Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

J'ai perdu ma belle soeur

 :: Ville d'Hoshi :: Centre Ville :: Centre commercial Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 22 Jan - 15:43
M • Lycée - 2ième année
avatar
Messages : 447

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'ai perdu ma belle soeur
Panique juste un peu

Ruri parle en #FFA6AD ou en #8491CA (russe)
Feat.
Ruri Macarevich & Emi Kuroda
Faire du shopping avec sa Yuki était, selon son frère, le meilleur moyen de faire connaissance. Peut-être, mais elle n'avait jamais fait de shopping de sa vie et alors qu'elles marchaient tranquillement dans la rue, elle ne savait surtout pas quoi dire. Elle aimait bien Yuki, son frère n'aurait sans doute pas pu trouver mieux comme petite amie, mais elle avait toujours cette sensation que sa belle-soeur n'était pas ravie qu'elle soit venu emménager avec eux. D'un côté, elle pouvait le comprendre : c'est pour ça qu'elle comptait bien rejoindre l'internat l'année prochaine. D'un autre, ça la bloquait totalement pour essayer d'établir une relation avec elle. Même si elles étaient seules toutes les deux, et même si elle ne demandait sûrement pas mieux. Pour son frère, elle se devait de faire un effort.

"Tu veux acheter quoi ? On a un petit budget mais rien n'empêche de faire du lèche-vitrines non plus." Ruri hésita. Effectivement, Yuki et Anders ne gagnaient pas des sommes d'argent faramineuses et elle s'était mise en tête de ne jamais lui en emprunter, alors Ruri avait juste demandé un tout petit peu d'argent à son frère pour s'acheter quelque chose. Vraiment peu, parce qu'elle n'aimait pas lui emprunter son argent. Résultat, elle n'allait sans doute pas pouvoir acheter grand chose, donc Yuki n'était pas loin de la vérité avec son histoire de petit budget.
Restait à trouver quoi acheter. Elle en savait rien. Elle avait envie de s'acheter un nouveau maillot de bain, parce que la dernière fois elle était allée à la plage avec son maillot sportif et elle avait eu la sensation de faire un peu tâche, mais celui qu'elle avait était neuf donc ça ressemblait plus à un caprice qu'à autre chose. D'un côté c'était peut-être à ça que ça servait, ce genre de sortie entre filles, à faire des caprices. Mais quand même, c'était l'argent de son frère. "Euh... je sais pas... des vêtements ? Quelque chose comme ça."

Pour être tout à fait honnête, et elle n'avait clairement pas envie de le dire devant sa belle-sœur et tous les inconnus dans la rue, ce dont elle avait vraiment besoin, c'était de nouveaux sous-vêtements. Elle avait pris pas mal de poitrine depuis quelques mois et elle commençait à se sentir serrée (sans compter qu'elle n'était pas vraiment sûre de trouver ça si cool que ça). Mais il y avait un monde entre aller faire du shopping avec sa belle-sœur et lui avouer qu'elle avait désormais plus de poitrine qu'elle. Un très, très grand monde. Du coup un magasin de vêtements c'était bien. Il y avait toujours un rayon sous-vêtements et elle pourrait en essayer des pas trop cher et sans avoir à lui dire de but en blanc.

En tout cas Yuki avait accepté et elles se retrouvaient à déambuler entre des étagères et des portiques de vêtements, en discutant de tout et de rien (enfin Yuki parlait et Ruri l'écoutait parce qu'elle ne savait pas trop quoi dire et qu'elle cherchait un moyen discret de changer de rayon). Finalement, elle attendit que Yuki parte essayer quelque tenues pour s'éclipser discrètement, attraper quelques soutien-gorge vite fait sur les présentoirs et quasiment se précipiter dans une cabine d'essayage. Elle avait pris quarante mille tailles différentes.
Et le temps qu'elle les essaye toutes et qu'elle trouve la sienne, Yuki n'était plus dans sa cabine. Ni devant. Ni dans le magasin. Panique.
Elle faillit sortir du magasin avec un soutien-gorge à la main et se fit arrêter juste devant les portiques de sécurité par l'une des vendeuses, à qui elle essaya tant bien que mal d'expliquer qu'elle était perdue, et qu'elle n'avait aucun moyen de rentrer chez elle si elle ne trouvait pas sa sœur, vu qu'elle n'avait pas pris sa carte de train ni de bus, ni son téléphone évidemment.
On la força quand même à reposer le vêtement ou à l'acheter (elle l'acheta), avant de la laisser sortir en courant avec son sac à la main.

Elle courrait dans les couloirs comme une dératée avec les larmes aux yeux quand elle eut la brusque réalisation que ça ne servait à rien. C'était trop grand. Elle s'arrêta brusquement, glissant à moitié du carrelage, juste à côté d'une fille qui lui était vaguement familière. Elle avait dû l'apercevoir, un jour, c'était suffisant pour qu'elle tire un peu sur sa manche. "Euh... Excuse-moi j'ai... j'ai perdu ma belle-sœur. Tu l'aurais pas vue ? Elle a les cheveux noirs, et courts comme ça (elle mit ses mains un peu en-dessous de son menton), et euh... je crois qu'elle portait un jean et un pull rose..." Sa description devait correspondre à la moitié des personnes présentes dans le magasin.
Elle ne retrouverait jamais sa belle-sœur et elle resterait là avec son sac de vêtements, condamnée à rentrer à pieds.
Code original by Frosty Blue de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Mai - 15:57
C • Université - 2ième année
avatar
Messages : 591

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 2ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
feat. Ruri Macarevich
dialogue en gras
pensées en italique
J'ai perdu ma belle soeur
Emi avait été un peu déçue quand ses parents lui avaient dit le week-end précédent qu’ils partaient tous les deux en déplacement à la fin de la semaine à venir. La jeune femme, qui rentrait tous les week-ends chez elle pour passer un peu de temps avec eux (c’était ça d’avoir des parents qui couvaient trop leur fille unique), n’avait pas pu s’empêcher d’afficher une petite moue triste à cette annonce, moue qui disparut bien vite quand sa mère lui fit un énooooorme câlin en frottant sa joue contre celle de sa fille chérie. Sa mère était vraiment magnifique et tellement extravagante ! Emi avait hérité de son caractère décomplexé, même si elle était bien loin d’être aussi féminine qu’elle (au grand dam de celle-ci). La demoiselle n’était pas timide pour un sous et pouvait approcher n’importe qui et discuter avec cette personne comme si elle la connaissait depuis des lustres. Bon, il fallait avouer que son côté garçon manqué faisait qu’Emi avait une plus grande tendance à bien s’entendre avec des garçons qu’avec des filles, n’ayant absolument pas les mêmes préoccupations qu’elles. Les vêtements, le maquillage, l’amour, mouais. Elle préférait de loin le sport et les gâteaux !

Quoiqu’il en soit, elle avait donc dû rester à l’internat ce week-end et comme il faisait beau et qu’elle n’avait, de toute façon, rien de mieux à faire, la demoiselle entreprit de partir en expédition en ville. Elle n’était pas encore familière avec toutes les rues de cette grande ville et elle avait vite fait de se perdre. C’est d’ailleurs en se perdant que la sportive avait réussi à trouver cette super pâtisserie qui faisait des tartes au citron à tomber à la renverse ! C’est donc avec l’optique de retrouver cette fameuse pâtisserie qu’elle quitta sa chambre à l’internat, vêtue d’un jean slim noir, de baskets blanches, ainsi que d’un sweat bleu foncé à capuche. C’était certain que niveau féminité, il y avait mieux ! Mais le principal pour Emi, c’était de se sentir à l’aise dans ses vêtements et de pouvoir faire tous les mouvements qu’elle voulait sans aucune gêne. Elle attrapa son manteau pourpre lui tombant à mi-cuisses pour parfaire sa tenue. On était en plein mois de janvier, il ne fallait pas oublier qu’il faisait froid une fois la porte de l’établissement passée !

Attrapant un sac en bandoulière tout ce qu’il y a de plus banal où elle y rangea son téléphone et son porte-monnaie, elle quitta donc l’Académie, les mains dans les poches, un sourire étirant ses lèvres. Elle était ravie rien qu’à l’idée de sentir cette crème au citron lui chatouiller le palais ! Cette journée ne pourrait pas mal se passer, c’était certain ! Après une longue pérégrination dans les rues, la jeune femme s’étant au moins perdue trois fois après avoir demandé son chemin à des passants, elle réussit enfin à trouver son paradis, entrant prestement après avoir bavé devant les gâteaux exposés en vitrine. Quelques minutes plus tard, elle ressortit, encore plus contente qu’en entrant, avec une tarte au citron dans la main, et une autre dans une petite boîte qu’elle tenait dans son autre main. Emi était une grosse goinfre, mais avec tout le sport qu’elle faisait, elle ne prenait jamais un gramme et puis… Il fallait de l’énergie pour pouvoir la dépenser après ! Elle allait manger la première tarte maintenant et se garderait l’autre pour son trajet du retour vers l’Académie !

Pendant qu’elle mangeait, sur son petit nuage, ses pas la menèrent, sans qu’elle ne s’en rende vraiment compte, jusqu’au centre commercial. Elle ne calculait qu’à peine les gens qui l’entouraient et manqua donc de lâcher sa tarte au citron en sentant qu’on lui tirait la manche, ce geste la tirant soudainement de sa bulle. Emi rattrapa son précieux trésor de justesse, s’étalant de la crème partout autour de la bouche en même temps, ses yeux bleus fixant alors la personne qui lui adressait la parole. La sportive mit un petit instant à se calmer suite à la frayeur qu’elle avait eue de voir son gâteau s’écraser au sol, et analysa alors ce que venait de dire la demoiselle, les yeux tous humides.

« Hum… Je suis désolée, je ne crois pas l’avoir vue, j’étais tellement concentrée sur ma tarte au citron… Je suis vraiment désolée ! Vraiment ! Est-ce que je peux t’aider à la retrouver pour me faire pardonner ? Est-ce que tu veux une tarte au citron pour te remonter le moral ? Surtout ne pleure pas hein, on va la retrouver c’est promis ! »

Emi avait paniqué. Elle n’était vraiment pas à l’aise avec les filles parce qu’elles pleuraient bien plus souvent que les garçons (ce cliché !), et qu’elle ne savait absolument pas quoi faire quand quelqu’un pleurait face à elle. Engouffrant le reste de sa tarte au citron, ses joues devenant énorme pendant quelques secondes, le temps qu’elle arrive à tout mâcher, Emi sortit un mouchoir de la poche de son manteau et prit enfin la peine de s’essuyer la bouche. Jetant ce mouchoir dans une poubelle non loin, elle tendit sa petite boîte à la demoiselle, espérant que ce cadeau allait la calmer.

« Alors euh… Les cheveux noirs, courts comme ça (elle mima le geste que la blonde avait fait juste avant), un jean et un pull rose. »

Emi parcourut les alentours de son regard azur à la recherche d’une jeune femme correspondant à la description.

« Euh… Est-ce que tu peux me donner plus de détails ? Peut-être son âge et son prénom ? Ce sera plus facile si on peut l’appeler ! Vous étiez ensemble quelque part avant ça ? On pourrait peut-être repartir chercher dans cette direction ! »

Emi sourit assez maladroitement à l’inconnue, vraiment très mal à l’aise. Et alors qu’elle fixait son interlocutrice intensément, regardant si l’eau de ses yeux ne se mettait pas soudainement à couler, elle eut un éclair de génie.

« AH ! J’ai un portable ! Est-ce que tu veux l’appeler ? Ou appeler quelqu’un d’autre ? »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Juin - 13:56
M • Lycée - 2ième année
avatar
Messages : 447

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'ai perdu ma belle soeur
Se calme légèrement

Ruri parle en #FFA6AD ou en #8491CA (russe)
Feat.
Ruri Macarevich & Emi Kuroda
Ruri paniqua en voyant que la personne qu'elle avait appelée à l'aide avait un gâteau dans la main et qu'elle l'avait fait tomber à cause d'elle. Elle serait en colère, elle ne l'aiderait pas, elle...
Elle lui répondit calmement et la panique de la jeune fille reflua un peu. Pas celle de se retrouver seule au milieu d'un immense centre commercial sans pouvoir rentrer chez elle, mais celle d'avoir mis en colère une fille qu'elle ne connaissait que vaguement de vue. Elle n'aimait pas avoir des ennemis, ou des gens qui ne l'aimaient pas, ou des gens en colère contre elle. Comme Yuki le serait sûrement. Peut-être qu'elle la cherchait partout, elle aussi, en se demandant où elle était passée alors qu'elle n'avait pas bougé. Elle préférait ne pas tomber dans la parano en se disant que Yuki l'avait oubliée ou pire, qu'elle l'avait abandonnée consciemment.

"Je ne vais pas pleurer..." dit-elle à voix basse pendant que son interlocutrice se transformait en hamster. Ce n'était pas son genre de pleurer pour si peu, et même si la panique avait un peu fait briller ses yeux, il lui fallait bien plus pour laisser ses émotions négatives reprendre leur place. Elle n'avait pas pleuré depuis des années, elle n'allait pas s'y mettre simplement à l'idée de rentrer à pieds.
Un peu surprise, Ruri prit la petite boîte qu'elle lui tendait et l'ouvrit en haussant un sourcil. Un gâteau ? Elle se demanda un instant si elle avait l'air désespérée au point qu'on essaye de la calmer avec une pâtisserie, mais une petite voix dans sa tête lui souffla qu'elle avait faim et que ça ne se faisait pas de refuser un cadeau. "M... merci..."

Elle grignota du bout des lèvres pendant que le hamster répétait sa description. "Elle s'appelle Yuki." Et son nom de famille, parce qu'elle n'apprécierait pas qu'une inconnue l'appelle par son prénom, c'était.... "Saremi... non Saremâ. Je crois". Oui c'était quelque chose comme ça. Son frère lui avait demandé de l'appeler par son prénom depuis le début, alors ça avait un peu de mal à revenir. "Je crois qu'elle a le même âge que mon frère. Vingt-deux ans, quelque chose comme ça" Elle ne prêtait pas vraiment attention à l'âge des gens. Elle-même avait du mal à se convaincre qu'elle avait presque seize ans – et parfois, à l'inverse, elle aurait aimé avoir un peu plus.

L'idée de revenir sur ses pas était... gênante. Bien sûr, elle aurait juste pu dire qu'elles étaient parties acheter des vêtements, mais si jamais elle lui demandait pourquoi elles s'étaient retrouvées séparées et pourquoi Yuki ne l'avait pas attendue à la sortie de la cabine, elle aurait sûrement à expliquer même succinctement ce qui l'avait poussée à parcourir les rayons en douce et elle n'en avait pas spécialement envie.
"Je l'ai perdue devant un magasin...". Oui "devant", pas "dans". C'était un petit mensonge mais ça lui éviterait d'avoir trop à dire. Même si le sac du magasin en question était toujours dans sa main. Elle pouvait juste dire qu'elles en étaient sorties et qu'elles s'étaient retrouvées séparées. Un bon plan, non ? Mais elle avait déjà cherché pas loin du magasin, alors à moins que Yuki n'ait décidé de faire demi-tour, Ruri doutait qu'elle pourrait la trouver ici.

Il lui fallait une solution, parce qu'elle n'était quand même pas très proche de l'appartement, et elle n'osait même pas imaginer la réaction d'Anders si Yuki l'appelait pour lui dire qu'elle avait perdu sa petite sœur. Même si elles n'étaient pas très proche, Ruri ne voulait pas être la cause d'une dispute ou pire, d'une rupture. Ça aurait été horrible.
Du coup elle fit encore plus d'effort pour essayer de se rappeler du numéro de téléphone de Yuki. Ou de celui de son frère. Elle les avait enregistrés depuis si longtemps dans son répertoire qu'elle arrivait à peine à se rappeler les premiers chiffres. Ruri serra les dents. Si elle pouvait appeler l'un ou l'autre, elle résoudrait tous ses problèmes. "Je... je ne connais pas on numéro. Mais je vais réfléchir. Je finirais bien par m'en souvenir." Elle avait beaucoup fait travailler sa mémoire depuis deux ans, après tout, elle pouvait bien y retrouver un numéro de téléphone, non ?

"On a qu'à chercher en attendant... ça va bien me revenir." Elle n'avait pas envie de rester plantée là en attendant que le numéro décide d'apparaître soudainement sur sa langue.
Code original by Frosty Blue de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Oct - 10:51
C • Université - 2ième année
avatar
Messages : 591

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 2ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
feat. Ruri Macarevich
dialogue en gras
pensées en italique
J'ai perdu ma belle soeur
Un drame avait failli se produire. Alors qu’Emi marchait tranquillement vers là où ses pas semblaient bien vouloir la mener, ses papilles se délectant de cette tarte au citron absolument divine, la jeune femme sentit soudainement qu’on lui tirait la manche. Mince ! Est-ce qu’elle s’était accrochée quelque part ? Est-ce qu’on essayait de la kidnapper ? Mais plus important, la surprise de ce tirage de manche la fit sortir un peu trop brusquement de sa bulle, manquant de lui faire lâcher sa précieuse pâtisserie, la peur l’ayant fait se crisper et réagir un peu trop brusquement. Résultat, elle s’était étalé plein de gâteau sur la tronche et en avait aussi plein les mains. Bon. Au moins, elle allait pouvoir profiter des restes dans ses mains et de tout ce qu’elle avait autour de la bouche, sa langue essayant de grappiller tout ce qui était à sa portée pour n’en perdre littéralement aucune miette. Et ses yeux azur se tournèrent finalement vers sa manche pour comprendre ce qui l’avait arrêtée. Une fille, une jolie blonde qui semblait paniquée et les larmes aux yeux. Non ! Pourquoi est-ce qu’elle faisait cette tête ?

Alors elle avait perdu sa belle-sœur ? Ce n’était pas si grave non ? Enfin, si, un peu quand même. Le pire dans tout ça, c’était qu’Emi ne savait pas du tout comment gérer ces larmes naissantes et qu’elle ne savait absolument pas quoi faire pour calmer la demoiselle qui se trouvait face à elle. Et comme avec elle ça marchait toujours, elle s’empressa de lui proposer sa deuxième tarte au citron. Rien de tel qu’une bonne pâtisserie pour se remonter le moral non ? Et maintenant, il fallait réussir à retrouver cette belle-sœur. Ça allait être compliqué, c’était bondé, mais Emi n’était pas du genre à baisser les bras devant un défi ! Paniquée, la sportive fut quand même un peu soulagée quand la blonde lui confia qu’elle n’allait pas pleurer, s’empressant d’engouffrer le reste de sa tarte et de s’essuyer un peu pour se lancer à la recherche de la belle-sœur perdue. Bon au moins, elle avait l’air contente qu’Emi lui cède son deuxième gâteau. La demoiselle regretterait sans doute sa pâtisserie quand elle recommencerait à avoir un creux, mais ce n’était pas le plus important pour le moment.

« D’accord ! Yuki Saremâ-san alors ! On devrait bien réussir à lui mettre la main dessus maintenant que j’ai toutes ces informations à ce sujet ! D’ailleurs, si jamais on ne la retrouve pas nous-même, on pourra peut-être demander à l’accueil de faire passer une annonce ? Tu sais, comme pour les petits enfants qui ne retrouvent plus leurs parents ! Ah ! Mais je dis pas que t’es une enfant hein ! Ne le prends pas mal ! »

Emi agitait les mains, paniquant encore. Elle était tellement du genre à dire ce qu’elle pensait sans trop réfléchir, du fait d’être plus souvent entourée de garçons que de filles, qu’elle avait du mal à être délicate, se rendant compte de l’impact de ses mots qu’une fois qu’ils avaient franchi ses lèvres. Et toutes les idées merveilleuses qui lui venaient en tête étaient contrées par cette jeune femme. Marf, c’était pourtant un bon plan le coup du téléphone ! Mais Emi devait avouer que si elle avait été à sa place, elle aurait été parfaitement incapable de se souvenir du numéro de ses parents. Elle ne connaissait même pas le sien en fait…

« Oui… Je pense qu’il ne reste plus que cette solution. Oh et au fait, comment tu t’appelles ? Moi c’est Emi Kuroda ! »

La sportive lui offrit l’un de ses plus beaux sourires et essaya de chercher des yeux une personne correspondant à la description que lui avait faite la blonde. Et puisque celle-ci avait perdu sa belle-sœur devant un magasin, ça voulait dire qu’il y avait une possibilité pour qu’elles se perdent de vue malencontreusement aussi non ? Sans lui demander son avis, Emi attrapa la main de son interlocutrice pour la serrer dans la sienne.

« Comme ça, même si y’a plein de monde, on sera pas séparées jusqu’à ce qu’on trouve ta belle-sœur ! OH ! Regarde ça ! Un magasin de farces et attrapes ! »

Emi ne perdit pas une seconde et entraina la jeune femme dans sa course, se précipitant à l’intérieur du magasin avec des yeux pétillants. Elle adorait ce genre de trucs !

« Il faut acheter du matériel si on doit rechercher ta belle-sœur tu crois pas ? »

La sportive attrapa un chapeau et une pipe, lui donnant une parfaite allure de Sherlock Holmes. Mais elle ne faisait pas très masculine comme ça. Résultat, elle attrapa une fausse barbe et la mit. Wah ! C’était tout doux ! La jeune femme attrapa une loupe, ainsi qu’un calepin et un crayon.

« Voilà ! Avec ça, impossible qu’on ne la trouve pas ! »

Emi s’empressa d’aller payer et remit tout son attirail pour sortir du magasin, la loupe collée à son œil droit. Elle tendit malgré tout le calepin et le crayon à la blonde.

« Tiens, je te laisse marquer les indices ! Tu seras mon Watson comme ça ! »

Emi reprit la main de la demoiselle dans la sienne, caressant sa fausse barbe en ricanant avant de se mettre à regarder partout avec sa loupe. A défaut de retrouver la belle-sœur perdue, elle espérait vraiment réussir à faire rire la jeune femme. Heureusement que la sportive n’avait pas peur du ridicule !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Déc - 17:36
M • Lycée - 2ième année
avatar
Messages : 447

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'ai perdu ma belle soeur
Se calme légèrement

Ruri parle en #FFA6AD ou en #8491CA (russe)
Feat.
Ruri Macarevich & Emi Kuroda
Un plan commençait à se mettre en place maintenant que la jeune fille inconnu connaissait le nom de sa belle-sœur. En espérant qu'elle ne s'était pas plantée sur le nom de famille. Mais elle espérait quand même que Yuki saurait se reconnaître, même avec une erreur dans le nom, si vraiment elles en arrivaient à faire une annonce au micro. Et dans le pire des cas, elle n'aurait qu'à dire son nom à elle ; Ruri Macarevich, c'était assez unique, surtout dans le coin. Et ça arracherait probablement la langue de la pauvre personne responsable des annonce, si celle-ci était japonaise pure souche.
Dans le pire des cas, ça donnerait à Yuki une image un peu négative d'elle, mais c'était mieux que d'être responsable d'une engueulade entre Anders et sa copine – qui aurait eu le même résultat niveau relationnel entre elles.

Elle observait la panique de son interlocutrice en se demandant si elle avait vraiment choisi la personne la mieux placée pour lui apporter son aide. Ruri haussa un sourcil en se demandant si les gens qui la trouvaient bizarre avaient conscience qu'elle rentrait plus dans la normalité qu'eux. Visiblement, bouger dans tous les sens en parlant beaucoup était quelque chose de plus commun que d'être calme et sérieux, ou alors elle côtoyait exclusivement des gens bizarre. Ça avait un sens tant qu'elle restait dans le cadre de ses amis, mais même une inconnue dans la rue avait ce genre de comportement... Comme quoi les plus bizarre ne sont pas toujours ceux qu'on croit.

Ah, tiens, c'est vrai que maintenant qu'elle le faisait remarquer, elles ne s'étaient pas présentées. Ruri trop paniquée pour y penser, et elle... Emi, trop paniquée sans doute. "Je m'appelle Ruri. Ruri Macarevich. Tu peux abréger ça comme tu veux si c'est trop compliqué à dire." Elle avait l'habitude qu'on l'appelle Maca, Macarevi ou Macaravitsu, et Yoite avait joué dans l'inédit en l'appelant "Macamachin", ce dont elle se rappellerait pendant un bon moment tellement l'incrédulité de ce jour-là avait fini par se transformer en souvenir amusant.
Le contact de sa main faillit lui tirer un brusque mouvement de recul, qu'elle contint à grand peine. Depuis quelques temps, elle avait un peu de mal avec le contact physique, surtout de la part d'une fille, mais elle comprenait parfaitement le but de la manœuvre et elle resta le plus stoïque possible.

Par contre, elle s'immobilisa sous la surprise quand Emi l'entraîna dans un magasin de farces et attrapes. Quelque chose avait dû lui échapper, ou alors la jeune femme avait complètement oublié ce qu'elles étaient en train de faire (certaines personnes étaient comme ça). Elle la fixa avec de grand yeux, clignant plusieurs fois pour être sûre qu'elle avait bien compris. Comment ça, du matériel ? Elle la regarda acheter puis s'équiper d'une fausse barbe, d'un chapeau, d'une pipe et d'une loupe comme si tout était parfaitement normal, et n’attrapa que par réflexe le calepin qu'elle lui mit entre les mains. Ruri avait, mais alors complètement, bugué face à la débauche d'énergie dont venait de faire preuve cette parfaite inconnue pour acheter un déguisement parfaitement inutile tout en l'affirmant essentiel. Elle se laissa entraîner dans les couloirs du centre commercial pendant que son cerveau essayait de reprendre le fil de ce qui s'était passé.

Remettre les choses dans l'ordre. D'abord, trouver sa belle-sœur, oui, c'était l'objectif d'origine. Elle avait le temps, plus tard, de chercher à comprendre ce que... Emi était en train de faire. L'incompréhension avait au moins le mérite d'avoir remplacé sa panique, mais bon ça ne l'aidait pas beaucoup plus à retrouver Yuki.
Peut-être qu'elle aurait dû chercher seule, finalement. Mais bon maintenant qu'elle avait dérangé cette fille dans ses activités, si tant est que manger des gâteaux tel un hamster soit une activité, elle ne pouvait pas décemment lui dire "en fait, je vais chercher seule". Elle ferait avec.
Code original by Frosty Blue de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Déc - 11:10
C • Université - 2ième année
avatar
Messages : 591

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 2ième année
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
feat. Ruri Macarevich
dialogue en gras
pensées en italique
J'ai perdu ma belle soeur
Emi avait vraiment été prise au dépourvu quand elle s’était faite accoster par cette petite blondinette qui n’était pas si petite que ça au final puisqu’elle était un poil plus grande qu’elle en réalité. L’inconnue avait sollicité son aide afin de retrouver sa belle-sœur qu’elle avait perdue dans ce gigantesque centre commercial. La sportive avait dû engouffrer sa merveilleuse tartelette au citron, un peu dans la panique, avant de pouvoir établir un plan d’action. Déjà, essayer de rassurer la jeune femme en lui cédant sa deuxième et dernière tartelette qu’elle avait pourtant prévu de savourer une fois rentrée à l’Académie. Ensuite, demander des indices concernant cette fameuse belle-sœur perdue. Emi notait toutes les informations dans un coin de sa tête le plus sérieusement du monde. Elle n’était pas à l’aise pour discuter avec d’autres filles, mais elle se faisait violence pour que tout se passe bien. On lui avait demandé de l’aide, ce n’était pas du tout le genre à se défiler ! Si elle pouvait être utile à quelqu’un, c’était avec un grand plaisir qu’elle ferait tout son possible pour satisfaire les attentes que les gens avaient à son égard !

Maintenant qu’elle avait toutes les informations, du moins les plus importantes, il ne lui restait plus qu’à trouver un vrai plan. Le téléphone ? Fausse bonne idée. L’annonce à l’accueil ? Bon, c’était quand même pas terrible… Il ne leur restait plus qu’à chercher d’elles-mêmes ! Mais avant toute chose, les présentations ! Emi avait commencé et elle n’avait pas pu s’empêcher d’ouvrir de grands yeux ronds en entendant la blondinette se présenter à son tour. Waw, waw, waw ! C’était quoi ce truc juste imprononçable ? La sportive était bilingue grâce à sa mère anglaise, mais quand même ! Elle n’était pas sûre de réussir à prononcer son nom de famille sans l’écorcher ! Ma… Ah bah voilà, elle avait déjà oublié. Elle afficha une mine un peu gênée en se frottant la nuque d’une main.

« Euh bah… hum… C’est que c’est plutôt compliqué comme nom de famille dis donc ! Ma… Ma-san ? Ça te va ? Tu es étrangère alors je suppose ! »

Merci Captain Obvious ! Heureusement qu’Emi n’était pas une vraie enquêtrice, elle serait vraiment très mauvaise sinon ! Bien sûr qu’elle était étrangère, ça se voyait quand même pas mal rien qu’avec son physique ! Enfin, il y avait tellement de physiques trompeurs, surtout dans cette ville somme toute très internationale, qu’on ne pouvait pas lui en vouloir ! Et puis, de toute façon, Emi n’était absolument pas du genre à faire attention au physique. Les garçons étaient, pour la plupart, des bons potes et les filles bah… Elle avait du mal à se comparer à elles parce qu’elle était bien loin de s’habiller aussi joliment qu’elles. De toute façon, elle n’avait pas à plaire à qui que ce soit, elle était très bien avec ses vieilles fringues même si ça faisait hurler sa mère qui travaillait dans le monde de la mode ! Attrapant la main de Ruri dans la sienne, Emi entreprit de marcher à la recherche de la belle-sœur perdue, mais son œil fut presque aussitôt attiré par une boutique de farces et attrapes. A défaut de mettre immédiatement la main sur la personne qu’elles cherchaient, elle pouvait au moins essayer de remonter un peu le moral à Ruri, et surtout essayer de la faire rire non ?

Sauf que son petit manège n’eut visiblement pas l’effet escompté. Aucun rire, pas même un petit sourire esquissé alors qu’Emi était parfaitement déguisée pour jouer les détectives. Bon. Tant pis. Si Ruri ne s’amusait pas en sa compagnie, elle n’allait pas pleurer et allait continuer de s’amuser toute seule ! Elle décida de lâcher la main de la blonde qui n’avait pas l’air très à l’aise avec ça et commença à chercher partout, faisant toujours attention à ne pas trop s’éloigner de la jeune femme qu’elle aidait. Et puis finalement, au bout de plusieurs longues minutes, Emi soupira. Il y avait un monde fou là-dedans ! Elle comprenait que Ruri soit complètement perdue, mais elle s’était tellement attendue à un petit sourire… Même infime. Ça l’avait un peu blessée au final. Elle avait fait plein d’efforts pour aider la blondinette, la faire sourire et rien ne marchait. Décidément, elle n’était pas faite pour se faire des amies ! Tout était tellement plus simple avec les garçons ! S’arrêtant soudainement, Emi se retourna vers la demoiselle et retira tout son attirail vu qu’il n’amusait qu’elle et les passants qui les croisaient.

« Je crois que c’est finalement un peu trop difficile pour juste nous deux de retrouver ta belle-sœur dans toute cette foule. Allons plutôt à l’accueil du magasin. Tu auras plus de chances de la retrouver avec une annonce et ça sera bien plus rapide. Je te fais juste perdre ton temps en essayant de t’aider. »

Une petite moue triste passa sur son visage et Emi tourna finalement les talons, faisant un signe de la tête à Ruri pour qu’elle la suive jusqu’à l’accueil. Elles ne mirent pas bien longtemps à arriver à destination, et ce fut la sportive qui prit la parole la première devant la dame.

« Bonjour ! Excusez-moi mais mon amie a perdu quelqu’un. Est-ce qu’il serait possible de faire passer une annonce même si ce n’est pas un enfant qui a perdu ses parents ? »

La dame accepta et attendit les informations de Ruri pour finalement passer l’annonce. Emi lui offrit un petit sourire.

« T’inquiètes pas, je vais attendre ici avec toi le temps qu’elle arrive si tu veux ! »

Ouais, voilà, c’était bien gentil, mais du coup, plus aucun sujet de conversation ne lui venait en tête. Elles parlaient de quoi les filles entre elles ? De garçons non ?

« Oh ! Tu sais, il y a un garçon qui me plaît beaucoup à l’université où je vais ! Il s’appelle Okita Nishimura ! Il est super beau et super sportif aussi ! Tu le connais ? Je l’ai déjà vu faire du kendo à plusieurs reprises… Je crois que je suis amoureuse de lui ! »

Mais ? Qu’est-ce qu’elle était en train de raconter au juste ? Amoureuse ? Elle l’avait déjà croisé plusieurs fois, mais elle ne lui avait jamais vraiment parlé et puis, elle n’avait d’yeux que pour son premier amour de lycée. Mais c’était de ça que parlaient les filles, elle en était sûre ! Fort heureusement, elle n’eut pas à développer davantage parce que la fameuse belle-sœur perdue était en train d’accourir vers elles. Emi offrit un dernier sourire à Ruri.

« Et voilà ! Ma mission est terminée ! Ne la perds plus surtout Ma-san ! »

Emi n’allait pas s’immiscer dans leur journée shopping et de toute façon, elle devait retourner s’acheter une autre tartelette au citron. Elle se consolerait avec pour oublier ce fiasco au centre commercial ! La sportive fit donc un petit signe de la main à la blondinette et tourna les talons pour quitter les lieux.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Sam 9 Déc - 20:07
M • Lycée - 2ième année
avatar
Messages : 447

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'ai perdu ma belle soeur
Panique juste un peu

Ruri parle en #FFA6AD ou en #8491CA (russe)
Feat.
Ruri Macarevich & Emi Kuroda
"Euh... non je suis japonaise. Mais oui, Ma-san c'est très bien. Je sais que mon nom est un peu compliqué." Ça aurait été plus simple si elle avait pu porter le nom de sa mère, mais son père n'avait pas voulu qu'Anders et elle aient un nom différent. Elle pouvait comprendre, mais ça rendait la vie de ceux qu'elle rencontrait un peu compliquée parfois tout en donnant lieu à tout un panel d'expressions faciales qui signifiaient toute à peu près "comment est-ce qu'elle arrive à prononcer ça ?" Alors certes elle avait les yeux bleus et les cheveux blonds, mais comme elle avait quasiment tout pris de sa mère niveau visage, la plupart des gens présumaient qu'elle avait une teinture et/ou des lentilles, donc ils ne s'attendaient pas à ce genre de nom. La seule chose qui physiquement témoignait des origines de son père, c'était sa taille.

L'incompréhension face à tout son attirail de farces et attrape finit par disparaître (après tout, elle lui avait demandé de parcourir tout un centre commercial avec elle, c'était normal qu'Emi veuille rendre ça un peu moins barbant aussi), un peu trop tard pour que ça la fasse rire sans qu'elle ait l'impression d'avoir dix trains de retard, même si ça amusait les gens autour. Les gens qui s'amassaient dans le centre commercial était plus avenants quand ils venaient de rire et elle pouvait leur demander s'ils avaient vu sa belle-sœur sans avoir peur qu'ils la regardent de haut et l'ignorent. Même si, malheureusement, personne ne semblait l'avoir croisée.
L'air déçu qui suivit le renoncement de la jeune femme fit naître une légère pointe de culpabilité dans le cœur de Ruri. Elle s'était tellement enfermée dans son angoisse qu'elle en avait oublié une partie d'elle : sa bonne humeur. C'était pour ça qu'elle enfermait d'ordinaire ses émotions négatives ; elles étaient trop fortes, et elles blessaient les autres. Elle aurait dû rire, ou au moins sourire. La bonne humeur se forgeait d'elle-même, sourire rendait heureux, ça lui aurait fait oublier ses angoisses et ça lui aurait évité de blesser quelqu'un.

Elle suivait donc la jeune femme en cherchant, l'air penaud, un moyen de s'excuser à la fois pour son manque de conversation et pour son côté renfermé. C'était Ruri qui lui avait demandé son aide et maintenant elle agissait presque froidement avec elle. Mais elle n'avait pas encore trouvé comment exprimer ça qu'elle se retrouvait déjà devant la dame de l'accueil, à lui donner les informations nécessaires même si elle eu la curieuse impression que cette personne la regardait avec l'air qu'on réserve aux enfants qui se comportent mal. Sûrement son imagination. Ça ne lui ressemblait pas d'être aussi paranoïaque.

"Merci... et euh..." elle cherchait encore la suite de sa phrase – quand on a pas l'habitude des excuses, ça met un bout de temps à se mettre en place – que déjà la jeune femme changeait de sujet et Ruri ouvrit de grands yeux avant d'afficher un sourire désolé. "Je ne le connais pas, mais euh... tente ta chance ?" Elle n'y connaissait rien, mais alors rien du tout à ce genre de sujet. L'amour, les garçons, les couples en général. C'était le dernier truc auquel elle pensait, celui qui n'arrivait sur la table que quand on s'ennuyait avec elle et ça ne fit que renforcer sa culpabilité. Elle l'avait ennuyée. Ennuyée au point qu'elle vienne lui parler d'histoires de cœur. "Je euh... je suis désolée. Je suis plus gentille... enfin plus joyeuse, plus... plus comme toi en fait, d'habitude. Je voulais pas t'ennuyer ou te déranger... Enfin euh... désolée. Et merci de ton aide... vraiment" Pas à l'aise du tout, d'autant que Yuki était arrivée et qu'Emi lui avait déjà dit ses derniers mots d'au revoir, mais Ruri s'inclina tout de même légèrement en signe de remerciement et d'excuses, avant que la jeune femme ne s'éloigne avec un dernier signe de la main.
"Ruri ! Je t'ai cherchée partout, tu étais où ? Anders m'aurait tuée si je ne t'avais pas retrouvée. Tu n'avais pas ton téléphone." Ruri fit un geste d'apaisement des deux mains pour calmer un peu sa belle-sœur. "J'étais dans une cabine, mais tu avais disparu quand je suis sortie." Les yeux de Yuki s'agrandirent et elle se confondit en excuses auxquelles Ruri répondit par un haussement d'épaules. Elles avaient une journée shopping à terminer et maintenant que le problème principal était derrière elle, elle pouvait arrêter de se morfondre. Même si elle espérait vraiment que ses excuses avaient un peu rattrapé son comportement.
Code original by Frosty Blue de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Ville d'Hoshi :: Centre Ville :: Centre commercial-