Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

The blueberry & the psychopath | Ft. Andrew Moran

 :: Université :: 2e Étage :: Toit Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 8 Aoû - 17:17
VP • Université - 1ière année
avatar
Messages : 119

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
VP • Université - 1ière année
Make me feel something...« Tu comprends vite, c'est bien. A ce soir sur le toit de l'Université, darling. ♥ »

Pour qui il se prend ? Rien que pour voir qui te parlait comme ça, tu te devais d’accepter sa « proposition » et le rencontrer. Tout en te préparant, tu expliquas rapidement la situation à ton géniteur, qui était ton confident.

« C’est quelqu’un qui a chopé mon numéro de portable je ne sais pas comment, qui sait sûrement que j’ai les cheveux bleus je ne sais pas comment, et qui veut me rencontrer je ne sais pas pourquoi.
- C’est louche quand même, tu veux vraiment y aller ?
- C’est sûrement un mec de l’université, daddy, t’inquiètes. Et au pire, je te contacte !
- Okay. Passe une bonne soirée !
- J’espère ! »

Tu avais accompagné ces derniers mots d’un clin d’œil et d’un sourire, pour rassurer ton père. Il avait eu raison de te mettre en garde, mais de ton côté, tu étais déterminée. Tu ne connaissais pas cet « AM », mais une chose est sûre, c’est qu’il avait su te parler. C’était intriguant. Ses messages t’avaient presque fait frissonner.

Maintenant, tu n’attendais plus qu’une chose : faire sa rencontre. Qui qu’il soit. Au moins, il écrivait bien : c’était déjà un point en plus. D’ailleurs, tu espérais que ce mystérieux inconnu soit un homme. Il semblait vouloir jouer avec toi, et tu le rejoindrais avec plaisir, à condition que ce ne soit pas un individu de sexe féminin. Autant préciser que plus hétérosexuelle que toi, ça n’existe pas.

C’est arborant ton sourire en coin habituel que tu t’allumes une petite cigarette sur le toit de l’université. Le soleil commence doucement sa descente pour laisser sa place à la lune, et toi, tu es accoudée à la rambarde, le regard dans le vide. Tu te rappelles une énième fois à quel point tu aimes cet endroit. C’est calme, et la température a un peu chuté : elle est idéalement fraîche. Tout ce qu’il te manque, c’est un peu d’alcool. Ce serait la cerise sur le gâteau…

Et puis le mystérieux AM, aussi. Avec un peu de chance, il te fera oublier ton envie d’alcool. Tu places peu d’espoir en cette possibilité, mais tu le fais quand même. On ne sait jamais. Tu repenses au surnom qu’il t’a donné et tu te sens rougir intérieurement. Sensation invisible au monde extérieur, évidemment. Tu savoures ta cigarette et te perds dans tes pensées…

Allez, AM. Impressionne-moi.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Aoû - 18:44
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 54

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Quelques notes de violon planaient dans le salon, ce dernier étant éclairé par la faible lueur des bougies. Son corps obombrait le mur derrière lui, créant une silhouette se mouvant avec fluidité au rythme des notes.

Dans la mélodie immarcescible ayant déjà traversé les siècles, il sourit. Un sourire doux et paisible, comme on en voit rarement chez lui. Quelque chose avait inévitablement illuminé sa journée.

Blueberry.

Rien que ce surnom provoquait chez lui un léger rire. Pas de ceux qui rassurent, mais de ceux qui laisse perplexe de par leur nature étrange. Le rire est uniquement provoqué par l'amusement dans son cas, et quand il rit en pensant à vous ce n'est jamais bon signe.

L'heure tournait lentement, sans doute trop, puis l'archet de son violon s'arrêta nettement au son de la porte derrière lui.

Son cousin a ramené une jeune nippone à l'appartement. Quelle joie. Andrew se remit alors à jouer, malgré les regards posés sur lui et les quelques questions que la demoiselle semblait poser à Brian. Et inévitablement, quelque chose le fit brusquement se retourner. Le bruit horrible de la jeune femme entrain de glousser à l'une des blagues, sans doute déjà bien trop entendue, de son cousin. S'en était trop. Il partit sans un mot dans sa chambre, rangeant soigneusement le stradivarius dans son étui.

Les événements à venir allaient sans doute être bien plus intéressant sur le toit de l'Université que dans la chambre à côté de la sienne.

C'est pour cela qu'il se prépara, revêtant son costume bleu marine qu'il adore tant, l'assortissant d'une cravate noire ainsi que de son épingle avec la tête de tigre en argent qu'il planta dedans après avoir exécuté un simple nœud Windsor.

Une fois chaussé il sortit sans rien dire, n'ayant pas pour habitude de prévenir qui que ce soit. Après tout, il était assez grand pour se gérer et puis il n'allait pas interrompre les possibles préliminaires du couple d'un soir.

La brise vespérale caressant son visage durant le chemin, il regarda une dernière fois son téléphone. Aucun message. La soirée allait se dérouler comme prévue. Il savait qu'elle allait venir, puisqu'elle avait accepté son rendez-vous.

C'est avec une valse de Chopin dans ses oreilles qu'il se décida à monter les marches de l'Université, fin prêt à rencontrer Blueberry sans pour autant se presser. Il savait se faire un minimum attendre et resta donc quelques secondes derrière la porte les séparant. Aucune réflexion interne de sa part, sachant déjà à qui il avait affaire.

Il l'avait croisé plus d'une fois dans les couloirs. Elle semblait banale au début, puis ses airs originaux l'ont attiré. Peut-être était-elle brisée, peut-être était-elle plus forte que les autres. Il fallait qu'il le vérifie de lui-même afin de ne pas manquer une quelconque rencontre intéressante, de peur d'être trop prit par l'ennui que lui provoquait déjà son début de quotidien ici.

