Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Donne un biscuit au gros chat !

 :: Ville d'Hoshi :: Centre Ville :: Restaurants & Bars Lounge Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 10 Avr - 20:21
P • Lycée - 3ième année
avatar
Messages : 72

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
P • Lycée - 3ième année







Donne un biscuit au gros chat !



- Oh Lola ! Quel plaisir de te voir chaque soir, tu vas devenir notre petite mascotte !

Lola ne put s'empêcher de s'étendre en courbettes presque irrespectueuses de trop de respect en entrant dans le café qu'elle affectionnait depuis qu'elle était arrivée au Japon. Elle avait parcouru les rues du centre en long et en large à la recherche de beautés à photographier, qu'elles soient humaines ou architecturales et elle était passée devant ce café aussi discret qu'unique. De petites plantes en pot étaient suspendues au plafond et le gros chat de la propriétaire passait son temps allongé dans des positions abracadabrantes derrière la vitre de la devanture du magasin. Ca avait suffi à la faire craquer. Elle était entrée de façon très ... ninja et avait commandé un chocolat chaud qui lui avait été amené accompagné d'une petite touche de noisette et d'un chocolat en forme de Kitty. Ce fût le coup de grâce pour la jeune française qui tomba en admiration pour la jeune femme qui tenait le café comme pour l'endroit.
Elle y venait tous les soirs depuis ce jour là. C'était l'endroit qu'elle avait choisi pour faire le bilan de sa journée, pour écrire sur son blog et aussi pour décompresser et laisser son esprit vagabonder, tout en révisant ses cours pour le lendemain.

- Alors ma belle, qu'est-ce que tu prends aujourd'hui ?

Elle n'avait même pas vu Junko s'approcher d'elle. Elle s'était installée à sa table habituelle près des fleurs et du gros chat roux et blanc qui la toisait toujours d'un regard mauvais jusqu'à ce qu'elle lui donne un biscuit sec.

- Aujourd'hui est un jour spécial ! J'ai donné rendez-vous ici à mon ami Wufeï. Tu vas voir, il est adorable !
- Je suis pressée de le rencontrer ! Tu veux des biscuits pour l'occasion ?
- Ah ouiiiii *o* et du coup je vais attendre qu'il arrive pour commander, si ça te dérange pas.
- Pas du tout voyons !

Comme elle était belle. Lola n'avait jamais osé la photographier directement même si elle avait déjà ce café sous tous les angles et que le gros chat trônait aussi dans son logement. Elle avait parfois peur que cette passion dévorante qu'elle éprouvait pour ce pays puisse la perdre et lui attirer des ennuis alors qu'elle ne faisait vraiment rien de mal. Elle ne se mêlait que très rarement des problèmes des gens, elle ne faisait que les prendre en photos et elle ne les publiait même pas. Elle pouvait comprendre que l'atteinte à la vie privée était bafouée mais elle savait aussi pertinemment que si elle demandait une photo, les gens refuseraient sûrement, alors elle se servait... à moitié cachée dans des buissons ou dans des endroits loufoques pour pas être repérée. C'était étrange.
Mais Wufeï comprenait ça. Enfin en tout cas, il ne la jugeait pas. Il avait sûrement trouvé ça bizarre au début mais il n'en avait rien dit, il avait sourit et il avait même commenté les photos en donnant les informations que lui possédait.

Leur rencontre s'était plutôt bien passée même si dans l'euphorie du moment, Lola s'était jetée dans ses bras, en oubliant totalement que les asiatiques étaient assez pudiques au niveau du contact physique. Mais là encore, il n'avait rien dit. Elle ignorait s'il prenait des gants pour ne pas la froisser ou s'il était naturellement de cette flegme légendaire qui le suivait partout mais elle adorait son attitude. Elle pouvait parler, parler, et parler de tout et de rien pendant des heures, et lui il était là, à l'écouter et à participer, sans jamais grogner. C'était un vrai coussin panda confortable.
Wufeï était son seul ami ici et elle savait que maintenant que les kilomètres ne les séparaient plus, elle pouvait le voir quasiment quand elle voulait. En plus comble de joie, ils s'étaient retrouvés dans la même classe, alors ils passaient les 3/4 de leur journée ensemble et ne se séparaient que quand l'heure des clubs arrivait ou que Lola avait une mission "stalk BG" urgente à régler.

Elle lui avait montré le cliché de la jeune femme blonde qu'elle avait prit il y'a quelques jours mais il ne la connaissait pas. Quel dommage. Elle avait croisé énormément de personnes magnifiques dans l'académie et elle avait aussitôt eu des rêves plein la tête. Les clichés avaient fusé par dizaines, par centaines et elle devait maintenant se concentrer pour lancer son blog.
Mais pour l'instant, elle avait juste envie de discuter avec son ami, et de faire des projets avec lui pour ce we, parce qu'elle avait sûrement des tas de choses à voir, choses qu'elle aurait adoré qu'il lui montre. Lui et rien que lui ... parce que c'était son Woofi.


©Codage by Littleelda from [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Mai - 13:41
M • Lycée - 3ième année
avatar
Messages : 18

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Si rien ne semblait avoir changé dans la vie de Wufeï, dans ses habitudes entre cette année scolaire et celle d'avant, tout était pourtant différent. Il avait rencontré de nouvelles personnes, perdu de vue d'autres et grandissait jour après jour dans un monde qui lui convenait parfaitement. Il se souvenait très bien de sa première semaine au Japon, du stress qu'il avait ressenti en se dirigeant vers sa nouvelle école sans trop savoir s'exprimer, de la peur de l'inconnu qui l'avait saisi quand il avait dû se présenter à sa nouvelle classe ou encore trouver les toilettes sans demander son chemin à quelqu'un. Il ne craignait pas la solitude, ce n'était pas douloureux d'être seul mais c'était absolument insupportable de ne pas se sentir "chez soi".
Et puis, le temps avait passé, des liens s'étaient formés, ses parents étaient là pour lui remonter le moral les jours les plus sombres et aujourd'hui, le petit bonhomme qu'il était n'avait plus rien de l'étranger d'il y a des années. Il était comme tous les autres asiatiques, son accent n'était presque plus détectable sauf sur certaines expressions et même la ville d'Hoshi lui avait déjà livré quelques secrets dont seuls les habitants pouvaient en connaître l'existence. Il se sentait bien.

Alors imaginez le mélange d'émotions qui l'avait envahi quand il avait su que Lola allait venir au Japon, dans sa ville, dans sa classe !! Jamais ils ne s'étaient vus en vrai, c'était la première fois et s'il ne craignait rien du tout pour elle car son deuxième prénom c'était "intégration", il craignait davantage qu'elle ne roule sur son champ d'herbes hautes avec une grosse pierre sans même se rendre compte du souci.
Et sa peur fut confirmée dès l'instant où il la vit, aussi jolie qu'en photo, aussi vivante que dans ses mails et aussi exubérante que dans son imagination. Elle lui avait sauté dans les bras, comme on pouvait sûrement le faire en public dans n'importe quel pays sauf ceux asiatiques. Mais Woofi ne fut pas surprit, ni dérangé d'ailleurs. Lola était Lola. Adorable, entière finalement. Il s'était toujours fichu du regard des autres et ce n'était pas maintenant que ça allait commencé. Elle voulait lui faire un câlin ? Qu'elle le fasse ! Ils n'avaient qu'une vie et ce qui choquaient les plus innocents risquait vite de devenir monnaie courante avec l'évolution du monde.

Bilan : aujourd'hui, ils passaient beaucoup de temps ensemble, Wufeï écoutait Lola raconter ses expéditions en terre inconnue, ses découvertes hasardeuses et ses traques des "dieux" de l'académie. Parfois, il riait à s'en décrocher la mâchoire tant elle était amusante, dans ses délires, ses positions, ses risques aussi ! Elle était sûrement un peu folle même ...
Généralement, Woofi écoutait sans rien dire, se contentant d'imaginer ce qu'elle avait vécu, cherchant à l'aider dans sa quête de noms, lui amenant parfois des indices ou des petites surprises au fil des jours mais ce n'était pas vraiment son truc "les autres". Il pouvait très bien croiser un "BG" qui risquait de faire fondre Lola, mais qui n'allait même pas déclencher la moindre émotion chez lui. On lui avait déjà donné le surnom de Poki aussi, car Poker Face c'était trop long à dire et trop "anglais" pour ces pauvres asiatiques malmenés. Woofi, Poki ... Qu'importe.

Glissant son sac à dos sur ses épaules en vérifiant qu'il n'avait rien oublié sur la table, Wufeï se tourna vers la seule autre membre que lui du club de littérature, Saki. Elle aurait pu lui ressembler sur beaucoup de traits de caractère mais sa Poker Face à elle n'était pas sa vraie tête, elle avait un côté plus sombre, plus triste peut-être ... Woofi n'avait pas pris le temps de venir vers elle pour lui parler, il venait juste l'interrompre de temps en temps pour parler d'un livre en commun, ou d'une incapacité à trouver ce qu'il cherchait. Ici, c'était le club "calme", le club où personne ne voulait venir perdre son temps. Eux, ils en profitaient un maximum justement.
D'une voix ni trop élevée ni trop basse, il la salua jusqu'à la prochaine rencontre et prit la direction du centre-ville une fois sorti de l'académie. Aujourd'hui était un jour particulier, les cours avaient commencé depuis pas mal de temps déjà et s'il avait pris ses habitudes de son côté, Lola n'avait pas chaumé non plus ! Il allait envahir un bout de son territoire d'ici quelques minutes, un endroit peut-être rien qu'à eux deux où leur complicité n'allait aller qu'en grandissant !


- Ça doit être ici, y a ce ... cet énorme chat qui me dévisage.

Poussant la porte du petit café devant lequel Wufeï avait hésité à rentrer, ses yeux firent vite le tour du propriétaire et s'arrêtèrent sur une silhouette familière : Lola. Penchée, genre prête à tomber, elle semblait occupée à tenter de nourrir ce gros chat malpoli. Il eut un petit rire et s'approcha d'elle sans chercher à la surprendre, de peur qu'elle ne tombe définitivement au sol :

- Je pense pas qu'il ait vraiment besoin d'être nourri ... Il va plus pouvoir bouger, bientôt.

Enlevant son sac à dos pour le poser au pied de la table, Woofi tira sur la chaise en face de Lola pour s'asseoir sans tarder. Il lui adressa un petit signe de la main en guise de coucou.
Alors c'était ça son "endroit à elle" ? C'était confortable, à l'écart bien qu'il ne considérait pas un endroit comme tranquille tant qu'il n'était pas seul. D'autres clients étaient là et même sincèrement il y régnait une très bonne ambiance, ce n'était pas aussi privatif que ce qu'il avait imaginé mais ça correspondait parfaitement à Lola. D'ici, de la place qu'elle avait choisi, elle pouvait observer l'extérieur, se perdre dans la foule, ou même écouter d'une oreille soi-disant distraite les conversations des clients de passage ou non. Un poste d'observation à la hauteur de la française !

S'adossant contre le dossier de sa chaise en trouvant vraiment ce siège confortable, Wufeï fut à peine surprit de voir l'énorme boule de poil venir tendre sa patte pour grimper sur leur table et dandiner du popotin sous ses yeux avant de se laisser glisser doucement sur les jambes du jeune chinois. Ce n'était pas la première fois que ça lui faisait ça, il semblait avoir un don pour les animaux que les autres n'arrivent pas à approcher.
Laissant sa main droite vagabonder dans les poils hirsutes du miauleur roux, Woofi pencha la tête sur le côté avant de s'adresser à sa confidente préférée :


- Alors ? Cet endroit te donne-t-il de l'inspiration ? Je ne suis pas venu les mains vides ! Cette petite blonde que tu as photographié pendant tes premiers jours, celle qui pleurait, elle s'appelle Macarevich. Elle est dans la classe en-dessous de la nôtre.

Surprise Lola ! Les indices les plus croustillants sont aussi les plus durs à obtenir, il avait mis des jours et des jours à se rendre compte qu'elle était à l'académie et encore des jours en plus à découvrir son nom de famille imprononçable. Pour le reste, prénom, âge, clubs ... Il laissait Lola gérer, c'était son domaine de prédilection après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 21 Mai - 14:44
P • Lycée - 3ième année
avatar
Messages : 72

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
P • Lycée - 3ième année






Donne un biscuit au gros chat !




L'énorme chat dont elle ne connaissait même pas le nom puisqu'elle l'avait baptisé "gros chat" semblait bouder son petit biscuit sec aujourd'hui.

- Bah qu'est-ce qu'il y'a ? T'as les vers ?

Elle n'avait pas vu ni entendu Woofi arriver et quand il se pointa pour annoncer avec une telle facilité ... l'évidence du poids de la bête, Lola ne put s'empêcher d'éclater de rire. Rire aussi féminin que possible mais avec une touche de vulgarité qui lui était propre. Celle qui fait lever la tête des gens dans le café parce qu'ils sont dérangés dans leur calme olympien. Mais bien vite, le bruit cesse et quand ils voient que c'est Lola, ils sourient et ils oublient. Les habitués commencent à la connaître et ils savent que c'est un petit ange.

- Hey ! Ça va ?

Wufeï s'installa, et comme à son habitude, il avait l'air de se fondre dans le décor. Sa présence était peu remarquée, il était toujours hyper discret, contrairement à elle qui faisait pourtant son maximum quand elle se cachait dans les buissons, mais elle ignorait la technique du grand maître chinois qu'était Woofi et il n'avait pas encore eut l'envie de lui révéler ce secret mais elle le saurait bientôt !
Elle regarda le gros chat venir se poser sur les genoux de son ami et elle fut aussi surprise qu'amusée. Le gros chat n'avait pourtant pas l'habitude de venir réclamer des câlins et il était particulièrement dur à caresser.

- Ah ah ! A croire qu'il aime quand on lui dit des méchancetés celui-là !

Elle fit un clin d'oeil au matou mais il tourna la tête en l'ignorant superbement. Lola fit les grosses joues mais oublia bien vite quand Wufeï lui annonça qu'il avait trouvé l'identité de la "jeune inconnue" qu'elle avait croisée dans les premiers jours de son arrivée au Japon. Elle se mordit la lèvre quand elle comprit qu'il avait fait des recherches pour elle mais elle savait très bien qu'il ne penserait même pas une seconde qu'il avait perdu son temps pour elle. D'un, elle ne l'avait jamais forcé à l'aider et en plus Woofi lui avait fait comprendre gentiment au début qu'elle était mignonnement fofolle de faire ça mais que lui c'était pas son délire. Donc là, elle devait avouer qu'elle était un peu décontenancée. Elle opta pour le 'surjouer' le naturel en essayant de faire passer la pilule avec sa bonne humeur et un sourire. Elle connaissait Woofi depuis des années par internet mais seulement depuis environ deux semaines en réel alors le décalage était encore possible.

- Oh tu es adorable d'avoir trouvé son nom ! Mais tu vas jamais me croire Woofiii ! Devine quoi ?! C'est ma colocataire à l'internat ! Du coup ben ... tu imagines bien que je sais comment elle s'appelle ah ah ! Mais c'est gentil, merci beaucoup ! Je savais pas dans quelle classe elle était cependant, alors merci du tuyau !

Elle lui envoya un sourire sincère et elle fit un signe de tête à Junko qui arriva presque aussitôt pour les servir et surtout pour connaître un peu Wufeï.

- Bonjour jeune homme ! Lola m'a beaucoup parlé de vous ! Je suis Junko, qu'est-ce qui vous ferait plaisir ?

Lola laissa Wufeï prendre sa commande et elle en profita pour faire la sienne aussi. Elle opta pour un mocaccino avec une touche de caramel,
de la chantilly sur le dessus et quelques pépites de chocolat ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]). La gourmandise, c'était son joli défaut !
En attendant, elle allait pouvoir aborder un autre sujet qui pourrait les concerner tous les deux s'il en avait le temps et l'envie !

- Dis, qu'est-ce que tu fais ce week-end ? J'ai vu qu'il y'avait une randonnée à faire dans la grande forêt à la périphérie de la ville, tu aurais envie d'y aller avec moi ? On pourrait prendre des pique-nique ? Y'a de jolies statues bouddhistes sur le chemin et au bout y'a un temple où on peut faire des vœux, tu es libre ?

Elle lui fit un regard de caliméro avec la bouche en cul de poule. Il semblait la fixer aussi, avec un visage dénué d'émotions comme d'habitude mais Lola avait apprit que ça ne voulait pas forcément dire non pour lui, il devait être en train de réfléchir mais il était juste totalement incapable de communiquer ce qu'il ressentait à l'aide d'éventuels rictus. Lola lui avait déjà dit de rougir, de sourire, de montrer de la peau, de la gêne, mais son visage ne changeait que très rarement et les seuls moments où Lola adorait le "dévorer" c'était quand il éclatait de rire. Son visage changeait totalement et sa joie était vraiment communicative.

Pour la randonnée, elle mourrait d'envie d'y aller mais pas toute seule. Elle avait un sens de l'orientation plutôt merdique et elle aurait adoré partager ce moment avec Woofi qui était sûrement une des seules personnes qu'elle ne photographiait que très peu parce qu'elle passait son temps avec lui et qu'il ne faisait pas partie de ses 'rêves' mais bien de sa vie réelle.


©Codage by Littleelda from [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Sam 12 Aoû - 17:32
M • Lycée - 3ième année
avatar
Messages : 18

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Un rire. CE rire. la première fois qu'il l'avait entendu, Wufeï avait été un peu gêné, se tournant pour regarder derrière et sur les côtés, se demandant si quelqu'un allait faire une remarque ou rire à son tour de tant d'exubérance mais ça n'était jamais arrivé. Oh il y avait eut des regards étonnés, des sourires de gens surpris et amusés et aussi quelques exclamations sur un manque cruel de discrétion mais ça s'était tassé avec le temps et aujourd'hui, le petit chinois adorait ce rire. Il adorait tout chez Lola, sauf cette passion pour les autres qu'il ne comprenait pas trop. Il ne la critiquait pas là-dessus, juste qu'il avait parfois du mal à la suivre tant elle était passionnée.
Il opina de la tête quand elle lui demanda s'il allait bien avant de s'installer confortablement sur la chaise en face d'elle. Le gros chat ne tarda pas plus et s'installa lui aussi sur ses genoux. Lola en fut surprise d'ailleurs mais ça n'avait pas d'importance ça. Ce qu'il avait à lui dire par contre, oui ! Il avait trouvé le nom de famille de cette première personne qu'elle avait photographié et sincèrement, il s'était attendu à ce qu'elle soit réellement surprise, comblée et plus que reconnaissante. Mais ce fut lui qui fut surprit quand elle reprit la parole. Mince alors, il n'avait pas qu'un wagon de retard mais carrément tout le train, là ! Haussant les épaules en esquissant un sourire, il n'y prêta pas plus attention que ça. Un jour ou l'autre, il finirait par lui faire un vrai cadeau, il en était certain.


- Oh ben c'est pas grave. Elle est gentille au moins ?

Et c'est là qu'on pouvait sentir ce désir qu'il avait que Lola soit heureuse dans ce pays. Jusqu'ici, il n'en n'avait jamais douté car elle était forte et s'était fait pleins d'ami(e)s depuis son arrivée mais il n'était pas tout le temps avec elle et parce qu'il avait aussi eu des coups de blues dans ses débuts, il se disait que peut-être Lola ressentait parfois des manques sur certaines choses. Un autre pays, c'est quand même beaucoup de tracas ! Alors tout en douceur, sans jamais aborder directement la question, il se donnait comme objectif de surveiller les personnes alentours à Lola, de s'assurer qu'aucun d'entre eux ne la rendait malheureuse.

Alors qu'il titillait une des oreilles du gros chat, Wufeï vit arriver une jolie femme qui se présenta comme Junko. Elle avait l'air particulièrement sociable et le petit chinois commençait à mieux comprendre ce qui rendait Lola accro à cet endroit. Elle s'y était fait sa place, tranquillement. Sans même chercher, il commanda un cappuccino chocolat avec des Wagashi à côté. Sa chère amie française était gourmande, ce n'était plus un secret pour personne !
Bougeant légèrement sur sa chaise alors que le gros chat se retenait avec ses griffes plantées dans ses cuisses, Woofi fit une légère grimace mais son attention fut vite reportée sur Lola. Il avait entendu ce qu'elle venait de dire mais il était en train de remarquer cette affreuse mimique qu'elle lui envoyait dans l'espoir de le convaincre ... Il lui avait pas déjà dit de ne pas refaire cette grimace ? Elle si jolie d'habitude se trouvait soudainement laide et à chaque fois, il avait cette envie incontrôlable de lui taper sur la tête avec tout ce qu'il avait sous la main. Un coup de gros chat ? ...
Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'il fermait les yeux. Elle avait de la chance d'avoir prit une place si importante dans son cœur et qu'il pouvait tout lui pardonner. Tendant sa main vers elle, il posa son index et son pouce de chaque côté de sa bouche et appuya pour transformer cette "bouche en cœur" en bouche de poisson :


- Arrête ça ! La prochaine fois, je ... mmh, tu verras bien. Et ce week-end, je sais pas trop. J'ai rien de prévu particulièrement mais mes parents sont en train d'essayer de convaincre pas mal de monde pour le travail et ça veut dire "dîners à gogo" pour lesquels je suis toujours convié. Je vais d'abord leur demander et promis, je vais insister ... mais sans faire ta tronche.

Et il ricana en plissant presque entièrement les yeux.
Ce n'était pas nouveau pour lui, Wufeï l'avait remarqué depuis longtemps mais il avait du mal à faire des compliments. Il avait déjà pensé des choses comme "Lola est belle dans cette robe" ou encore "très jolie coiffure aujourd'hui" mais jamais il ne lui l'avait dit. Pourquoi ? Il ne savait pas et ce n'était pas que pour elle mais disons que c'était quand même avec cette adorable frenchie qu'il était le plus à l'aise donc ... mystère. Il n'était pas timide et n'hésitait pas à dire le négatif, ça n'aurait donc pas dû être un problème de faire l'inverse. Un jour, il allait essayer !

Junko revint sans trop tarder avec leurs deux commandes, les Wagashi avaient l'air délicieux et il en attrapa un sans attendre qu'il tendit à Lola sans la forcer à l'avaler. Il ne savait même pas si elle connaissait ce qu'il avait demandé, mais il était persuadé qu'elle allait goûter !


- Tu emmèneras ton appareil photo, j'imagine ? Et faudra pas venir en petites chaussures de ville, hein. Même si j'ai un peu honte de la dire, sache que si tu te blesses, je pense pas être capable de te porter. Faudra que je te traîne ... genre, par terre. Faudra prier très fort au temple pour que ça n'arrive pas.

Ce n'était pas la première fois qu'il la taquinait sur des sujets semblables, entre autre les cours de sport où elle débarquait parfois avec des bijoux absolument pas adaptés, des paniers repas plus gros que jamais qui s'entrechoquaient dans son sac. Lola était miss accessoires à ses heures perdues, miss babioles en tout genre (selon lui) et si elle pouvait être la personne la plus délicate du monde avec son appareil photo, elle avait aussi tendance à être d'une maladresse incontrôlable avec le reste. Alors randonnée + Lola, ça promettait de beaux souvenirs mais ça amenait aussi de grosses possibilités de drame ! Le seul grizzli de cette forêt, pas vu depuis 10 ans, risquait de ressurgir à cause de ses petits cris d'adolescente en folie. Si mignonne sa Lola.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Oct - 13:37
P • Lycée - 3ième année
avatar
Messages : 72

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
P • Lycée - 3ième année






Donne un biscuit au gros chat !




Le réponse de Woofi, bien que passive blessa Lola dans son petit coeur tout mou. Elle savait qu'elle aurait dû jouer la comédie pour qu'il soit content de lui fournir ce détail de la plus haute importance. Elle ne s'en voulait pas d'avoir dit la vérité parce qu'au moins elle avait la conscience tranquille mais elle n'était pas sans ignorer que Wufeï n'avait pas cette passion de découvrir les autres, et encore moins de les stalker comme elle, le faisait, alors le fait qu'il se décarcasse pour trouver ce nom, ça l'avait vraiment touchée au plus haut point. Elle se promit de lui faire un gâteau au chocolat pour se faire pardonner et pour le remercier. Elle se demandait sincèrement comment il avait fait pour trouver son nom, elle l'imaginait déjà en train de tenter de suivre Ruri et de se faire remarquer au moins trois fois et de finir par aller la voir, franco pour lui demander son nom. Il avait dût s'y prendre comme un manche !
Elle ne se rendait pas compte qu'en se cachant dans un buisson pour photographier ses choochoos, elle était très trèèèès loin d'être discrète elle aussi. Les gens commençaient à savoir qui elle était, et beaucoup se cachaient déjà de leurs mains quand elle passait, mais ça, Lola ne semblait pas le remarquer. Pas encore, tout du moins.

- Oui ça va ! Un peu méfiante peut-être, mais bon ... je vais laisser les choses se faire doucement krr krr !

Ce petit bruissement de rire s'accompagna d'une nouvelle petite grimace, mignonne celle-ci, elle plissait le nez quand elle riait comme ça,
signe qu'une idée machiavélique germait dans sa tête au fur et à mesure de ses paroles.
Lorsqu'elle demanda à Woofi de l'accompagner ce week-end pour aller faire une randonnée dans la forêt, elle était à 1000 lieues d'envisager la possibilité qu'il puisse dire non. Pas parce qu'elle se sentait assez importante pour qu'il lui dise oui à tout, ni parce qu'elle pensait qu'il ne foutait rien de ses week-end, mais tout simplement parce qu'ayant terriblement envie d'y aller, elle était partie directement dans la réponse positive et avait déjà imaginé des tas de choses à faire. Elle avait même des idées du pique nique qu'ils pourraient faire tous les deux, de l'endroit où ils pourraient camper, et des activités qu'ils allaient faire là-bas.
Alors quand elle sentit les doigts de Wufeï sur ses joues, pincer sa bouche pour qu'elle prenne une forme différente, elle stoppa ses rêves et revint sur terre. Elle haussa les sourcils, réalisant que oui, bien sûr, il avait des choses de prévues et que sa famille était là, lui. Elle songea d'ailleurs à appeler la sienne pour leur donner des nouvelles. Elle avait tendance à s'extasier sur le Japon depuis des semaines par mails à ses parents mais elle n'avait pas entendu leurs voix depuis un petit moment maintenant.

- Comment ça se passe ces dîners là ? Tu es entouré de gens très riches et un peu hautains qui viennent te demander ce que tu penses de tes parents ?

Elle posa un coude sur la table et le menton dans sa paume pendant qu'il riait à en plisser les yeux. Peut-être qu'il avait envie de la tabasser violemment (!) quand elle faisait cette grimace qui le dérangeait mais elle, de son côté, avait terriblement envie de lui voler ses yeux quand il riait. Cette forme en amande chez les asiatiques était tout simplement irrésistible.
Junko arriva et posa leur commande devant eux et son regard se riva aussitôt sur les sucreries que Woofi avait commandé. Des étoiles vinrent naître dans ses pupilles et elle se retint de lui en chaparder un pour le goûter. Elle envoya un regard à Junko qui lui fit un clin d'oeil complice parce qu'il y'en avait un en forme de poisson, un autre en forme de chat et elle avait aussi fait un mélange de couleur, c'était juste magnifique, elle adorait cet endroit. Elle n'avait pas son appareil photo sinon elle les aurait photographié aussi sec ! Wufeï dût ressentir son excitation parce qu'il lui tendit aussitôt un de ces petits gâteaux pour qu'elle le mange. Elle claqua des mains tellement elle était contente et le prit avec précaution avant de le fourrer dans sa bouche. C'était tout simplement délicieux !

- Oh mince alors, c'est super booooon ! Woofi, tu vas encore me faire grossir avec tout çaaaa !

Et la remarque sur son poids ne tarda justement pas à arriver. Elle fit rire Lola sans retenue. Elle s'imaginait déjà à moitié morte à cause d'une branche tombée pile poil sur sa tête et Wufeï avec ses 40kgs tout mouillé qui essayait de la tirer vers l'orée de la forêt. La situation prêterait forcément à rire ! Elle posa les paumes de ses mains sur ses hanches généreuses et fronça les sourcils pour essayer de paraître littéralement vexée.

- Hého, je fais QUE 60kgs, il ne faut pas non plus exagérer ! Et puis figure-toi que j'y ai déjà pensé, j'ai des basket hello kitty qui vont être parfaites pour cette croisade ! Mais pour les voir, il faut que tu viennes !

Elle lui fit un petit regard malicieux. Elle était persuadée qu'il préférerait 100 fois être avec elle dans cette forêt que coincé dans un costume trois pièces avec des gens dont il n'avait que faire.

- Tu fais l'habitué mais est-ce que tu as pensé aux allumettes, aux sacs de couchage, aux bouteilles d'eau, à la deuxième paire de chaussettes, à la pommade anti-moustique.... les .... chamallows ? .... J'ai déjà pensé à tout !

Elle semblait étonnement très sereine de partir à l'aventure, comme si tout ça n'était qu'une simple visite de courtoisie, mais bien sûr elle oublierait des tas de choses et serait la première à tenter de le dissimuler pour pas que son ami se moque d'elle.
Evidemment son appareil photo serait de la partie, elle avait bien l'intention de saisir l'opportunité de capturer d'importants moments dans cet univers un peu différent de son quotidien. La beauté des arbres, la nature autour d'elle, pourquoi pas un coucher de soleil au coin du feu de leur campement... Elle rêvait déjà de ses formidables clichés.

- Donne moi le numéro de tes parents, je vais les appeler tout de suite pour leur dire à quel point il faut que tu vives ça avec moi ! Ils ne pourront pas refuser !

Et dans cet élan de volonté et de confiance en elle, Lola plongea sa cuillère dans son mocaccino pour en dévorer la chantilly.


©️Codage by Littleelda from [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Ville d'Hoshi :: Centre Ville :: Restaurants & Bars Lounge-