■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sortie entre filles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaena G. Matthews
M • Université - 3ième année
avatar

Messages 57


HnM
Un mot:

MessageSujet: Sortie entre filles   Ven 15 Mai - 18:57

Mars 2015 :

D'un coup sec, Kaena ouvrit les rideaux de sa chambre et la lumière inonda la pièce d'une douce chaleur. Le mois de Mars venait de commencer et le froid semblait perdre un peu de terrain ici, au Japon. La petite Américaine qui suivait avec un intérêt grandissant les informations sur son pays natal avait appris, avec effroi, qu'il neigeait plus que de raison en Amérique et malgré l'horreur de la situation pour les concernés, elle avait sourit. Elle n'appréciait pas la neige même si cette couleur blanche immaculée imposait le respect. Elle préférait le soleil, sa chaleur et la bonne humeur qui l'accompagnait, les petits débardeurs et les barbecues entre amis. La neige était belle mais elle ne donnait pas envie, elle était dangereuse, bloquait toute la circulation voire des villes entières et devenaient marron avec les heures ... Aucun intérêt!
Ce soleil nippon de Mars lui donna donc un grand sourire et résistant à l'envie d'ouvrir la fenêtre et de hurler son bonheur au monde entier, elle couru se réfugier dans la salle de bain pour y prendre sa douche. Aujourd'hui était un jour spécial, un jour important mais elle était confiante et allait donner le maximum pour que tout se passe bien!

Sa douche fut revigorante et quand elle quitta son appartement, Kaena était vêtue d'une petite jupe marron flottante et assez courte, d'un petit haut rose bonbon avec des dentelles au décolleté, d'un gilet noir par-dessus avec la fermeture bouton sur le côté et son habituel manteau blanc avec de la fausse fourrure pour protéger son cou. Elle était coquette la jeune Américaine et rien ne pouvait changer ça. Son style vestimentaire avait dû subir un changement radical ici, la mode japonaise n'avait rien à envier à celle de New York mais les styles étaient diamétralement opposés. Aussi, elle avait quitté son mode de vie pour s'adapter à celui du pays qui l'accueillait avec grâce, se fondant dans la masse autant que possible malgré sa chevelure blonde qui passait tout sauf inaperçue. Un jour peut-être, elle allait tenter les cheveux noirs mais rien n'était moins sûr.
D'un pas décidé -et sans transport en commun car vraiment, il faisait beau- Kachou se rendit jusqu'au centre-ville, découvrant avec frayeur et doute de nouvelles petites routes peu fréquentées mais vraiment charmantes. Elle fit même un arrêt-minute quand une collection de tulipes lui inonda les pupilles. Cette ville regorgeait de surprises! Ce n'est que vers 10h15 qu'elle arriva à sa destination : le centre-ville de Chisê. C'était ici qu'elles avaient rendez-vous pour faire les magasins, s'amuser, discuter ... Le programme n'était pas précis, l'objectif était surtout de créer un lien autre que celui bête et méchant qui s'était instauré au fil du temps.

Flânant devant quelques vitrines en attendant sa camarade, Kaena se mit à repenser à leur première rencontre. Elle avait appris en Novembre dernier que Dorian était son demi-frère même si à ses yeux, le demi ne comptait pas. Si de prime abord il lui avait paru froid et très hautain, cet infirmier scolaire s'était révélé nettement plus chaleureux qu'Ethan au final. La petite blonde héritait d'un second beau grand-frère et avait le plaisir de bien s'entendre avec lui. Ils étaient même très complices et Kaena avait déjà passé beaucoup de temps en compagnie de Dorian, à échanger des souvenirs mais surtout à en créer de nouveau. Elle avait été un peu déçu de voir que du côté d'Ethan ça ne passait pas aussi bien mais comment devaient se comporter deux mecs? Elle-même ne le savait pas trop alors elle avait rapidement décidé de ne pas s'en mêler et s'était penchée sur ... cette petite brune dans l'ombre de l'infirmier : Yume Namida. Si au départ elle l'avait vu comme une pièce rapportée, une groupie beaucoup trop jeune pour être avec un tel homme, elle avait vite réfréné son jugement en se rendant compte qu'elle était super malpolie et qu'elle devait laisser sa chance à tout le monde. Dorian ne lui avait dit que du bien de Yume, et hormis leurs débuts un peu difficiles ils étaient heureux.
C'était ainsi qu'elle avait proposé à la japonaise de se rencontrer seule à seule dans ce centre commercial pour apprendre à se connaître. Se voir toujours en présence de Dorian ou autre, ce n'était pas pareil. Kaena avait beau être très sincère, elle gardait une certaine retenue devant ce nouveau lien familial et préférait mettre toutes les chances de son côté en rencontrant Yume de son propre chef. Dorian ne lui avait pas énormément parlé d'elle car il restait très réservé sur le sujet alors elle ne connaissait pas vraiment son caractère. De toute façon, si toutes deux devaient finir par ne pas s'entendre, ce n'était pas non plus la fin du monde. Ce n'était pas elle sa sœur et Dorian n'était que son frère, ils n'allaient pas se voir 24 heures sur 24, elle allait bien finir par rencontrer un garçon ici elle aussi et faire sa vie, du moins si Ethan n'égorgeait pas son prétendant avant ...
Avec un sourire en pensant à son gros nounours handicapé, Kachou jeta un œil à son téléphone : 10h22. Elles avaient rendez-vous à 10h30, Yume n'allait sûrement plus tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Namida
M • Critique littéraire
avatar

Messages 38


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Sortie entre filles   Sam 16 Mai - 0:55

Elle entendit le réveil sonner, et elle fit un grognement absolument pas sexy pour l'éteindre et se blottir contre Dorian en un gémissement de bienheureuse. Yume était restée éveiller jusqu'à tard à cause d'un livre car elle devait faire une critique d'un livre pour le lundi suivant, et il était hors de question qu'elle le fasse à la dernière minute comme elle pouvait le faire avant pour ses rendus de devoirs.
La demoiselle se rendormit aussitôt en sécurité dans les bras de l'infirmier avant de se réveiller une heure après en panique. Dorian ne l'avait pas réveillé puisque lui aussi avait travaillé tard, et il dormait toujours. Néanmoins, lui n'avait pas rendez-vous avec sa belle sœur.
Elle sortit du lit comme une tornade, réveillant par la même occasion son petit ami, alors qu'elle filait dans la salle de bains pour prendre une douche rapide, se sécher les cheveux et se coiffer, se brosser les dents, avant de se maquiller et de retourner dans la chambre pour commencer à s'habiller.
Bien heureusement, elle avait décidé de sa tenue la veille. Ce rendez-vous la stressait légèrement, et elle ne savait pas comment l'infirmier avait fait, mais il l'avait deviné et finalement l'avait aidé à choisir une tenue. Même si au début ça avait été un peu laborieux parce qu'il avait choisit la robe la moins chaude toute son armoire. Fallait pas déconner, même si elle voulait donner une bonne impression, ce n'était pas au point de tomber malade. Ils avaient finalement opté pour un pull en laine large, un jean slim et des escarpins.

Elle vint voir son homme venant l'embrasser amoureusement alors qu'il se prélassait toujours dans le lit. Elle mourrait d'envie de le rejoindre et retrouver la chaleur de la couette, mais Kaena allait réellement finir par l'attendre.

-Je t'aime. Et je prend ta voiture.

Et elle fila en vitesse très à l'aise avec ses talons. Elle fit un signe à Al, avant de s'en aller comme un coup de vent. Heureusement qu'elle avait eu idée de passer son permis récemment maintenant qu'elle avait 22 ans, n'ayant pas spécialement envie de dépendre de Dorian à ce niveau là.
Bon, désormais il fallait qu'elle trouve une voiture, et c'était pas gagné. Mais, elle avait intérêt de se dépêcher, n'ayant aucune envie de rester avec le mastodonte de Dorian. Elle voulait une petite voiture tranquille mais de la gamme au dessus que la twingo puisqu'elle tenait à sa vie et elle n'avait aucune envie d'avoir une mini, ne les trouvant pas particulièrement belle.

Elle enleva ses escarpins pour les balancer sur le siège passager, avant de mettre un coussin sous ses fesses histoire d'être plus haute. Non, sérieusement, il fallait absolument qu'elle en achète une. Ca n'allait pas être possible de continuer à faire ça. La critique littéraire démarra la voiture pour partir vers le centre ville. Et elle conduisait bien, ok, elle ferait pas de course mais la voiture était toujours entière et elle conduisait avec fluidité. Malheureusement, elle détestait ça.

La jeune femme arriva finalement vers 10h20, soulagé de ne pas être si en retard. Elle remit ses talons et son manteau avant de sortir et ferma la voiture avant de mettre les clefs dans son sac, et de rejoindre son point de rendez-vous avec Kaena en courant. Le bon côté de cette histoire c'était qu'elle avait complètement oublié son stresse à l'idée d'avoir un tête à tête avec la petite sœur de Dorian.
Elle n'avait pas vraiment de jugement à son sujet, puisqu'elle ne la connaissait pas spécialement. Yume s'était volontairement effacée pour laisser les retrouvailles familiales se faire, sans qu'elle n'ait la moindre jalousie. L'infirmier ne l'oubliait pas et son comportement ne laissait pas de place au doute. Il n'avait pas l'intention de l'abandonner au bord de la route au profit des Matthews. Et il était heureux de les rencontrer, alors elle aussi était heureuse. C'était tout ce qui importait. Et de ce qu'elle avait vu, Kaena était une personne extravertie, ce qui ferait un bien fou à son homme, et qui lui permettrait de se lier plus facilement. Alors elle ne voyait que du bénéfice à cette histoire.
Par contre de la part d'Ethan, silence radio, elle ne l'avait pas vu une seule fois. Elle n'y trouva pas vraiment de l'impolitesse. De ce que Dorian lui avait raconté c'était plus difficile de l'approcher, et il valait mieux laisser le temps au temps. Elle avait le même à la maison, donc elle savait ce qu'elle disait. De plus, il semblait avoir des problèmes plus... important dans sa vie.

Elle aperçu une jolie blonde attendant patiemment. Elle leva aussitôt la main pour dire qu'elle était là et la rejoignit rapidement.

-Désolée, j'espère que je t'ai pas fait trop attendre.

Elle afficha un joli sourire amicale, alors qu'elle reprenait son souffle pas spécialement gêné de montrer qu'elle aurait pu être en retard. Comme excuse, c'était samedi, et en temps normal, elle faisait une grasse matinée dans les bras de l'infirmier avant de sortir du lit en rampant avec la grâce d'un cachalot, mais avec bonne humeur à l'idée que c'était le week-end, en oubliant les impératifs de son travail, et en ayant du temps pour elle pour écrire des histoires pour enfants, sans savoir si un jour ça serait publié. Le simple fait de l'écrire lui suffisait.

-Je me suis couchée tard, et j'ai pas entendu mon réveil, du coup j'ai dû me dépêcher de venir, alors est ce que ça te dirait d'aller dans un bar prendre un thé et de papoter tranquillement ? Après on pourra aller faire les magasins, si tu veux, Dorian m'a dit que tu adorais la mode.

Elle afficha un sourire un peu plus joyeux, pas timide pour deux sous, mais on pouvait deviner qu'elle était néanmoins une personne calme et conciliante, même si elle riait facilement sans arrière pensée. Elle attendit la réponse de la demoiselle avant de se diriger vers la terrasse d'un bar qui avait installé des chauffages en hauteur, ce qui leur permettait de profiter du soleil sans souffrir du froid.

-Ils font un très bon thé anglais ici.

Elle installa alors qu'un serveur venait prendre directement leurs commandes. Elle attendit que Kaena fasse de même, tout en croisant les jambes.

-Alors, ça fait quoi d'avoir d'un nouveau grand frère ?

Ca semblait un peu précipiter, mais Yume était très curieuse de savoir comment réagissait l'américaine depuis que son infirmier était entré dans sa vie.

_________________
"Ce que nous voyons n'est pas forcément la réalité.
Mon ennemi est aussi en moi, il fait partie de moi.
A l'intérieur de moi-même il y a un anti-moi."
Haruki Murakami

[color=#cc3399]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaena G. Matthews
M • Université - 3ième année
avatar

Messages 57


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Sortie entre filles   Sam 16 Mai - 14:17

Kaena venait à peine de remettre son téléphone dans son petit sac à main vert pomme que Yume arrivait en lui faisant un signe de la main. Pile à l'heure, c'était parfait car au fond, s'il y avait quelque chose que Kae n'aimait pas, c'était attendre en plein centre commercial que la camarade en question arrive. Les gens seuls étaient rares dans ces endroits et croiser des familles, des amoureux, des amis, ça ne faisait que renforcer la solitude qu'elle ressentait en patientant sagement. Jamais on ne lui avait posé de lapin et elle avait bien conscience que les retards n'étaient pas non plus très graves et que ça pouvait arriver à tout le monde, mais ... elle n'aimait pas ça quand même.

- J'ai pas attendu du tout, je viens tout juste d'arriver moi aussi! T'es juste à l'heure!

Et même si ça n'avait pas été le cas, Kae n'aurait pas jeté la pierre à Yume. Ce n'était pas dans ses habitudes en temps normal et ça ne risquait pas de le devenir lors de leur première vraie rencontre. Il était hors de question que la petite blondinette soit responsable de leur éventuelle mauvaise entente. Elle avait pensé à cette journée de fond en comble, imaginant toutes les situations possibles (et réalistes) et avait cherché quels dialogues iraient bien ici ou là pour calmer les choses. Non vraiment, elle voulait que ce soit une journée 100% réussie, une journée qu'on avait envie de raconter et surtout de recommencer!

A l'idée du thé dans un bar, Kachou afficha son plus beau sourire en opinant de la tête. Bien sûr qu'elle acceptait, ce serait un bon moyen de commencer à discuter, de tout et de rien, d'apprendre quelques petites choses sur le comportement de sa nouvelle amie. Kaena était très observatrice et si elle avait déjà noté des tas de trucs sur Dorian - des tics, des gestes qui trahissaient ses pensées-, elle ne s'était pas encore penchée sur Yume. Pas encore.
La suivant jusqu'à l'extérieur, Kae garda quand même son manteau mais apprécia avec une certaine joie la chaleur des chauffages en hauteur. Elle se croyait en été tant le soleil frappait fort, le vent était faible, c'était merveilleux! Et une fois que le serveur eut prit leur commande, elle fit glisser son sac à main entre ses jambes et répondit enfin :

- J'avais jamais imaginé devoir répondre à cette question mais si tu savais comme je suis heureuse! Dorian est quelqu'un de très intéressant et tellement mature! Ça me change d'Ethan même si je l'aime sûrement plus que je le devrais ... J'espère juste qu'on restera proches pour toujours.

Là-dessus, Kaena baissa les yeux une demi-seconde. Il était inutile de parler dès maintenant de son retour en Amérique. La petite blondinette n'avait pas pour objectif de faire sa vie au Japon mais il était probable qu'elle reste encore des années sur le sol japonais alors d'ici là, beaucoup de choses pouvaient changer. Autant reporter cette nouvelle à seulement quelques mois de son départ. Ça ne faisait qu'un an qu'elle était là et mon dieu que c'était passé vite! Elle avait découvert des tas de choses, s'était fait un nombre incalculable d'amis et sortait beaucoup le soir. Elle adorait cette vie de populaire et même si on la voyait toujours comme "la sœur d'Ethan", ça lui plaisait. D'ailleurs, comment les gens allaient réagir s'ils apprenaient qu'elle était aussi "la sœur de Dorian"? Valait mieux ne pas y penser et attendre que la nouvelle fasse son chemin d'elle-même ...

Le serveur apporta leurs deux commandes et Kaena sentit l'odeur du thé anglais flotter jusqu'à ses narines. Mon dieu que ça lui avait manqué, tout ça. Les coutumes japonaises culinaires lui menaient la vie dure et son intestin avait dû subir une mise à jour en urgence mais désormais, elle s'était habituée à ces petits déjeuners dignes d'un vrai repas, à ce riz collant à tous les repas, à ces plats imprononçables et à ces bruits humains pour signaler que ce qu'ils mangeaient étaient délicieux. Elle avait beau s'accoutumer très vite à cette vie, elle se refusait toujours de faire du bruit en mangeant, c'était malpoli selon elle!
D'un signe de la main et d'un petit rire, elle chassa ses pensées futiles et se renconcentra sur Yume. Elle était vraiment très jolie et elle faisait quand même mature malgré ses ... tiens, elle avait quel âge au juste? Allez, c'était le moment!

- Dis-moi, est-ce que je peux te demander ton âge? S'il y a bien quelque chose que j'ai remarqué ici, c'est que tous les japonais font très jeunes! Et je vais en profiter pour te demander comment tu as rencontré Dorian ... Je lui ai posé la question mais il a été si vaste que je me suis perdue dans ses explications. Tu veux bien?

Kachou n'était pas d'un naturel plus que curieux concernant les autres, elle savait écouter et avait souvent la tête de la fille à qui on peut tout confier mais dès qu'il s'agissait du domaine familial, elle révélait sans gêne son envie d'en savoir un peu plus. Interroger Dorian, c'était interroger Ethan. Là-dessus, ils étaient pareils et pour elle, seule fille dans cette famille de mâles mannequins, c'était dur! Alors Yume était apparue comme la solution miracle, son pilier dans cette nouvelle relation, un peu comme une sœur par alliance. Elle en était sûre, elles allaient bien s'entendre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Namida
M • Critique littéraire
avatar

Messages 38


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Sortie entre filles   Lun 8 Juin - 19:51

Dorian mature… Ce n'était pas le premier qualificatif qui lui viendrait en tête. Il avait des côtés enfantin qu'il cachait bien aux yeux des autres. Yume se garda bien de le lui dire. Si Kaena n'avait pas encore remarqué c'était que le médecin n'était pas encore prêt à se montrer davantage à sa petite sœur. De plus, la demoiselle savait très bien que son petit ami n'avait pas montré ses faiblesses, il voulait donner une image forte quitte à réprimer ses sentiments. C'était très agaçant à certains moments, et ça l'avait été encore plus lorsqu'ils avaient parler d'Aileen Matthews. Enfin, elle lui laissait le temps qu'il fallait. Elle-même n'était pas très courageuse avec sa famille, même si elle avait parfaitement conscience qu'elle devrait le présenter à ses parents un jour. La demoiselle avait quelques doutes sur le fait que Dorian puisse donner bonne impression. La japonaise ne mettait pas en cause son éducation, mais plutôt son caractère entier que les japonais n'apprécient pas vraiment.
Elle mit ses pensées de côtés alors qu'elle fronçait les sourcils pendant un millième de secondes à quelques mots.

-Plus que tu ne le devrais ?

Loin d'être innocente, pour Yume ça sonnait plus comme « Je suis amoureuse ». Elle ne comprenait pas qu'on puisse apprécier trop frère sauf dans ce cas de figure. Bon, elle savait très bien que Kaena ne devait pas être amoureuse d'Ethan, elle était bien trop équilibré pour ça et ça se voyait. Elle oublia vite cette pensée pour se concentrer sur les derniers mots où un sourire tendre naquis sur son visage. L'américaine était adorable. Elle était réellement heureuse que Dorian ait une fille comme elle en tant que sœur. Ca devait réellement lui faire du bien.

-Y a pas de raisons pour que ça ne dure pas. Quand Dorian s'attache à quelqu'un ce n'est jamais à moitié. Et comme il m'a dit qu'il ressemblait un peu à Ethan sur certains point, je pense que c'est le cas pour lui aussi, non ?

Elle ne s'avançait pas pour le deuxième ne l'ayant jamais vu sauf sur google. Oui, oui, elle a fait ses recherches sur la famille Matthews. Mais, elle n'avait pas vraiment le choix, étant donné qu'elle n'était plus à Chisê depuis belle lurette. Yume avait bien connu Ethan dans sa réputation de mec parfait, néanmoins, elle ne s'y était jamais intéressé préférant se concentrer sur son cercle social. Pour une fois, elle avait eu tord. Kaena était venue bien après quand elle avait décidé d'arrêter ses études pour se concentrer sur ce qu'elle aimait réellement. La sécurité financière que lui procurait Dorian avait largement contribué, elle devait l'avouer. Quand bien même elle était riche grâce à ses parents, ces derniers se portait merveilleusement bien, et même par la suite, l'héritage ne contribuerait pas à la garder du besoin toute sa vie. Heureusement, ça s'était mieux passée que prévu puisqu'elle avait rapidement trouvé un job. Ca s'était tout de suite très bien passer avec sa chef puisqu'elles avaient le même écrivain de prédilections : Haruki Murakami.

On leur apporta leurs commande que Yume remercia avec un sourire poli et chaleureux à faire fondre n'importe quel glaçon. Comme Dorian. Dans ces moments là, il n'était pas difficile de deviner comment le médecin scolaire avait finalement dû s'avouer vaincu. Mais il fut tenace comme adversaire. Elle afficha un nouveau sourire amusé aux questions de Kaena. Ca ne l'étonnait absolument pas que son homme se soit montré évasif, et elle devait avouer qu'elle allait sans doute faire de même. Il valait mieux attendre que Kaena la connaisse mieux avant de tout déballer, pour éviter le jugement trop expéditif.

-Je suis plus vieille que toi.

Un sourire mystérieux s'inscrivit alors qu'elle mettait du sucre dans son thé avant le touiller le breuvage. Elle était curieuse de savoir ce qu'il avait dit. A vrai dire, la demoiselle ne s'était pas dit une seule seconde qu'ils avaient parlé d'elle. Après tout, ils avaient des années à rattraper alors pourquoi elle serait venue dans la conversation. Mais apparemment ça avait été le cas.

-On s'est rencontré à Chisê. Au début ça a été assez… Conflictuel. J'avais quelques petits problèmes de santé et il m'a clairement dit que je devais venir le voir régulièrement si je ne voulais pas de problème avec l'administration. Alors, il ne m'as pas vraiment laissé le choix. Et de fil en aiguille on a apprit à se connaître. Et il a finit par craquer sur moi, malgré les nombreuses femmes qui lui tournaient autour. Je crois qu'il y a même eu un mannequin. Enfin, c'est pas je crois, je le sais. Une blonde aux yeux bleus. Très belle. J'ai pas dû tout apprécié. Et j'ai été très heureuse quand j'ai appris qu'il l'avait envoyé sur les roses.

Encore aujourd'hui c'était un bon souvenir. Ce mannequin avait fait partie de ces populaires trop parfaite pour que ce soit vrai. Et Yume s'était réellement sentie menacée alors qu'elle avait déjà des vues sur le médecin. Après tout, son physique n'était pas comparable aux mannequins. Elle n'avait absolument pas la plastique. Elle n'avait pas vraiment de poitrine, elle n'était pas grande et élancée, dès le début elle avait montré un caractère de merde et elle avait été sa patiente. Difficile de draguer avec tous ces points négatifs. Elle avait eu la bonne idée de se taire quand elle l'avait appris. Dorian aurait sans doute fuit. Bien heureusement, aujourd'hui, elle pouvait se montrer jalouse. C'était SON médecin après tout. Et rien que d'y penser, un sourire amoureux naquis sur son visage. Elle aimait vraiment cette tête de mule, au cœur craintif. Elle aimait sentir les cicatrices sur son dos, ses abdos bien dessiné, et caresser son visage d'adorable endormi. Dorian avait un physique de rêve. Vraiment. Mais plus encore, c'était son caractère qui la rendait définitivement accroc à lui. Si elle devait donner une qualité à ce dernier, elle n'en trouverait sans doute pas, contrairement aux défauts long comme le bras. Mais, il la rendait heureuse, elle se sentait bien en sa présence. Bref, elle ne savait pas vraiment ce qui l'attirait et elle ne cherchait pas à savoir. C'était là, et c'était tout ce qui comptait.

-Par contre, je suis curieuse de savoir ce qu'il a dit. Je sais qu'il est très doué pour esquiver les questions, mais suffit de le cuisiner et de lire entre les lignes. Quand on fait attention, il dit beaucoup de choses, même si c'est jamais clair. C'est très fatiguant au début, mais après ça vient tout seul.

Ou comment rendre Kaena encore plus pot de colle ? Ca la faisait rire d'avance cette histoire. Enfin, c'était peut-être se tirer une balle dans le pied, puisqu'elle n'avait pas vraiment envie d'étaler une période sombre de sa vie puisque c'était justement à cette période qu'elle avait rencontré le beau ténébreux.

_________________
"Ce que nous voyons n'est pas forcément la réalité.
Mon ennemi est aussi en moi, il fait partie de moi.
A l'intérieur de moi-même il y a un anti-moi."
Haruki Murakami

[color=#cc3399]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaena G. Matthews
M • Université - 3ième année
avatar

Messages 57


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Sortie entre filles   Sam 27 Juin - 0:01

A la question de Yume, Kaena failli avaler sa salive de travers. Mon dieu qu'elle s'était mal exprimée et que sa phrase prêtait à confusion. En secouant la main très rapidement - légèrement similaire à un "salut"-, la petite blondinette remit vite les choses dans l'ordre.

- Ouh là, excuse-moi c'était déplacé. En fait, j'aime beaucoup trop mon frère et c'est un peu malgré moi. C'est presque comme un Brother Complex, je l'idolâtre. Je crois bien que c'est de pire en pire puisqu'avant, il ne me parlait pas vraiment. Il me repoussait même mais maintenant, parfois, on se fait des câlins et j'ai juste envie de l'enfermer dans une tour pour que personne ne me le prenne.

Au fond, elle commençait à penser qu'elle s'enfonçait davantage dans son quiproquo. Et puis, sa dernière phrase ne valait rien puisqu'elle était au courant pour Jun mais Môsieur Ethan avait été très clair "tu n'en parles pas". Kachou n'était pas débile, elle savait bien qu'il n'était pas donné à tout le monde d'accepter une bisexualité naissante et s'ils ne voulaient pas en parler ... alors soit.
Elle soupira en espérant sincèrement que Yume avait compris la nuance, qu'elle n'était pas amoureuse d'Ethan mais qu'elle était malgré tout folle/fan de son grand-frère adoré. D'ailleurs, ça lui fit penser qu'elle devait se calmer ... ou au moins se maîtriser. Il était hors de question que Dorian se sente mal à l'aise dans un contexte familial où il aurait l'impression de ne pas avoir sa place. Elle avait déjà accepté son nouveau grand-frère et elle était ravie. A elle maintenant de faire des efforts pour qu'il s'y sente bien.

Avec un sourire chaleureux, Kaena fut rassurée. Elle croyait vraiment en cette nouvelle famille recomposée un peu brutalement, elle croisait les doigts pour que Dorian et Yume s'y incrustent en douceur et s'y sentent à l'aise. De son côté, il y avait même très peu de risque qu'elle soit un obstacle, son sourire avait tendance à dire "bienvenue" à tout le monde mais Ethan ... L'ex-populaire était si ronchon à ses heures que Dorian allait peut-être en avoir vite ras le bol. C'était aussi pour ça qu'elle voulait apprendre à connaître le médecin scolaire, pour tenter de prévoir si Ethan-Dorian, ça allait exploser ou pas. Mais Dorian restait un homme composé devant elle, un grand-frère digne de ce nom, qui la protège des méchants, qui n'a pas de faiblesse et qui ne lui parle pas de ses malheurs. C'était mignon, touchant mais elle, elle voulait le connaître comme un simple frère.
Après, elle en demandait peut-être trop, trop tôt.

- Je ne connais pas encore assez Dorian pour savoir s'il est comme Ethan et ... sincèrement, ce serait mieux s'il était différent. Mon ours mal léché est assez imposant comme ça, alors 2 ... je vais avoir besoin de ton soutien de toute urgence.

Et elle se poussa légèrement sur le côté quand sa commande arriva.
Intégrer Yume n'était pas une priorité dans le sens où Dorian n'était pas à prendre à la légère. Ce n'était pas parce qu'il était un demi-Matthews que tout était gagné. Elle avait encore un chemin fou à parcourir et si elle se dispersait en tentant de rallier Yume à sa cause, elle craignait de manquer des choses. Après, elle n'était pas non plus mal élevée et ne s'intéresser qu'à Dorian n'était pas la solution. Mais ...

- Tu veux pas me le dire ? Je comprends pas, mais d'accord. On n'est pas pressées.

En avalant un peu de son thé, Kaena dévia son regard sur la gauche. Il lui était très compliqué de comprendre Yume à cet instant, elle n'avait pas eut l'impression de lui demander la lune et elle ne saisissait pas bien en quoi l'âge de la demoiselle pouvait être quelque chose d'intime. Mais bon, si elle ne voulait pas le dire, c'était son choix. L'américaine n'allait pas en faire tout un foin et finirait bien par trouver un autre intérêt.
Et elle le trouva. Un conte de fées. La Princesse Yume avait fait succomber le Roi Dorian. Quelle histoire merveilleuse! Les mains jointes l'une avec l'autre, Kaena dévorait les paroles de la japonaise, enregistrant chaque détail, imaginant les scènes principales de cet acte théâtral. Dorian était-il différent, finalement ? Parce que bon, un mannequin sous les griffes d'Ethan ... il y laissait des plumes. Mais le preux chevalier avait choisi l'inaccessible Yume. Ah ah, elle allait pouvoir le charrier là-dessus et peut-être découvrir une ou deux expressions inédites.

- Si Dorian s'avise d'avoir ton sourire à l'heure actuelle, je vais vite me retrouver désespérée d'être seule. Tu envahis mon espace avec pleins de petits cœurs roses, tu le sais ?

Ou comment être agréablement énervé face au bonheur des autres même si Kaena s'y était habituée. Entre les nombreuses conquêtes de son frère, et les couples parsemés de ses ami(e)s, la blondinette avait appris à relativiser. Elle-même avait été en couple et même si ça s'était terminé un peu bizarrement, elle comprenait les sentiments de Yume. Peut-être même qu'elle était intérieurement torturée d'être là alors qu'elle aurait pu être avec son ...

- Je pense que tu vas pas me le dire mais ... tu lui as donné un surnom ? Dorianinou ? Dorychou ? Mon paillasson d'amour ?

Elle ne pu s'empêcher d'éclater de rire. Son imagination avait toujours fait causer mais là, elle s'étonnait elle-même. Yume allait peut-être la juger là-dessus mais elle s'en fichait. Elle était elle-même, elle se sentait bien et si sa camarade n'avait pas son humour, ce n'était pas grave. Elles s'entendraient bien sur autre chose !

Le sexy médecin les tenait en haleine depuis qu'elles s'étaient installées dans ce petit bar et elles ressemblaient vraiment à deux commères. Parler du petit-ami de l'autre était aussi jouissif qu'une séance gratuite chez le coiffeur. Kachou adorait ça ! En fait, elle s'était mise à penser qu'elle aurait aimé avoir une sœur-Yume, plus qu'une copine, un soutien, une fille qui n'allait pas disparaître de sa vie juste parce qu'elle tombait amoureuse d'un garçon d'un autre cercle social, une fille qui serait toujours là pour elle. Ethan n'avait jamais été aussi proche d'elle que maintenant mais elle ne pouvait pas tout lui dire, comme lui gardait sûrement des choses aussi. Est-ce qu'il avait trouvé son confident ? Il lui semblait qu'un Wunjo était apparu parfois dans leurs conversations mais jusque-là, elle ne l'avait jamais vu ...

- Il m'a dit que tu avais été sa patiente pratiquement dès le début, qu'il a un chat et un majordome ... J'ai remarqué qu'il était très calme, solitaire peut-être. En demandant discrètement autour de moi, j'ai vu que beaucoup de filles le trouvent sexy mais effrayant et y a même un camarade de classe qui m'a dit qu'il était sadique. Dorian lui-même ne s'est pas révélé très bavard, il a un peu parler de l’Égypte mais je crois qu'il a surtout réussi à ME faire parler. Je veux pas le brusquer, mais j'aimerai vraiment en apprendre davantage.

Le conflit était bien là. Dorian, bien que calme, paraissait surtout triste et abimé par le temps. Kachou avait tenté d'en savoir plus sur l’Égypte puisqu'il restait évasif sur sa relation avec Yume mais là encore, elle avait fait chou blanc. De son côté, elle n'avait pas de secret inavouable ou de passé qu'elle souhaitait oublier alors c'était un peu frustrant d'essayer de comprendre les tourments des autres. Elle se faisait violence pour être patiente et ne demandait pas à Yume de vendre la mèche. Elle voulait juste qu'il ouvre les yeux sur elle, qu'il la voit comme une main tendue vers lui, comme un petit pont vers un avenir meilleur. Elle n'avait pas l'intention de lui faire du mal.
Finissant son thé, elle accrocha la manche d'un serveur qui passait et lui réclama un petit truc à grignoter. Les confessions, ça donne faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Namida
M • Critique littéraire
avatar

Messages 38


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Sortie entre filles   Dim 5 Juil - 11:55

Yume afficha un sourire amusé. Kaena s'enfonçait dans ses explications. Pire, elle creusait sa tombe. Heureusement, la japonaise comprenait à peu près où l'américaine voulait en venir. Enfin, pas sûr. Elle ne savait pas ce que c'était un brother complex. Elle était fille unique, et elle s'était jamais intéressé à la psychologie… Quoique qu'après réflexion, ça se trouvait surtout dans les mangas. Yume n'était pas fan de ce genre de choses, mais elle regardait tout de même, histoire de qu'elle soit au courant d'à peu près tout à cause de son métier. Ouais, définitivement, c'était un terme propre aux mangas.

-D'après ce que tu me dis, t'as surtout envie de le connaître… S'il ne parlait pas vraiment avant.

Enfin, elle se doutait bien que Kaena connaissait un minimum son frère, mais là encore, Yume était en terrain inconnu et elle ne savait pas comment se passait les relations entre les frères et sœur. Donc, elle était peut-être à côté de la plaque. Pourtant, elle avait toujours voulu connaître ça. Mais apparemment, elle avait fait tellement conneries que ses parents n'avaient pas voulu réitérer l'expérience. Quoique… Quand elle était enfant, elle bougeait beaucoup, mais elle avait toujours été sage, obéissante et poli. L'enfant parfait, avant de passer dans l'adolescence où ça s'était vite dégrader. Aujourd'hui, il était difficile de deviner, qu'elle avait fait la fête jusqu'à pas d'heure, qu'elle s'était fait virée de quelques établissement scolaire et qu'elle avait été une junkie. Un demi-sourire naquit sur ses lèvres. A 15 ans, elle n'avait jamais imaginé être en couple avec un médecin de nature calme et froide, qu'elle aurait un emploi. Avant, elle s'était surtout imaginée finir dans les bas-fonds de la société vivant de revenu douteux.

Et elle se mit à rire à la réflexion de Kaena. Quelque chose lui disait que c'était deux fortes têtes qui allait apprendre à s'apprivoiser, tentant de se composer avec le caractère. Ca allait être laborieux. Dorian n'était pas du genre à s'écraser. Bien au contraire, il fouinait jusqu'à avoir une réponse qui lui convenait.

-Je pense qu'ils auront un peu de mal. Mais Dorian respecte Ethan, donc je pense que ça va être assez long. Vaut mieux qu'ils aillent à leur rythme et les laisser faire. Dorian est suffisamment intelligent pour comprendre certaines choses. Même s'il n'est pas très doué en relations sociales. Et je préfère les voir galérer, ça peut être drôle à voir.

Sadique ? Un peu. Mais honnêtement, elle ne pouvait pas s'empêcher d'avoir l'image de deux chiens qui se reniflent avant de faire connaissance. Et puis voir Dorian faire un effort pour s'approcher de quelqu'un était assez amusant. D'habitude, c'était les gens qui allaient naturellement voir le médecin. Le fait qu'il soit beau aidant énormément. Certes, ils déchantaient rapidement en voyant son caractère exécrable, mais avec Ethan, il serait obligé de faire un effort d'amabilité. Il ne pourrait pas faire deux pas en avant, et un pas en arrière. Yume soupçonnait l'américain beaucoup moins patient qu'elle et Kaena. Bon, il était sans doute moins intrusif dans la vie, s'il était réellement ronchon, mais ça serait sans doute un obstacle de plus pour Dorian. Sauf si le cadet, faisait aussi un effort pour aller vers son frère.

Yume pencha la tête sur le côté en voyant que Kaena prenait un peu mal le fait qu'elle ne donne pas son âge. Elle faillit lui qu'elle n'avait pas à s'inquiéter, elle le saurait tôt ou tard, mais la demoiselle se retint. Elle n'avait aucune envie de rester sur ce sujet et la question « Pourquoi tu me le dis pas maintenant ? » finirait forcément sur le tapis, et Yume n'avait aucune envie de fournir la moindre explication, puisque c'était justement ça qu'elle voulait éviter.
Elle but elle aussi son thé, appréciant la chaleur de la boisson avec les températures relativement froide malgré le soleil, se plongeant dans ses souvenirs quand la populaire lui demanda comment ils s'étaient rencontrés. Et la demoiselle éclata de rire à la remarque de sa cadette.

-Ne t'inquiète pas. La seule folie qu'on a fait en public c'est de se tenir la main.

Dorian n'était pas très démonstratif à la base, alors en public… Ceci dit, en société ça lui convenait parfaitement. L'ancienne rebelle n'aimait pas non plus s'épancher de bisous et de câlins devant tout le monde. Se tenir la main était largement suffisant. Pour une fois que ces deux là, étaient d'accord…

-Et toi ? Tu as quelqu'un qui te plaît ? Je te vois mal en parler avec Ethan et Dorian. Mais moi, je suis curieuse. A moins que ce soit secret…

Discussion de filles. Les petits potins c'était toujours intéressant. Et puis bon, Yume était bien parti pour avoir une longue relation avec l'américaine, puisqu'elle n'avait aucune intention de laisser partir Dorian. JAMAIS. De toute façon, le médecin était bien trop renfermé pour s'intéresser réellement à quelqu'un. Et puis, elle ne laisserait personne voir son visage enfantin et détendu de son petit ami. Donc, elles pouvaient se lier d'amitié rapidement. Et l'idée d'avoir ce genre de relations avec Kaena lui plaisait bien. Les soirées filles, ça lui manquait un peu. Et hop, nouveau éclat de rire. La dernière proposition de surnom était quand même violente. Elle ne savait pas d'où ça sortait, mais c'était justement ça qui était amusant.

-Hum… Idiot, boulet, crétin et plus rarement… Dodo, pour l'emmerder. Mais je l'appelle généralement par son prénom, je le trouve joli.

Mais elle reprit très rapidement son sérieux en entendant Kaena, un rapide sourire triste naquit, mais disparut rapidement. Au moins, Yume était sûre qu'elles parlaient de la même personne. Dorian avait toujours éviter l'Egypte. Elle-même ne savait pas grand-chose, mise à part sa relation avec son père. Mais elle n'avait jamais vraiment chercher, en voyant bien que son médecin éprouvait des difficultés avec ce sujet. Et puis, elle ne sortait pas avec l'homme du passé, mais celui du présent. La japonaise trouvait déjà bien d'en savoir autant.

-Dorian est toujours aussi doué pour esquiver les questions embarrassantes. Je vais pas te mentir, j'en sais pas beaucoup non plus. Et je ne cherche pas vraiment. Je pense qu'il y a quelque chose qui a dû détruire un bout de lui là-bas et qu'il préfère enterrer tout ça. Mais ça ne change pas ce qu'il est maintenant. Le présent est amplement, suffisant, non ? De toute façon, si tu insistes trop, il va s'enfuir. Il est pas très courageux.

Elle afficha un sourire doux. Quelque part, il avait un instinct de survie. Ce qu'elle trouvait dommage, c'était qu'il avait dû être tellement blessé qu'il se surprotégeait. Il suffisait de voir comment il avait longuement hésité à sortir avec elle, ou même avec sa mère. Il évitait toujours délibérément la question, allant bouder dans son coin en lui disant qu'elle n'était qu'une enfant. Yume le laissait faire toujours consciente qu'il n'aimait pas accepter ses faiblesses, et encore moins que quelqu'un les touche du bout des doigts.

-D'ailleurs, j'ai une question. Comment est ta mère ?

La question était loin d'être innocente, et Kaena devait le voir venir à des kilomètres, mais Yume ne cachait pas ses intentions. Dorian lui avait dit qu'il poserait la question à sa sœur, mais bizarrement, elle doutait qu'il l'ait fait. Bon, l'égyptien allait sans doute râler qu'elle ait prit des initiatives, mais parfois fallait qu'il ait un coup de pieds au cul pour le faire avancer. Et puis, elle préférait se faire engueuler et le voir faire un petit pas, que d'avoir un câlin et le voir faire du surplace.

_________________
"Ce que nous voyons n'est pas forcément la réalité.
Mon ennemi est aussi en moi, il fait partie de moi.
A l'intérieur de moi-même il y a un anti-moi."
Haruki Murakami

[color=#cc3399]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaena G. Matthews
M • Université - 3ième année
avatar

Messages 57


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Sortie entre filles   Sam 12 Sep - 16:16

Yume souriait pendant que Kaena pataugeait. C'était dur pour elle de s'exprimer et encore davantage dans une langue qui n'était pas la sienne. Elle se débrouillait, elle était une Matthews, mais les mots venaient si naturellement en anglais dans sa tête qu'elle utilisait parfois d'autres termes japonais pour éviter de perdre du temps à chercher ce qu'elle voulait réellement dire. Heureusement pour elle, Yume était à l'écoute et suffisamment ouverte d'esprit pour l'avoir comprise dans les grandes lignes. C'était bien ça, la jeune Kaena voulait rattraper le temps perdu avec Ethan, connaître toutes ses habitudes, savoir ce qu'il aimait faire et manger, qui il détestait et pourquoi ... Elle aurait aimé le connaître par cœur, savoir ce qu'il pensait d'un coup d’œil et échanger des regards que seuls eux, complices, pouvaient comprendre. A la place, elle découvrait tardivement que Monsieur avait un petit-ami, qu'il n'avait pas prévu de rentrer en Amérique un jour, qu'il se confiait à une personne qu'elle ne connaissait pas et qu'il avait relativement beaucoup d'ami(e)s qu'elle n'avait pas encore rencontré. Qu'à cela ne tienne, elle n'allait pas abandonner !

- C'est ça. Je veux simplement être sa sœur, et pas juste une fille de son entourage.

Ça résumait bien, elle voulait être spéciale.

Quand la jolie japonaise confirma ses inquiétudes sur l'éventuelle confrontation entre Ethan et Dorian, Kachou fronça les sourcils. Elle savait qu'elle ne devait pas se mêler de tout ça, qu'ils étaient tous les deux adultes et que le monde n'allait pas imploser même s'ils ne s'entendaient pas mais leur famille était si bizarre, si peu soudée au fond, qu'elle espérait réellement que ça accroche. Elle avait besoin d'une famille, besoin que celle-ci prenne le pas sur tout, qu'elle soit omniprésente dans sa vie, qu'elle se surprenne même à penser qu'elle ne pourrait jamais être tranquille. Ses rêves étaient enfantins et égoïstes mais heureusement, ce n'était que des rêves. Kaena savait se mettre des barrières et ce, depuis toute petite. Rien qu'avec ses problèmes de santé l'empêchant de faire beaucoup de sport, elle avait dû se priver de certains délices alimentaires pour éviter de devenir "a fat girl" comme avait dit Lucy, à l'époque. C'était pas facile tous les jours et si parfois Kachou craquait et dévorait son obsession, elle respectait aussi scrupuleusement les consignes qui suivaient. Elle prenait soin d'elle, elle prenait soin des autres.

- La patience n'est vraiment pas un mot qui va à Ethan mais il est aussi très adulte quand il s'en donne la peine. J'ai confiance en lui et puis, je peux pas rivaliser contre 2 esprits masculins. Si l'amitié pour eux consiste à se taper dessus, alors qu'ils se fassent plaisir !

L'idée que Yume puisse vouloir connaître un Dorian exténué de faire des efforts pour un frère qu'il ne comprendrait jamais la laissa perplexe. La japonaise était-elle à la recherche de nouvelles expressions sur le visage de son amoureux ? Ou bien, était-elle toujours comme ça, un peu vilaine sur les bords ? Après tout, les princesses ça n'existe pas et même si le conte de fée l'avait fait rêver, il y avait forcément une partie bien plus réelle dans cette histoire et elle était prête à parier que Yume cachait autre chose.

Mais là encore, son esprit fut emporté dans les douceurs de ses rêveries. Yume et Dorian se tenant la main en plein centre-ville. Mon dieu qu'elle se sentait fière à cet instant. Kaena avait pu observer les traits et attraits du médecin scolaire et en effet, il était très beau. Y avait aucun doute sur le fait qu'Ethan lui ressemblait mais c'était pas pareil. Dorian avait ce côté mature, inaccessible mais blessé. Savoir qu'il avait succombé à une jeune fille, qu'il l'aimait suffisamment pour afficher publiquement cette relation lui réchauffa le cœur. Même si sa conquête de SuperDorian n'aboutissait pas, elle avait désormais la certitude qu'il était heureux avec Yume et c'était tout ce qui comptait.
Par contre, la question suivante la déstabilisa un peu. Non pas qu'elle n'était pas contente que Yume s'intéresse à elle mais plutôt que le sujet restait délicat. Si Ethan devait en entendre parler, elle pouvait dire adieu à sa nouvelle vie au Japon. Cependant, elle décida de prendre le risque quand même, vivre sa vie pleinement faisait aussi partie de ses nombreuses obligations.

- En fait, oui. Il s'appelle Kim, c'est un ami d'Ethan ... ou c'était, je sais plus trop. C'est un coréen vraiment très gentil, toujours souriant. Je crois qu'il dirige le club de Kyudo mais je suis pas sûre.

Malgré elle, Kaena venait de donner beaucoup d'informations. Non pas sur le Kim en question mais sur leur relation. Elle était presque de zéro, prouvant par ce manque de détails qu'elle ne lui avait pas encore beaucoup parlé, qu'ils n'étaient pas très proches et que quelque chose bloquait cette ascension vers un avenir meilleur. Mais Yume était intelligente, perspicace et peut-être que l'info "ami d'Ethan" allait lui faire tout comprendre. Sortir avec les amis de son frère n'était jamais une bonne chose et malgré sa première expérience malheureuse, Kaena retombait les pieds dans le plat ...

Leurs rires envahissaient les tables extérieures, faisant se retourner certains clients pas forcément gênés mais plutôt surpris. Et oui, une japonaise pouvait rigoler avec une étrangère, les autres gens de ce monde n'étaient pas si différents. Kaena avait eut un peu de mal au début à supporter ces regards douteux comme si elle n'était même pas Terrienne et puis elle avait sorti les armes. A coup de sourires, d'aide, de politesse parfois exagérée, la jolie blonde avait fini par s'intégrer dans le quartier, se faisant quelques connaissances, se liant d'amitié avec quelques couples de vieux qui adoraient sa chevelure dorée. Elle ne faisait toujours pas partie de leur cercle mais au moins, elle était acceptée.

- Dodo ? Comme cet oiseau qui peut pas voler ? C'est plutôt tristement bien choisi mais dis-moi ... pourquoi aucun de ses surnoms n'est positif ? Tu serais peut-être gênée de l'appeler "mon cœur", ou encore "mon chéri" ?

Sur l'instant, elle faillit rajouter "vous faîtes sûrement des choses bien plus gênantes que ça !" mais la dernière fois qu'elle avait glissé ce genre de remarques dans une conversation avec ces nouvelles amies japonaises, le blanc qui avait suivi l'avait mise si mal à l'aise qu'elle s'était jurée de ne jamais recommencer. Kaena n'était pas vulgaire et ne parlait pas ouvertement de sexe mais quelques allusions n'avaient jamais tué personne. L’Amérique lui semblait bien loin devant dans ce domaine.

Quand Yume lui avoua qu'elle-même n'en savait pas beaucoup plus sur Dorian, Kachou crut que son monde venait de s'écrouler. Comment pouvait-on aimer un homme à ce point et ignorer tant de choses sur lui ? D'accord, on n'était pas obligés de tout savoir pour vivre avec mais en si peu de temps, la petite Américaine avait elle-même remarqué que ce passé si secret pesait sur les épaules de Dorian comme le nez au milieu de la figure. Elle craignait qu'il ne puisse pas avancer sans regarder derrière lui. Il semblait avoir besoin de réponses mais refusait de parler. C'était malsain et entendre Yume lui dire que seul le présent comptait ne la fit pas changer d'avis. Non, c'était pas bon. Ceux qui perdent la mémoire ne veulent qu'une chose : se souvenir pour pouvoir avancer. Alors puisque Dorian se rappelait de tout, il devait en profiter et agir !

- Alors il n'aura qu'à fuir. On n'est pas des lâches dans cette famille, on affronte ses problèmes directement en face à face. Je vais pas forcer Dorian à faire quoique ce soit mais je lui dirais clairement notre mode de vie. Il est suffisamment entouré pour ne pas avoir à faire face seul et tout le monde n'a pas cette chance. Il vient de retrouver sa mère, je comprends pas pourquoi il n'est pas plus curieux que ça. C'est déstabilisant.

Parler ainsi, Kaena ne l'avait pas fait depuis qu'elle était au Japon. Il était évident que la famille Matthews n'était pas parfaite mais pour respecter la popularité que son frérot avait réussi à construire ici, elle avait faire taire les défauts principaux de cette famille américaine loin d'être parfaite. Là-bas, à New-York, ils étaient connus pour leurs grandes gueules, pour leur prestance en public et pour la fierté du nom. Il fallait assumer les rumeurs, les coups bas et en ressortir plus forts.
Mais Yume allait peut-être lui faire comprendre qu'ici au Japon, on ne réagit pas comme ça, qu'on garde tout pour soit et qu'on sauve la face en public. C'était sûrement le cas, le Japon était un pays très particulier, au charme évident et à la culture absolument différente mais Dorian n'était pas japonais alors cette excuse ne tiendrait pas la route. D'ailleurs, elle allait se renseigner sur la culture égyptienne récente, elle espérait trouver quelques informations sans avoir à questionner sa chère maman ...

Au moment où le serveur vint déposer une assiette de délicieux cookies juste sous son nez, Kaena releva les yeux en fixant Yume sans ciller. Bon, de but en blanc, les discussions n'étaient plus aussi légères que tout à l'heure et pour une première rencontre, c'était sûrement trop. Que devait-elle faire ? Yume ne cessait de lui faire comprendre qu'il fallait tout apprendre par soi-même, qu'elle ne lui dirait rien sur Dorian si celui-ci n'avait pas envie d'en parler alors ... comment voulait-elle maintenant que Kachou lui vende la mèche sur sa maman alors que son nouveau frère en question ne l'avait pas encore fait ?
Prenant un cookie encore chaud, Kaena sentit le chocolat fondre sur ses doigts avant qu'elle n'en prenne une bouchée. L'amitié, c'était pas simple par "alliance". Sûrement ne se seraient-elles jamais parlé si Dorian n'avait pas été leur point commun.

- Je ne suis pas certaine que parler de ma mère avec toi soit une bonne chose. Tu meurs d'envie d'en savoir plus sur ton petit-ami je peux comprendre, mais ce sera pas grâce à moi. En tout cas, pas tant que Dorian ne m'aura pas lui-même posé cette question.

Clair et net, mais pas vexant forcément. Cette petite détresse de la part de Yume à quémander des informations faisait juste ressortir le caractère vraiment très fermé de Dorian. Leur histoire d'amour si romantique ne paraissait finalement plus si rose, à croire qu'ils étaient ensemble juste pour sauver les apparences mais que seuls dans leur maison, les conversations se tarissaient rapidement. Le preux chevalier s'avérait n'être que l'ombre de lui-même mais la Fée Kachou était prête à l'aider. Il suffisait juste qu'il l'appelle ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Namida
M • Critique littéraire
avatar

Messages 38


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Sortie entre filles   Sam 5 Déc - 16:18

Yume garda le silence pendant quelques secondes en voyant qu'elle ne savait finalement pas grand-chose sur son amoureux. Elle ne savait pas trop si c'était un problème qu'il soit un ami (ou ancien, apparemment) de son frère. Elle était fille unique, alors elle ne s'était jamais posé la question. Mais d'après Dorian, Ethan avait tendance à vivre sa vie, alors il ne devrait pas y avoir de problème dans ce cas, non ? Difficile à dire. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'elle garda le silence, trouvant dommage qu'elle n'aille pas à fond si c'était à cause de son grand frère. L'amour, ça ne tombe pas dessus, contrairement à ce que la majorité des japonais semblait penser. Enfin, elle pensait ça peut-être parce qu'elle avait galérer à conquérir Dorian. D'ailleurs en y pensant, cette situation était assez improbable. En les voyant de l’extérieur, tout le monde devait parier que c'était l'inverse. Après tout, comment une fille qui semblait si douce pouvait avoir autant de caractère ?
Elle descendit de son nuage en entendant Kaena. « Dodo, comme l'oiseau incapable de voler ? » What ? Sa cadette était carrément parti chercher loin, là.

-Non, dodo, comme le diminutif de Dorian.

Évidemment, elle avait déjà fait le rapprochement avec l'oiseau. Mais c'était en premier lieu parce que son prénom commençait avec un « do », certainement pas à cause d'un oiseau ayant disparut de la surface de la terre à la période de Christophe Colomb. Dorian ne se ferait jamais mangé aussi facilement ! Donc non, ça n'était tristement pas bien choisi. L'oiseau sans défense ne correspondait absolument pas à son petit-ami. Si elle devait choisir un animal disparu pour qualifier Dorian, elle aurait choisi le mammouth avec ses défenses et ses poils qui devaient tenir chaud. Mais certainement pas un poulet !

-Non, parce que son prénom est sexy.  

Elle lui fit un sourire taquin, mais c'était tout ce qu'il y avait de plus vrai. Ce prénom la faisait rêver depuis qu'elle avait rencontré le médecin. Et ça lui allait tellement bien. Il y avait quelque chose de doux et de ferme dedans, ce qui lui correspondait parfaitement, « mon chéri » reviendrait à être trop mielleux, ne correspondant absolument pas à sa personnalité et laissant un arrière goût d'insatisfaction sur sa langue.

Et elle finit par soupirer profondément. Kaena ne semblait pas comprendre le fond du problème. Elle avait tenu à peu près le même discours à Dorian, et elle s'apprêtait à faire l'inverse avec Kaena. Après tout, elle comprenait la nécessite qu'il découvre ce qu'il s'était passé, mais elle n'avait aucune envie de le critiquer devant sa demi-sœur. Quoiqu'elle pouvait dire, elle venait seulement d'entrer dans la vie du médecin et ne savait pas grand-chose de lui.

-Si on fuit, on est lâche. M'enfin, là n'est pas la question. Je te demande juste de lui laisser le temps qu'il faut. Il viendra. Quand ? Je sais pas. Mais laisse le avancer à son rythme. Ce n'est pas facile de naviguer dans l'inconnu. Surtout lorsque ça peut changer toute une vie. Ce n'est pas un manque de curiosité, après tout, il est venu à sa façon vers vous. Ce n'est pas rien. Pour toi, ça doit être facile mais pas pour lui.  

Elle se retint de lui dire que Dorian s'était sans doute senti seul toute sa vie. Il avait l'habitude de prendre ses décisions sans consulter personne. Il avait encore dû mal à compter sur les gens, même s'il prétendait le contraire. Mais ça, ce n'était pas à elle de le dire. C'était à Kaena de le découvrir.

Néanmoins, elle finit par tiquer. Sans doute qu'elle avait chercher, et sans doute que la demoiselle avait encore dû mal à s'exprimer, mais Yume n'apprécia absolument pas d'entendre qu'elle voulait en apprendre plus sur son petit ami. Elle afficha un sourire faussement doux et appliqua un ton poli.

-Je n'apprendrais rien de plus sur Dorian par le biais de ta mère. Après tout, ce n'est pas elle qui l'a élevé.

Que Kaena ne veuille rien lui dire sur Aileen Matthews, soit. Elle respectait ce choix. Mais qu'elle lui dise qu'elle voulait en apprendre plus sur Dorian, ça c'était insultant. Elle connaissait suffisamment bien Dorian pour savoir quand il faisait l'enfant (ce qui était incroyablement craquant) quand il faisait l'homme sur lequel on pouvait compter (ce qui était incroyablement craquant) quand  cherchait à la séduire avec des petites touches de douceur (ce qui était incroyablement craquant), quand il allait s'énerver (beaucoup moins craquant). Elle n'avait certainement pas besoin de sa demi-sœur pour le connaître.

_________________
"Ce que nous voyons n'est pas forcément la réalité.
Mon ennemi est aussi en moi, il fait partie de moi.
A l'intérieur de moi-même il y a un anti-moi."
Haruki Murakami

[color=#cc3399]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaena G. Matthews
M • Université - 3ième année
avatar

Messages 57


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Sortie entre filles   Ven 5 Fév - 17:34

Kaena se mit à rire en entendant Yume lui rétorquer que le surnom Dodo n'était autre qu'un diminutif de son prénom. Elle s'en était douté, évidemment, mais tourner en dérision les habitudes des autres, ça l'avait toujours fait rire. Elle-même s'était vu offrir des surnoms horribles qui n'avaient pas forcément d'explication alors quand c'était aussi simple, c'était presque décevant. Mais bon, ce n'était pas elle qui vivait avec Dorian et de son côté, il était hors de question qu'elle l'appelle ainsi. Esprit de contradiction ? Peut-être. Elle était surtout très chiante et souvent compliquée quand les choses étaient trop simples.

Quand la petite brunette ajouta que son cher médecin-homme-de-sa-vie avait un prénom sexy, Kaena opina de la tête. Avec son accent américain, ce prénom était réellement plaisant à l'oreille. Il avait quelques airs d'Ethan, par pur hasard, tout comme ce fiston tombé du ciel qu'était Nathan. A croire qu'elle aurait dû s'appeler Kaenan ... Elle s'entendit rire de sa propre connerie. Dans toutes les langues, son prénom n'était jamais écorché elle, Ô douce joie.

- Oui, c'est vrai. Et j'en connais pas d'autres en plus. Sacré privilège !

Pourtant, le ton de la conversation vira davantage vers le sérieux et le moins amusant quand elles évoquèrent enfin ce passé lié aux Matthews. Quand on y pensait, le monde était trop petit. Comment deux personnes pas japonaises pouvaient s'être retrouvées sur ce même sol nippon ? A croire qu'il y avait comme un fil rouge qui les liait ou quelqu'un là-haut qui s'amusait à toujours faire en sorte de croiser leur chemin.
Kaena aurait pu simplement connaître Dorian comme "le médecin de l'académie" et ne jamais savoir qu'elle partageait un peu de sang avec lui. Les choses auraient pu être totalement différentes, elle aurait vécu sa vie, n'aurait sûrement jamais rencontré Yume et aurait retrouvé le chemin de New York en tirant un trait sur son demi-frère. Et pourtant, sa vie actuelle et les informations récentes rendaient son arrivée ici plus qu'intéressante. Si découvrir l'existence de Dorian l'avait d'abord stressée car ça avait amené pleins de questions, elle en était aujourd'hui plus que ravie. Du moins, tant qu'ils restaient en bons termes.

- Oh ne t'inquiète pas, je n'ai pas du tout l'intention de le forcer à parler ou de le submerger d'informations s'il ne les demande pas mais ... J'avoue avoir encore un peu de mal à comprendre comment il peut être si "lent". Il a attendu ce moment depuis plus de 30 ans, c'est dingue ! Et tu dis que c'est facile pour moi, mais j'aurais pu le renier moi aussi. Un demi-frère, pour certaines personnes, ce n'est pas un frère et Dorian aurait simplement pu se prendre un mur. Mais je suis pas comme ça, le fautif dans cette histoire, ce n'est pas lui et même si je laisse un doute raisonnable à ma mère, j'ai bien conscience qu'elle a de sacrées explications à donner. Mais ça ...

Ça, c'était une autre histoire.
Rentrer en Amérique était une chose, mais rentrer pour questionner sa mère à propos de ce bébé abandonné plus de 30 ans auparavant, ça risquait vite de déclencher des événements qu'elle ne pourrait arrêter. Et puis, même si elle se sentait un peu concernée, elle n'avait pas vraiment le droit d'y fourrer davantage son nez. En fait, elle se sentait extérieure à toute cette histoire et même si elle savait qu'elle accepterait une demande de Dorian si celui-ci lui disait de parler à sa mère, elle espérait presque qu'ils règlent leur problème entre eux. C'était compliqué.

- Évidemment. Ma mère ne sait même pas à quoi il ressemble, alors ça parait logique. Je voulais juste que tu comprennes que tu ne me ... Enfin bref. Inutile de tergiverser. La langue me donne du fil à retordre mais tu as saisi le principal : on n'est pas d'accord. Ah ah.

Rire n'était pas une façon de se moquer de Yume, loin de là. C'était plus la manière de Kaena de lui faire comprendre qu'il fallait prendre les mauvaises choses avec le sourire. Elles avaient le droit de ne pas s'entendre sur tous les sujets, elles ne se connaissaient pas bien. En fait, elles avaient même le droit de ne pas accrocher toutes les deux, les liens par procuration ne fonctionnent pas toujours.
Après, il était clair que Kachou n'allait pas abandonner comme ça, qu'il lui fallait bien plus qu'un petit malaise pour rebrousser chemin. Yume avait un bon caractère et elle méritait qu'on fasse l'effort de la connaître même si elle mettait de sacrées barrières entre elle et les inconnus qui s'approchaient.

- Dis-moi, tu fais quoi dans la vie ? Dorian m'a juste dit que tu n'étais plus une étudiante sinon il aurait eut des problèmes mais il ne m'a rien dit de plus. Alors ? Photographe ? Secrétaire ? Manucure peut-être !?

Il était préférable de changer de sujet, même s'il reviendrait peut-être sur le tapis plus tard.
Doucement, avec le temps, sans se forcer elles non plus, elles allaient apprendre à se connaître, à distinguer les limites à ne pas franchir, les territoires à ne pas envahir et les mots à ne pas prononcer. Elles n'étaient pas rivales, Kaena n'avait pas l'intention de s'immiscer dans leur vie simplement parce qu'elle était "une sœur", elle avait sa propre vie et même si elle aimait déjà beaucoup Dorian, elle savait dire stop.
Ça risquait de devenir un problème s'ils décidaient de faire un repas de famille et que l'ambiance explosait. D'ailleurs, elle s'imaginait déjà venir aux bras de Kim, faisant grincer Ethan des dents alors que Jun tenterait de le calmer avec un câlin. Quant à Yume et Dorian, ils imposeraient le ton mature mais si les deux jeunes femmes ne pouvaient pas se voir en peinture, qu'adviendrait-il de ses rêves ? Allez savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Namida
M • Critique littéraire
avatar

Messages 38


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Sortie entre filles   Dim 28 Fév - 15:49

Bon apparemment, elles avaient beaucoup de mal à se comprendre. Yume ne pouvait pas le nier. Et cette conversation ne devait pas aider à les rapprocher. Néanmoins, c'était sans doute une conversation nécessaire. Dorian n'allait certainement pas parler de ses état d'âmes. Et encore moins dévoiler de faiblesse face à sa demi-sœur. Il voudrait garder la face, se disant sans que c'était lui le grand-frère et donc de montrer l'exemple.

-Je ne dis pas que ta situation est facile. Bien au contraire. Elle est tout aussi difficile de ton côté. Je disais que c'était plus facile pour toi parce que tu as un caractère ouvert et joyeux. Tu te dis, « tant pis si je tombe, je peux toujours me relever ». Mais Dorian n'a pas cette façon de pensée. Il est beaucoup plus pessimiste. Il est plus difficile d'aller contre cette nature, surtout quand on a espéré une mère depuis 30 ans, mais qu'elle n'était jamais là, et qu'elle élevait deux autres enfants. Il y a de quoi se sentir rejeter. Je ne critique pas ta mère, elle avait ses raisons, et tant qu'on ne les connaît pas on ne peut rien dire. Mais la situation actuelle est ainsi. Alors qu'il essaye de vous connaître, les enfants qu'elle a gardé, est plutôt un très bon début.

Yume ne jetait la pierre sur personne. Elle avait même défendu une femme qu'elle ne connaissait pas, certaine que l'instinct maternelle existe, même si Dorian en était bien moins convaincu. Le demoiselle voulait juste lui faire comprendre comment était son petit ami réagissait, puisqu'il ne parlait que rarement de ses états d'âmes. Il avait fallu plusieurs mois à Yume pour comprendre que le médecin avait été meurtri lorsqu'elle était partie en Angleterre pendant quelques temps, pour revenir comme une fleur en face de lui. Il lui en avait voulu pendant plusieurs mois.

Elle voulait épargner à Kaena de ce côté là, pour qu'elle arrête de se poser des questions sur lui. Dorian était juste sensible, et détestait le montrer. Évidemment, elle n'irait pas jusqu'à lui dire que le médecin était profondément meurtri par cette nouvelle, mais elle laissait le soin à Kaena de le deviner avec ce qu'elle venait de dire. Si le médecin apprenait que Yume avait balancer qu'il était sensible, il s'énerverait. Et Yume voulait de toute façon laisser Dorian dans son cocon pour sortir de lui-même.

Elle afficha un sourire amusé en voyant la demoiselle essayé de se dépatouiller lorsque la critique littéraire lui avait envoyé une pique. Sans doute que Kaena ne s'était pas attendu à se heurter contre un caractère assez fort, sous le joli minois de Yume.

-Tu pouvais simplement dire que tu voulais en parler en premier avec lui. Je ne l'aurais pas mal pris, et j'aurais compris.

Elle devait avouer que l'américaine était mignonne. Elle manquait cruellement de tact, mais elle retrouvait ce caractère chez Dorian. C'était très amusant. Honnêtement, elle avait hâte de les voir proche. Tout comme elle avait hâte de rencontrer Ethan. Ils devaient former une belle brochette tous les trois, et elle voulait savoir qui était le plus têtu, celui qui avait le plus d'humour, si Ethan était plus difficile à approcher que Dorian. Elle espérait que non. Elle voulait voir lequel était le plus protecteur avec leur sœur. Comment se comportait Kaena avec ses deux grands frères. Elle voulait y voir un véritable esprit de famille. Chose qu'elle n'avait pas connu, surtout depuis que ses parents avaient divorcé, faisant chacun leur de leur côté, avec des enfants de leur conjoint, reléguant Yume au second plan. Elle était loin de s'en plaindre, ayant elle-même voulu cette situation pour pouvoir faire sa vie de son côté.
Néanmoins, elle savait qu'elle était devenue la grande sœur de cette pseudo famille, sans pour autant chercher à connaître les crises d'adolescence des uns et autres. Même si elle était consciente qu'elle devrait amener un de ces jours Dorian en Angleterre pour qu'il puisse rencontrer son père, et monter à Tokyo pour sa mère.

Elle fronça le nez en souriant d'amusement sous la question de Kaena. Dorian était vraiment secret en fait. Il n'y avait rien à cacher sur son métier pourtant.

-Critique littéraire. C'est amusant, ce qui est dommage c'est que je ne peux pas prendre mon temps pour lire. Et je ne suis toujours pas tombé sur Haruki Murakami. Même si ça serait forcément bien.

Haruki Murakami était devenu tellement populaire que les éditeurs ne prenaient plus la peine de faire des envoie presse. Les livres se vendaient comme des petits pains avec seulement son nom. C'était dommage. Elle aurait bien aimé avoir un de ces bouquins avec le tampon « envoie presse », et pouvoir s'en vanter dans 10 ans.

-Et toi, comment ça se passe le stylisme ? Je suis bien habillée aujourd'hui selon toi ?

_________________
"Ce que nous voyons n'est pas forcément la réalité.
Mon ennemi est aussi en moi, il fait partie de moi.
A l'intérieur de moi-même il y a un anti-moi."
Haruki Murakami

[color=#cc3399]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sortie entre filles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sortie entre filles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Ville d'Hoshi :: Centre Ville :: Centre commercial-
Sauter vers: