Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Mer 26 Juil - 16:00
VP • Université - 1ière année
avatar
Messages : 119

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
VP • Université - 1ière année


Katherine Jones

Do I get bonus points if I act like I care?




■ Fiche d'identité


Âge & date de naissance : 18 ans – 04 juillet 1999.
Nationalité : British, of course !
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle… Ouverte d’esprit.

Année d'étude : 1ère année.
Cursus choisi + spécialité : Littérature, spécialisée en littérature anglaise.
Groupe : I don’t care ! (sauf si vous avez mieux à proposer :3)
Club(s) : Tennis & Photographie (vice-présidente et model)


■ Physique


Bon. Je déteste parler de moi, alors je vais faire un effort pour cette fois mais c’est bien parce que c’est toi… Et aussi parce qu’on ne sait jamais si je finis défigurée, j’aimerais bien me souvenir de ce à quoi je ressemblais au départ. Encore faudrait-il que je ne finisse pas amnésique, pour que je puisse me rappeler de toi, Diary ! Malheureusement, je ne peux pas prédire l’avenir. Alors je vais juste me lancer…

J’ai le visage assez allongé et les traits plutôt durs (comme ta b***, mwahaha). Je le sais parce qu’on m’a souvent reproché de faire la gueule alors que je pensais afficher une expression neutre. Remarque chiante, d’ailleurs. Qu’est-ce que je peux y faire, moi, si ma mère m’a pondue comme ça ? Enfin… Passons.

En parlant de mon adorable génitrice, j’ai hérité de ses yeux bleu azur. Ces derniers peuvent virer au gris ou prendre une nuance turquoise selon la luminosité… Autant dire que j’ai des yeux un peu bizarres. Pour autant, je n’ai jamais eu de problèmes de vue – encore heureux ! Déjà que sur mon teint plutôt pâle, ils me donnent l’air d’une poupée de porcelaine… d’où la gratitude éternelle que j’éprouve envers mes pommettes rosées. Enfin, mes yeux sont surmontés de sourcils plutôt fins et de couleur châtain pour le coup, couleur correspondante à la teinte naturelle de mes cheveux.

Cheveux que je me suis d’ailleurs empressée de teindre en bleu à l’âge de mes seize ans. Je ne saurais pas t’expliquer pourquoi, par contre. Un simple rêve de gosse que j’ai décidé de réaliser… Dans le dos de ma mère, évidemment. Elle a bien hurlé et j’ai bien ri. Quant à mon père, il m’a adressé un regard complice qui a suffi à me faire comprendre qu’il ne m’en voulait absolument pas. Sans parler du compliment qu’il m’a fait sur ma nouvelle coupe par la suite… j’avais profité de cette visite chez le coiffeur pour me raccourcir la tignasse d’au moins vingt bons centimètres, jusqu’au niveau de mon menton. Longueur parfaite pour rester féminine tout en retirant le côté agaçant des cheveux longs. Je porte aussi un bonnet noir (pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?) la plupart du temps : il me donne ce petit plus que j’aime beaucoup.
Enfin, de manière générale, rares sont les personnes qui me voient éclater de rire ou même sourire jusqu’aux oreilles. Je me contente habituellement d’un sourire en coin qu’on peut juger narquois selon la situation, mon interlocuteur et les circonstances.

Ce visage se trimballe au sommet d’un squelette plutôt grand : un mètre soixante-dix environ de la tête aux pieds. Due au fait que je ne suis pas très gourmande et à ma morphologie, je suis plutôt fine mais musclée (après des années de pratique d’un sport comme le tennis, c’est la moindre des choses) avec des formes généreuses mais pas trop, juste assez pour rendre le tout bien proportionné. Sinon… On me reconnait facilement grâce à mon collier fétiche : trois balles de pistolet attachées à une ficelle noire (encore une fois, je ne me suis pas pris la tête), ainsi qu’à l’unique tatouage décorant tout mon bras droit. Il représente une tête de mort dorée prise au piège au milieu de ronces et d’un ruban rouge. Ce motif n’a pas de signification particulière pour moi, mais je l’ai juste trouvé magnifique la première fois que je l’ai vu.

Je crois que c’est tout pour mon enveloppe charnelle, Diary. Si là, tu ne me reconnais pas, c’est que tu es un peu con (sans vouloir t’offenser).


■ Caractère


Et c’est parti pour t’expliquer ma psychologie, Diary. Au moins, si j’oublie qui je suis à l’Académie Chisê, je relirais cette partie de ce que tu contiens, et ça me fera du bien. Même si je doute que je le fasse, au final. Malheureusement, quand je me retrouve dans une spirale négative, j’ai vraiment beaucoup de mal à en sortir. Je suis plutôt du genre à écouter un son bien déprimant pour m’enfoncer encore plus, tu vois ? C’est débile, mais j’y trouve une certain réconfort…

Désinvolte. Ça, je tiens à le coucher sur papier, parce que c’est l’adjectif qu’on utilise le plus pour me décrire. C’est vrai, ils n’ont pas tort. Pourquoi je me gênerais, après tout ? On a qu’une vie, à ce que je sache. Alors je veux en profiter un maximum. Si je tiens à toi, je ferai attention et s’il t’arrive quelque chose, je m’en voudrais toute ma vie. Par contre, si je ne te connais pas… Je te respecte, éducation anglaise oblige, mais ça s’arrête là. J’ai autre chose à faire que d’être gentille avec tout le monde.

Donc oui, je suis égoïste. Peut-être un peu trop. Mais de toute façon, on est tous dans l’excès, d’une manière ou d’une autre. Personne n’a le juste milieu en tout. On y aspire, sans jamais l’atteindre. Moi, j’ai décidé d’arrêter de perdre mon temps à essayer d’être « parfaite ». Il veut rien dire, ce mot. Ça se trouve, la perfection, c’est Satan, hein ! Qu’est-ce que vous en savez ? Ah, vous faites moins les malins, là… Tout ça pour dire que mon échelle de priorité, c’est : moi – ceux que j’aime – les animaux – le reste.

Ne t’attends pas à ce que je t’écoute si toi ou le sujet de conversation ne m’intéresse pas. Et pour les gens à qui je tiens… excusez-moi, mais je suis comme ça. Une sorte d’alien. Parfois je me demande si mes parents sont vraiment mes parents. En bref, je fais clairement partie de ce monde, on est d’accord, mais juste au minimum. La plupart du temps, je pense à autre chose ou je me fais des scénarios (vive ce don magnifique que l’on nomme l’imagination). J’ai du mal à garder les pieds sur terre, à part quand je sens que c’est vraiment nécessaire. Et c’est rare. Alors ne vous énervez pas. Généralement, vous m’intéressez, mais j’ai autre chose de plus important sur le feu, c’est tout.

Je suis aussi extrêmement lunatique. Un peu bipolaire sur les bords, je pense, d’ailleurs. Mais encore une fois, c’est à prendre ou à laisser. Ceux qui me connaissent savent quand je suis de bonne humeur et quand je ne le suis pas. Ils savent aussi quand il vaut mieux se taire au lieu de parler (pour rien dire, en plus de cela). Les autres, je m’en fous. J’essaierai de vous faire comprendre, parce que je ne suis pas imbuvable non plus, n’abusons pas. Mais si je vois que vous ne faites aucun effort de votre côté, ne comptez pas sur moi pour vous dire que ce n’est pas grave.

Tous ces faits s’appliquent à n’importe qui… Sauf si tu es un individu de sexe masculin et que tu me plais. Alors là, ne t’inquiète pas, je ferai tout ce qui est mon pouvoir pour que tu finisses fou de moi. Par contre, je te préviens, ça ne va jamais plus loin. J’adore le fait qu’on se tourne autour, j’aime la tension qu’il peut y avoir entre toi et moi, j’aime tout le jeu de séduction, quoi. Mais la routine de la vie de couple, non merci. Je vois bien ce que ça a donné avec mes parents, je n’ai pas besoin de plus. Alors on verra éventuellement si je tombe amoureuse et que c’est réciproque. On verra s’il me mérite, on verra s’il m’attire réellement, on verra tout ça. Mais je n’en suis pas encore là.

Je pourrais remplir toutes tes pages, Diary, rien qu’en t’exposant mon caractère, mais ce ne serait pas drôle, et puis après tout, on est toujours en constante évolution. Du coup, je vais m’arrêter là en ce qui concerne mon esprit torturé… Mais ne t’inquiète pas, il y a encore une chose que j’aimerais te confier.


■ Histoire


04 juillet 1999 ~ Journal de Joy Jones.
Aujourd’hui, ma petite fille est née. J’attendais ce jour avec impatience… Will est l’homme le plus heureux du monde. Ce qui m’a le plus marquée, c’est le changement qui s’est opéré dans son regard au moment même où il posait ses yeux sur Katherine. Un regard que je ne lui connaissais pas encore, et pourtant cela fait maintenant dix ans que nous sommes ensemble… Un regard tendre, protecteur, presque passionnel pour le coup. Un regard de père. Quant à moi, je ne te cache pas la déception de ne pas avoir eu un garçon. Mais tant pis… j’essaierai d’aimer ma fille comme il se doit.

12 août 2006 ~ Journal de Joy Jones.
Katherine vient de rentrer de l’école. Je l’ai regardée et me suis rendue compte d’à quel point elle était belle. Puis en faisant le tri dans mes vieilles affaires, j’ai retrouvé ce journal, alors je me suis dit que je recommencerais à écrire un peu. Je suis fatiguée en ce moment – mes journées de travail me drainent beaucoup (c’est dur d’être médecin quand on est impliquée !) et notre fille est bien trop énergique… Parfois elle m’agace vraiment, mais bon, c’est un des inconvénients du rôle de parent !

28 février 2009 ~ Journal de Joy Jones.
C’est une catastrophe. Will ne peint plus en ce moment. Sa seule source de revenus… Partie en fumée. « Je ne suis plus aussi inspiré qu’avant », qu’il me dit. N’importe quoi. Il y a des jours où je ne suis pas inspirée pour aller au boulot non plus, et pourtant j’y vais. C’est la vie. Alors certes, nous ne sommes absolument pas en danger, et on peut même être considérés comme riches. Mais c’est une histoire de principe. Je ne supporte plus son comportement je-m’en-foutiste. Le pire, c’est que Katherine lui ressemble sur ce côté-là. Elle fait ce qu’elle veut, quand elle veut. J’essaie de la cadrer, mais c’est compliqué. Will me reproche d’être trop stricte. Non mais pour qui il se prend…

25 décembre 2010 ~ Journal de William Jones.
Je ne sais plus quoi penser. C’est vrai que Joy et moi nous disputions souvent, notamment au sujet de Kitty, mais je n’aurais jamais pensé que ça pouvait aller aussi loin. Heureusement que l’inspiration m’est revenue et que je vends de plus en plus de tableaux, sinon, je n’ose même pas imaginer dans quel état serait notre couple.

Elle m’a dit qu’elle partait se balader, et elle est revenue complètement saoule… Le jour de Noël, en plus de ça. Ses pas lourds et maladroits nous ont tiré hors du lit, Kitty et moi, et pour la énième fois, ma fille a entendu ses parents se crier dessus comme des bêtes. Je pensais que lui avoir dit de rester dans sa chambre et lui avoir assuré que j’allais venir la voir ensuite avait suffi, mais je me trompais. Elle a tout entendu, tout écouté. Puis elle a voulu intervenir. Joy n’a pas su se retenir et lui a mis une baffe.

Alors j’ai fait ce que j’ai pu. J’ai tout fait pour mettre Joy au lit (et j’ai réussi, bravo William) puis je suis allée rassurer ma petite fille. Quand je l’ai retrouvée sous son lit dans sa chambre, elle pleurait à chaudes larmes. La faire sortir de sa cachette n’a pas été une mince affaire, mais j’ai fini par y arriver. Je me suis alors empressée de la prendre dans mes bras et de la bercer doucement.

« Daddy, maman m’a tapée…
- Je sais, ma chérie, je sais. Ta maman a fait une erreur, mais il ne faut pas lui en vouloir. Elle est très fatiguée en ce moment…
- Oui, mais j’ai encore mal au visage. Et puis même, on dirait qu’elle m’aime pas, maman…
- Mais si, mais si, ne dis pas n’importe quoi, Kitty. Je t’assure que maman t’adore.
- Si tu le dis…
- Oui, je le dis ! Et tu sais ce que je dis aussi ? Qu’aujourd’hui c’est Noël. Alors tiens ! »

Et je lui ai tendu un petit carnet en guise de journal intime. Elle m’a demandé à quoi ça lui servirait, et je lui ai conseillé d’y écrire tout ce qu’elle ressentait, qu’elle pouvait lui confier tout ce qu’elle voulait. J’espère vraiment qu’il lui servira…

1er janvier 2011 ~ Journal de Kitty Jones.
Salut, toi ! C’est aujourd’hui que j’inaugure ta première page en même temps que la nouvelle année. J’espère plein de choses pour cette année 2011. J’espère que papa et maman seront plus heureux ensemble. J’espère que maman sera moins méchante et moins bizarre (surtout quand elle boit de l’alcool). J’espère que je vais encore faire des progrès en tennis. J’adore ce sport. Quand je frappe la balle et que je pense à nos disputes avec maman, bah je me sens beaucoup mieux ensuite. Et en sortant de l’entrainement, je ne peux pas m’empêcher de rigoler ! J’espère que j’aurai des bonnes notes et que je pourrai rendre maman fière, mine de rien. Enfin… J’espère que je pourrai manger plein de bonbons sans grossir !

26 juillet 2013 ~ Journal de Kitty Jones.
La vie est trop injuste. J’en peux plus. Je veux mourir. Mais non. Je vis, et je ne sais pas pourquoi. Aujourd’hui, mon meilleur ami est mort. Rien qu’en l’écrivant, je ne peux pas m’empêcher de pleurer comme une cruche… Y’a eu un séisme au Japon, dans la ville d’Hoshi, là où il habitait. Oui, on ne s’était jamais vu en vrai, mais moi, je tenais à lui. Et il tenait à moi. Et ça me faisait du bien de lui parler. Je pouvais tout lui confier. Et puis on se voyait sur Skype. C’est sa tante qui m’a prévenue. J’ai pensé que c’était une blague, mais en fait, j’étais loin du compte.

Je suis dans l’incompréhension la plus totale. Ça n’a pas de sens. Y’a des gens horribles comme ma mère, qui restent en vie alors qu’ils ne font que le mal autour d’eux (ironique, pour un médecin), et puis à côté de ça, il y a des gens géniaux qui meurent. Comme ça. Sans qu’on s’y attende. J’ai mal… Maudit Japon. Non, il ne faut pas que je dise ça. J’adore le Japon. Et puis c’est pas sa faute si y’a eu un séisme, si on réfléchit bien… Quoi qu'il en soit, je dois réussir à aller de l'avant, même si c'est plus facile à dire qu'autre chose...
Je n'oublierai jamais tout ce que j'ai appris avec et grâce à lui. Physiquement il n'est plus là, mais je ne l'oublierai jamais. Et je n'oublierai pas non plus toutes les mini-leçons de japonais qu'il m'aura données !

J’ai parlé à papa. Il m’a prise dans ses bras et j’ai pu pleurer tout en sachant que j’étais en sécurité. Il m’a conseillé d’écrire et de bien me défouler à mon prochain tournoi de tennis. Il est toujours de bon conseil, papa. Il m'a même proposée de m'inscrire dans l'option japonais au collège. "Ce sera une façon de rendre hommage à ton ami !", il m'a dit. Et il a raison. Comme ça, Keisure sera fier de moi !

9 octobre 2015 ~ Journal de Kitty Jones.
Aujourd’hui, j’ai fait une connerie. Et je suis trop fière de moi. J’aurais dû enregistrer la tête de maman quand je suis rentrée avec les cheveux raccourcis de ving centimètres et bleus, en plus de ça. Sur le coup, j’ai cru qu’elle allait faire une crise cardiaque. C’aurait pas été une grande perte, tu me diras…

J’essayais vraiment de retenir mon rire, hein. Et papa aussi, je le voyais bien. Maman me hurlait dessus en me disant que tout ce que je faisais c’était de la merde, que jamais je n’arriverais à gagner ma vie avec le tennis, ou avec l’écriture, que je ne connaissais rien à la vie et que de toute façon je n’en faisais qu’à ma tête. A chaque fois, c’est la même musique. Ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’elle parle dans le vide. J’ai appuyé sur le bouton mute, quoi. Papa aussi, d’ailleurs, je pense…

17 avril 2016 ~ Journal de Kitty Jones.
Je suis trop contente. Je ne sais pas comment j’ai fait, mais j’ai gagné le plus grand tournoi de tennis d’Angleterre dans ma catégorie (16/17 ans). Enfin… « Je ne sais pas comment j’ai fait », ce n’est pas vraiment ça. Faut pas croire, ça fait des mois et des mois que je m’entraine, et des années que je pratique ce sport ! La réussite c’est la fierté dans les yeux des gens que l’on aime, ça c’est bien vrai. Il n’y a pas de mot pour décrire ce que j’ai ressenti quand mon regard a croisé celui de Papa. Je crois même qu’il a versé une larme. C’était trop mignon. Quant à ma mère, n’en parlons pas. Elle est venue me voir parce que papa l’a forcée, poussée, mais sinon, elle s’en foutait. Elle a applaudi par politesse mais son visage était semblable à celui d’un robot. D’un robot foutu, hein. Incroyable. Ça m’a brisé le cœur, j’avoue. Mais ne le dis à personne. Et surtout pas à maman. Il ne faut absolument pas qu’elle croie que sa méchanceté et son indifférence me touchent. Je ne lui accorderai pas cette faveur !

2 novembre 2016 ~ Journal de Kitty Jones.
Tu ne sais pas ce que tu perds, Kitty. Comment tu vas te débrouiller, sans moi, hein ? Pourtant, ce n'est pas nouveau le fait que je ne te traite pas comme une "princesse". Ce terme me fait rire. Mais on aurait vraiment dit que tu ne te rendais compte de rien, c'est dingue. Étais-tu vraiment conne ou juste amoureuse ? Ah non, c'est la même chose, autant pour moi. Enfin bref. Je me suis bien amusé, en tout cas. J'aurais bien voulu continuer, mais t'as décidé d'te casser. J'vais pas te retenir hein. Tant pis. T'étais pas la première et tu ne seras pas la dernière. Ciao, connasse ~

Je ne sais pas ce que c'est, le pire. De l'avoir perdu lui, ou de m'être perdu moi... En tout cas, il pourra dire ce qu'il veut, je me sens quand même nettement mieux depuis que je l'ai quitté, et ça ne fait même pas vingt-quatre heures. Il a raison, j'ai été tellement conne... Mais merde, j'y croyais moi ! Rien que d'y penser me donne l'envie de pleurer toutes les larmes de mon corps. Tant pis - je n'ai pas le choix. Personne n'est au courant, et personne ne le sera jamais. Il n'y a que mon père qui sait tout, parce qu'il a entendu mon cri lorsque mon ex m'a claquée. Je ne le remercierai jamais assez d'avoir compris mon message de "fais le sortir, je t'en supplie" rien qu'en croisant mon regard, et de l'avoir foutu à la porte. Du coup, je lui devais des explications. Alors je lui ai tout raconté. La violence sous presque toutes ses formes, la manipulation, ma connerie... Et il s'est contenté de m'écouter et de me serrer fort dans ses bras, me chuchotant qu'il était là, que c'était fini maintenant. Et je ne lui en ai pas demandé plus. C'est fini...

10 janvier 2017 ~ Journal de Kitty Jones.
Bon, ça y est. C’est fini. C’est désormais le temps des grandes révolutions. J’en rigole, mais c’est vraiment ça. Mes parents ont décidé de se séparer. Il était temps… C’est tout à leur honneur d’avoir voulu essayé, mais ça reste un échec. Au moins, je n’aurai plus maman sur le dos. On ne s'est jamais entendues de toute façon, je pense qu'il est temps d'arrêter d'essayer. J'y ai repensé au moment où papa m'a proposé d'aller vivre avec lui, mais je n'ai pas changé d'avis. Je viendrai voir maman de temps en temps, mais c'est tout.

D’abord, je n’ai pas vu grand. J’ai cherché des universités en Angleterre. Et puis, pour ne pas changer, papa a eu une idée géniale. Qui ne m’était absolument pas passée par la tête. Heureusement qu’il est là…

EH OUI, IL M’A PROPOSE D’ALLER ETUDIER AU JAPON !
Nan mais, au Japon quoi. C’est juste génial. Je ne le remercierai jamais assez. Je me suis immédiatement mise à rechercher des académies au pays du Soleil Levant, puis je me suis rappelée de Keisuke… Oui, mon meilleur ami décédé beaucoup trop jeune, qui vivait au Japon. Je me suis souvenue qu’il étudiait dans une académie prestigieuse, mais je ne me souvenais plus laquelle. J’ai dû remonter dans nos messages pour trouver le nom…
En vain d’abord, mais j’ai fini par le retrouver.

Académie Chisê. Par la suite, mon cœur n’a pas tout suivi : premièrement quand j’ai vu qu’il fallait des notes excellentes pour rentrer (inutile de dire que c’était foutu pour moi, je me débrouillais mais sans plus), et deuxièmement quand j’ai vu que les sportifs de haut niveau pouvaient rentrer grâce à une bourse sportive !

Euh, comment te dire… J’ai sauté de joie et je me suis empressée d’aller prévenir mon père. Nous avons donc suivi les démarches d’inscription, et une fois ceci fait, mon père nous a dégoté une maison super dans un quartier riche de la ville. Je ne culpabilise pas du fait que papa me suive - on en a longuement discuté, et il pense que ce "changement d'air" comme il le dit si bien pourrait être enrichissant autant personnellement que professionnellement pour lui. De mon côté, je crois en lui, et je suis vraiment ravie qu'il m'accompagne.

J’ai hâte. J’ai aussi très peur, il faut le dire, mais ça se passera bien. Je sais que j’ai pris la bonne décision en décidant de partir à l’étranger. Et puis, d’une certaine manière, je me sentirai plus proche de Keisuke…


■ Et vous ?


Prénom/Surnom : Lalwendë, Kitty, Nikita…
Âge : 16 sages années ! :3
Que pensez-vous du forum à première vue ? Il est tout beaaauuuu.
Et comment avez-vous connu le forum ? Grâce à ma CSVE ! (aka Dae)
Qu'avez-vous mangé ce matin ? Code bon!
Autre : Je vous trouve trop sympas et merci de m’accueillir comme vous le faites…

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 27 Juil - 20:49
S • Université - 3ième année
avatar
Messages : 749

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Université - 3ième année
Coucou Kitty!

Merci beaucoup pour ton inscription et du coup, merci à Dae de t'avoir contaminé. Nous ne sommes que joie depuis que tu es inscrite o/
Je vais de ce pas m'occuper de la correction de ta fiche!

Clubs & Autres:
-> Je vois que tu as opté pour le poste de Vice-Présidente du club de tennis. C'est nickel!
-> Tu as mis une adresse dans ton profil qui n'existe pas dans les logements qu'on a proposé :D Je te donnerai les liens à la fin si tu es validée!

Physique :
-> Lol, y a un texte en ultra minuscule dans ta description et la curiosité m'oblige à te demander ce que tu as écrit (d'ailleurs, la flemme m'empêche de copier/coller ça dans Word!). Si tu le fais pas, je te valide pas! :D
-> J'apprécie l'utilisation du "je", tu t'en sors bien!
-> Et c'est parfait! Le principal est dit, les détails sont ajoutés, le tout à le sauce "c'est comme ça!". Ça me va!

Caractère :
-> Ahah, "le reste" après "les animaux" ... C'est d'un charmant! xD
-> Là, je suis fan *_* J'aime ta façon de décrire petit à petit le caractère de Kitty, sans jamais trop en dévoiler. Ça ouvre des portes mais ça montre pas tout! Du pur bonheur!
-> Du coup, j'hésitais entre "I'm odd" et "I don't care" mais elle va rester dans "I don't care", ce sera plus adapté. Après, rien ne t'empêche de faire une demande plus tard si tu considères que ce n'est plus le cas =)

Histoire :
-> Déjà, je suis enjoué par l'idée du journal intime. Tu n'es pas la première, tu ne seras pas la dernière mais ça reste quand même original et j'adore! Ps trop de détail mais on suit la vie de l'un, de l'autre. Top, tout simplement!
-> Ensuite, tu m'as achevé avec le détail du séisme de 2013. Toi (joueuse) n'ayant pas été là, tu aurais pu ne pas y penser mais le fait d'intégrer ça à ton histoire en sachant que ça a un impact important finalement ... franchement, je succombe *_*
-> Enfin, j'ai trouvé des questions et pour le moment, un détail qui m'empêche de te valider ^^
- Katherine a-t-elle déjà été amoureuse? En couple?
- Puisqu'elle part vivre au Japon avec son père, rendra-t-elle visite à sa mère aussi souvent que prévu?
- Ce qui reste important ici, c'est le japonais. Autant l'académie Chisê accueille les étrangers avec plaisir, autant ils demandent un minimum de connaissance de la langue du pays. En gros, Kitty doit apprendre le japonais avant de pouvoir être inscrite à Chisê, c'est une obligation! Donc je vais te laisser modifier tout ça (et préciser aussi pourquoi est-ce que le papa veut partir au Japon, en passant)!

Quand tu auras changé/modifié/ajouté ce que je t'ai demandé, tu n'auras qu'à me prévenir ou poster un message ici pour que j'arrive en courant!
Il te manque pas grand chose, courage o/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 27 Juil - 21:28
S • PNJ
avatar
Messages : 169

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • PNJ
Mmh si je puis me permettre, Kitty veut être VP du club de photographie mais pas de celui du tennis il me semble.
A voir avec elle, l'un n'empêche pas l'autre cela dit.

Autrement, bienvenue Kitty choo ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 27 Juil - 21:51
VP • Université - 1ière année
avatar
Messages : 119

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
VP • Université - 1ière année
Hello ! Merci beaucoup pour ton temps, déjà ** Je poste ici pour répondre et puis je vais aller faire les modifications nécessaires que tu m'as demandées de suite !

Clubs & Autres
-> Le message de Dodo après toi m'a fait me rendre compte que je m'étais mal exprimée dans la partie "Clubs" de ma fiche du coup ! Je parlais effectivement d'être vice-présidente pour le club de Photographie et non de celui de Tennis ! Elle va simplement se contenter du statut de membre pour l'instant ~
-> Oui, je sais pour la fausse adresse, c'est un délire que je me suis faite toute seule et j'ai oublié de l'enlever ! Mais ne t'inquiète pas, je suis déjà allée voir dans le sujet des logements et je me suis même déjà faite une idée d'où elle allait habiter **

Physique
-> Alors attention hein. Tu vas être déçu. Il y a écrit... "J’ai le visage assez allongé et les traits plutôt durs (comme ta b***, mwahaha)"
Parce que Kitty oblige, il fallait que j'ajoute un élément de finesse absolue. /SBAF/

Caractère
-> Du coup, je n'ai pas grand chose à dire ici, à part merci pour tes commentaires, ils me réchauffent mon petit coeur 8D 07

Histoire
-> Je suis toute contente de voir que cela t'a plu ! ** Je m'empresse de répondre à tes questions et d'aller faire les modifications dans ma fiche o/
- Katherine a déjà eu une relation qu'on peut considérer comme "sérieuse", mais qui n'a pas duré puisque le garçon en question a abusé d'elle. Au début abattue, elle préfère ne pas en parler et faire comme si rien ne s'était passé (ça heurterait trop sa fierté sinon). Depuis, elle ne fait que tourner autour des garçons sans vouloir s'attacher, de peur de devoir revivre ce traumatisme. Voilà, ça c'était l'idée que j'avais ! L'explication suffit-elle ou faut-il que je rajoute ça dans mon histoire ? Si c'est le cas, je vois déjà comment je pourrai l'incorporer (le format journal intime est super pratique pour le coup) !
- Non, vraiment pas. Plutôt rarement même, elles se détestent ! Elle ira plus "par éducation" qu'autre chose.
- Alors là, je m'en veux trop, j'avais pensé à le préciser au moment où je parlais de Keisuke, le meilleur ami de Kitty. L'idée c'est que tout ce qui touche au Japon la passionne, et lorsqu'elle a commencé à parler avec lui, elle a appris le japonais grâce à lui, essentiellement, et puis je pense qu'elle aura pris une option japonais au collège en Angleterre à ce moment-là ! Donc voilà, j'avais tout en tête mais ensuite une autre idée a dû me passer par la tête et du coup j'ai oublié de préciser ! Je vais modifier ça o/ Quant à son père, c'est simple, sa fille est toute sa vie et comme il est déjà très connu en tant que peintre en Angleterre, je pense que c'est l'occasion pour lui d'essayer d'acquérir une notoriété internationale ! **
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 27 Juil - 22:03
S • Université - 3ième année
avatar
Messages : 749

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Université - 3ième année
Roooh mais je t'en prie! Le temps du staff est réservé aux membres chéris après tout *_*

-> Pour les clubs, mea culpa. On va dire que les torts sont partagés :D Y a pas de souci, simple membre du club de tennis c'est aussi très bien! Pour le reste, tu vas devoir voir ça avec Lola =D
-> Ok pour l'adresse ^^

-> Je pense que ce serait parfait si tu rajoutais ce petit passage malheureux dans sa vie amoureuse, dans ta fiche. Ça fait un petit plus mais surtout une grande partie d'elle, c'est important.
Cela dit, ça répond à ma question =D
-> Et pour le japonais, ça me va aussi! Je te laisserai le rajouter dans l'histoire mais j'aime déjà la façon dont c'est tourné dans ce petit post alors je considère que c'est bon (je viendrai quand même le relire quand ce sera fait, professionnalisme oblige! 8D)

MAIS! Tu as triomphé de la création chiante mais obligatoire d'une fiche, je t'annonce donc ... que je te valide, owiiii! Félicitations!
Voici les liens dont tu vas avoir besoin pour bien démarrer :
- Classes.
- Rang.
- Avatar.
- Les logements puisque tu as dit avoir déjà choisi l'adresse.
- Clubs. Tu pourras faire ta demande dans le sujet de Lola pour le poste de VP, et pour le tennis, tu n'as qu'à simplement poster à la suite du sujet "Clubs semi-validés (sans capitaine)". Si tu as un souci, demande-moi!
- Journal Intime, à faire quand tu veux.
- Rps, mais tu peux aussi directement mp les membres ou les harceler sur Discord =D.

Voilà, tout est là! Si jamais il te manque quelque chose une fois que tu commences, reviens tout de suite vers nous, tu nous connais on n'est pas méchants!
Merci encore de ton inscription, elle fait vraiment plaisir! J'espère que tu vas beaucoup t'amuser sur notre forum!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Votre personnage :: Étudiants & Voyage Scolaire (lycée, université) :: Fiches validées (2017) :: Université-