Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Je suis le plus beau, le plus fort ... le plus grand?

 :: Campus :: Terrain de sport :: Terrain de Basket Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 15 Mai - 17:16
S • Université - 3ième année
avatar
Messages : 777

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Université - 3ième année
[Fin 2013]

Yoite avait séché les cours aujourd'hui. Ce matin, lorsque son réveil avait sonné, il l'avait simplement balancé d'un geste rageur de la main, laissant l'objet s'écraser au sol dans un bruit un peu dérangeant, et son corps s'était naturellement enfoui de nouveau sous la couette jusqu'à ce qu'on ne voit plus une seule mèche bleue dépasser. Le jeune homme sortait d'une grippe assez violente et avait été cloué au lit pendant 1 semaine 1/2. Si au départ, il avait grogné de ne pas pouvoir bouger, de se faire chier toussa, il avait vite constaté que ça avait aussi beaucoup d'avantages. La maison se vidait toujours à la même heure car son oncle partait toujours faire des trucs dont tout le monde ignorait l'existence. Les premiers jours, ses potes étaient venus le voir juste pour le charrier mais quand l'un d'eux était aussi tombé malade par la suite, ils avaient cessé de venir ... ahem.
Actuellement, le jeune rebelle était guéri, ça faisait même 2 jours qu'il se portait très bien et qu'il gambadait en boxer dans la maison. Il lui fallait juste un petit déclic mais ... pas envie.

Il était à peu près 16h quand Sakura ouvrit violemment la porte de la chambre de Yoite. Celui-ci ne sursauta même pas et toujours en boxer, il balança sa console portable pour accueillir sa princesse dans ses bras. Ne pas pouvoir la serrer contre lui pendant 1 semaine 1/, ça avait été le plus dur pour lui. Ils se faisaient toujours tellement de câlins tous les deux que la petite mère avait même pleuré les premiers jours. Il la couvrit de bisous tout en l'écoutant raconter sa journée comme à son habitude. Kaji était rentré aussi, il l'entendait préparer le goûter pour sa petite sœur.
Soudainement, il fut attirer par ce que sa princesse venait de dire. Il lui demanda de répéter et se redressa en quelques secondes quand il réalisa quelque chose qu'il avait complètement oublié : le club de basket. Si par obligation, Yoite s'était inscrit dans le club de karaté sans grande envie, le club de basket avait été un défi que ses potes lui avaient lancé au détour d'une rue. Le nain dans un club entouré de géants, ça les avait fait marrer mais en tant que japonais, il n'était pas si petit que ça. C'était juste qu'il y avait beaucoup d'étrangers à Chisê. Posant sa sœurette par terre, il lui expliqua qu'elle venait de lui sauver la vie, de le remettre sur le droit chemin et même si elle ne devait pas avoir tout compris, la fillette éclata de rire avant de descendre les marches des escaliers 4 à 4 pour retrouver Kaji qui venait de l'appeler. Yoite aimait sa famille sans ses parents, ils se débrouillaient aussi bien et ils étaient heureux. En attendant, il était sûrement en retard de plusieurs jours (semaines?) alors il fila dans la salle de bain pour prendre une douche et se préparer.

- - - -

Refouler le sol du campus n'avait guère améliorer son humeur mais revoir des visages connus avait suffi à le faire sourire. Le rebelle n'était pas de mauvaise humeur, il se sentait plutôt bien. Malheureusement, le terrain de basket était à l'extérieur et ça, ça le tuait un peu. Déjà qu'il avait un niveau de "super-débutant", hein ...
Il avait conclu un rendez-vous avec le vice-capitaine du club pour un cours privé avant que les choses ne commencent pour de bon. Les règles du jeu lui étaient inconnues et à part "mettre le ballon dans le panier", Yoite ne savait pas grand chose. Il ne savait même pas où étaient les vestiaires! Aussi, il avait encore son sac de sport sur le dos et se trouvait donc toujours habillé en civil, emmitouflé dans un manteau style doudoune blanche et pratiquement caché derrière une énoooorme écharpe noire. Des mitaines cachaient les 3/4 de ses mains donc il n'avait pas trop froid. D'ailleurs, il décida d'attendre ici sur le terrain de basket, de pieds fermes jusqu'à ce qu'on vienne le voir. Si ce n'était pas le cas, il ferait demi-tour et irait, avec plaisir, se plaindre auprès du président (présidente?) quand il aura le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 16 Mai - 1:04
S • Inspecteur
avatar
Messages : 660

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Inspecteur
Noël était enfin passé ! Enfin ! Ethan détestait les fêtes, même s'il adorait sa famille, l'idée d'y aller tout en cachant le fait qu'il avait décidé de renoncer à la succession avait été un peu... stressant. Ajouté à cela qu'il avait rompu avec Miya... Au lieu d'une bombe, il devait en lancer deux. L'américain ne savait pas trop laquelle balancer la première.
Dans tous les cas, il avait un peu l'impression de foutre en l'air sa vie. Il avait choisit un avenir plutôt brumeux, au lieu de celui tout tracé avec des gosses, un chien, un chat, des barrières blanches et la piscine de fric. Pourtant, il ne le regrettait pas. La médecine l'avait toujours intéressé. Il se souvenait plus facilement de ses cours de biologie du collège plutôt que de l'étude de marché qu'il avait dû étudié un mois auparavant. Le jeune homme était plus à l'aise dans des faits plutôt que dans des probabilités de « Est ce que ça va plaire à la cible visée ? »
Seule sa décision de se séparer de Miya le prenait parfois de remords. En l'abandonnant à un moment où elle avait besoin de soutien, et qu'il soit là. En lui donnant une excuse vaseuse en plus de ça. Ethan n'était pas encore assez con pour abandonner une vie de bonheur pour tester des hommes. Mais il était incapable de mettre des mots sur son ressentit alors il avait balancé le premier truc qu'on ne pouvait pas contester. Certes, si ça se savait, il n'aurait que davantage la réputation d'homosexuel, mais comment dire... Il s'en foutait complètement. Etre un anonyme ou le mec ultrapopulaire lui passait au dessus. En fait, réflexion faite... C'était plus sympa d'être l'ombre du coin, tout le monde s'en foutait de ta vie et t'étais libre de faire ce qui te plaît sans en subir de véritable conséquence.
Ethan savait qu'il était en pleine période charnière. Il avait commencé un nombre incroyable de chantier. Depuis le séisme, il n'avait pas vraiment soufflé. Et il n'avait qu'une peur, que des fuites se fassent sans qu'il n'en ait de véritable contrôle. Sa rupture avec Miya, se désengager de l'entreprise et pire que tout... Il avait demandé à Wun de prendre un rendez vous chez le psychiatre. Moment de faiblesse et tout ça. Depuis, il le regrettait amèrement. Le jeune homme préférait encore qu'on dise qu'il était gay, puisque faux, plutôt que d'entendre « Matthews a un pète au casque ».

Enfin, c'était peut être pas le moment de penser à ça, puisqu'il était en plein entraînement de basket. Enfin, entraînement... Tout est relatif. Lun l'avait méchamment amoché et on lui avait vivement « conseillé » d'arrêter le sport pendant quelques temps. Résultat... Il faisait quand même du sport, sans toutefois se donner à fond. De toute façon, Ethan ne faisant pas de sport est un Ethan exécrable. Déjà que c'était pas facile de s'entendre avec lui, alors on allait pas rajouter une couche. Et puis, il avait apprit à faire attention. Forcément, quand on se bat avec un panneau de signalisation et qu'on y laisse sa main... Ca fait de l’entraînement dans « Je vais faire attention ». Même s'il était plutôt mauvais, puisque son cerveau n'avait pas cliqueter devant Lun. Bon, il avait une réelle excuse... Il s'était jamais retrouvé face à un junkie, et sa côte n'allait certainement pas l'oublier. Et le pire dans cette histoire c'était... que l'américain était devenu ami avec cette loque. Si au début ça avait été le jeu de celui qui blesse le plus, maintenant c'était beaucoup plus... Calme. Lun était moins sur la défensive, et venait chercher des câlins... A son plus grand bonheur. L'idée que l'anglais dorme dans le même lit que lui était tout aussi naturel que lorsque c'était Wun. A peu de chose près... Le russe restait quand même la seule personne qui pouvait le transformer en gamin de 6 ans.

D'ailleurs en venant à penser à Wun, le Yoimachin s'était inscrit au club de basket. Il savait pas trop à quoi il ressemblait, mais il savait que c'était le fameux ami de son bro. Celui qui lui avait piqué sa place à l'hosto lorsque le blond avait voulu faire un test de dépistage. Non, il digérait toujours pas cette information, mais au moins il était plus rassuré depuis que le blond lui avait expliqué pourquoi. Il avait tout de même fallut qu'il pète un câble pour que celui ci dise clairement pourquoi. Mais bref... Yoimachin avait mit son nom, en plus de demander un cours particulier pour être bien chieur. Et comme l'américain est un bon samaritain (En fait, tout était une bonne excuse pour ne pas être seul) il lui avait dit de venir après les heures d’entraînements histoire d'être tranquille et de faire le point sur son niveau. Parce qu'il y a débutant et débutant. Si le rebelle voulait vraiment se donner à fond, le jeune homme était prêt à mettre sa rancune de côté pour former une réelle cohésion au sein de l'équipe, par contre s'il décidait de les ralentir... Ca allait méchamment péter. Et le brun savait parfaitement qu'il allait gagner. S'il pouvait faire chialer un russe mafieux, un petit japonais ça serait du gâteau. Ok, le mafieux était un bisounours, mais quand même. Fallait pas minimiser les exploits ! Il avait bien cassé la gueule d'Eden, et on avait eu l'impression qu'il était passé sous une voiture. Ok, la racaille n'avait pas répliqué donc ça avait aidé. Mais il avait fait peur à Lun dans sa crise de colère.

Erf, ça lui rappelait le psychiatre. Ses pensées tournaient en boucle, et il s'aperçut assez tardivement que c'était la fin de l’entraînement. Il remercia tout le monde, tandis que lui continuait de faire mumuse avec la baballe en attendant Yoimachin, qui ne serait à l'évidence pas en avance. Mauvais point. Ca reflétait son manque de motivation. S'il lui posait un lapin, et le choperait au détour d'un couloir pour lui éclater la gueule. Comment ça c'était trop tôt pour penser déjà à ça ? Mais non ! C'est seulement au bout de 10min qu'il entendit la porte s'ouvrir pour dévoiler... Un truc diforme. A mi chemin entre le bonhomme de neige et un Schtroumpf (Avec la même taille, s'il vous plait!), qui restait planté là, l'air de rien.

-T'es en retard. Va te changer.

Une voix tranchante et froide, pourtant on devinait qu'il n'était pas réellement énervé. Ca semblait être... Dans son caractère. Il lui montra rapidement une porte, qui donnerait sur un couloir d'avant d'apercevoir un petit sigle pour signifier que c'était le vestiaire des hommes.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

The time will come, when you'll have to rise
above the best, improve yourself,
your spirit never dies!
Farewell, I've gone, to take my throne
I.D - Warriors
Revenir en haut Aller en bas
Sam 16 Mai - 14:11
S • Université - 3ième année
avatar
Messages : 777

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Université - 3ième année
Comment pouvait-on qualifier Yoite de chieur après avoir demandé un cours particulier alors qu'il n'avait pas encore capté que le vice-Capitaine était une connaissance de Wunjo, le fameux bro? Quand il s'était inscrit dans ce club, il n'avait pas du tout pensé aux gens qui y étaient déjà ou à ceux qui dirigeaient l'ensemble, il avait juste fait comme d'habitude : l'inverse de ce qu'on lui avait demandé. Il devait avouer quand même que 3 clubs, ça commençait à le faire sérieusement chier, surtout que le karaté ne l'intéressait pas du tout! Il avait toujours eu horreur de se battre et transpirer en donnant des coups dans le vide n'était guère mieux. Boh de toute façon, il n'y avait été qu'une seule fois pour le moment et il s'était contenté de regarder les autres. Peut-être allait-il avoir un rappel ou un mail prochainement ...

Quand le bleudinet débarqua enfin à l'endroit convenu, vêtu comme s'il faisait -12°C dehors, il ne pensa pas une seule seconde qu'il était en retard et même s'il en avait eut conscience, ça lui passait au-dessus. Ce genre de constatation l'avait toujours fait marrer même si souvent, il se faisait engueuler. Il y pouvait rien s'il avait une vie de débauche et de luxure qui le retardait ...
Lorsque le terrain en lui-même capta son attention, Yoite remarqua bien vite qu'il n'y avait que lui et ... un autre mec. D'ailleurs, celui-ci lui adressa la parole et réussit même à lui tirer un sourire. En retard, yeah! Sans rien répondre, comme s'il n'avait pas entendu, Yoite dirigea ses yeux vers ladite porte menant au couloir et entreprit son petit voyage découverte. D'ailleurs, à mesure qu'il s'approchait, il entendait de plus en plus de voix qui s'échappaient du vestiaire. L'entraînement venait tout juste de se terminer à priori, il allait pouvoir se mêler au commun des géants en train de se changer et juger de la gueule de ses adversaires!
Sans attendre, il poussa la porte et un petit silence s'installa aussitôt. Le rebelle referma derrière lui et balança un "salut" très sincère. Il eut un retour banal et trouva tranquillement une place pour se changer. Ouais, premier échange un peu froid. Peut-être que le fait d'arriver une fois que tout était fini les intriguait ... Bref, qu'importe. Ils avaient tous un petit casier sans nom ni numéro mais avec la possibilité d'y mettre un cadenas. Pour aujourd'hui, il n'y avait pas pensé mais la prochaine fois il en amènerait un. Alors qu'il enlevait son manteau et son écharpe, il constata que la différence avec le club de natation était juste horrible. Il fréquentait les vestiaires du peuple comme un simple membre et ça le fit secouer la tête. En un rien de temps, il fut changer. T-shirt et short, mitaines enlevées et tennis réglementaires, il ferma son casier alors que les autres avaient déjà filé. Plus qu'à espérer qu'on ne lui vole rien!

Faisant le chemin inverse, prit de frisson d'être ainsi dénudé sans être encore réchauffé, Yoite retourna près du "donneur d'ordres" et s'approcha de lui pour bien lui faire comprendre qu'il était prêt. Il ne savait vraiment pas à quoi s'attendre de ce sport ni de ces gens immenses qu'il allait maintenant fréquenter. C'était dur de se faire une place, surtout quand les autres étaient déjà partis. Restait plus qu'à espérer que le courant passe avec cet Ethan Matthews.


"Merci d'avoir accepté ma demande, je préfère tâter le terrain tranquillement avant d'apprendre à jouer en équipe."

Et un effort, un. Parler pour ne rien dire, Yoite avait toujours détesté mais là, il voulait instaurer une petite ambiance tranquille entre eux, de façon à ce que même si le courant ne passe pas, ce cours se termine bien. La salle refluait encore de l'ambiance de l'entraînement terminé, tout était rangé à l'exception d'un ballon qui gisait dans un coin. Est-ce qu'il était pour lui? Quand il regarda la hauteur du "trou = victoire", le rebelle déchanta. Ce ballon était énorme et le trou semblait tout petit ... Il aurait dû choisir le handball, la concept "taille" lui plaisait davantage.
Se frottant les mains, il regarda les démarcations au sol et fut presque pris de vertige tant ça semblait compliqué. Bon, fallait pas lui demander la lune non plus, il était venu apprendre les bases, le reste allait suivre tout seul. Et si les autres le faisaient chier ... eh bien, il allait s'amuser! Il pouvait le faire, il en était certain.


"Au fait, tu dois déjà le savoir mais je m'appelle Yoite. Après, je réponds aussi à "minus", "couillon" et "beau gosse". A toi de choisir."

Il avait pas pu s'en empêcher. Ce mec tirait trop la gueule pour qu'il n'ose pas le surprendre avec son caractère pourri. Le rebelle n'aimait pas dissimuler sa vraie nature et exposer son caractère, c'était comme être fier de sa marque de fabrique. Il avait beau être conscient qu'il était débutant et donc aux ordres de tout le monde ici, il n'allait pas pour autant cacher le fond de ses pensées et tout faire avec le sourire. Il était prêt à se battre, style fairplay.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Mai - 21:37
S • Inspecteur
avatar
Messages : 660

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Inspecteur
Lorsque le nain de jardin alla se changer, Ethan alla prendre une veste sur le banc, pour se couvrir. Il aurait bien accompagné Yoite dans les exercices, mais on lui avait bien dit de se ménager et il était déjà dans la limite, alors le jeune homme préférait éviter de prendre trop de risques pour sa santé. Enfin, il n'était pas à plaindre, c'était juste que se casser le poignet, et aussitôt enlever c'était ses côtes qui avaient prit cher, était plutôt blasant. Le populaire songea qu'il avait intérêt à se calmer, il cumulait les bourdes depuis quelques mois. Lorsqu'il avait débarqué au Japon, il ne serait jamais allé finir une nuit en taule, il n'aurait jamais abandonné le commerce, en fait... En y réfléchissant... Il avait complètement changé, s'il devait faire un rapide point. Il n'aurait jamais adressé la parole à un Junkie et à un mec qui avait les cheveux bleus et des yeux... Jaune. Non, il aurait continuer son chemin en les voyant sans leur adresser le moindre regard, sauf le méprisant. Il ne savait pas trop à qui il devait tout ces changements, mais il avait l'impression que ces efforts l'avaient éreinté. Ou alors, il était en déprime totale. Sans doute les deux. Il avait rompu avec Miya mais ce n'était pas pour autant que c'était la fête au domaine Matthews. Bien au contraire, ça le déprimait malgré qu'aucun regret n'auréolait son humeur... Noir.

Bien heureusement, il n'eut pas à réfléchir plus en voyant le rebelle revenir, et Ethan ne se priva pas pour le regarder de haut en bas. Il était plutôt trèèèès petit. Mais pour un japonais, il devait être d'une taille à peu près normal, non ? A vérifier avec les autres écoles. Ce qui l'arrangerait bien, il fallait dire. L'équipe jouirait d'un certain avantage, et si Yoite se révélait meilleur en défense qu'en attaque, ça ne poserait pas de problème. Surtout que niveau attaque... si le rebelle avait de la force et visait bien, pourquoi pas ? Néanmoins, avec sa taille ce n'était pas la première option. Il n'allait pas l'écarter pour autant, puisqu'avec Wun il avait apprit à ne pas juger un livre sur sa couverture. Il suffisait de regarder son bro. Son style vestimentaire négligé était déplorable, et pourtant, l'américain ne connaissait pas de personne plus cool... Quand il faisait pas ses yeux noirs méga flippant qui transformait Ethan en sale gosse voulant se cacher sous les draps. Mais en se cachant avec classe.
Bref, le jeune homme soupira en se levant, sous l'explication de Je-vais-piquer-ton-bro-mouahahahaha, lui répondant d'une voix à la fois sérieuse et qui sentait un «je m'en fous, flagrant ».

-Je m'en étais douté, je suis pas con.

Aimable... Comme toujours. Mais là, c'était définitif, il arrivait pas à l'apprécier. Même si Yoite n'avait même pas chercher la merde, ou ne s'était pas montré désagréable. Bien au contraire... Quoiqu'il s'était pas excusé pour son retard, mais il ne s'était pas montré agressif, ni arrogant (Oui, il hait ses défauts chez les autres, et alors?). Donc, il devrait faire un effort pour être sympa, non ?

-Unden, suffira.

Ah bah non, il pouvait pas faire cet effort. Mais c'était lui aussi ! Il lui parlait juste au moment où ça n'allait pas. Déjà qu'être le meilleur ami de Wun lui portait préjudice... Il cumulait celui-là, décidément. Non, c'était pas gentil. Fallait pas oublier que le but ce n'était pas de le faire fuir. Il avait besoin cet étudiant taille enfant dans son équipe.

-Tu me fais cinq tours du gymnase, et trois allés-et-retours de talons-fesses. Ca t'évitera de te transformer en glaçon, ou te faire un quelconque claquage. Je t'expliquerais les règles au fur et à mesure de l’entraînement. Ca sera plus facile à retenir pour toi.

Allez Ethan sourit gentiment, ne fais pas ton connard de PDG !... Bon, c'était trop demander à l'évidence, puisqu'il tirait toujours la tronche. Néanmoins, on voyait qu'il faisait un cruel effort pour chercher une phrase plus... sympathique. Bah oui, en général quand on lève la tête et qu'on ferme un œil, c'était un signe de réflexion... Intense.

-Je t'aurais bien accompagné, mais j'ai des problèmes de santé ces temps ci. Mon médecin m'a dit de me ménager, sinon que je risquais de crever.

Blague... On devrait peut être lui dire qu'avec une tête affreusement sérieuse, elle allait tomber à l'eau ? Ah l'humour douteux d'Ethan. Parfois c'était impossible de savoir si c'était n'importe quoi, ou très sérieux. Il avait roulé Wun une fois comme ça. Il avait presque bouder en voyant qu'il s'était fait avoir pendant 2 secondes.
Après il s'étonne qu'il ne semble absolument pas aimable. Pas foutu de sourire, des blagues pas drôles, une posture rigide et froide... Il doutait vraiment de son avenir de médecin ? Parce que franchement, niveau comportement c'était tout à fait, ça !
Et niveau sympathie, on repasse. Mais il avait quand même fait une tentative et c'était déjà pas mal compte tenu de la situation actuelle.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

The time will come, when you'll have to rise
above the best, improve yourself,
your spirit never dies!
Farewell, I've gone, to take my throne
I.D - Warriors
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Mai - 21:51
S • Université - 3ième année
avatar
Messages : 777

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Université - 3ième année
A peine revenu des vestiaires, Yoite laissa échapper un sourire carnassier. Se faire regarder de la tête aux pieds, il aimait ça et il en était habitué mais ici, il connaissait la raison première à ce regard. Les clichés, c'était sa source de motivation, il voulait toujours prouver le contraire mais si même son "entraîneur" pensait ça, quel choix lui restait-il? Sur le coup, il eut même envie de lui rétorquer quelque chose mais il se ravisa et décida que faire ses preuves serait un moyen suffisant. Yoite n'était pas certain d'en être capable en plus. Il se savait assez sportif et endurant mais quand il était fainéant ou de mauvaise humeur, son esprit d'équipe s'en faisait ressentir à l'extrême. Là, si malgré toute sa motivation le basket restait un sport réservé aux grands, il finirait sûrement par devenir con et fainéant sur le terrain, jusqu'à enfin penser à quitter le club. MAIS! Il avait beau avoir dépassé la 20aine, il se disait que peut-être il allait encore grandir ...
Il fut tiré de ses pensées par une réponse ... particulièrement claire. C'était qui ce mec? Pourquoi est-ce qu'il se la pétait autant alors qu'il n'avait rien de plus que les autres? Matthews, c'était pas japonais donc à partir de là, ça lui disait tout de suite rien mais ... Matthews ... hey! C'était pas un de ces 4 bouseux qui était devenu ultra-populaire suite au séisme? Ça alors, il avait du mal à croire qu'on puisse aduler une telle personne en voyant comment il était agréable. D'ailleurs, même sa petite phrase envoyée pour détendre l'atmosphère n'eut pas l'effet escompté. Ok, il voulait jouer comme ça. Le rebelle n'était pas du genre à se donner corps et âme pour faire plaisir à bidule n°1, ils allaient faire leur vie chacun de leur côté.

Se frottant les mains l'une contre l'autre car il ne faisait pas vraiment chaud dans le gymnase, Yoite écouta les ordres et tira une gueule de 10 mètres de long. Il n'avait jamais été bon en courses sur le long terme. Il détestait ça, c'était ennuyant à mourir et en plus, il allait devoir courir tout seul comme un grand. Youpi. Talons-fesses, c'était juste le must de l'humiliation. On aurait presque dit qu'il s'entraînait pour rentrer dans l'équipe de foot japonaise! Mais bref ...
S'apprêtant à se lancer positivement dans cet entraînement qui l'agaçait déjà, il retourna la tête vers Matthews quand celui-ci ajouta quelque chose. Quoi, il voulait lui rajouter un petit entraînement bonus? Non, il commençait finalement à déballer sa vie privée. Eh bien, il en avait mis du temps! Est-ce que le fait de voir Yoite de dos l'avait fait changer d'avis? Est-ce que c'était sa gueule qui lui posait problème? Peu importe, Yoite avait aussi son caractère bien à lui, ce qui fit qu'il lui répondit sans se forcer avant de se mettre à courir.


"Je m'en fous."

C'était sûrement signer son arrêt de mort mais merde quoi! Ils n'avaient plus 15 ans et si de base, l'autre pouvait pas faire un effort pour être agréable ne serait-ce que le temps de commencer, alors Yoite n'avait rien à perdre. Il n'était pas en manque de potes et il ne venait pas ici pour le plaisir donc fallait pas le faire chier.

Les 5 tours furent faits au "trot", Yoite ne voulait pas s'essouffler avant de commencer mais il était malgré tout content de voir qu'il n'avait plus froid et qu'aucun point de côté n'était venu lui arracher le bide. A part courir pour sauver son cul, le jeune rebelle préférait marcher. Même le vélo-typiquement-japonais, c'était pas pour lui. Il fit les allers-retours talons-fesses de manière très maladroite, manquant de tomber au moins 15 fois mais il termina enfin et revint beaucoup plus essoufflé que prévu. Ça, ça allait le maintenir en forme, c'était certain. Se muscler les mollets, pourquoi pas ...
Revenant à son point de départ, il posa ses deux mains sur ses hanches en tentant de reprendre sa respiration et détailla son cher et tendre supérieur de la tête aux pieds à son tour mais pas pour les mêmes raisons. C'était un beau gosse, le genre viril qui n'a rien à faire de spécial pour attraper les petites gonzesses qui passaient par-là. Mais ... Matthews, c'était pas ce type qui allait se marier? Les journaux en avait parlé y a de ça plusieurs longs mois mais depuis ... Discrètement, il regarda s'il avait une alliance mais il ne vit rien de spécial. Sûrement que le mariage n'était pas encore passé. Qui osait épouser ça? Le nom de la promise lui avait totalement échappé, fallait dire que les filles, c'était pas sa tasse de thé.


"T'apprendras à sourire pour ton mariage?

En soit, le mariage ne comptait pas pour Yoite. Il en avait même rien à foutre mais c'était sa façon à lui de lui faire remarquer qu'il était froid, qu'il faisait presque peur et surtout qu'ils n'allaient pas s'entendre s'ils démarraient comme ça. Autant Yoite était rancunier, autant il pouvait se péter des fous rires avec ses ennemis le temps d'un "temps mort". Il était tout simplement gamin mais parfois, c'était juste génial.

Son cœur avait déjà ralenti le rythme, il fallait juste que son cerveau prenne le relai pour comprendre les règles et surtout réussir à mettre un nom sur les techniques qu'il allait apprendre. Les lignes au sol lui donnaient toujours mal à la tête mais tant qu'il était seul sur le terrain, il pouvait pas gêner quelqu'un! D'ailleurs, qui est-ce qu'il y avait dans ce club? Il avait bien vu des têtes en allant se changer mais il n'avait pas vraiment fait attention. Il allait devoir se renseigner, comme d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Mai - 21:57
S • Inspecteur
avatar
Messages : 660

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Inspecteur
Il s'en foutait ? C'était... Méchant. Ethan faisait un effort et c'était rebalancé en plein dans sa gueule. Tant pis, l'américain vint agir en adulte en s'imaginant planté un couteau dans le dos du rebelle. Il se rassit sur le banc en restant observer Yoite... Enfin au début, il était incapable de rester en place, et il fit des dribble attendant que Bouffon finisse ses talons-fesses, pour le moins comique... Mais qui ne mit que davantage de mauvaise humeur le populaire. Il avait vaguement envie de l'étrangler avant de le dépecer et arborer sa peau comme une cape. Bon ok, il exagérait, il voulait juste le pendre et le laisser pourrir. Pas de quoi fouetter un chat.
Néanmoins, il était tout de même étonné qu'il fasse ce qu'il disait. Avec ses cheveux bleus et ses yeux absolument pas normaux et limite flippant, il ressemblait plus à un rebelle gros chieur et anarchique. Il s'était plus attendu à un gros fuck, quand l'américain lui avait dit d'aller courir plutôt qu'à... La bonne foi de Yoite. Enfin, il n'allait pas s'en plaindre.

Contrairement au regard absolument pas discret. Pourquoi il le fixait comme ça ? Pas qu'il n'avait pas l'habitude, mais ça avait été plus de la part des hommes d'affaires plutôt que des étudiants. Généralement c'était... pour jauger la personne physiquement donc... Un petit con qui se permet de juger ? C'était du déjà vu. De toute façon y avait rien à dire sur ce corps parfait (Elles vont très bien ses chevilles) entretenu par de nombreuses heures de sports. Bon ok, ces temps ci, ça laissait à désirer, mais c'était pas de sa faute. Enfin pratiquement pas, c'était les emmerdes qui venaient à lui et non l'inverse. Ethan est une personne très sage. Du coup, Yoite ne pouvait faire aucune réfléxion.

Ah bah si... Sur son sourire colgate inexistant. Mais c'était dit avec toute la délicatesse du monde... En parlant du mariage... Annulé. Il était... sur le cul, et un léger froncement de sourcils et un air d'incompréhension donnait une vague idée de son état mental. Le jeune homme ne s'était absolument pas attendu à pareil question. Avant que ça n'explose dans sa tête. C'était quoi son problème à ce sale gosse ? Il cherchait la merde, en fait ? Ce n'était pas possible qu'il tente de faire la conversation avec le magistral « Je m'en fous ».
En plus, c'était une question très personnelle (Oui, dès que c'est annulé c'est personnel) et Ethan n'avait aucune envie d'être embarqué dans un sujet pareil. Parler de Miya n'était absolument pas la bonne approche pour dégourdir ses zygomatiques. Il hésitait franchement entre le tuer tout de suite ou le faire souffrir. Quoiqu'en fait, un demi-sourire naquit sur ses lèvres. Mais pas le type chaleureux. Bien contraire, celui qui montre qu'on va sur un terrain glissant, et que le nain n'avait pas intérêt à pousser le bouchon à ce niveau, sinon il risquait d'être beaucoup moins sympathique.

-Je te demande si t'as une sexualité vanille ?

Il n'attendait pas vraiment de réponses. Avec ses cheveux bleu, il y avait d'ailleurs peu de chance qu'il le soit. Les conventions ne semblait pas être à sa portée. Enfin tant mieux pour lui. Les trucs plan-plan ce n'étaient pas le plus palpitant. A moins qu'il manquait d'imagination... Erf, il voulait pas aller dans cette zone. Deviner la personnalité sexuelle d'une personne pouvait être drôle, mais le rebelle l'avait mit de mauvaise humeur. Il était parti dans une zone qui était du domaine privée et Yoite n'avait pas sa place dans sa sphère. Ethan avait déjà eu quelques difficultés à l'annoncer à Wun, alors les autres...
Quoiqu'en y pensant, ça ne serait sans doute pas la dernière remarque sur ce sujet. Bizarrement, l'annonce de leurs fiançailles avait fait le tour de l'école, mais la rupture était passée sous silence, et l'américain n'avait donné aucun indice, mise à part sa bague qui avait disparu de son doigt.
Il soupira légèrement et se dirigeant vers le panier, mais s'arrêtant assez loin au niveau du premier arc de cercle.

-La ligne où on est, c'est les tirs à 3 points. Si tu marques à la limite ou plus loin, tu fais gagner ces points.

Il s'avança d'un pas entrant dans l'arc de cercle pour aller jusqu'à un cercle.

-Ici c'est les lancers francs lors des remises en jeu. Ils valent un point.

Il se décala finalement pour sortir du cercle, et montra du doigt l'arc de cercle.

-A l'intérieur de ce périmètre, c'est 2 points.

Et il finit par entrer à l'intérieur de la zone la plus proche du panier.

-Ici, c'est ce qu'on appelle une zone restrictive. Tu ne peux y rester que trois secondes. Les paniers valent toujours deux points. Généralement les joueurs tire néanmoins plus loin. Surtout quand l'équipe adversaire à une très bonne défense. A moins que tu sois sûr de ton coup et que tu puisses tirer tout de suite. On va commencer au plus proches. Mais en sautant.

Ouais, c'était une bonne façon de voir si Yoite pouvait compenser sa taille par des sauts. Il lui montra comment faire en prenant un peu d'élan pour sauter histoire d'être le plus proche possible du panier et de marquer, avant de rejoindre le sol en faisant une grimace de douleur. Merde, ses côtes... Il avait oublié. Il passa rapidement sa main dessus avant de faire comme ci de rien n'était et de donner le ballon au cheveux bleus.

-A toi.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

The time will come, when you'll have to rise
above the best, improve yourself,
your spirit never dies!
Farewell, I've gone, to take my throne
I.D - Warriors
Revenir en haut Aller en bas
Lun 18 Mai - 19:11
S • Université - 3ième année
avatar
Messages : 777

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Université - 3ième année
Y avait bonne foi et bonne foi. Yoite était là pour prouver quelque chose et pas juste parce qu'on lui avait dit que c'était obligatoire. C'était pour gagner son défi qu'il suivait les ordres de ce Matthews, pas pour lui faire plaisir. Mais ça, il n'était pas prêt de le lui dire, sinon l'autre allait peut-être lui faire faire des trucs abominables qui n'auraient pas dû avoir lieu en temps normal, des entraînements abusifs ou des machins comme ça. Non, il allait lui faire croire qu'il était là pour l'amour du basket et puis c'est tout.
Cependant, avec une ambiance aussi froide et des regards aussi noirs, c'était devenu particulièrement difficile de se concentrer. Son "prof" n'était pas responsable de la médiocrité de ses talons-fesses mais bon ... il l'aimait pas.
Et d'ailleurs, bien que physiquement il était quand même du genre "beau-gosse-que-tout-le-monde-veut-dans-son-lit", Yoite ne se priva pour mettre les deux pieds dans le plat. Inutile de chercher à créer un lien de sympathie entre eux, c'était sûrement perdu d'avance et pouvoir le critiquer ainsi sur des sujets publiquement accessibles, c'était amusant. Peut-être allait-il comprendre que le rebelle avait la rancune tenace et la langue bien pendue ...
La réaction fut cependant aussi froide que le reste et sa remarque le laissait ... pantois. Vanille? Pourquoi est-ce qu'il parlait de vanille? De sexe d'accord, tous les mecs en parlent, mais ... la vanille? Il se contenta de hausser les épaules mais resta à le fixer comme pour essayer de trouver un truc positif mais c'était peine perdue. Le sourire déjà, ça lui fit comprendre que s'ils devaient en venir aux mains tous les deux, valait mieux se mettre à courir tout de suite. Ce mec, il faisait peur! Sûrement qu'il avait dû subir un grave traumatisme pour être aussi sombre et aussi désagréable en même temps! Il plaignait sa pauvre future femme d'ailleurs! Il pouvait pas avoir d'amis, c'était pas possible ou alors des mauvais garçons comme l'ex Wun.Vous imaginez le nouveau Wun et Matthews réunis? ...


"Oh putain! ... Nan mais ... OH PUTAIN!"

Le rebelle avait carrément une centaine de trains de retard à l'heure actuelle mais il venait de capter quelque chose de monstrueux! Matthews ... c'était Ethan, Ethan Matthews et c'était sûrement le "bro" dont parlait régulièrement Wunjo! C'était incroyable, comment est-ce que le Russe pouvait être pote avec une porte de prison? Est-ce qu'ils étaient genre à se câliner de temps en temps dans les moments difficiles? Yoite recula de quelques pas sous le choc avec les yeux toujours grands ouverts comme si 37 fantômes se tenaient derrière Ethan.

Aussi, quand les explications commencèrent, Yoite ne comprit que dalle. Mais vraiment rien du tout, quoi. Il ne critiquait pas les cours gentiment dispensés mais il avait la tête ailleurs maintenant. Il le laissa cependant tirer le premier, fixant ce ballon certainement trop lourd pour lui. La grimace à l'atterrissage ne passa pas inaperçue mais il décida de faire l'ignorant. Qu'est-ce qu'il pouvait bien y faire? Même si ça le taquinait de savoir comment est-ce qu'il s'était fait ça!
D'un geste rapide mais maladroit, Yoite attrapa le ballon et partit rejoindre le point de départ d'où était parti Ethan quelques secondes plus tôt. Ça le stressait de devoir être ainsi maté alors qu'il allait sûrement rater mais qu'à cela ne tienne, il était venu pour ça. D'ailleurs, il n'avait pas fait attention, mais est-ce qu'il pouvait courir avec le ballon sans dribler? Car bon, il n'arrivait pas à faire les deux en même temps, il avait déjà essayé ... Restait plus qu'à montrer à Ethan à quel point il était nul et celui-ci allait peut-être trouver une solution pour lui apprendre à tirer de loin.
... Il mit bien 30 secondes à arriver au niveau du panier pour pouvoir tirer. Avec ses dribbles pourris, le ballon partait toujours la mauvaise direction, il était encore plus rebelle que lui! Le japonais avait donc passé son temps à courir après ce truc rond et laid et quand enfin il avait pu tirer, ça avait juste été horrible. Pas assez fort du tout et complètement trop sur la droite. Bref ... try again.


"T'es patient, j'espère."

Aucune honte à avouer qu'il était horriblement nul, ça c'était bien du Yoite tout craché. Fallait dire qu'il n'en n'avait jamais fait aussi, il avait beau être un étudiant aujourd'hui, on pouvait le considérer comme un gosse de primaire actuellement.

Malgré tout, il n'avait plus envie de s'entraîner. Apprendre qu'il avait en face de lui le bro de Wunjo, c'était génial. Il découvrait enfin le visage de ce mec et était toujours choqué de voir qu'un mec si froid pouvait être si proche du Russe. Bon, comme tout le monde ils s'étaient déjà engueulés, Wunjo lui avait raconté cette petite mésaventure avec un panneau sans entrer dans les détails ... Ça l'avait bien fait rire d'ailleurs, même si constater qu'Ethan était violent lui avait fortement déplu.
Se rapprochant de lui, assez pour finalement pouvoir faire du face à face, il décida de ne pas tourner autour du sujet et le ballon toujours dans les mains, il demanda avec un sourire non dissimulé :


"Tu sais qui je suis, pas vrai? Je veux dire, tu pourrais être plus sympa, on a un ami commun! Y a moyen qu'on s'entende même si t'as vraiment l'air con."
Revenir en haut Aller en bas
Lun 18 Mai - 20:12
S • Inspecteur
avatar
Messages : 660

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Inspecteur
Mais c'était quoi ce boulet ? Il savait même pas se servir d'une balle. Il se demanda vaguement ce qu'il foutait là. Ce n'était certainement pas par passion. Son côté parano lui disait que c'était pour voir qui était le bro de Wun. Mais là, c'était peut être lui qui était trop égocentrique. Le revers de la médaille quand on avait beaucoup d'attention, on ne savait plus trop faire la différence entre les éléments extérieurs et soi-même.

-J'aurais pas vraiment le choix. Pourquoi t'as choisi le basket ?

Il soupira courtement, sans pour autant montrer un signe quelconque de lassitude. Contrairement à la vie de tous les jours, lorsqu'il s'agissait de faire apprendre quelque chose à une personne, Ethan était très patient. Il s'en fichait un peu de se répéter tant qu'il voyait la bonne volonté d'une personne pour bien faire. Le reste n'avait pas beaucoup d'importance, qu'il soit lent d'esprit, ou qu'il n'était pas fait pour ça.
Sauf qu'il sentait que ça allait être très, très, très dur avec Yoite. Sa concentration semblait proche de zéro, en plus d'être dissipé. Et con. Surtout très con. On vous a déjà demandé d'être sympa tout en vous faisant traiter de con ? Et bien, Ethan, non. Et c'était assez... contradictoire. Et ça lui plaisait pas du tout. Le rebelle pouvait toujours courir pour une once de sympathie s'il continuait comme ça.

-Bien heureusement, comme j'ai l'air d'un con, je suis pas obligé d'être sympa, n'est ce pas ?

Il venait de lancer un regard noir à son vis à vis. Ethan c'était pas le hippie du coin. Les amis de ses amis n'étaient pas forcément ses amis. Manquerait plus qu'il soit peace and love, je love le monde et tout ça. Non, Ethan c'était... « Je déteste tout le monde, et je t'apprécie après », ce qui rendait les choses très difficile pour lui lorsqu'il voulait se faire des amis. Mais tant pis. Mieux valait ça que le gros niais du coin à sourire tout le temps pour n'importe quoi. Au moins, ses amis savaient qu'il les appréciait sans qu'il ait besoin de faire des compliments. Non, un sourire ça suffisait juste, et personne ne se plaignait. Sauf Wun. Il avait réclamé plus en voulant des câlins. En faisant des crises de... Sale gosse. Forcément, l'américain avait fini par céder. Comme toujours avec le russe, la volonté d'Ethan s'amenuisait fortement en présence de son bro. Aucun doute que si ce dernier était là pour lui dire d'être plus sympa, le cadet aurait grogné avant de faire un effort. Bien heureusement, il était pas là, et il pouvait se lâcher.

-On reprend l’entraînement.

Non, mais Ethan était pas là pour discuter serviettes et chiffons, mais pour apprendre le basket à Yoite. Et y avait beaucoup de travail. Plus qu'il ne l'aurait pensé. Néanmoins, il ne joua pas les sadiques malgré la réflexion ô combien déplacé du morpion, puisqu'il lui apprit exclusivement à dribbler. L'américain avait encore du mal à croire qu'il n'ait pas les bases. Pour lui savoir faire ça était facile et inné. Néanmoins, il fit attention à ne pas donner ce ressentit au rebelle. On ne pouvait pas être doué partout, et son but, était tout de même de lui faire apprécier ce sport. Et histoire de ne pas remuer le couteau dans la plaie, et d'être sympa, il arrêta vingt minutes avant la fin. Néanmoins, hors de question de dire que c'était pour lui faire arrêter le supplice. Non, c'est mieux les fausses excuses.

-On va arrêter là, ça sert à rien de commencer autre chose.

En 20 minutes on a cependant le temps de faire plusieurs tirs. Cependant, Ethan avait une autre excuse au cas où que nain de jardin se pose des questions : Ses côtes. Il alla ranger le ballon, laissant Tom Pouce aller aux vestiaires. Il le rejoignit seulement deux minutes plus tard.
Partant dans l'idée de prendre une douche (Certes, il avait pas transpiré, mais c'était compulsif) il enleva sa veste, ses chaussures, ses chaussettes, suivit de son t-shirt et son short pour le laisser en boxer. Il laissait voir un corps tout en muscles, des abdos très bien dessinés, et un tatouage de phénix prenant toutes ses côtes gauches, et un peu sur son torse. Et dernière ce corps parfait (Elles vont toujours très bien les chevilles) se cachait un petit premier de la classe. Après, il grognait qu'on lui dise qu'il était parfait...
Il fouilla dans son sac pour récupérer son shampoing et son gel douche pour retrouver la chaleur du jet d'eau, sans réellement se préoccuper du morpion. Et comme à chaque fois qu'il était sous l'eau chaude, Ethan avait l'habitude de se mettre à somnoler sans entendre les sons autour de lui.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

The time will come, when you'll have to rise
above the best, improve yourself,
your spirit never dies!
Farewell, I've gone, to take my throne
I.D - Warriors
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Mai - 18:59
S • Université - 3ième année
avatar
Messages : 777

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Université - 3ième année
Un boulet. S'il avait entendu les pensées d'Ethan à ce moment-là, Yoite aurait sûrement éclaté de rire. Personne n'avait jamais osé lui dire en face "t'es un boulet" car Yoite n'était pas prétentieux dans les domaines qu'il ne connaissait pas. Il apprenait toujours avec le sourire, mettant de lui-même son côté novice en avant pour attirer la sympathie plus que la moquerie. C'était une technique comme une autre, elle avait toujours fonctionné depuis qu'il l'utilisait. Cela dit, ça commençait à remonter à loin l'époque où il s'intéressait à autre chose qu'à sa petite personne. Du coup, aujourd'hui, il devait vraiment ressembler à un boulet car il n'y mettait pas spécialement du sien, laissant les choses se dérouler sans influencer sur son destin.
Cependant, quand Ethan lui demanda pourquoi est-ce qu'il était là à apprendre à jouer au basket, il marqua un temps d'arrêt. Est-ce que lui dire la vérité serait judicieux? Ce mec semblait aimer le sport qu'il pratiquait et peut-être que l'idée d'un pari, même avec toutes les bonnes intentions du monde, allait juste le faire se renfermer sur lui-même. Après, le rebelle n'était pas contre le fait de perdre son pari, ça allait pas l'empêcher de continuer à vivre mais l'enjeu était devenu plus intéressant maintenant. Se rapprocher de ce Matthews pour voir ce qui avait bien pu attirer Wunjo prenait toute la curiosité de Yoite. Cela dit, ce n'était toujours pas suffisant pour l'empêcher de dire la vérité.


"Mes potes sont persuadés qu'un petit peut pas jouer au basket. J'ai parié que je pouvais leur prouver le contraire ... même si je suis très mal parti."

Il ricana tout seul comme il avait l'habitude de le faire depuis qu'il était jeune. La tronche de ses potes victorieux lui foutait la haine mais c'était amusant. Ce n'était qu'une partie remise, ils se balançaient des défis presque tous les jours.

Suite à sa gentille tirade sur un possible traité de paix, Yoite lorgna le regard noir d'Ethan comme s'il était touché en plein cœur. Il en avait rien à foutre. Qui plus est, il ne s'était pas attendu à ce que Matthews lui saute dans les bras ça aurait été trop facile. Cependant, il avait quand même du mal à saisir pourquoi est-ce qu'il ne baissait pas un peu sa garde maintenant qu'il savait tout. Pourquoi est-ce qu'il semblait sur la défensive depuis le début? C'était comme s'il refusait tout contact avec Yoite, comme s'il voulait à tout prix les empêcher de se parler. C'était étrange. Est-ce que Wunjo avait émis ce genre de souhaits en secret? Il serait bon de lui demander mais plus tard!
Pour le moment, il décida de jouer le gentil toutou vexé par la phrase de son maître et resta muet comme une carpe. Il allait le fixer, l'observer jusqu'à ce qu'il l'énerve suffisamment pour qu'ils aient une discussion, ou bien jusqu'à ce qu'il chope une bribe de conversation qui répondrait à ses questions. Patience, patience ...

Les minutes qui suivirent furent amusantes et déconcertantes. Le dribble, c'était tout simplement horrible, il fallait vraiment y mettre du sien, savoir doser sa force pour ne pas faire rebondir ce fichu ballon trop haut ou trop loin. C'était chiant, sincèrement. Mais malgré tout, Yoite s'appliquait car il s'amusait comme un gosse devant son nouveau jouet.
Et pourtant, quand l'entraînement s'arrêta suite à une phrase mitigée de son coach perso, Yoite souffla sa satisfaction. La prochaine fois qu'il reviendrait ici ... mmh, ce serait soit dans longtemps, soit jamais. Il avait décidé de perdre son pari, d'avouer que les petits (car c'est toujours mieux que "lui-même") ne pouvaient pas devenir de bons joueurs, etc ... Il n'y avait pas mort d'hommes, il allait juste se faire charrier quelque temps, rien de bien grave.

Fixant toujours ce géant des glaces, il le laissa ranger le ballon avant de retourner aux vestiaires. C'était l'heure de la douche, il était hors de question qu'il quitte un club de sport sans être frais et pimpant! Ouvrant son sac, il entreprit de sortir sa serviette, son gel douche et ses produits de beauté. Eh oui. Il fut vite rejoint par ledit coach, laissant le silence prendre place dans le vestiaire. Y avait vraiment rien à faire, ils n'avaient sûrement que Wunjo comme point commun. Ethan glaçait même l'air autour de lui ... Du moins, c'était ce que Yoite avait pensé avant de se retourner pour entamer son déshabillage en règle. Matthews était déjà presque à poil, ne gardant que sa fierté masculine bien cachée. Ça n'empêcha pas Yoite de le reluquer de haut en bas, appréciant ce qu'il voyait de ses yeux jaunes, enregistrant le moindre détail et surtout ce tatouage imposant. Était-ce ce qui avait fait craquer Wunjo? Le Russe lui avait assuré qu'ils n'avaient jamais couché ensemble tous les deux mais à voir ce corps d'athlète, il ne pouvait s'empêcher d'avoir des doutes. D'ailleurs, il avait pas dit qu'il était facilement gêné aussi? Se foutre à poil devant un inconnu ne semblait guère le gêner outre mesure pourtant ...
Il le laissa rejoindre les douches, légèrement perdu dans ses éternelles questions si peu importantes. Quelques minutes plus tard, le rebelle arrivait lui aussi dans les douches, serviette nouée autour de la taille car pour sa part, il avait tout enlevé. Un boxer n'est pas un maillot et s'il avait prit l'habitude de se doucher en maillot dans le club de natation, ce n'était pas le cas ici. Ils étaient entre hommes, il n'y avait rien que l'autre n'ait pas. Accrochant sa serviette à la douche voisine pour ne pas la mouiller, Yoite laissa l'eau réchauffer son corps et enlever la transpiration en frissonnant tant il était bien là. Est-ce qu'il devait en profiter pour tenter de relancer la conversation? C'était sûrement perdu d'avance, mais peut-être qu'une nouvelle approche ferait avancer les choses. Qui ne tente rien n'a rien. Aujourd'hui, Yoite allait prendre un gros risque mais il adorait jouer à ces jeux dangereux même si plusieurs il avait avouer regretter ses pulsions suicidaires ...
Le corps nu et dégoulinant d'eau, Yoite quitta doucement sa douche pour se faufiler dans celle d'Ethan. Si au départ, il n'avait pensé pouvoir faire qu'un seul pas avant de l'entendre prononcer "un pas de plus et je te tue", il n'en fut rien. Ce fut seulement quand il pu voir le visage d'Ethan qu'il constata que celui-ci dormait presque. Un sourire aux lèvres, l'envie pressante de faire une vacherie -qu'il ne fera pas- Yoite réussit in extremis à se glisser devant Ethan, face à lui. Il était temps de réveiller la belle aux bois dormant :


"Tu devrais pas somnoler dans les douches quand je suis pas loin. Il pourrait vraiment t'arriver pleins de trucs."

Sûrement vivait-il les derniers instants de son existence, alors il avait décidé de la jouer franc-jeu. C'était inutile de pousser le bouchon jusqu'à toucher le corps du populaire, il avait sûrement déjà été trop loin mais ce n'était qu'une blague. Tous les deux, ils ne se connaissaient pas du tout certes, mais Yoite était comme ça. Vraiment pas gêné, toujours taquin. Il n'allait pas être différent avec Ethan simplement pour lui plaire. Il avait envie de lui montrer qui il était vraiment, histoire de se dire que s'ils se détestaient à l'avenir, ce serait pas pour rien. Le rebelle n'aimait pas les gens qui refusaient de lui parler sans bonne raison.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Mai - 21:30
S • Inspecteur
avatar
Messages : 660

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Inspecteur
Un pari... Un pari... Ethan afficha un léger sourire amusé. Ca, c'était intéressant. Il se doutait bien que le basket n'était pas la passion de Yoite au vu de son niveau. Mais l'américain savait désormais comment être sûr de le motiver. Et le populaire était lui-même très joueur, adepte de paris en tout genre, alors forcément, savoir ça, ça lui plaisait. Derrière cette grosse loque, y avait peut être quelque chose à en tirer.

-Si tu perds, t'as quoi comme gage ?

Bah oui forcément un pari sans gage, c'est nul. Fallait mettre du piment, sinon c'était beaucoup moins drôle et on se donnait moins à fond. Le populaire ne comptait plus le nombre de paris qu'il avait fait. Il avait souvent gagné, parfois perdu. Grâce à sa rage de vaincre et son  habitude a avoir ce qu'il voulait, le jeune homme pouvait être redoutable, puisqu'il faisait généralement des coups bas pour gagner plus vite. Le pire c'était que les gens étaient parfaitement au courant de ses méthodes, mais ils pouvaient pas s'empêcher d'être entraînés par le regard provocateur du nouveau célibataire. Par contre... Il avait jamais parié avec Wun. Il était pas taré, il savait qu'il allait perdre avec la logique tordue du russe. Et puis généralement, il lui faisait des coups fourré... Comme avec le psy, résultat... En fait, il aurait du parier, puisqu'il avait eu raison en disant que c'était une mauvaise idée...

Enfin, c'était pas le moment de se laisser aller, y avait un entraînement à faire. Ethan ne parla absolument pas, quoique légèrement amusé par le comportement enfantin de Yoite. Il semblait s'amuser quand même. Malgré son partenaire grognon et moralisateur. Une partie de lui était content... L'autre voulait toujours l'étriper. Mais d'un point de vue objectif... Yoite était lamentable, mais pourrait s'améliorer rapidement s'il était sérieux et qu'il restait s'amuser. C'était bien connu, on apprend plus facilement avec de la motivation. Maintenant, l'américain savait qu'il avait intérêt à faire des efforts pour donner envie au rebelle de revenir. Néanmoins, il devait choisir soigneusement ses arguments et son angle d'attaque. 4ème année de commerce, et ça donne ça. Même lorsqu'il s'agissait de s'amuser, Ethan fonctionnait à la persuasion et aux marchés.

Le jeune homme resta en mode carpet, jusqu'à être sous l'eau, inconscient du regard de Yoite sur lui. En même temps, il savait pas qu'il était gay, sinon il aurait fait gaffe. Il ressemblait à ces petits lutins facétieux qui pouvait vous pourrir la vie s'il décidait que vous étiez la victime. Le hic, c'était que le populaire ne remarquait absolument pas qu'il était le type même que ces lutins adorait chercher. Alors forcément, il ne se méfiait pas vraiment. Il aurait peut être dû... La voix de Yoite le sortit de sa somnolence et en le voyant si près de lui, son corps vint réagir instinctivement sans même chercher à savoir le pourquoi du comment, puisque le bleucon se prit son poing dans plein dans la figure. Le pire, c'était que c'était vraiment qu'un simple réflexe. Certains ont celui de fuir, d'autre de répliquer, Ethan était dans cette catégorie. Surtout quand il avait peur. Yoite l'avait fait sursauter (ce qui avait d'ailleurs fait mal à ses côtes), puisqu'il ne s'était pas attendu à ce que sa belle (enfin, c'était vite dit) dulcinée viennent le retrouver dans les douches. Et le résultat fut sans appel. Le mécontentement tirait ses traits trop durs pour son âge, alors que ses joues trouvaient une jolie teinte rouge en voyant la virilité de Yoite. Bien heureusement, il devait être trop mal au point pour avoir remarqué, et l'américain s'était aussitôt retourné pour prendre sa serviette.

-Putain, mais quel con. Jamais vu un débile pareil.

C'était assez simple, personne n'était allé aussi loin dans la provocation avec lui. A part le russe, mais là encore, ce dernier avait attendu de bien le connaître avant de tenter d'enlever son pantalon. Yoite devait avoir des tendances suicidaire pour venir le chercher. Surtout que le russe avait sans doute dit qu'il était un peu sanguin. Mais non, le rebelle venait l'enquiquiner comme s'il avait la réputation d'être une victime faible.
Il le laissait d'ailleurs dans les douches sans se soucier du novice en basket. Ca lui fera les pieds. Et Ethan était bien trop énervé pour s'inquiéter pour lui. Yoite l'avait cherché, et pousser le bouchon un peu trop loin pour le coup. Il enleva son boxer rapidement avant que le lutin ne sorte et en fit de même avec ses fringues. Finalement... Il allait prendre une douche chez lui.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

The time will come, when you'll have to rise
above the best, improve yourself,
your spirit never dies!
Farewell, I've gone, to take my throne
I.D - Warriors
Revenir en haut Aller en bas
Ven 22 Mai - 14:46
S • Université - 3ième année
avatar
Messages : 777

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Université - 3ième année
Le rebelle devait bien l'avouer : il ne connaissait pas Ethan Matthews. Ce n'était pas un scoop puisque c'était aujourd'hui qu'ils se rencontraient pour la première fois mais parfois, sans raison aucune, il y avait des gens avec qui ça passait franchement et où on pouvait se permettre de deviner les réactions futures. En toute modestie, Yoite avait pensé qu'Ethan faisait partie de cette catégorie, que son côté bourru serait toujours mis en avant et qu'il ne savait pas vivre et profiter de la vie. Aussi l'idée d'un pari avait semblé folle! Et là ... voilà qu'il souriait, à priori sincèrement. Yoite était surpris, décontenancé. Était-ce un sourire du genre "je vais te le faire payer, ça" ou plutôt "T'es du genre à aimer les paris toi aussi?"? C'était super malsain de ne pas avoir la réponse mais le résultat était bien là, il n'était pas en train de lui taper le dessus. Le reste ne comptait déjà plus.

"Je te le dirai la prochaine fois qu'on se verra. J'aime pas savoir ce que je risque à l'avance."

Et c'était vrai! Les paris gamins, c'était terminé depuis longtemps. Là, ils pariaient sur des choses généralement difficiles ou humiliantes mais c'était tellement amusant. Qui plus est, Yoite avait rarement peur de se ridiculiser et c'était ce qui plaisait le plus à ses potes. Pour dire, il avait déjà enfilé un uniforme de lycéenne, avait chanté sur la place publique et avait même endossé le costume d'un clown pendant quelques secondes à une fête foraine. Ils ne manquaient pas d'originalité et le rebelle adorait ça. Là, sûrement allait-il encore morfler même si techniquement, le pari était pas vraiment perdu. En tout cas, pour aujourd'hui c'était pas gagné!

Et puis, il y eut les douches après l'entraînement. Ce qui se passait actuellement n'avait en aucun cas été prévu. Yoite s'était inscrit au club de basket sans savoir que le bro en était le vice-président, sans savoir que celui-ci était plus que bandant physiquement et sans savoir aussi qu'ils prendraient une douche en fin de parcours. C'était pourtant prévisible cette histoire de douche, mais le rebelle savait se tenir. Le comportement d'Ethan avait juste rendu les choses différentes et là, il avait eut envie de s'amuser un peu. Le but principal : le voir tout gêné d'être ainsi face à lui. Le résultat ? Un saignement de nez caractéristique.
Le coup avait été rapide, imprévisible et très précis. Yoite avait aussitôt porté ses mains à son nez, oubliant la douleur qu'il ressentait derrière la tête de s'être ainsi cogné pour se concentrer sur celle que son nez lui renvoyait. Ils avaient été beaucoup trop près tous les deux pour qu'il puisse penser à esquiver. Sincèrement, il l'avait pas vu venir cette réaction. Un pas en arrière, une gorge serrée ou des insultes d'accord mais pas un coup de poing. Se laissant glisser au sol, les yeux fermés et les sourcils froncés, il se recroquevilla sur lui-même en laissant sans honte passer ses gémissements (bien loin des gémissements qu'il aurait aimé avoir). Est-ce qu'il l'avait mérité? "Sûrement" dirait son frère.
La petite remarque d'Ethan ne passa pas inaperçue mais le rebelle n'avait plus rien envie de répondre. Il tentait de s'assurer par des gestes extrêmement doux que son nez n'était pas cassé, oubliant sa nudité et les frissons qui gagnaient doucement son corps d'être ainsi exposé loin de l'eau chaude. Bizarrement, il ne pensait absolument pas à comment il allait se venger d'Ethan, mais plutôt à ce qu'il allait devoir expliquer à son oncle et à ses potes. C'était humiliant de se prendre ainsi un coup mais il savait déjà que ses potes allaient avoir tous les détails et qu'ils allaient bien rire. Son oncle par contre ... il allait devoir lui inventer un joli mensonge bien tristounet.

Se relevant au bout de quelques minutes, désormais seul dans les vestiaires, Yoite chopa sa serviette et tout en longeant le mur des douches pour rejoindre le casier qui dissimulait ses vêtements, il tamponnait son nez qui avait maintenant cessé de laisser couler du sang. La douleur lui vrillait les tempes et quelques larmes avaient même parsemées les douches. Mon dieu qu'il haïssait la violence et pourtant, il avait envie de rire. C'était digne d'un puceau cette réaction, quand on y pensait. Matthews était amusant, imprévisible et sanguin mais ce n'était pas un coup de poing qui allait empêcher Yoite de le revoir. Il lui plaisait déjà physiquement ce mec et bien qu'ils ne pourraient sûrement jamais s'entendre, il allait tout faire pour casser cette image de porte de prison qu'il dégageait. Il voulait le rendre moins puissant, plus terre à terre. C'était son nouveau défi et celui-là, il ne le perdrait pas!


Clos.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Campus :: Terrain de sport :: Terrain de Basket-