Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Sam 23 Mai - 1:19
S • PNJ
avatar
Messages : 180

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • PNJ
Académie Chisê - Ville d'Hoshi !

Il était une fois...




    Année 1869


    Alors que le Japon commence doucement à s'ouvrir au monde, Sei Yamada, maire de la ville d'Hoshi soumet une proposition innovante à son conseil : la construction d'une académie qui réunirait lycéens et étudiants universitaires sur le même campus. Une façon utile de faciliter le parcours scolaire des jeunes adolescents de la ville.

    La proposition bien que sûrement indécente pour l'époque fut acceptée en majorité et le conseil puisa dans des fonds précieux pour entamer les travaux de construction.


    Fin 1870


    L'académie Chisê ouvre ses portes à tous les adolescents et jeunes adultes de la ville d'Hoshi et ses alentours.
    Il n'y a pas de concours d'entrée et tout élève peut y faire ses études, moyennant les frais de scolarité assez modestes pour le moment.
    Le maire donne les clés de l'Académie à Yamamoto Hisahi, premier directeur.


    1900


    Le succès est au rendez-vous. L'Académie offre une activité non négligeable à la ville et à ses habitants et le taux de chômage est au plus bas. Une belle innovation de la part du Maire de la ville.

    La ville s'enrichit au fil des années et les familles qui y vivent également.
    Il n'est pas étonnant donc de voir participer les familles les plus aisées de la ville à l'évolution des moyens de l'Académie. Rénovation, modernisation, agrandissement, les fonds sont les bienvenues pour accueillir encore et toujours plus d'étudiants.

    De nombreuses soirées de gala et de charité sont organisées régulièrement pour remercier les familles fondatrices.


    1947


    Alors que tout semble réussir à la ville d'Hoshi et son Académie, un drame vint entacher violemment l'historique commun de tous les habitants.
    Une agression a été commise au sein de l'Académie. Une jeune fille Makoto Kino a été victime d'un viol de la part d'un autre étudiant.
    Hélas, malgré tous les moyens investis dans l'Académie, la technologie de l'époque ne permettait pas encore d'installer facilement des caméras de surveillance. Et comme si les choses n'étaient pas assez difficiles comme ça, aucune autre preuve ne fut trouvée sur les lieux du drame.
    A cause de ce système défaillant, aucune information n'a pu être fournie à la police pour tenter d'identifier l'étudiant responsable de cet acte affreux.

    Le directeur Hisahi s'est rendu lui-même au chevet de la jeune Makoto à l'hôpital pour lui présenter ses sincères excuses de ne pas pouvoir faire plus pour elle.
    La jeune femme, traumatisée par ce qu'elle venait de subir ne pouvait pas sortir de son mutisme et quelques semaines après sa visite, elle mit fin à ses jours.
    Après ce drame, le directeur Hisahi convoqua les familles fondatrices pour leur faire part de son projet d'améliorer les conditions de sécurité de l'établissement, mais il se retrouva vite confronté à un recul collectif de leur part.

    En effet, les familles, déçues de ne pas avoir obtenu justice pour la petite Makoto ont décidé de ne plus participer à la croissance de l'Académie. Elles ne veulent pas entretenir le coupable de ce drame. Réaction tout à fait compréhensible de leur part, le directeur ne put s'y opposer.


    1950


    L'Académie perdit rapidement en valeur, et le manque de fonds se fit vite ressentir. Il y'avait rapidement besoin d'un changement sinon la seule option envisageable serait de mettre la clef sous la porte.
    Bien que partagé entre l'envie de continuer dans le droit chemin et la nécessité grandissante de fonds, Y. Hisahi fut contraint après maintes recherches infructueuses, de recourir au moyen le plus facile à ce moment là pour obtenir de l'argent rapidement. Il contacta les Yakuzas, par défaut, pour leur demander des subventions pour l'Académie.
    Ils acceptèrent.
    Après tout, la prospérité de la ville d'Hoshi est étroitement liée à la croissance apportée par l'Académie, et ils en profitent largement, ils n'ont donc aucun intérêt à la laisser couler.


    1952


    Le bilan comptable de Chisê sort doucement de la zone rouge grâce au financement pas très propre des Yakuzas, et il est enfin possible de moderniser davantage les locaux de l'école.
    De nombreux travaux sont réalisés afin de redonner confiance aux familles fondatrices et leurs enfants et essayer de donner une meilleure image à l'Académie sans oublier le souvenir de Makoto, gravé à jamais dans l'enceinte.


    1976


    Après des années d'efforts pour maintenir cette fabuleuse opportunité hors de l'eau, l'Académie marche enfin toute seule. Elle se suffit à elle-même.
    Le directeur profite donc de cette situation utopique pour mettre un terme à l'accord passé avec les Yakuzas. Il s'engage à les rembourser jusqu'au dernier centime et les remercie chaleureusement pour leur aide, mais sentant l'heure de sa retraite approcher, il préfère laisser place nette à son futur successeur.


    1984


    Après des années écoulées dans le calme, il est temps pour Y. Hisahi de prendre sa retraite tant méritée. L'Académie fonctionne à plein régimes et des travaux sont envisagés pour agrandir le campus et le pensionnat.
    Le prêt non officiel accordé par les Yakuzas est remboursé et lorsque le nouveau directeur Io Isaho s'apprête à prendre le poste, il n'a plus aucun soucis à se faire et doit se contenter de maintenir le cap.


    1991


    Afin d'apporter sa pierre à l'édifice, I. Isaho décide d'ouvrir l'Académie à l'international. Au vu des excellents moyens de financements obtenus par la ville et les familles fondatrices, l'Académie possède un niveau scolaire record et des ressources matérielles non négligeables. Il est temps de se faire connaître au monde entier.

    Un système d'admission est mis en place et il est désormais possible d'intégrer l'Académie tout en étant un étudiant étranger, uniquement à l'une de ces trois conditions :

    - Des résultats scolaires excellents et un financement adapté.
    - Des bourses sportives qui payent l'inscription et un niveau sportif assez haut.

    Ou, au cas où aucune des deux conditions n'est respectée mais que les moyens financiers sont présents :

    - Possibilité de passer un concours interne.

    Pour tous les étudiants acceptés, un logement est proposé et les meilleurs services scolaires et sportifs sont  à portée de main pour que leur séjour soit le plus bénéfique possible.
    Le Directeur frappe très fort avec cette ouverture au monde.


    2002


    Hélas... comme si cette Académie était maudite ou qu'il y'avait un rite de passage propre aux différents directeurs, un autre drame eut lieu au sein de l'Académie.
    Une nouvelle agression se déroula dans les couloirs, mais cette fois, le pire fut évité à temps.
    La sécurité mise en place depuis des années paya et aucune blessure ne fut à déplorer. L'étudiant fut identifié, interpellé et après avoir été informé par un conseil disciplinaire des charges qui pesaient contre lui, il fut définitivement renvoyé.
    Il s'appelait Ikuto Naraku.

    Evidemment la famille fondatrice Naraku, qui n'était pas la moins généreuse, arrêta tout don pour l'Académie et envisagea même de porter plainte pour abus et injustice, mais il n'y eut pas suite.

    Et parce qu'une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule, l'effet boule de neige ne mit pas longtemps à se faire ressentir.
    Cette nouvelle agression raviva le souvenir de la jeune Makoto qui s'était suicidée des années plus tôt. Une fois de plus, les familles fondatrices s'allièrent les unes avec les autres pour crier haut et fort leur mécontentement.

    I. Isaho fut pris de court par cette rébellion dont la presse s'empara rapidement. Il fut obligé de prendre les choses en main et mit de sa personne dans un discours poignant et réconfortant au possible pour atténuer les choses et expliquer les améliorations à venir. Il ne parla pas seulement de mesures de sécurité dans l'enceinte de l'Académie mais étendit le tout à la ville d'Hoshi directement et s'adressa au maire de la ville en personne pour qu'ils se soutiennent et s'aident dans cette épreuve pour tenter de vaincre cette gangrène qui s'en prenait à leurs propres enfants. La violence, l'argent sale, le mensonge, l'insécurité, le chômage... ce fut un discours mémorable en tous points et pour beaucoup de personnes...

    Son monologue fut applaudi à juste titre et après l'accord publique passé entre les deux acteurs les plus importants de la ville à cette époque, de nouvelles règles furent mises en place au sein de la ville et l'admission au sein de l'Académie fut largement plus surveillée.


    Été 2013


    Quelques années après, le discours du directeur semblait avoir porté ses fruits, mais ce fut autre chose qui frappa le Japon, pendant ce mois d'août de l'année 2013. Un terrible séisme  de magnitude 6,7 sur l'échelle de Richter ébranla les rues d'Hoshi, et l'académie Chisê. Il y eut de très sérieux dégâts matériels mais surtout de nombreux morts et blessés.
    Quelques élèves de l'académie furent tués dans cette catastrophe naturelle, et beaucoup d'entre eux furent blessés. Il fut bon ce jour là, de ne pas se trouver dans les alentours de la ville d'Hoshi. Une cellule psychologique a été mise en place pour aider les plus choqués.

    Après cette secousse mémorable, une cérémonie de commémoration eut lieu dans le centre de la ville pour accompagner dans la mort ceux et celles qui n'avaient pas eu de chance.
    Ce jour fut marqué au fer rouge dans tous les calendriers.

    Puis avec le temps, la douleur s'estompa et les décombres furent nettoyés pour laisser place à de nouvelles constructions.


    2017 / 2018


    L'année d'or ? Oui, puisque c'est celle de votre arrivée dans cet établissement qui a prit en valeur au fil des années et  malgré ses épreuves.
    Aujourd'hui complètement intégrée dans le décor de la ville d'Hoshi au point qu'il est impossible de passer par la ville sans l'apercevoir, l'académie Chisê trône littéralement sur sa place dorée.

    Vous mourrez d'envie d'arpenter les locaux flambants neufs et de côtoyer  les centaines d'étudiants aux capacités non négligeables qui y vivent littéralement ? Alors, n'attendez plus, inscrivez-vous !

    Et rassurez-vous, le pire est derrière nous...
    ... ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Administration :: Règlement & Contexte :: Contexte-