■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 This is my kingdom come

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan A. Matthews
S • Inspecteur
S • Inspecteur
avatar

Messages 648


HnM
Un mot:

MessageSujet: This is my kingdom come   Sam 23 Mai - 16:46

Ordre de passage :
Ethan
Jun
Kaena

******


Un gros silence régnait dans l'appartement. Seul le bruit des touches de clavier le brisait. Ou peut être pas. Ethan savait que Jun était quelque part dans l'appartement, mais il était trop concentré pour l'entendre vraiment.
Depuis que le blond était venu l'enquiquiner, leur relation avait... Complètement changé. Rapidement. Tellement que parfois ça lui donnait des vertiges. Néanmoins, il n'avait pas à se plaindre puisqu'il savait que c'était lui qui avait réclamé. C'était lui qui avait voulu aller très vite. C'était lui qui avait demandé à Jun de sortir avec lui. Parce qu'il n'avait pas envie de le voir partir. Il avait pas envie d'avoir peur quand quelqu'un lui tournerait autour. Ouais, sa possessivité, l'obligeait aller très vite, sans prendre le temps d'assumer des sentiments dont il ne soupçonnait pas.
Il avait couché avec Lun, et Yoite... Mais pour lui, il y avait un énorme fossé entre eux et... Jun. Les premiers n'étaient que des histoires d'un soir. Des découvertes dont on avait pas besoin de se poser de questions, puisque la simple explication « On est jeune, on découvre » était parfaitement satisfaisante.
Avec Jun... Au bout de trois mois la découverte était longue. Du coup, assumer était plus difficile, puisqu'il y avait les émotions. Moins violentes qu'avec Miya, où il avait moins l'impression de se perdre dans un gouffre noir de sentiments. Avec Jun, c'était plus doux. Il se laissait transporter sans se poser la moindre question lorsqu'il était là.
Par contre, dès qu'il était absent... Bizarrement, les études prenaient le dessus. Sinon le sol lui semblait trop incertain pour avancer. Pour le moment, seul Wun était au courant, et encore... Il préférait éviter le sujet.

Alors c'était plus commode d'apprendre ses cours de médecine. A force d'avoir réussi toute sa scolarité, il avait une assez haute estime de son cerveau. Depuis la rentrée, il avait l'impression qu'il surchauffait. L'année passé, il avait beau avoir eu une double licence, travailler avec son père... Il ne s'était pas sentie aussi... Crevé. Néanmoins, dans cette histoire, il y avait une certaine logique. Le commerce, Ethan en avait entendu parler toute sa vie. Il avait été plongé dedans dès ses 6 ans. Alors forcément, en cours, il avait toujours une sacré avance sur les autres.
En médecine... Il était comme tout le monde. Matthews, ne voulait rien dire pour les étudiants (sauf, les rumeurs qu'il avait eu sur son compte), et il avait exactement le même niveau que les autres. Si bien, qu'il ne s'était jamais sentie aussi... Bien ? Vivant ? Il découvrait tout, et tous les sujets semblaient le passionner. Il avait beau avoir beaucoup de choses à apprendre, comme il adorait tout ça, il n'avait pas spécialement de difficulté. Néanmoins, il songeait à passer plus de temps à la bibliothèque. L'américain en digne maniaque du contrôle, devait tout prévoir, tout savoir. Enfin avoir un maximum de connaissances.

Pourtant, l'idée de le dire à Jun... Il voyait déjà la petite moue boudeuse arriver. Déjà, qu'il avait dû lui demander d'être discret, histoire que personne ne soit au courant, si en plus, le brun lui disait qu'il voulait passé moins de temps avec lui pour avoir plus de temps pour ses études... Le franco-japonais comprendrait, mais Ethan était moyennement sûr qu'il l'accepte. Enfin, il était dans l'idée de lui dire après le week end prochain. Jun avait prévu de le passer à Kyoto. Ou alors il avait rien prévu du tout, le connaissant, il allait lui dire que c'était plus amusant sans organisation. Dans tous les cas, ça leur ferait du bien. La période où ils couchaient tout le temps ensemble était un peu passé, pour laisser place à beaucoup de disputes au fur et à mesure. Les sujets principaux ? Lun, Yoite, Makkuro, et le fait qu'Ethan n'accepte les câlins qu'entre les murs de son appartement. L'idée d'aller à Kyoto sans que personne ne les connaissent était donc bienvenue dans leur quotidien plutôt tendu.

L'américain poussa un profond soupir, décidant de faire une pause dans ses révisions en jetant ses lunettes sur la table basse. Ca l'évitera de jeter un coup d'oeil à ses cours durant sa pause. Il s'étira, avant de pencher la tête en arrière, cherchant le blond du regard.

-Un bisou !

Ah oui, gros changement chez Ethan depuis qu'il fréquentait Jun. Il se transformait de plus en plus en gosse capricieux. Avant, c'était moins visible puisqu'il se retenait. Mais au fur et à mesure, l'américain se permettait un peu plus ses caprices. Il aperçu la gourmette que lui avait offert son amant, et un sourire doux naquit sur son visage, plus inexpressif habituellement. Alors que Jun lui avait dit qu'il devait attendre le lendemain pour avoir son cadeau, l'américain l'avait allumer pour finalement lui dire qu'il devait aussi attendre après avoir reçu son cadeau pour aller plus loin. C'était vil, mais il avait eu son cadeau. Et c'était le plus important !
Maintenant, il devait choisir quelque chose pour mettre dessus. Jun avait seulement fait graver une date à l'arrière. Mine de rien ça le travaillait, puisqu'il voulait mettre quelque chose que seul lui et le blond pouvaient comprendre. Le jeune homme était quelqu'un de très secret, alors même lorsqu'il serait prêt à assumer, il voudrait par tous les moyens garder son cocon.

-Tu peux me faire un café, s'il te plait ?

En croisant le regard bicolore de son cadet, il pensa au week end qui les attendait, et une certaine impatience le gagnait. Il lui vola un baiser discret.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

The time will come, when you'll have to rise
above the best, improve yourself,
your spirit never dies!
Farewell, I've gone, to take my throne
I.D - Warriors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jun Masato
P • Université - 3ième année
P • Université - 3ième année
avatar

Messages 98


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: This is my kingdom come   Mar 16 Juin - 20:23

Dans un léger petit grincement désagréable à l'oreille, le robinet de la douche tourna pour que l'eau cesse de couler. Jun sortait à peine de la douche, sous laquelle il avait passé de longues minutes à savourer l'eau brûlante sur sa peau claire. Ses cheveux blonds plaqués en arrière lui arrachèrent un sourire quand il les aperçu dans le miroir de la salle de bain alors qu'il tirait à lui une serviette, celle qui était là pour lui sans être la sienne, parce qu'il n'était tout simplement pas chez lui.
Depuis qu'il connaissait son voisin d'immeuble, Ethan Matthews, Jun avait pris l'habitude de squatter son appartement pour ne pas rester seul chez lui, il avait toujours trouvé ça drôle de venir l'embêter pendant qu'il étudiait, ou de discuter simplement, prendre une bière, passer un simple dîner à essayer de se comprendre. Mais aujourd'hui la raison de sa présence était différente. Depuis que leur relation avait changé, le blondinet était bien plus souvent entre les quatre murs de l'américain. L'un vaquait à ses occupations, l'autre faisait tout autant de son côté mais la présence, dans ce même lieu avait un tout autre enjeu. C'était devenu naturel de passer du temps ensemble, c'était même logique.

Enfilant ses vêtements de rechange qu'il avait pris soin d'amener la veille de son appartement, celui qui était à deux pas, Jun replongea dans ses pensées, en regardant cette salle de bain qui trahissait son passage. Tout était allé si vite, il n'avait même pas eu le temps de dire « au secours » . Lui qui avait toujours mis tellement de distance entre ses aventures et d'hypothétiques relations sérieuses pour ne pas se perdre plus qu'il ne l'était déjà, se voyait pris dans une folle ronde initiée par Ethan, le type qui ne lui avait jamais laissé imaginer une seconde qu'une telle situation soit possible.

Jun n'aurait su dire pourquoi il avait cédé à cet ours maladroit, le jour où il lui avait demandé de sortir avec lui de vive voix. Oh évidemment la réponse évidente était qu'il s'attachait beaucoup à son sauveur de l'esprit et du cœur, et que laisser filer une telle chose aurait pu s'apparenter à du suicide mental. Pour la première fois depuis longtemps il se sentait vraiment bien, et pas le temps de quelques heures seulement, mais toujours un peu plus longtemps, la tête bercée dans une espèce de sécurité rassurante après avoir été en perdition trop longtemps.
Sortant de la salle de bain, les cheveux encore mouillés, Jun tendit l'oreille pour entendre le bruit de clavier provenant du bureau de son amant.
Oui, la situation, il ne la regrettait pas une seule fois.
Cependant, dire que tout était rose n'aurait pas été honnête, et Jun essayait au contraire d'être honnête envers lui même, d'abord pour ne pas blesser la personne qui dépendait un peu de lui maintenant. Le jeune homme ne savait pas jusqu'où cette relation allait les mener tout les deux, Ethan, et lui. Trop de choses étaient encore à construire, beaucoup d'autres à détruire. De nombreuses peurs restaient encore, et des deux côtés, Jun en était sûr. L'un découvrant sans assumer, sa relation avec un garçon qui de son côté, restait perturbé, marqué par des histoires encore brûlantes au fond de son cœur et qui peinait encore et toujours à s'en dépétrait malgré la main tendue de son petit ami. Des peurs rendant les discussions délicates et les disputes nombreuses, des confiances mises à l'épreuve et des sujets tabous. Tout était encore compliqué à ses yeux mais il savourait chaque instant comme un répit qu'il chérissait.

- J'vais continuer le gâteau !

Passant tranquillement près de son amant, il s'étira. A son cou, il arborait la croix brillante que lui avait offert Ethan juste avant qu'il n'ose lui demander ce que Jun avait eu l'impression de ne lui jamais pouvoir l'accepter. Il tripotait souvent le bijou, comme un geste machinal et ne le retirait plus, avec la volonté de vouloir renforcer un lien qui parfois l'effrayait au point de tout faire vaciller autour de lui.
Pas de réponse. Jun secoua la tête avec un agacement certain. Il avait tendance à oublier qu'il disparaissait des yeux du brun quand celui ci était plongé dans son travail. Sans faire de commentaire, dans un soupire, il cru bon de retourner à sa tentative de gâteau sans rechigner. Les études le gonflait, mais ce n'était pas le cas d'Ethan qui pouvait passer sa vie devant ses cours. Jun détestait être invisible dans ces moments là mais il respectait, le plus souvent le désir de réussite de son surprenant petit ami, surtout dans une relation si récente et houleuse.

En entendant l'américain se réveiller, le jeune métissé fronça cependant les sourcils et lui jeta un coup d'oeil en lâchant d'une voix un peu boudeuse, malgré le baiser qui lui avait été donné.

- Ah c'est sûr, la médecine et les cours ça sait pas faire de café hein !

Ni de bisou d'ailleurs. Mais s'essuyant les mains, Jun s'exécuta, embrassant de nouveau Ethan au passage sans rechigner, même si sa moue comptait bien faire remarquer à monsieur Sérieux qu'il travaillait depuis bien trop longtemps maintenant et que le populaire se sentait délaissé malgré sa grande occupation nouvelle dictée par sa gourmandise : la réalisation d'un gâteau américain sur le modèle des wedding cakes pour satisfaire son exigeante envie de sucrerie et l'ours travailleur. Cette aventure était apparemment périlleuse. Du colorant sur le t-shirt et de la farine sur la joue, une image du jeune Masato bien rare.
Tendant le café au brun avec un sourire, tout de même, Jun se rapprocha de celui ci pour se poser un peu contre lui, en fixant le four où un des étages de son gâteau cuisait difficilement à son goût.

- J'ai presque tout réglé pour le voyage à Kyoto, je suis quand même vachement doué pour ça, on va s'éclater. Et ça te décollera un peu de ça.

Regard et geste dédaigneux vers les cours d'Ethan.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaena G. Matthews
M • Université - 3ième année
avatar

Messages 59


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: This is my kingdom come   Mar 16 Juin - 22:22

- J'ai même du mal à y croire moi-même mais ... ce pays est juste génial !

Descendant sans aucune grâce du taxi qu'ils avaient pris, Kaena s'étira en levant les bras vers le ciel comme pour tenter de l'attraper. Le voyage avait été si long, si ennuyant aussi mais maintenant qu'elle était arrivée, c'était comme si elle bouillait de l'intérieur. Elle ressentait le besoin de hurler sa joie, de coller un sourire immense sur son visage et de discuter avec toutes les personnes qui passaient. Elle était toute excitée et revoir Ethan bientôt n'arrangeait pas les choses.

Une voix un peu morne, formelle, la ramena quelques secondes en arrière et d'un geste légèrement dédaigneux, elle se tourna vers l'homme qui quittait le taxi à sa suite. Antony. C'était la première fois qu'elle le voyait mais attention, elle n'avait pas volé le taxi d'un homme, c'était juste que cet Antony était lié à Ethan d'une manière dont elle se fichait bien. Sa mère lui avait interdit de partir seule au Japon, et les autorités présentes à l'aéroport avaient aussi été claires : une mineure doit être accompagnée. Au fond, c'était logique mais zut !
Et c'est là qu'intervenait Antony. Kaena éclata de rire en se rappelant le coup de fil que sa mère avait passé à Antony dans le dos d'Ethan. Un colis mystère à récupérer. La tête qu'il avait fait en voyant que ce n'était autre que la frangine en crise. Le vol n'avait pas été radieux du coup, l'homme était du genre silencieux ou alors il ne voulait pas lui parler. Kae s'en fichait pas mal, elle avait prit le temps de revoir un peu son japonais, de goûter à la nourriture nippone disponible dans l'avion aux heures précises. Elle avait même joué à un jeu débile avec le petit garçon assis à ses côtés, avant de s'endormir jusqu'à l'arrivée. Un petit arrêt dans des toilettes publiques payantes, et la jeune blonde s'était refait une beauté avant de grimper dans un taxi juste pour voir la différence entre ceux-là et ceux de New York. La porte qui s'ouvre toute seule l'avait simplement fait redescendre à l'âge de 5 ans.

Traînant une petite valise roulante à hauteur de sa taille quand même, Kae entendit Antony donner des ordres qu'elle ignora et s'avança pour entrer dans le hall plutôt majestueux des différents appartements pour voir les noms accolés auprès des boites aux lettres. Bien vite, elle trouva Matthews et sa bouche s'ouvrit dans un grand A alors que tout son corps se retournait déjà pour foncer droit vers cette vilaine petite boite métallique électronique qui l'empêchait de débarquer comme une sauvage. Bizarrement, elle avait de l'appréhension. Et s'il n'était pas là ? Aurait-elle le courage de devoir attendre qu'il rentre ? Et s'il n'était pas heureux de la revoir ? Et si ...

Tuuuuut.

Son doigt resta prêt du petit bouton alors qu'un silence semblait avoir envahi tout le hall. C'était quand même hallucinant de stresser alors qu'elle venait juste rendre visite à son frère. Est-ce qu'il allait de suite comprendre qu'elle restait là pour une durée indéterminée ? Elle espérait que non, Antony lui-même ne le savait pas alors elle allait faire en sorte de lui faire croire que ce n'était qu'un petit voyage pour venir faire des papouilles à son cher grand-frère avant de repartir.
De toute façon, l'avis d'Ethan ne comptait pas vraiment. Le pays avait assez de place pour deux Matthews, non ? Elle pouvait très bien faire sa vie sans être sans arrêt derrière lui comme un petit chien perdu. Kaena avait confiance en elle, mais si elle était là aujourd'hui, c'était parce qu'Ethan avait annoncé d'un air très sérieux qu'il n'avait pas l'intention de revenir à New York un jour. Vivre loin de lui n'était pas insurmontable mais en tant que gamine, elle considérait que c'était trop tôt pour être une femme qui n'a plus besoin de protection. Elle voulait vérifier d'elle-même ce qui avait charmer son frère à ce point-là. Miya semblait avoir disparu de son cercle social pour de bon alors ... lui cachait-il une nouvelle conquête ?

Se redressant pour être aussi présentable que possible, la présence d'Antony dans son dos la fit se retourner quelques secondes mais, sans étonnement, l'homme regardait droit devant lui comme si elle n'existait pas. Il n'y avait pas de doute, il travaillait bien pour Ethan celui-là, il était aussi froid que son frère dans les mauvais jours.
Soupirant, elle décida d'appuyer sur le bouton à nouveau ... juste pour être sûre et juste pour le faire chier. Ce n'est pas un sondage, ouvre cette fichue porte Ethan !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan A. Matthews
S • Inspecteur
S • Inspecteur
avatar

Messages 648


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: This is my kingdom come   Sam 20 Juin - 15:16

-Mais la médecine ça sauve des vies ! Et c'est cool !

Y avait pas à dire, il ne regrettait absolument pas son choix. Même s'il se retrouvait avec 10 ans d'études, alors qu'il y avait que quelques mois, il était prêt à s'insérer dans la vie active. C'était d'ailleurs pour ça qu'il avait eu tellement de mal à se décider. Rester assis toute une journée lui demandait beaucoup d'effort, malgré la concentration dont il faisait preuve. Ca ne l'empêchait pas d'avoir des fourmis dans les pieds et de bouger sans cesse sur son siège en plus d'avoir mal au cul. La bougeote ne changeait pas vraiment une fois qu'il était chez lui, mais il pouvait rester plus longtemps concentré grâce au canapé confortable. Oh plus grand désespoir de Jun vraisemblablement en voyant sa tronche.

Néanmoins, sa moue boudeuse perdait toute sa crédibilité avec la farine sur la joue avec le colorant sur le t-shirt. Il ressemblait à un enfant un peu maladroit qui faisait pour la première fois un gâteau. C'était une image assez attendrissante. Pour une fois... D'habitude la vue de Jun était beaucoup moins catholique à ses yeux. Ronronant sur le deuxième baiser, il attrapa ensuite le café avec une certaine avidité. DROGUE !
Il haussa les sourcils sur la réflexion, se demandant vraiment ce que les gens avaient contre ses cours. Miya lui avait confisqué son ordi lorsqu'elle lui avait organisé des vacances. Quelque chose lui disait que Jun en ferait de même. Ce qui était assez handicapant pour lui, même s'il ne bossait qu'une heure ça le rassurait. Cependant, il y avait une partie de lui qui comprenait cette réaction.

-Oh tu es jaloux de mes cours...

Sourire amusé, avant de boire une gorgée de café et de poser sa tasse sur la table basse, Ethan incita Jun à s'allonger sur le canapé avec un sourire taquin.

-Tu veux que je m'occupe un peu plus de toi ?

Techniquement, c'était pas vraiment ça qu'il voulait faire. Mais le charme de Jun était un peu... Hors du commun, si bien que par sa simple présence la libido d'Ethan s'éveillait... Si elle était bien sur le mode veille, mais c'était pas sûr encore. Il passa sa tête sous le haut du populaire pour y déposer ses lèvres lentement, mais surtout très légèrement, avant de reculer en faisant un regard taquin et enfantin. C'était juste jouissif de le voir rougir et de faire cette simple action sur son... petit am... Sur Jun. Jun c'était très bien. C'était légèrement féminin, et il avait moins l'impression d'être devenu homo. Il remerciait le ciel qu'il ne s'appelle pas Robert.
Bon ceci dit, les joues légèrement rouge de son... Bref, ça l'incitait vraiment à aller plus loin. Il posa les paumes de ses mains de chaque côté de la tête du blond, avant de venir l'embrasser doucement, une main glissant déjà pour lui caresser les côtes du bout des doigts.

Et la sonnerie de la porte ne le perturba pas plus que ça, plus concentré sur le franco-japonais. La deuxième par contre... Il soupira profondément s'éloignant pour aller savoir qui c'est. Il allait passer sa colère sur la pauvre personne si c'était un démarchage. Mais non, en ouvrant la porte, il trouva la silhouette frêle de sa sœur. Sa sœur... sa sœur... SA SOEUR ??!! Par réflexe il ferma la porte aussitôt, trop sous le choc, avant de se tourner vers le blond.

-Je crois que ma petite sœur est là... Je crois.

Oui, c'est vrai, ça faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas vu Kaena... Réellement, la demoiselle n'avait pas vraiment changé depuis Noël. Il ouvrit une nouvelle fois la porte, la regardant de haut en bas. Oui, oui, c'était bien elle. Il regarda Anthony avec un sourire qui n'annonçait rien de bon, et qui voulait surtout dire « T'as intérêt à avoir une très bonne explication » avant de reporter son attention sur Kachou.

-Je peux savoir ce que tu fais là ?

Pas de bonjour ni rien. Néanmoins, il n'avait pas du tout de ton agressif ou autoritaire, bien au contraire. Il avait beau parler d'une voix égale on devinait qu'il éprouvait une profonde tendresse pour son petit monstre. L'américain se décala pour lui laisser la place de rentrer, attendant patiemment son câlin, petit rituel que la petite blonde avait instauré depuis qu'elle était petite.

-Je te présente Jun... Un... ami.

Il lança un regard soutenu au populaire, en priant pour qu'il ne le prenne pas mal. Ethan savait que c'était tout de même méchant de lui faire subir ça. Mais bien heureusement, il s'était montré compréhensif. Et même si, sa sœur ne dirait sans doute rien. Il n'avait aucune hâte d'annoncer ça à sa famille. Il voyait déjà la tronche de la vieille... Si ça pouvait lui causer une crise cardiaque à celle là... Non, c'était pas bien de souhaiter la mort de quelqu'un...

-Jun, ma petite sœur chiante, Kaena... Je t'en ais parlé quand tu m'as montré un croquis des habits que tu avais dessiné.

Sourire de gros chieur en direction de la cadette des Matthews. L'aîné avait déjà commencé les hostilités enfantine, alors qu'il posa sa main sur la tête de la sœur d'un geste protecteur.

-Par contre, ça serait bien que tu évites les surprises à l'avenir que je puisse libérer mon emploi du temps.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

The time will come, when you'll have to rise
above the best, improve yourself,
your spirit never dies!
Farewell, I've gone, to take my throne
I.D - Warriors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jun Masato
P • Université - 3ième année
P • Université - 3ième année
avatar

Messages 98


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: This is my kingdom come   Mar 23 Juin - 0:29

Jun leva les yeux au ciel. Jaloux des cours ? Ce n'était pas vraiment ça le problème, et Ethan le savait. D'ailleurs, il aimait le taquiner là dessus les fois où le blondinet râlait parce qu'il se sentait délaissé. Pinçant les lèvres, ce dernier ne fit cependant aucun commentaire, il était inutile d'encourager le brun sur cette voie car ce genre de taquinerie était plus savoureuse lorsqu'elle s'arrêtait à son ébauche. On dit que les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures. Mais quand Ethan le fait s'allonger doucement sur le canapé, le visage boudeur redevient lumineux pour docilement s'étendre dans un petit rire amusé. S'il voulait qu'on s'occupe de lui ? La question était inutile... et la réponse évidente. 

Idiot...

Le regard abîmé du jeune franco-japonais se pose sur le visage de l'américain avec un léger sourire en coin. Il le suit des yeux alors que celui ci disparaît sous son haut. Presque instantanément, sa sensibilité s'éveille et il frémit tout entier rien qu'à son souffle en se reposant sagement contre le sofa, ses paupières se fermant pour savourer toute la sensation alors que les muscles de son ventre se contractent sous l'agréable chatouillis, et le léger frisson de sa peau. Quand leurs regards se croisent à nouveau, les joues de Jun sont chaudes et s'empourprent déjà, lui habituellement si à l'aise dans tout, succombait à la caresse et à l'excitation naissante de cette ambiance qu'il aimait beaucoup. 
Un nouveau frisson se fit sentir sous les doigts chauds d'Ethan mais alors que Jun allait s'abandonner à de nouvelles attentions, il savait qu'il y en aurait d'autres parce que ce jeune homme qu'il avait fait virer de bord à ce point était quelqu'un de gourmand, la sonnerie de la porte le fit sursauter. C'était le genre d'imprévus qu'il avait tendance à oublier dans ces situations et son regard s'arrondit d'étonnement, interrogeant son amant du regard pour savoir s'il avait prévu … un imprévu ? 

Tu attends quelqu'un ?

Le suivant des yeux, le populaire suivit des yeux la silhouette de son petit ami en réajustant son haut mais marqua un temps d'arrêt en le voyant ouvrir et fermer la porte. Il était assez rare de voir Ethan perplexe ou bien calme devant une interruption si flagrante de montée de libido. La curiosité se mit alors à brûler dans le ventre de Jun... Et la paranoïa aussi d'ailleurs. En quelques secondes, son esprit avait déjà pensé à « une petite amie cachée parce qu'au fond les hétéros curieux c'est jamais bon pour un mec comme toi Jun ! » . Et cette pensée, rien que de l'avoir en tête, lui faisait l'effet d'une douche froide. Mais quand Ethan prononça le mot « soeur », un sourire illumina le visage inquiet comme si son cerveau venait de se réenclencher sur le mode « confiance ». C'est vrai, Ethan n'était pas de ce genre là. Cette situation serait arrivée avec une toute autre personne, làoui, Jun aurait eu des raisons de s'inquiéter mais ce n'était pas le cas. 
Seul problème, son air décoiffé et ses joues rouges. Il se leva d'un bon alors qu'Ethan réouvrait la porte pour interroger la dite sœur qui entrait dans l'appartement. 

D'un naturel extraverti avec tout le monde, voir bisounours comme l'aurait dit Ethan, Jun se surprit lui même d'être parfaitement tétanisé les premiers instants ou la jolie blonde entra dans la pièce. Surement le facteur famille qui pétrifie n'importe quel(le) petit(e) ami(e) dans ce genre de situation. Le pire fût peut être lorsqu'il entendit la nette hésitation pour le présenter lui, son amant, à cette jeune fille qui avait un air de famille avec l'américain, à n'en plus douter, laissant donc dormir le côté « théorie du complot d'un pauvre traumatisé de l'amour » de Jun. Un brusque retour à la réalité pour ce dernier.
Evidemment, Ethan n'avait pas ouvertement présenté la situation pourtant clairement établie entre eux. Le temps d'assumer, de faire comprendre et de se comprendre soit même. Et le blond le comprenait parfaitement, après tout c'était plutôt normal, et ce malgré le fait que ce soit l'américain qui presse les choses, au grand jour tout était différent. Il ne pouvait pas lui demander, criser même là, à l'instant T pour être présenté correctement. Non. Ça aurait été parfaitement égoïste de sa part. Il comprenait. Mais il sentit un petit pincement au cœur tout de même, malgré le regard d'Ethan, qu'une partie de lui aurait pu interpréter avec mauvaise foi. 

Ravalant cette déception qu'il ne voulait pourtant pas ressentir, le jeune Masato agrandit son sourire et accueillit la jeune femme avec un petit signe de main, l'air enjoué. 

Oui ! Oui je me rappelle, enchanté Kaena !

