Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ven 28 Juil - 2:42
M • Université - 4ième année
avatar
Messages : 28

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur


Zechariah Young

I am not afraid I was born to do this




■ Fiche d'identité


Âge & date de naissance : 23 ans || 1 novembre
Nationalité : Américano-thaïlandais
Orientation sexuelle : Bi curieux

Année d'étude : 4ème
Cursus choisi + spécialité : Sport ► Boxe Thaï
Groupe : Fuck Off
Club(s) : Natation et littérature


■ Physique


On t'a toujours qualifié de personne peu fréquentable due à ton style. Ton style, c'est quelque chose que tu as choisis, alors, toi tu t'en fiche n'est-ce pas ? Dans ce cas, mets-toi en face d'un miroir et regarde-toi. Décris-toi comme tu te vois.

Tout d'abord, tu vois un visage ovale. Pas non plus comme un ballon de rugby hein, c'est ton menton qui est plutôt anguleux. Mais pas trop, ce n'est pas moche. Ce visage est bien proportionné, tout est fin chez toi, tu as perdu les joues d'enfants, mais ce n'est pas non plus hyper-rigide. Ta peau n'est pas sèche, tu as de la chance pour ce coup-là. Tes yeux sont à la bonne place, pas trop haut, mais pas trop bas. Tes yeux... Tes yeux gris qui sont perçant et en amande. Ils t'ont apporté pas mal de problèmes. Comme tes yeux sont perçants, légèrement bridés et que tu es toujours fatigué, les gens pensent que tu leur jettes des regards noirs, que tu les connaissent ou non. Cela te rends triste. Et cette tristesse se voyait sur ton visage avant. Maintenant, tu es fermé, ne souriant qu'à tes dessins. Ton nez et tes lèvres ne sont pas moches, bien que tu trouves ton nez légèrement trop grand. Tes lèvres sont fines, comme celles de ta mère. Ta face possède plusieurs piercings, deux arcades à droites, des anneaux simples sans fantasy, un Snakebites (association de deux labrets décalés, un de chaque côté, situé sous ta lèvre inférieure) ton Snakebites sont simples eux aussi, de simples petites pierres noires. Et tes oreilles... Sur ton oreille gauche, tu possèdes un industriel en forme de flèche rouge et noir, des écarteurs de 8 millimètres, un tragus noir ainsi que deux trous vers ton lobe. Pour ton oreille droite, c'est pareil que la gauche sauf que l'industriel est remplacé par deux Helix. Mis à part pour ton industriel, tu n'as aucune fantasy dans tes piercings, pas de petits cœurs, pas de paillettes, juste des anneaux et des pierres noires, rien d'extraordinaire. Ensuite, pour rester dans le thème de ton visage, sur les côtés, des mèches noires pendent. Tes cheveux noirs qui sont mi-longs sur le dessus, très souvent en bazar. Le dessous par contre, vers ta nuque remontant vers tes oreilles, toute cette partie est rasée. Tu n'aimes pas avoir des cheveux qui te touchent la nuque. Tu détestes que l'on touche à ta nuque. Tes cheveux sont d'un noir charbon. Ce n'est absolument pas une teinture. Le fait que ton père soit asiatique a bien aidé pour la couleur de tes cheveux. En plus, ils sont épais alors c'est chiant à coiffer.

Du haut de tes 1m89, tu pèses 70 kilogrammes, tu possèdes une musculature cachée sous ta peau, mais bien présente. Tu ne fais pas vraiment attention à si tu possèdes des "tablettes de chocolat" tout ceci est superflus. Tu es plutôt bien proportionné et tu en es heureux... Tu as une peau plutôt pâle. Tu ne bronzes pas, tu ne feras même jamais d'UV, tes tatouages se voient mieux sur ta peau pâle. Tes tatouages... Parlons-en. Dans ton dos, se trouvent deux immenses ailes prenant naissance au niveau de tes omoplates pour venir te terminer sur tes triceps. Sur ton premier Radial droit, sous ton coude droit, se trouve trois bandes noires, une épaisse, une moyenne et une toute fine, comme un bracelet. Sur ton bras gauche, plus précisément sur le Grand palmaire situé à l'intérieur de ton avant-bras, tu possèdes le signe d'un triangle avec un œil et de la lumière qui en sort, c'est un tatouage auquel tu tiens vraiment. Sur tes mains, les deux, tes ongles sont peinturés de noir, une étoile noire se trouve à l'extérieur de tes annulaires et des bandes noires sont tatouées sur tes pouces et tes majeurs, les mêmes bandes que sous ton coude. Tu n'as pas encore de tatouages sur le torse, car le premier tatouage que tu veux avoir, ce sera l'un des tiens tatoué par ta mère. Mais tu cherches toujours LE tatouage parfait...


■ Caractère


Tu es une personne complexe. Tu as le sang très chaud. Au moindre problème, tu dois frapper. Cela, tu le tiens de ton père après tout. Ton cerveau parle en frappant, tu ne sais pas faire autre chose que frapper. Quand ça ne vas pas, quand tu es triste, quand tu es en colère, quand tu es joyeux... Tous tes sentiments passent par tes poings. Bien que, par moment, tu tentes de parler, d'exprimer avec des mots ce que tu ressens, tu t'embrouilles et tu passes aux poings. Tu t'en veux vraiment de ne pas savoir parler comme une personne normale peut le faire. Tu gardes tout enfouit au plus profond de toi, scellé dans ton esprit qui expulse le trop-plein par la violence. Malheureusement, ce n'est pas que les poings, les coups de pied, de genoux et de coudes, tu les côtoies depuis ton plus jeune âge donc...

Personne ne vient te parler et tu ne viens parler à personne. Après tout les gens t'ont détruits. Au début, tu ne leur voulais aucun mal... Au début. Peu à peu, quand les personnes ont commencé à t'abandonner à cause des actes de ton père, tu leurs en a voulu, tu en as voulu au monde entier. Tu ne voulais surtout pas qu'on t'approche, tu ne veux toujours pas. C'est pour cela que tu ne te lieras jamais d'amitié avec quique-ce soit. L'amitié est trop fragile et l'amour encore moins. Alors tu ne voulais plus rien ressentir, ni gêne, ni peur, ni tristesse, ni joie. Rien. Donc tu as commencé à t'en foutre de tout et de tout le monde. Tu vas en cours magistraux parce que tu es obligé sous peine de renvoi, tu ne vas jamais à tes activités de club... Bref, tu ne vois pas pourquoi tu ferais un effort quelconque pour des personnes qui te lâcheraient à un moment où un autre.

Mais derrière tout cela ? Que se cache-t-il ? Derrière ce masque que tu t'es mis, te croyant obligé de le porter, se trouve un jeune homme qui n'a pas confiance en soi, ce même jeune homme que tu t'efforces à enfouir pour que personne ne l'entende pleurer. Ton cœur saigne, mais ton cerveau est trop égoïste pour penser à lui... Ce jeune homme, ce vrai toi, celui qui a besoin qu'on le rassure, qu'on lui fasse preuve d'affection, ce jeune homme qui ne veut rien d'autre qu'une belle vie, des amis, quelqu'un qui fait battre ton cœur, qui fait vibrer ton corps... Mais, tu tentes toujours de supprimer cette personne, ce vrai toi, de me supprimer.

Les gens disent que tu es fou, que tu n'es rien d'autre qu'un pauvre enfant qui n'a apprit qu'à se battre. Pourtant, encore, maintenant, je connais une personne que tu protégeras toujours. Ta mère. Cette pauvre femme, elle a tant vécu avec tout les soucis que tu lui apportais, les bagarres, les renvois de cours, les renvois temporels... Elle a même été obligé de vendre sa boutique à cause des remarques des gens, des vandalismes, des menaces... Tout ceci, on fait de toi un type qui ne veut pas voir sa mère pleurer, un type qui ne ressent plus rien, comme un mur de béton. Ce mur qui se dresse entre ta mère et les gens, ta mère et le monde. Ce mur qui, à présent renvoi chaque parole qu'il ingère par un coup.

Mais la boxe thaï te calmes. Je me souviens, quand on entrait dans la salle et que tu imaginais le nombre de gueules que tu allais casser. Le nombre de sacs de sable que tu détruisis, le nombre de gens qui tu envoies à l'hôpital. Tu as toujours été en contact de la violence, après tout, c'était le seul endroit où tu te sentais bien, le seul endroit où je pouvais être là, où tu m'acceptais. Tu sais exactement où frapper. Après tout, tu as 17 ans de boxe Thaï derrière toi. Tu ne réussis à te calmer que sur le ring où tu te concentres. Néanmoins, dans la rue, ce n'est pas pareil. Tu ne tombes que sur des gens qui ne savent pas se battre ou pas assez, tu n'as pas le temps de t'énerver qu'ils sont déjà à terre. Tu es différent entre sur le ring et dans la rue. Sur le ring, tu ne frapperais jamais un homme à terre. Dans la rue, c'est ton moment préféré. Tu me fais presque peur...

Malgré cela, tu es plutôt sérieux. Tu fais tes devoirs, tu apprends tes leçons, tu fais seulement semblant de ne pas écouter le cours... Alors les professeurs n'ont rien à dire, tu as des notes relativement bonnes, tu n'es jamais - ou presque - en retard, tu fais toujours tes devoirs... C'est seulement ta relation avec les profs, ta manière de réagir et de leurs parler qui fait qu'ils ne t'aiment pas. Mais, encore une fois, c'est à cause de ce masque à la noix que tu t'es cloué au visage.

Ce que je demandes c'est que tu laisses tomber ce masque de violence et que tu commences à aimer la vie comme moi je l'aime... Mais cela, tu ne l'as pas encore compris et tu ne le comprendras surement jamais...



■ Histoire




Avant de s’intéresser à toi, intéressons-nous à ta famille. Tu es né à Bangkok, capitale de la Thaïlande. Qu'est-ce que tu foutais là-bas ? Ta mère, une tatoueuse de New-York, était partie en voyage avec quelques amis dans la famille de l'un de ces derniers afin de visiter cette ville. Elle comptait revenir avec des souvenirs tels qu'un mug, un coussin ou un pin's. Mais non, elle y est restée trois mois et elle a eut le temps que trouver un homme. Ils se sont marié tout de suite, en secret et te voici. Ta mère voulait un nom américain et Zachary est bien trop commun, vous comprenez. Alors Zechariah leur a paru cool, pas trop trop compliqué, tout allait bien! Mais ton nom de famille par contre... Ton nom complet était Zechariah Kyet Chumchongyuth. C'est long et chiant hein ? Mais tes parents étaient heureux. Alors ils ont voulu vivre en Thaïlande. Ton père était je-reste-à-la-maison-pendant-que-ma-femme-bosse professionnel et ta mère avait monté son salon de tatouage qui eut un succès de fou !

À la maison, tu parlais Américain à ta mère et Thaï à ton père. Alors, ces deux langues étaient tes langues maternelles. Tout allait bien, tu vivais dans un petit village, tu avais des amis, une amoureuse... Une belle vie ! En Thaïlande, l'un des sports les plus connus est la... Boxe Thaï, bonne réponse! C'est ainsi qu'à 6 ans, tu débutes la boxe thaï, encouragé par tes parents. Surtout, qu'en Thaïlande, il n'y a pas Débutant, Amateurs... On est directement catapulté en professionnel. Contre des gens de notre âge, mais en professionnel, donc on est payé. Et cela faisait vraiment plaisir à ton père, une nouvelle rentrée d'argent ! Surtout, que tu n'étais pas mauvais du tout ! Rapidement, c'est devenu une passion et, en grandissant tu devenais toujours plus fort.

Tu partis, vers tes 11 ans, voir un tournoi de boxe thaï que tu attendais vraiment, car il y avait ton idole. Et, avec l'argent amassé entre tes combats et le boulot de ta mère, ton père vous paya le voyage. Tu adorais ce pays, tu apprenais même le japonais avec ta classe ! Après le tournoi, tu repartis à ta vie tranquille en Thaïlande... Tranquille ? Oui, jusqu'à tes 15 ans...

-Je vous demande pardon? Vous êtes en train de dire que mon mari est coupable de ce meurtre horrible? Je ne vous crois pas! Il est tout le temps à la maison! Allez-vous en! Vous n'entrerez pas dans ma maison!

Tu étais dans ta chambre à taper contre ton sac de frappe quand tu entendais les hurlements de ta mère. Alors tu te diriges vers les escaliers afin de regarder les deux policiers qui étaient entrés en force chez toi... Ils accusaient ton père du meurtre d'un couple dans une ruelle à côté... Cette funeste nouvelle s'était déroulé deux semaines auparavant... Ta mère hurlait, leur ordonnant de sortir. Quand un des policiers te vit. Alors il monte, il avait l'air gentil !

-Mon petit... Tu sais où ton papa est en ce moment n'est-ce pas?

Bien sûr que tu le savais, mais... Le visage que ta mère tirait, elle allait être en danger si elle criait encore sur les policiers non ? Mais c'est tout de même ton père... Bon, tu es sûr qu'il est innocent alors... Autant leur dire non ? Tu regardes ta mère, elle est au téléphone, en pleurant, un policier à côté, ils devaient appeler ton père puisqu'il débarqua peu de temps après.

-Chéri! Dit-leur que tu es innocent! Dit leur que ce n'est pas toi le meurtrier de ce pauvre couple!

-Je les ai bel et bien tués.

-Vous voyez j'avais raison il est in... Attend... Quoi?!

-Je les ai bel et bien tués. Ils m'avaient insultés, j'avais trop bus et voilà... Je les ai tués.

Tu écoutais tout... Le policier vit tes larmes monter, alors il te caresse les cheveux, voulant te réconforter... Mais... Tu lui frappes les mains. Tu es sûr que tout ceci était une blague, qu'ils avaient forcés ton père à dire un mensonge pour trouver un coupable ! Tu attrapes ta veste et tu te mets à courir loin, tu ne voulais pas les voir embarquer ton père. Tu courus jusqu'à l'endroit où tu faisais la boxe Thaï, à cette heure, c'est le groupe des adultes... Alors tu entres et tu te réfugies vers le ring, prétextant que tu voulais voir des adultes jouer. Tu ne pleurais pas, tu détestais ces policiers, tu détestais ton père de les avoir écoutés. Tu étais persuadé que ton père était innocent. Tu restes un bon moment à la salle. Mais, il fallait que tu rentres... Alors tu es rentré et tu vis un spectacle que tu ne voulus jamais revoir. Ta mère était entourée de vases cassés, de cadres photos explosés au sol et elle pleurait... Elle pleurait à chaudes larmes.. Ton père était vraiment le meurtrier, la police lui avaient montré les preuves... Tu serres les poings et pose ton sac à l'entrée... Tu viens directement dans ses bras, caressant ses longs cheveux... Tu ne savais pas quoi dire, tu te mis à pleurer avec elle un bon moment... Tu ne sais pas combien de temps après, ta mère était partie dans le canapé et elle s'était endormie.. Tu lui caresses les joues, y plantes un baiser avant de tout nettoyer, ne laissant aucun bout de verre.

Les nouvelles se répandent vite. C'est ainsi que deux jours après, plus personne dans ta classe ne te parlais, plus personne ne voulait de toi, tout le monde t'insultait... Tes affaires étaient déchirées, partout était écrit "le fils du meurtrier". Pour ta mère s'était pire. On avait vandalisé son salon de tatouage, on la frappait, on l'insultait. Tu te souviens. Un jour, tu faisais des courses avec elle, tu avais encore 15 ans. Une femme s'est approchée de ta mère et l'a giflée. Alors, tu t'interposes directement, mettant un coup de coude à la jeune femme. Oui, depuis ce qu'avait fait ton père, tu frappais au moindre geste brusque, tu ne souriais que quand tu étais seul avec ta mère, tu la protégeais, n'hésitant pas à frapper fort. Après tout, on ne frappe jamais trop fort. C'est ainsi que la rumeur comme quoi tu prenais le même chemin que ton père se mit à tourner. Mais tu t'en foutais. Tu ne comptais plus le nombre de fois où ta mère se réfugiait derrière toi, car on l'insultait et toi, tel un mur en béton armé, tu tenais bon, tu frappais dès qu'on t'insultait toi ou ta mère. Tu haïssais ton père, tout cela, c'est de sa faute.

Puis, ta mère craqua. Elle fit ses valises, les tiennes et appelle des amis à elle qui vivaient au Japon. Elle vendit la maison, elle changea ton nom, retirant toutes traces de ton père. Tu avais pris le nom de jeune fille de ta mère. À présent tu étais Zechariah Young. Vous allèrent vivre chez les amis de ta mère. Tu entres dans un lycée japonais, l'intégration se fait plutôt bien. Ta mère finit par trouver un salon de tatouage à Hoshi. Vous vivez juste au-dessus et, c'est ainsi qu'à 18 ans, tu entres à l'Académie Chîse grâce à tes bons résultats aux examens. Mais... Tu gardais les séquelles de ton passé, en parlant à personne, te battant pour un oui ou pour un non... À présent, personne ne devait savoir ton passé. L'école connaît ton passé, mais c'est parce que ta mère a été obligée de leur dire, demande du psychologue qui te suivait afin d'expliquer que tu as de poussées de colère quand on parle de la Thaïlande ou des meurtriers.

Tu voulais faire de la pub à ta mère, alors, tu lui demandas de te tatouer, gratuitement bien sur, en lui laissant carte blanche. Du coup, tu es vraiment fier de tes tatouages et, avec tout les piercing que tu as sur ta face, cela colle parfaitement au style de brute que tu te donnes. Que tu es con Zech'.


■ Et vous ?


Prénom/Surnom : Haru' convient toujours mais sinon Call me Dieu ♥
Âge : 16 printemps

Que pensez vous du forum à première vue ? J'l'aime bokou /PAF
Et comment avez-vous connu le forum ? J'sais plus, Top Site je crois~
Qu'avez-vous mangé ce matin ? Code bon!
Autre : J'vous aime toujours autant ♥

Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Juil - 19:40
S • Université - 3ième année
avatar
Messages : 749

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Université - 3ième année
Coucou!

Bon même si tu es un ancien membre remis à neuf, je te redis bienvenue parce que ça faisait longtemps! Merci de la nouveauté o/
Je vais corriger ta fiche sur le champ!

Physique :
-> Bien, le "tu" es une première pour moi, mais mes souvenirs me font sûrement défaut =D C'est original!
-> A part la différence entre la taille et le poids qui me choque un peu (alors qu'il est malgré tout musclé), y a rien. Je ne m'y connais pas bien en équilibre là-dedans alors on va dire que ça passe!
C'est parfait!

Caractère :
-> Wow, ça c'est un caractère intense et certainement, tu as choisi le bon groupe!
-> Je n'ai rien à redire sinon que je suis pressé de voir ça en rp, de lire tes écrits pour mieux découvrir ce personnage brisé!

Histoire :
-> Là encore, une certaine originalité mais c'est bien tourné, c'est bien vécu, j'accepte o/
-> Il faudra quand même que tu fasses attention aux accords, tu passes du présent au passé parfois sans que cela ait réellement de raison. A toi de voir le temps que tu préfères pour rp! :)
Je n'ai rien d'autre à ajouter sinon quelques petites fautes mais je suis sûr que tu seras plus minutieux désormais ^_^ Tu es donc validé! Félicitations o/

Je te remets les liens, juste au cas où. Je vais m'occuper "d'enlever" Haruka :
- Classes.
- Rang.
- Avatar.
- Les logements et/ou Le pensionnat. Tu peux avoir les deux.
- Clubs.
- Journal Intime, à faire quand tu veux.
- Rps.

Si tu as des questions, harcèle-nous sur Discord. Sinon, amuse-toi bien, c'est tout ce que je te souhaite o/
Encore merci de ce nouveau personnage :D

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Juil - 19:50
S • Médecin scolaire
avatar
Messages : 1020

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Médecin scolaire
Bienvenue à toi jeune THUG en mousse, fais du bordel sur le forum, casse-moi des assiettes et arrache la pelouse, lâche-toi quoi !!

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Votre personnage :: Étudiants & Voyage Scolaire (lycée, université) :: Fiches validées (2017) :: Université-