Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Chased as a prey.

 :: Campus :: Parking Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 11 Fév - 14:02
S • Université - 3ième année
avatar
Messages : 748

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Université - 3ième année
Elle était pourtant grande cette académie. Il avait pourtant été clair ce soir-là. Ses amis l'avaient pourtant mis en garde. Mais le concept même du presque-adulte résidait surtout dans le "presque". Yoite ne désirait pas être un adulte accompli, il se considérait encore comme un jeune, non pas un adolescent mais bien un jeune qui avait la vie devant lui, qui devait en profiter avant de devoir s'assagir et enfin penser sérieusement à son avenir. Techniquement, sa vie était déjà tracée selon lui grâce à son choix d'études mais en attendant, il prenait du bon temps. Mais l'erreur est humaine et aujourd'hui, il passait son temps à fuir. Plus précisément, à LE fuir.

* * * 1 semaine plus tôt * * *

Tout allait bien dans la vie de Yoite, le japonais avait repris ses habitudes (les bonnes comme les mauvaises) et passait vraiment très peu de temps à la maison. Sakura, sa petite-sœur grandissait à vu d’œil et même si elle débordait toujours d'amour pour son frère, elle donnait clairement l'impression de ne plus avoir besoin de lui. Aussi proches étaient-ils tous les deux, Yoite s'en trouvait satisfait, il pouvait se consacrer encore davantage à sa propre vie.
Et en cette fin d'après-midi de Février, fraîche et venteuse, Yoite avait fait la rencontre d'une jeune homme grâce à l'intermédiaire de l'un de ses amis. Le courant étant bien passé, ils s'étaient donné rendez-vous dans un café pour étudier ensemble ... Eh oui, Yoite pouvait être sérieux de temps en temps. Malheureusement, son cerveau n'était pas sur commande et à part draguer cet aprèm-là, il n'avait rien fait d'autre.
Le jeune homme, Vince, avait d'abord été très sérieux et plutôt froid face aux remarques et gestes de Yoite, ne semblant réellement pas attiré par le bleudinet en manque de tendresse. Puis, au fil des heures, la pression s'était relâchée entre eux deux, le petit rebelle se fichant bien de se prendre des râteaux. Bilan : en début de soirée, ils s'étaient tous les deux rendus dans un love hôtel où ils y avaient passé la nuit, serrés l'un contre l'autre à partager bien plus qu'une simple couchette.
Pour Yoite, ce n'était qu'un plan d'un soir, une sorte de mec en plus à rajouter sur sa liste même si, en toute sincérité, il ne comptait pas le nombre de ses amants. Le but n'était pas d'en choper le plus possible, il aimait surtout gagner en expérience, faire des rencontres et agrandir son cercle social. Il profitait, voilà tout. Ce qu'il ignorait à ce moment, c'était que Vince était sérieux lui. Très sérieux.


* * *

Aujourd'hui, Yoite se cachait.
Vince faisant partie de l'académie Chisê, il lui était particulièrement difficile de ne jamais le croiser et comme si le destin s'acharnait contre lui, il le croisait ... tout le temps. Ça avait d'abord commencé à travers ses amis, des phrases comme "Vince veut te parler!" ou "Vince te cherche" puis des textos sans que Yoite lui ait donné son numéro, des impressions d'être parfois surveillé et enfin des confrontations de plus en plus régulières.
A l'heure actuelle, il s'était embarqué dans un mensonge grossier comme quoi "il avait quelqu'un dans sa vie" mais Vince semblait vouloir le voir de ses propres yeux et ses amis avaient été clairs "démmerde-toi". Ah ah. C'était vrai qu'il l'avait cherché ...

La journée se terminant enfin, Yoite prit discrètement le chemin du parking. Il n'avait pas de véhicule garé là, ni de vélo ou quoique ce soit, mais c'était le chemin le plus court pour partir vers le quartier Suwan. Lui qui ne rentrait plus beaucoup chez lui dernièrement, espérait simplement pouvoir se cloîtrer derrière ses murs sans être dérangé. Malheureusement, Vince veillait au grain.


- Yoite! J'attends toujours, tu sais.
"Tu devrais lâcher l'affaire, je t'ai déjà dit ce que je cherchais à ce moment-là."
- Et tu fais quoi de mes sentiments à moi? Je veux que tu assumes!
"Je t'ai pas engrossé non plus! Passe à autre chose, je ... j'ai quelqu'un maintenant, je te l'ai dit."
- Ouais, comme par hasard. Bah je veux lui parler! Je te suivrai jusqu'à ce que je le vois.

Poussant un soupir aussi grossier qu'indiscret, Yoite continua à avancer en se demandant s'il n'allait pas finir par devoir l'attacher et le jeter au fond de l'océan. Il haïssait les gens collants comme lui, les personnes qui savaient pas comprendre "non" quand c'était pourtant très clair. Il en avait déjà eu des cas comme ça, mais celui-là dépassait les autres et le fait qu'il soit à l'académie le stressait et l'empêchait de vivre comme il le voulait.
Reprenant sa marche, moins rapide car Vince restait sur ses talons et il était hors de question qu'il sache où il habitait, Yoite sortit son portable en se demandant qui il allait pouvoir contacter pour se sortir de là. Redressant la tête de temps en temps pour ne pas se prendre un poteau ou rentrer dans quelqu'un, il aperçut soudainement sa solution à quelques mètres seulement. Un mec, dont il ignorait tout, seul et à l'allure peu engageante. Loin de ressembler à un voyou, il avait quand même l'aura "m'approchez pas" qui s'échappait de lui. En la jouant finement, il allait peut-être pouvoir l'aider.

Prenant son courage à deux mains, Yoite accéléra le pas jusqu'à se retrouver à 1m à peine de sa "cible" du moment. Et alors que Vince se trouvait encore assez loin, il débita aussi rapidement que possible ce qu'il voulait :


"On se connaît pas mais j'ai vraiment besoin de toi. Joue le rôle de mon mec quelques minutes, ça m'aiderait beaucoup, je suis vraiment coincé."

Retrouvant une contenance naturelle alors que Vince arrivait à leur hauteur, Yoite fit comme si de rien était mais, intérieurement une boule venait de serrer son estomac. Il détestait mettre"sa vie" entre les mains de quelqu'un d'autre, encore plus d'un inconnu mais là, il ne savait plus quoi faire d'autre.

"Ah, te voilà! J'allais t'appeler, justement! Tu attends depuis longtemps?" envoya-t-il à son pseudo-sauveur en croisant fictivement les doigts.

Ne sachant pas si l'autre allait bien vouloir jouer le jeu, Yoite ne tenta pas de câlin en public. D'un, il n'aimait pas ça. De deux, ce n'était pas son genre. De trois, même en vraie relation, il n'avait jamais ressenti le besoin de s'afficher en public. Là, il était persuadé que si tout se déroulait comme prévu, ils n'auraient pas besoin d'échanger une quelconque intimité pour prouver à Vince qu'ils étaient bien ensemble. Les mots devraient suffire ... normalement.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Sam 11 Fév - 16:21
M • Université - 2ième année
avatar
Messages : 81

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Yukihide avait fini sa journée, il sortit de la salle de classe son sac sur l'épaule, la fraîcheur du mois de Février lui avait fait enfiler un blouson gris, un bonnet de même couleur rayé de noir et une écharpe noire.

Bien entendu, il avait toujours l'uniforme de l'établissement en dessous, mais il n'allait certainement pas se les geler pour le montrer aux surveillants dans les couloir ! Surtout qu'en plus le froid, c'était pas vraiment son truc. Il préférait crever de chaud en été, là au moins il pouvait s'habiller décontract' !
Il parcourait les couloirs en réfléchissant à comment il pouvait faire passer la soirée... Peut-être en jeux-vidéos... ou bien en animés... Tant de choix possibles !
Il sentit alors son portable vibrer dans sa poche, il avait reçu un message d'un de ses amis de Tokyo :

« Hoy Yuki ça fait longtemps ! Alors ça se passe bien là-bas ? Et la vie universitaire c'est comment ?! ^_^ »

Oui bon, ce n'était pas son ami le plus proche, ce qui expliquait pourquoi il n'avait pas donné de nouvelles.
Le jeune homme s'appuya donc contre mur et lui répondit, après tout il l'était pas pressé et pouvait bien parler une dizaine de minutes en SMS avant de rentrer :

« Salut, ouais ça va... L’atmosphère est plutôt cool mais bon... ils attendent tellement de résultats ici... T_T »

« Arf ben toi qui aime tant bosser t'es pas dans la merde ! ^^ »

« D'un autre côté niveau confort ils sont pas mal non plus '^' »

« … S'pèce de larve ! »

« <.< »

Une fois cela fait il se remit en route, pas plus pressé qu'avant, il contourna les groupes d'étudiants qui parlaient entre eux et se retrouva dehors. Il sentit la fraîcheur de l'hiver le saisir au corps, il respira un bon coup, un petit nuage s'échappant de bouche. Bon, il avait le choix là, soit il passait par le parking et serait chez lui plus vite, soit il faisait un détour en ville et se baladerait un petit peu... Il aimait faire ça de temps en temps, ça lui permettait de découvrir les lieux pénard !
Bon... d'un côté il avait plus grand chose à découvrir, plusieurs mois s'étaient écoulés et on approchait de la fin de l'année scolaire !
Oh puis zut autant rentrer ! Il avait un ordinateur, un radiateur et un lit qui l'attendaient ! Peut-être même des chips tiens...
Il décida donc de passer par le parking, il vit certains étudiants monter dans leurs belles voitures pour rentrer chez eux, lui y allait à pieds, après tout le quartier Suwan n'était pas très loin. Et puis de toute manière, n'étant pas majeur, il n'avait pas le permis...
Ses oreilles captèrent alors des bruits de pas qui s'approchaient de lui et il vit quelqu'un venir du coin de l’œil... Bah ! Probablement quelqu'un qui allait à sa voiture ! Toutefois, Yukihide garda un œil discret sur la situation... A un moment donné la personne se trouva littéralement à côté de lui, le garçon tourna alors la tête vers le nouveau venu : un jeune homme, probablement un étudiant légèrement plus petit que lui se tenait à ses côtés et celui-ci ouvrit la bouche et parla en un débit de paroles très rapides !

Le cerveau de Yukihide prit un certain temps à traiter les informations, d'après ce qu'il avait compris il devait faire semblant d'être le copain de ce garçon... Woah attend une minute il était pas acteur... Bon en fait si peut-être, il avait aidé sa petite sœur à faire répétitions de temps en temps. Attend il y en a un autre qui approche ! Peut-être le fameux « problème » qui dérangeai le premier venu, bon contente toi d'entrer dans son jeu ! Utilise ton cerveau et dis pas de connerie surtout !

« Ah enfin ! Nan j'déconne ça fait que dix minutes ! Bon ça caille on y va ? »

Indirectement, il avait manifesté son envie de sortir de cette situation étrange... m'enfin il n'avait pas vraiment eu le temps de réfléchir à celle-ci aussi... Dans quoi est-ce qu'il s'était fourré encore ?!
Revenir en haut Aller en bas
Lun 20 Fév - 23:17
S • Université - 3ième année
avatar
Messages : 748

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Université - 3ième année
Au moment où Vince arriva à la hauteur de Yoite, le jeune homme encore inconnu se tourna vers eux avec un poids immense sur les épaules sans même s'en rendre compte peut-être! Yoite aurait fini par trouver autre chose pour se sortir de là, quitte à devenir vulgaire et à insulter son poursuivant si vraiment il devait arriver à en avoir plus que marre mais malgré tout, il tentait de s'en sortir autrement. Les mensonges, c'était pas particulièrement sa tasse de thé non plus mais de temps en temps et surtout en voulant blesser personne, le petit japonais considérait que c'était pas si mal.

Et c'est à ce moment-là que les mots résonnèrent dans sa tête. D'abord de manière floue et stressante puis de plus en plus claire jusqu'à ce que Yoite comprenne que ce mec venait de lui sauver la mise, qu'il acceptait de jouer le jeu.
Esquissant un sourire, l'I don't care prit le temps de le détailler maintenant qu'il lui faisait face. Déjà, il était grand, bien plus grand que lui (certes, ce n'était pas difficile), son style vestimentaire lui donnait une certaine classe, plutôt mature, quant à son visage ... Sincèrement, même si Yoi était connu pour rarement dire "non" à quelqu'un pour un peu d'intimité, là il devait reconnaître que la chance était de son côté, ce mec était tout à fait son genre! Ça rendait son plan 100% réaliste!


- C'est qui lui? C'est "ça" le mec avec qui tu sors?

Cessant de détailler son pseudo-copain le temps d'une seconde, Yoite laissa encore échapper un soupir. La version où Vince s'éloigne simplement sans rien dire aurait été trop belle aussi ... Il fallait qu'il s'incruste, qu'il pose des questions plus que débiles et surtout vexantes. Vraiment, ce mec était immature à un point, c'en était ridicule!

Jetant un regard en coin à l'inconnu en espérant qu'il n'allait finalement pas changer d'avis en voyant les ennuis arriver à grands pas, Yoite se tourna vers Vince, non pas pour faire une scène mais pour tenter d'arrêter là l'humiliation qu'il s'infligeait.


"C'est bon maintenant. Passe à autre chose et laisse-nous tranquille, tu vois bien qu'on doit y aller!"
- Bah j'men fous! Tu crois quand même pas que je vais te croire, toi l'anti-relation?! T'es jamais resté plus de 2 jours avec le même mec et là, comme par hasard, tu trouves ton âme-sœur? Bah voyons!
"Et? Tu veux une preuve? Tu sais très bien que je peux rouler une pelle à qui je veux alors ça t'avancera pas à grand chose! Sérieux, dégage avant que je m'énerve ..."
- Mais Yoite ...

Lui tournant le dos pour refaire face à son inconnu qui devait sûrement regretter sa décision, Yoite lui adressa un regard qui voulait dire "on peut y aller". Il était temps de mettre un terme à tout ça avant que ça n'aille trop loin, qu'ils s'emmêlent les pinceaux ou ne fassent des gaffes. En plus, son inconnu préféré avait sûrement d'autres choses à faire alors valait mieux s'en aller.

S'approchant de lui avec une incertitude extrême, Yoite glissa sa main sur la hanche du grand brun pour le faire avancer en même temps que lui. C'était tragique de devoir se priver de plus, il l'aurait bien emmené de suite dans un hôtel celui-là aussi mais il ne le connaissait pas du tout et ayant déjà eu à faire à des mecs "déjà maqués", il préférait d'abord tâter le terrain pour être sûr d'avoir un minimum de chance à son compteur.
Laissant Vince derrière eux, qui semblait enfin réaliser les choses, Yoite se mordit la lèvre inférieure en priant pour que toute cette mise en scène soit suffisante.


"Merci." chuchota-t-il rien que pour son sauveur.

Les services entre inconnus, surtout japonais, étaient rares. Encore davantage entre jeunes.
Sincèrement, même s'ils n'étaient rien l'un pour l'autre, Yoite était sûr que c'était un mec bien qu'il venait de rencontrer, le genre à rendre service s'en rien demander en retour, à reprendre sa vie comme si ce qu'il venait de faire était tout à fait normal. Le genre finalement à être un peu "ailleurs" en général, perdu dans ses pensées ou occuper avec un truc qui n'appartient qu'à lui. Yoite lui-même ne savait pas comment il aurait réagi si un mec était venu le voir de cette façon. Étant assez connu, sa réputation n'était plus à faire et sa liste de proies grossissaient à vue d’œil mais il restait dans la catégorie des types sympas et abordables d'après les sondages de l'académie. Comme quoi être un gentil pervers, c'était peut-être pas si mal.

S'étant un peu éloignés, Yoite remit un écart raisonnable entre eux et s'arrêta de marcher un instant pour refaire le point. Il ne comptait pas abuser du temps de l'inconnu plus que nécessaire, aussi il était temps pour lui qu'il éclaircisse la situation et qu'il le laisse reprendre sa vie.


"Je t'en dois une, sérieusement. C'est sympa d'avoir joué le jeu mais désolé pour cette ... scène, c'était plutôt gênant. Je m'appelle Yoite, au fait. Et ... comment s'appelle mon mec?" demanda-t-il avec un petit sourire toujours indécis.
Si jamais ils devaient se recroiser, Yoite voulait être sûr de ne pas passer pour le mec ingrat, il comptait bien le saluer et sa curiosité légendaire faisait qu'il voulait au moins connaître son identité car "l'inconnu", c'était vraiment pas flatteur.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Mar - 18:25
M • Université - 2ième année
avatar
Messages : 81

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
La situation devint assez étrange pour Yukihide, la troisième personne arriva et ne ménagea pas ses propos, le désignant avec le terme plein de gentillesse de « ça ». Bon, il en avait techniquement rien à faire mais fut tout de même un peu vexé, il avait son petit orgueil !

*Hey mais je t'emmerde !*

Cependant, il ne laissa rien paraître, il savait que dire quelque chose maintenant serait une très mauvaise idée, surtout que la personne qui avait apparemment besoin de son aide semblait gérer la situation, donc ferme-la et attends que ça passe...
Les deux... amoureux, s'échangèrent quelques pics avant que le garçon qui lui avait demandé son aide ne lui fasse signifier qu'il était temps de partir. Yukihide ne se fit pas prier et cacha également le malaise de se faire toucher la hanche par une autre personne, un garçon qui plus est !

*J'suis vraiment trop gentil...*

Il fut néanmoins à moitié soulagé d'entendre le « Merci » :

*Au moins il est poli !*

Quelques mètres plus tard, le garçon s'écarta, faisant enfin baisser la tension de Yukihide et s'arrêta pour le remercier plus sincèrement et pour lui demander son nom. Lui s'appelait Yoite, bon, autant se présenter aussi du coup :

« Yukihide, et oui tu m'en dois une mais disons qu'on sera quittes si tu n'en parles à personne. De toute façon ça m'étonnerait qu tu ais envie d'ébruiter cet épisode je me trompe ? »

Il fallait dire que pendant tout le long, ce Yoite avait eu plus que l'air contrarié d'en être arrivé là, et pour ce qui était de Yukihide... eh bien heureusement que le parking était désert car bon, il n'avait déjà pas une grande réputation, se retrouver au milieu de tout ça devant du monde l'aurait probablement mis beaucoup plus mal à l'aise...

« Après je veux pas me mêler de ce qui me regarde pas... même si je suis un peu impliqué maintenant, mais tu n'auras pas toujours de ticket de sortie pareil, et des... relous, tu en croiseras encore. » il fit un sourire amusé à Yoite « Y'a un moment va falloir assumer d'une autre manière ! »

Il regarda en direction du parking et ajoutai :

« Après ce sont les risques de vouloir s'amuser j'imagine... »

Lui n'était pas vraiment dans cette vision des relations... Bon en fait il n'était pas vraiment dans une vision tout court, déjà car il n'eut jamais vraiment beaucoup de succès parmi la gente féminine et puis aussi parce qu'il s'en foutait un peu accessoirement.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 1 Avr - 15:41
S • Université - 3ième année
avatar
Messages : 748

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Université - 3ième année
Yoite savait, sans en avoir vraiment vécu l'expérience, que cette situation était gênante à plusieurs niveaux. Elle l'était déjà pour lui-même car, même s'il assumait son homosexualité, il n'aimait pas spécialement que ce soit la première chose qu'on sache de lui à la 1ière rencontre. Il avait tout un tas de choses bien plus présentables que son orientation sexuelle ...
Mais elle restait surtout gênante pour la personne incrustée là-dedans sans vraiment avoir eu le choix. Yukihide semblait être quelqu'un de confiance et même s'ils ne connaissaient pas tous les deux, Yoite l'appréciait déjà simplement parce qu'il avait bien voulu apporter son aide à un inconnu, à un mec "flashy" dans son genre.
Ce à quoi le petit I don't care ne pensa pas, c'est à cette main inquisitrice sur la hanche de son sauveur. Nécessaire pour "faire croire que" mais particulièrement délicate à mettre en œuvre. C'était risqué, ce geste aurait pu ruiner cette chance qui s'offrait à lui mais si Yukihide en fut déstabilisé, il ne le montra pas du tout. Sincèrement, son rôle fut parfait et une fois éloignés du parasite, le japonais s'éloigna aussitôt en prenant conscience que son intrusion ne devait pas être simple.

Vint l'heure des remerciements, des excuses et des présentations. Même s'ils pouvaient très bien ne jamais se reparler tous les deux, ils pouvaient toujours se croiser dans l'académie et Yoite voulait connaître son prénom, ne serait-ce que pour pouvoir le retirer de la liste énorme des inconnus qu'il côtoyait tous les jours.
Mais contre toute attente, ce fut bien plus qu'une présentation. Ce fut tout simplement un début de conversation, limite un jugement mais Yoi était bien loin de se mettre en colère pour si peu. Il n'était pas né de la dernière pluie et les gens comme lui, à juger sur un acte ou sur les paroles entendues, y en avait partout.


"Perso, je m'en fous. J'ai rien à me reprocher, j'avais pourtant été clair dès le début ... C'est pas forcément de ma faute même si j'ai peut-être eu des paroles ou des gestes envers lui qui nous ont conduits là aujourd'hui."

Exprimer sans honte qu'il s'en fichait accentuait son côté frivole et je-m'en-foutiste mais c'était pas important. Ce n'était pas la première fois que le petit rebelle devrait rabrouer un amant trop collant mais ... ok, c'était la première fois que ça allait aussi loin et qu'il avait recours à quelqu'un de l'extérieur pour s'en sortir.
Cela dit, il savait aussi reconnaître ses torts. Lui-même avait déjà craqué sur certains de ses amants qu'il aurait aimé revoir ne serait-ce qu'une fois de plus et avait dû faire face à des refus. Après, ce n'était qu'une question de savoir-vivre, de savoir quand lâcher prise pour passer à autre chose.

La suite le fit sourire.
Est-ce que ledit Yukihide le connaissait de nom? Sur quoi est-ce qu'il se basait pour mettre directement Yoite dans la catégorie de ceux qui "s'amusent"? C'étaient les mots de Vince? L'aura qu'il dégageait, du style "je suis trop bien pour être sérieux"? Ou juste une fichue intuition?
Croisant les bras sur sa poitrine, Yoite fronça les sourcils sans méchanceté aucune mais continua :


"C'est moi ou tu désapprouves totalement? La prochaine fois, parce qu'il y en aura une, je ferais en sorte de m'en sortir tout seul c'est certain mais ça fait pas de moi un monstre. Ne pas vouloir se poser, c'est un choix comme un autre. Ou alors, c'est parce que je suis gay que tu réagis comme ça?"

Sa dernière question était posée en toute curiosité, sans agressivité. Là encore, Yoite se fichait bien de ce que pouvaient penser les autres. Il en avait bavé pendant des années quand il était plus jeune, aujourd'hui c'était de l'histoire ancienne.
Après, il ressentait assez souvent cette différence dans la vision des choses des autres. Un gay qui accumule les histoires, c'est limite la pute de l'école. Un hétéro ... c'était LE populaire qu'il fallait avoir dans son cercle social. Un peu comme la différence homme/femme finalement. Mais ça ... il ne pouvait pas lutter contre et il n'en n'avait même pas envie.

Décroisant les bras en poussant un profond soupir, retrouvant par la même occasion un léger sourire, Yoite secoua sa main de gauche à droite pour éviter que la conversation ne s'envenime pour rien. Il n'était pas nécessaire qu'ils en viennent aux explications, ils ne se devaient rien tous les deux :


"Enfin, tout ça pour te dire merci de ton aide et de tes conseils."

Une politesse surprenante de sa part, sûrement un peu de son côté japonais qui ressortait face à la bonne présence de quelqu'un d'autre. Yukihide. Il n'était pas prêt de l'oublier ce brun à priori solitaire, qui n'avait pas la langue dans sa poche. Ils pouvaient très bien finir par s'entendre tous les deux avec de tels caractères. Ça serait même amusant à raconter autour de soi avec la question "comment vous vous êtes connus?" ...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Campus :: Parking-