■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Empty coffee cups

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lola S. Ofaleli
M • Lycée - 3ième année
avatar

Messages 59


HnM
Un mot:

MessageSujet: Empty coffee cups   Mar 30 Mai - 20:48






Empty Coffee Cups




- Voici tous les papiers dont vous avez besoin, vous n'avez qu'à les remplir et votre dossier sera ok jusqu'à l'année prochaine.
Voici le badge pour votre chambre, si y'a un soucis, n'hésitez pas.


Lola avait eut un peu de mal à comprendre tout ce qu'elle avait dit, mais elle avait prit les papiers et le badge, et elle s'était dirigée vers l'endroit un peu vague que la jeune secrétaire avait indiqué machinalement du bout du bras.
Elle fit la moue, n'avait-elle pas lu que Lola venait de France ? Elle aurait pu au moins l'accompagner jusqu'à sa chambre. Elle aurait peut-être dû dire à Ana de venir avec elle pour cette toute première journée mais elle avait voulu jouer les grandes filles et voilà où elle en était maintenant.

Elle avait mit un temps fou à déchiffrer les panneaux - jolis cela dit - qui ornaient les couloirs et les milliards de portes qu'il y'avait dans l'académie. Elle cherchait le pensionnat et ce fut uniquement en voyant des filles revenir du sport qu'elle les suivit du regard pour voir où elles allaient. La rentrée allait vraiment être compliquée pour elle malgré son acharnement à apprendre le japonais, elle était ravie d'avoir suivie des cours mais finalement c'était à l'écrit qu'elle avait le plus de difficultés. Elle se doutait bien que l'académie n'avait pas le temps de prendre en charge chaque lacune d'étudiant, mais pourtant avec le prix que ses parents avaient payé, elle s'était attendu à un peu plus d'humanité. Ce ne fut pas ça qui la découragea et elle fila avec sa grosse valise roulante vers le pensionnat qu'elle reconnaissait désormais.


~ 2 semaines plus tard ~

Assise en tailleur sur son lit, Lola soupira en s'arrachant les cheveux. Elle n'avait toujours pas rempli ces fichus papiers que l'académie lui avait fourni au début. Elle trouvait ça terriblement barbant et plusieurs questions lui semblaient trop compliquées alors elle reportait à chaque fois, mais après avoir eu un mail de rappel de l'académie, elle se voyait obligée d'en passer par là. Elle ne pensait jamais à demander à Ana ou Wufeï quand elle les voyait, elle avait bien trop de choses plus importantes à faire !

Elle jeta un coup d'oeil autour de son espace de vie et fut assez déplorée de remarquer qu'il était en parfait bordel. Ses vêtements traînaient partout et elle avait la fâcheuse tendance d'enlever ses chaussures en les balançant dans un coin de la chambre, ce qui ressemblait bien plus maintenant à une montagne difforme.
De l'autre côté, chez sa colocataire, c'était l'inverse, c'était propre, c'était mignon, limite ça sentait bon et on voyait des petits oiseaux voler. C'était une fille, une vraie. Elle ne l'avait pas encore croisée, elle savait simplement qu'elle s'appelait Ruri Macarevich parce que c'était écrit sur la porte de la chambre mais hélas leurs emplois du temps ne devaient pas correspondre parce qu'elle trouvait toujours chambre vide quand elle y allait, et quand elle se réveillait, la jeune fille était déjà partie même s'il y'avait quelques traces de son passage. Et pourtant, Lola était une sacrée lève-tôt.

Pourtant ce jour là, quand elle entendit le petit bip du verrou automatisé de la porte de leur chambre, Lola redressa ses épaules et ouvrit grand la bouche, elle allait enfin rencontrer sa colocataire, elle eut aussitôt une boule au ventre en imaginant cette formidable rencontre. Elle espérait qu'elle était d'une beauté parfaite et qu'elles allaient pouvoir devenir de supers amies pour partager plein de choses et faire des batailles d'oreiller.

- Salut, je suis Lo...

Ce qu'elle vit la laissa sans voix. Bouche ouverte, yeux ronds, elle dût vraiment paraître complètement conne face à la jeune fille qui entra à ce moment là dans la chambre et qui la regarda comme si elle était pas chez elle.
La mémoire photographique de Lola lui vrilla les temps de messages de rappel, par dizaines. Elle eut des flash-back incontrôlables et enfin tout s'éclaircit, sa colocataire était .... la jeune blonde inconnue. La fille aux larmes perlées, la beauté attristée.

- Oh, tu es ...

Elle se stoppa en se mordant la lèvre et en regardant ailleurs, c'était trop délicat de dire ça comme ça, c'était sûrement un passage très privé de sa vie et Lola avait été plutôt indiscrète à ce moment là alors elle ne serait pas très à l'aise de devoir se justifier. Elle se gratta l'intérieur du bras pour tenter de meubler mais comme elle ne trouvait pas de solution adéquate, elle se leva brusquement et se dirigea vers elle, elle fit une courbette, et puis elle tendit sa main. Elle appréciait de découvrir de nouvelles cultures mais elle pouvait aussi montrer les siennes.

- Ravie de te rencontrer enfin Ruri, je suis Lola, ta colocataire.

Et elle lui fit un immense sourire, elle se retenait de ne pas lui faire de câlin tellement elle était contente de la retrouver et en même temps de partager sa chambre. Elle était encore plus belle vue de près, sa peau lisse et couleur porcelaine la rendait verte de jalousie. Elle semblait un peu apeurée ou indécise, mais Lola avait toujours été nulle pour décrypter les émotions sur le visage des gens, alors elle ne s'attarda pas dessus. Elle préféra s'attarder sur sa contemplation, elle ne l'avait pas imaginée si grande mais ça ne la rendait que plus majestueuse aux yeux de la petite frenchie.

- Excuse-moi, ma chambre est ... je vais ranger !

Et elle se retourna pour commencer à ranger, enfin surtout à déplacer le bordel d'un endroit à un autre, mais d'une façon un peu plus ordonnée. Elle avait envie de laisser Ruri entrer convenablement dans la chambre et elle espérait grandement qu'elle allait engager la conversation avec elle, elle avait vraiment très envie de la connaître, les papiers attendront .... !

©Codage by Littleelda from [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruri Macarevich
M • Lycée - 2ième année
avatar

Messages 423


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Empty coffee cups   Dim 11 Juin - 1:52


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quelque chose de bizarre
Combat ses angoisses

Ruri parle en #FFA6AD ou en #8491CA (russe)
Feat.
Ruri Macarevich & Lola S. Ofaleli
Quitter l'appartement de son frère pour se retrouver en chambre de dortoir n'avait pas été sa décision la plus simple. D'un côté, il y avait l'angoisse, diffuse mais bien présente, que se retrouver si loin d'Anders ne détériore leur relation, qui était déjà si éloignée de ce qu'elle était dans leur enfance. De l'autre, il y avait l'envie profonde de le laisser vivre sa vie sans interférer, tant elle avait l'impression de déranger sa belle-sœur, et l'excitation de la nouveauté. Elle n'avait jamais vécu seule, et même si elle avait pris une chambre avec colocataire pour ne pas revoir la solitude qu'elle détestait tant, c'était quand même différent de ce dont elle avait l'habitude. Elle ignorait combien de temps elle mettrait à s'y habituer. A considérer la situation comme sa nouvelle normalité.

Malgré tout, au fond d'elle, l'idée de partager une chambre avec un fille avait infiltré quelques pensées négatives à travers le portails qui bloquait ses émotions. Bien sûr, elle n'aurait pas voulu partager sa chambre de dortoir avec un garçon, mais elle commençait à se demander si y être seule n'aurait pas été une meilleure idée. Elle n'avait pas encore accepté l'idée qu'elle puisse à nouveau, un jour, ressentir quelque chose pour une fille et, inconsciemment, son cerveau avait contribué à lui éviter cette possible réalité. Elle avait plus d'amis garçons que filles au lycée et elle passait bien plus de temps dehors que l'année précédente, où elle rentrait généralement peu de temps après la fin de ses cours.

Cette année, elle traînait dans la cour ou en ville avec ses amis, se construisait une vie sociale qui ne tournait pas entièrement autour d'Anders et Yuki et, de manière générale, rentrait le plus tard possible, même si c'était pour travailler à la bibliothèque ou s'asseoir dans un coin pour lire. Elle se levait tôt, aussi, pour retrouver un ami dans la bibliothèque à la première heure. Et ce matin, elle venait de réaliser qu'elle n'avait jamais rencontré sa colocataire et qu'elle avait inconsciemment fait beaucoup d'efforts pour l'éviter. C'est pour ça qu'elle se retrouvait cet après-midi à poser la main sur la poignée de la porte avec une grande inspiration. C'était ridicule. Éviter toute les filles susceptibles de croiser sa route ne simplifierait jamais les choses, elle le savait. Autant crever l'abcès maintenant.

Elle ouvrit la porte. La réaction de sa colocataire à son entrée lui tira un mouvement de recul. Son cerveau tenta d'analyser son expression, d'essayer de comprendre ce qu'elle pouvait bien penser, d'y repérer une lueur qui ressemblait à celle de son regard quand elle croisait celui d'une fille un peu trop mignonne pour son petit cœur, mais si quelque chose avait atteint sa coloc au point de la figer sur place, ce n'était pas ça – ou elle le cachait bien. Ruri réprima un soupir de soulagement.

Même si elle ne comprenait pas ce qui était en train de lui arriver. Peut-être que c'était une tradition, quelque part, de se figer sur place quand quelqu'un entrait dans la pièce. Mais ça n'expliquait pas les bouts de phrases qui n'avaient aucun sens. Elle n'eut pas le temps d'y réfléchir davantage parce que la jeune fille s'avançait vers elle en s'inclinant – un tout petit peu trop, quelques centimètres qui la désignaient d'office comme n'étant pas née ici, ou pas avec une mère comme la sienne – et en tendant la main. Ruri la lui serra sans réfléchir, habituée à voir son père faire de même avec les quelques amis non-japonais qu'il s'était faits.

Elle lui sourit timidement en retour sans trop savoir quoi dire. Lola connaissait déjà son nom, visiblement, donc elle n'avait pas besoin de se présenter. C'est seulement quand la jeune fille le mentionna qu'elle remarqua l'état de sa moitié de la chambre et écarquilla les yeux. Elle n'avait pas beaucoup d'affaires, donc pas trop de mal à ranger, mais elle n'était de toute façon pas du genre à laisser trop de choses traîner. Ça lui arrivait, comme à tout le monde, mais pas à ce point. Cela dit... "Euh... c'est pas grave, tu sais. Tant que c'est pas de la nourriture..." Parce que les vêtements qui traînaient et les objets éparpillés, ça n'attirait pas de bêtes bizarres et effrayantes dans sa chambre. Donc à moins qu'elle ne commence à s'étaler sur son lit à elle, Lola pouvait faire à peu près ce qu'elle voulait de son côté.

Comment expliquer qu'elle l'ait évité si longtemps ? Elle ne voulait pas passer pour une fille méchante qui ne voulait rien avoir à faire avec elle, mais elle ne tenait pas non plus à lui raconter ces détails personnels. Elle n'en avait parlé qu'à Yoite pour le moment, et c'était très bien comme ça. Elle n'avait pas besoin de l'exposer à la face du monde, elle préférait garder ce secret bien caché tant qu'elle ne se retrouverait pas à nouveau au pied du mur. "Désolée de ne pas être venue dans la chambre plus tôt je... j'avais pas mal de choses à faire, des amis à voir..." C'était maladroit et elle faillit soupirer. Elle était plantée devant la porte à trouver ce qui ressemblait un peu trop à une excuse bidon et elle décida de résoudre au moins une des deux situations en allant s'asseoir en tailleur sur son lit, face à sa nouvelle colocataire et son bazar en rangement.

Maintenant qu'elle avait eu le courage de franchir la porte en laissant sa paranoïa de côté, autant en profiter pour apprendre à connaître la fille – déjà un peu bizarre – qui partagerait sa chambre tout au long de l'année. Peut-être même après, si tout se passait bien. En y repensant, avoir une fille dans ses amis ne lui ferait pas de mal.
Code original by Frosty Blue de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Empty coffee cups
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Pensionnat & espace Clubs :: 1er Étage :: Aile des Filles-
Sauter vers: