Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Et si on brûlait des cookies ?

 :: Pensionnat & espace Clubs :: RDC :: Cuisine Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 29 Aoû - 3:17
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 35

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Et si on brûlait des cookies ?Un autre midi. J’aime les midis. J’aime manger, pour ne pas dire que j’adore manger. En plus, j’avais faim. Aujourd’hui je n’avais pas court, mais j’avais pris la peine d’aller me chercher une salade et un sandwich à la cuisine de l’école, question de me donner un peu d’énergie avant de retourner à mes études, dans la bibliothèque. C’était drôle la différence entre les deux endroits. L’un si calme et l’autre, tout son contraire, complètement bruyant, les élèves ne se gênant pas pour lever le ton et rire et s’amuser alors que la bibliothèque était beaucoup plus austère.

Bref, je devais bien arrêter de faire mon Sherlock Holmes (même si je m’identifie beaucoup plus comme un Watson, parce que je n’ai pas du tout le même sens de la déduction que messieurs Holmes – oui, quand même, Mycroft est assez cool par moment et pas du tout idiot… - Je crois que je m’égare dans cette immense parenthèse) et plutôt me trouver un petit endroit tranquille pour manger. Je fis le tour rapidement de la cuisine afin de me trouver une place sympathique, je me cherchais quelque chose plutôt à l’écart. Non pas que je ne voulais pas parler aux autres, c’est quelque chose qui me fait beaucoup trop plaisir, mais je me disais que je pourrais continuer mes lectures en restant plutôt à l’écart. Mais tout le monde semblait vouloir être seul, donc, du coup, je faisais un peu l’idiot en restant debout avec mon cabaret à me chercher un petit endroit.

Je n’avais pas le choix. Je regardai à droite, puis à gauche, cherchant la meilleure place possible. Ce qui devait être à peu près impossible à trouver. Ce qui attira par contre mon attention c’est une demoiselle avec les cheveux roses. C’était quand même quelque chose de peu commun dans le coin. Aussi peu commun que ma taille. Du coup, je souris. Je m’étais décidé à aller déranger cette demoiselle. En espérant qu’elle soit assez sympathique pour vouloir bien sympathiser avec moi. Cette phrase ne faisait aucun sens, mais détail.

Je m’approchai donc de sa table. Oh. Elle lisait. Bon. Ça commençait déjà plutôt mal pour l’idée de sympathiser. Mais, c’est quand même un livre de recette quelle tenait dans ses mains. J’essayais un peu de voir ce qu’elle lisait, restant tout de même assez subtile par le fait même. Ne me demandez pas comment un géant puisse être subtile, je ne sais pas comment je m’y suis pris. Probablement mal. Pour l’heure actuelle, je ne fis que poser mon cabaret sur la table et je dis tout doucement :

- Excusez-moi, mademoiselle ? Ça vous embêterait si je m’assoyais en face de vous ? Voyez-vous… C’est l’une des rares places que j’ai trouvées de disponible. Sinon je peux toujours aller ailleurs, cela me ne dérangerait nullement, c’est que vous m’avez attiré avec votre livre de… cuisine… Je dois décidément avoir faim…

Je lui fis un beau sourire qui se voulait charmeur, question d’avoir l’air tout particulièrement sympathique et qu’elle veuille bien me dire oui. Ce n’est pas une demande en mariage, mais c’est juste que j’aimerais vraiment qu’elle accepte. En plus, elle est particulièrement jolie, du coup, ça ne m’embêterait pas de passer du bon temps avec une jolie demoiselle. Ça ferait changement de l’autre jour où j’ai rencontré monsieur Andrew, c’était fort plaisant, dommage que je ne l’ai pas vu aujourd’hui, on aurait pu se faire un autre duo de Queen et chanter à tue-tête.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Aoû - 14:17
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 16

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

On devient cuisinier, mais on naît rôtisseur.



Un jour mon meilleur ami me l'avait dit, c'était le soir même de ma rupture. Il avait réussi à faire cesser mes larmes juste en disant cela. Ca m'avait rapidement requinquée et je m'étais énervée contre lui. Après tout il y avait mille et une façons de consoler une fille que de lui dire clairement qu'elle ne savait pas cuisiner ! Enfin bon, il était comme il était et je l'adorais pour ça.

Quoiqu'il en était,  j'étais assise à une table seule mon repas posé sur ma gauche et mon sac sur la chaise face à moi. Je devrais manger mais j'étais trop occupée à feuilleter mon livre de recettes. Tout semblait si facile à faire et pourtant chaque fois il y avait un problème ! J'étais inscrite au club de cuisine depuis la rentrée et pour le moment il n'y avait aucune différence dans les plats, mis à part qu'à vue d'œil ça semblait appétissant et comme dirait mon meilleur ami "Normal". Je lâchais un soupir de désespoir alors qu'une voismx qui m'étais inconnue avait l'air de l'interpeller.

- Excusez-moi, mademoiselle ? Ça vous embêterait si je m’assoyais en face de vous ? Voyez-vous… C’est l’une des rares places que j’ai trouvées de disponible. Sinon je peux toujours aller ailleurs, cela me ne dérangerait nullement, c’est que vous m’avez attiré avec votre livre de… cuisine… Je dois décidément avoir faim…

Oh? Je levais mon regard vers lui, il souriait, un sourire agréable et sympathique. Rapidement je me mis sur pied laissant mon livre de côté pour attraper mon sac et laisser la place libre.

- Oh pardon ! Ca ne me dérange absolument pas installez-vous je vous en prie.

Me réinstallant à ma place je rangeais mon livre dans mon sac et approchais mon plateau repas près de moi. Avec tout ça je n'avais même pas encore goûter mon midi ! Je commençais donc à manger non sans jeter un œil au jeune homme à qui j'avais laissé la place. C'était bien la première fois qu'on venait me demander de partager ma table. Généralement chacun se mettait dans son coin et personne ne semblait vouloir partager son repas.

C'était très différent de lorsque je mangeais avec mes parents,  ils m'avaient toujours dit qu'un repas s'appréciait bien plus lorsque l'on discutait ou tout simplement qu'on n'était pas seul à table. Ils avaient bien raison, manger seul était tellement morose...

Mais pour mon plus grand plaisir le destin semblait vouloir me sortir de ma routine lassante. Je m'étais mise à détailler le garçon face à moi, il était tellement grand cela changeait des Japonais "lambdas" enfin ce que je voulais dire c'était que ce n'était pas courant de croiser des personnes de si grande taille ! Pour ne pas paraître trop impolie je lui offrais à mon tour un doux sourire espérant de tout mon cœur qu'il n'allait pas s'enfuir ! Après tout on ne voyait pas beaucoup de grandes personnes mais il n'y en avait que peu avec des cheveux roses comme les miens.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 6 Sep - 3:39
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 35

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Et si on brûlait des cookies ?Je souris, satisfait. Elle m’avait laissé m’asseoir. J’étais vraiment content. J’allais pouvoir avoir un peu de compagnie. La seule chose qui me rendait quelque peu triste, c’est que la demoiselle venait de ranger son livre. Je ne saurais donc jamais ce qu’elle regardait. Dommage. Je m’installai, tout content, mon cabaret, rejoignant d’abord la table, puis mes fesses dirent un beau bonjour à une chaise. Décidément, j’étais déjà fatigué d’être constamment assis. J’aimerais que l’on puisse travailler debout, étudier debout. J’ai déjà vu des gens qui travaillaient en même temps que de marcher sur un tapis roulant. C’est vraiment trop magique, en plus de cela, ça te fait perdre du poids. La vie peut être magique pour le moment.

Comme en ce moment, c’était quand même magique que la demoiselle me veuille bien me faire une place. D’ailleurs, je ne manquais pas du tout pour la remercier.

- Merci beaucoup mademoiselle, c’est très aimable de votre part.

En disant cela je lui avais présenté l’un de mes plus beau sourire. Parce que je devais être super-méga-content de pouvoir m’asseoir à ses côtés. Je disais ça comme si je la connaissais depuis des années, ce qui n’était pas du tout le cas. Je dis ça de même. Par contre, je restai poli parce que c’est bien d’être poli. Il ne fallait quand même pas qu’elle me prenne trop pour un fou. Quoi que… J’étais particulièrement doué pour faire une telle chose. Je dis ça de même. En fait, je suis certain que plusieurs personnes m’ont déjà secrètement fuit en courant en mode : « OMG CE DUDE IL EST TROP WIERD!! » Et puis BAM! Disparus ! bon. Je dois me calmer. Si je ne me calme pas, je crois que c’est ce que va faire la demoiselle en face de moi. Et alors je serais triste. OUAIS! Et ce n’est pas cool quand je suis triste, parce que je suis triste. Décidément je dois être également fatigué pour dire autant de niaiseries en si peu de temps. Une chance que personne ne peut savoir tout ce que je pense en ce moment.

- Laissez-moi au moins me présenter, quant à ce qu’on mange ensemble. Je m’appelle Sasha. Je suis un étudiant universitaire.

Ma présentation ne démontrait pas grand-chose de moi, sauf peut-être confirmer le fait que je sois aucunement un japonais. Chose qui était vraiment très facile à voir avec la couleur de mes cheveux ainsi que celle de mes yeux. Je n’osais par contre pas lui demander son nom, peut-être qu’elle ne voulait pas vraiment discuter avec moi. J’étais peut-être un « bouche-trou » pour le moment, question qu’elle se désennuie un peu. Je ne sais pas. Je pris ma fourchette avec appétit et j’entamais ma salade avec gourmandise, elle avait l’air tellement bonne ! Salade de couscous! J’avais tellement eu envie de faire changement des salades césars et tout ça, que voilà, mais avec tous les légumes qu’il y avait dedans, j’étais complètement charmé, surtout avec le goût vinaigré de la vinaigrette.  Cette phrase ne fait pas de sens, encore une fois.

- Au fait, j’adore vos cheveux. Parce que ça vous va bien, mais aussi parce que c’est une couleur super originale.

Ok. Ça. Ce n’est pas de la drague. Enfin, ça pourrait paraître comme en étant, mais ce n’était vraiment pas voulu. J’avais sorti ça comme un coup de tête, quelque peu embarrassé que ma bouche aille plus rapidement que mon cerveau. Qui…. Doit être en mode « off » actuellement. Je crois que c’est ce qui m’a attiré vers elle, la couleur de ses cheveux plus que son livre de cuisine au final. Mais ce n’est pas quelque chose que l’on peut dire à une jolie demoiselle comme elle. Parce que c’est vrai qu’elle est très jolie. Bah quoi. Ce n’est pas parce que j’ai jamais vraiment été en couple, pour ne pas dire jamais, que je ne peux pas regarder les jolies demoiselles qui se baladent. OK. J’avoue que des fois je trouve des messieurs beaux, genre… Que si j’étais une fille, c’est le genre de gars que j’aimerais bien faire beaucoup de câlin. Mais bref! Pour l’heure actuelle, je préférais m’excuser.

- Pardon, c’est quelque peu impoli de dire une telle chose… Je crois ?

Ouais, bon je n’étais pas convaincu que ce soit impoli, mais c’est un truc tout con que je venais de sortir en guise d’excuse.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Pensionnat & espace Clubs :: RDC :: Cuisine-