Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Mar 30 Mai - 20:48
P • Lycée - 3ième année
avatar
Messages : 78

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
P • Lycée - 3ième année





Empty Coffee Cups




- Voici tous les papiers dont vous avez besoin, vous n'avez qu'à les remplir et votre dossier sera ok jusqu'à l'année prochaine.
Voici le badge pour votre chambre, si y'a un soucis, n'hésitez pas.


Lola avait eut un peu de mal à comprendre tout ce qu'elle avait dit, mais elle avait prit les papiers et le badge, et elle s'était dirigée vers l'endroit un peu vague que la jeune secrétaire avait indiqué machinalement du bout du bras.
Elle fit la moue, n'avait-elle pas lu que Lola venait de France ? Elle aurait pu au moins l'accompagner jusqu'à sa chambre. Elle aurait peut-être dû dire à Ana de venir avec elle pour cette toute première journée mais elle avait voulu jouer les grandes filles et voilà où elle en était maintenant.

Elle avait mit un temps fou à déchiffrer les panneaux - jolis cela dit - qui ornaient les couloirs et les milliards de portes qu'il y'avait dans l'académie. Elle cherchait le pensionnat et ce fut uniquement en voyant des filles revenir du sport qu'elle les suivit du regard pour voir où elles allaient. La rentrée allait vraiment être compliquée pour elle malgré son acharnement à apprendre le japonais, elle était ravie d'avoir suivie des cours mais finalement c'était à l'écrit qu'elle avait le plus de difficultés. Elle se doutait bien que l'académie n'avait pas le temps de prendre en charge chaque lacune d'étudiant, mais pourtant avec le prix que ses parents avaient payé, elle s'était attendu à un peu plus d'humanité. Ce ne fut pas ça qui la découragea et elle fila avec sa grosse valise roulante vers le pensionnat qu'elle reconnaissait désormais.


~ 2 semaines plus tard ~

Assise en tailleur sur son lit, Lola soupira en s'arrachant les cheveux. Elle n'avait toujours pas rempli ces fichus papiers que l'académie lui avait fourni au début. Elle trouvait ça terriblement barbant et plusieurs questions lui semblaient trop compliquées alors elle reportait à chaque fois, mais après avoir eu un mail de rappel de l'académie, elle se voyait obligée d'en passer par là. Elle ne pensait jamais à demander à Ana ou Wufeï quand elle les voyait, elle avait bien trop de choses plus importantes à faire !

Elle jeta un coup d'oeil autour de son espace de vie et fut assez déplorée de remarquer qu'il était en parfait bordel. Ses vêtements traînaient partout et elle avait la fâcheuse tendance d'enlever ses chaussures en les balançant dans un coin de la chambre, ce qui ressemblait bien plus maintenant à une montagne difforme.
De l'autre côté, chez sa colocataire, c'était l'inverse, c'était propre, c'était mignon, limite ça sentait bon et on voyait des petits oiseaux voler. C'était une fille, une vraie. Elle ne l'avait pas encore croisée, elle savait simplement qu'elle s'appelait Ruri Macarevich parce que c'était écrit sur la porte de la chambre mais hélas leurs emplois du temps ne devaient pas correspondre parce qu'elle trouvait toujours chambre vide quand elle y allait, et quand elle se réveillait, la jeune fille était déjà partie même s'il y'avait quelques traces de son passage. Et pourtant, Lola était une sacrée lève-tôt.

Pourtant ce jour là, quand elle entendit le petit bip du verrou automatisé de la porte de leur chambre, Lola redressa ses épaules et ouvrit grand la bouche, elle allait enfin rencontrer sa colocataire, elle eut aussitôt une boule au ventre en imaginant cette formidable rencontre. Elle espérait qu'elle était d'une beauté parfaite et qu'elles allaient pouvoir devenir de supers amies pour partager plein de choses et faire des batailles d'oreiller.

- Salut, je suis Lo...

Ce qu'elle vit la laissa sans voix. Bouche ouverte, yeux ronds, elle dût vraiment paraître complètement conne face à la jeune fille qui entra à ce moment là dans la chambre et qui la regarda comme si elle était pas chez elle.
La mémoire photographique de Lola lui vrilla les temps de messages de rappel, par dizaines. Elle eut des flash-back incontrôlables et enfin tout s'éclaircit, sa colocataire était .... la jeune blonde inconnue. La fille aux larmes perlées, la beauté attristée.

- Oh, tu es ...

Elle se stoppa en se mordant la lèvre et en regardant ailleurs, c'était trop délicat de dire ça comme ça, c'était sûrement un passage très privé de sa vie et Lola avait été plutôt indiscrète à ce moment là alors elle ne serait pas très à l'aise de devoir se justifier. Elle se gratta l'intérieur du bras pour tenter de meubler mais comme elle ne trouvait pas de solution adéquate, elle se leva brusquement et se dirigea vers elle, elle fit une courbette, et puis elle tendit sa main. Elle appréciait de découvrir de nouvelles cultures mais elle pouvait aussi montrer les siennes.

- Ravie de te rencontrer enfin Ruri, je suis Lola, ta colocataire.

Et elle lui fit un immense sourire, elle se retenait de ne pas lui faire de câlin tellement elle était contente de la retrouver et en même temps de partager sa chambre. Elle était encore plus belle vue de près, sa peau lisse et couleur porcelaine la rendait verte de jalousie. Elle semblait un peu apeurée ou indécise, mais Lola avait toujours été nulle pour décrypter les émotions sur le visage des gens, alors elle ne s'attarda pas dessus. Elle préféra s'attarder sur sa contemplation, elle ne l'avait pas imaginée si grande mais ça ne la rendait que plus majestueuse aux yeux de la petite frenchie.

- Excuse-moi, ma chambre est ... je vais ranger !

Et elle se retourna pour commencer à ranger, enfin surtout à déplacer le bordel d'un endroit à un autre, mais d'une façon un peu plus ordonnée. Elle avait envie de laisser Ruri entrer convenablement dans la chambre et elle espérait grandement qu'elle allait engager la conversation avec elle, elle avait vraiment très envie de la connaître, les papiers attendront .... !

©Codage by Littleelda from [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Juin - 1:52
M • Lycée - 2ième année
avatar
Messages : 447

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quelque chose de bizarre
Combat ses angoisses

Ruri parle en #FFA6AD ou en #8491CA (russe)
Feat.
Ruri Macarevich & Lola S. Ofaleli
Quitter l'appartement de son frère pour se retrouver en chambre de dortoir n'avait pas été sa décision la plus simple. D'un côté, il y avait l'angoisse, diffuse mais bien présente, que se retrouver si loin d'Anders ne détériore leur relation, qui était déjà si éloignée de ce qu'elle était dans leur enfance. De l'autre, il y avait l'envie profonde de le laisser vivre sa vie sans interférer, tant elle avait l'impression de déranger sa belle-sœur, et l'excitation de la nouveauté. Elle n'avait jamais vécu seule, et même si elle avait pris une chambre avec colocataire pour ne pas revoir la solitude qu'elle détestait tant, c'était quand même différent de ce dont elle avait l'habitude. Elle ignorait combien de temps elle mettrait à s'y habituer. A considérer la situation comme sa nouvelle normalité.

Malgré tout, au fond d'elle, l'idée de partager une chambre avec un fille avait infiltré quelques pensées négatives à travers le portails qui bloquait ses émotions. Bien sûr, elle n'aurait pas voulu partager sa chambre de dortoir avec un garçon, mais elle commençait à se demander si y être seule n'aurait pas été une meilleure idée. Elle n'avait pas encore accepté l'idée qu'elle puisse à nouveau, un jour, ressentir quelque chose pour une fille et, inconsciemment, son cerveau avait contribué à lui éviter cette possible réalité. Elle avait plus d'amis garçons que filles au lycée et elle passait bien plus de temps dehors que l'année précédente, où elle rentrait généralement peu de temps après la fin de ses cours.

Cette année, elle traînait dans la cour ou en ville avec ses amis, se construisait une vie sociale qui ne tournait pas entièrement autour d'Anders et Yuki et, de manière générale, rentrait le plus tard possible, même si c'était pour travailler à la bibliothèque ou s'asseoir dans un coin pour lire. Elle se levait tôt, aussi, pour retrouver un ami dans la bibliothèque à la première heure. Et ce matin, elle venait de réaliser qu'elle n'avait jamais rencontré sa colocataire et qu'elle avait inconsciemment fait beaucoup d'efforts pour l'éviter. C'est pour ça qu'elle se retrouvait cet après-midi à poser la main sur la poignée de la porte avec une grande inspiration. C'était ridicule. Éviter toute les filles susceptibles de croiser sa route ne simplifierait jamais les choses, elle le savait. Autant crever l'abcès maintenant.

Elle ouvrit la porte. La réaction de sa colocataire à son entrée lui tira un mouvement de recul. Son cerveau tenta d'analyser son expression, d'essayer de comprendre ce qu'elle pouvait bien penser, d'y repérer une lueur qui ressemblait à celle de son regard quand elle croisait celui d'une fille un peu trop mignonne pour son petit cœur, mais si quelque chose avait atteint sa coloc au point de la figer sur place, ce n'était pas ça – ou elle le cachait bien. Ruri réprima un soupir de soulagement.

Même si elle ne comprenait pas ce qui était en train de lui arriver. Peut-être que c'était une tradition, quelque part, de se figer sur place quand quelqu'un entrait dans la pièce. Mais ça n'expliquait pas les bouts de phrases qui n'avaient aucun sens. Elle n'eut pas le temps d'y réfléchir davantage parce que la jeune fille s'avançait vers elle en s'inclinant – un tout petit peu trop, quelques centimètres qui la désignaient d'office comme n'étant pas née ici, ou pas avec une mère comme la sienne – et en tendant la main. Ruri la lui serra sans réfléchir, habituée à voir son père faire de même avec les quelques amis non-japonais qu'il s'était faits.

Elle lui sourit timidement en retour sans trop savoir quoi dire. Lola connaissait déjà son nom, visiblement, donc elle n'avait pas besoin de se présenter. C'est seulement quand la jeune fille le mentionna qu'elle remarqua l'état de sa moitié de la chambre et écarquilla les yeux. Elle n'avait pas beaucoup d'affaires, donc pas trop de mal à ranger, mais elle n'était de toute façon pas du genre à laisser trop de choses traîner. Ça lui arrivait, comme à tout le monde, mais pas à ce point. Cela dit... "Euh... c'est pas grave, tu sais. Tant que c'est pas de la nourriture..." Parce que les vêtements qui traînaient et les objets éparpillés, ça n'attirait pas de bêtes bizarres et effrayantes dans sa chambre. Donc à moins qu'elle ne commence à s'étaler sur son lit à elle, Lola pouvait faire à peu près ce qu'elle voulait de son côté.

Comment expliquer qu'elle l'ait évité si longtemps ? Elle ne voulait pas passer pour une fille méchante qui ne voulait rien avoir à faire avec elle, mais elle ne tenait pas non plus à lui raconter ces détails personnels. Elle n'en avait parlé qu'à Yoite pour le moment, et c'était très bien comme ça. Elle n'avait pas besoin de l'exposer à la face du monde, elle préférait garder ce secret bien caché tant qu'elle ne se retrouverait pas à nouveau au pied du mur. "Désolée de ne pas être venue dans la chambre plus tôt je... j'avais pas mal de choses à faire, des amis à voir..." C'était maladroit et elle faillit soupirer. Elle était plantée devant la porte à trouver ce qui ressemblait un peu trop à une excuse bidon et elle décida de résoudre au moins une des deux situations en allant s'asseoir en tailleur sur son lit, face à sa nouvelle colocataire et son bazar en rangement.

Maintenant qu'elle avait eu le courage de franchir la porte en laissant sa paranoïa de côté, autant en profiter pour apprendre à connaître la fille – déjà un peu bizarre – qui partagerait sa chambre tout au long de l'année. Peut-être même après, si tout se passait bien. En y repensant, avoir une fille dans ses amis ne lui ferait pas de mal.
Code original by Frosty Blue de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Sep - 18:04
P • Lycée - 3ième année
avatar
Messages : 78

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
P • Lycée - 3ième année




Empty Coffee Cups


Lorsque Lola sentit le contact chaud de la main de Ruri dans la sienne, elle ressentit un gros soulagement. Le premier pas était fait et même si la jeune fille semblait un peu sur la défensive voire limite un peu hautaine, elle semblait prête à faire un effort pour que les choses se passent bien et tant mieux. Lola n'aurait pas aimé se prendre un râteau royal dès son arrivée et encore moins avec sa colocataire. Devoir passer du temps considérable avec quelqu'un qui ne l'apprécie pas dans un espace aussi restreint serait vite devenu une torture pour la jeune française et elle aurait en plus très mal vécu que quelqu'un ne l'aime pas alors qu'elle est d'un naturel sympathique et facile à vivre.

Mais elle chassa bien vite ces pensées négatives quand elle se préoccupa de pseudo ranger ses affaires pour libérer le passage de sa coloc jusqu'à son espace vital. Elle avait déjà les bras chargés de vêtements en vrac quand Ruri lui annonça que c'était pas la peine de le faire. Lola posa tout sur son lit délicatement, elle se mordit l'intérieur de la joue de passer pour une fille bordélique face à une petite poupée habillée comme une princesse. Elle se sentait encore plus moche que d'habitude mais rien ne l'arrêterait !

- Oh ben non ah ah ! Je suis bordélique, pas sale !

Elle trouvait ça important de le préciser vu que sa colocataire semblait déjà la prendre pour la clocharde du coin. Elle sentit ses joues rougir en constatant que l'image qu'elle donnait d'elle était loin d'être flatteuse. Effectivement ses chaussettes étaient en boule un peu n'importe où dans la chambre et le tas de vêtements qu'elle venait de poser sur le lit ressemblait davantage à un amas de chiffons sales qu'à une tournée de linge fraîchement lavée qu'elle avait eut la flemme de ranger convenablement. Elle se gratta la haut de la tête et entendit sa mère dans son esprit rire d'un son cristallin en lui disant qu'elle était vraiment incorrigible de s'organiser aussi mal. Elle esquissa un sourire, elle se fichait un peu de l'avis d'une seule personne au final tant que sa maman chérie d'amour lui pardonne ses petits écarts. Elle était une grande artiste photo qui prenait doucement son envol et elle se découvrait une intense passion pour l'écriture alors elle avait bien d'autres choses à faire que de ranger ses vêtements.
Elle prit dont la décision de s'asseoir sur son tas de linge, face à sa colocataire qui s'était elle aussi assis sur son lit mais en tailleur.

- T'inquiètes pas, c'est pas grave ! Je comprends ! rétorqua Lola, presque mal à l'aise que la jeune femme s'excuse d'avoir une vie active.
Elle secoua la main pour lui faire comprendre qu'elle ne lui en voulait pas du tout. Elle ignorait évidemment que Ruri l'avait évitée pendant des semaines et qu'elle avait tout fait pour ne pas la croiser, sans intention personnelle de la vexer mais plutôt pour des histoires qui ne regardaient qu'elle. Lola se tut, pensant que la jeune fille allait lancer un semblant de conversation mais il paraissait évident qu'elle n'avait pas prévu de le faire. Le silence qui s'imposa entre les deux coloc fut assez déstabilisant pour la française en mal de sociabilité. Elle sentit son cerveau réfléchir à grande vitesse pour trouver un sujet de conversation qui répondait à tous les critères de neutralité : rien de trop personnel, rien de flippant, quelque chose de léger, facile à répondre, qui ne met personne mal à l'aise et qui engage sur un autre sujet.
Elle fit gonfler ses joues sous la difficulté de cette tâche qui lui paraissait bien plus ardue que d'écrire une dissertation en kanji. Elle préféra plutôt reporter son attention sur Ruri qui semblait attendre quelque chose elle aussi, sans trop savoir quoi. Le malaise était palpable. Lola en eut presque marre déjà de cette situation et elle opta pour une franchise pure quitte à casser un vase à peine sorti d'usine.

- Désolée, c'est difficile pour moi de discuter avec toi, mon japonais n'est pas ... bon. On ne se connait pas beaucoup mais j'aimerais bien qu'on devienne amies !

Elle lui envoya un sourire simple mais timdie. Avec Ruri elle était encore plus mal à l'aise qu'avec un garçon. Là voilà qui perdait tous ses moyens. Elle n'était plus cette petite boule d'énergie qui lui sied si bien au teint, là elle était nerveuse, paranoïaque et limite agacée d'être dans cet état. Elle s'attendait à tout sauf à ça. Elle s'était imaginée des tas de scénario différents, elle les voyait rire, et discuter pendant des heures mais au final... pas du tout.
C'est pile poil à ce moment-là que le destin frappa dans la chambre, d'une façon que Lola qualifierait clairement de désastreuse mais qui pouvait être vu totalement différemment selon la réaction de chacun. Un coup de vent magistral ouvrit la fenêtre mal fermée de leur chambre et vit s'envoler les affaires sur le bureau de Lola. Entre autres des photos, des tas de photos qu'elle avait prises déjà depuis son arrivée ici. Des paysages, des bâtiments, des gens en train de prier, des levers et couchers de soleil mais aussi des personnes de l'académie qu'elle avait prises au dépourvu ou pas. Okita, Dae, et ... la photo de Ruri. Elle s'envola doucement dans la chambre pour atterrir pile poil devant le lit de la jeune blonde. Cette photo où elle pleurait à chaudes larmes sans que Lola sache pourquoi.

- Ah !

La jeune française bondit de son lit pour rattraper les photos qui s'envolaient et quand elle posa ses doigts sur celle qui était aux pieds de Ruri, elle s'arrêta et releva les yeux vers la jeune fille, s'attendant à recevoir la foudre. Elle préféra attendre de savoir sa réaction avant de s'expliquer, elle était prête à donner les raisons sincères de ce cliché mais si Ruri l'insultait ou se fâchait pour si peu, alors elle garderait ça pour elle et elle prendrait aussitôt la décision de déchirer cette photo à tout jamais, ayant perdu l'intérêt de la beauté qu'elle avait photographiée quelques jours plus tôt.

©Codage by Littleelda from [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Oct - 23:38
M • Lycée - 2ième année
avatar
Messages : 447

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quelque chose de bizarre
Combat ses angoisses

Ruri parle en #FFA6AD ou en #8491CA (russe)
Feat.
Ruri Macarevich & Lola S. Ofaleli
Est-ce qu'elle l'avait vexée ? Ruri eut une moue incertaine. Sa façon de dire "bordélique, pas sale" sonnait comme la protestation de quelqu'un qui se sent insulté. Ce n'était pas du tout son intention. Est-ce qu'elle avait mal choisi ses mots ? Ou bien c'était l'ambiance un peu bizarre qui régnait dans la pièce depuis qu'elle était entrée... Peut-être que Lola ne l'aimait tout simplement pas mais... elle avait l'air tellement prête à devenir son amie que ça lui semblait très improbable. Ruri avait définitivement dit quelque chose de travers... Elle voulut s'excuser mais elle ne trouva pas quoi dire pour rattraper sa maladresse, alors elle préféra laisser le silence s'installer pendant que Lola bataillait avec son linge - pour finalement s'asseoir dessus. Puis elle changea de sujet discrètement.

Elle se demanda si sa camarade aurait aussi bien pris on absence des derniers jours si elle avait su la vérité, mais ça aurait été trop compliqué de lui expliquer tout en détails. Et sans les détails, ça donnait juste "je t'écvitais". Mieux valait garder ça pour elle : elle avait déjà eu peur de la vexer tout à l'heure, là elle était sûre de le faire. Pourtant elle n'avait rien contre elle, Lola avait même l'air d'être une fille plutôt sympa avec qui elle aurait été ravie de passer toutes ses soirées mais il y avait... ça. Ruri n'avait pas encore établi à quel point de rapprochement elle commençait à être attirée par une fille, et elle n'avait pas envie de le découvrir avec quelqu'un qui partageait sa chambre.
Un long silence s'installa sans qu'elle s'en aperçoive, tant elle était hésitante et perdue dans ses pensées. Ca ne lui ressemblait pas d'avoir des difficultés à maintenir une conversation. Elle allait se lancer sur un sujet au hasard en lançant la première chose qui lui passait par la tête, mais la jeune fille la prit de vitesse.

Bien sûr, la barrière de la langue. C'était tellement évident qu'elle se trouvait bête de ne pas y avoir pensé plus tôt. Elle avait déjà remarqué quand elles s'étaient saluées que Lola n'était pas japonaise (en dehors des signes physiques évidents), mais l'idée qu'elle ne maîtrisait pas forcément bien la langue ne l'avait pas effleurée. Heureusement qu'elles ne s'étaient pas rencontré un jour où elle était de très bonne humeur ! Avec son débit de parole dans ces moments-là, elle l'aurait perdue dans dix secondes. "Moi aussi j'aimerais qu'on devienne amies. Je suis juste un peu..."
Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase : un violent courant d'air entra dans la pièce pour éparpiller encore davantage le désordre de sa camarade, qui assista impuissante à l'envol de tout un tas de papiers et de photos. Ruri, prise au dépourvu, voulut se redresser pour l'aider,un peu tard sans doute, mais son regard se posa sur une photo qui avait atterri à ses pieds.

Deux réaction quasiment instantanées la frappèrent à la même seconde. D'un côté, la partie rationnelle de son cerveau comprit la réaction de Lola à son entrée dans la chambre, comme si elle la connaissait, et l'ambiance un peu étrange qui s'était mise en place entre elles ensuite. Mais c'est l'autre partie de son esprit qui prit l'ascendant sur la première : l'instinct, l'émotion. Elle n'avait pas besoin de réfléchir pour reconnaître le lieu ni le moment - elle pleurait trop rarement pour ne pas en avoir des souvenirs indélébiles. Une seconde, peut-être moins, après avoir posé son regard sur l'image, elle eut un brusque mouvement de recul, comme si la photo pouvait lui brûler les yeux.

Une panique indicible se planta dans son coeur et dans ses prunelles, chassant la logique, le désespoir imprimé dans le souvenir, même la colère compréhensible face à l'intrusion dans sa vie privée. Elle n'arrivait pas à aligner des pensées cohérentes, son cerveau tournait en une boucle désordonnée autour de trois idées. Qu'est-ce qu'elle avait dit, sur le seuil - quelque chose de révélateur, ou rien qui puisse trahir quoi que ce soit ? L'angoisse empêchait son esprit embrouillé de se rappeler les détails. A quel point Lola avait-elle surpris cette conversation, vitale mais au combien personnelle, que savait-elle, qu'avait-elle entendu ? Et surtout : en avait-elle parlé à quelqu'un, pour illustrer ou expliquer sa photo ?
Trois idées qui ne reflétaient que les enjeux et l'étendue d'une seule question : à quel point son secret, celui qui pouvait ruiner tant d'aspects de sa vie, qu'elle avait cherché à enterrer après toute la souffrance qu'il avait engendrée, oui, à quel point était-il en danger ?

Ruri crispa les doigts sur ses genoux, incapable d'exprimer le fourmillement de question qui s'agitait dans sa tête. Incapable de parler à cette personne qui en savait peut-être plus sur elle que ce qu'elle aurait jamais voulu lui dire. La bouche sèche, le coeur battant à un rythme totalement aléatoire, elle força l'angoisse à refluer, déglutit, tenta de remettre son cerveau sur les rails pour résumer ses interrogations en une question générique, au cas où elle ne serait au courant de rien. Quand avait-elle pris cette photo, après ou avant qu'elle ait parlé ? Est-ce qu'elle avait tenté d'enquêter pour savoir ce qui l'avait menée là-bas, dans cet état ? Est-ce qu'elle avait écouté, entendu, compris ? Est-ce qu'elle l'avait suivie ou était juste tombée sur cette scène par hasard ?
Ruri finit par résumer ça en une seule question, un mot, quelle prononça d'une voix légèrement éraillée mais sans doute un peu plus sèche qu'elle l'aurait voulu : "Pourquoi ?.." Elle avait peur. Peur que cette simple image et les révelations qu'elle y associait puissent faire basculer toute sa vie.
Code original by Frosty Blue de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Pensionnat & espace Clubs :: 1er Étage :: Aile des Filles-