Essayant de faire le vide et de ne pas penser à ce statut d'ami qu'il allait devoir tenir devant cette jeune fille qui avait pourtant l'air charmante, le jeune homme se décala un peu en passant une main dans ses cheveux, en se demandant si la couverture allait tenir longtemps. Lui qui, dans le secret de cet appartement, seul lieu où ils pouvaient se toucher, se voir comme un couple, avait l'habitude d'être tout à fait lui, tactile et loin des limites de l'amitié, cette intrusion dans leur bulle lui laissait un sentiment étrange.
Évidemment à côté de ça, il trouvait sa réaction intérieure parfaitement insensée. Une sœur avait parfaitement le droit de venir voir son frère et ce n'était pas une intruse. Mais tout de même... Cette situation ne le mettait pas à l'aise.

Ne la laisse pas sur le pas de la porte quand même, et puis ton emploi du temps, c'était un gâteau qu'on aurait jamais pu manger à deux. Vu qu'il cuisine comme un pied, c'est moi qui m'y colle.

Un léger rire lui échappa alors qu'il désigna Ethan comme « le pied », et un petit pas discret de côté l'amena à vérifier le four pour avoir quelque chose à faire de tout son corps pour ne pas trahir sa nervosité. Et puis c'était qui l'autre gars derrière.... 
Mordant sa langue et repassant cette histoire de gâteau dans sa tête... s'il avait l'occasion de caser une histoire de four cassé, le fait de cuisiner chez Ethan paraîtrait peut être moins louche non ? Mais c'était un peu tard pour enchaîner là dessus et Jun préféra ne pas trop la ramener pour l'instant, et laisser se faire les retrouvailles... Le frère et la sœur avaient l'air bien proche, chose qu'il ne connaissait pas avec ses propres frères.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I know that they're coming for my throne,
but I'm the one who got here on my own.
When I put it on it's on for real,
Damn I wear it so well.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaena G. Matthews
M • Université - 3ième année
avatar

Messages 59


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: This is my kingdom come   Mar 23 Juin - 11:41

Cette attente était tout simplement intenable ! C'était à croire que, si Ethan était chez lui, il avait mis en haut de sa liste d'autres priorités que celle d'être disponible pour quiconque. Nom d'un chien ! Elle ne pouvait pas avoir fait 12h de vol et devoir attendre que monsieur rentre d'on ne sait où ! Ce n'était pas possible !
Machinalement, son pied vêtu d'un talon brillant de 10 bons centimètres se mit à frapper le sol par accoups, signalant ainsi son anxiété et le peu de patience qu'elle réussissait à avoir pour les choses qui lui tenaient à cœur. Kaena voulait voir Ethan, maintenant. Même s'il allait sûrement avoir une sale gueule pour X raison, elle voulait le voir, se tenir à ses côtés en tentant d'être plus grande qu'elle ne l'était vraiment. Elle avait tellement rêvé d'être à ses côtés dans les moments les plus importants de sa vie, d'être vue comme la sœur dans l'ombre même si elle aspirait à bien plus de renommée que ça. Elle espérait que le monde entier sache qu'ils étaient une famille unie. Techniquement, c'était mission impossible, Ethan faisait échouer toutes les tentatives rien qu'avec son aura de tueur en série drogué mais elle avait confiance en ses propres capacités. Elle était aussi une Matthews, après tout !
Laissant passer un soupir, la jeune blonde s'apprêtait à ordonner à Anthony de l'emmener ailleurs en attendant, de l'occuper pour chasser cette mauvaise humeur qui la gagnait quand ... miracle, du jour venait d'apparaître dans l’entrebâillement de la porte. Ethan se tenait juste devant elle, silencieux, immobile et inexpressif. Pour sûr, la surprise était réussie mais habituellement, l'effet ne durait pas plus de 2 secondes. Son cher grand-frère aurait déjà dû lâcher un juron ou quelque chose.

- Eth ...

Un blanc s'installa en un millième de seconde le temps que Kaena réalise qu'Ethan venait de refermer la porte. Genre, je veux pas te voir ? Ou alors, je rêve ?
Au bout d'un tout petit instant, un rire cristallin mais aussi très fort parcouru tout le couloir. Kaena avait lâché sa valise tellement elle rigolait de cette tête qu'elle avait entrevue quelques secondes seulement. Mon dieu, il avait beau avoir grandi, il n'en restait pas moins un môme. Ne pouvait-il donc pas gérer des surprises comme celle-ci ? Qu'aurait-il fait si ça avait été sa mère ? Elle, en tout cas, n'aurait pas rigolé.

La porte s'ouvrit de nouveau au moment même où elle reprenait son souffle, les joues légèrement roses d'avoir autant ri en ayant si peu d'énergie qu'elle pourrait dormir et faire le tour de l'horloge. Ethan était vraiment là juste en face d'elle et d'un coup, toute son impatience s'envola, sa voix se glissa jusqu'à ses oreilles et l'enveloppa d'un drap de douceur qui lui avait vraiment manqué. Au téléphone, ce n'était pas pareil, elle avait conscience de la distance mais là, elle n'avait qu'à tendre le bras pour l'effleurer de ses doigts et ça la rendait toute chose. Qui plus est ... elle avait l'impression que son beau gosse de frère était devenu encore plus beau gosse, justement.
Rentrant sans rien répondre une fois que le populaire lui ait laissé comprendre qu'elle pouvait, après avoir repris en main sa valise, Kaena ne jeta même pas un regard alentour. Seul Ethan comptait les premières secondes et la demoiselle ne perdit pas son temps. Ses bras entourèrent vite le cou de son frère alors qu'elle s'était glissée sur la pointe des pieds. Ce genre d'étreintes avait d'abord affreusement embêté Ethan, au point même qu'il l'avait déjà repoussée mais elle n'avait jamais abandonné et aujourd'hui, ça faisait partie d'un rituel entre eux. Bien sûr, ce n'était jamais lui qui faisait le premier pas mais il avait cessé de lutter et ça, dans le caractère des Matthews, c'était déjà un pas de géant. Son odeur lui rappela beaucoup de souvenirs et elle crut même qu'une larme viendrait lui chatouiller la pupille mais elle se retira à temps. Ils n'étaient pas seuls.
Jun.

- Moi aussi, je suis enchantée Jun.

Par envie de bien faire en ayant tilté sur le prénom japonais de ce jeune homme, Kaena se pencha en avant, rentrant parfaitement dans le rôle de la civilisation qu'elle avait devoir gérer pour les temps à venir. Il serait très malvenu de se mettre à dos le premier japonais croisé, ami de son frère. Non, elle devait faire bonne impression en n'oubliant pas, évidemment, qu'elle débarquait à l'improviste. Kaena n'aimait pas faire ça et aimait encore moins le fait qu'on le fasse chez elle. Là, c'était juste qu'elle était un peu surprise de voir Ethan en compagnie de quelqu'un sans que ce soit une obligation professionnelle ou je ne sais quoi. Avait-il changé à ce point ? Il avait des amis, bien sûr, mais il restait tellement sur la défensive que souvent ceux-ci s'enfuyaient rapidement. Ce japonais qu'elle aimait déjà car il était aussi blond qu'elle avait-il réussi à fracturer la carapace de son frère ?

Se décalant pour pouvoir poser sa valise contre le mur, sans chercher à inciter ici à la faire s'installer, Kaena observa les échanges et ricana. Ethan, aux fourneaux ? En effet, quelque chose n'était plus comme avant.

- Excusez-moi de débarquer comme ça sans prévenir, mais ça faisait tellement longtemps que je voulais te voir Ethan. J'aurais pu patienter que tu finisses tes études ou je ne sais quoi d'autre mais tu as décidé de vivre ici ... S'il me fallait attendre que tu reviennes à New York pour qu'on discute en face à face ... Du coup, surprise ! Je viens passer quelque temps au Japon !

Voilà, la bombe (semi-activée) était lâchée. La demoiselle n'avait pas pu tout dévoiler, exprimer avec pourtant tant de joie qu'elle allait étudier ici désormais pour partager plus de moments avec Ethan. Elle craignait qu'il ne le prenne pas bien, qu'il se sente agressé par cette intrusion dans son nouveau monde. Aux yeux du populaire, "vacances" passait beaucoup mieux que "déménagement". D'ailleurs, il était temps qu'elle aborde des sujets comme ceux du logement, du tuteur qui allait devoir veiller sur elle mais rien ne pressait même si techniquement elle ne savait pas encore où elle allait dormir ce soir.
Le regard maintenant attentif aux décors de cet appartement qu'elle découvrait pour la 1ière fois, Kaena se mordit le bas de la lèvre en se déplaçant comme une petite souris à la recherche de la sortie. Il y avait quelque chose de pesant ici, comme un silence. Est-ce qu'elle dérangeait ? C'était vrai que ce n'était pas les retrouvailles qu'elle avait espéré mais elle ne demandait pas la lune, juste quelques heures en compagnie de son frère avant de se reposer pour de bon. D'un pas souple et léger malgré ses hauts talons, elle se dirigea vers Jun qui semblait s'activer près des fourneaux. Elle se pencha pour jeter un œil au gâteau et se décida à parler, d'une voix aussi douce que possible sachant pertinemment que les japonais étaient timides en général.

- C'est en quelle occasion le gâteau ? Ah et ... euh, tu dessines c'est bien ça ?

Depuis tout à l'heure, même si elle n'avait pas réagi à la jolie boutade d'Ethan, le mot croquis avait fait briller ses pupilles comme jamais. C'était aussi pour ça qu'elle était ici, pour découvrir la mode japonaise qui n'avait rien à voir avec l'américaine. Tout était différent au Japon et si certains trouvaient ça moche, elle voyait plutôt ça comme un nouveau centre d'inspiration. Rencontrer dès son premier jour quelqu'un qui dessine des vêtements, c'était presque un miracle même s'il était hors de question qu'elle vole la vedette en monopolisant tout l'espace. Elle essayait juste de temporiser sa crise d'ado à débarquer sans prévenir même si, avouons-le, c'était un peu tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan A. Matthews
S • Inspecteur
S • Inspecteur
avatar

Messages 648


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: This is my kingdom come   Mar 23 Juin - 12:46

Non, non, ce n'était pas que un gâteau qui était prévu. C'était un week end à Kyoto. Il ne pouvait pas laisser seule Kaena alors qu'elle venait à peine de venir. Même s'il était certain qu'elle trouverait de la compagnie, avec Miya par exemple, ou d'autres au détour d'une rue. Il ne lui fallait que quelques minutes pour sympathiser avec quelqu'un et passer une très bonne journée, avant de repartir de son côté en connaissant à peine le prénom de la dite personne. Ca, c'était sa Kachou. Néanmoins, ce n'était pas une raison pour partir alors qu'elle venait à peine de débarquer. Pourtant, sa sœur savait qu'il détestait les surprises. La dernière fois que sa mère avait fait un anniversaire surprise c'était quand il devait avoir 7 ou 8 ans, Ethan était entré... Et ressorti aussitôt sans demander son reste et sans un mot, sans ouvrir les cadeaux. C'était sans doute l'une des premières fois qu'il avait adressé un regard de « tueur drogué » à sa famille.
Bien heureusement, depuis il avait mit de l'eau dans son vin et son tempérament n'était plus aussi extrême que dans son enfance. Mais quand même... Il aimait pas les surprises. Les imprévus n'entraient jamais en ligne de compte dans son emploi du temps qui était compartimenter : Dodo, café, jogging, café, petit déjeuner, Jun, cours, déjeuner, café, cours, révision, café, Jun, dîner, Jun, café, dodo.
Du coup « Le débarquement de la petite soeur » n'était jamais prévu au programme. Le voyage New York - Tokyo ne se faisait pas sur un coup de tête, non ? Il considéra la question. Il s'agissait du petit monstre. Son côté spontané la rendait imprévisible. Donc, ce n'était pas vraiment étonnant qu'elle s'était dit la veille « Je vais aller voir Ethan ».
Sauf qu'un autre truc vint un peu le chiffonner. Si ce n'était pas encore la rentrée au Japon... Kaena était en fin d'année en Amérique et ce n'était absolument pas les vacances. Il fronça les sourcils d'un air mécontent. Ses parents n'auraient jamais accepté qu'elle vienne au Japon durant les cours. Si c'était le cas, Ethan se ferait un plaisir de gueuler sur sa mère. Non pas qu'il se comportait comme un papa. Mais lui, c'était souvent fait engueuler par cette dernière pour 5 minutes de retard, et il était hors de question que Kachou n'est pas le même traitement.
Les petits mots « quelque temps » lui déplut aussi. Quelque temps ? C'était très vague. Mais ça ne signifiait certainement pas « un week end »... Ca pouvait être une semaine comme un mois... Une semaine ça allait... Un mois... Certainement pas. Si c'était avant de sortir avec Jun, il aurait grogné mais sans plus. Là, il était avec Jun, et faire un mois d'abstinence ce n'était tout simplement PAS possible. Ce qui reviendrait à dire à sa petite sœur que le franco-japonais était surtout une amitié améliorée et non une simple amitié. Et l'idée d'être au pied du mur le faisait déjà bouillir. Néanmoins, il ne dit rien. Kaena était un train de sympathiser avec Jun et ça lui faisait plaisir. Malgré que sa sœur apprécie beaucoup de monde dès qu'elle avait quelqu'un dans le collimateur, sa nature angélique... L'était beaucoup moins. Et puis, l'espace de deux secondes, Ethan avait eu l'impression que c'était deux chats un peu craintif qui hésitait à faire connaissance. Situation plutôt étonnante venant de la part de deux personnes très (voire trop) sociales.

L'américain décida de les laisser discuter en prenant la valise de Kaena pour l'installer dans la chambre d'amis. Même si Anthony ne vivait plus là, puisqu'il avait beaucoup moins de travail et que sa famille l'avait rejoint, Ethan préférait la laisser libre au cas où. D'ailleurs, une fois que ce fut fait, il discuta un peu avec lui. Particulièrement du pourquoi, il n'avait pas mit le populaire au courant. La réponse était très simple... Lui-même ne l'était pas. Kaena l'avait appelé une fois arrivée à l'aéroport, et il n'avait pas eu le temps de téléphoner. Comme c'était... Pas du tout surprenant... Il finit par lui donner conger en lui serrant amicalement la main et avec un léger sourire. Il avait toujours apprécié Anthony. Il aimait beaucoup sa discrétion et son côté calme, tout en disant ce qu'il pensait. Au final, il avait été plus un ami qu'un homme de main. Bon certes, il avait abattu un travail colossale en travaillant pour Ethan, mais il y avait toujours eu du respect entre eux qui ne s'approchait pas vraiment de l'employeur à l'employé, mais plus d'égal à égal. Le populaire n'avait jamais hésité à lui demander des conseils lorsqu'il s'agissait de l'entreprise, et Anthony lui avait toujours donné un avis objectif et franc. S'il ne savait pas, il le disait.

A la suite de son départ, le capitaine de l'équipe de basket garda le silence. Pas qu'il se sentait de trop, mais le jeune homme était plus de nature à s’effacer malgré les nombreuses réceptions où il avait été mit en avant. Il préférait garder le silence et écouter, restant sur sa réserve. Cependant, ce n'était pas pour autant qu'il restait sans bouger. Fallait pas trop en demander, non plus. Il alla chercher son café sur la table basse, se retenant de replonger dans ses cours. Un effort violent, je vous jure. En plus, il voyait une grosse faute d'orthographe là... En plein milieu de la page. Il avait oublié un « S ». Sauf que s'il osait toucher à son clavier, et que Kaena et Jun le voyait faire l'un ou l'autre étaient capable de râler. Ils leur jeta un coup d'oeil pour vérifier que la voie était libre hésitant à se lancer ou pas. Choix cornélien ! Bon après tout, il était chez lui. Il faisait ce qu'il voulait. Il se jeta finalement sur l'ordi pour corriger son texte... Et il tomba sur un mot dont il savait plus la signification. Il n'avait pas pu s'empêcher de regarder ce que ça voulait dire. Cependant, ce fut rapide, préférant éviter de regarder ses cours, sinon il allait se plonger dedans avant même de s'en rendre compte. Il prit néanmoins le temps d'enregistrer et d'éteindre son ordinateur pour le ranger dans son bureau, sans lâcher sa tasse de café. Puis, il revint, rangeant ses lunettes sur le meuble derrière le canapé pour ne pas les laisser traîner. Rester loin des tentations et proche du café. Il descella pourtant les lèvres, une fois qu'il eut tout ranger, ne sachant pas trop quoi faire de ses bras.

-T'as fait bon voyage ?

Ethan avait préféré ne pas insister sur la durée du séjour, convaincu qu'elle ne resterait qu'une semaine ou deux. Et autant lui laisser le temps de souffler. Il termina rapidement sa boisson amer, avant d'embrasser sa sœur au sommet de la tête pour lui signifier qu'il était tout de même content de la voir. Trop dur les mots. Et posa sa tasse dans le lave-vaiselle.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

The time will come, when you'll have to rise
above the best, improve yourself,
your spirit never dies!
Farewell, I've gone, to take my throne
I.D - Warriors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jun Masato
P • Université - 3ième année
P • Université - 3ième année
avatar

Messages 98


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: This is my kingdom come   Mar 23 Juin - 13:46

Le visage de Jun affichait un sourire plutôt doux, voir attendrit devant les retrouvailles du frère et de la sœur. Il ne pu d'ailleurs s'empêcher de comparer cette situation à la sienne. Bon d'accord, il n'avait pas de jolie et jeune petite sœur blonde et lumineuse, non puisque le luminaire ambulant, c'était lui dans la famille et que ce n'était certainement pas Ôta ou Kotaro qui allaient débarquer un jour en sautillant pour le prendre dans leurs bras avec joyeuseté. Peut être parce qu'ils n'étaient ni blond, ni plus jeunes, ni ouverts... Oui, il devait y avoir beaucoup de ça dans la comparaison. Mais aussi parce qu'il n'avait jamais été très proche de ses frères, pour la simple et bonne raison qu'il était le vilain petit canard, le petit prince, le dernier des héritiers, et homosexuel de surcroît, la totale en somme. Tout pour plaire. Et puis la scène avait un cadre différent : celle de la famille japonaise, et malgré le métissage, ça voulait en partie tout dire.
Celle de Jun touchait du doigt le cliché qu'on pouvait trouver dans les mangas ou la littérature nippone : froideur, système patriarcale, une ambiance sous pression. Et même si Jun n'avait jamais réellement ressentit cette dernière avec les mots tel que : héritage, entreprise, pdg, économie, crise financière, il n'avait pas pu y échapper au sujet de son attitude, sa tenue, ses études et pire encore depuis qu'il avait été surpris sur la table du salon avec son ex petit ami disparut. Tout ça pour dire qu'il aurait peut être aimé, aussi, au fond, avoir une petite sœur américaine aimant faire des surprises. C'est pour ça que sur le coup, il ne réalisa pas trop à quel point le voyage tombait à l'eau quand elle s'excusa de débarquer comme ça.

La suite l'interpella un peu plus par contre et le blondinet resta attentif quant à la durée du séjour... D'abord, il cru qu'il avait raté l'information mais quand il réalisa qu'elle était simplement indéterminée, l'inquiétude pris la place de la tendresse et il zieuta frère et sœur du coin de l'oeil, non loin de son gâteau même s'il ne laissa rien paraître et c'est là que les questions pratiques lui vinrent en tête : Ethan était entrain d'apporter cette valise dans la chambre d'ami... Très bien, d'accord. Mais ça voulait dire, que cette période indéterminée allait se dérouler ici ? Entre ces murs qu'il avait l'habitude de squatter plus ou moins innocemment ? Certes il n'avait rien à dire après tout, techniquement parlant, lui il vivait dans un autre appartement.
Et leur voyage ? Il doutait fort que Ethan veuille décoller d'ici. Déjà que pour sa médecine... c'était difficile. Alors pour une sœur ! Bon d'accord il était content qu'elle soit là, pour Ethan et que celui ci ne l'ai pas chassé de l'appartement pour cacher ses fréquentations totalement. On sait jamais avec les hétéros de principe hein... Mais pour le voyage, il était un peu déçu... En espérant que ce ne soit que partie remise, parce qu'après leurs nombreuses disputres qui ponctuaient leur relation de retrouvailles embrasées, un petit voyage loin de tout leur aurait fait le plus grand bien.

Plongé dans ses constats, il manqua de sursauter en entendant la voix de Kaena si proche de lui alors qu'il avait déconnecté du monde réel pendant quelques instants. Mais se contentant de se tourner un peu vers elle en souriant, il dû réfléchir à la vitesse de la lumière, à comment expliquer ce gâteau chez le frère de la jeune fille.

- Ah ça c'était … Juste par gourmandise. J'ai vu la phot par hasard sur internet et je me suis dis que j'allais m'occuper en testant... mais mon four m'a lâché alors...

Alors il était chez Ethan pour le faire... Bon, la cuisine avait visiblement vue toute la préparation du gâteau et il ne restait plus que deux saladiers attendant encore d'être cuit avant de tenter le glaçage. Sur le coup, Jun se sentit un peu bête... C'est vrai, en quel honneur ? Simplement pour faire plaisir à Ethan, à la base, et parce que quand celui ci travaillait alors que son petit ami était dans les parages, ce dernier s'ennuyait et plutôt que de rester à ne rien faire, étudier ne faisait pas partie des options, Jun s'occupait comme il pouvait.

- Et … oui je dessine un peu. Depuis le lycée je me fais certains de mes vêtements quand je peux, mais en dehors je me suis jamais vraiment lancé, on a simplement un club de couture à l'école, très sympa. C'est surtout dans ce cadre, que je le fais.

Lui rendant son sourire, il abandonna la cuisson pas encore terminée de son gâteau pour détailler la jeune femme. Ethan lui avait parlé de ses projets professionnels, et il songeait au fond, qu'elle devait être bien plus avancé que lui dans ce domaine, car lui ne s'occupait que de sa petite bulle de création sans chercher à en faire un métier, même si Ethan l'avait poussé plusieurs fois dans ce sens.

- Je te montrerais si tu...

« veux. » mais le mot resta à ses lèvres quand il aperçut l'acharné du travail se ruer sur son ordinateur. Retenant son soupire par politesse pour Kaena, le jeune homme préféra faire comme si de rien était, le débat « surcharge de travail » ayant déjà été abordé pour la journée, et puis ce genre de remarque aurait peut être mis la puce à l'oreille de la jeune fille. Quand il voulu reprendre l'a où il l'avait laissé, la sonnerie de son téléphone se mit à retentir du fin fond de sa poche et il s'excusa d'un joli sourire japonais poli en sortant le portable dernier cri de son jean suffisamment moulant pour qu'on se demande comme la machine pouvait y tenir.
Plissant le nez, il s'excusa à mi voix et s'écarta de la cuisine pour s'éloigner un peu afin de répondre sans déranger la conversation, à voix plutôt basse aussi, les laissant à leur retrouvaille le temps de la conversation.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I know that they're coming for my throne,
but I'm the one who got here on my own.
When I put it on it's on for real,
Damn I wear it so well.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaena G. Matthews
M • Université - 3ième année
avatar

Messages 59


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: This is my kingdom come   Mar 23 Juin - 22:05

En fait, bien plus qu'une éventuelle timidité, c'était un peu de la déception qui envahissait Kaena à l'heure actuelle. Elle avait espéré des retrouvailles un peu plus personnelles mais la présence de ce beau gosse aussi blond qu'elle changeait la donne. Jun semblait particulièrement gentil mais aussi peu ravi qu'elle de ne plus être seul avec l'ainé Matthews. Peut-être qu'elle avait mal choisi son jour. Ce voyage à durée indéterminée au Japon avait eut des airs de contes de fées quand elle y avait pensé mais son débarquement ici instaurait un climat qu'elle n'aimait pas trop. Voir Ethan si heureux, et pas seul enfermé dans son bureau, ça venait de lui faire comprendre qu'il ne ferait pas marche arrière et que cette décision de rester au Japon n'était pas une forme de crise d'adolescent. Doucement, Kaena réalisa que le pays du soleil levant lui avait volé son frère, que si elle n'avait pas fait les démarches pour se déplacer, ils ne seraient devenus que des "contacts" de vacances scolaires et autres balivernes sans intérêt. Oh ça oui, ils se parlaient régulièrement au téléphone mais vu à quel point elle aimait son grand-frère, un combiné ne pouvait guère rivaliser avec son envie de câlins abusifs.
Aussi sociable soit-elle, elle avait surtout envie de faire demi-tour et de revenir à un moment plus propice. Cependant, quand elle tourna la tête entre deux discussions, elle vit Ethan embarquer sa valise pour la diriger vers une pièce qui lui était encore inconnue. Le geste lui fit plaisir, il ne la foutait pas dehors mais ce climat ne lui plaisait pas, elle n'allait pas réussir à être à l'aise. Ce n'était pas que Jun était en trop, après tout il était venu rendre visite à Ethan avant elle, c'était juste qu'elle avait espérer passer en premier à n'importe quel moment de sa vie.

- ... Alors t'es venu cuisiner chez Ethan. Je pense que tu as bien fait sauf si c'est un gâteau ... au café.

Un doux sourire, quoiqu'un peu sournois, orna ses lèvres quelques secondes. C'était très gentil de la part de Jun d'être venu chez Ethan pour ça, ça semblait vouloir dire qu'ils étaient assez proches. Kaena les imagina même un instant en train de cuisiner tous les deux puis faire une partie de "lancé de chantilly". Elle secoua la tête devant une image de son frère avec un grand sourire aux lèvres. Fallait pas exagérer, l'ainé Matthews n'avait sûrement pas souri comme ça depuis des années!
Décroisant ses mains de derrière son dos, Kaena s'appuya contre un des meubles de la cuisine en tentant de faire fi de ses pensées étranges qui remplissaient son cerveau. Mon dieu, elle avait bien du mal à réaliser qu'elle se trouvait dans la même pièce que son frère et qu'un très bel asiatique en plus. Des yeux un peu bizarres peut-être mais il était beau comme tout. Ce bourru de frère avait le don de s'entourer des meilleurs, elle aurait aimé voir de suite son cercle social réuni pour voir la tronche de ce groupe sûrement fermé. Miya en faisait-elle toujours partie? C'était difficile à imaginer.

- Un club de couture?! Alors ça, c'est très intéressant! Je suis sûre que tu es doué!

Son naturel était revenu au galop et sur son visage, on pouvait voir l'exaltation soudaine que déclenchait cette grande nouvelle. Tant pis si avec cette réponse insinuait chez ses interlocuteurs un petit doute quant à une possible inscription dans leur école. Elle n'était pas née de la dernière pluie et pourrait très bien s'en sortir avec un mensonge des plus réalistes et un sourire d'ange. Le temps n'était pas encore venu d'avouer qu'elle restait pour de bon pour le moment car ça risquait de fâcher un certain grand jeune homme et ce n'était pas le but. Rester ici quelques jours était probable à moins qu'elle ne réussisse à corrompre ce cher Anthony de lui trouver un appartement dans les plus brefs délais. Elle avait pensé squatter une chambre d'hôtel mais secrètement, elle espérait qu'Ethan lui interdise même d'imaginer cette possibilité.

Quelques secondes plus tard, son aimé-grand-frère refit surface et Kaena le vit enlever ses lunettes. Ça fit 'tilt' dans sa tête mais elle ne fit aucune remarque. Ça ne faisait que 10 minutes qu'elle était là, elle pouvait -devait- garder ses critiques pour elle. En plus, il venait de s'approcher et de déposer sur le sommet de son crâne un bisou. Ô cruel grand-frère! La jeune blonde releva la tête en gonflant ses joues. Il avait le don de la rendre si gamine.
Le téléphone de Jun mit fin à son cinéma et elle acquiesça d'un sourire poli quand il s'excusa pour aller répondre un peu plus loin. Qui sait, c'était peut-être un appel urgent qui allait le faire rentrer chez lui? Elle soupira en constatant qu'elle devenait vraiment négative dans ses pensées.

- Le voyage m'a semblé interminable, à se demander si t'as pas choisi le Japon pour être aussi loin que possible de ta famille. En plus, je suis fatiguée, j'ai faim et je ne trouve aucun de mes repères ici. J'aurais mieux fait d'aller directement à l'hôtel, c'est pas comme si je pouvais me reposer en sachant que tu es dans le coin.

Kaena savait que ses petites piques dans ses phrases n'étaient pas ce qu'il y avait de plus gentil à l'heure actuelle mais elle n'était pas venue pour cajoler Ethan. Elle n'avait cessé d'espérer pouvoir l'emmerder comme avant, l'entendre grogner pour mieux la serrer dans ses bras par la suite. Elle avait attendu tellement de temps avant qu'il ne lui montre qu'il l'aimait lui aussi que le résultat avait été radical : elle n'en faisait maintenant qu'à sa tête, elle était presque sûre qu'Ethan ne la gronderait jamais vraiment.
En attendant, cacher la vérité devenait de plus en plus difficile maintenant que Jun s'était éloigné. A lui seul, il représentait une barrière de politesse capable de ne pas faire flancher les bonnes directives que la petite américaine s'était mises en tête. Mais là, elle devait se battre contre elle-même pour ne pas avouer à Ethan qu'elle était venue ici pour étudier tout comme lui, et qu'en plus, elle avait le culot d'avoir choisi la même école que lui. Au mieux, elle avait quelques jours avant qu'il ne le découvre lui-même ou ne la croise à la fac ... Elle imaginait déjà le désastre. Réussirait-elle à lui faire signer des papiers pour qu'il devienne son tuteur légal, histoire qu'elle puisse vivre dans un appart sans s'imposer dans la vie de son frère? De toute façon, il n'aura pas le choix!

- T'as pas grossi toi, hein ... monsieur muscles. J'espère que Jun a mis beaucoup de matières grasses dans son gâteau, je serais assez mécontente de voir débarquer une petite asiatique qui n'en n'a qu'après ton physique d'apollon.

En un sens, ce qu'elle disait valait aussi pour elle. S'ils n'avaient eu aucun lien de sang tous les deux, elle serait sûrement tombée amoureux d'Ethan, il était tellement beau. Mais la place de sœur était encore plus agréable que tout le reste. Elle, bien qu'elle devait quand même faire attention à ce qu'elle disait, elle avait peu de chance de quitter le cercle social d'Ethan. Les autres, eux, devaient déjà apprendre à dompter la bête et surtout à la supporter dans le temps.
Malgré tout, elle craignait un peu la réponse car Jun et Ethan dans le même groupe d'amis, ça devait faire des étincelles monstrueuses ... La côte de popularité des 2 jeunes gens devait être à son paroxysme. Elle se rendit aussitôt compte qu'elle attendait la rentrée avec beaucoup d'impatience, histoire de pouvoir voir la catastrophe de ses propres yeux. Son nom de famille allait-il déclencher quelque chose chez les autres? Elle espérait bien que oui, non mais!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan A. Matthews
S • Inspecteur
S • Inspecteur
avatar

Messages 648


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: This is my kingdom come   Mar 23 Juin - 22:13

Ethan devait il rappeler à sa chère et tendre sœur que c'était leurs parents qui l'avaient envoyé ici, alors qu'il ne maîtrisait pas encore parfaitement la langue ? C'est vrai qu'il aurait dû revenir à la prochaine rentrée à New York pour travailler avec son père. Et il aurait pu revenir étudier aux Etats-Unis pour la médecine, surtout qu'ils étaient plus avancés que les japonais pour la recherche. Mais... Y avait Jun et Wun. Il avait pas envie de retourner dans un pays où son nom faisait tout. Ni voir la vieille peau. Et l'idée de rester indépendant sans avoir sa mère constamment sur le dos pour savoir s'il était passé chez le coiffeur, vérifier que sa tenue ne faisait pas négligé, qu'il mangeait équilibré et tout ça était... Beaucoup plus tentant.
Par contre, il tiqua un peu sur le mot repère. Pourquoi en avait elle besoin en étant en vacances ? Tout comme lui, elle avait l'habitude de voyager. Pas autant que lui, puisque la majeure partie de ses excursions avait été avec Elea. Mais les vacances familiales, ils en avaient fait pas mal. Entre les plages d'Hawai, le Grand Canyon, et Hollywood et quelques haltes en Europe... Ils avaient vu pas mal de paysages.

-Je t'ai dit que tu pouvais passer quand tu voulais pendant les vacances. Sauf que je pensais pendant TES vacances ! J'arrive pas à croire que t'ai réussi à convaincre les parents de venir pendant les cours. J'aurais jamais réussi, moi.

Il l'avait plutôt mauvaise, d'ailleurs. Ethan avait l'impression qu'elle était le petit chouchou de la famille. Déjà que c'était le cas avec le fossile, si en plus les parents s'y mettaient, l'américain risquait de couper les ponts pour l'avoir fait enduré tout ça, tandis que la petite avait le droit à un traitement beaucoup plus laxiste.
Néanmoins, il n'était pas pour autant chamboulé. Kachou était aussi son petit bout chou. Le populaire savait pertinemment qu'elle en profitait autant qu'elle s'en plaignait. Elle devait sans doute savoir qu'il resterait la protéger, mais c'était autant un avantage qu'un handicape. Les petits amis de la demoiselle n'avait pas fait long feu en voyant le caractère, et les regards noirs qui voulaient dire « Touche là, et je te bute » du grand frère.

Le jeune homme ouvrit les placards, avant de sortir un paquet de chips pour le balancer à Kaena d'un air négligé. C'était sa sœur après tout. Un bisou, un comportement de sale gosse et...

-Tiens, bouche toi les artères et crève rapidement.

Et une pique. Forcément. Cependant, il eut quelques secondes où il fut mal à l'aise. Ouais... Une petite asiatique... Kaena venait de l'apercevoir. Les deux avaient été d'une politesse exagéré ne ressemblant ni à l'un, ni à l'autre. Lui qui pensait que ça fonctionnerait merveilleusement bien dès les premières secondes... Il s'était lamentablement foiré. Jun était d'ailleurs parti répondre à un appel. Ce qui ne plaisait pas vraiment au petit ami. Pas que ça le dérangeait s'ils avaient été seuls, mais avec sa sœur...

-T'inquiète pas. Je risque pas d'être abusé. Cerbère vient d'arriver et il a tendance à s'étaler... Et laisse mon corps en paix... Kachou la grosse ! J'espère que t'es pas enceinte

Ok, ok... Elle était absolument pas obèse. Bien au contraire, elle était toute frêle. Comparée à Ethan, elle semblait se casser en deux aux moindres coups de vent. La raison étant qu'elle ne pouvait pas faire réellement de sport et que ses os étaient sans doute plutôt fins.
Quant à Cerbère... Il suffisait de remonter dans le temps. Kaena avait tout simplement été exécrable avec Elea. Si bien qu'il y avait souvent eu des disputes entre le frère et la sœur. Le premier disait qu'il serait le temps de grandir, la deuxième qu'il serait temps d'enlever la merde qu'il avait dans les yeux. Au final... On se demande REELLEMENT qui avait raison...
Néanmoins, sa petite sœur avait eu la bonne idée de ne pas dire « je te l'avais dit ! ». Elle avait simplement été une présence discrète. Restant parfois des heures dans sa chambre sans parler et travaillant un peu, tandis que lui travaillait VRAIMENT. Elle était sans doute la seule personne qui savait à quel point, il avait été affecté par cette rupture. Il s'était renfermé comme une huitre en repoussant tout le monde. Ses parents n'avaient pas vraiment fait attention à cause du travail. Kachou ne s'était jamais montrée inquiète. Enfin, en apparence. L'américain évitait toujours soigneusement le sujet. C'était pas son truc de parler du passé.
Entre sa sœur qui avait dû rester longtemps à l'hôpital (Même si à cette époque, il ne s'en rendait pas compte), sa grand mère qui avait été horrible avec lui, l'école qu'il avait détesté à cause de ses camarades, et ces changements constant de repères... Ouais, il préférait largement parler du présent.

-Tu restes combien de temps ? Histoire que je m'organise. C'est bientôt ma rentrée... Sérieux, t'aurais pu prévenir quand même ! Tu sais très bien que je prévois toujours quelque chose.

Il râlait simplement pour la forme. Mais c'était par contre vrai que l'américaine aurait dû deviner qu'il avait plein de trucs de prévu. Ethan restait très rarement en place. Quand on lui demandait ce qu'il faisait le week-end, c'était plutôt rare qu'il réponde rien, c'était plus courant d'entendre : « Je vais étudier », « je vais faire mon week end sport », « du tourisme », « Je vois X »... Quoique le dernier... C'était récent. Très récent. Ca, Kachou ne pouvait pas le deviner.

Tout comme, elle ne pouvait pas deviner que la personne qu'elle venait de rencontrer était... Le petit am... La possession du tout puissant Matthews. L'aîné mourrait d'envie de lui dire, sachant parfaitement qu'il finirait par se faire griller. Lui, il avait le diplôme du bulldozer, pas du ninja. Sauf qu'il savait pas comment le dire. D'ailleurs, il ne voulait même pas lui dire. Il voulait que sa petite sœur devine comme une grande... Ou que Jun, lui dise. Tiens c'était pas bête ça... C'était refiler le sale boulot, mais bon... Il avait pas le mode d'emploi du coming out. Contrairement au blond. Ca faisait des années qu'il se savait gay. Il devait avoir de l'expérience. En espérant que ce n'était pas seulement avec son père.

-Jun ? Ton gâteau !

Il vint fouiner dans les plats pour savoir s'ils étaient tous lavé ou s'il pouvait en lécher en bon gourmand qu'il était. Ses yeux bleu-gris finirent par briller comme un enfant, avec un plat qui valait de coups de fournir des efforts pour récupérer un peu de chocolat. Il ouvrit un tiroir pour prendre une cuillère et récupérer ce qu'il restait.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

The time will come, when you'll have to rise
above the best, improve yourself,
your spirit never dies!
Farewell, I've gone, to take my throne
I.D - Warriors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jun Masato
P • Université - 3ième année
P • Université - 3ième année
avatar

Messages 98


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: This is my kingdom come   Mar 23 Juin - 23:15

Quoi qu'on en dise, malgré les débats soulevés par les ondes nocives des téléphones portables, ces petites machines, monstre d'avancées technologiques, avaient beaucoup d'avantages autre que le fait de pouvoir être joignable n'importe où. Il y avait aussi le fait d'être joignable n'importe quand. Et en ce jour, dans cette cuisine, ne sachant pas s'il devait laisser le frère et la sœur à leurs retrouvailles ou tenter de se faire accepter de la jeune femme avant qu'elle ne sache toute l'histoire, Jun fut sauver par cette ingéniosité des temps modernes. Quand son téléphone avait sonné, il su que la pente glissante qu'il avait emprunté en tentant de justifié sa présence chez l'américain lui laisserait alors encore quelques minutes de répit.

Cette situation, être confronté à un membre de la famille de son petit ami, il n'y avait jamais pensé. Peut être parce que c'était trop tôt, et vue les réticences d'Ethan, de s'afficher en dehors des murs de son appartement, pour Jun ce genre de rencontres n'auraient pas dû se produire avant des siècles, ou au moins des années... Oui il était plutôt réaliste et même si ce point pouvait l'attrister... sortir avec un garçon de bonne famille, croyante par dessus le marché, ce n'était pas dans ce cas qu'il fallait s'attendre à de l'acceptation à bras ouvert. Et puis sa famille elle même ne l'aurait pas accepté, malgré que lui même s'assume totalement.

Voilà, au fond, il devait avoir peur de révéler le « secret » d'Ethan devant une petite sœur à laquelle il avait l'air vraiment lié. C'était normal après tout, de ne pas avoir envie de gaffer pour éviter le drame familiale, même si Kaena pouvait être tout à fait ouverte d'esprit. Mais mieux valait ne pas tenter le diable et c'est aussi pour ça que Jun avait besoin de quelques minutes pour se concentrer et ne pas faire de bourdes plus grosses que lui. D'ailleurs en parlant du club de couture, il avait bien faillit lui proposer de venir y faire un tour sans même savoir ce qu'elle allait faire de sa vie, ici au Japon, et puis l'idée de faire ami-ami avec la petite sœur de son amant lui parut être l'idée du siècle pour que leur relation soit découverte. Vraiment, téléphone, merci.

La discussion qu'il eu avec son interlocuteur lui passa au dessus de la tête. De loin, s'il pouvait apercevoir les Matthews, il les observait à la dérobée pour étudier un peu leur lien profond. Parfois, c'était la porte de la chambre d'ami qu'il regardait... Avec cette valise qu'il savait à l'intérieur. Bon sang... le moindre regard, le moindre frôlement, et pire encore, une simple dispute pouvaient les trahir. N'avait elle pas l'âge d'être en pensionnat finalement ? Plutôt que de débarquer à l'improviste chez son frère. Certes, c'était sa famille mais... Là... Tout allait vraiment devenir ingérable. Et il n'aurait pas l'occasion d'en parler avec Ethan avant un bon moment s'ils papotaient comme ça jusqu'à pas d'heures... S'il devait rentrer chez lui pour sauver les apparences avant que le brun et lui ait la possibilité d'avoir une discussion sur cette catastrophe.

- Oui... Oui j'arrive !

Quand la voix d'Ethan s'éleva dans la pièce, il sursauta. C'était beaucoup trop tôt et en entendant la voix lointaine dans l'appartement, son interlocuteur décida « de ne pas le déranger plus longtemps. », sale traitre. Bien que son visage ne le montra pas, Jun raccrocha à contre cœur. Il fallait en plus faire comme si la conversation l'avait tellement absorbé qu'il n'avait pas pu tendre l'oreille pour capter quelques bribes de conversation, tel que « la petite asiatique » ou encore « aller directement à l'hôtel » ce qui avait paru à Jun être une excellente idée, surtout quand la question d'Ethan lui avait permis de l'entendre demander des informations sur le séjour de la jeune fille qu'il avait installé dans la chambre d'ami. C'était la panique.

Rangeant son téléphone, le jeune métisse revint tout sourire et lançant à l'américain en se retenant avec une force phénoménale pour ne pas se nicher contre lui pour laper la patte à gâteau qu'il aurait pu avoir au coin des lèvres. Cette habitude fut simplement remplacée par un pincement à son bras en lançant.

- Plutôt que de commencer à te goinfrer tu aurais pu surveiller la cuisson !

Ce qu'il entreprit de faire sans oser croiser tout de suite le regard de Kaena de peur qu'elle y lise leur intimité grandissante de jour en jour et un possible regard complice qu'il avait coupé court entre lui et Ethan histoire de ne pas éveiller de soupçons. Tout ça devenait périlleux mais il était hors de question qu'il fasse quelque chose de déplacé dans la situation, après tout ce n'était pas à lui de parler de ça à la petite sœur … non... Au pire elle les surprendrait par hasard, hein ?

- Et qu'est ce que tu as prévue comme visites pendant tes vacances Kaena ? Le Japon a vraiment des tas de secrets et de lieux passionnants à voir pour un petit voyage, je pourrais te donner quelques trucs très sympa à voir ! En fonction du temps de ton séjour bien sûr.

Il sourit, derrière son moule fumant dont le parfum embauma la pièce alors qu'il s'attelait sur la table, à finir la préparation. Et là ça sentait la question stratégique histoire de pouvoir lui même savoir comment organiser sa vie... mais sa vie sentimentale pour le coup.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I know that they're coming for my throne,
but I'm the one who got here on my own.
When I put it on it's on for real,
Damn I wear it so well.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaena G. Matthews
M • Université - 3ième année
avatar

Messages 59


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: This is my kingdom come   Mer 24 Juin - 19:40

Oh ça oui, des vacances ils en avaient passé ensemble. Au point même que la jeune blonde avait cessé de compter. C'était juste que désormais adultes tous les deux, elle réalisait que le temps passé -et manqué- avec Ethan ne pourrait jamais se rattraper, leur adolescence s'enfuyait doucement et leurs préoccupations n'étaient définitivement plus les mêmes. Kaena ne voyait que par la mode alors que son frère s'était découvert une passion nouvelle pour le bistouri. Jamais elle ne le critiquerait, même s'il avait voulu être éboueur. Il était grand, adulte, mature ... bon pas encore très mature mais il s'était amélioré. Ethan devait mener sa vie, elle aussi mais puisqu'il avait choisi de la vivre loin de la sienne, elle devait parfois endosser le rôle de la vilaine sœur qui vient squatter sans vraiment avoir prévenu. C'était sa façon de le gronder, de lui faire comprendre qu'elle ne voulait pas qu'il l'oublie.

- De femme à femme, tout est toujours différent. Et arrête de te prendre la tête avec ça, je ne te dirais pas comment j'ai fait.

De toute manière, la vérité ne lui donnait aucun avantage. Avoir quitter ses amis, ses habitudes, sa famille pour venir se perdre au Japon juste pour Ethan, et un peu la mode, c'était beaucoup trop immature pour qu'elle assume cette décision un jour. Daisy lui avait dit qu'elle allait revenir en courant en Amérique d'ici à quelques semaines, elle avait accepté le pari. Perdre ne serait pas une catastrophe, Ethan restait juste son principal souci.

Elle ricana en se prenant un paquet de chips en plein dans le ventre mais ne répliqua rien si ce n'est une grimace qui lui fit plisser le nez et rehausser sa lèvre. Mon dieu qu'elle l'aimait son frère et que cette relation lui avait manqué. Avec des amis, c'était pas pareil. Sa chère et tendre camarade lui manquait déjà, elle avait envie de faire le tour du Japon avec elle, de se taper des fous rires en kimono et autres bêtises qu'elle ne pouvait pas faire avec Ethan mais à côté de ça, il y avait aussi tout un tas de choses qu'elles ne pourraient faire simplement entre filles. En plus, son frère devait maintenant bien connaître les alentours et peut-être allait-il pouvoir lui donner quelques conseils pratiques sur quoi dire, ne pas faire, comment se débrouiller tout ça. Sincèrement, c'était tout ce qu'elle espérait.

- Abusé, toi? Je devrais plutôt m'inquiéter pour toutes ces jeunes et belles asiatiques que tu as sûrement engrossé. D'ailleurs, ma remarque est valable pour Jun aussi, hein. Briseurs de cœurs en série!

La possibilité que Jun entende ça n'était pas de zéro mais sincèrement, ce n'était pas grave. Au fond, c'était un compliment.
Dans l'avion, elle s'était retrouvée forcément entourée de japonais et oui, certains valaient le coup d’œil mais les 3/4 n'avaient pas quand même la classe des Américains. Pas de racisme, non non, c'était juste que la petite blonde avait encore un peu de mal à se faire à ces "petits bridés" comme disait sa grand-mère. Elle, elle trouvait que les filles étaient vraiment beaucoup plus jolies, plus attirantes, plus cutes. Elle voulait vraiment se plaire ici.

Ouvrant le paquet de chips, elle fit mine de chercher la lune à l'intérieur quand Ethan remit sur le tapis la durée de son séjour. Mais nom d'un chien! Elle l'avait déjà dit, sûrement aurait-elle dû dire une durée plus précise, style 3 semaines. Tant pis, l'heure n'était plus aux mensonges, Kaena avait conscience que si elle ne voulait pas se mettre son frère à dos, alors elle devait tout avouer de suite (tant pis si ça plombait leur journée) et après, recoller les morceaux en avouant qu'elle voulait juste qu'il signe 3 ou 4 papiers pour qu'elle puisse vivre comme s'ils étaient tous deux revenus en Amérique. A New York, Ethan n'était pas constamment sur son dos quand il était là et depuis qu'il avait quitté le pays, il n'était pas du genre à engager un détective pour savoir ce qu'elle faisait 24h/24h. Ici, c'était pareil. Kaena allait en baver les premières semaines, peut-être plus, mais elle était assez sociable, enjouée et devrait s'en sortir avec quelques sourires. Elle avait confiance.
Avant qu'elle ne puisse reprendre la parole, Jun fut rappelé à l'ordre pour s'occupe du gâteau. La petite blonde fut alors bouche cousue et resta à les regarder s'affairer dans la cuisine. Vraiment proches ces deux-là. Elle ne put s'empêcher de se dire que c'était quand même assez inhabituel de voir 2 mecs dans une cuisine en train de préparer un gâteau. Elle avala une chips puis fini par froncer les sourcils. Jun venait de le rappeler à l'ordre à son tour.
Elle soupira, très bien!

- Dîtes que je vous gêne aussi! Pourquoi est-ce que vous voulez déjà tant savoir quand est-ce que je repars? Je viens tout juste d'arriver!

Au départ, elle avait voulu s'arrêter là et laisser planer un blanc dans cette conversation à 3 juste pour le plaisir. Mais elle connaissait Ethan et elle savait très bien qu'il allait sûrement réagir au quart de tour et la gronder comme une petite fille qui a fait une bêtise. Kaena n'était pas chez elle, elle ne devait pas l'oublier. Pourtant, elle riait intérieurement rien qu'à voir leurs têtes suite à sa phrase. Jun allait peut-être penser qu'elle n'était plus aussi gentille que ça, ah ah.
Posant le paquet de chips à peine entamé sur la table, Kaena laissa retomber ses bras et avec un sourire d'excuses sincères, elle avoua enfin :

- Je n'ai pas de date de départ. En fait, je ne suis pas venue pour les vacances, je suis venue ... pour étudier. Et puisque c'est l'heure de vérité, autant vous dire tout de suite que je me suis inscrite à l'Académie Chisê.

Cette nouvelle paraissait un peu tomber comme un cheveu sur la soupe mais ce n'était pas vraiment le résultat escompté. Kaena ne voulait pas qu'ils pensent qu'elle allait squatter pendant un sacré bon moment, elle voulait qu'ils prennent en compte le fait qu'elle n'était plus une invitée mais camarade désormais. Il ne fallait plus utiliser le mot "vacances", sa valise n'était que la première, Anthony avait eut ordre de laisser les autres en bas et de les surveiller le temps des explications. Kae aurait voulu rajouter de suite qu'elle allait chercher un appartement dès que possible et ne pas s'immiscer dans la vie d'Ethan au point d'en gêner ses amis mais son côté mesquin reprit doucement le dessus et elle se contenta de rajouter :

- Mais je veux bien que tu me dises quand même des trucs sur le Japon, Jun. Je vais en avoir sacrément besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan A. Matthews
S • Inspecteur
S • Inspecteur
avatar

Messages 648


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: This is my kingdom come   Mer 24 Juin - 19:55

Engrossé ? Briseur de cœurs ? Allusion sexuelle entre hommes ? La princesse avait été laissé au placard pour le coup. Ethan ne prit pas la peine de répondre. Déjà... Il avait engrossé personne. Briser des cœurs... Y en avait tant que ça. Et coucher avec Jun... C'était fait régulièrement. Donc... L'américain préférait largement éviter le sujet et appeler Jun pour son gâteau. Celui-ci arriva assez rapidement, à son plus grand soulagement.

-Je sais pas cuisiner... Alors une cuisson... Ne me sur-estime pas.

Il sentait que Jun se retenait dans ses gestes. Et il devait avouer que ça l'emmerdait. Son bisouuuuu. C'était frustrant de ne sentir que le pincement de ses doigts sur sa peau. Est ce qu'ils pouvaient vraiment se reprimer le temps que Kaena soit là ? Il fallait prier.
Enfin le comportement de sa sœur lui changea les idées. Elle avait beau être la fille qui lui était la plus chère au monde, il n'hésitait jamais à lui dire qu'elle dépassait les limites de la politesse. Il fronça les sourcils, la mettant en garde d'un simple regard.

-Hey.

Il n'ajouta rien, son ton était suffisamment explicite pour dire ce qu'il pensait de sa réflexion alors qu'il croisait les bras. Elle pouvait tenter de le prendre les sentiments si elle voulait, Kaena savait très bien que ça avait plus le don d'énerver l'aîné des Matthews plutôt que de l'apitoyer.
Enfin ça c'était rien comparé à la bombe qu'elle venait de laisser tomber. Nan ! Pas maintenant, pas quand il n'arrivait pas assumer sa relation avec un homme. Non. Non. Non. Non. Il avait conscience qu'il avait beau dire non dans sa tête, ça ne changerait strictement rien à la situation. Et le fait qu'elle aille voir Jun pour avoir des informations pour passer du bon temps acheva de lui monter la moutarde au nez. Et puis quoi encore ? Si elle l'avait laissé amener sa valise dans la chambre c'était qu'elle n'avait pas encore d'appartement. Et bien que Kaena était plutôt mature pour son âge, il savait parfaitement qu'elle avait dû mal à se laisser dans les choses qui ne lui plaisait pas vraiment. Surtout qu'elle n'y connaissait rien que cela n'avait pas une perspective amusante.

Il l'a pris par le col pour la tirer en arrière, et fit en sorte qu'elle croise son regard énervé. Il était hors de question qu'elle reste les bras croisés. Lui, il avait dû faire ses recherches lui-même pour trouver son appartement. Kaena allait en faire de même. Elle n'était pas plus idiote que lui. Et Ethan ferait en sorte de lui donner un coup de pied au cul pour qu'elle arrête de tout prendre à la légère.

-Tu sais ce que tu vas faire avant ? Tu vas aller chercher un appartement. Maintenant. Ne pense même pas que tu peux rester squatter ici autant que tu veux. Et n'ose même pas demander de l'aide à Anthony. Tu as voulu venir ici, tu vas assumer. Tu as une semaine pour en trouver plusieurs qu'on visitera ensemble et je signerais les papiers. Mais ne pense même une seule secondes de profiter de tes premiers jours.

Clair, net, précis. Ethan pouvait se montrer plus dur que leurs parents. La raison ? Simplement parce qu'ils avaient été plus strict avec l'aîné que la cadette. Une histoire de jalousie même s'il ne tenait pas rigueur à Kaena. Ce n'était cependant pas une raison pour la laisser faire ce qu'elle voulait. Le fait que ses parents la laisse venir comme ça, était déjà assez énervant. Le fait qu'il ne soit pas prévenu alors qu'il détestait les surprises n'arrangeaient pas les choses.

Et non, que Jun soit là n'allait pas éviter la crise qui se profilait à l'horizon.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

The time will come, when you'll have to rise
above the best, improve yourself,
your spirit never dies!
Farewell, I've gone, to take my throne
I.D - Warriors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jun Masato
P • Université - 3ième année
P • Université - 3ième année
avatar

Messages 98


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: This is my kingdom come   Jeu 25 Juin - 0:25

La bombe était larguée et Jun manqua de faire tomber la spatule qu'il allait utiliser pour un glaçage qui se présentait plutôt bien jusqu'à ce qu'il entende la jeune femme soulever un point problématique. Dire qu'elle dérangeait ? S'il avait été totalement honnête, oui elle dérangeait. Oh il n'avait rien contre elle, et continuait à la trouver vraiment adorable, agréable et lumineuse mais... Bon sang... Ethan et lui avait des projets et il n'avait pas réservé une chambre de plus pour leur voyage... Ni même prévu de voir un membre de la famille d'Ethan tout les jours dans le salon où ils avaient l'habitude de se retrouver à l'abri des regards pour vivre pleinement leur relation, même dans de simples regards tendres qui, à partir de maintenant, allaient devoir être limités voir bien cachés. C'était bien pour son petit ami, voir très bien de retrouver un peu de morceau familial sur une terre à la culture différente et aux gens bien différents aussi des américains mais ce n'était vraiment pas le moment il fallait bien l'admettre. En plus, à cette simple remarque, Jun avait bien cru que la jeune sœur de l'américain était entrain de sous entendre une chose qui n'était pas fausse mais qu'elle n'était pas censé voir, encore moins savoir, à peine arrivée, sur leur relation à tout les deux.

Quel stress ! Cette journée allait être plus éprouvante qu'il ne l'aurait imaginé malgré la délicate entreprise de réussir un glaçage parfait avec deux mains gauches.

La suite eu vite fait d'achever le populaire et il se garda bien de tout commentaire. Il se garda aussi de jeter un œil vers le grand brun dont il imaginait à peu près la tête et c'était loin d'être rassurant. N'ayant jamais vécu de disputes avec ses frères, ils se contentaient de l'ignorer ou de lui parler froidement, Jun était relativement curieux de voir comment les deux Matthews allaient s'expliquer. Pendant un instant, entendant Kaena s'adresser à lui, il cru même que rien ne se déclencherait et que la tempête n'avait fait que les effleurer suite à l'annonce de la jeune fille de vivre au Japon et d'y étudier dans la même académie qu'eux. Se tournant vers les frangins pour lui répondre, d'ailleurs, au sujet de sa proposition touristique qui devenait finalement une proposition d'apprentissage des mœurs locales, il n'en eu cependant pas le temps.

- Et bien je p....

Un rapide coup d’œil panoramique lorsqu'il tourna sur lui même lui permis de voir un Ethan légèrement remonté embarquer sa sœur par le col. Et là, il su que ça sentait le roussi, qu'il soit présent dans l'appartement ou non, d'ailleurs personne ne prenait l'initiative de s'enfermer dans le bureau alors que lui l'aurait bien fait. C'est vrai c'était un peu gênant de la voir se faire engueuler sous ses yeux sans qu'il ne puisse se permettre d'intervenir ni en faveur de l'un, ni en faveur de l'autre. En plus, sa première idée était de proposer aux étincelles prêts à exploser de prêter son appartement à Kaena le temps qu'elle trouve le sien, et lui resterait avec Ethan dans celui ci parce que.... parce que...

Jun referma la bouche avant de dire la plus grosse connerie du monde. Oui « parce que quoi Jun ? ». Quel idiot, il avait faillit vendre la mèche en deux secondes top chrono. Et même si l'idée de cette méthode pour la tranquillité de son couple lui paraissait être particulièrement géniale, il ne pouvait pas se permettre de la proposer sans que la jeune sœur d'Ethan ne se prose de questions. Bref, ils venaient d'avoir eu très chaud là. Aussi chaud que la température qui risquait de monter entre les Matthews. Mais honnêtement pour calmer ce genre de crise fraternelle, Jun ne savait pas s'y prendre. Et il ne voulait pas vexer ni l'un ni l'autre. Et Kaena venait d'arriver, il trouvait ça un peu triste qu'ils entament une dispute maintenant. Elle devait être fatigué, et ils étaient probablement tout les deux en proie à l'émotion de se retrouver non ? Ils allaient quand même pas se disputer maintenant.

- Pour la barrière de la langue... Je pourrais aider...

La crise est là, autant essayer de la faire se tasser un peu.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I know that they're coming for my throne,
but I'm the one who got here on my own.
When I put it on it's on for real,
Damn I wear it so well.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaena G. Matthews
M • Université - 3ième année
avatar

Messages 59


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: This is my kingdom come   Jeu 25 Juin - 16:20

Avouer la vérité n'avait pas été chose facile pour Kaena car elle connaissait bien Ethan, trop bien même. Elle savait déjà  qu'il n’allait pas aimer cette nouvelle, qu'il allait vouloir tout savoir depuis le début et surtout qu'il allait cesser d'être son adorable et cher grand-frère à l'instant T où son cerveau allait intégrer l'idée qu'ils pouvaient désormais se voir tous les jours. La politesse chez l'ainé était malheureusement une option dont il ne se servait que trop rarement, contrairement à Kaena qui en abusait peut-être un peu, ne serait-ce que pour arriver à ses fins. Ils étaient de vrais opposés sur leur façon de faire mais ils n'en restaient pas moins des frères et sœurs et ça ... ça changeait tout!
S'étant approchée de Jun pour qu'il lui révèle quelques conseils utiles sur le Japon puisqu'elle allait désormais vivre ici, elle n'eut cependant pas le temps d'apprendre quoi que ce soit qu'elle sentit son col se faire tirer en arrière. Elle ne lutta pas et ne se posa pas de questions, elle savait. Elle trouva juste ça un peu déplacé de la traiter comme une enfant devant Jun. Que devait-il penser maintenant? Et ce regard qu'Ethan lui jeta la fit cesser d'être de bonne foi. Il voulait se disputer, ici et maintenant? Très bien! La petite blonde savait que ça risquait d'arriver et c'était aussi pour cette raison qu'elle n'avait pas tout balancé dès en arrivant mais quand même ... Ne pouvait-il pas vouloir en parler calmement autour d'un café? Ou dans quelques heures, le temps qu'elle accuse le coup du décalage horaire? Il était évident que si Jun n'avait pas été là, Kaena n'aura sûrement pas autant fait dans la dentelle mais là, elle tenait à sa réputation alors elle allait tout faire pour rester ... courtoise.

Emmenée légèrement à l'écart, Kaena se dégagea de l'étreinte non violente d'Ethan et se tint droite face au monologue qui suivit. Monologue qui, en soit, était futile. Elle savait très bien qu'elle allait devoir se débrouiller toute seule, qu'Ethan était passé par-là avant elle et qu'il ne s'en était pas mal sorti mais ce qu'il ne comprenait pas, c'était qu'elle avait besoin de lui pour signer les papiers. Il l'avait intégré mais si elle avait été majeure dans ce fichu pays, jamais elle ne serait venue le voir à peine sortie de l'avion. Là, toute seule elle ne pouvait rien faire alors qu'il range sa langue de serpent et qu'il se calme!

- Oui, papa.

D'un geste dédaigneux au possible, elle croisa les bras et lui lança un regard de défi dont elle avait le secret. Ethan était son grand-frère et elle le respectait mais là, il allait trop loin. Elle n'était plus une enfant depuis longtemps mais Monsieur ne l'avait jamais remarqué car il était bien trop occupé à ronchonner sur l'entente qu'elle partageait avec ses parents et sa grand-mère contrairement à lui. Entre eux hibernait une douce jalousie, toujours présente jamais mise sur le tapis mais Kae n'était pas idiote. Elle n'y pouvait seulement rien et avait su tirer les avantages de cette situation.
D'ailleurs, l'appeler "papa" à cet instant était sa façon à elle de bien lui faire comprendre qu'il la traitait comme une gamine alors qu'elle n'en n'était plus une. Si leur mère avait accepté qu'elle vienne ici, ce n'était pas pour rien. Il était temps qu'il ouvre les yeux et qu'il cesse de se croire plus fort que tout le monde. Il n'était pas son père, il n'avait rien à lui dire. Elle voulait juste sa maudite signature!

- Tu as bien conscience que je n'ai que 18 ans et toutes mes recherches, aussi complètes soient-elles, ne donneront rien car je n'aurais pas le droit de visiter si j'ai pas un adulte avec moi. Alors d'accord ou pas, j'emmènerai Anthony rien que pour qu'il prétende être mon grand-frère. Il est hors de question que tu tiennes ce rôle, tu es bien trop chiant et je ne veux pas que tu te mêles de ma vie. Je te ferais signe quand tu devras signer les papiers. En attendant ... j'ai mes valises à aller chercher.

Leurs disputes n'avaient jamais volé bien haut et Kaena savait se montrer aussi froide que chaleureuse dans ses bons jours. Traiter Ethan de chiant n'était pas dans ses habitudes mais elle le savait imposant, protecteur et si par malheur elle devait visiter des appartements avec lui, il risquait de toujours trouver quelque chose à redire. Elle ne voulait pas vivre dans l'endroit qu'IL avait décidé mais bien dans celui où elle allait se sentir comme chez elle.
Seulement voilà, elle ne connaissait rien ici, ne savait pas où trouver une agence et n'avait pas encore connecté son ordinateur. Ethan pouvait gueuler autant qu'il le voulait, si ça devait prendre plus d'une semaine, alors tant pis! Il était vain d'avance qu'elle s'installe provisoirement dans un taudis juste pour que monsieur Matthews puisse inviter ses dames chez lui. Ses poufs n'avaient qu'à le voir à l'extérieur!

Décroisant les bras, elle passa à côté de Jun et s'excusa d'un faible sourire. Elle comptait bien revenir vers lui plus tard, rien que pour qu'il lui explique quels quartiers étaient les meilleurs, ceux qu'il fallait éviter, et bien d'autres informations qui lui faciliteraient les recherches. La petite blonde n'était pas une fainéante et n'espérait pas s'imposer dans la vie d'Ethan mais comme entrée en matière, elle avait imaginé mieux.
Ouvrant la porte d'entrée, elle poussa un profond soupir et la claqua derrière elle pour aller chercher ses 3 valises restantes. Dommage qu'elle ne connaissait pas la ville et qu'elle était fatiguée car elle aurait bien flâné le long de quelques rues juste pour décompresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan A. Matthews
S • Inspecteur
S • Inspecteur
avatar

Messages 648


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: This is my kingdom come   Jeu 25 Juin - 16:39

Ah la saloperie. Depuis quand Kaena était aussi insolente ? Depuis quand ?! Depuis toujours, en fait. Il lança un coup d'oeil exaspéré à Jun. Il allait la tuer quand elle allait revenir avec ses valises. Vu comment c'était partie, elle allait prendre racine ici, et l'idée de ne pas savoir combien de temps l'agaçait un peu... Ok, énormément. Ca l'agaçait énormément. Une semaine c'était sa limite pour résister à toute la tentation que représentait Jun. Il savait qu'il ne tiendrait pas beaucoup plus longtemps. Surtout pendant les vacances.

Ah... C'était ça qui l'énervait. La surprise. Pas le fait qu'elle n'ait pas pris ses dispositions. Enfin si, ça l'énervait aussi, Kaena était autant spontanée que lui était calculateur. Mais c'était surtout le fait de devoir cacher ça. Et techniquement, il n'en avait pas vraiment envie. Pas sa propre sœur. Néanmoins, il n'avait pas non plus envie de lui. Il ne se sentait pas prêt à prononcer ces fameux mots qui pourtant accédait à sa délivrance. C'est nul le cerveau humain. Y avait trop de paradoxes qui existaient dedans. Il passa une main dans ses cheveux signe de nervosité et de dilemme. Il s'approcha du blond pour venir l'embrasser passionnément, histoire de se donner du courage.

Au final, il voyait bien qu'il n'avait pas 36 milles solutions. Pour le bien de tout le monde. Il ne voulait pas dégager Kaena au profit de Jun. Il était hors de question qu'elle dorme à l’hôtel alors qu'elle pouvait prétendre avoir un foyer à quelques pas. Il était hors de question de dégager Jun au profit de Kaena. Il sacrifiait déjà beaucoup de choses, et il n'avait à se retrouver seul, simplement sa petite sœur avait élu domicile pour quelques temps. Il comprenait très bien que pour que les deux soient heureux, ça ne dépendait que de lui.

Il rompit finalement son baiser en lui lançant un regard amoureux avant de prendre une tasse de café et de s'installer dans la cuisine attendant le retour du morpion. Il fit tourner sa tasse restant silencieux pour réfléchir pour les quelques secondes de répits qu'il avait. Pour une fois, son manque de tact serait à son profit. Finalement, la petite blonde pointa le bout de son nez. Ethan ne lui laissa pas le temps de poser ses valises dans sa chambre.

-Assis

Sec et autoritaire, mais il n'y avait pas le moindre signe de colère. Au moins, sa sœur avait méchamment réussi à le calmer. Y avait que les Matthews qui pouvait calmer les autres Matthews... Ou pas.

-Les règles, pas de chaussures sur mon parquet. Ensuite, Jun est toujours ici. TOUJOURS. Après, si tu rentres tard et que t'es pas en étant de rentrer toute seule, tu m'appelles. Mais tu évites. Sinon, tu ne fais pas le moindre bruit en entrant, et tu n'entres jamais dans ma chambre. JAMAIS.

Et hop, comme une lettre à la poste. Ou pas. Il resta guetter sa réaction juste histoire de savoir si elle avait compris que Jun était plus qu'un ami. Si elle avait compris, l'américain ne doutait pas qu'elle allait poser des questions. Mais là, il avait déjà ZE solution : Jun. Entre extraverties, ils devraient s'apprécier et se comprendre. Non, parce qu'il était hors de question qu'il assouvisse la curiosité de sa cadette. Il était suffisamment mal à l'aise. Une émotion par une émotion. C'est trop pour un cyborg sinon, ça allait court-circuiter son circuit imprimé. Et Ethan est un trop bon coup pour le mettre à la casse. Ses chevilles sont fragiles. Faut les enfler de temps en temps pour qu'il puisse tenir debout, ok ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

The time will come, when you'll have to rise
above the best, improve yourself,
your spirit never dies!
Farewell, I've gone, to take my throne
I.D - Warriors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kaena G. Matthews
M • Université - 3ième année
avatar

Messages 59


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: This is my kingdom come   Mer 19 Aoû - 23:38

- Désolée du retard, petit malentendu =3 -

Arrivée à nouveau sur le trottoir qu'elle avait seulement quitté quelques courtes minutes auparavant, Kaena constata qu'Anthony était toujours là, fidèle au poste. Il semblait protéger ses valises de tout inconnu qui passait par-là, même les toutous un peu trop curieux. Si elle avait été de bonne humeur, elle en aurait ri et serait venu le taquiner mais ce n'était pas le cas. De plus, il était trop froid comme mec, trop concentré sur son travail même si c'était loin d'être un défaut. En fait, il était parfait pour Ethan mais si Kachou devait un jour avoir besoin d'un "Anthony" dans sa vie, elle ferait en sorte qu'ils soient super proches l'un de l'autre pour rendre la tâche moins ingrate. Après tout, Ethan avait beau être un Matthews, il n'était pas non plus le président ...
Consciente que ses pensées viraient vers le négatif au goût de son humeur, la petite blonde ferma les yeux quelques secondes et prit une profonde inspiration. S'énerver contre les autres ne servirait à rien, contre Ethan non plus d'ailleurs car elle avait cruellement besoin de lui mais ces mots qui avaient passé sa bouche à l'instant lui avait fait un bien fou. Elle ressentait ce petit fossé entre eux dès qu'ils exprimaient un désaccord et craignait ce jour où leurs rancœurs du passé allaient refaire surface. Jamais ils n'avaient abordé les sujets familiaux au sein de leurs disputes mais il était clair qu'il y avait une grosse colère d'enfoui là-dessous.
Rouvrant les yeux, elle fila vers Anthony et le congédia gentiment en lui faisant comprendre qu'il pouvait lâcher la bride et aller flâner quelque part. Même si elle avait 3 valises, elle allait pouvoir gérer. Délicatement, elle en chopa deux de ses deux mains et poussa l'autre avec le pied jusqu'au pied de l'immeuble. La laisser là le temps qu'elle pose les autres près de la porte ne la gênait pas trop et elle eut raison. En quelques minutes, et au prix de quelques efforts fatigants, les 3 valises de l'Américaine étaient prêtes à être déballées sitôt entrées dans l'appartement d'Ethan. Encore fallait-il entrer.

5 minutes passèrent sans qu'elle ne franchisse la porte de l'appartement. Elle restait là, plantée devant avec les yeux fixés sur la poignée. Sa colère sourde d'être réduite à revenir sur ses pas se battait avec sa fierté et même si ça pouvait paraître ridicule puisqu'ils étaient en famille (hormis Jun, mais franchement, il lui avait laissé un si bon souvenir en peu de temps qu'il était loin de la déranger), Kaena n'arrivait pas encore à l'accepter. Ce fut donc seulement au bout de 5 minutes et avec une envie pressante d'aller aux toilettes qu'elle reposa enfin sa main sur la poignée et entra à nouveau dans l'appartement, en poussant ses valises.
Sans avoir même le temps de froncer les sourcils, Kachou fut contrainte de s'asseoir et elle le fit sagement car l'heure était aux explications et le ton de voix de son grand-frère n'était plus agressif. Du moins, pas trop. Le visage fermé quand même, pour exposer au mieux sa petite crise d'ado, elle l'écouta à nouveau. En fait non, elle ne l'écouta pas du tout. En une seconde, son cerveau s'était débranché et son esprit était parti vagabonder dans les méandres d'un monde qui ne lui était pas si inconnu que ça.

- Toujours. Genre ... toujours ? Mince mais ... ETHAAAAN ! Tu sors avec Jun ?!! Oh mais pourquoi j'ai rien vu, moi ?! Et pourquoi tu me l'as pas dit plus tôt ? Tu craignais quoi ?! Aaaaah mais c'est trop mignon ! Et ...

Se calmant aussitôt, elle réalisa enfin l'ampleur de la situation. Non seulement son playboy de grand-frère était tombé sous le charme d'un blondinet tout mignon tout craquant mais elle se payait le luxe de les déranger pendant leurs vacances. Devait-elle se mettre à genoux et implorer le pardon d'Ethan ? Comme visite surprise, y avait pas plus mal choisi. Qui plus est, de son point de vue, elle n'avait pas spécialement envie d'être celle qui tiendrait la chandelle. Quitter ses amis avait déjà été un mal particulier alors devoir assister aux échauffements matinaux de ce petit couple de rossignols ne l'enchantait pas du tout.
Se redressant en quittant de ce fait sa position assise, Kaena oublia son envie d'aller aux toilettes et sa colère d'un geste de la main et redevint cette jeune fille un peu trop mature pour son âge.

- Mes recherches ne vont pas prendre longtemps, je te le promets. Je vais me faire très discrète mais sache que si tu m'en avais parlé plus tôt, genre au téléphone ou dans un mail, j'aurais jamais débarqué de cette façon. Au pire, je peux dormir à l'internat si ça prend trop de temps, hein. Je suis pas à ça près !

Mais ça ne lui plaisait pas. Kaena n'avait rien contre l'internat de Chîse qui, selon ses sources, était l'un des internats les plus agréables qu'on puisse avoir mais devoir dormir seule à l'école, c'était moche et si en plus, elle devait se taper une colocataire bruyante ou malpolie, ce serait pire que tout. Mais il était hors de question qu'Ethan le sache, elle tiendrait ses promesses.

Le sourire aux lèvres d'avoir ainsi découvert un immense secret qu'Ethan aurait probablement voulu garder pour lui encore longtemps, Kaena ne tenait plus en place. Elle mourrait d'envie de savoir ce que son grand-frère pensait, ce qu'il ressentait précisément pour Jun, comment est-ce que ça s'était fait tous les deux et qui avait le rôle de ... Non, ça elle voulait pas le savoir et même sans poser la question, la réponse était évidente. D'ailleurs, elle aurait aimé lui dire qu'elle-même avait déjà tenté l'expérience avec une fille mais ... il risquait de mal prendre le fait qu'elle n'était plus sa petite sœur chérie toute pure et si l'histoire avec Aiden devait remonter à la surface, il y avait peu de chance qu'elle réussisse à le calmer. Non, elle allait attendre un petit peu.

- Tu peux avoir toutes les filles que tu veux et tu choisis un garçon ? Je te l'accorde, Jun est vraiment mignon cela dit. Est-ce à cause de lui que tu as quitté Miya du jour au lendemain ? Je vais pas te gronder, tu fais bien ce que tu veux, mais j'aimerais comprendre comment tu fonctionnes. Jamais de toute ta vie tu n'avais été attiré par les garçons ... Jun a quelques côtés efféminés mais rien de vraiment fragrant alors quoi ? Tu as été déçu ? Ou alors, t'es juste curieux ? Dis-moi, dis-moi !

C'était peut-être maladroit de sa part de chercher à comprendre "pourquoi Jun ?" mais la question n'était pas contre Jun, bien au contraire. A le regarder et au vu de sa première pensée en le voyant, elle pouvait amplement comprendre qu'on craque pour lui. Ce qu'elle ne saisissait pas, c'était pourquoi Ethan avait-il choisi la voie la plus compliquée. Il avait sûrement trop de choix, trop de facilité le flambeur ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan A. Matthews
S • Inspecteur
S • Inspecteur
avatar

Messages 648


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: This is my kingdom come   Mar 1 Sep - 16:26

La réaction n'avait pas tardé à venir, et autant dire que ça n'avait pas eu le don de le mettre à l'aise. Il n'était pas encore tout à fait à l'aise avec cette idée, même si Jun le rendait heureux, ça restait difficile de l'accepter. Il garda d'ailleurs le silence faute de savoir quoi dire. Il n'allait pas sauter dans ses bras avec entrain après tout et sortir le champagne pour fêter ça. Sa sœur arrêta vite de divaguer, et le jeune homme ne remarqua tout de suite à sa posture. Elle faisait souvent ça. Passé de l'enfant trop enthousiaste à l'adulte. A croire qu'elle hésitait encore entre les deux âges.

-C'est pas un truc à dire par téléphone.

Ouais, une chose était sûre, ce n'était pas une nouvelle qu'il voulait annoncer via un appareil de communication. Par mail ou sms, il ne pouvait pas voir la réaction directe de la personne, et si Kaena avait été occupé ou n'avait pas entendu, Ethan aurait stressé comme pas possible, via skype ou un appel… Hors de question, sa sœur pouvait sauter de joie et masquer certaines choses qui n'était pas possible en direct. C'était toujours plus effrayant en face à face, mais c'était plus… authentique, et c'était plus facile de maitriser la situation d'une certaine façon. Oui, l'américain avait des problèmes avec certaines technologies. Particulièrement avec son portable. Quand il ne voulait pas répondre, il ne répondait pas. Et la seule chose qui le rendait accroc à cet appareil c'était l'heure. Et s'il se perdait, ou qu'il avait une panne, c'était toujours utile. Mais sinon, il restait volontiers au fond de sa poche.
Il soupira un peu à sa remarque tout de même. Maintenant que c'était dit, ce problème ne se posait plus vraiment. Si elle voyait Jun rester ici, faire la cuisine ou aller dans la chambre pour dormir avec lui, elle n'allait pas se poser de questions. Il allait tout de même faire gaffe à ses gestes histoire qu'elle ne se sente pas à l'écart, mais il n'y avait plus la pression de rester discret. Ca ne serait pas grave s'il se faisait griller pendant qu'il embrassait Jun.

-Tu peux rester, maintenant que t'es au courant.

Il eut un air d'ours sorti de sa caverne mais ce n'était pas parce que sa tendre et petite Kaena restait là, mais parce qu'il avait obligé de cracher le morceau, histoire de détendre l'atmosphère, ou de la rendre plus respirable. Parce que son coming out auprès de sa sœur, n'avait pas aidé à détendre ses épaules. Le pire dans cette histoire c'était qu'il savait déjà avant qu'elle ne le prendrait pas mal. Il savait qu'elle était la membre de la famille qui le prendrait bien. Et même extrêmement bien au vu de sa réaction. En fait, c'était parce qu'il savait que c'était le début de la fin. Il aurait pu clore le sujet sans donner d'explication, il était tout de même conscient qu'il ne pouvait pas la frustrer à ce point.
Il zieuta vers Jun, pour lui demander de l'aide, mais fallait bien avouer qu'il n'était pas mieux loti que lui. Voire pire, puisque c'était lui la pièce rapportée.

Et voilà l'interrogatoire. Il devait avouer, il aurait aimé passé au travers, mais comment dire… Mission impossible avec elle. Enfin, il apprécia beaucoup moins les dernières questions. Encore que s'ils avaient été seuls, serait passé, mais elle venait de reléguer Jun au rang de pot de fleur. Il fronça les sourcils d'un air mécontent, gardant un silence pendant plusieurs secondes.

-Tu sais que Jun est dans la même pièce… ?

Ca c'était au cas où elle n'aurait pas compris le froid qu'elle venait d'installer. Enfin, c'était surtout l'américain qui l'avait installé, mais en même temps… On insulte pas son petit ami de tapisserie.
En plus, elle tapait comme qui dirait dans les sujets sensibles. Ethan avait toujours dû rassurer le blond sur le fait que ce n'était pas de la curiosité, mais qu'il lui plaisait vraiment. Si Kaena s'y mettait aussi… Il allait pas s'en sortir.
Il attira Jun à lui, histoire qu'il participe un peu. Et si en plus, il pouvait répondre aux questions à sa place, si sa petite sœur se décidait à poser des questions indiscrètes mais… sympa (?), ça serait bien mieux. Si la plupart des gens voulaient garder un petit jardin secret, celui d'Ethan c'était un petit jardin de la taille de celui de Versailles ce qui était rarement au goût de ses proches.

-C'est indépendant de Miya. Et avec elle, c'est bien plus compliquée. Si elle n'a eu aucune explication, t'en aura pas plus, ou encore moins. Et ensuite… Si c'était de la curiosité, je n'aurais pas pris la peine de t'en parler.

Ethan n'avait pas été particulièrement froid, mais pas spécialement chaleureux. Il savait que sa sœur n'avait aucune arrière pensée, et que parfois elle devrait réfléchir avant de parler, mais il n'avait pas non plus envie de la laisser fourrer son nez partout, particulièrement dans ce genre d'histoire.

Il avait oublié à quel point sa sœur pouvait avoir une attitude condescendante. Sans doute un gêne Matthews. Le gronder… Comme s'il avait peur que Kaena le gronde… Non, y avait que quand Jun râlait qu'Ethan prenait légèrement peur. Parce qu'ils avaient encore dû mal à se comprendre, et à communiquer sur certains points, et l'américain avait toujours peur que la prochaine dispute soit la dernière.
Il caressa discrètement la hanche de Jun à cette pensée pour se rassurer et mieux sentir sa présence, hors de la vue de sa sœur pour ne pas qu'elle soit mal à l'aise ou qu'elle ait l'impression de tenir la chandelle. Il savait qu'elle ne dirait rien, mais le jeune homme n'avait pas envie de la faire fuir pour autant.

-Si t'as des questions, tu les poses à Jun. Je vais faire la vaisselle.

Genre il pouvait pas faire la vaisselle et parler en même temps. C'était une excuse plutôt minable, mais la réalité c'était qu'il n'avait aucune envie de répondre aux questions de sa sœur. Pas parce qu'il voulait cacher quelque chose, mais parce que ça le mettait mal à l'aise, et de toute façon, son petit ami était bien meilleur à ce petit jeu. De plus, ça les rapprocheraient pendant que lui aurait la paix.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

The time will come, when you'll have to rise
above the best, improve yourself,
your spirit never dies!
Farewell, I've gone, to take my throne
I.D - Warriors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: This is my kingdom come   

Revenir en haut Aller en bas
 
This is my kingdom come
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Ville d'Hoshi :: Quartier Suwan :: Habitations-
Sauter vers: