Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Beyond our limits

 :: Ville d'Hoshi :: Autres :: Alentours d'Hoshi Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 17 Mai - 14:20
C • Université - 5ième année
avatar
Messages : 127

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 5ième année
Lorsque le réveil sonna ce matin-là, Kim eut ce tout petit instant de regret que tout le monde a quand il faut sortir de ce sommeil si agréable. Il pestiféra contre le pauvre appareil qui ne faisait que ce qu'on lui avait demandé de faire. Il était tôt... beaucoup trop tôt, mais pourquoi aller en forêt pour faire un trek si on y arrive qu'à 12h30... ça n'a plus de sens.

Il resta un instant interdit dans son lit, l'avant bras sur le front comme pour se protéger de la lumière et il se résigna enfin à se lever. Quand il posa le pied sur le sol froid, son cerveau se réveilla enfin. Il se redressa, fin prêt pour ce week-end qui sortait un peu de l'ordinaire. Aussitôt, il se dirigea vers sa douche et il en profita pendant une trentaine de minutes. Il mettait toujours l'eau si chaude qu'il avait les genoux tous rouges quand il sortait de la cabine. Le froid saisissant qui le chopa à la sortie le fit se retrancher dans son peignoir. Il épongea rapidement les gouttelettes d'eau qui tombaient de ses cheveux et il se sécha avant de s'habiller confortablement pour ne pas avoir trop froid sans être gêné dans ses mouvements. Il ne partait pas pour l'escalade du Mont Fuji mais ça restait quelque chose qu'il n'avait fait que rarement, il ne connaissait pas le terrain ni le climat donc il préférait prévoir le coup. Il enfila un jean noir, et des Caterpillar montantes. Il passa un t-shirt blanc sur son torse à peine sec... sensation plus que désagréable... et un pull noir par-dessus. Il prit un petit truc à grignoter, pas autant que d'habitude parce que son estomac n'était pas encore réveillé et il retourna dans la salle de bain pour se laver les dents.

Lorsqu'il revint dans sa chambre pour préparer la finalisation de son sac, le jour commençait tout juste à se lever. Impeccable. Il mit ce auquel il pensa dans son sac à dos. Une lampe torche pour les coins sombres, de quoi manger, une carte, une boussole, de quoi boire, un autre pull au cas où et quelques pansements si jamais l'un d'eux se blessait maladroitement.
Il pensa -peut-être à tort- qu'il avait tout ce qu'il lui fallait... alors, motivé maintenant... il sortit de chez lui après avoir passé son manteau, direction la forêt.

Il n'avait pas de voiture ici au Japon, trop jeune pour conduire de toute façon, mais il avait son vélo. Il aurait pu prendre un taxi mais ils avaient tous les deux décidé de se rapprocher de la nature aujourd'hui et d'en profiter pour dépasser leurs limites alors autant commencer tout de suite.
Il mit le sac sur son doc comme un écolier et se mit en route, tranquillement, il était sûr d'arriver avant Ethan de toute façon. C'était une bonne idée qu'il lui avait proposé là. Après tout, pourquoi pas. La seule chose qui pouvait empêcher Kim de rester chez lui à étudier tout le week-end, c'était un défi. Et là, il avait adhéré tout de suite. Ethan et lui s'étaient découverts plusieurs points communs au cours des mois qui avaient suivi leur rencontre et ils passaient vraiment pas mal de temps ensemble, au plus grand bonheur de Kim qui avait des progrès considérables en Japonais grâce à lui. Il suivait désormais les cours dans leur langue d'origine et il avait la meilleure moyenne de sa classe, évidemment. Il avait réussit son intégration grâce à Ethan et ils étaient désormais amis, en toute simplicité.

Au fil des indications sur la route qui précisaient que la forêt se rapprochait, Kim sentait comme un mauvais pressentiment l'envahir, comme s'il avait oublié quelque chose. Il savait par habitude qu'on pensait toujours à ça après coup mais il ressentait vraiment qu'il avait zappé quelque chose d'important. Son stress s'arrêta là parce qu'il arriva à la forêt et qu'il fut surtout surpris de découvrir qu'Ethan était déjà là.
Il arrêta son vélo à 1 mètre de son ami et avec un sourire jusqu'aux oreilles, il descendit, agréablement étonné.

Bey ça alors ! Jamais j'aurais cru que tu arriverais avant moi ! Comme quoi quand l'aventure appelle, ça fait sortir les ermites !

Il rigola à pleins poumons, sachant très bien qu'Ethan était beaucoup moins casanier que lui même s'il tendait à devenir de plus en plus asocial au fur et à mesure que son pedigree prenait de la valeur au sein de l'Académie. Il disait qu'il se devait de se transformer petit à petit en 'dirigeant' sans scrupule mais Kim se doutait bien que la pression avait un rôle important là-dedans... il le savait parce qu'il vivait la même chose... à peu près.

J'ai eu un peu de mal à me lever mais là maintenant, j'suis prêt à te semer !

Il sortit le cadenas de son vélo et il le ferma franchement autour d'un poteau en métal qui jouxtait l'entrée de la forêt. A cette heure là, la forêt elle-même semblait dormir encore. Tant mieux.
Il s'avança vers son ami et le serra amicalement parlant dans ses bras, il était toujours très content de le voir même si Ethan n'était pas un fervent partisan des démonstrations d'affection en public. Kim s'en fichait pas mal, il avait largement apprit à prendre Ethan tel qu'il venait et il savait très bien de toute façon qu'il grognait sur le coup mais qu'après il était plutôt ravi alors...

Kim craqua ses doigts pour se motiver et il sortir sa lampe de poche au cas où ils ne verraient rien de l'intérieur. Ils commencèrent leur périple d'un pas souple et plein d'entrain. La jeunesse et la compétition emplissaient leurs cœurs et leurs corps, et même s'ils faisaient ce trek ensemble, ils savaient très bien tous les deux qu'ils souhaitaient se prouver autant à eux-même que l'un à l'autre leur supériorité. Ça les menait.

Bon, j'ai amené une carte mais j'ai bien envie de la laisser dans mon sac. On va utiliser notre flair ! Ou la boussole à la limite mais pas de carte, trop facile. T'es partant, ou tu te sens pas capable ?

Il le toisa du regard avec un sourire en coin. Il savait très bien ce qu'Ethan répondrait mais s'il ne lançait pas son ami sur une discussion quelconque, il ne parlait que très rarement. Sauf que Kim, lui, ben il aimait beaucoup parler alors il avait besoin de réponses, de retours.

Ils s'étaient fixé comme objectif, une sorte de cabane au milieu Nord de la forêt d'après les dires d'autres "explorateurs", et la trouver sans carte revenait à marcher dans le noir dans une pièce inconnue mais c'était là justement que se trouvait toute la difficulté et toute la beauté du geste. Après tout... qu'est-ce qui pouvait bien leur arriver ?


...
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Mai - 21:54
S • Inspecteur
avatar
Messages : 656

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Inspecteur
Ethan n'avait dormi que quelques heures. Ces temps ci, le sommeil profond n'était pas vraiment au rendez vous, à cause de cette histoire de fiançailles. Bien heureusement, il cachait merveilleusement bien ses émotions. Miya ne s'était pas aperçue que ça le bouffait jusque dans la moelle, et tant mieux. L'idée qu'elle le voit aussi vulnérable en donnant  l'impression que la situation lui échappait, n'était pas très... Rassurant. Quant au reste du temps, Ethan n'avait absolument pas changé ses habitudes, bien au contraire, si en temps normal il se plongeait dans ses études, là il se noyait carrément dedans. Et pour l'entreprise familiale, le jeune homme s'en désintéressait complètement pour le moment. Il n'avait absolument pas la tête à ça, et il en voulait à ses parents de le mettre dans cette situation ridicule. Il avait toujours rendu service à ces derniers. Et voilà comment il le remerciait. Certes, il avait eu pas mal de liberté. Ses parents n'avaient strictement rien dit pour les call-girls qu'il fréquentait de temps en temps, et ils n'avaient sans doute pas vu de réel inconvénient tant que leur fils restait discret. De toute façon, c'était sans doute mieux. L'idée qu'Ethan gagne la réputation de coureur de jupon et briseur de coeur, ce n'était pas ce qu'il y avait de mieux. Et puis, attraper la syphilis à cause d'une fille qui veut venger sa meilleure amie... Non merci.
Il leur en était reconnaissant de ne pas avoir fait des reproches à la louche -il avait pas pu éviter les regards, malheureusement- mais ce n'était pas une raison pour le fiancer. Certes, au moins, il avait désormais abandonné toute idée de s'amuser de ce côté là. Sauf s'il suivait le conseil de sa soeur, ô combien délicate : « T'as qu'à te taper Miya, si t'es en manque », on pouvait dire merci à Kaena, 16 ans, qui l'avait pas du tout l'air de comprendre la situation. Enfin si, sans doute, elle n'était pas attardée mentale non plus... Quoiqu'Ethan en doutait parfois à ce niveau là. Mais elle devait se délecter de voir son grand frère adoré dans une situation qu'il n'arrivait pas à contrôler, même en y mettant tous les moyens. Et dire qu'avant, elle était presque adorable...

Presque adorable... Tout comme le cadran de son réveil qui affichait 4h du matin. Il soupira de lassitude, avant de se lever, décidant que ça ne servait strictement à rien de rester dans son lit pour tourner en rond. L'américain prit une bonne douche très chaude où il resta une bonne heure, avant de s'habiller prendre son sac qu'il avait pris soin de préparer la veille pour le trek, avant de s'en aller comme un voleur de chez lui. Il roula une bonne heure profitant pour se vider l'esprit. Ok, c'était pas très bon pour la couche d'ozone, mais tant pis, hein. Il s'arrêta dans un magasin pour prendre un café chaud, avec un muffin au chocolat, avant d'arriver au point de rendez vous qu'il s'était donné avec Kim.

D'ailleurs, lorsqu'Ethan y pensait, c'était plutôt un drôle de bonhomme. Si au début leur relation avait plutôt été en dent de scie, parce que Kim n'avait pas eu l'air de savoir sur quel pied danser, comme toute les personnes qui rencontrait le jeune homme, le coréen s'était accroché pour le connaître. Fait plutôt rare, qui avait un peu forcé l'admiration d'Ethan, et ce dernier lui avait donné sa confiance, jusqu'à un certain point. Et ce qu'il trouvait particulièrement étrange dans leur relation, c'était qu'ils s'entendaient extrêmement bien, malgré leurs caractères opposés. Kim les faisait toutes craquer avec son sourire colgate, et sa facilité à discuter, tandis qu'Ethan... discutait tout autant qu'un mort lorsqu'il ne connaissait pas, se contentant d'observer les gens. Là où Kim était optimiste et ouvert,  l'américain était plutôt du genre à envisager le pire, et à camper à ses opinions. Pourtant, ils mettaient pratiquement la même ardeur dans leurs études, et dans le sport.
Et le jeune homme avait été super fier de Kim en le voyant parler parfaitement autant un japonais courant que commerciale. Parce qu'au début, ça n'avait pas trop été ça... Heureusement qu'il apprenait vite. Tiens d'ailleurs, il lui avait toujours pas demandé d'apprendre le Coréen... Sans doute que le chinois aurait été une meilleure idée, mais Kim n'était pas chinois... Alors Ethan apprendra le chinois après.
D'ailleurs, il arrivait sur son... Vélo... Ethan ne put s'empêcher d'afficher un sourire ironique, alors qu'il était adossé à son Audi R8. Nan, mais sérieusement, c'est tout sauf classe un vélo... Surtout quand on ressemble à un écolier comme ça. Peut être qu'il avait décidé de jouer l'écolo aujourd'hui.

-Ouais, mais ça valait le coup, j'aurais jamais cru voir une marmotte sur un VTT, avant...

Bien heureusement, Kim n'était pas du tout aussi susceptible qu'Ethan. Et puis il avait sans doute eu le temps de découvrir que les piques qu'il balançait à tout va, était la marque d'affection préféré de l'américain. Il lui adressa un sourire en coin lorsqu'il lui annonça qu'il avait eu du mal à se lever et qu'il était prêt à le semer, s'abstenant de faire le moindre commentaire sur son réveil, ou son état de fatigue, se disant intérieurement que ça n'allait pas être très dur de faire mieux que lui.
Par contre il grogna un peu à son étreinte. La première fois que Kim lui avait fait le coup, il n'avait pas pu s'empêcher de lui dire que ce n'était pas la peine qu'il lui montre son amour débordant devant tout le monde, et qu'il préférait les filles. Manque de bol, Kim le connaissait déjà suffisamment bien à ce moment là pour en rire. Mais bizarrement lui redire ça à chaque fois qu'il le faisait, ça lui brûlait les lèvres.  

Il le vit sortir sa lampe torche en haussant les sourcils, ayant soudainement envie de lui dire qu'ils allaient dans une forêt... Pas une mine. Cependant, il s'abstint. Il aurait l'air malin si Kim avait eu raison de l'amener au final. Non parce qu'Ethan n'est jamais allé dans une forêt. Il n'a même pas eu idée de se dire que son GPS ne marcherait peut être pas loin de la civilisation.

-Notre flair ? Je sais pas pour toi, mais moi jouer les robins des bois, je l'ai jamais fait... Mais, c'est d'accord. Voyons si c'est toi qui a le plus de chien, ou pas...

Flair... Chien... Oh la blague pas drôle. En même temps, Kim l'avait un peu chercher en le provoquant, avec son « ou tu sens pas capable ? » Il prit son sac dans la voiture et ferma à clef, la mettant dans une poche intérieure. Et hop, voilà deux écoliers maintenant. A la différence près qu'Ethan a juste plus de nourriture qu'autre chose, que sa carte était un GPS, et que le flash de son portable est sa lampe torche. Quand il dit qu'il n'a jamais joué à robins des bois, c'est pas des conneries...

-Bon, j'espère que tu nous foutras pas dans la merde avec ton idée de génie...

Bizarrement, il sentait pas la randonné sans la carte. A moins qu'il y ait des chemins balisés, mais ça il préférait les utiliser en dernier recours. Question de fierté masculine. Ethan prit le chemin de la forêt, à la même hauteur que Kim, et lorsqu'il y pénétra, la jeune homme ne put s'empêcher d'admirer les arbres. Oui, c'est sûr, c'est autre chose que les building.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

The time will come, when you'll have to rise
above the best, improve yourself,
your spirit never dies!
Farewell, I've gone, to take my throne
I.D - Warriors
Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Mai - 12:50
C • Université - 5ième année
avatar
Messages : 127

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 5ième année
Dans la merde ?! Voyons Ethan, c'est juste une forêt, et même si on se perd, y'a pas mort d'homme !

Espérons...
Il se retourna vers lui tout en avançant et en riant. Son compagnon le faisait vraiment marrer à être si moderne, si sportif et d'être limite terrorisé par un petit trek. Il perdait un peu de sa crédibilité et de son charisme qui le rendait si difficilement approchable et ça, ça n'avait pas de prix.

T'as peur de quoi ? Grizzli ? Chasseurs ? Quitte un peu ton appart' et ton ordi !

Ça faisait un moment que Kim avait comprit que leur relation serait sûrement toujours parsemée de taquineries et de petits défis. C'était pas pour lui déplaire, au contraire. Ethan était une forte tête, un gars impressionnant mais Kim était difficilement admiratif devant quelqu'un, et vu le parcours qu'il avait, c'était pas prêt d'arriver. Il avait toujours atteint ses objectifs et il lui en faudrait beaucoup plus pour se rabaisser à demander de l'aide ou féliciter quelqu'un qui avait de meilleurs résultats que lui. Il était un peu fier certes, mais il le méritait. Il ne s'était jamais reposé sur ses lauriers et s'il se mettait au défi aujourd'hui de trouver l'endroit voulu en utilisant des moyens 'archaïques', c'était sûrement encore pour se prouver à lui-même, et peut-être aussi à son camarade, qu'il avait encore beaucoup à faire pour atteindre son niveau. Il ne se laisserait pas rattraper si facilement.

Ils pénétrèrent ensemble dans la forêt et pendant qu'Ethan semblait buger sur la hauteur infinie des arbres, Kim en profita pour respirer un grand coup cet air pur qui était comme prisonnier de cette immense regroupement de verdure. C'était un vrai moment de plaisir. Il laissa échapper un 'wow' quand il jeta un oeil autour de lui. Cette forêt était immense. Les arbres étaient si opaques et concentrés qu'on voyait à peine les rayons du soleil qui passaient au travers. S'ils arrivaient à atteindre le centre de cette forêt, ils n'y verraient sûrement plus rien du tout.
Kim rebaissa la tête pour poser les yeux un peu plus loin devant lui. Il se stoppa un instant. Il y'avait un chemin devant eux, mais il se séparait en 4 autres un peu plus loin et bien que Kim possédait des ressources intellectuelles parfois inépuisables, il était assez incompétent pour lire une carte en papier. Il ne l'a bien sûr pas révélé à Ethan, fierté oblige. Ils avaient décidé d'improviser, et c'est ce qu'ils allaient faire !

Mmh, un chemin qui t'inspire ?

C'était plutôt clair comme défaite. Ils n'étaient pas perdus, l'entrée était juste derrière eux mais il semblerait bien que leur réussite dépendrait un peu de leur chance naturelle. Qui vivra verra !
Kim haussa les épaules avec un sourire géant sur le visage et il se remit en route. Il n'attendit pas la réponse de son collègue, il n'en avait pas besoin, il avait prit la décision de prendre le chemin de droite, celui qui s'enfonçait le plus dans la forêt si oppressante.
Il marchait tranquillement, serrant les bretelles de son sac à dos comme un randonneur aguerri, le silence régnait autour d'eux. Il était tôt et il n'y aurait sûrement pas grand monde à croiser pour le moment.

T'as l'air pensif. Qu'est-ce qui t'arrive ?

Ethan ne parlait pas toujours beaucoup mais il semblait vraiment préoccupé ou soucieux. Les bruits de leurs pas résonnaient jusqu'à leurs oreilles, créant involontairement une sorte de climat pas très rassurant entre eux deux. C'était un jour de détente, pas un film d'horreur !
Kim n'était peut-être parfois pas trop au courant de la vie personnelle de ses amis puisqu'il était aussi intelligent qu'inattentif mais lorsqu'il s'en rendait compte, il aimait bien être au courant de ce qui se passait. Peut-être qu'Ethan se confierait un peu mieux si Kim lui racontait un peu de sa vie personnelle ?

Au fait ! Je t'ai pas dis, j'ai une petite amie !

Ça ne l'intéresserait peut-être pas mais au moins, ça le ferait parler un peu.
Kim se demanda d'ailleurs ce que Bianca faisait aujourd'hui. Peut-être qu'elle était encore dans la bibliothèque à dévorer les bouquins qu'elle trouverait ou alors elle était occupée ailleurs. Il ne l'avait pas vu depuis plusieurs jours, elle lui manquait. Il s'était bien plus attachée à elle qu'aux autres petites amies qu'il avait eu auparavant, même si leur relation ne faisait que débuter. Elle était touchante et naturellement attirante. Il sourit en repensant à son visage.
C'était pas ici qu'elle pourrait le trouver cette fois !

C'est peut-être ça qu'il te faudrait pour te décoincer un peu, tu sais ! Une petite amie ! Une fille bien chiante, collante et fouineuse qui t’énerve et te rend fou ! J'aimerais beaucoup voir ça !

Il explosa de rire sincèrement, sans se douter qu'il n'était pas si loin de la vérité. Il s'arrêta un instant, se retourna et s'appuya, dos contre un arbre. Il croisa les bras et il fixa Ethan en haussant un sourcil. Il voulait savoir !
Quite à mettre les pieds dans le plat, autant y aller avec des chaussures de randonneurs.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Mai - 18:46
S • Inspecteur
avatar
Messages : 656

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Inspecteur
-Si si, y aura mort d'homme !

Il hocha plusieurs fois la tête dans de petit mouvements, tout en haussant les sourcils, sous entendu « je vais te tuer ». Il avait certes pris sa journée, mais il avait bien l'intention de rentrer chez le soir pour... Roulement de tambour... Bosser. On pouvait pas l'éloigner trop longtemps de ses cours. Il était comme un junkie recherchant sa drogue. S'il n'était pas à jour, ou qu'il n'avait pas pris de l'avance, il se sentait mal, et ça le stressait. Particulièrement ces derniers temps, où il n'avait que ça pour penser à autre chose.

-Non, non. Y a pas de grizzli au Japon. Mais j'ai pas envie de perdre du temps inutilement. J'en ai pas énormément, tu vois...

Non, mais c'est vrai. S'il avait vraiment eu peur de faire une randonné il l'aurait pas proposé, logique... Réfléchi un peu Kim, voyons ! Cependant, il avait quand même mal pris sa réflexion. Son appartement, il le quittait assez souvent mine de rien, entre les cours, la bibliothèque et le sport. Par contre son ordi... Comment pouvait il s'en passer ? Il en avait besoin. Pour ses cours, les « devoirs » que son père l'obligeait à faire, ou pour tout simplement garder contact avec sa famille via Skype et e-mail. Non parce qu'il avait beau dire que sa soeur était une peste insupportable, que sa mère était une manipulatrice chevronnée et que son père avait pour seule passion de passer des accords commerciaux, il était franchement attaché à eux, et il avait un fort esprit de famille. Ne pas avoir de nouvelles d'eux pendant plus d'un mois, c'était impensable. Même si là, il boudait dans son coin, il savait que ça ne durerait pas longtemps. Juste le temps de digérer la nouvelle.

Oh des grands arbres ! Il trouvait ça apaisant. Ça lui rappelait qu'aujourd'hui, il voulait être en mode zen, et éviter de réfléchir de trop. Oh de la mousse ! Elle existait depuis plus de 400 millions d'années, et il y avait plus de 15 milles sortes partout dans le monde. Groupe des bryophytes et sont non vasculaires... Rhaaaa !!! Son cours de spé biologie du collège qui lui revenait en pleine face. Il se frotta la tempe avec la paume de sa main avec un air agacé. Zen... Bah apparemment ça allait être difficile avec son cerveau qui avait trop pris l'habitude de tourner dès qu'il posait son regard quelque part.

-Non, je te laisse choisir. Comme ça si y a un truc qui cloche, je pourrais dire que t'es responsable.

Ça c'était dit. Au moins, on pourrait pas le traité d'hypocrite. Même s'il aurait aussi sa part de responsabilité pour l'avoir laissé faire. Mais ça serait seulement à 20% de sa faute. Il fronça les sourcils... Décidément, si c'était pas son cours de bio, c'était des chiffres qui lui venaient en tête. La fatigue ça lui allait vraiment pas. Heureusement, il n'avait pas encore pensé à Miya, et à son visage plein de glace qu'il avait soigneusement tartiné... Ah bah trop tard. Il était en train de s'exaspérer là.

-J'essaye de ne pas me prendre les pieds dans les racines !

Ouais, sauf qu'il n'y en avait pas sur le chemin, et il le vit un peu trop tard. Après avoir sorti sa connerie en fait. Il soupira une nouvelle fois d'un air irrité par son mensonge absolument pas crédible, tout en ordonnant à son cerveau de fonctionner correctement. D'habitude, il était bon menteur, ayant une faculté naturel à intérioriser, sans exploser. Il était du genre éponge, et alors que certains auraient péter un câble depuis longtemps avec toute la pression, l'américain supportait tout ça très bien, ne se rendant pas réellement compte du travail de titan qu'il faisait, ou des sentiments qu'il emmagasinait. Il considérait que de toute façon, c'était des informations inutiles, et que ses proches n'avaient pas besoin d'être au courant, ou de s'inquiéter pour lui. Plus de la moitié du temps, ils ne pouvaient rien faire. Alors pourquoi mettre un poids sur leurs épaules, alors qu'ils avaient aussi leurs vies, et leurs problèmes ? En parler à quelqu'un ne l'aidait en rien, et il n'avait pas l'impression de diviser un poids. Et il considérait ça comme le sommun de l'égoïsme dans tous les cas.
Dernier exemple en date, la situation de Miya et lui. Il l'avait vu complètement paniquée, en colère, désespérée. Si lui avait fait étalage de ses sentiments, sans doute qu'elle aurait été dans un pire état. Et elle aurait peut être fini dans le coma comme... Avant en fait, il savait pas, à cause de la pression qu'il l'aurait mis en plus.

*Putain Miya, sort de ma tête làààà ! Même quand t'es pas là, tu me pourris la vie ! *

Il voua un culte pendant quelques secondes à Kim d'avoir parlé. Un truc simple à comprendre. Pas de question piège. Un truc banal quoi ! Et ça l'évitait de réfléchir.

-Pour changer ! Y a plus qu'à espérer qu'elle te plaise vraiment, où qu'elle n'y mette pas trop d'espoirs !

Au début, il n'avait pas trop apprécié ce côté là de Kim, croyant qu'il sortait avec une fille juste histoire de ne pas être seul. Désormais, Ethan pensait plus que c'était parce qu'il n'arrivait pas à dire non. Dans le style « C'est méchant de briser le coeur d'une fille, alors qu'on la connait pas, autant essayer de voir si ça marche ou pas, surtout qu'elle a pris son courage à deux mains pour venir me voir ». Résultat, ça ne marchait jamais, et c'était une perte de temps. L'américain disait non. Toujours non. Sans y mettre de gant quitte à faire mal et se faire détester. Parce que c'était plus facile d'oublier quelqu'un qu'on finit par haïr. Parce que quitte à faire mal, autant que ce tôt plutôt que tard, avant de s'attacher de trop. Et il savait de quoi il parlait de son point de vue, avec son histoire avec Elea. Il regrettait parfois de s'être autant investi dans cette relation, pour avoir comme seul résultat, la fin. Certes, il avait vécu de merveilleux moments inoubliables. Mais pas suffisamment selon lui comparé à la douleur ressenti après la rupture. Une sensation de vide, et de voir un visage perdre peu à peu des détails que l'on avait en souvenir.
Il secoua légèrement la tête quand il entendit Kim parler. Depuis quand on parlait de lui là ? Et depuis quand il donnait une image de coincé ? Ah oui, nan, mais forcément quand on sait pas qu'il fréquente -ou plutôt fréquentait- des call girls, ça aide pas. Quand on dit pas qu'on a couché avec plusieurs filles à la fois, ou qu'on a enchaîné les petites copines à l'adolescence, non plus. Quand on fait des paris avec Wun pour draguer et foutre un râteau monstre aux pimbêches dans les bars, c'est pareil. Quand on a essayé quelques drogues, c'est la même chose.
Mais il afficha tout de même un sourire amusé, à la limite du gourmand, quand Kim vint citer un bout de Miya. Le côté chiant et énervant. Alors ça le mettait de bonne humeur, sans qu'il ne le capte vraiment lui-même.

-Et toi, t'as opté pour une demoiselle douce et sensible ? Plutôt calme, discrète et naturel, mais avec tout de même un esprit de compétition ?

De son point de vue, c'était ça qu'il faudrait pour le coréen. Une fille particulièrement calme et patiente avec une touche de fantaisie, mais qui ne cherchait pas à être sous les feux des projecteurs. Contrairement à Ethan, qui laisserait très facilement la vedette à sa compagne. Il savait qu'il lui fallait un caractère explosif, capable de lui tenir tête. Qui le ferait vivre. Une passion farouche pour la vie, et la liberté. Mais aussi une douceur fragile, capable de l'apaiser et qui lui donnerait l'impression de pouvoir la protéger. Miya, dégage de son esprit !

Il se remit à avancer l'air de rien, n'étant pas dans l'idée de rester statique. C'était pas vraiment le but d'un trek, en fait...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

The time will come, when you'll have to rise
above the best, improve yourself,
your spirit never dies!
Farewell, I've gone, to take my throne
I.D - Warriors
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Juin - 18:40
C • Université - 5ième année
avatar
Messages : 127

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 5ième année
-Tu crois vraiment que tu vas réussir à noyer le poisson en retournant la question ? Tu te trompes !

Kim l'avait laissé passé devant lui, il avait bien vu ce petite sourire qui s'était affiché sur la face ravie de son ami, mais il ne semblait pas encore prêt à vouloir lui révéler des détails de sa vie personnelle. Soit. Kim aimerait bien lui dire "ok, j'attendrais", ou alors "tu as raison, ça ne me regarde pas" mais là aujourd'hui, il n'avait pas envie, il voulait savoir, il voulait que son ami lui parle. Il avait l'impression que beaucoup de choses s'étaient passées pour lui, ces derniers temps, et qu'il était de moins en moins au courant. Et franchement, ça l'agaçait. Il se sentait comme un joueur de base-ball mit sur la touche pour une raison qu'il ne connaissait pas. Quand avait-il fait un faux pas pour qu'Ethan le laisse derrière ?

Il reprit le pas derrière le Populaire pour le suivre et tenter une nouvelle approche. Finalement, aucun des deux gais lurons ne prêtait attention à la route à suivre ni aux embranchements et autres virages multiples qu'ils prenaient. Ils s'enfonçaient, c'est tout.

- Tu as vraiment une image déplorable de ma sensibilité affective ! Je ne suis pas le genre d'homme qui traite mal les femmes ou qui les enchaîne, tu sais ! Ce sont elles qui s'en vont. Finalement... je suis une victime.

Il esquissa un sourire carnassier en prononçant cette petite remarque mensongère. Bien sûr que non, il n'était pas la victime de l'histoire. Même s'il n'avait jamais fait preuve d'infidélité, de violence ou d'autres procédés désagréables, il était quand même quasiment responsable à chaque fois, de l'échec de sa relation amoureuse. Il ne le faisait pas exprès mais il n'était pas encore prêt à ajouter ce "fardeau" supplémentaire dans son emploi du temps déjà surchargé.
Cependant, il devait bien avouer qu'il n'avait pas envie que Bianca s'éloigne de lui, pas pour l'instant.

- Monsieur ne se confie pas, mais moi je dois tout déballer ? Heureusement que je ne suis pas aussi secret que toi. Pour décrire Bianca en quelques mots, je dirais... différente et si attirante. Je sais pas, elle a ce petit quelque chose qui me fascine.

Il se laissa aller à sourire niaisement comme le garçon amoureux qu'il était. Les choses n'allaient pas si mal pour lui, après tout.
La lumière se faisait de moins en moins présente au fur et à mesure qu'ils avançaient et Kim prit l'initiative de sortir sa lampe de poche, il ne voulait pas se prendre les pieds dans une racine non plus, lui. Il ne l'alluma pas tout de suite, mais elle était dans sa main, prête à l'emploi.
Mais pour en revenir à Ethan, il semblait évident qu'il avait des choses à lui révéler. Il était d'humeur changeante ces temps-ci, à fleur de peau, facilement contrarié, presque sur la défensive comme s'il avait peur de la compétition, ou plutôt peur qu'on lui prenne sa place. Il semblait... soucieux.

- Même si on voit pas trop où on met les pieds, Ethan, je suis pas aveugle, je vois très bien que quelque chose te tracasse. T'as pas l'air emballé de partager ça avec moi, mais là... tu vas pas avoir trop le choix. Je te rappelle que tu t'es engagé pour plus ou moins 24h de marche et autres fantaisies à mes côtés, alors... à moins que tu te sentes capable de supporter mon interminable flot de questions sur tes idées noires, tu ferais mieux de te mettre à table dès maintenant.

Et si Ethan se vexait là, avec ce genre de paroles, alors il n'avait rien comprit, et Kim ne le connaissait pas si bien que ça. Il était évident qu'Ethan avait des choses à dire, tout un sac à déballer qu'il ne voulait pas ouvrir parce que... parce que... parce qu'il avait peur de ne pas contrôler les informations qu'il contenait ? Kim ne lui demandait pas son numéro compte bancaire, non, juste de se comporter en ami avec lui et d'oser lui donner un peu de ce monde qu'il portait sur ses épaules. C'était ça un pote, Ethan.

Cette fois, Kim actionna sa lampe de poche, il ne voyait vraiment plus où il mettait les pieds. Il posa sa main sur l'épaule d'Ethan pour passer devant lui, sans le brusquer. Le but n'était pas de prendre le contrôle de la marche, même s'il ne s'en plaignait pas, mais plutôt de faire le point sur leur situation géographique actuelle.

- Euh attends deux secondes... dit-il simplement, tout en stoppant la marche de son compagnon. Il sortit sa carte en papier et la tourna dans tous les sens pour espérer y trouver une réponse convenable. D'après mes calculs précis, et l'orientation de la boussole, je suis fier de te dire que... nous sommes perdus !

Là encore, il esquissa un immense sourire. Il avait un sens d'orientation merdique en forêt, certes, mais il était à l'inverse doué d'une patience à toute épreuve et d'une capacité à ne pas stresser devant quelque chose qu'il ne contrôlait plus. Il attendait toujours le moment critique, et c'était un mal pour un bien.
Il ramassa définitivement la carte, conscient que cette fois, il ne chercherait plus à se défier sur ce terrain. Il jeta un bref coup d'oeil autour de lui avec la lampe et fronça légèrement les sourcils. Lorsqu'il se concentrait, il pouvait voir qu'il faisait encore jour dehors, mais la forêt empêchait la lumière de parvenir jusqu'à eux. Il n'y avait personne à leurs alentours et tant mieux, ils n'auraient pas aimé devoir dépasser des touristes à intervalles régulières. Il haussa les épaules et se retourna une nouvelle fois vers Ethan qui lui semblait perdre patience.

- Bon peu importe, on n'a qu'à continuer, on tombera bien sur quelque chose, même si c'est l'Océan Pacifique.

Il reprit ardemment sa marche, pas stressé, voire même complètement inconscient de la situation. Il sortit sa bouteille d'eau pour s'hydrater alors qu'il reprenait son souffle. Il parlait, il marchait mais il n'obtenait pas franchement de réponses à ses questions. Ça lui donna une idée, il se retourna vers Ethan et prit le partit de marcher à reculons, comme si le terrain était bitumé et sans risques.

- Tu sais, si tu ne veux pas me parler, je pourrais toujours demander à Hana, tu sais cette fouineuse qui raconte un peu n'importe quoi. D'ailleurs, elle te prête une histoire avec Miya Chanteclair. Tu la connais ?

Kim en avait entendu parler bien sûr, en tant que Populaire et parmi les plus jolies filles de sa promo mais il ne s'était pas du tout intéressé à elle, du coup, il ne savait pas quel était son cercle de relations sociales. Il repensa à l'article qui avait été écrit, Saden semblait mêlé également, mais là quand même, quand ça touchait deux de ses amis les plus proches, il avait du mal à croire qu'il ne serait pas au courant.
C'est seulement à ce moment là que son cerveau se remit en marche et qu'il évalua le danger de chute lorsqu'on marche à reculons dans une forêt inconnue et mal éclairée à ... 100%.

- Oups, merde !

C'est spontanément ce qui sortit de sa bouche -trop tardivement d'ailleurs- lorsqu'il sentit qu'il partait en arrière, entraîné irrémédiablement par son sac et son élan.
La chute fut bien plus spectaculaire que douloureuse. La lampe torche fit un magnifique vol plané vers les buissons et son propriétaire se contenta de tomber lourdement sur les fesses dans une grimace des plus suggestives.
Il prit quelques secondes pour rester inerte le temps de faire un rapide bilan des dégâts et une fois que ce fut fait, il relativisa, comme à son habitude. Il se frotta les mains et jeta un regard désespéré vers le buisson épineux qui semblait se régaler d'avance des petites mains si délicates qui viendront chercher la précieuse lampe. Il se contenta d'une moue enfantine et d'un regard vers son compagnon qui le toisait de toute sa hauteur.

- T'aurais pas une lampe torche à tout hasard ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Juin - 19:28
S • Inspecteur
avatar
Messages : 656

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Inspecteur
Kim une victime ? Il captait très bien l'ironie. De toute façon le jeune homme ne se posait jamais comme tel. Il était du genre à se battre quitte à perdre toute son énergie. C'était ses petites amies amoureuses de lui qui étaient carrément kamikaze. Ce n'était pas un secret que le Coréen était plutôt indifférent. Elles étaient bien naïves celles qui croyaient pouvoir réussir à attirer l'attention de l'étudiant faisait passer ses études en premier. Il se tourna légèrement vers lui avec un sourire doux et discret.

-Effectivement, tu ne les enchaines pas. Tu es complètement indifférent et tu piétines leurs sentiments sans t'en apercevoir. Je me demande comment tu fais d'ailleurs. Heureusement, tu es meilleur en ami, qu'en petit ami...

Une voix froide et tranchante, complètement à l'opposé de son sourire volontairement calculé. Son cadet ne semblait jamais mesurer les conséquences de ces actes. Et particulièrement lorsqu'il s'agissait d'indifférence qui se montrait bien plus cruel que tous les coups physiques et les insultes. Mais soit c'était Kim. Pour lui, cela devait sans doute dire que c'était neutre et pas méchant. Encore fallait il le connaître. Il avait beau avoir un sourire colgate et rigoler, il restait difficilement accessible lorsqu'il voulait s'attacher. Même Ethan n'était pas sûr de faire partie de ses proches amis. Il parlait avec tout le monde. De tout et de rien. Un monde en noir et blanc en somme. Sans aucune nuance. Et c'était d'ailleurs pour cette raison que l'aîné restait volontairement secret. Avec Kim, il n'était pas sûr d'être accepté pour ce qu'il était. Le Coréen avait ses principes, et était intransigeant à ce niveau là. Même l'Américain arrivait à mieux nuancer. Heureusement, c'était autant un défaut qu'une qualité, puisque cela empêchait Ethan de se précipiter sur une pente trop savonneuse. L'idée que Kim puisse partir de son cercle déjà très restreint était... Non envisageable.

Mais il finirait bien par s'adoucir, non ? Le Coréen ne pouvait pas rester un éternel naïf... Enfin il espérait, parce que c'était plutôt difficile de garder une vie privée quand on côtoie une personne assez souvent. Il sortit brutalement de ses pensées lorsque ce dernier parla de son actuel petite amie. « Ce petit quelque chose qui me fascine ? ». WHAT THE FUCKING HELL ? Ethan capta que c'était aussi belle et bien la première fois que Kim parlait d'une prétendante plus de quelques secondes.
Il esquissa un léger sourire narquois et amusé, bien qu'on voyait qu'il était sincèrement heureux pour lui, espérant réellement que cette relation allait marcher. Bien qu'il n'avait pas beaucoup de doutes. Si Kim jouait les indifférents, il n'était pas difficile de l'imaginer doux et attentionné.

-Tu es réellement attiré par cette fille ?

Une question plutôt rhétorique qui ne demandait pas la moindre réponse. L'américain se demanda vaguement qui était cette étudiante exceptionnelle qui avait su attirer le regard du Coréen plus de quelques secondes. Le populaire devait avouer que sa curiosité était carrément piqué à vif à cet instant.
Et avec tout ça, il ne remarqua pas qu'ils avaient quitté les sentiers battu pour s'enfoncer plus profondément dans la forêt. Ethan était incapable de se concentrer sur deux choses en même temps. Surtout quand il est fatigué. Il voulait rencontrer cette Bianca pour savoir ce qu'était ce « quelque chose » qui attirait tant le regard du jeune homme. Il l'imaginait jolie comme un coeur et douce, mais son imagination loin, très loin d'être débordante s'arrêtait là.
Finissant par ralentir sa marche, il s'apprêta à demander de plus amples informations mais Kim le devança en changeant de sujet. L'effet fut immédiat. Accélération de la marche et le jeune homme se renferma comme une huitre. Retour au sujet qu'il voulait éviter, mais qu'il savait necessaire. Il se mit à grogner de mécontentement tentant de remettre ses idées en place. Finalement son cerveau décida qu'il n'y avait qu'une  seule information importante, et surtout facile à traiter. Entre guillemets.

-C'est pas avec toi, particulièrement. C'est juste... Compliqué. Enfin... Non, en fait. C'est... Bref... Je sais pas. Mais c'est pas que je veux pas te dire. C'est difficile à dire.

Le voilà qui s'emmêlait les pinceaux alors qu'en tant normal il était du genre à balancer des phrases courtes, cinglantes et structurées, le faisant passer pour une personne imbu de lui même et sûr de lui. Kim pouvait voir l'ampleur du pauvre étudiant perdu au milieu d'un cataclysme de normes sociale imposée par son rang d'héritier.
Au sens figuré, comme au propre à l'évidence avec la déclaration des plus rassurantes du cadet. Ethan aurait bien cru à une blague avec le magnifique sourire de ce dernier s'il n'avait pas tourner la carte dans tous les sens. Il en était abasourdi de le voir sans inquiétude. Et puis l'idée de l'étriper ou de lui sauter dessus comme un chien enragé vint doucement effleurer son esprit jouant déjà l'équilibriste sur un fil. L'Américain songeait sérieusement à le tuer. Il prit une profonde inspiration en fermant les yeux pour se calmer. Ne pas exploser. Ne pas exploser. Ne pas...

-Comme ça je pourrais t'y noyer !

Mais l'idée de l'étrangler était bien plus alléchante. Spontané. Et il n'aurait pas à attendre. Ethan avait vaguement envie de lui hurler dessus pour lui dire de paniquer ne serait ce qu'un peu. Quoique... Lui même n'était pas spécialement inquiet non plus. Bon, il n'était pas non plus aussi rassuré que Kim avait l'air de l'être, non plus. Mais il était surtout énervé de perdre si facilement du temps.
Et c'est seulement à ce moment là qu'il regarda aux alentours tentant de trouver une solution. Y avait pas de chemin. Génial. Il faisait sombre. Génial aussi. Il ne savait pas d'où ils étaient partis et Kim faisait le con en s'enfonçant encore plus dans la forêt. Personne n'avait songé à lui dire qu'un cerveau ça s'utilise aussi en dehors des cours ?
Il l'écoutait d'ailleurs à peine, entrant dans une phase boudage tout en tentant de mémoriser chaque détail cette fois. Ce n'est qu'en entendant le prénom de Miya que son attention se dirigea vers Kim, si bien qu'il n'entendit pas la pseudo-menace.

-Depuis 8 ans environ. Mais ne se fréquente pas vraiment. On a plutôt tendance à s'envoyer sur les roses dès qu'on se voit. Mais... Je crois qu'on s'entend bien... Tout est dans le « je crois »

C'était assez difficile à dire en fait. Le passage de Miya deux semaines plus tôt restait un souvenir irréel. Comme çi ils avaient enlevé leurs carapaces dans un accord tacite. Laissé leurs caractères explosifs de côté pour jouer les gamins le temps de quelques heures. De se rassurer mutuellement par la présence de l'autre. Ethan se demanda vaguement si ce sentiment de bulle reviendrait. Néanmoins, il n'eut pas vraiment le temps d'y penser plus en voyant Kim se péter la gueule. Il tendit le bras pour tenter de le rattraper par reflexe, mais sa main se referma dans le vide. Le jeune homme vit donc son cadet faire des rouler bouler, et il afficha une grimace douloureuse en le voyant tout en descendant prudemment.
Et c'est devant lui qu'il eu une nouvelle envie de meurtre. Un regard noir devant tant d'insouciance, il avait bien envie de foutre son poing dans la gueule de Kim pour qu'il se rende compte qu'il aurait pu se rompre le cou.

-Joue encore les cascadeurs et je te pète les deux jambes pour te faire passer cette envie !

Il n'était pas difficile de deviner qu'il s'inquiétait. Il soupira profondément, balançant son sac par terre et enlevant son pull pour le mettre autour de son bras, prenant la direction du buisson épineux. Recherchant à l'aveuglette, il mit plusieurs minutes avant de trouver la lampe torche et revenir vers Kim pour la lui donner, plus calme que tout à l'heure.
Posant ses fesses à côté de son camarade, il examina son pull, tout en enlevant les épines coincées une à une avec concentration. Mais force est de constater que son vêtement était complètement foutue.

-Je vais me fiancer avec Miya le 14 Février prochain à Paris.

La mine morne c'est le plus naturellement du monde qu'il fouilla dans son sac pour sortir son GPS. Il attendit sagement qu'il s'allume avant que ce dernier n'affiche un « Satellite non trouvé ». Ethan dû faire appel à toute sa volonté pour ne l'éclater contre arbre, ayant bizarrement l'impression que le sort avait décidé de s'acharner sur lui. Rangeant sa camelote dans son sac avec une fausse douceur, il se tourna finalement vers Kim, les sourcils froncés.

-Sérieusement, t'as pas mémoriser le chemin qu'on a fait ? A deux on devrait trouver un chemin connu. Ca serait sympa qu'on soit intelligent dans autre chose que la théorie...  

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

The time will come, when you'll have to rise
above the best, improve yourself,
your spirit never dies!
Farewell, I've gone, to take my throne
I.D - Warriors
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Juin - 19:54
C • Université - 5ième année
avatar
Messages : 127

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 5ième année
- Wow, du calme Ethan ! Je n'ai rien de cassé et à peine quelques égratignures, alors pas la peine d'abîmer mon corps d'athlète !

Il affichait une fois de plus un sourire effronté malgré la mauvaise mine de son ami. Il frotta légèrement ses genoux douloureux. Il n'avait pas mal mais il était tout de même tombé de plusieurs mètre sur des bosses et des racines plus vieilles que son arrière grand mère, alors c'est sûr que c'était toujours plus indélicat que de courir nu dans un champ de coton. Il observa Ethan se défaire de son pull pour aller récupérer la précieuse lampe torche dans le buisson désormais triste de ne pouvoir déchiqueter de la chair fraîche. Il ne se releva pas, il n'en avait pas envie pour l'instant, et puis il était trop perplexe par l'attitude de son ami. Il semblait tellement énervé et à deux doigts d'exploser que Kim baignait dans l'incompréhension. Pourquoi Ethan prenait-il tout mal à ce point ? Certes, ils étaient perdus mais où était le mal ? Il n'y avait pas mort d'homme et puis il étaient ici pour décompresser en passant du temps tous les deux. Il suffisait juste d'y mettre du sien.

Pour détendre l'atmosphère, il allait une fois de plus rajouter une couche de son humour décalé sur son corps d'athlète mais Ethan revint vers lui et la déclaration qu'il lui accorda le coupa net dans son élan. Cette fois, il perdit son sourire.
Trahi. Il avait été trahi.
C'était quoi cette histoire ?! Au-delà de sentiments qu'il aurait dû ressentir dans une situation plus claire, Kim se contenta d'être amèrement déçu. Il ne pouvait pas éprouver de la joie pour lui, ou même essayer de comprendre comment leur relation avait commencée, non tout ce qu'il pensait, c'était qu'il avait été délibérément mit à l'écart de cette nouvelle par celui qu'il croyait son ami et qu'il se retrouvait là désormais, assis dans la terre à écouter parler un inconnu. Au fond de lui, il était grièvement blessé.
Ce fut encore pire quand Ethan reprit la parole pour changer de sujet, comme si cette brève déclaration n'avait été que mensonge. Il baissa la tête tout en serrant fortement des dents et resserra son étreinte sur la lampe torche qu'il lui avait redonné. Pourquoi se comportait-il ainsi avec lui ?

C'était la première fois que le coréen depuis son arrivée au Japon, ressentait ce genre d'émotions. Il était vexé, frustré et animé par une violente jalousie. Il eut franchement envie de l'envoyer bouler pour sa question débile sur le chemin qu'ils avaient prit, mais il ne le fit pas. D'un, parce qu'il aurait répondu quelque chose d'agressif et que ce genre de phrases n'existaient que pour blesser, et de deux parce que généralement, il les regrettait aussitôt mais le mal était fait. C'était inutile.
Il se contenta d'attendre patiemment que son humeur joviale reprenne le dessus.
Il en profita pour tenter de comprendre ce qui s'était passé. Tout ça, ça allait sûrement trop vite même pour son ami. Il ne comprenait pas pourquoi il ne lui en avait pas parlé mais ce qui comptait vraiment, c'était qu'il le fasse maintenant, non ? Et puis en tout honnêteté, le plus gêné des deux actuellement, c'était surtout Ethan.

En se rendant compte de ça, Kim se sentit un peu bête de réagir en enfant pourri gâté alors que son ami venait de se confier à lui avec toute la timidité qui s'imposait. Il soupira discrètement et décida de prendre sur lui pour essayer de faire croire à Ethan qu'il prenait très bien cette nouvelle. Il releva la tête et lui fit face, comme à son habitude.

- C'est une tronçonneuse que tu aurais dû apporter Ethan, pas un GPS !

Il souriait d'une grimace hypothétiquement parfaite. Il ne voulait pas montrer à son ami qu'il était blessé. Il se releva tout en tapotant son pantalon pour enlever l'éventuelle poussière et fronça les sourcils comme pour se redonner du courage et approfondir cette image qu'il venait de se construire. Il jeta un rapide coup d’œil autour de lui mais non effectivement, il n'avait aucune idée du chemin qu'ils avaient emprunté pour venir et puis il ne souhaitait pas rebrousser chemin, ce n'était pas dans son habitude de laisser tomber si facilement.

- C'est par ici, ça se voit !

Et sans attendre l'aval d'Ethan, il reprit sa route, marchant de façon presque effrontée vu le contexte lourd qui les enveloppait.
Ils arpentèrent la forêt pendant plusieurs minutes sans s'adresser la moindre parole. Désormais, ils n'y voyaient plus rien sans l'aide de la lampe torche, mais le coréen ne trébuchait plus parce qu'il n'avait plus qu'à se concentrer sur ses pas pour l'instant.
Kim avait beau faire tous les efforts du monde pour contenir cette rancœur qui s'insinuait en lui, il n'arrivait pas à se calmer. Ailleurs, en ville, tout se serait passé différemment. Kim aurait profité du lieu pour s'échapper discrètement et prétexter un truc à faire. En fin de compte, il serait rentré chez lui, il aurait joué un peu à la console pour se détendre puis il se serait vidé la tête en révisant ses cours et aurait dormi sur ses deux oreilles. Le lendemain, il se serait construit une personnalité parfaite pour envisager de reprendre le dialogue avec son ami, les choses auraient été moins difficiles. Seulement voilà, à cet instant, il ne pouvait pas partir, il ne pouvait pas laisser Ethan ici, parce qu'ils étaient perdus. Il avait besoin d'une solitude qu'il ne trouverait pas ici, et plus ils avançaient dans la sombre forêt, plus il était clair que le périple n'était pas prêt de se terminer...

Hélas. Comme si le destin voulait se mêler du petit caprice des amis opposés, la pluie se mit à les accompagner. Au début, ce n'était que quelques gouttelettes faciles à éviter mais bien vite, ce fut une pluie régulière et dense qui les rejoignit. Ce fut la goutte de trop.
Kim se stoppa brutalement. Les bras collés le long de son corps, Ethan pouvait apercevoir ses épaules trembler légèrement. Il prit une profonde inspiration et se retourna pour revenir un peu en arrière, rejoindre son ami sûrement déboussolé par son attitude.

- J'en ai marre là ! Pourquoi tu m'en as pas parlé ? Tu as peur que je me moque de toi ? Ou alors je ne fais pas assez partie de ta vie pour que tu me parles de ce genre de décision ? Et moi qui ose te confier mon histoire de cœur ridicule alors que Monsieur se marie à Paris avec une amie d'enfance ! C'est de qui qu'on se moque là, je te le demande !

Il ne hurlait pas mais ce n'était pas le Kim habituel qu'Ethan avait devant lui, on voyait clairement qu'il lâchait prise.
Sa chemise était trempée tout comme son pantalon et ses cheveux dégoulinaient alors qu'ils attendaient tous les deux comme des idiots en pleine forêt désertique.
Soulagé de s'être exprimé, Kim sentit sa vraie personnalité reprendre le dessus, et il tendit sa main à Ethan, sans trembler.

- Je suis vraiment content pour toi Ethan, félicitations.

Un nouveau sourire s'affirmait sur son visage. Pas un sourire idiot, ni même naïf ou construit, juste un sourire d'homme.
Il secoua ses cheveux comme pour retirer le trop plein d'eau de pluie qui coulait sur son front. Il releva fièrement les épaules et après avoir jeté un bref coup d’œil autour de lui, il arqua un sourcil et transforma son rictus en sourire narquois. Il plongea son regard franc dans celui d'Ethan et lui fit comprendre qu'ils devaient trouver un abri et vite s'ils ne voulaient pas mourir noyés ou frigorifiés. N'exagérons rien.
Ils reprirent leur route. Kim se mit à courir à petites foulées droit devant lui tout en faisant attention là où il marchait. Comme si le fait de s'être exprimé avait plu au destin qui se mêlait de leur vie privée, le chemin déboucha sur une clairière toujours cachée sous les arbres, mais dans une sorte de petite plaine dégagée. Au milieu, il y'avait une cabane en bois. Kim se stoppa une nouvelle fois. Il jeta un regard un peu désorienté à Ethan. Cette opportunité tombait comme un cheveu dans la soupe, et la ressemblance avec d'affreux contes de fées était terrifiante. Il haussa les épaules et s'approcha de la cabane. Elle semblait abandonnée. Il tenta d'y voir à l'intérieur en regardant par la fenêtre opaque à sa droite mais il faisait trop sombre et il abandonna vite. Il toqua à la porte maladroitement et il n'eut pas de réponses. Il en fut presque soulagé. Cette cabane devait servir d'abri aux campeurs ou aux chasseurs... mais pas aux dévoreurs d'enfants définitivement.

Il poussa la porte qui grinça comme pour témoigner de son mécontentement d'être dérangée ainsi, puis ils entrèrent. C'était plutôt douillet si on oubliait le côté austère et sale de l'endroit.
Kim ne se fit pas prier, il entra, et se mit à l'aise. Il se débarrassa de son sac et en profita pour se secouer un peu une nouvelle fois. Il n'avait rien pour se sécher mais ils pourraient peut-être faire un feu ? La lumière fonctionnait et on pouvait trouver du confort si on était peu exigeant. Il y'avait une table, deux lits superposés, et sûrement de quoi vivre quelques jours si on ajoute ses propres vivres. Malgré les vêtements mouillés, Kim mit ses mains dans ses poches et tout en faisant le tour du propriétaire, il tenta de crever l'abcès qui avait trop longtemps duré. Il souhaitait comprendre.

- Tu... tu l'aimes cette... euh... Miya ?

Quand on va se marier avec une personne, y'a pas plus facile et évidente comme réponse, non ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Juin - 20:59
S • Inspecteur
avatar
Messages : 656

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Inspecteur
Ce sourire. Ces « félicitations ». Absolument crédible après la tirade qu'il venait de faire, et Ethan lui lança un regard hargneux lui faisant comprendre qu'il pouvait garder sa main dans sa poche. Il n'avait qu'une envie : Lui en foutre une. Et avec toute sa force. Pour lui, c'était de l'hypocrisie. Comment il pouvait être heureux après tout ce cirque ? Comment pouvait il croire que ça faisait longtemps qu'il savait qu'il allait se fiancer ? Ca ne faisait que deux semaines, et la nouvelle était tombé comme un cheveux sur la soupe. Ou plutôt le boulet de canon dans la soupe, éclatant l'assiette au passage. Alors que Kim lui épargne les remontrances, il aurait très bien pu garder ça pour lui, sans réel difficulté. Il l'avait fait par égard pour le coréen. Parce qu'il faisait parti de sa vie, même si c'était d'une bien étrange façon.

-Ca se voit... Si c'est pour sortir ça, tu peux fermer ta gueule.

Froid et mauvais. Le doux caractère de l'américain quand il était énervé. Et ça n'épargnait généralement personne. Le but était seulement de faire mal, amis ou ennemis. Et Kim était assez facile à blesser somme toute. Il était tellement habitué aux comportements sympathiques, qu'en définitive dès qu'on pouvait se montrer distant et taciturne face à lui, le coréen ne savait généralement pas comment se tenir. Changer de sujet ? Fuir ? Envoyer bouler ?
Enfin, il partait à la recherche d'une cabane, à croire qu'il comptait rester camper là. Non, non, non. Ethan n'avait pas prévu de jouer le garde forestier. Et encore moins de passer un week end sans bosser. Non, Kim. Il faut reprendre le chemin du retour ! Il croyait trouver une fusée de détresse ou quoi ? Avec leur chance si y en avait une, il tirerait sans faire gaffe dans un hélico. De toute façon, devait ne pas en avoir. Alors le problème était réglé. C'est carrément plus fun de se couvrir d'une peau de biche et jouer les hommes des cavernes.  
Ethan ne regarda pas vraiment où ils allaient, plus occupé à fusiller du regard le dos de Kim. Il n'acceptait pas vraiment l'engueulade de son ami, puisqu'il estimait que c'était... Injuste. Un vrai gosse, oui. D'habitude, lorsque ce dernier lui faisait la morale, l'américain avait tendance à rester silencieux, et s'il insistait il se ratatinait comme un abricot sec. Comportement vachement adulte, oui.

Et puis la question de trop, et Ethan lança un regard furieux, lâchant son sac alors qu'il avait commencé à l'enlever. Est ce qu'il avait l'air amoureux là ? Est ce qu'il avait l'air de voir des papillons voleter autour de lui ? Non. Apparemment, Kim était aussi mauvais observateur qu'il était bon en cours.

-Putain, mais t'es conscient qu'un cerveau ça s'utilise en dehors des cours, bordel ! Qu'est ce que tu comprends pas dans « On se fréquente pas » ? Faut te faire un dessin et t'expliquer comme un enfant de 5 ans ?

Parce qu'il était hors de question de dire qu'il vivait un mariage arrangé. Jusqu'à la lettre, il avait réellement espérer pouvoir choisir une femme qu'il aimerait du plus profond de son coeur. C'était sans doute naïf. Mais on pouvait lui pardonner, étant donné que ses parents s'étaient justement mariés par amour. L'homme riche digne d'un prince charmant, et la femme pauvre qui n'arrive pas à manger en fin de mois. Un véritable contes de fées. Le prince était devenu roi, et sa femme une reine rayonnante, mais ô combien autoritaire. Et ils eurent deux enfants bercés dans l'amour. Néanmoins ce que les contes de fées oubliaient de dire c'était que c'était le prince actuel qui se payait les pots cassés, avec une grand mère sur-protectrice qui n'acceptait absolument rien de sa belle fille, sauf sa petite fille. Le prince qui devait comprendre que les exceptions, restaient des exceptions, et qu'il n'aurait pas de traitement de faveur même de la pauvre femme qui était sa mère. Que son rôle était d'être responsable et de prendre la succession sans broncher tout en étant excellent.
Il avait déjà réellement du mal à se sentir à la hauteur pour ces choses, alors lui foutre une princesse entre les pattes, c'était comme se jeter d'un pont. Ethan n'avait aucunement le temps de s'occuper de Miya, et de la chouchouter. Et elle finirait vieille, aigrie et malheureuse par sa faute, puisqu'il consacrerait son temps à Matthews Inc.
Il donna un violent coups de pied dans son sac qui alla valser contre le mur en face. Cette journée, c'était de la merde. Il venait de s'engueuler avec Kim, le simplet par excellence, il se les pelait puisqu'il ne pouvait pas remettre son pull plein d'épines, et... Ils étaient perdus au milieu de nul part sans réseau pour appeler qui que ce soit.

-Vous me faites tous chier !


Miya, Wun, Kim, ses parents, sa soeur. Tout le monde. Il avait peu de temps déjà pour lui. Il avait eu suffisamment de mal à se fondre dans le décor sans avoir l'envie de retourner au Etats-Unis, et le jeune homme commençait à peine à se familiarisé aux coutumes japonaises deux fois trop compliqué, qu'on le précipitait de nouveau dans un gouffre. On l'avait forcé à étudier en Espagne, en Allemagne, en France sans avoir le droit comme seul repère fixe sa mère.

Est ce que les gens se rendaient compte à quel point il avait dû prendre sur lui pour répondre à toutes ses exigences sans fuir ? A l'évidence non, puisqu'on venait de sacrifier sa vie privée sur l'autel du fric. Ethan poussa un profond soupir. Il avait l'impression d'avoir autour de lui un gros nuage noir qui était en train de le happer petit à petit. Ca ne lui ressemblait pas. Il se battait généralement jusqu'à la fin. Mais là... Il ne voyait pas la moindre solution. En débattre avec sa famille ne servirait à rien, les cartons d'invitation envoyés. Se déshériter était peut être radicale mais Miya lui avait dit qu'elle préférait lui à un véritable connard, et l'idée de la laisser se débattre seule le répugnait. Ne pas se pointer à la cérémonie donnerait une mauvaise réputation non seulement à lui, mais aussi à sa famille. Et il était hors de question de perdre tout ce travail pour ça. Des fiançailles ne signifiait pas un mariage. Pas la moindre lueur de solution dans son esprit depuis deux semaines, et l'américain savait que plus le temps passait moins il aurait le temps d'agir. Mais il était hors de question d'abandonner pour autant.
Néanmoins, il n'avait qu'à s'en prendre qu'à lui-même. Il n'avait jamais prit au sérieux ces histoires, et s'il avait prit cette peine il aurait pu l'éviter. Sa mère l'avait joué subtile... Ou peut être que ce dernier avait refusé de le voir. Il ne savait pas.

Il marcha lentement vers la sortie s'asseyant avec lourdeur sur le sol humide, son dos venant s'appuyer sur les planches de bois qui constituait la cabane. Il devrait arrêter de se lamenter sur son sort. Ses proches étaient en bonne santé, lui aussi. Il avait de bons résultats. Et... Kim semblait réellement s'inquiéter pour lui. Il lui avait donner ces félicitations, même si c'était clairement pas ce qu'il fallait dire, ça partait d'une bonne intention : Celle de voir l'américain heureux. Il devrait arrêter de jouer au gamin capricieux, et penser un peu plus aux autres. Le coréen était venu avec lui pour passer un bon moment, et il était en train de tout foutre en l'air.

-Désolé, je suis un peu frustré. T'avais pas subir ça. Mais je savais pas comment te le dire...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

The time will come, when you'll have to rise
above the best, improve yourself,
your spirit never dies!
Farewell, I've gone, to take my throne
I.D - Warriors
Revenir en haut Aller en bas
Lun 8 Juin - 12:41
C • Université - 5ième année
avatar
Messages : 127

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 5ième année
Kim avait beau fouiller toutes les étagères et tous les tiroirs qu'il avait à portée de main, il n'y trouvait pas grand chose d'intéressant. Boîtes à conserves à gogo, petits sachets de nourritures préparée, pré-cuite -et limite pré-mâchée...- à faire réchauffer au micro-onde qu'ils n'avaient pas ou au bain-marie mais encore fallait-il trouver de quoi le faire...

Hélas, c'était bien la seule occupation qu'il avait trouvé pour se donner une contenance devant la furie Matthews. Son ami était dans un état qu'il ne lui connaissait pas et dont il aurait d'ailleurs préféré ignorer l'existence. Chaque mot que Kim disait ne faisait qu'attiser sa fureur et le jeune étudiant prometteur ne se gênait pas pour bien lui faire comprendre qu'il était particulièrement débile. Alors que faire ? Se taire ? Kim était une bonne pâte, une personne tampon comme on dit, mais il n'était pas non plus du genre bouc-émissaire ou punching-ball dès que ça arrangeait ses amis. Il en avait parfois marre lui aussi d'être perçu comme celui qui ne gueule jamais et sur qui on peut tout balancer.
Il ne se fâcha pas pour autant, c'était pas le moment et puis honnêtement, ça ne ferait pas avancer les choses dans la bonne direction... déjà qu'ils étaient perdus... Il se contenta de le laisser se défouler en l'écoutant distraitement d'une oreille pendant qu'il continuait de chercher du matériel adéquat.

A en juger par l'hystérie suspecte qui s'était emparé d'Ethan, Kim devina que lui-même ne semblait plus vraiment contrôler la situation. Le mariage... comment n'avait-il pas pu le voir venir ? Situation arrangée entre parents riches et décisionnaires ? Qui voudrait de ça ? ... Seulement voilà, ça ne le regardait pas du tout alors il préféra ne pas aborder ce sujet épineux. A la base, lui il était venu se détendre... Ben pour l'espace zen et le retour aux sources... on repassera.
Quand Ethan se prit pour un joueur de football en donnant un violent coup de pied à son sac qui traînait par là, Kim faillit sortir de ses gonds. Il lui prenait quoi là ? Depuis quand la violence résolvait les problèmes ? Et puis c'était quoi cette façon de réagir ? C'était qui le gamin de 5 ans là. Il ne put sûrement pas s'empêcher de poser sur son ami, un regard désapprobateur et certainement hautain et méprisant. Il haïssait ce genre de comportements et encore plus quand c'était quelqu'un qu'il appréciait qui s'enfermait dedans. Il préféra secouer la tête négativement et hausser les sourcils de dédain, tout en se retournant pour ne pas le voir.
Intérieurement... il bouillait.

Si Kim avait eu quelque chose de douteux à lui avouer, c'était le moment, pour remettre les compteurs amicaux à zéro. Seulement, c'était pas le cas et si Kim se retrouvait dans cette situation d'être le gentil gars un peu naïf qui se fait pourrir par son ami un peu trop perso parce que persuadé d'être quelqu'un de plus intéressant ou important que lui, c'était tout simplement parce qu'il n'avait pas de secret. Lui, il disait tout, il avouait tout, ou alors il faisait en sorte de ne pas se retrouver dans ce genre de situation embarrassante, qui créait des secrets, des tensions et des discussions houleuses qui auraient pu être évitées. Mais peu importe, visiblement, il n'avait pas son mot à dire, ni son avis à donner. Ethan s'en foutait. Franchement.

Ses excuses lui firent ni chaud, ni froid. Il était vexé, certes mais surtout déçu et en colère. Il détestait cette attitude qu'avait eu Ethan de lui prouver de son indélicatesse qu'il était grandement inférieur à sa seigneurie. Même s'il comprenait que le jeune Amerloque s'était trouvé un peu mal dans sa peau ces jours-ci, rongé par ce genre de tracas, mais en quoi le fait que Kim se blesse, et qu'ils soient perdus en forêt, venait interférer dans sa vie ? Ne devrait-il pas plutôt se réjouir de pouvoir penser à autre chose qu'à sa vie habituelle ? N'étaient-ils pas encore maître de leur vie, de leur destin et surtout de leurs choix ? Qui dictait sa propre conduite à deux intellos sûrs d'eux-mêmes et perfectionnistes comme eux ? Depuis quand les cartes avaient changé de main ?

Il ne se retourna même pas, il ne cherchait plus à manger non plus, il avait même abandonné l'idée, il n'avait plus faim. Le petit écart de leur quotidienne dose de travail n'avait pas donné le résultat attendu et il lâchait l'affaire. Aujourd'hui, il n'avait plus envie d'être le gentil Kim, ni envie d'être en compagnie d'Ethan le grognon. Assez pour cette fois. Si le coréen était énervant à être tout le temps cool et détendu, Ethan lui était vraiment difficile à supporter d'être si susceptible et prise de têtes. Les gens qui veulent toujours avoir le dernier mot ont généralement du mal à savoir quand fermer leur gueule. Ils en oublient qu'ils sont blessants quasiment tout le temps.

Quand il ouvrit le dernier tiroir de l'unique meuble qui se trouvait dans cette petite cabane merdique en bois, il sentit son regard s'embraser. Il y'avait des papiers, des documents officiels, des notices et... une carte.
Il la sortit délicatement, le tout, c'était de ne pas la déchirer. Il la mit dans la poche arrière de son jean et se retourna enfin vers Ethan. Le jeune homme était dos au mur, assis, les jambes repliées vers lui. Il semblait malheureux, dépassé. Il fit presque de la peine à Kim. Sincèrement. Mais ses paroles avaient été trop dures pour être digérées tout de suite. Il préférait ne pas lui pardonner trop facilement, essayant de faire passer un message sans en rajouter. S'il disait amen à tout, Ethan recommencerait à lui parler comme une merde et il n'aurait rien le droit de dire. En mettant une petite barrière aujourd'hui, il espérait que son ami comprendrait qu'il avait peut-être été trop loin.

- Allez c'est bon, pas la peine de piquer une crise comme un adolescent boutonneux qu'a pas eu la console de ses rêves, relève-toi, j'ai trouvé une carte.

Il sortit la carte pour la montrer simplement à Ethan. Il la déplia et la regarda curieusement pendant quelques minutes. Après avoir trouvé leur position grâce au dessin de la cabane indiqué sur la carte, il retrouva rapidement le chemin qu'ils devaient emprunter. Après tout, ils n'étaient pas non plus dans la forêt amazonienne, et ils avaient à peine marcher une heure alors pas de quoi paniquer.
Il reporta son attention sur Ethan.

- On rentre ?

Il reprit son sac qu'il avait posé parterre quelques minutes plus tôt et frotta ses cheveux qui n'avaient même pas eu le temps de sécher. Il  entendait encore la pluie cogner finement contre les contours de la cabane mais qu'importe, il préférait être trempé et limite boueux que  de rester ici dans cette ambiance glaciale.
Il fit un signe de tête à Ethan pour lui indiquer qu'il connaissait le chemin à prendre et qu'il n'avait plus qu'à le suivre. A lui de voir s'il voulait rentrer mais sa décision était limpide.

Le retour fut un peu plus rocambolesque que l'aller, au gré de leur mutisme commun et des bruits de leurs pas dans la terre boueuse.
Lorsqu'ils sortirent enfin de cette oppressante foule d'arbres qui semblait vouloir les garder pour l'éternité, Kim apprécia de retrouver la lueur du jour même si les nuages l'avaient clairement assombrie. Il replia la carte et la rangea précieusement dans son sac. Cette excursion semblait comme éphémère et attenante à un passage de leur vie qui n'avait pas existé. Si Ethan ne remettait pas ce sujet sur le tapis, Kim n'en reparlerait sûrement jamais. Il ferait comme si ce mariage était une bonne chose et que les protagonistes étaient heureux. Il savait aussi très bien manipuler les gens quand la situation s'y prêtait.
Les mains furent serrées et un bref échange de monosyllabes suffit à clore cette entrevue.

Ils repartirent chacun de leur côté sauf que l'Américain eut beaucoup plus de classe dans son Audi R8 que le coréen sur son vélo.
Ethan : 1
Kim : 0


[FIN]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Ville d'Hoshi :: Autres :: Alentours d'Hoshi-