■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La dalle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haruki Tachibana
M • Professeur de Sport
avatar

Messages 11


MessageSujet: La dalle...   Mer 31 Aoû - 23:20







La dalle...





Encore une autre journée à se réveiller avec une gueule de bois. L'adulte s'était traîné jusqu'à sa salle de bain et s'était aspergé le visage d'eau. La fraîcheur de l'eau sur sa peau, lui redonna déjà l'allure d'un homme parmi les vivants. En croisant son reflet dans le miroir, l'homme soupira: Il avait vraiment besoin de prendre une douche. Qu'est-ce qui pouvait encore s'être passé?


En se retournant, il remarqua du coin de l'oeil les marques de griffures dans son dos. Visiblement, il en avait encore profité cette nuit. L'adulte ne se souvenait pas de grand chose (pour ne pas dire rien) et il était persuadé que ça lui reviendrait en pleine poire. On finirait par le traiter de salaud et lui dire qu'il avait encore passé la plus belle nuit de sa vie. C'était facile de dire ça. C'était facile de mentir aussi. Haruki n'avait jamais considéré sérieusement ce qu'on lui disait puisqu'il ne pouvait avoir confiance en personne. Ça le terrifiait en quelque sorte bien qu'il n'irait jamais l'admettre.


Il n'avait pas le temps pour ces conneries de toute façon. Il embarqua dans la douche et se lava: rien de bien compliqué. Il sortit ensuite de cette dernière pour aller jusqu'à sa chambre se mettre de nouveaux vêtements. Il se rappelait que la veille, le propriétaire l'avait appelé pour lui communiquer une plainte, mais bon, s'il avait envie de se balader nu chez lui, c'était son choix. Il se sécha les cheveux avec sa serviette avant de choisir un short et un t-shirt noir. Il comptait bien aller faire du repérage aujourd'hui. On lui faisait confiance alors Haruki était bien décidé à honorer ses engagements. De bons tours de piste ne lui feraient certainement pas de tort.


Le japonais descendit les escaliers pour se rendre à la cuisine. Il ouvrit le frigo et soupira de nouveau en se disant qu'il devrait vraiment faire les courses. Il attraperait quelque chose en chemin, fin de l'histoire. Au diable les courses pour aujourd'hui, notre sportif avait envie d'aller se démener comme diable. Sans chômer, il termina de se préparer et sortit de chez lui (verrouillant la porte) pour se diriger vers sa voiture.


Il entra dans cette dernière et démarra le moteur. Après avoir mit sa ceinture de sécurité et allumé la radio, il s'engagea sur la route en allant vers le campus où il travaillerait très prochainement. Il avait réglé le GPS au cas, ne sait-on jamais, même s'il n'en avait pas eu besoin. Il trouva un bel emplacement pour se garer et se dirigea vers la piste athlétisme. Il amorça quelques tours de piste, le visage détendu, déjà en pleine forme concernant la veille. Rien qu'une bonne douche et qu'un bon footing ne pouvait arranger.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makkuro Ketsueki

avatar

Messages 21


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: La dalle...   Jeu 1 Sep - 2:07

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mais...
T'es prof toi ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ft Haruki
Tachibana

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La dalle...
On appréciait le calme de l'université à cette heure et c'était un vrai luxe de pouvoir profiter du terrain d'athlétisme sans qu'il ne soit envahit par les étudiants en cours de sport, les clubs en tout genre venus s'échauffer et se bouger le gras, et ceux qui avaient décidés que les gradins étaient avant tout fait pour déjeuner en écoutant de la musique pourrie, au volume suffisamment fort pour en faire profiter tout le stade.
C'était sans compter le bruit du moteur de la grosse cylindrée rouge et noire qui venait de débouler sur le parking dans un ronron sourd et le crissements des pneus sur le gravier. En descend un grand gaillard en blouson de cuir élimé, le Makkuro qui, à la minute où il enlève son casque, peut faire douter du fait qu'il soit étudiant ici. C'est vrai qu'il n'avait pas franchement l'apparence du parfait petit élève « fils de » dont les études sont payés par papa et maman pleins aux as. Et il n'avait pas non plus l'air de l'étudiant boursier qui donne tout ce qu'il a pour s'arracher aux examens et gagner sa place dans cette académie de prestige.

Il avait pourtant bel et bien le droit d'être là, d'ailleurs il portait sur l'épaule le sac de sport aux couleurs de l'école, un de ceux qu'on leur avait fait faire pour féliciter la sacrée performance réalisée par l'équipe de basket une année en championnat. Se démener pour des sacs c'était chiant mais ça restait un cadeau plus utile qu'une coupe ou une médaille à la con.
Après avoir glissé les clés de sa moto dans la poche du blouson qu'il venait d'enlever, le jeune homme se dirigea d'un pas nonchalant vers la piste pour laisser tomber rapidement son sac sur les premières touffes d'herbe qu'il trouve à côté du terrain et entamer quelques étirements basiques. Il avait tout l'air d'un jeune sportif à présent, des bandes autour des mains en plus de sa simple tenue de sport consistant en un short assez long et un t-shirt avec un requin gueule béante sur le devant. Quelques tâches de sang les avaient traversées au niveau des jointures des doigts après une séance de sport de combat improvisée en pleine rue la nuit dernière.

- Et merde...

Il faudrait les changer rapidement s'il ne voulait pas avoir droit à une flopée de questions lorsqu'il rejoindrait le club de natation ce soir, ou qu'il passerait sur le terrain de basket. Aucune bonne âme ne l'embêterait jusque là avec la réputation qu'il se trimballait, alors il serait tranquille un moment… Sauf si un professeur lui faisait la remarque car ils avaient la fâcheuse tendance à s'inquiéter pour leurs élèves, ou à être trop curieux de ce qu'il pouvait leur arriver dans leur petite vie d'étudiant. Même quand ce dernier était chiant comme « monsieur Ketsueki ».
L'avantage c'est qu'à l'heure actuelle il était quasiment seul sur le terrain, et même cette nouvelle tête qui tournait en rond sur la piste ne l'inquiétait pas. C'était pas un prof ça… Sûrement un nouvel élève, il en arrivant tout le temps et ils venaient de partout.

Sortant une barre de céréale de son sac, il avait l'air d'en avoir une collection d'ailleurs et ce n'était pas étonnant quand on savait à quel point le jeune homme était porté sur la nourriture, Makk compta le nombre d'heures qui lui restaient avant que ses cours de chimie débutent. Il avait deux heures de libre pour profiter du terrain. Mais pas forcément autant avant que les étudiants ne l'envahissent.

- Eh toi !

Oui il s'adressait au "nouveau" qui allait bien arrêter sa course pour quelques minutes, pour la tignasse rouge qui l'interpellait.

- Tu sais quand est ce que les cours de sport commencent ? J'veux être parti avant que ce soit l'orgie.

_________________
- Ce que tu peux être arrogant ! Si tu rencontrais Dieu, tu lui demanderais ce qu'il fait dans ton fauteuil !
- Du moment qu'il se lève pour me le rendre, tout va bien.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruki Tachibana
M • Professeur de Sport
avatar

Messages 11


MessageSujet: Re: La dalle...   Sam 10 Sep - 16:49







La dalle...




Plus que quelques tours et il pourrait enfin mangé l'incroyable déjeuner qu'il s'était apporté en arrêtant en chemin. Juste le fait d'y penser le motivait encore plus. Le bronzé prit plus de vitesse et fit encore quelques tours de piste. Haruki n'avait même pas décidé quand il allait arrêter, mais ce ne fut pas un problème puisqu'on finit par l'interpeller. Ça lui allait aussi. Qui sait combien de tours aurait-il fait encore? Haruki faisait parti des gens qui parfois, ne savaient pas s'arrêter et finissaient par exagérer. L'adulte aimait se donner à fond lorsqu'il faisait du sport. C'était pour lui le moyen de ne penser à rien d'autre qu'à se dépasser.


