■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ryder Collins - Trouve un titre toi-même. Moi, j'ai aqua-poney.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryder Collins
M • Université - 3ième année
avatar

Messages 7


HnM
Un mot:

MessageSujet: Ryder Collins - Trouve un titre toi-même. Moi, j'ai aqua-poney.   Sam 15 Avr - 17:38



Ryder Collins

Now we're waiting till it blows




■ Fiche d'identité


Âge & date de naissance : 21 ans ; 11 avril 1996
Nationalité : Américaine
Orientation sexuelle : Homosexuel

Année d'étude : Troisième
Cursus choisi + spécialité : Science de la mer et du Littoral - Spécialisation en biologie marine.
Groupe : I know everything
Club(s) : Natation & Photographie


■ Physique


Ryder est le portrait craché de son père. Le même regard pétillant de malice, la même allure un peu penaude, le même sourire mutin au coin des lèvres. Avec le temps, cette ressemblance n'a fait que s'accroître, à un tel point que Ryder lui-même peine à trouver une différence flagrante entre l'image qu'il renvoie et celle qui émanait de son paternel dans sa jeunesse.

L'image, pourtant, ce n'est clairement pas son fort et cela se remarque très vite dans son style vestimentaire. Un peu punk, souvent débraillé, toujours dépareillé. Ryder ne porte que ce qui lui passe sous la main, sans vraiment réfléchir à l'harmonie des couleurs ou à l'apparence négligée qui se dégage du tout. Il mise sur du pratique, non sur de l'esthétique. Son caractère peu soigneux en la matière lui vaut d'ailleurs de nombreux jeans troués et des t-shirts qui le sont tout autant. Il y a pourtant une constante dans tout ce qu'il porte. Une prédominance de rouge, de gris et de bleu, ainsi qu'une forte propension à couvrir son crâne de toute sorte de bonnet. Une vieille habitude qu'il maintient depuis des années, quelle que soit la saison ou l'avis que l'on peut en avoir. Enfin, ça, c'est la version officielle. L'officieuse, c'est que ses cheveux ébènes possèdent une volonté propre et inflexible : l'envie féroce de défier les lois de la gravité. Et le pire, c'est qu'ils y arrivent presque. Sa soeur ne manque jamais de le taquiner sur le sujet. Autant dire qu'il ne se fait pas prier pour les porter court et, au pire, les cacher sous un épais couvre-chef.

Ryder n'est pas spécialement musclé. Il n'a pas non plus un corps fin et bien taillé avec lequel se pavaner sur les plages. Non, ses poignées d'amours sont bien visibles pour qui sait observer et le poids du jeune homme ne cesse de jouer au yo-yo. Sa faiblesse pour la nourriture sucrée y est sûrement pour beaucoup. Ou sa flemmingite aiguë dans le domaine sportif, au choix. En tant normal, j'aurais sûrement précisé qu'il n'a pas un physique très tape à l'oeil, qu'il est même plutôt discret, mais ses origines sautent tellement aux yeux que ce serait un mensonge. Pour un Japonais lambda, Ryder possède sûrement son lot d'étrangeté. Sa peau est mate, tannée par le soleil et le sang amérindien qui parcourt ses veines. Ses yeux marrons clairs sont taillés en amande et surmontent un nez aquilin qui manque clairement de discrétion. Le jeune garçon a d'ailleurs une forte tendance à le froncer ou à le gratter, dès que quelque chose l'ennui ou, au contraire, l'amuse. Il peut au moins remercier le ciel pour ne pas être trop grand, un “petit” mètre soixante-treize. Au moins, il ne dépasse pas la foule de deux têtes et demie.

La première impression qu'il donne, en dehors de son allure négligée, c'est une certaine bienveillance dans le regard et une malice évidente dans le moindre de ses gestes. Son sourire franc est sa plus belle arme, même s'il se mue parfois en quelque chose de plus espiègle. Autre petit détail important, Ryder est percé à la langue. Il possède également plusieurs tatouages, des totems animaliers qu'il arbore avec une certaine fierté. Aucune cicatrice à l'horizon si ce n'est celle de sa crise d’appendicite, relativement discrète.


■ Caractère


Ryder est l'image type du gars cool que l'on fréquente pour ses bons conseils, son humour douteux et sa bonne humeur constante. Pour celles et ceux qui ne le connaissent que de loin, il peut facilement donner l'image du bon garçon, droit dans ses pompes et dans sa tête. On le pense souvent insouciant, à tort, et l'on est persuadé de sa bonne volonté lorsqu'il vient proposer son aide avec ce sourire ingénu qui le caractérise. Ryder est quelqu'un de bien, qui n'hésitera jamais à être cette main tendue que vous espérez tant dans l'obscurité. Il vanne beaucoup lorsqu'il se sent à son aise, parfois sur un ton léger, parfois un peu moins. Son humour maladroit ne fait souvent rire que lui, mais cela n'a jamais été considéré comme un problème. Il s'en dégage une certaine innocence et, en vérité, il attire bien plus souvent des sourires de pitié qu'un rire franc et honnête. Mais hé, Ryder n'a pas peur du ridicule, il le vit très bien, surtout si cela arrache un peu de bonheur à ceux qu'il rencontre.

Malgré le caractère un brin enfantin qu'il peut afficher, à grand renfort de réplique sarcastique et chiante, Ryder est loin d'être immature. Il sait communiquer avec respect et s'adapter à ceux qu'il côtoie. Ainsi n'est-il pas assez stupide pour charrier quelqu'un qui n'appréciera pas ce genre d'amabilité, ou pour mettre les pieds dans le plat sans le moindre discernement. Il tend des perches, mais ne force jamais autrui à la confidence. Le temps est pour lui une meilleure arme que l'insistance déplacée. Il est également plus malin qu'il n'en a l'air. S'il se plaît à sortir les plus grosses conneries de l'univers pour détendre l'atmosphère, il n'en reste pas moins observateur et curieux, créatif et ingénieux.

Pourtant, Ryder n'est pas exempt de défauts. Malgré un caractère profondément sociable et conciliant, on peut rapidement dénoter une certaine distance et un manque d'implication personnelle dans ses relations. Il ne parle jamais de lui, de son ressenti ou de son vécu. La culture japonaise semble avoir posé son emprise sur le caractère du jeune Amérindien, à tel point qu'il est parfois difficile de savoir s'il ne répond que par politesse ou par véritable intérêt. Aussi, même s'il vous conseille, même s'il vous écoute à quatre heures du matin en pleurs au téléphone, ne vous targuez pas trop vite d'être son ami. Ryder est simplement comme ça. Il aime rendre service et prêter l'oreille quand on le lui demande, même à une personne qu'il n'apprécie pas. Le connaître, le connaître vraiment et intimement, ce n'est pas offert à tout le monde. Peu de gens savent qu'il est bourré de complexes, qu'il est encore plus têtu qu'une bourrique, ou qu'il déteste qu'on envahisse son espace personnel.

S'il peut parfois être un brin pervers dans ses mots, la réalité est un peu plus maladroite. “C'est ceux qui en parlent le plus qui en font le moins” est un adage qui semble avoir été créé spécialement pour lui. Dès que la conversation tourne sur une approche plus personnelle de la chose, Ryder se montre plus réservé, plus troublé, plus prude. Quoique le terme de prude est peut-être un peu forcé. La vérité, c'est que son manque d'expérience en matière de sexe le place dans une situation relativement gênante pour sa tranche d'âge. Il essaye d'en rire, mais c'est parfois plus compliqué que ça. En d'autres termes, si vous voulez continuer à sortir vos blagues de culs foireuses à ses côtés, contentez-vous de rester vague et ne lui posez pas de question sur le sien, de cul. De toute façon, il y a une chance sur deux pour qu'il change maladroitement de sujet et recentre la conversation sur vos dernières frasques. Ce n'est pas une chose qu'il vante à tort et à travers.

Ryder n'est au fond qu'un grand gamin plus adulte qu'il ne veut bien le montrer. Quelqu'un qui pardonne plus facilement qu'il n'oublie. Il n'est pas rancunier, mais il retient tout les sales coups qu'il a subit pour ne pas retomber dans le panneau trop facilement.


■ Histoire


Ryder est né à Pine Ridge, l'une des plus grandes réserve amérindienne du Dakota du sud. Il y a grandi avec son père comme unique parent stable, sa mère ayant toujours eu un caractère trop frivole et insouciant pour s'occuper correctement de son gamin. Chayton, son paternel, lui offrit un cadre éducatif plus stricte basée sur le respect et la bienveillance. Il lui transmit des valeurs encore profondément ancrées en lui et un goût pour l'esprit critique et le bien commun. Très tôt, Ryder comprit que le couple détonnant que formaient ses parents ne durerait pas. Mettez ça sur le compte de leurs engueulades incessantes ou des vaines tentatives de sa mère pour décrédibiliser Chayton aux yeux du bambin. Tentatives ratées à tous les niveaux, car en plus de baisser dans l'estime de son fils, Dena Collins ne fit que prouver son incapacité à établir une relation saine avec ce dernier.

Ce fut donc sans grand étonnement qu'à l'âge de dix ans, le fils des Collins vit sa famille se déchirer avec, d'un côté, un père se battant bec et ongles pour récupérer la garde de son enfant et de l'autre, une mère absente léguant bien volontiers ce fardeau à quelqu'un d'autre. S'il garde encore contact avec elle aujourd'hui, ce n'est plus que par politesse et obligation. Comprenons-nous bien, Ryder ne lui en a jamais voulu. Il l'a toujours considéré comme quelqu'un de “spécial”, sans vraiment faire cas de son caractère parfois nocif pour son propre bien-être. C'est sa mère, point. Elle fait partie de sa famille, même si elle l'agace bien plus souvent qu'elle n'attise sa tendresse. Alors il tient à garder ne serait-ce qu'un semblant de relation courtoise.

Son absence chronique lui laissa tout le loisir de profiter de la tendresse et de la stabilité de son père. Une relation complice qu'ils cultivèrent avec le temps, Chayton mettant un point d'honneur à l'épanouissement personnel de son fils. Il mit d'ailleurs pas mal d'argent de côté pour lui offrir les meilleures écoles du territoire et il ne regretta jamais sa décision. Jeune, déjà, Ryder se révéla être d'une curiosité maladive, se poussant sans cesse à en apprendre plus, dans des domaines tout aussi variés qu'inutiles. Ce fut le monde sous-marin qui attisa le plus son intérêt, et tout cela, grâce à Kyoko. Kyoko fut la mère fiable qu'il n'avait jamais eue. À la fois douce et espiègle, forte et agaçante, belle et rêveuse. Une Japonaise d'origine qui, après des mois à tourner autour de Chayton, finit par tomber dans ses bras lorsque Ryder atteignit les quatorze ans. Si ce dernier fut légèrement réfractaire à l'idée au début, la patience et la sympathie de ce petit bout de femme lui firent rapidement changer d'avis. Et puis, il ne se lassait pas d'entendre la jeune scientifique lui parler de ses dernières recherches en biologie marine.

Ce fut donc dans une famille recomposée que Ryder passa son adolescence, accueillant la venue de sa demi-soeur, plus jeune que lui de deux ans, avec une certaine réserve. Il tomba néanmoins rapidement sous le charme du caractère agaçant d'Hana et leur complicité naissante ne cessa de ravir leurs parents respectifs. Sauf lorsqu'il s'agissait de s'entendre pour faire une connerie. Comme foutre des Mentos dans toutes les bouteilles de coca du frigo. Comme ça, pour le fun. Là, bizarrement, ils étaient nettement moins heureux. Les années s'écoulèrent dans la joie et la bonne humeur, la petite famille quittant Pine Ridge pour la ville d'Hoshi, au Japon, lorsque Ryder atteignit les dix-sept ans. Une volonté de Kyoko de renouer avec ses racines et une opportunité d'emploi en or dans un laboratoire d'étude scientifique. L'aîné des Collins aurait pu rester vivre dans sa ville natale, avec sa mère, mais la simple idée d'être éloigné de son père lui était impensable. La chaleur d'un foyer ne se construit qu'avec les gens qui le composent, peu importe l'endroit où il s'établit. Ce fut donc avec beaucoup d'entrain qu'il décida de suivre les siens pour leur aventure nippone. Il passa l'année qui suivit à maîtriser la langue et les coutumes du pays auprès de Kyoko et d'une Hana ravis de pouvoir se moquer de son accent.

Kyoko lui conseilla alors de tenter un cursus à l'université de Chisê. Si la petite famille n'avait clairement pas les moyens de payer une année dans cette académie réputée - malgré des revenus plus qu'honorables -, cela n'empêcha pas Ryder de tenter d'y devenir boursier. Tentative qui se révéla être une franche réussite grâce à son travail acharné et - surtout - grâce au soutien que lui fournirent les siens avant les examens. Il suivit donc les traces de sa belle-mère, s'orientant dans les sciences de la mer et du littoral, avec une spécialisation bienvenue dans la biologie marine.

Quant à sa vie privée au pays du soleil levant, eh bien… Son homosexualité n'a jamais fait débat au sein de la famille Collins. Et pour cause, Ryder l'a toujours plus ou moins su. Enfant, il était même tombé amoureux de son instituteur de maternel - son père ressort cette vieille histoire à tout les dîner de famille, malheureusement pour lui. Ce ne fut donc surprenant pour personne lorsqu'il l'énonça à voix haute, peu de temps avant son entrée à Chisê. Son père se contenta de hausser vaguement les épaules, sa belle-mère argumenta qu'elle n'en avait rien à faire tant qu'il était heureux, et sa soeur… Sa soeur menaça Ryder d'un air sévère pour qu'il ne trouve pas, je cite, de “petit ami plus sexy que le mien, ce serait de la triche. Sinon je te fais découvrir le monde merveilleux du Yaoi et tu ne vas pas t'en sortir vivant”. Il fréquenta bien un garçon, à l'université, mais les aléas de la vie étant ce qu'elles sont, l'aventure s'arrêta bien avant que cela ne devienne sérieux.

Et il en est là, aujourd'hui. Toujours à travailler d'arrache-pied pour suivre les traces de sa belle-mère adorée. Toujours à se chamailler gaiement avec sa demi-soeur - qu'il appelle d'ailleurs simplement petite soeur, il lui porte trop d'affection pour qu'il en soit autrement. Toujours à remplir son père d'une fierté teinté d'un brin d'arrogance. Et il est heureux. Heureux de cette vie qu'il est en train de construire, heureux d'avoir cette famille aimante à ses côtés, heureux d'être là, au Japon, même s'il n'est qu'un étranger de plus pour certains. De toute façon, si vous n'êtes pas d'accord, sachez que Ryder vous emmerde. Et avec le sourire, je vous pris.


■ Et vous ?


Prénom/Surnom : //
Âge : 25 ans

Que pensez vous du forum à première vue ? Je suis amoureuse.  07
Et comment avez-vous connu le forum ? Top-site..? Je crois. Un poisson rouge possède une meilleure mémoire que moi.
Qu'avez-vous mangé ce matin ? Code bon!
Autre : Je reprends tout doucement le rp’, alors je m’excuse d’avance si certaine construction de phrase sont foireuses. Il va me falloir un peu de temps avant de reprendre du poil de la bête. Yé souis rouillée. ( Mais faut pas hésiter à me le signaler si vous comprenez que dalle à mes conneries, hein ! Des fois, dans ma tête, ça veut dire quelque chose alors qu’en vrai, ça ressemble à du gloubibulga informe avec des virgules de partout. Meh. )



Dernière édition par Ryder Collins le Dim 16 Avr - 9:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoite Unden
S • Université - 3ième année
S • Université - 3ième année
avatar

Messages 734


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Ryder Collins - Trouve un titre toi-même. Moi, j'ai aqua-poney.   Dim 16 Avr - 0:03

Bienvenue Ryder! Merci pour ton inscription, nous sommes ravis o/

Je vais prendre la correction de ta fiche!

Physique :
-> Rien à dire, c'est parfait! Pas de faute *O*
J'aime aussi beaucoup ton style d'écriture, c'est fluide, très agréable!

Caractère :
-> Ah, une petite faute ^_^ Ses bons conseilles. Mais je te pardonne :D
-> Hormis ça, rien à dire. Là encore, de bons détails qui donnent une image plutôt précise du personnage. Ça donne juste envie de lire tes futurs rps pour le connaître davantage!

Histoire :
-> Une histoire charmante et réaliste. Le côté "famille recomposée" me plaît beaucoup, surtout avec le lien direct avec une japonaise. C'est une première, c'est bien pensé!
-> Si j'ai bien suivi toute l'histoire, Ryder a intégré l'académie Chisê dès son arrivée au Japon (ou bien 1 an après le temps qu'il se familiarise avec la langue). Du coup, il n'est pas "nouveau", il fréquente l'école depuis quelques années déjà, c'est ça?
-> Autrement, je suis comblé! J'ai tout ce qu'il me faut comme informations nécessaires à ta validation! o/


Je te donne donc les liens dont tu vas avoir besoin pour bien démarrer ici :
- Classes.
- Rang.
- Avatar.
- En ville, si Ryder habite avec sa famille chérie ou Le pensionnat, s'il préfère avoir un "chez-lui". Il peut avoir les deux ^^
- Clubs.
- Journal Intime.
- Rps.

Si tu as des questions (sur quoi que ce soit puisque tu es rouillé 8D), surtout n'hésite pas, on est tous disponibles pour nos membres adorés! Merci encore pour ton inscription et j'espère que tu vas bien t'amuser sur le forum o/


PS : Viens vite t'inscrire dans mon club

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryder Collins
M • Université - 3ième année
avatar

Messages 7


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Ryder Collins - Trouve un titre toi-même. Moi, j'ai aqua-poney.   Dim 16 Avr - 0:24

Cette rapidité de l'extrême 07  Merci Yoite !

Gosh, j'ai fais qu'une seule faute ? C'est une première pour moi, ça. Merci Bonpatron et Reverso o/ Elle est corrigée ! ( Et le pire, c'est que Reverso me l'a certainement montrée, j'ai dû l'oublier dans ma correction... )
Je suis ravie que l'histoire plaise, elle reste assez "ordinaire", mais j'aime bien taper dans ce genre de truc. Non, tu as bien compris, il a intégré Chisê un an après son arrivée au japon - il lui a fallut du temps pour se faire à la langue et au reste. Donc oui, il fréquente l'établissement depuis hum... Quatre-cinq ans Trois ans ? J'suis vraiment plus en état de compter à cette heure-ci. 12  Mais j'peux toujours mieux le préciser dans l'histoire si c'est nécessaire, j'me suis p't'être mal exprimée !

Merci beaucoup, j'hésiterais pas à pourrir vos boites à mp dès que j'aurais la moindre question  01  ( et accessoirement, ces smileys sont over cute. C'est pas bon, j'vais en faire poper de partout, moi. )

Promis, Ryder viendra squatter au club de natation très rapidement, héhé ~♥

Encore merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoite Unden
S • Université - 3ième année
S • Université - 3ième année
avatar

Messages 734


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Ryder Collins - Trouve un titre toi-même. Moi, j'ai aqua-poney.   Dim 16 Avr - 11:24

T'as vu ça 8D

Je veux pas te déprimer (je t'assure!) mais non, tu n'as pas fait qu'une seule faute xD C'est juste que celle-ci était la plus choquante, les autres sont pas gênantes, ahah!
Lol, tu as édité les "trois ans" Mais non, tu n'as pas à le repréciser dans l'histoire, c'était juste pour être certain d'avoir bien saisi que Ryder est un nouveau personnage mais pas un nouvel étudiant ^^ Y a pas de souci!

Nos smileys attirent les petites proies comme toi ♥
*s'enfuit*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryder Collins
M • Université - 3ième année
avatar

Messages 7


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Ryder Collins - Trouve un titre toi-même. Moi, j'ai aqua-poney.   Dim 16 Avr - 11:37

Aaah, j'me disais bien aussi ! C'aurait été trop beau. xD M'enfin, tant que je crève les yeux de personnes avec mes fautes, c'est une petite réussite. ♥

Oui, j'ai édité quand j'me suis relu ce matin. Faut pas me demander de compter ou d'être cohérente après minuit, j'ai le cerveau qui calanche Parfait dans ce cas, j'm'en vais pourrir le forum de petit smiley cute. Je suis faible.

Merci encore ! 07
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola S. Ofaleli
P • Lycée - 3ième année
P • Lycée - 3ième année
avatar

Messages 64


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Ryder Collins - Trouve un titre toi-même. Moi, j'ai aqua-poney.   Dim 16 Avr - 19:28

Bienvenuuuuuue 07

Tu feras bientôt partie de mon mur de la gloire owiiii ♥ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryder Collins
M • Université - 3ième année
avatar

Messages 7


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Ryder Collins - Trouve un titre toi-même. Moi, j'ai aqua-poney.   Dim 16 Avr - 20:09

Merciiii 07

Un mur de la gloire ? Si c'est à la gloire de la connerie, fait de la place, j'arrive o/ 12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ryder Collins - Trouve un titre toi-même. Moi, j'ai aqua-poney.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ryder Collins - Trouve un titre toi-même. Moi, j'ai aqua-poney.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Votre personnage :: Étudiants & Voyage Scolaire (lycée, université) :: Fiches validées (2017) :: Université-
Sauter vers: