

Elle lâcha ses mains, reculant légèrement pour attendre sa réponse. Elle aimerait beaucoup lui apprendre plein de choses. En vérité, vu que les nouveaux avaient souvent un peu peur d'elle, elle n'avait que peu d'occasions de les former... Alors avoir un débutant sous la main, comme ça, c'était juste merveilleux pour elle, et elle comptait bien en profiter au maximum... Malheureusement pour Ryuunosuke. Il fallait dire que depuis qu'elle l'avait assimilé à ce petit chat aux yeux larmoyants, elle ne pouvait plus vraiment le laisser partir ainsi. Et loin d'elle l'idée de laisser passer une possibilité de jouer la grande soeur et materner un petit nouveau !
Peut être bien qu'elle avait l'air complètement en décalage... Mais la vie entière de la jeune fille semblait être en décalage. Du coup, elle se fichait bien de ce qu'on pouvait penser de son comportement actuel à l'égard de Ryuunosuke. Tout ce qui l'intéressait, c'était de sociabiliser, et faire du karaté. C'était en soi le but du club... Et elle n'avait pas attendu pour rien ! Toutes ces heures à se languir pour retrouver le dôjo ne devaient pas être vaines, et elle était prête à se battre bec et ongle pour avoir son après-midi détente. En fait... Elle songeait que si la situation tournait mal, elle risquait de se fâcher... Et elle n'avait pas envie d'être en colère. Elle s'était promise de s'amuser cet après-midi, histoire de pouvoir travailler le soir avec l'esprit léger. Personne ne devait lui ruiner cet instant, et personne ne le ferait sans se frotter à elle...
 

© [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Sep - 13:36
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 59

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sus aux sécheurs


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Comme pour attirer mon regard sur elle, ce qui réussit très bien, la jeune femme à mes côtés se déplaça pour me faire face en tentant de me rassurer, prétendant à demi-mots que ce n’était pas grave si je ne connaissais rien au Karaté puisqu’il y avait un début à tout. Puis, elle s’empara de mes bras qu’elle tira doucement pour sortir mes mains de mes poches et les prendre dans les siennes. Là, dans cette proximité que même Haley n’avait pas osé utiliser le jour de notre rencontre, elle vint me demander si j’avais déjà pratiqué un sport de combat avant celui-ci alors que je me demandais pourquoi je ramenais toujours mes rencontres à elle, comme pour les comparer. Puis, elle m’expliqua que nous n’étions pas là pour attaquer, mais pour apprendre à se défendre. En soit, ce n’était pas totalement fait pour me rassurer puisque cela signifiait tout de même qu’on se battait à un moment ou un autre. Je n’avais pas loupé le fait qu’elle avait agrémenté ses arguments d’un clin d’œil avant de continuer :

- Et fais pas gaffe aux autres si ils te lancent des regards bizarres. Tu sais, on voit pas souvent des gens avec un cache-œil, ça les intrigue.

Je me doutais qu’il n’y avait pas que ça, qu’il y en avait certainement qui étaient aussi frustrés qu’elle quand elle m’avait trouvée et qu’ils ne s’en cachaient pas. D’un certain côté, je l’avais cherché en ne venait jamais au club. Doucement, je lui fis lâcher mes mains pour ramener ces dernières dans mes poches. Cela ne fut pas bien compliqué puisqu’elle le fit presqu’au même moment que je les reculai. Je la regardai alors réellement et par moi-même pour la première fois depuis qu’elle m’avait cueilli dans les couloirs et lui répondis :

- Non, je n’ai pas fait de sport de combat, répondis-je en me faisant violence pour ne pas dire que j’avais été entrainé pour combattre.

La différence était très peu visible mais bien présente. Le pire c’était que les conséquences n’étaient pas les mêmes non plus. J’avais des réflexes qui ne devaient pas être évidents pour tous. Pouvais-je sciemment me permettre de prendre le risque de les montrer alors qu’il y avait du monde ici ? A moins que je fasse semblant de ne pas en avoir du tout ? Cela allait être difficile de réprimer ce qui était devenu naturel. Puis, il était un autre problème : et si je perdais le contrôle de mon corps ? C’était dangereux…
Après un instant de réflexion, je lui répondis enfin :

- OK pour apprendre les bases à condition que si je dis stop tu me fiches la paix. On est d’accord ?

Rien ne me garantissait qu’elle tiendrait parole si elle venait à accepter le marché. Cela me faisait un peu peur, mais pas assez pour me permettre de me défiler. Puis, si jamais je venais à réellement ne pas aimer ce sport, peut-être pourrais-je avoir le droit de changer de club. Je l’espérais en tous les cas… Après tout, l’athlétisme me serait certainement plus bénéfique que le reste.

(c) Ryuu sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
->[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]<-
->[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]<-
->[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]<-
->[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]<-
->[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]<-
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Campus :: Dojô-