Il se dirigea vers le banc et prit la serviette qu'il avait posée là tout à l'heure pour s'essuyer le visage. Son regard émeraude se posa alors finalement sur l'inconnu qui l'avait interpellé. Un rictus se dessina sur ses lèvres à sa question. Encore quelqu'un qui le prenait pour plus jeune qu'il était. Ce serait vraiment mal de jouer le jeu, pas vrai? En plus, il était professeur, il se devait de «montrer» l'exemple. Il fit mine de réfléchir avant de lui assurer d'un ton plutôt rassurant:


« Tu n'as pas à t'en faire, ça commence demain. »


Et il était très bien placé pour le savoir. Son regard se posa ensuite sur les mains ensanglantées du jeune homme. Il se rappelait sa première bataille. Haruki était encore un peu le type populaire-intello, mais surtout encore très naïf à cette époque. Oui ça lui arrivait même de penser comme un vieux, bref, cette journée-là, il avait simplement voulu protéger un petit nerd d'un attroupement de brutes. Sa première tentative de baston c'était pas trop mal passée vu sa silhouette de sportif, mais il s'en était sorti avec pas mal de contusions et les jointures en sang. Un petit sourire illumina son visage et il lui fit dos pour fouiller dans son sac pour lui donner une trousse de premiers soins.


« Ça serait con de passer à l'infirmerie pour si peu, t'es pas d'accord? Libre à toi de l'utiliser ou pas. »


Il farfouilla de nouveau dans ses effets pour en sortir son goûter. Haru en profiterait pour manger avant que son estomac ne le trahisse en beauté. Ce dernier ne connaissait pas la subtilité. Croissants au beurre, muffins, fruits... ce sac contenait vraiment un petit paradis. Ce n'était pas  un repas qu'on pouvait qualifier de santé, mais vu comment il se dépensait, il pouvait bien se le permettre.


L'ébène jeta un nouveau regard à l'adolescent qui lui faisait face. Longs cheveux rouges, yeux bleus cyan... Il avait la dégaine du parfait rebelle, mais c'était en tout point ce qui faisait de lui un être à part entière. Haruki aimait bien les gens qui se démarquaient des autres et Makkuro n'avait rien à envier dans cette catégorie. C'était un style qui lui allait plutôt bien et rien que le fait de l'imaginer brun ou blond, lui donnait des sueurs froides. Voilà qu'il se mettait encore à penser à des choses bizarres et sans intérêts.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makkuro Ketsueki

avatar

Messages 21


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: La dalle...   Mar 27 Sep - 22:58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mais...
Qu'est ce que tu r'gardes ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ft Haruki
Tachibana

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La dalle...
Le type que Makkuro prenait pour un élève s'était arrêté, comme il l'avait souhaité, et s'approchait de lui sans le regarder de travers ce qui était quand même relativement une grande première dans la vie étudiante du jeune homme. En général dans l'enceinte de l'école on se mettait à raser les murs en le voyant, et il était presque sûr d'en avoir vu prier dans leur coin pour qu'il les ignore sur son passage. Pas que ça l'attriste en fait, Makk n'était même pas touché quand on le regardait autrement que comme un sale type, ça l'embêtait même plus qu'autre chose, mais ça confirmait en principe le fait que s'il n'avait jamais vu son interlocuteur avant, c'était plus parce qu'il était nouveau que parce que le jeune homme aux cheveux de feu était trop centré sur ton propre nombril pour l'avoir remarqué avant.
Quand il a sa réponse, l'habituel petit sourire de sale gosse – voir de sale con - , fend son visage, faisant plisser ses yeux glacés d'amusement alors qu'il les darde sur le brun en face de lui. C'était souvent comme ça que ça fonctionnait avec lui, une bonne nouvelle et la bonne humeur durerait jusqu'au prochain petit événement imprévisible, en positif ou en négatif.

- Génial. Si j'avais dû croisé un troupeau de potiches qui viennent se rincer l'oeil et glousser au bord du terrain aujourd'hui, j'crois que j'aurai pas été tendre.

Et encore, il ne s'attardait pas sur tout ce qui l'horripilait dans l'ambiance étudiante des bords de stades académiques. La plus part du temps, quand il était de bonne humeur, il ignorait tout ces petits nuages sombres sur son horizon. C'était plus compliqué quand son côté lunatique prenait le dessus.
Mais c'était le regard du gars sur ses mains qui avait attiré son attention pour le coup, et son sourire aussi d'ailleurs, alors qu'il ne prit pas la peine de cacher ses jointures ensanglantées de ce regard un poil curieux.
Sans bouger, mais le regard attentif comme un animal qui observe et toise un inconnu, il hausse finalement un sourcil devant la trousse de premiers secours. Ok, ça il ne l'avait pas vu venir… En espérant ne pas être tombé sur un pseudo héro des bacs à sable.

- C'est cool. Tu te trimballes souvent avec…

Un coup d'oeil au sac ensuite, sans dire merci alors qu'il commence à retirer une bande lentement pour laisser voir l'état de ses jointures. C'était pas super esthétique, il l'admettait sans mal, mais la douleur n'était pas désagréable, ça avait déjà été désinfecté pour avoir un aspect propre et faisait remonter des souvenirs pas si dérangeants que ça. Il avait simplement eu besoin de se défouler, rien de bien méchant, hormis pour ce qui avait servi de punching-ball.
Et puis quand on le connaissait un peu, ça n'étonnait plus.

- Une infirmerie et un resto' portable ? Bon appétit.

Lui avait plutôt entamé la longue et fastidieuse tâche de changer ses bandes en posant ses fesses sur le banc le plus proche pour être plus à l'aise, oubliant de s'attaquer à sa propre collation. Il sent cependant peser sur lui le regard vert qu'il dominait du haut de son mètre 90 avant de s’asseoir. Maintenant il se sentait observé et un poil petit devant l'homme à la peau matte qui avait l'air de le toiser avec un certain… Intérêt ?
Levant le regard vers lui avec sa tête de mauvais garçon, il souffle sur une mèche rouge qui lui barre le visage et lâche avec une nonchalance à couper au couteau.

- Qu'est ce que tu r'gardes ? Et c'est quoi ton nom ?

_________________
- Ce que tu peux être arrogant ! Si tu rencontrais Dieu, tu lui demanderais ce qu'il fait dans ton fauteuil !
- Du moment qu'il se lève pour me le rendre, tout va bien.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruki Tachibana
M • Professeur de Sport
avatar

Messages 11


MessageSujet: Re: La dalle...   Mar 18 Oct - 20:01







La dalle...





Citation :
- Génial. Si j'avais dû croisé un troupeau de potiches qui viennent se rincer l'oeil et glousser au bord du terrain aujourd'hui, j'crois que j'aurai pas été tendre.


Un sourire amusé fendit le visage du plus âgé. Il partageait clairement son avis, mais il n'avait pas le choix de faire avec vu son poste. Ou avec son apparence. Malgré qu'il soit déjà sur le bord de la trentaine, il avait l'air jeune et plaisait particulièrement à la gente féminine. Parfois ça le flattait, mais les autres fois ça l'ennuyait plus qu'autre chose. Avec les années qui passaient, Haruki ne se donnait plus le temps pour l'amour. Il avait le temps de jouer, mais il n'en avait pas toujours envie, ça non plus. Les éléments les plus récurrents dans sa vie était le sport, ses deux boulots et surtout l'alcool. Le bronzé avait déjà tenté le pachinko, mais il s'en était très vite désintéressé vu que son facteur chance ne semblait pas vouloir se démarquer de toutes ses pertes. Une bonne économie en somme. Il ne manquait pas d'argent certes, mais il y avait toujours meilleur endroit où investir.


- La plupart du temps, c'est toujours pratique en temps voulu.


C'était surtout parce qu'il devait se montrer un peu plus responsable maintenant qu'il était devenu professeur. Il n'aurait cependant pas cru devoir  déjà s'en servir. Tant mieux pour le rouge dirons-nous. Dans le cas contraire, il n'en serait pas mort, mais bon autant mettre sa petite pharmacie portative au service vu qu'il la trimbalait déjà.


- Oh? Merci. T'en veux? Itadakimasu.


Il lui proposa par politesse, doutant qu'il accepte son offre. Ça ne lui dérangeait pas de partager, il en avait largement de toute façon. Il avait tendance à manger pour un bataillon. Ça n'avait pas toujours été comme ça, mais plus il s'était dévoué au sport et plus il avait eu besoin de se sustenter. S'il ne mangeait pas, il perdait toute motivation et énergie jusqu'à ce qu'il le fasse alors il s'était rapidement accoutumé à manger comme un «ogre».


- Je crois que c'est évident que c'est toi que je regarde. (Il lui fit un sourire amusé) Tu peux m'appeler Haruki et toi, comment tu t'appelles?




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makkuro Ketsueki

avatar

Messages 21


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: La dalle...   Dim 27 Nov - 23:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mais...
Et ça t'plait ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ft Haruki
Tachibana

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La dalle...
Makkuro avait haussé les épaules et décida de profiter allégrement, et sans se gêner, du matériel de l'apprenti infirmier portatif. Même s'il avait sa fierté – souvent trop imposante même par rapport à la carrure du jeune homme - , il n'était pas du genre à cracher sur une opportunité, ou une tâche qui pouvait lui être bénéfique aussi fastidieuse soit elle, s'abandonnant à un moment de paresse lorsqu'il n'avait vraiment rien à gagner d'une situation. Et ça arrivait plus qu'on ne pouvait l'imaginer finalement.
Du coin de son œil bleu, Makk observa l'ogre dévorer son repas sans pouvoir éviter de se demander où il pouvait mettre tout ce qu'il comptait engloutir. Ce type trimballait de quoi nourrir une équipe de water-polo tout en ayant l'air super bien affûté… De quoi faire pâlir de jalousie ceux qui n'avaient pas eu de chance le jour de la distribution générale du métabolisme de merde.

D'un geste, il refuse la nourriture proposée avec ce regard sauvage de la bête qui ne se laissera pas nourrir par n'importe qui. C'était du moins le sentiment qu'on avait en le regardant, sans forcément qu'il pense que le brun allait l'empoisonner. Il n'était pas parano.

Un sourcil haussé, il fut un peu attrapé par la réponse du dénommé Haruki, et échappa un petit rire en secouant la tête, pliant et dépliant les doigts pour évaluer le seuil de douleur de ses petites articulations malmenées. Ce gars là était sûr de lui, c'était bien. C'était même mieux.
Makk n'aimait pas spécialement les timides. Seulement pour les martyriser un peu – voir beaucoup - . Mais pour discuter, c'était plus compliqué, et carrément plus chiant.

- Et ce que tu vois, ça t'plait ?

C'était autant de la taquinerie que de la provocation, clairement, avec son sourire goguenard au coin des lèvres. On ne savait pas vraiment si c'était du lard ou du cochon. Mais ce dont on pouvait être sûr c'est que le dragon était calme pour l'instant, et amusé par la situation, ne s'étant pas vraiment attendu à ce qu'elle tourne en ce sens mais après tout, pourquoi pas. Ce n'était que du bavardage.
Il consentit cependant à se présenter à son tour. Ses parents adoptifs n'avaient pas tout raté et quand une conversation cordiale arrivait à débuter, le métisse savait qu'il avait tout intérêt à se présenter en retour. Du moins là, il n'y voyait pas d'inconvénient…

- Makkuro. Ketsueki Makkuro. Mais tu peux m'appeler Makk.

Étrangement, malgré le fait qu'il n'inspire pas la sympathie a beaucoup de monde, beaucoup de personnes de son entourage n'hésitaient pas à l'appeler par ce petit diminutif, que ce soit avec intérêt ou mépris. Et le jeune homme les laissait faire. On gueulait son nom complet quand on était particulièrement en colère contre lui – c'était le point commun de quelques coups d'un soir qu'il avait lâchement abandonné le matin même - et les professeurs s'encombraient de la mascarade qui lui servait de patronyme. Libre à ce Haruki de choisir comme appeler le bagarreur à la crinière rouge.

- Y en a même qui m'appelle connard, il se marre l'enfoiré, mais les p'tits noms c'est pas vraiment mon truc.

Sur le ton de la plaisanterie et le tout avec un clin d’œil, à l'aise en enroulant une nouvelle bande propre autour d'une compresse posé sur ses jointures. A des kilomètres d'imaginer qu'il s'adressait à un prof – bien qu'il ne fasse pas foncièrement la différence entre eux et le reste du monde, suffisamment peut être pour ne pas se faire virer -.

- T'es nouveau ici non ? Un type comme toi ça passe pas inaperçu.

Et toi, tu t'es vu ?!



Pardon du retard, je t'envoie un Makk enrubanné pour me faire pardonner ! - s'il veut bien rester tranquille... -

_________________
- Ce que tu peux être arrogant ! Si tu rencontrais Dieu, tu lui demanderais ce qu'il fait dans ton fauteuil !
- Du moment qu'il se lève pour me le rendre, tout va bien.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La dalle...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La dalle...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Campus :: Terrain de sport :: Piste d'Athlétisme-
Sauter vers: