Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

You.Me.Dance.Now. [PV Sasha]

 :: Pensionnat & espace Clubs :: RDC :: Cuisine Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 1 Aoû - 21:44
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 58

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Bored. Bored. Bored. Today I'm bored.
Ces pensées l'avaient accompagnée toute la journée. Entre les cours de maths et de science qu'il trouvait barbant de part leur lenteur et surtout de l'incompréhension totale de ses "camarades". Ils les trouvait idiots de ne pas comprendre la logique. Certes, certains excellaient tout autant que lui mais... Ils étaient ennuyeux à en mourir. Pas un pour rattraper l'autre en ce qui concerne l'amusement.

Il pourrait se la jouer en mode tyran et rabaisser les autres en les traitants d'idiots mais il ne fit rien. Ce n'était pas amusant et cela serait bien trop ringard pour un homme comme lui. Et c'est bien connu, les insultes gratuites sont juste là pour être utilisées par les idiots de première. Andrew fait plus partit de ceux qui veulent jouer, qui ferait ça à quelqu'un qui a du répondant mais qui userait plus de son intelligence pour lui répondre que de se rabaisser à insulter stupidement. Seulement, cette personne n'était pas encore apparue dans sa vie.

Lorsque la sonnerie retentit, il se leva et rangea rapidement ses cours. Bien qu'il était une sorte d'élève modèle cela ne l'empêchait pas de faire autre chose en cour que d'écouter les explications répétitives du prof. Aujourd'hui il s'était mit à écrire les paroles de quelques chansons et avait même dessiner quelques "trucs" - n'ayant pas de don dans tout les domaines,malheureusement - autour du texte. La mieux décorée et la mieux soignée de toute ? "I want to break free", de Queen.

A peine fut-il sortit de la salle qu'il mit ses écouteur et lança une chanson, chantonnant à voix basse "Don't stop me now".

Sa journée ne pouvait pas être mieux.
Quoique..?

Sans gêne, il se fraya un chemin entre la populace de l'Université pour ne pas être dans les dernier. Monsieur Moran tient à son repas, et, comme beaucoup, il est plus susceptible le ventre vide alors il fallait qu'il se défende un minimum.

Ni une ni deux, il sortir une enceinte de son sac, l'alluma et connecta son portable, faisant partager à tout le monde la fin de sa chanson alors qu'il venait de poser son assiette sur son plateau. Aujourd'hui il aurait donc droit à un plat typiquement français : Du boeuf bourguignon, ce qui lui allait très bien.

Le plateau en main, la musique changeant brusquement pour I want to break free, il se mit à légèrement virevolter. Son partenaire de danse étant plus encombrant qu'autre chose il le posa sur une table au hasard, en face d'un homme aux yeux verts. Sans plus attendre il saisit ce même homme par le bras, le força à se lever et dansa avec lui d'abord en faisant une sorte de valse jusqu'à l'arrivée des paroles. Déjà rien que le fait qu'il se mette à chanter semblait en perturber plus d'un, il se mit à improviser sans se soucier des autres, comme s'il était seul au monde - enfin s'il ne fixait pas de temps en temps son "partenaire", surtout au moment où, chantant toujours avec, il disait :

- "I've fallen in love
I've fallen in love for the first time
".

Les rumeurs allaient sans doute affluer mais peu importe. Il s'amusait et arborait pour une fois un véritable sourire. D'ailleurs, il semblait suivre une certaine chorégraphie, sans doute inventée par ses soins durant ses moments d'ennui à l'appartement, mais ça, personne ne pouvait vraiment le savoir.

Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Aoû - 23:08
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 44

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
You.Me.Dance.Now.Je n’ai pas pu m’en empêcher.
J’étais absolument mort de rire. Littéralement. Décidément je n’allais pas m’ennuyer dans cette université, ça, j’en étais certain.

Bon. Hors contexte on peut tout de même se demander ce qui me fait autant marrer. Le truc, c’est que j’étais assis tranquille dans la cafétéria, j’avais particulièrement faim. J’avais eu du mal à me concentrer lors des dernières minutes du cours parce que je ne faisais qu’entendre mon ventre me crier des bêtises, notamment qu’il avait tout particulièrement faim et lorsque le cours fut enfin terminé, je me suis légèrement pressé afin d’acquérir quelque chose afin de satisfaire mon ventre affamé. Je m’étais rapidement pris un plat, ce que je mangeais m’importait peu actuellement. Je m’étais installé seul à une table, mon sac à côté de moi, mon plat en face. Ce qui a de plus normal. Je pris la peine de sortir l’un de mes bouquins, question d’avancer un peu mes lectures pour le prochain cours quoi.

Et c’est là qu’il est arrivé. Ce monsieur que je connais aucunement, que je n’avais jamais vu auparavant. Peu importe, ça me dérangeait pas du tout en fait. Il s’est installé en face de moi, tout en chantonnant. Ça me dérange pas ça non plus. Bon. C’est un peu embêtant parce qu’il venait de sortir son enceinte, faisant en sorte que je ne pouvais plus vraiment lire. Bon peu importe. Ce n’est pas comme si j’étais en retard. Bref. La côté positif de l’arrivé de ce monsieur, c’est que sa musique est plutôt bonne. Qui ne peut pas aimer Queen ? J’adore Queen. C’est ma mère qui m’a initié depuis que je suis jeune. Je suis tellement triste que Freddy soit décédé, j’aurais probablement été les voir en concert sinon. Ok. Je sais quand même qu’Adam Lambert fait une tournée avec les musiciens, mais ce n’est quand même pas la même chose. Ce ne sera jamais exactement pareil.

J’essayais de me contrôler et de ne pas chanter trop fort les dernières notes de « Don’t stop me now » mais quand c’est « I want to break free » ça devient plus difficile. En fait, avant que j’ai eu le temps d’apprécier les premières notes de la chanson le monsieur en face de moi me pris par le bras, me força à danser avec lui.

Et là, c’est absolument impossible, je n’arrivais même pas à chanter tant que j’étais hilare devant cette situation. Il est certain que pleins de gens qui nous entouraient devaient être en mode WTF, sinon ils doivent filmé, mais je dois avouer que ce monsieur-là était absolument tordant. J’avais beaucoup de mal à le prendre au sérieux lorsqu’il me chantonna certaines paroles de la chanson. Tout ce que je réussi à faire, c’est de poursuivre la chanson, continuant de chanter, juste parce que. Et en ce qui concernait la chorégraphie, je laissais tout le loisir au petit monsieur en face de moi de mener le bal.

C’était d’autant plus marrant parce que cela me faisait penser à un épisode de Supernatural où Dean, enfin, plutôt l’acteur l’incarnant avait beaucoup trop de plaisir à bouger au rythme de la fameuse chanson [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

On devait juste avoir vraiment l’air de deux idiots dans cette situation. Mais ce n’était tellement pas grave, parce que c’était un jeu. On le savait tous les deux que s’en était un. Et du coup, c’est beaucoup plus amusant d’y jouer que seulement le regarder et de refuser d’y jouer.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Ven 18 Aoû - 10:15
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 58

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Son partenaire de dance semblait prendre autant de plaisir que lui à se mouvoir ainsi devant tout le réfectoire. Il était définitivement tombé sur la bonne personne pour le divertir un peu et cela allait sans aucun doute avoir un bel impact dans sa vie.

Malheureusement, toute les bonnes choses ayant une fin la musique finit par s'arrêter, laissant les deux danseurs dans un silence.

Andrew regarda l'homme face à lui, remarquant seulement maintenant sa taille plutôt impressionnante par rapport à son mètre soixante-dix puis se mit à rire, d'abord silencieusement avant de partir dans un léger fou rire.

« Toi je crois que je viendrais te voir plus souvent! »

Sa notion d'attache émotionnelle était bien différente de celle décrite par les autres. Elle n'était pas dictée par un sentiment d'amitié ou par de quelconques émotions vécues avec la personne en question. Pour lui il s'agissait d'un sentiment de possessivité entremêlé par l'amusement que lui donne cette personne.

Pour lui, impossible de dire s'il est proche ou non d'une personne. Il répondra juste "avec lui je m'amuse" ou "ce mec est ennuyant". Peut-être qu'il voyait trop les autres comme des jouets? Peu lui importe, n'étant pas doué de sens moral ou d'empathie, il ne se préoccupe guère de ce que vont penser les autres de sa manière d'agir et de penser.

Alors que maintenant que tout est finit, il se reposa comme si de rien n'était, face à son plateau et commença à manger. Après tout, me réfectoire, en plus d'être une bonne piste de dance, servait bel et bien à se nourrir.

En passant il se permit de fixer un peu plus le géant. Son style, sa manière d'agir et en vue de son sourire semblaient lui rapporter que cet homme n'avait définitivement pas l'air d'avoir peur du ridicule. Pas que ses vêtements soient laid ou ridicule, juste que sa différence était visible par tous. Et mine de rien, ça agaçait légèrement Andrew qui préfère secrètement utiliser ses connaissances pour en savoir davantage sur les gens que ce qu'ils veulent bien montrer, alors que lui se dévoile sans porter attention au publique.

Après quelques réflexions il décida de sortir un bout de papier de sa poche, le genre de papier parfaitement découpé en rectangle, puis y nota son numéro. Une belle carte de visite, prédestinée à ce genre d'occasion qu'il avait préparé en cas de besoin.

Doucement, il fit glisser l'objet sur la table en direction de son plateau avec un sourire.

« Tiens, si jamais tu veux remettre ça. »

Tout cela avec un léger air charmeur, mimant un léger flirt ridicule avec lui juste pour jouer un peu plus longtemps. Il n'allait jamais égaler son autre jouet mais celui-ci pouvait être un simple divertissement occasionnel, ou du moins c'est ce qu'il prévoyait pour le moment comme projet le concernant.

HRP: Désolé du temps d'attente..! Et en passant, il est cool ton nouvel avatar ! **
Revenir en haut Aller en bas
Lun 21 Aoû - 3:33
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 44

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
You.Me.Dance.Now.Ce mec décidément. Wow. Je viens d’avoir la meilleure heure de dîner ever depuis un méchant moment déjà. Je ne me souviens pas la dernière fois que je fus aussi hilaire pendant une heure de repas. Ou tout simplement alors que j’étais à l’école. Ça devait remonter à l’école primaire ou presque. C’est clair. Ce mec. Il est génial. C’est mon ami. Qu’il le veuille ou non, il va l’être. Bon. Ok. Je ne vais quand même pas le forcer… Trop fort… Mais quand même.

Je venais d’avoir tellement de plaisir. J’aurais continué volontiers. Ça aurait été encore plus génial si d’autres personnes avaient bien voulu embarquer dans notre délire. Mais bon. Les étudiants en général sont tellement coincés et en plus de ça… Ce sont des japonais. Sans vouloir porter de préjugés, mais je pouvais quand même dire que les japonais c’était des gens que se veuillent assez discrets. Brrrreeeeef. Ce mec n’est clairement pas japonais. Son teint et ses yeux pouvaient très bien me le dire.

En même temps, il était clair qu’il ne me détestait pas la face, après tout, après que notre douce chanson fut terminée et qu’on se soit rassit, il m’avait quand même donné une mini carte d’affaire. C’est cool ça. Je ne suis pas aussi professionnel que lui, pas du tout même. Je pris rapidement mon sac, afin d’y sortir un crayon et un bout de papier tout déchiré sur lequel j’inscrivis rapidement mon numéro de portable ainsi que mon nom, juste au cas.

- Voilà, comme ça, si tu t’ennuies également, ça me fera tout autant plaisir, j’aime bien danser de la sorte, dis-je tout sourire. J’aimais bien que le monsieur se voulait séducteur un peu et tout, mais sérieusement, ça ne me faisait aucunement effet. Je veux dire…. Naaaah. Juste non. Ça paraît bien que ce fût pour aller avec le rôle qu’il s’était donné. Je veux dire, quand tu me chantes comme quoi tu es tombé en amour pour la première fois et que tu me fais un sourire charmeur 1 + 1 = 2.

Je rangeai mes effets rapidement dans mon sac et je me remis à manger avec appétit. Si j’avais faim tout à l’heure, notre séance de danse m’avait affamé. Peut-être parce que ça m’avait beaucoup trop amusé. Bon. OK. Je dois vraiment en revenir. C’était cool, mais bon, voilà, il faut que je me calme un peu. Mon estomac le fit, il me rappela que dans la vie il faut manger, ce que je recommençai avec un certain plaisir. Je mâchais en regardant le monsieur… Je regardai sa carte… Oh. Andrew. Ouais je regardais monsieur Andrew, puis je lançai une fois le tout avalé, un peu plus « sérieux », dans la mesure où je peux l’être :

- Décidément… Andrew… Je peux t’appeler comme ça, ça te convient ? Parce que sinon tu me le dis et je t’appelle comme tu veux…. Bref, ce que je veux dire c’est que tu devais vraiment trouver tes cours ennuyants à souhait pour vouloir danser avec un inconnu ici… Tu étudies quoi pour que ce soit aussi moche que ça ?

J’essayais de ne pas me faire d’idée, je ne voulais pas essayer de deviner dans quel programme il étudait. Il y avait vraiment beaucoup trop de choix pour que je sois en mesure de deviner. En plus, me connaissant, je serais bon pour miser sur un truc comme genre la physique alors qu’il pourrait étudier genre en art, qui serait totalement à l’opposé. En tout cas, il ne devait pas être dans des cours de chant, il n’était pas assez doué, désolé Drew. Oui. Je l’appelais déjà par un surnom. Après tout, on est dans ma tête…. Non ?  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Aoû - 19:25
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 58

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Aucune réaction face au numéro de charme de l'irlandais, qui fut limite un peu déçu mais finit par s'en remettre bien plus vite que prévu face au bout de papier tendu en retour du siens, faisant sonner une mini cloche de la victoire dans sa tête.

- Voilà, comme ça, si tu t’ennuies également, ça me fera tout autant plaisir, j’aime bien danser de la sorte.

Andrew aurait aimé le prévenir que cela pouvait se produire à deux heures de l'après-midi comme du matin mais préféra garder le silence car, après tout, il n'avait pas à lui gâcher l'effet de surprise.

Il rangea rapidement le numéro du dénommé Sasha dans la poche de son costume, débutant à son tour le repas tant réclamer par son estomac. Contrairement à son partenaire de danse il prenait bien plus son temps, jetant parfois des regards à ce même homme quelques fois.

- Décidément… Andrew… Je peux t’appeler comme ça, ça te convient ? Parce que sinon tu me le dis et je t’appelle comme tu veux…. Bref, ce que je veux dire c’est que tu devais vraiment trouver tes cours ennuyants à souhait pour vouloir danser avec un inconnu ici… Tu étudies quoi pour que ce soit aussi moche que ça ?

Sur le coup il se stoppa légèrement, relevant la tête puis sourit. Il prit un petit temps de légère réflexion avant de répondre, l'air un peu moins amusé qu'avant.

« Je suis en science avec comme spécialité maths appliqué, mais ce qui est ennuyant c'est d'attendre les autres... »

Il joua quelques temps avec sa fourchette. Comme il l'avait dit Sasha devait sans doute le prendre comme un mec se croyant supérieur mais le but de ses mots étaient juste d'expliquer réellement l'ennuie qu'il avait en suivant ces cours habituels dans ces matières. Pour une fois qu'il ne cherchait pas à impressionner mais juste à être... Normal? Peut-être que ça allait échouer mais ce n'était pas bien important pour lui. Maintenant qu'il a son numéro et son prénom, il pouvait tout de même le garder en réserve.

« Et toi, qu'est-ce que tu étudies? »

Il il lui adressa un sourire se voulant être sympathique, allez savoir si oui ou non cela était bien réalisé. Après tout, pourquoi pas en apprendre plus sur lui pour voir s'il allait être utile ou non.

Pendant que le repas continuait, Andrew ne posa plus vraiment ses yeux sur le géant aussi fanatique que lui de Queen. A vrais dire, il se sentait étrange en tentant de réellement sympathiser avec quelqu'un. C'était... Une première pour lui. Les expériences se font, à lui de voir si la conclusion lui plaira ou non. En attendant il entrevoyait quelques hypothèses pouvant mener à un résultat concluant, surtout s'il pouvait être une sorte de confident au final. Parce que si il y a bien une chose que personne ne sait sur lui, c'est qu'il n'est pas uniquement dénué de sens moral mais à aussi certaines tendances à se trouver au fond du gouffre sans que personne ne le remarque. La joie d'être trop compliqué, sans doute, et de se compliquer la vie derrière sans se contenter des plaisirs simples qui lui sont quotidiennement offert.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 6 Sep - 4:37
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 44

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
You.Me.Dance.Now.Je ne sais pas si j’ai dit quelque chose de mal, je n’étais pas tout à fait certain. Je crois qu’il était plus sérieux. Ouais, il avait perdu ce sourire amusé qu’il avait aux lèvres depuis notre danse sensuelle (veuillez prononcer ce mot avec un accent hispanophone, s’il vous plaît). C’est quelque peu triste. Allons Andrew ne soit pas déjà aussi sérieux, je m’amusais moi! Enfin, je m’amuse pratiquement tout le temps, ce n’est pas du tout ça le problème.

D’un autre côté, c’est certain que ce mec doit s’ennuyer, vous avez entendu son domaine d’étude ?  C’est complètement moche ça! Enfin! Je ne serais jamais capable d’étudier ne math appliqué. Je ne suis même pas certain de savoir ce que ça mange en hiver. Et je ne veux pas non plus passer pour un idiot… Même si c’est ce que doit penser déjà la moitié de la cantine, je dis ça comme ça. Bref. Les sciences, ce n’est pas mon truc. Bon je sais quand même expliquer des choses de bases quand même. Et je sais surtout faire des volcans avec des mentos et du coca-cola. J’ai quand même un peu de culture scientifique, il faut tout de même me l’accorder. Je sais des choses basiques que je peux apprendre à des enfants de moins de douze ans et c’est amplement suffisant pour moi. Je n’ai pas besoin d’en savoir davantage. Même chose avec les maths. Je n’ai pas besoin d’en savoir trop. Savoir la base c’est assez pour moi. Les cos et les sin, très peu pour moi et le reste encore moins.

Ce que j’adore par contre ce sont des matières comme le japonais, les arts plastiques ou encore l’histoire et la géographie. J’aimerais bien leur montrer des notions d’anglais, mais je ne sais pas si ce serait trop leur demander. Il faudrait que je voie. Mais je crois qu’ils pourraient trouver ça vraiment cool, même s’ils ne comprendraient pas grand-chose. Enfin, bref. Je m’égare… Comme d’habitude.

Ce que j’essaie de penser, c’est qu’en même temps, je le comprends. Ce n’est pas toujours évident. Moi-même il m’arrive parfois de comprendre rapidement des notions que d’autres ont plus de difficulté. Je reste généralement patient, gribouillant dans mon cahier de notes plutôt d’écouter les explications des enseignants qui répètent la même chose pour la troisième fois. Mais ne même temps, ce n’est pas tout le monde qui a cette capacité à comprendre et certaines notions sont plus floues que d’autres.

Je fis un petit sourire en coin, qui se voulait vaguement réconfortant, même si en réalité, il n’y a pas de solution miracle pour monsieur Andrew. Mise à part peut-être de ne pas aller aux cours. Mais ça, c’est un peu idiot comme solution.

- Oh. Oui, je comprends, ça m’arrive quelques fois. J’en profite toujours pour gribouiller tout en écoutant d’une oreille plus ou moins attentive l’enseignant répéter ses infos. Malheureusement, il n’y a pas vraiment de solution miracle… Il faut s’armer de patience.

Il semblerait que Freddy m’ait donné assez d’intelligence afin de donner des propos sages tel un Merlin ou ce dude vraiment étrange qui passe dans certaines séries, genre qui donne des énigmes, je ne connais pas vraiment mais c’est un truc français… peu importe. Après une bouchée, je pris le temps de lui répondre, à savoir quelle matière j’étudiais. J’avais envie de lui dire :« devine » juste pour l’embêter, mais les possibilités sont tellement nombreuses, que je trouve que ce serait un peu ridicule de lui demander une telle chose. En même temps, ça me donnerait un indice sur le genre de personne qu’il pense que je suis. Mais finalement, je laissais tomber.

- J’étudie en enseignement, plus particulièrement au niveau primaire. Parce que j’aime bien les enfants, les enfants sont trop mignons et trop naïfs, c’est mignon quoi!

Je souris doucement, quelque peu rêveur. Je rêvais du jour où j’aurais ma petite famille où j’irais courir tout partout comme un gamin avec mes tous petits. Faire les gros méchants dévoreurs d’enfants. Et pouvoir les voir rire, jouer, courir. Aaahh… J’ai presque hâte… Mes pensées me firent même échappé ce que je tenais avec mes ustensiles. Oupsi. Je me réveillais donc de mon petit rêve éveillé.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Sep - 20:09
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 58

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha semblait concevoir ses paroles comme étant autre chose que de la vantardise. Tant mieux pour l'irlandais qui n'avait, pour une fois, aucune envie de la sorte même si, avouons le, il pourrait très bien retourner sa veste d'une seconde à l'autre par pure envie soudaine.

- Oh. Oui, je comprends, ça m’arrive quelques fois. J’en profite toujours pour gribouiller tout en écoutant d’une oreille plus ou moins attentive l’enseignant répéter ses infos. Malheureusement, il n’y a pas vraiment de solution miracle… Il faut s’armer de patience.

Andrew haussa ses épaules. C'était exactement ce qu'il avait fait mais sans y trouver une véritable occupation. Enfin, c'est ça d'être un piètre dessinateur qui n'y prend aucun réel plaisir. C'est juste chronophage de son point de vue.

Il nota la franchise de son interlocuteur et surtout le fait qu'il semble être quelqu'un avec une bonne éducation. Ses paroles n'étaient pas du même type que celles qu'il parvenait parfois à entendre dans les couloirs. Un vocabulaire surveillé sans être trop chaste non plus.

- J’étudie en enseignement, plus particulièrement au niveau primaire. Parce que j’aime bien les enfants, les enfants sont trop mignons et trop naïfs, c’est mignon quoi!

Le sourire du géant sembla se fondre dans ses propres paroles. Le côté mignon, ourson en peluche géant sans doute, lui arracha un léger rire. Pas qu'il trouvait ça pathétique mais ses ambitions semblaient banales après tout. Ses motivations lui faisaient penser à un côté "mère poule", mais lui donnaient aussi une bonne idée de son caractère. Patient, dévoué, facilement attendrit et rêveur.

Une personnalité qui sera sans doute intéressante à tester à l'avenir, par des moyens plus ou moins orthodoxes. En attendant c'était peut-être le moment pour lui de répondre, ou plutôt d'alimenter la conversation afin de ne pas voir s'éteindre cette lumière chaleureuse que représentait l'amusement en lui.

- C'est rare de voir des personnes si motivées et si sereine en pensant à leur avenir. Je te souhaite de réussir, vraiment.

Un doux sourire accompagna ses dires, puis il reprit quelques bouchées de son repas. Le laisser refroidir aurait été irrespectueux envers les cuisiniers, après tout, et dieu sait à quel point le respect et le savoir-vivre est vital pour lui. Enfin, en dehors de ses saut d'humeurs parfois impressionnant.

Peut-être que son compliment pouvait sonner faux mais contrairement à tout ce que l'ont pourrait croire il était la chose la plus sincère qu'il ai dite depuis un moment déjà. A croire que cet homme le poussait au bien qu'il avait tant de mal à cerner malgré toute ses réflexions sur le sujet. Après tout, et si il était le fil qui allait le tirer vers le droit chemin?

- Et donc, Sasha... Qu'est-ce que tu penses des personnes jugées anormale? Par là je veux dire... Tout type ne correspondant pas aux conformités établie par la société elle-même ? Comme... Les "fous", les homosexuels ou ceux ayant une religions peu commune comme les païens par exemple?

Une question simple pour savoir si un jour il lui sera utile ou non. Se cacher derrière un débat soudain n'était peut-être pas la meilleure couverture du monde mais parfois l'évidence même, lorsqu'elle est sous notre nez, nous paraît comme invisible.

Pas la peine pour lui de se justifier pour ça. Les questions viendraient pas elles-mêmes, et pourquoi pas l'éclaircir doucement sur son chemin vers la socialisation "normale"?
Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Sep - 23:15
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 44

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
You.Me.Dance.Now.Je m’arrêtais un moment. Question que la question se formule bien dans mon esprit. La réponse était seulement que je n’étais pas certain de ce qu’il voulait dire. Oui et non en même temps. Je trouvais que cette question n’avait pas de sens en soi. Mais j’étais quand même heureux d’être l’une de ses personnes motivées pour mon avenir. Je l’avais seulement remercié d’un grand sourire que j’avais le secret, avant de m’élancer dans une tentative de réponse.

- Qu’est-ce que je pense des personnes anormales ? Tu es plutôt marrant toi. Je veux dire… Je suis une personne anormale aux yeux de beaucoup de personnes, du coup, cette question me semble un peu ridicule. Je ne pense pas faire partie du « moule » construit par la société japonaise. Et bien que mes origines soient canadiennes, je ne m’y identifie pas particulièrement puisque je suis ici depuis quelques années déjà.

Je ricanai légèrement. Ça me faisait penser à mon père qui me trouvait trop si, trop ça, trop tout en même temps. Jamais assez calme par contre. Mon père s’était toujours plaint de mon attitude, parce que je n’arrivais pas à me conformer à la société. Quand j’étais jeune, quand nous étions encore au Canada, je trouvais que c’était quand même facile d’être dans ce « moule », puisque je n’étais pas le seul. Mais ici… Au Japon c’est beaucoup plus difficile quand les gens se voient comme étant réservés et renfermés sur eux-mêmes. Au moins, Chisê était en quelque sorte un compromis, puisqu’il y avait beaucoup de gens qui venaient d’un peu partout dans le monde, faisant en sorte que je n’étais plus le seul extraterrestre de cet univers.

Mais bon, pour mon père je restais toujours une petite peste qui parlait beaucoup trop et je crois que j’étais parfaitement en train de le démontrer à Andrew. Pf. C’était quand même lui qui l’avait cherché, il m’avait posé une de ces questions piège de la vie qui fait en sorte que l’on s’emporte.


- Mais passons. Si tu veux vraiment savoir ce que je pense des gens « anormaux », la réalité c’est que pour moi ce sont des personnes comme les autres. Je n’ai pas croisé beaucoup d’homosexuel dans le coin, mais je dois dire que c’est seulement leur choix d’aimer ceux qu’ils veulent, ça ne me regarde aucunement, tout comme les gens qui ont une religion moins « orthodoxe » que la majorité du monde. Je crois seulement que du moment où que ne m’embête pas intensément avec cela, ça me dérange pas du tout.

Je ne pense pas qu’il y ait une réponse parfaite. Elle ne doit pas exister. Et ça ne me dérange pas. Je ne suis pas du genre de personne à exclure certaines personnes pour des raisons complètement stupides. Oui. Juger quelqu’un à cause de sa religion ou encore à cause de son orientation sexuelle, c’est quelque chose que je trouve complètement stupide et aucunement légitime. Je juge que tout le monde a les mêmes droits et aucune personne n’a le droit de se sentir supérieur qu’un autre à cause de sa race, sa religion ou son orientation sexuelle. Il faut passer outre l’occidentalocentrisme un peu. Ça fait quand même un bon moment qu’on y fait référence. Depuis que les occidentaux sont genre : YO nous avons conquis le monde. La démonstration la plus éloquente que mes cours d’histoire de l’école me rappellent, c’est la colonisation des Amérindiens d’Amérique par les colons français. On s’entend tu qu’ils étaient déjà là, avant nous. Et c’est pour cela qu’ils militent farouchement pour être reconnus, ce qui va parfaitement de soi. Et c’est également pour ça qu’ils veuillent se faire nommer « Premières Nations » en toute légitimité d’ailleurs.

Non. Je ne m’emballe pas du tout. Fichu occidentalocentrisme. Non mais. Parce que ça découvre le monde ça se dit maître du monde. J’exagère à peine. C’est quand même une critique assez forte de la pensée colonialisme de certains pays d’Europe. Pour me changer les idées, je préférais terminer mon plat, beaucoup trop réflexif et sérieux pour la personne que je suis habituellement. Je respirai un peu.

- Pardon. Je me suis visiblement emporté. J’espère que cela ne t’embête pas trop. Bon. Je n’ai pas particulièrement d’explication. Probablement que je ne pense pas assez avant de parler. En fait, j’imagine facilement que c’est ça. Toi. Tu te vois comme quel type de personne ? Tu fais parti du « moule » de la société, ou plutôt en marge ?

Je le regardai, me demandant bien ce qu’il allait répondre ce petit coquin. J’espérais juste que mes paroles ne l’avaient pas offensé. Sinon sorry dude.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Sep - 22:03
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 58

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Le choix des mots est intéressant, et sa réponse en elle-même semble déjà ravir Andrew qui laissa naitre un sourire sur son visage. Donc il n'est pas tombé dans l'idiotie même de la norme et n'est donc pas formé dans le même moule que n'importe qui d'autre? C'est un très bon début et, sans se lasser, il l'écouta jusqu'au bout.


- Mais passons. Si tu veux vraiment savoir ce que je pense des gens « anormaux », la réalité c’est que pour moi ce sont des personnes comme les autres. Je n’ai pas croisé beaucoup d’homosexuel dans le coin, mais je dois dire que c’est seulement leur choix d’aimer ceux qu’ils veulent, ça ne me regarde aucunement, tout comme les gens qui ont une religion moins « orthodoxe » que la majorité du monde. Je crois seulement que du moment où que ne m’embête pas intensément avec cela, ça me dérange pas du tout.

Il hocha juste pensivement la tête, ne disant rien afin de ne pas le couper dans son élan vocal. Après tout, il devait bien le laisser finir pour avoir une idée encore plus précise du type de personne que semble être ce fameux géant.

- Pardon. Je me suis visiblement emporté. J’espère que cela ne t’embête pas trop. Bon. Je n’ai pas particulièrement d’explication. Probablement que je ne pense pas assez avant de parler. En fait, j’imagine facilement que c’est ça. Toi. Tu te vois comme quel type de personne ? Tu fais parti du « moule » de la société, ou plutôt en marge ?

Il haussa brièvement ses épaules avant de s'accouder à la table, posant sa joue contre la paume de sa main.

« Si la normalité était une plage je serais loin dans l'océan. J'ai pris le large assez tôt, d'ailleurs, même si c'est en prenant le large que les tempêtes sont les plus violentes. »

Puis un rire, légèrement amusé mais tout de même retenu. Il continuait à le fixer inlassablement, comme il le fait toujours. Ce n'est que rarement que son regard se permet de se poser ailleurs lors d'une discussion.

« Pour être franc ta réponse me satisfait totalement, j'aime ta manière de voir les choses. Et puis, ton ouverture d'esprit me laisse croire que ça va être intéressant de te revoir. »

Il se laissa aller dans un air de complaisance, se plaisant dans cette situation en y trouvant une once de réconfort. La chance qu'il avait à saisir n'était pas impossible à atteindre, au contraire. Il n'a jamais été aussi proche de se lier sainement à quelqu'un, enfin du moins c'est ce en quoi il croit aujourd'hui.

« J'ai bien fait de te donner mon numéro, je suis vraiment pas déçu. »

Il reprit après ça son repas jusqu'à plus faim, ayant mine de rien tout de même envie de manger tant que c'est encore chaud.

Le reste, il n'y porta aucune attention, ou du moins que lorsqu'il eut regardé l'heure en soupirant finement. Bientôt il devra quitter cette situation pour en rejoindre une autre bien moins intéressante. Cependant, gardant bien en tête les événements passés il continua de croire en une bonne évolution entre lui et Sasha, loin du genre étrange ou dangereux, juste de la simplicité suffisante. C'était à la fois étrange pour lui mais rassurant, comme si garder un pied dans une réalité plus douce lui permettait de ne pas couler dans celle qu'il cherchait à créer. Comme si, au final, il n'était peut-être pas totalement prêt à gravir ce dernier échelon, comme si au fond il était juste encore ce gamin perdu d'autrefois.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Sep - 4:02
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 44

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
You.Me.Dance.Now.J’étais bien content. Et ce, pour deux raisons. La première c’était que cela ne l’embêtait pas du tout que je sois bavard, ce qui est rassurant en soit. Je pense que cela pourrait être quelqu’un avec qui j’ai des conversations intéressantes. Du coup, c’est comme méga réjouissant quoi ! En plus il aime faire des conneries, je sentais quand même que nous étions sur une certaine longueur d’onde, je ne sais pas à quel point cependant, mais bon, je crois que c’était suffisant pour le moment, du coup c’est agréable.

La deuxième raison c’est que lui aussi ne se percevait pas comme étant une personne « normale » de toute façon la normalité n’existe pas vraiment. Enfin, je crois que toutes les personnes que j’ai rencontré ici depuis mon arrivée ils ne sont pas normaux, Andrew ne fait pas exception à la règle. Je trouvais que cela avait quelque chose de rassurant. Je savais que je n’étais pas le seul extraterrestre à exister. Tant mieux. Du coup, je souriais bêtement, bien content d’être accepté dans un espèce de groupe caché adoptant la contre-culture… Je dis ça, mais je suis le premier à vouloir regarder des Disney, des Supernatural ou encore des Doctor Who. Enfin… Ce n’est pas vraiment de la contre-culture… Meeeh… moyen. On pourrait dire que l’attitude des gens fait parti de la culture. Bon. Je cherche un peu loin peut-être, mais je ne peux pas m’y en empêcher.

Ce qu’il dit ensuite me laissa quelque peu perplexe, c’est ce qu’il me dit ensuite. Genre qu’il était satisfait de ma réponse. Est-ce que c’était un test au final ? Genre il attendait une bonne réponse. Bon, à ma tronche on voit bien que je ne suis pas un nationaliste japonais, juste avec mon physique les gens peuvent facilement le deviner. Du coup, tout ce qui n’est pas normal, c’est que chose de « normal » pour moi. Bref, je terminai mon repas, entamant ensuite le biscuit que je m’étais procuré en guise de sucrerie. Entre deux bouchées je regardai ma montre. Bientôt le temps de partir, c’est vraiment moche ça sérieux, j’aurais bien apprécié continuer à discuter avec Andrew, je me plaisais bien franchement, en plus de cela, il m’avait donné envie d’écouter du Queen. Et je ne sais pas pourquoi, il ne faut pas demander, je me disais que j’étais du pour écouter une comédie musicale/film. Genre les Misérables, ou genre le Moulin Rouge. J’adore Moulin Rouge… Oui, j’ai des goûts de fille, mais la demoiselle est tellement jolie! C’est aussi le genre de madame que je voudrais bien discuter avec un peu. Je dis ça comme ça. Mais je m’emporte.

Bref! Tout ça me fit oublier ce que j’étais en train de dire avec Monsieur Andrew. Du coup, je devais avoir l’air un peu idiot. Je dis ça comme ça.

- Bien content que je te « satisfasse ». Cette phrase sonnait particulièrement étrange en dehors de son contexte, mais ceci était un tout petit détail. Je finis par continuer dans mon enthousiasme légendaire. Cela va bien me faire plaisir que tu ne sois pas déçu, il est bien rare que je déçoive les gens, sauf lorsqu’on parle de mon père. Je rigolai.

Ouais. Je sais, elle n’était pas très drôle, je l’entendais pratiquement me dire « non mais c’est une honte! », mais bon, il allait devoir vivre avec.

- J'espère que tu ne vas pas me faire languir pour un prochain rendez-vous comme celui-là, comme font les mecs pour jouer un peu avec l'impatience d'une demoiselle, continuai-je hilare. C'était peut-être encore plus mauvais, mais je m'en fous. Je n'ai pas la langue dans ma poche.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Oct - 20:13
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 58

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
- Bien content que je te « satisfasse ». Cela va bien me faire plaisir que tu ne sois pas déçu, il est bien rare que je déçoive les gens, sauf lorsqu’on parle de mon père.

Andrew le regarda un bref instant, comme s'il venait de saisir quelque chose d'une haute importance. Décevoir son père? Ils sont deux dans ce cas-là. Enfin, l'irlandais à plus tendance à ne pas plaire plutôt qu'à décevoir mais la finalité est presque toujours la même : Le mépris de l'autre. C'est donc avec ce point commun qu'ils seront peut-être plus proche, qui sait? En attendant, il continua de l'écouter, n'ayant pas réellement relevé le sous-entendu qui pouvait être compris de manière très déplacé. Après tout, il n'était pas très réceptif à ce genre de sujet. Manque d'habitude, peut-être?

- J'espère que tu ne vas pas me faire languir pour un prochain rendez-vous comme celui-là, comme font les mecs pour jouer un peu avec l'impatience d'une demoiselle.

Il ria légèrement en le fixant. Le faire languir? Il pourrait même le faire patienter pendant trois ans s'il le voulait et le recontacter du jour au lendemain comme si de rien n'était. Si ça ce n'était pas savoir se faire désirer. Ou alors était-ce plus de l'utilisation de personne morale. Enfin, c'est la même chose à quelques notions près. Plus il jouait avec lui plus il songea à différentes choses concernant ce géant. Le concept d'amitié lui parut soudainement intéressant. Comme si pouvoir se lier à quelqu'un pouvait avoir de l'importance. Comme s'il venait de réaliser qu'avoir des alliés pouvaient avoir du bon. Enfin, des "alliés". Plutôt des personnes sur qui se reposer le temps d'un instant.

<< Je verrais bien, Sasha. A moins que c'est toi qui vait me courir après, si jamais je ne te contacte pas? >>

Un léger rire, fugace mais bel et bien sincère. Il aime ce jeu, petit, léger mais avec une sincérité à peine voilée. Pas qu'il le draguait sérieusement, non. Mais les questions étaient tout de même un minimum sérieuse dans le fond.

Malheureusement, lorsqu'il jeta à nouveau un coup d’œil à son portable il remarqua que l'heure tournait plus vite que prévu. C'était presque nouveau pour lui, surtout pour un contexte doux comme celui-ci. Il manqua même d'être surprit mais ne montra rien avant de se lever de sa chaise, empoignant son plateau avec une pointe de déception.

<< Pas que je n'apprécie pas ta compagnie, mais... La joie des cours m'appelle et j'ai encore quelques petites affaires à régler... Dommage, j'aurais peut-être bien parlé avec toi encore un moment. >>

Etrange compliment de la part de monsieur Moran, pour ne pas changer des bonnes vielles habitudes. Après tout on ne peut pas changer les gens. Il regarda une dernière fois le géant, comme pour bien mémoriser chaque trait de son être, autant physique que moral puis fit un pas en arrière.
Il lui adressa un dernier sourire, juste pour signifier un "au revoir" non dit, préférant ne pas non plus trop en faire. Ce n'était pas son genre, de toute façon, sauf quand les circonstances l'en obligeait.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Nov - 16:51
M • Université - 1ière année
avatar
Messages : 44

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
You.Me.Dance.Now.J’étais quand même un peu triste qu’Andrew doive me quitter. Mais je savais qu’on allait se revoir, du coup, ça ne me dérangeait pas trop. Un peu, mais ce n’était pas la fin du monde. Il avait cours tout à l’heure et moi également. Du coup, je lui fis un bye bye de la main en guise d’au revoir, alors que mon ami me gratifia seulement d’un sourire. Bon… C’était quand même mieux que rien, je dois quand même l’avouer. Mais je dois avouer que j’avais une petite fierté personnelle lorsqu’il me dit qu’il aurait bien aimé parler encore avec moi. Ça me donnait espoir qu’il m’appréciait. Bah ouais, il arrive quand même dans ma vie que des gens ne m’aiment pas. On peut le voir dans leur regard de poisson rempli de haine. OK. Je déconne un petit peu. Mais généralement, avec le ton de la voir et leur regard noir, tu sais quand une personne ne t’apprécie pas… À moins que cette personne fasse son hypocrite. Je n’apprécie pas les hypocrites. Fuh.

Donc c’est sur mes pensées entremêlées qu’Andrew me laissa donc sur dans la cafétéria. Dommage. Mais il avait quand même raison en disant que les cours allaient bientôt débuter! Il fallait donc que je me dépêche. Toute cette conversation m’avait fait oublier que je n’avais pas complètement terminé de manger. C’est ce que je fis. De toute façon il ne restait que mon dessert. Du coup, j’avais l’air tout con en voulant me dépêcher afin de terminer mon dessert. Mais j’ai quand même réussi à le prendre en deux bouchées.

Une fois ça fait, je me levai, pris mes effets et mon cabaret et j’allais porter tout ça à l’endroit leur étant destiné. J’espérais vraiment avoir d’autres conversations intéressantes avec ce garçon. Il paraît quelque peu étrange… Oui, c’est moi qui dit ça… Mais en même temps, il avait un je-ne-sais-quoi d’assez intéressant. J’avais quand même un peu hâte qu’il me passe un coup de fil pour je ne sais quelle raison, ça m’allait être intéressant.

Chose certaine, c’est qu’avec les rencontres faites ici, je me plaisais. Je savais que ce serait un réel plaisir d’être dans cette école, finalement, le choix n’était pas SI mal que ça. Je quittai donc la cafétéria, en sifflotant sur des airs de Queen.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Nov - 19:13
P • Lycée - 3ième année
avatar
Messages : 76

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
P • Lycée - 3ième année




I want to break freeee ♫



Assise tranquillement à sa table à chercher un nouveau titre au prochain article de son blog, Lola n'avait même pas encore touché à son plateau. Les petits pois, c'était pas trop son truc et elle avait pas voulu prendre de frites pour pas avoir encore plus de bourlets, et puis parce qu'Okita-sama ne devait pas manger de frites, alors elle avait décidé qu'elle allait faire comme lui ! Les gens autour d'elle s'affairaient à discuter, à rigoler, à manger, mais elle arrivait quand même à rester concentrée avec tout ce ramdam. Son prochain article parlait de Ruri, puisqu'elle avait apprit à la connaître un peu même si elle marchait encore sur des oeufs avec elle. Elle devait également en créer un pour Kyôsuke, ce bellâtre qui régnait en maître discrètement subtile sur les pâtisseries de l'académie. Ses cookies étaient divins... Son carnet de stalkage grandissait à vue d'oeil et elle aurait bientôt plus assez de temps libre pour s'adonner à sa passion tellement elle devait multiplier les excursions sauvages en se plaquant sur l'emploi du temps de ses choochoos. Elle ignorait donc que bientôt, au sein même du réfectoire, un véritable spectacle allait avoir lieu.

Ce fut la musique très forte qui la sortit de sa rêverie. Elle reposa son crayon et se redressa en posant ses paumes de main à plat sur la table pendant que son voisin de table lui piquait sa crème dessert au chocolat en riant. Elle jeta un oeil par-dessus toutes les têtes immenses malgré la dîte petite taille des japonais et là, elle les aperçut. Ses yeux s'écarquillèrent et elle fit un "ooooh" de la bouche quand elle vit ce qu'ils faisaient.

- Mais ils dansent ! s'écria-t-elle en français.

Elle repoussa son plateau et grimpa sur la table en chopant son appareil photo qui ne la quittait jamais de toute façon. D'autres personnes allaient sûrement reléguer ce petit couac dans le réfectoire sur les réseaux sociaux mais elle, c'était pour son propre blog qu'elle faisait ça.
Elle ne fut pas gêner de grimper sur la table, les gens étaient tellement concentrés à les regarder danser qu'elle aurait pu se mettre à poils tranquillement. Elle les photographia sans relâche, éblouie par le spectacle magnifique qu'ils offraient.

L'un d'eux était grand jusqu'au plafond, et tout sec. Une véritable asperge presque pliée en deux tellement il riait. Quant à l'autre, à l'aspect beaucoup plus froid, avait un visage et un corps carré, il était sûrement rugbyman dans une autre vie. La danse s'arrêta rapidement et Lola sauta de la table pour retrouver sa place. Elle regarda vite fait ses clichés et se mit à sourire.
En tout cas, jusqu'à ce qu'elle se rende compte que sa crème au chocolat avait disparu.

- Bah !
- C'est moi qui l'ai mangée.
- C'est ... pas cool.

Lola afficha une moue triste et sentit même les larmes lui monter aux yeux, elle n'aurait rien avaler pendant sa pause de midi.
L'autre sembla légèrement gêné quand il vit que ça l'attristait autant.

- Wow pleure pas, je peux pas te la rendre mais je peux te dire comment l'un des deux gars s'appelle.

Le regard de Lola se transforma totalement. Oubliée la crème au chocolat, il irait chez Kyô pour lui chourrer quelques cookies. Elle se rapprocha de son voleur pour écouter ce qu'il avait à dire. Le fou ignorait l'importance de cette information. Elle aurait même pu le payer s'il avait su jouer des coudes cet idiot. Ainsi donc, la grande asperge s'appelait Sasha. Magnifique prénom. Et forcément il était hyper sympathique, sociable,
populaire, sportif, et accessible. Un vrai prince... elle en était persuadée. Elle sortit du réfectoire avec le ventre vide mais des étoiles plein les yeux. Il ne lui restait plus qu'à découvrir son partenaire, Mr Patrick Swayze.


©️Codage by Littleelda from [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Pensionnat & espace Clubs :: RDC :: Cuisine-