Il poussa la porte dans le calme, provoquant que peu de bruit. Ses yeux regardèrent la jeune femme recracher la fumée de sa cigarette, ses pas légers se dirigeant instinctivement vers elle.

« Bonsoir, Blueberry. »

Un ton légèrement chantant, un regard mort et un sourire pourtant bien présent. Il retira ses écouteurs par politesse, les rangeant ensuite dans sa poche sans lâcher du regard celle qu'il avait réussit à faire venir malgré tout.

« Je suis ravi d'enfin faire ta connaissance. »
Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Aoû - 21:04
VP • Université - 1ière année
avatar
Messages : 119

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
VP • Université - 1ière année
Make me feel something...Le mystérieux AM ne s’était pas fait attendre. La notion du temps, tu ne l’avais pas, alors tu comptais en cigarettes. Même pas le temps d’en fumer une qu’une voix te sortait déjà de tes pensées. Cela faisait longtemps que tu étais prête, mais tout de même. Tu pensais qu’il arriverait au moment où tu allumerais ta deuxième cigarette… Tu t’étais fourvoyée.

« Bonsoir, blueberry. »

Comme pour les messages, la voix d’AM te faisait frissonner. Elle était calme, posée, et sans même avoir posé tes yeux azurs sur lui, tu devinais qu’il était un homme et qu’il ne manquait pas de confiance en lui. Evidemment, tu n’avais pas répondu tout de suite, ça aurait été trop simple. Tu retiras la cigarette de l’emprise de tes lèvres et te retournas pour faire face au fameux inconnu.

« Je suis ravi d'enfin faire ta connaissance. »

Il était beau. Plus que tu ne l’espérais. Quant à son âge, tu te refusais à essayer de l’estimer, tu étais de toute façon très mauvaise à ce jeu-là et qui sait, parfois il ne vaut mieux pas savoir certaines choses… Tu lui adressas ton sourire en coin habituel. Tueur, celui-là… Si seulement tu étais consciente de ton charme, Kitty. Tu n’hésitas pas à plonger ton regard dans le sien.

« Bonsoir, AM. Qu’est-ce que tu veux ? »

Pas agressive ; loin de là. Juste ferme, et sûre de toi. Certes, tu avais accepté de venir, mais il allait falloir qu’il y mette du sien aussi, sinon ça allait vite t’agacer. Histoire de te calmer, tu repris une taffe de ta cigarette avant de reprendre la parole.

« J’ai tout mon temps, et je souhaiterais des explications. Tu as sûrement dû me croiser dans les couloirs, ça explique pourquoi tu m’appelles blueberry. Mais mon numéro de téléphone ? »

Elle décala son regard dans le vide quelques instants avant de finalement se décider à pleinement jouer le jeu, se remettant à le détailler du regard.

« Parce que pour être honnête, t’avais pas besoin de te faire chier, je te l’aurais passé volontiers. »

Nouveau sourire en coin. Tu replaces une mèche bleue derrière ton oreille et t’adosses à la rambarde.
Game on.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Aoû - 21:44
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 54

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Elle s'était retournée, se dévoilant enfin réellement à Andrew. Il ne perdit pas de temps pour l'analyser. Une dégaine détendue, des paroles franches et sans hésitations et un sourire malgré tout.

« Bonsoir, AM. Qu’est-ce que tu veux ? »

La fermeté dans ses paroles était comme une bouffée d'air frais à ses yeux. Ça allait bientôt commencer à devenir intéressant.

« J’ai tout mon temps, et je souhaiterais des explications. Tu as sûrement dû me croiser dans les couloirs, ça explique pourquoi tu m’appelles blueberry. Mais mon numéro de téléphone ? »

Elle prit le temps de réfléchir le temps d'un regard perdu. Il appréciait sa force de caractère comme son originalité, mais pour ce qui était des ordres il ne lui manquait qu'à apprendre à en faire.

« Parce que pour être honnête, t’avais pas besoin de te faire chier, je te l’aurais passé volontiers. »

Elle s'adosse et remet une de ses mèches de cheveux en place, montrant clairement un air à la fois détendu mais sûr d'elle. Elle devait sans doute se dire qu'elle maitrisait la situation, et qu'elle était là pour en savoir plus. Dommage pour elle, Andrew sait tenir les rênes, et fermement.

« Je veux jouer. »

Il sourit vaguement en s'approchant d'elle et de sa rembarde, à pas de loup. Comme un prédateur prêt à la pousser dans une chute magnifiquement mortelle.

« Tu es sûr de toi, franche, joueuse, détendue et tu crois pouvoir me tenir tête Blueberry? Mais crois moi... Personne ne me tiens tête. »

Il ria légèrement, sans doute innocemment tout comme un enfant l'aurait fait, mais son regard planté dans le siens devait rendre la scène presque malsaine.

« Et poses moi des questions utiles, darling. Tout le monde s'en fiche de comment j'ai obtenu ton numéro. » Il eut l'air déçu en disant cela, reprenant ensuite avec un air plus franc. « Tu cherches des réponses à tes questions? Lis les sur moi. »

Une fois à deux mètres d'elle il s'arrêta, les bras ballants. Il laissa quelques secondes s'écouler avant de reprendre d'un ton calme, frôlant la sérénité qui à été trahie par son sourire narquois.

« Et quel compliment... Serais-je à ton goût... Katherine ?~ »

Une moue séductrice s'empara de son visage tout en lui affirmant sa supériorité en dévoilant qu'il en savait bien plus sur elle qu'inversement. C'est toujours comme ça. Il faut toujours que ce soit lui qui mène le jeu.
On pouvait d'ailleurs noter un certain accent irlandais lorsqu'il avait prononcé son prénom, ne laissant rien au hasard. Il voulait savoir si elle allait retenir, l'entendre et surtout l'écouter.

« Que vois-tu en face de toi? »

Et il resta muet, dans l'attente d'une démonstration de sa part. Pour ne pas attendre stupidement il la fixa encore et encore, recherchant la moindre information sur elle à utiliser aujourd'hui ou plus tard. Il pouvait déjà clairement deviner son caractère, quelques goûts inutiles, quelques éléments de sa vie... Mais il ne pouvait pas encore voir sa manière de réfléchir, ni qui elle était réellement. Tout allait se jouer là, maintenant.

Pour le meilleur ou pour le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Aoû - 23:12
VP • Université - 1ière année
avatar
Messages : 119

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
VP • Université - 1ière année
Make me feel something...« Je veux jouer. »

Tu n’avais pas pu te retenir de pouffer. Jouer ? Il allait être servi. Et quelque chose te disait que toi aussi, tu allais y trouver ton compte. Heureusement – sinon tu ne voyais pas l’intérêt. Le fait qu’il s’approche de toi te calma tout de suite, cependant. Il était temps de se concentrer. Un faux pas, et tout était ruiné.

« Tu es sûre de toi, franche, joueuse, détendue et tu crois pouvoir me tenir tête Blueberry? Mais crois-moi... Personne ne me tient tête.
- On parie ? »

Excellente répartie : tu en étais fière. En réalité, tu ne savais pas si tu étais capable de lui tenir la tête. Vous veniez juste de vous rencontrer. Mais il fallait bien miser, sinon ce n’était pas drôle… Et puis il n’avait pas l’air si dangereux que ça. Juste joueur.
Comme toi.

Par la suite, il eut l’air déçu de ta question – pourtant, elle avait lieu d’être, selon toi. Alors que sa demande de lire sur lui les réponses que tu cherchais, beaucoup moins. Qu’est-ce qu’il voulait dire par là ? Tu commenças doucement à réaliser dans quel casse-tête tu venais de te fourrer.

« Et quel compliment… Serais-je à ton goût, Katherine ?
- Et moi ? Le suis-je ? »

Sourire narquois pour sourire narquois, les deux jeunes gens se répondaient comme s’ils s’étaient toujours connus. Pourtant, ce n’était pas le cas. Il y avait, en cette compréhension mutuelle, quelque chose de malsain, et ça aussi, tu le sentais. Mais ce n’était rien à côté de l’adrénaline, les frissons, la prise de risques. Oh non, vraiment rien.

« Que vois-tu en face de toi? »

Lui. Ça aurait été la réponse la plus cinglante, pour le faire sortir de ses gonds, mais tu ne voulais pas le décevoir une nouvelle fois.

« Un jeune homme très intriguant et intéressant. Enfin tu l’es forcément, si tu t’intéresses à moi… » ajouta-t-elle en lui adressant un petit clin d’œil.

Satisfaite, tu te remis à fumer ta cigarette avant de rapprocher un peu ton visage du sien, lui soufflant un peu de ta fumée dessus. Geste insupportable, mais tellement marrant… Tu te retins de rire avant de reculer un peu.

« Et c’est Kitty, au fait. Et moi, comment dois-je t’appeler ? »

Ce serait plus pratique de connaître son prénom, pour la suite de la discussion. Que dis-je… La suite du jeu.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Mer 9 Aoû - 12:33
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 54

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
« On parie ? »

Provocation minime aux conséquences non négligeables. Ils seraient donc deux à jouer, à tenter de dominer l'autre par la simple force de l'esprit. Heureusement pour elle Andrew n'était pas du tout du genre à affirmer sa force par les poings. Au contraire, il trouvait cela pathétique et ennuyan au possible.

« Et moi ? Le suis-je ? »

Du répondant, légèrement mordant. Que demander de plus pour une bonne partie ?

« Partiellement. »

Soyons franc, il manque toujours ce petit quelque chose qui le fera craquer. Pour le moment une attirance physique ne vaut absolument rien pour Andrew. C'est pour lui futile et ça ne mènera nulle part.

« Un jeune homme très intriguant et intéressant. Enfin tu l’es forcément, si tu t’intéresses à moi… »

Il nota le clin d'oeil mais n'eut pourtant aucune réaction, ou du moins physiquement parlant. Intérieurement il se reposait à nouveau une bonne rasade de questions jusqu'à recevoir avec grâce la fumée de sa cigarette en plein visage.

Un léger toussotement se fit entendre de sa part mais l'envie grandissait lentement, seulement ce n'était pas celle que tout le monde pense venant de lui.

« Et c’est Kitty, au fait. Et moi, comment dois-je t’appeler ? »

Il laissa filer un petit rire puis pencha la tête sur le côté avec son air joueur. Il était comme un gentil labrador prêt à mordre.

« Kitty? Comme c'est mignon. »

Il sourit pour la narguer. Elle allait peut-être avoir bien d'autres réactions que la provocation, cette fois-ci. Il cherchait cela, justement. Chaque chose devait être analysée, que ce soit ses mots, son attitude ou bien ses gestes et micro expressions.

Tout en prenant son temps avant de répondre calmement, dominant encore une fois la situation avec un calme olympien, il haussa ses épaules avec indifférence.

« Fait tes recherches... »

Il s'approcha encore un peu, pour être légèrement collé à elle puis posa son front contre le siens, murmurant ensuite quelques mot avec une voix tendre.

« Blueberry... Tu es la seule avec qui je suis moi-même. »

Il se recula de deux pas après ça, la regardant dans les yeux une énième fois. Cette fois il allait la pousser à réfléchir, lui reposant une dernière fois la même question.

« Que vois-tu? Observe au lieu de regarder, écoute au lieu d'entendre... Montre moi que tu sais réfléchir. Qui suis-je, que suis-je, selon toi? Prends ton temps. Ne me déçois plus. »

Et il attendit à nouveau. Cette fois il voulait plus que quelques mots. Il voulait une petite tirade prouvant qu'elle était capable elle aussi de voir à qui elle avait réellement affaire.

« On peut connaître quelqu'un sans savoir son prénom, Kitty. Que sais tu de moi? »
Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Aoû - 16:23
VP • Université - 1ière année
avatar
Messages : 119

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
VP • Université - 1ière année
Make me feel something...Nouveau grognement. Ses réponses t’irritent, t’agacent, t’insupportent. Tu essaies de te contenir, mais il te donne du fil à retordre, cela va sans dire. Même si tu dissimules très bien ce que tu penses, il le sent. Il y a cette connexion entre vous. Ce feeling indescriptible, presque inconcevable. Cela fait longtemps que tu n’as pas ressenti ça. Peut-être que cela ne t’est même jamais arrivé… Cette pensée te déstabilise, mais tu tiens bon. Tu n’es pas n’importe qui ; tu es Katherine Jones.

« Blueberry... Tu es la seule avec qui je suis moi-même.
- T’as pas autre chose comme pick-up line ? »

Ton front collé au sien, tu n’étais pas sereine. Oui, tu avais toujours aimé jouer et ne t’en lassais pas. Mais lui, il jouait d’une manière bien singulière. Presque malsaine, pour le coup. Dans les faits, rien de grave, mais en ce qui concernait ton intuition… Tu te promis de rester prudente même si tu comptais t’amuser un bon moment avec ce monsieur. Tu avais ignoré la remarque sur ton surnom, ainsi que sa demande d’entamer tes propres recherches. Tu n’avais pas que ça à faire, et tu comptais bien lui faire sentir. Le fait qu’il recule permit à ton cœur de se calmer un peu. Juste un peu. Il te fixait toujours droit dans les yeux…

« Que vois-tu? Observe au lieu de regarder, écoute au lieu d'entendre... Montre-moi que tu sais réfléchir. Qui suis-je, que suis-je, selon toi? Prends ton temps. Ne me déçois plus. »

Ce fut la goutte de trop dans le vase. Tu laissas sortir un peu ta frustration.

« J' ai pas que ça à faire, de jouer aux devinettes. Et puis j'te dois rien. Alors place tes espoirs en quelqu’un d’autre, tu veux ? »

Et puis il enchaina, ce qui en vérité, te mit hors de toi. Mais encore une fois, tu ne montrais pas tout ce que tu ressentais, tout ce que tu étais. Trop bien éduquée pour ça, voyons.

« Je sais ce que tu as bien voulu me dire. J’ai jamais fait attention à toi. J’me rends bien compte que tu dois être à l’université aussi, mais à part ça… J’sais à quoi tu ressembles, ouais. Je sais que toi, tu sais qui je suis. Peut-être même un peu trop. Je sais que t’es plutôt beau gosse. Je sais que je t’intéresse. Je sais que tu m’intéresses aussi, mais j’sais tout aussi bien que c’est un jeu dangereux, c’qu’on fait là. »

Tu repris ton souffle après cette tirade miniature, et pris une bouffée de nicotine. Insuffisant. Il te fallait autre chose. Plus. Davantage.

« T’aurais pas de l’alcool, par hasard ? N’importe quoi fera l’affaire. »

Certes, tu savais que c’était dangereux, et tu lui avais dit. Mais tu n’avais pas dit que tu étais prête à prendre des risques, et jusqu’à où tu pouvais aller…
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Aoû - 19:14
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 54

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
« Blueberry... Tu es la seule avec qui je suis moi-même.
- T’as pas autre chose comme pick-up line ? »

Le sourire qu'il émit n'était que par pur amusement. Toujours aussi mordante, Blueberry le laissa reculer sans bouger d'un poil. Cela ressemblait presque à une scène de théâtre, où chacun avait son rôle bien précis et que tout était coordonné.

« J' ai pas que ça à faire, de jouer aux devinettes. Et puis j'te dois rien. Alors place tes espoirs en quelqu’un d’autre, tu veux ? »

La balle était en perpétuel mouvement, passant d'un camp à l'autre sans jamais prendre le temps de faire une pause.

Andrew esquissa un semblant d'irritation à son tour. Elle ne repsectait pas les règles comme il l'aurait voulut et, pour quelqu'un adorant dominer la situation, il était normal qu'il perde de la contenance. Après tout, il était entrain de perdre doucement les reines.

« Je sais ce que tu as bien voulu me dire. J’ai jamais fait attention à toi. J’me rends bien compte que tu dois être à l’université aussi, mais à part ça… J’sais à quoi tu ressembles, ouais. Je sais que toi, tu sais qui je suis. Peut-être même un peu trop. Je sais que t’es plutôt beau gosse. Je sais que je t’intéresse. Je sais que tu m’intéresses aussi, mais j’sais tout aussi bien que c’est un jeu dangereux, c’qu’on fait là. »

Il l'écouta attentivement, comprenant à travers ses mots qu'elle n'allait pas lui faire le plaisir de jouer à son jeu. Ils allaient jouer à leur jeu. Il devait partager, chose impensable mais fortement intéressante.

« T’aurais pas de l’alcool, par hasard ? N’importe quoi fera l’affaire. »

Cette simple question le replongea dans la réalité avec un soupçon de lassitude. Il sortit son portable de sa poche et sembla taper un numéro, regardant ensuite Katherine dans les yeux.

Pendant ces quelques secondes, on pouvait voir son visage devenir légèrement triste, les traits s'emplifiant très légèrement puis finit par enfin appeler le numéro qu'il avait tapé. Il mit doucement son portable à l'oreille en l'attente d'une réponse puis, lorsque la personne décrocha, sa voix était totalement brisée.

« Brian..? Désolé de te déranger mais...» Il hocha négativement de la tête. « Non, ça va pas du tout... »

Il tourna un peu en rond, faisant les cent pas avec la tête baissée. Il semblait tellement impliqué dans son rôle, et surtout très à l'aise avec ce genre de choses. Peut-être était-ce troublant pour la spectatrice, ou peut-être était elle de la même trempe.

« Tu peux venir à l'Université..? Merci... »

Il soupira doucement, l'air soulagé puis s'arrêta, prenant un ton plus gêné.

« Tu peux prendre la bouteille qui est dans ma chambre avec toi..? Oui, celle-là. Je sais... Merci, à plus... »

Puis il raccrocha, souriant à Blueberry tout en regagnant sa motivation pour le jeu.

« Dans vingt minutes, ça ira? »

Il s'adossa à côté d'elle, la rambarde les séparant tout deux de la chute, puis la fixa.

« Je devrais t'apprendre à lire sur les autres. Tu verra, c'est amusant. »

Puis un rire lui échappa tout en remettant ses cheveux presque noir en arrière, fixant droit devant lui.

« Et tu aurais de quoi fumer pour moi? J'ai plus envie d'arrêter. »
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Aoû - 22:28
VP • Université - 1ière année
avatar
Messages : 119

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
VP • Université - 1ière année
That 'Kitty smile' that means 'You don't know me at all. You never will.'Il te plait. C’est indéniable. Tu es la seule à le savoir et tu ne dois pas vendre la mèche… ce serait prendre trop de risques – celui de souffrir, principalement, et jusqu’ici, tu peux dire que tu n’es pas trop maso. Pas trop. Tu essaies de tenir bon sous la pression du regard de ton interlocuteur : ne s’arrêtera-t-il donc jamais ? Tu en doutes.

Ceci dit, lorsqu’il saisit son portable et changea soudainement d’expression, tu ne puis t’empêcher d’afficher une mine étonnée. C’était quoi ça ? Pour le coup, tu étais toute chamboulée. Il menait ce petit jeu depuis le début, alors ce retournement de veste te paraissait plus qu’incongru. Tu écoutas attentivement sa conversation téléphonique en te demandant s’il jouait la comédie ou s’il était juste fou. Les deux options t’effrayaient. Tu te promis de déguerpir au moindre geste trop suspect.

Mais pour l’instant, c’était bien trop divertissant. En plus, quel qu’était son petit jeu, il avait apparemment trouvé le moyen d’avoir de l’alcool, et rien que pour ça, tu l’appréciais d’autant plus. La fin justifie les moyens…
Ou bien ?

« Dans vingt minutes, ça ira? »

Ne t’étant pas attendue à ce qu’il t’adresse si vite la parole, tu te contentes de hocher la tête en guise d’approbation et de lui adresser ton sourire habituel. C’est ton sourire en coin, celui qui te rend si irrésistible sans que tu t’en rendes compte. Tu te demandes si tu l’agaces. Tu te demande si tu lui plais. Tu te demandes ce que tu vous faites là.
Et à cet instant, la vie te parait bien faite. Juste comme ça.

« Je devrais t'apprendre à lire sur les autres. Tu verras, c'est amusant.
- C’est surtout amusant pour les weirdos comme toi, ouais… »

Ton sourire s’accentue. Il est désormais impossible de ne pas comprendre que tu prends tout le plaisir du monde à le taquiner. Tu te demandes s’il comprend… Sûrement. Et puis au pire, who cares ? Pour le moment, il vient de te demander si tu avais de quoi fumer. Normalement, tu aurais longuement hésité, mais tu te souviens de l’appel qu’il a passé devant toi et tu en es reconnaissante. Le quittant du regard quelques secondes, tu sors de ton paquet une cigarette et lui tends, plongeant ton regard dans le sien.

« Monsieur fournit l’alcool, mademoiselle les cigarettes… On va bien ensemble, tu ne trouves pas ? »

C’est à ton tour de laisser s’échapper un rire de tes lèvres. C’est très rare, mais il ne s’en doute pas… c’est triste. Soudain, tu te sens très loin de lui. Vous ne communiquez pas, en fait. Vous vous titillez, sans cesse, et peut-être en vain… A quoi ça rime, tout ce bordel ?
F*ck it.

Ça ne te ressemble pas, tout ça. On se calme et on reprend ses esprits, tu veux ? Sois moins sentimentale, tu as tout à y gagner.

« Il a intérêt à arriver rapidement ton gars, j’ai très soif. »

Voilà qui est mieux. Tu n’as aucune crédibilité, mais il n’a pas besoin de le savoir. Et puis, il pourra au moins admirer tes efforts, c’est la moindre des choses. A moins qu’il ne soit pas aussi bien éduqué que toi… ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Aoû - 23:16
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 54

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Son visage attentif, réceptif aux moindre de ses paroles l'amusait grandement. Seul ses petits mouvements, ses micro expressions en disaient sur elle. Peu importe si elles étaient peu nombreuses, cela lui suffisait car après tout il sait très bien comment apprécier la chose. A petite goutte, même si certaines semblaient être amère, d'autres prenaient un goût plus sucrée.

S'en suivit un simple hochement de tête face à son numéro du jour, rapidement rattrapé par son sourire en coin qu'il finit par apprécier.


« C’est surtout amusant pour les weirdos comme toi, ouais… »

Il la regarda avec un air d'abord neutre puis ses lèvres s'étirèrent en un sourire, finissant par hocher négativement la tête.
Elle est pas croyable, se disait-il.
Malgré tout elle continuait à lancer des pics, comme si de rien n'était. Elle devait vraiment être plus courageuse que ce qu'il avait cru jusqu'à maintenant... Mais ça lui plaisait.

« Effectivement... »

Suite à sa demande il la regarda sortir son paquet de cigarette, puis l'une d'entre elles alla vers sa direction. Vieux réflexe de la prendre directement entre le majeur et l'indexe, la portant à ses lèvres puis l'alluma avant de tirer dessus.

« Monsieur fournit l’alcool, mademoiselle les cigarettes… On va bien ensemble, tu ne trouves pas ? »

Son rire, encore jamais entendu jusqu'à maintenant résonna quelques secondes dans sa tête. Précieux. C'était la première chose qu'il pensa en l'écoutant.

Quelques secondes passèrent encore, l'impatience de Katherine se faisant ressentir par sa remarque mais là encore, l'attente était de rigueur.

Andrew resta silencieux jusqu'à l'arrivé de son cousin. Comment savait-il qu'il était là ? Sans doute par les bruits de pas dans la cage d'escalier. Son coeur ratta un battement. Brian allait vraiment venir sur le toit au lieu de l'attendre devant l'Université ? La réponse était évidente quand la porte s'ouvrit, dévoilant le grand blond avec un air totalement désabusé sur le visage.

Le fait qu'Andrew lui ai mentit sur son état était courant, mais le voir avec une fille sur le toit, ça par contre...

« Andrew... C'est qui elle..? Brian la pointa du doigt, prouvant sa gène par son manque de délicatesse.
- Katherine. Tu as la bouteille?
- Ouais je l'ai... Et... »

Le regard du blond loucha l'espace d'un instant sur la main de son cousin, puis sa vue se précisa et suivit la fumée virevoltante se dégageant de la cigarette.

« ... DEPUIS QUAND TU FUMES P*TAIN?!
- ... » Surprit par l'intonation de son interlocuteur, l'irlandais ne dit d'abord rien avant d'hausser ses épaules. « Depuis... Oh. Quelques minutes déjà. Le cancer est proche. »

La moue joueuse d'Andrew perdit légèrement de son éclat quand le plus âgé se dirigea droit vers lui, lui collant une bonne claque sur la joue qui résonna au loin, ce dernier exprimant sa rage comme il le pouvait.

Malgré tout ce qu'on pouvait croire rien d'autre ne suivit. Ni l'un ni l'autre n'avait bougé, se lançant juste tout deux un long regard froid en créant une atmosphère bien plus tendue qu'avant.

Ni l'un ni l'autre ne lâcha son vis-à-vis du regard. Andrew de son air mort, Brian de sa rage suivant la nouvelle.

Pour les deux cela sembla être une éternité, mais comme tout, cet instant prit fin soudainement, sans crier garde. Brian fit demi-tour, laissant le sac avec la bouteille près de la porte une fois l'avoir ouverte puis dit fortement avant de s'en aller.

« Katherine. Qui que tu sois saches qu'Andrew est un éternel gamin. Une preuve? Il dort toujours avec sa p'tite peluche renard qu'il a depuis tout p'tit. Je suis sur que si un jour tu met la main dessus il va pleurer. Bref. Bonne soirée à vous!~ »

Et la porte claqua.
Sans doute est-il épris d'une certaine honte ou d'un quelconque sentiment s'en approchant, mais il ne se tourna plus vers Katherine. Il se contenta de récupérer la bouteille sans un mot de plus, de peur sans doute de montrer son visage qui fut aux premiers abords choqué puis terriblement ennuyé de la tournure des événements.

Peut-être pensait-il écourter la soirée, ou la rendre plus dangereuse encore.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 1 Sep - 19:04
VP • Université - 1ière année
avatar
Messages : 119

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
VP • Université - 1ière année
I do what I think is right.Le temps passait et tu ne savais toujours pas comment cette histoire allait se terminer. Pour le moment, tu essayais surtout d’être patiente en attendant que l’alcool arrive. Cela faisait depuis quelques jours que tu n’en avais pas bu et tu étais clairement en manque, alors ce Brian avait intérêt à être à la hauteur de tes attentes… Bien que c’était impossible.
Seul A.M était à la hauteur de tes attentes.
Tu fus obligée de te retenir pour ne pas pouffer à cette pensée : c’était quoi ce genre de taquineries que tu te faisais à toi-même ?!

« Andrew... C'est qui elle… ?
- Katherine. Tu as la bouteille?
- Ouais je l'ai... Et... »

Tu te retenais pour ne pas remettre à sa place l’intrus. Il était à peine arrivé qu’il te saoulait déjà… Bon. Au moins, il avait l’alcool apparemment, c’était le principal. Tout de même, qu’est-ce qu’il avait à te pointer du doigt comme ça ? Franchement, tu ne comprenais pas qu’on puisse être aussi mal éduqué. Pour une raison qui t’échappait, entendre A.M prononcer ton prénom t’avait fait frissonner. Toi aussi, tu aurais bien voulu dire son prénom… Tu te fouettas intérieurement pour avoir pensé ça et te reconcentras sur la conversation.

« ... DEPUIS QUAND TU FUMES P*TAIN?! »

Mais c’était qui ce mec ? Son père ? Sa façon de s’incruster et de se mêler de ce qui ne le regardait pas t’agaçait au plus haut point. Tu te retenais pour A.M, mais au fond, tu n’avais qu’une envie, c’était d’empêcher ce mec de pouvoir ouvrir sa gueule encore une fois. La répartie de ton ami te fit rire, mais tout comme lui, tu te calmas lorsque l’autre le claqua. C’est quoi ce bordel, sérieux ?

La suite des événements t’enchanta encore moins. Les deux gars ne s’adressèrent plus du tout la parole et laissèrent la place au silence. Ugh. Tu détestais ça… Déjà que de base, la scène n’était pas joyeuse, pour le coup ils ne pouvaient pas faire pire. Finalement, l’autre tourna les talons et laissa le sac ainsi que l’alcool devant la porte du toit avant de prendre une dernière fois la parole.

« Katherine. Qui que tu sois saches qu'Andrew est un éternel gamin. Une preuve? Il dort toujours avec sa p'tite peluche renard qu'il a depuis tout p'tit. Je suis sûr que si un jour tu mets la main dessus il va pleurer. Bref. Bonne soirée à vous!~ »

C’en était trop pour ton esprit de justicière. Tu te mis à courir en la direction de l’intrus, mais tu n’avais pas fait deux pas que la porte avait déjà claqué et qu’il était parti. L’idée de le poursuivre ne t’échappa pas (contrairement à lui…), mais tu te ravisas rapidement. Ce mec ne méritait aucunement que tu te fatigues pour lui. Tu avais d’autres chats à fouetter. Quoi qu’il en soit, ton attention se reporta sur A.M… ou devrais-tu dire Andrew. Au moins, ce con t’aura au moins appris son nom… Tu souris à cette pensée et te rapprochas dangereusement du brun, ton sourire en coin aux lèvres.

« C’est trop cool une peluche renard. L’animal te correspond hyper bien. Ça tombe bien, j’ai toujours rêvé d’en avoir un vrai… » finissais-tu sur un clin d’œil.

Puis tu te remis en direction de la rambarde après avoir repassé une clope à ton ami. C’était pas grand-chose, mais c’était ta façon de lui dire de ne pas s’inquiéter, que tout allait bien. Une fois réinstallée sur la rambarde du toit, tu décidas de l’interpeller.

« Bon, tu viens ? On a une bouteille à boire, il me semble… »

Tu espérais lui avoir insufflé un peu de bonne humeur. Tu ne voudrais pas qu’il se braque pour toute la soirée, maintenant…

« Oh et, enchantée Andrew. Parce que oui, maintenant je connais ton prénom… Donc tu me feras le plaisir de noter que quand je veux quelque chose, je finis toujours par l’obtenir. »

Encore ce sourire en coin narquois. Décidément, tu étais motivée, ce soir. Il avait intérêt à l’être aussi.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Sep - 18:34
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 54

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Les événements s'étaient enchaînés rapidement, peut-être trop ou bien pas assez. Tout ce qui est sûr est que désormais elle possède une information supplémentaire à son sujet, voir quelques autres mais plus futiles pour le moment.

Le temps que les choses se fassent, que l'irlandais retourne doucement dans la réalité il se rendit compte que Blueberry était relativement proche de lui, et sa voix retentit une nouvelle fois dans ses oreilles.

« C’est trop cool une peluche renard. L’animal te correspond hyper bien. Ça tombe bien, j’ai toujours rêvé d’en avoir un vrai… »

Et s'en suivit le clin d'œil devenu déjà habituel, mais pas anodin. Il le garda en tête comme tout le reste de la soirée.

Les insinuations et la manière dont elle l'avait prit l'avait, contre toute attente, étonné. Cette fois-ci elle semblait prendre un peu soins de lui, à sa manière du moins. Sans contact, juste des mots. Rien de mieux pour un homme comme lui, même si la possession est encore incertaine et floue il était ravit d'apprendre qu'elle continuait leur jeu.

Le retour à la rambarde signifiait la fin de l'instant d'avant. Comme s'il n'avait pas existé. Elle coupait délibérément les pensées du jeune homme pour les remplacer par leur jeu. C'était à la fois touchant et amusant.

« Bon, tu viens ? On a une bouteille à boire, il me semble… »

Comme tiré par des fils il la suivit, le sac à la main sans prononcer le moindre mot, savourant le tabac qui revenait noircir ses poumons. Il ferma ses yeux en s'adossant, l'écoutant toujours avec autant d'attention.

« Oh et, enchantée Andrew. Parce que oui, maintenant je connais ton prénom… Donc tu me feras le plaisir de noter que quand je veux quelque chose, je finis toujours par l’obtenir. »

Un sourire revint s'installer et étirer ses commissures.

« Enchanté, Katherine. Je garderais cela dans un coin de ma tête, promis. Et maintenant, pour te prouver à quel point tes désirs sont des ordres... » Il releva le sac, l'ouvrit et sortit une bouteille de whisky aux couleur ambrée. « Du whisky, un Cardhu de douze ans d'âge. J'espère que tu ne sera pas déçu, Blueberry. »

Il se redressa, se déplaça lentement pour être face à elle. Une légère distance les séparent mais il reste confiant et droit. Il s'assied à même le sol, pour une fois, et ouvrit la bouteille avant d'humer son parfum. Sucré mais fort. Un sourire en coin apparu lorsqu'il nota la ressemble avec Kitty.

Mais pourtant, derrière tout ça se tramait légèrement quelque chose. Après tout il aurait pu jouer jusqu'au bout et lui demander quelque chose en retour mais... Tout ce qui lui importait était face à lui. Les informations allaient sans doute pleuvoir après quelques minutes, mais des deux côtés cette fois.

Ça devenait risqué et, en vue de son amour du risque, il n'allait pas faire machine arrière. Il allait cette fois foncer tête baissée et réfléchir ensuite. Allez savoir si c'est une bonne idée ou non. En tout cas, les dossiers allaient sans doute jaillir.

Il lui tendit alors la bouteille ouverte comme s'il s'agissait d'une vulgaire bière, reprenant son air neutre habituel comme s'il ne l'avait jamais quitté.

« A toi l'honneur, Blueberry. »
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Oct - 12:51
VP • Université - 1ière année
avatar
Messages : 119

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
VP • Université - 1ière année
Take a risk, Psychopath...Le temps passe, la fin approche, et pourtant, tu ne veux toujours pas t’en aller. C’est rare que tu t’attaches comme ça aux moments éphémères, mais présentement, tu ne peux pas t’en empêcher. Ca te hante, ça te prend la tête. Tu voudrais mourir pour ne pas ressentir ça, tellement tu en souffres. Heureusement pour Andrew et toi, tu sais bien le cacher, tu l’as appris il y a longtemps.

Comme le plus loyal des amis, il t’avait suivie avec le sac contenant la bouteille, manifestant une approbation certaines. Tu espérais avoir réussi à lui faire oublier l’incident d’il y a quelques instants, qui n’avait mine de rien, pas réussi à pourrir l’ambiance. Rien ne pourrait atteindre cet objectif. Tu appréciais la compagnie d’Andrew, quel type de personne aurais-tu été si tu t’étais laissée toucher par les “révélations” de l’autre c*n ?

Enfin, ton nouvel ami s’était adossé à la rambarde à tes côtés, ce qui t’avait fait sourire. Lui aussi te gratifia d’un sourire, après tes derniers propos. Le voir réagir à tes paroles te faisaient le plus grand plaisir.

« Enchanté, Katherine. Je garderais cela dans un coin de ma tête, promis. Et maintenant, pour te prouver à quel point tes désirs sont des ordres… » annonça-t-il tout en sortant la bouteille si convoitée du sac. « Du whisky, un Cardhu de douze ans d'âge. J'espère que tu ne sera pas déçu, Blueberry. »

De tes lèvres se dégage un “Wow” presque inaudible, mais assez visible pour qu’Andrew le remarque. Tu n’y crois pas tes yeux. C’est presque un crime, pour toi, de boire un tel Whisky ! Le brun s’asseoit sur le sol et tu ne tardes pas à le rejoindre. Pour et avec lui, tu es quasiment prête à tout. C’est comme ça, tu n’arrives pas à l’expliquer. Andrew ouvre la bouteille comme si de rien n’était et te la tend.

« A toi l'honneur, Blueberry.
- Très bien. Je prends le risque de t’écouter, Psychopath. » répondis-tu en tirant la langue.


Sans te faire prier davantage, tu saisis cette bouteille d’une main ferme et en bois une bonne gorgée, toujours comme si de rien n’était. Par sécurité, tu reposes immédiatement la bouteille par terre alors que tu es contrainte de tousser un peu : tu as trop bu d’un coup, et surtout trop vite… Par contre, cet alcool est extrêmement bon, et tu ne t’avoues pas vaincue aussi facilement.
Ta toux passée, tu tends, à ton tour, la bouteille à ton ami.

A toi, Andrew! Ne me déçois pas, tu veux?proposas-tu en lui glissant un clin d’oeil.

Mais ce n’était pas assez. Katherine Jones n’en a jamais assez. Pour pimenter les choses, tu décides de te rapprocher encore plus de lui, défaisant tes jambes en tailleur, les dépliant de part et d’autre de ton ami, lui toujours assis en tailleur. Vous êtes proches, et ça te plait.

Ca ne te dérange pas, j’espère…commences-tu en le gratifiant de ton sourire narquois, alors que ton visage se rapproche dangereusement du sien.Tu m’excuseras pour l’haleine, de toute façon tu ne vas pas tarder à avoir la même… We’re like the perfect team, don’t you think?

Ton coeur palpite et le danger est imminent.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Oct - 15:42
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 54

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Une expression de surprise, le léger son sortant de ses lèvres et ce regard si particulier. Blueberry sembla ravie, cela ne faisait aucun doute. Le fait qu'elle le rejoigne si rapidement ne fit que confirmer ses pensées
Et pendant qu'il la tentait en lui tendant la bouteille, cette dernière ne le décevait aucunement, bien au contraire.

« Très bien. Je prends le risque de t’écouter, Psychopath. »

Cette remarque le fit légèrement tiquer, mais pas méchamment. C'était courant pour lui de se faire appeler ainsi, pourtant dans sa bouche ce mot ne prenait pas la forme d'une insulte, cela sonnait presque comme un compliment, ou une taquinerie.

Il la regarda boire, surprit d'une telle descente surtout avec un alcool pareil mais ne dit rien, se contentant juste de la fixer. La légère toux suivant la bonne gorgée  ne l'étonna guère, c'est plutôt le contraire qui l'aurait fait réagir.

Désormais c'était à lui de boire. Un jeu, un partage dangereux qui allait finir de manière imprévisible. Les possibilités étaient multiples mais en cet instant il arrêta tout bonnement de réfléchir. Le mieux, c'était juste de vivre et de profiter.

“A toi, Andrew! Ne me déçois pas, tu veux?”

Le clin d'œil de cette fille lui était aussi propre que ses sourires en coin. C'est sa marque de fabrique, après tout, comme lui doit avoir la sienne.

« Ne me sous-estime pas, Blueberry. Jamais. »

Le temps de boire sa gorgée, les yeux clos, il ne remarqua pas le rapprochement soudain de Kitty, juste la sensation que quelque chose l'avait touché. Lorsqu'il les rouvrit, leur proximité lui fit écarquiller les yeux,  dans une surprise vite remplacé par un sourire plus charmeur, il l'écouta avec plaisance.

“Ca ne te dérange pas, j’espère…”

Il avala enfin la gorgée présente dans sa bouche, prenant juste le temps de reprendre pied dans cet élément. Tout lui était inconnu, et étant en manque de repère il se démena en se laissant aller. Au final, personne ne savait jamais s'il était naturel ou faux.

“Tu m’excuseras pour l’haleine, de toute façon tu ne vas pas tarder à avoir la même… We’re like the perfect team, don’t you think?”

Il laissa entendre un léger rire. The perfect team. Il ne dit rien sur le coup, tendant juste la bouteille une nouvelle fois.

Il prit son temps, fixa le visage si près du siens et finit par coller son front au siens, dans un geste qu'il qualifierait lui-même de purement affectif.

« Of course we are. We're unstoppable and limitless. »

Il s'éloigna ensuite doucement, penchant légèrement la tête sur le côté comme à son habitude. Il voyait en elle la personne dont il avait besoin, non pas en tant qu'ami provisoire mais en tant que présence indispensable. Elle devait être en mesure de le comprendre, peu importe quand ou comment.

« Are you afraid of me? »

Une légère provocation dans sa voix, voulant encore jouer un peu et tenter de la voir sous un autre jour. Il n'allait très certainement pas être déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Université :: 2e Étage :: Toit-