■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mourir: Faire chier Zech quand il dort || PV: Kitty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zechariah Young
M • Université - 4ième année
avatar

Messages 21


HnM
Un mot:

MessageSujet: Mourir: Faire chier Zech quand il dort || PV: Kitty   Lun 31 Juil - 12:26


     
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

       
" Mourir: Faire chier Zech quand il dort "
   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

   

Aujourd'hui, personne n'est venu te parler. C'est bien, tu aimes cela. Quand personne ne vient te faire chier ou t'aborder. Ça n'arrive pas souvent qu'on te fasses chier mais assez pour t'énerver. Alors tu soupires. Le vent s'écrase contre ton visage dur et froid. Tu regardes le sol de l'académie et tu soupires à nouveau. Je t'ai déjà dis qu'à force de soupirer tu auras des rides. Tu es censé être au club de littérature mais c'est bien trop chiant pour toi. Le silence, les gens plongés dans les bouquins... Tu as choisis le club de littérature, le reste crains plus que cela. Donc ton choix a été vite fait.

Le soleil brille, il fait chaud. C'est donc pour cela que tu as une cannette de bière dans les mains. Tu l'as ramenée de chez toi. C'est donc, la clope au bec et la bière à la main que tu fermes les yeux, t'appuyant à la barrière. Tu penses. Tu penses à ton père, à ta vie en Thaïlande... Cela te déprime un peu tout de même. Et quand tu déprimes, tu as une humeur de chien. Tu passes ta main dans tes cheveux noir. Il faut que ta mère te rases à nouveau les cotés, ils commencent à être un peu trop long. Mais ça passe, c'est pas dégeu'. Tu étais habillé d'un débardeur noir large. Tu n'aimes pas les vêtements trop près du corps. C'est trop chiant. Alors c'est un débardeur plutôt large, il laisse apercevoir tes tatouages que tu as sur les bras et tes ailes, située sur ton dos. Bon on ne voit pas tout hein pour ton dos, on voit le dessus et un peu sur les côtés puisqu'il est échancré au niveau des manches. En bas, tu portes un pantalon noir aussi et en chaussures... Elles sont à côté de toi, tes baskets noires. Tu préfères être pied nu, tu es plus à l'aise. Du coup, te voilà, pied nu, sur le toit.

Tu regardais les gens en contre-bas. D'ici ils ressemblent à des fourmis. Et les fourmis, tu les écrases. Un grand sourire sur tes lèvres naquit. Oui oui, tu souris que quand tu es tout seul après tout, il n'y a que moi qui suis témoin de tes sourires. Sinon tu souris quand un type est à terre après un de tes coups. Après, il n'y a encore que toi puisque le type est généralement K.O...

Mais ta tranquillité ne peut durer. Il y a forcément quelqu'un pour te faire chier, à un moment ou à un autre. Et... Cette personne... Elle va se prendre un sale coup. Briser ta tranquillité. C'est quelque chose que tu détestais... Le vent vole dans tes cheveux, dans tes vêtements. Tu pourrais t'endormir ici. Alors, c'est dans cette optique que tu t'assieds contre la rambarde, terminant ta cigarette  et ta cannette. Tu poses tout à côté de toi, mettant ton portable sur silencieux et fermant tes yeux. Tu pries intérieurement que personne ne vienne, en te réveillant tu ne contrôles pas ta force. C'est comme cela que tu partis dans les bras de Morphée, rêvant de tout et de rien.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katherine Jones
VP • Université - 1ière année
VP • Université - 1ière année
avatar

Messages 60


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Mourir: Faire chier Zech quand il dort || PV: Kitty   Lun 31 Juil - 14:05

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Feat. Zechariah Young

La Belle au bois dormant est un homme.
Elle n’y aurait jamais cru. Pas qu’elle en ait quelque chose à faire, mais il fallait avouer que c’était surprenant. La vie nous réserve toujours de nouvelles surprises, et ça, Kitty le savait bien. D’ailleurs, elle n’aimait pas les surprises. Par contre, elle adorait surprendre. Le dicton « Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas que l’on te fasse » lui était étranger.

Il faisait chaud : un temps à se reposer et à fumer des clopes. N’importe quel temps était bon pour fumer des clopes, de toute manière. Ce n’était définitivement pas la nature qui enlèverait à l’étudiante le plaisir de la nicotine envahissant son organisme. Elle pouvait bien crever jeune : encore une fois, elle n’en avait rien à faire. Elle s’étonnait même parfois d’être toujours vivante. La jeune femme se fichait de tout, sauf de ce qui la touchait plus ou moins directement. La mort de son meilleur ami incluse.

Encore aujourd’hui, elle y pensait. Cela faisait presque quatre ans, et pourtant de temps à autres, elle avait l’impression que c’était hier. La plaie n’avait pas cicatrisé. Ou alors, la blessure s’était ouverte à nouveau. Peu importe… La douleur était la même. Vive. Lancinante. Injuste.
Raison de plus pour s’en fumer une.

Katherine était une grande fille et n’avait pas besoin de trouver un prétexte pour justifier la séance de fumette qu’elle comptait entreprendre sur le toit de l’université, mais elle le faisait quand même. Par habitude. Par éducation. En aucun cas par envie. Elle souhaitait simplement être prête si jamais on lui demandait une explication. C’était peu probable. Mais on ne sait jamais.

Alors la voilà, qui débouche sur le toit d’un des bâtiments de l’académie. Et qui découvre qu’elle n’est pas seule. Et qui grogne, mais doucement pour ne pas que l’individu, ou devrais-je dire l’intrus, l’entende. Et qui se rend compte qu’il dort. Et qu’il est pas mal, vu d’ici. Plutôt grand, cheveux sombres. Avec une bière à côté de lui. Ils pourraient bien s’entendre. Ils pourraient.

— Je ne savais pas que la Belle au bois dormant était un homme ! lança-t-elle d’une voix posée, son sourire narquois aux lèvres.

Elle reste debout à côté de la rambarde où il est assis et elle le regarde. Oui, c’est un bel homme. Mais elle commence déjà à se rendre compte qu’il n’est peut-être pas la personne la plus commode qu’elle aurait pu rencontrer.
Pour se calmer et accomplir la tâche qu’elle avait initialement prévu d’effectuer, elle sort une cigarette du paquet qu’elle a dans sa poche et l’allume. Le soleil tape atrocement sur la tête des deux jeunes gens. Alors la demoiselle prend un risque.

— T'as fini cette cannette ?

On ne sait jamais, peut-être qu’elle pourra lui demander d’y prendre une petite gorgée. Ou pas.
Pride pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zechariah Young
M • Université - 4ième année
avatar

Messages 21


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Mourir: Faire chier Zech quand il dort || PV: Kitty   Lun 31 Juil - 15:00


   
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
" Mourir: Faire chier Zech quand il dort "
  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 

Tu rêvais de tes combats, de tout ce que tu avais vécu. Puis, ton père t'apparais à l'esprit. Rien que pour cela tu as envie de faire un massacre. Tu as limite envie de te réveiller, aller péter la gueule de quelqu'un et de te rendormir mais non... Tu es bien à dormir. Et au pire, tu pèterais la figure à celui qui te réveilleras. Sauf si c'est un prof car mine de rien, tu as besoin de rester dans cette école. Bien que, par moment, leur péter la face, te démangeais. Ta relation avec eux n'est pas géniale hein? Après, ils te sont utiles lors de tes études, après tu ne les verras plus. Tu étais vraiment bien ici, ni trop chaud, ni trop froid. En plus personne ne te faisais chi...

— Je ne savais pas que la Belle au bois dormant était un homme !

Une voix insupportable te tirais des bras de Morphée... Tu ne connaissais pas cette voix, mais tu ne voulais pas la connaître. Tu gardais les yeux fermés, essayant de ne pas te lever pour en mettre une à la personne qui avait eu le malheur de te réveiller. Tu ne parlais pas, tu sentais une odeur de cigarette. Bon, elle fumait alors elle n'allait rien dire en voyant tes mégots. C'est déjà cela. Mais, si tu ne lui réponds pas, elle allait peut-être partir.

—  T'as fini cette cannette ?

Elle parle de ta cannette de bière? Oui tu l'as finie. Bien que tu en ais d'autres dans ton sac, tu n'allais surtout pas en donner à cette fille. Tu ne sais même pas à quoi elle ressemble et il s'en fiche à vrai dire. Mais, la curiosité est trop importante. Tu ouvres tes yeux gris et tu soupires.

— Elle est vide.

Non non, tu ne lui en proposerais pas. Tu bailles, tu t'étires, prêt à te rendormir mais la sentir fumer te fais sortir une nouvelle cigarette et l'allumer à ton tour. Puis, tu lèves les yeux vers la chieuse. Elle est plutôt petite, des cheveux bleus et court, des yeux plutôt beaux, bleus avec un peu de turquoise... C'est totalement ton goût. Mais... Elle t'as réveillé pour ta canette de bière, vide.

— T'es qui en fait, demandes-tu, mis à part une chieuse venue me réveiller pour une putain de cannette de bière vide, bien sûr.

Tu râlais, tu avais continué ta phrase en Thaï afin qu'elle ne te comprennes pas. Même si la Thaïlande tu la détestes, cela t'es bien utile de  parler Thaï pour les cas comme cela. Tu en avais déjà marre de cette personne. Alors tu te lèves, tu la regardes, elle a au moins 20 centimètres de moins que toi. Tu grognes un peu, t'adossant à la rambarde, tes yeux perçants toujours sur cette jeune fille, tu la fixais. Tu voulais savoir si elle voulait autre-chose qu'une bière. Peut-être avait-elle l'intention de te faire chier. Dans ce cas. Ton poing s'écrase sur la barrière, ton air méchant sur le visage tu grognes.

— J'ai encore des bières dans mon sac mais je ne vois pas pourquoi je t'en donnerais. Je ne te connais pas. Alors va-te-faire. Après... Tu n'as qu'à essayer de me faire changer d'avis, à moins que tu n'aies trop peur~

Un sourire méchant s'étire sur tes lèvres et tu t'assieds sur la rambarde, les pieds dans le vide, tu regardes par terre, attendant une réponse de la jeune fille.


   

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Japonais: #ffc97c
Thaï: #FF0000
Américain: #8B4513
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katherine Jones
VP • Université - 1ière année
VP • Université - 1ière année
avatar

Messages 60


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Mourir: Faire chier Zech quand il dort || PV: Kitty   Lun 31 Juil - 16:01

« Elle est vide. »

D’accord. Au moins, c’était clair, net et précis, mais rien qu’avec cette petite phrase, Katherine était déjà refroidie. Visiblement, il ne voulait rien à faire avec elle. Même pas cinq minutes qu’elle venait de le rencontrer et il avait une attitude qui ne lui plaisait pas du tout. Alors certes, elle l’avait réveillé, mais ça ne partait pas d’une mauvaise intention. Kitty est déjà agacée, mais elle ne le montre pas. Et elle est très douée pour ça. Education anglaise oblige, elle sait se retenir et peut être très diplomate s’il le faut… Et qu’elle est de bonne humeur.

« T’es qui en fait ? »

Elle aurait répondu de suite, mais à la place, elle fait des grands yeux en l’entendant changer de langue aussi rapidement. Kitty arrive à identifier le thaïlandais, mais elle n’en comprend pas un mot. Elle s’efforce de prendre sur elle et de ne pas s’emporter. La jeune femme n’est pas bête et comprend qu’elle s’est mise dans une situation plutôt délicate, alors elle fait attention.

« Pas quelqu’un que tu veux connaître, apparemment. » Nouveau sourire en coin.

Elle fait des efforts, mais elle s’y prend un peu mal. C’est Kitty. Mais elle fait du mieux qu’elle peut. Son attitude joueuse lui interdit formellement de lui donner aussi facilement son nom. Il n’a pas l’air d’être du genre à se gêner quand il est question de blesser les gens. Et ça, Katherine en a peur. Alors vaut mieux qu’ils ne se connaissent pas trop, du moins pour l’instant.

« J'ai encore des bières dans mon sac mais je ne vois pas pourquoi je t'en donnerais. Je ne te connais pas. Alors va-te-faire. Après... Tu n'as qu'à essayer de me faire changer d'avis, à moins que tu n'aies trop peur. »

Ils se regardent. Katherine se sent de plus en plus intimidée par la taille et tout l’individu qui lui fait face, mais elle ne laisse rien paraître. Toujours aussi douée. La cigarette au bout des doigts, elle n’ose même plus prendre une taffe. Et la violence verbale dont son interlocuteur vient de faire preuve la provoque. Elle déteste ça. L’anglaise meurt d’envie de rentrer dans le tas, mais elle sait que ça pourrait être très dangereux. Alors elle hésite. Kitty se permet enfin de respirer lorsque la brute va se rasseoir sur la rambarde et peut enfin prendre un peu de cette nicotine qui lui manque tant, tout le temps. Respiration. Calme. Retenue.

« Tu n’as aucune raison de me passer une bière, c’est vrai. Ce n’était qu’une simple question… désolée de t’avoir réveillé, au passage. »

A son tour, elle s’approche doucement de la rambarde, tout en faisant attention de garder une bonne distance de sécurité avec la brute. Là encore, l’hésitation occupe son esprit. Elle pourrait prendre un risque – elle adore ça. Mais il est très dangereux. Et comme à chaque fois, elle opte quand même pour l’option la plus périlleuse : parce que la vie serait bien ennuyante sinon. Avec grâce, elle s’installe donc sur la rambarde, assez éloignée de son interlocuteur, et plonge son regard azuré dans le sien, gris comme un gratte-ciel. Cela la rend un peu triste.

« Et oui, pour répondre à ta question, j’ai peur, mais quelque chose me dit que c’est parce que justement, je ne te connais pas. Peut-être que je me trompe. Quoi qu’il en soit, si tu dois me foutre un coup, fais-le sur le toit s’il te plait, je ne tiens pas particulièrement à mourir à l’université. »

Cette fois, pas de sourire. Juste son visage, ses traits durs, son expression plutôt neutre. Sa voix est posée, ferme mais pas agressive du tout. Ce n’était pas son genre, de jouer les gentilles. Mais c’était ça où elle déguerpissait du toit, et elle n’en avait pas du tout l’envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mourir: Faire chier Zech quand il dort || PV: Kitty   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mourir: Faire chier Zech quand il dort || PV: Kitty
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Université :: 2e Étage :: Toit-
Sauter vers: