■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aya Fawkes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aya Fawkes
M • Université - 2ième année
avatar

Messages 13


MessageSujet: Aya Fawkes   Lun 11 Jan - 20:28



Aya Fawkes

Combler le vide par le vide




■ Fiche d'identité


Âge & date de naissance : 23 ans, née le 25 mai 1992
Nationalité :  Américaine, père anglais, mère américaine.
Orientation sexuelle :  Hétérosexuelle

Année d'étude : 2ème année
Cursus choisi + spécialité : (pour les universitaires) Sciences, Mathématiques appliquées
Groupe : Fuck off
Club(s) : Musique et Kyûdo


■ Physique


Devoir me décrire à chaque séance sous prétexte que je change de psy, ça en devient lassant.


« Pour arriver à cerner la manière dont vous vous voyez, présentez vous physiquement. »

C'est ça oui, je vois pas ce qu'il pourrait apprendre en disant que voilà, j'ai les cheveux bruns...

« En détail s'il vous plaît ».

Je disais, j'ai les cheveux, longs, bruns, raides, qu'ils m'arrivent jusqu'en bas du dos, qu'ils ont des reflets rouges ou roux... Je sais plus... au soleil, que devant, ils forment une frange en pointe qui me donne un air « blasé ».

« Très bien... »

Qu'est ce qu'il note là ? Je me dandine sur ma chaise pour entrevoir son écriture mais c'est totalement illisible, dans sa formation on lui a sûrement appris que pour faire semblant de faire son boulot, il suffisait de tracer des lignes sur un calepin. Hein ? Quoi ? Les yeux ? Bon, alors... Il disait quoi déjà sur mes yeux ?

Mes yeux ils sont bleus, pas un bleu moche, un bleu azur avec quelques nuances de-ci de-là, d'autres couleurs qui viennent pigmenter l'iris parfois... Comment il savait ça ? C'est rare les yeux bleus, les filles brunes aux yeux bleus sont les plus jolies. Ils sont grands, avec des cils plus ou moins longs, enfin, je savais même pas qu'il existait différentes tailles de cils.

« Le visage dans son ensemble maintenant. ».

Je veux bien croire que pour les yeux on voit pas tous les détails mais quand même, il est juste en face de moi quoi... Bon, on va se prêter au jeu, ça passera plus vite.

J'ai un visage aux traits fins, relativement féminins, avec un nez au bout arrondi, des lèvres assez fines, mais elles sont jolies quand même, légèrement, très légèrement rosées. Des oreilles banales qui n'enlèvent rien à mon « charme ». Je ne me maquille pas, mais je devrais pour me rendre encore plus jolie. Ah, j'ai des pommettes pas trop marquées et j'ai pas de fossettes non plus.

« D'accord... Le corps pour finir. ».

Je suis grande, enfin, je fais autour des 1m74. J'ai des mains aux doigts fins, avec lesquelles je suis plutôt agile. Des jambes longues et minces. Je n'ai pas beaucoup de formes, enfin, j'ai le strict nécessaire pour que l'on puisse affirmer que je suis une fille mais je n'ai pas été gâtée à ce niveau là, dommage, j'aurais sûrement eu plus de succès.

« Vous avez plutôt tendance à vous habiller comment ? »

C'est quoi cette question... Ça fait des mois que je suis pas venue, j'avais oublié à quel point c'était barbant...

Je prends les choses comme elles me tombent sous la main, mais j'ai toujours sur moi au moins une chose appartenant à mon frère, et ça c'est le plus important.

Ça fait bizarre de parler de moi avec propres mots, c'est la seule réponse que j'ai formulée sans utiliser les choses que mon frère me disait, en même temps, il n'a pas pu dire quoi que ce soit sur mon style vestimentaire actuel.


■ Caractère


« Décrivez-vous moralement. »
Moralement ? Quelle blague. Si je suis là c'est que j'en sais rien du tout, c'est que j'ai plus du tout aucune morale, qu'on m'a brisée, qu'on a cassé ce que mes parents, enfin... Ce que tout le monde avait fait de moi, pour que je sois une personne « stable », « équilibrée », « normale ». Maintenant, j'ai plus rien, le moule a été détruit et je suis un peu... Perdue ?

J'étais gentille, adorable, je riais souvent, souriais tout le temps. J'étais intelligente et drôle, généreuse, le cœur sur la main, en somme, une personne merveilleuse. J'avais plein d'amis, filles comme garçons, et nombreux sont les membres de la gente masculine à me courir après, même si je n'ai pas le corps idéal, c'est à dire les formes très développées. Visiblement, si ils m'aimaient c'était pour ce que j'étais à l'intérieur. J'ai eu plusieurs petits-amis, mais régulièrement ils me quittaient. Ils n'étaient pas assez bons.

J'avais souvent les meilleures notes de ma classe, spécialement les mathématiques, j'adore la réflexion et la logique qu'elles induisent.
Bon, maintenant, j'arrête de parler à travers lui. Parce qu'il n'a jamais su comment je suis maintenant.

Je suis pas une petite fille sage, quelqu'un qui obéit aux ordres. Même si je suis généralement calme, dans un coin, il ne vaut mieux pas m'approcher de trop près, et surtout, j'ai horreur qu'on vienne me parler, me demander des choses, puisque la plupart du temps, on me dérange. Si on s'acharne, il faut pas s'étonner à ce que je réponde d'un manière un peu brutale. Si on me cherche un peu trop, je ne suis plus vraiment moi-même, tant que je ne vois pas la personne saigner, ça me plaît pas. Au premier pic lancé, à la première chose qui me dérange, j'attaque. Mais si on me laisse tranquille, il n'y a pas raison d'avoir peur, je suis très bien seule dans mon coin. Pour les amis, je n'en ai pas. Je pense que pour pouvoir être dans mes faveurs, il faudrait me mettre une bonne raclée, et le vouloir surtout. Je ne sais pas comment je pourrais être avec mes amis si j'en avais. Peut-être que je serais capable de tout pour eux, et je serais sûrement beaucoup trop protectrice, un peu comme une lionne défendant ses petits si vous voyez ce que je veux dire. Je pense que je ne laisserais jamais rien leur arriver.

« Pensez-vous que vous pourrez vous améliorer avec le temps ? »

Comment ça m'améliorer ? Comment il se permet de me juger lui ?! Bon... C'est un psy hein... C'est tout.

Suite à l'incident qui m'a fait basculer dans le.. Le côté obscur de la force. (Ok non juste, tais-toi.), on m'a inscrite dans plusieurs clubs de combat pour essayer de canaliser tout ça.  Et ça n'a pas servi à me calmer, au contraire. Je connais énormément de techniques et je sais très bien m'en servir. On m'a inscrite aussi dans des cours de tirs à l'arc et je pense que c'est l'activité qui me calmera un peu. Sinon il y a la musique aussi. Je peux me libérer un peu avec ça.


■ Histoire


« Maintenant, parlez moi de votre passé. »

Vous avez pas un dossier ?

« Si, mais c'est pour évaluer la vision que vous avez sur votre passé. »

Pff... Toutes ces conneries de psychologie là...

Avec mon frère, Evan, on est nés en mai 1992, le 25 en fait, à Washington. Je sais pas quel temps il faisait, et en fait je pense qu'on s'en fiche un peu non ?

Aucune réponse de sa part, je vois sur ses lunettes le reflet bleuté d'un écran. Ouais, il est vachement impliqué.

J'ai aucun souvenir vraiment très clair, si ce n'est que notre mère s'est barrée quand on avait 5ans parce que notre père était un peu trop porté sur les jeux d'argents si bien qu'il passait presque toutes ses journées, voire soirées dans des casinos. Et bien sûr, elle ne nous a pas emmenés avec elle, sûrement qu'elle avait trouvé un autre homme qui ne voulait pas s'occuper des enfants d'un autre. Je ne me rappelle pas avoir eu de nouvelles d'elle depuis, si ce n'est quelques cadeaux envoyés pour Noël et les anniversaires. Mon père du coup a plongé dans l'alcool, sans doute parce qu'il était très amoureux de notre mère et la voir partir a dû être un gros choc pour lui. En même temps, il n'a rien fait pour changer, je comprends donc très bien pourquoi elle est partie, elle devait être malheureuse toute seule, à s'occuper de deux gamins en bas âge.
Du coup, mon père s'est un peu enfoncé dans tout  ce qui est problème de drogue, alcool, argent, et il a eu très vite de nombreuses dettes. On a donc du coup apprendre très vite à s'auto-gérer avec Evan, on peut donc dire qu'on a été assez tôt indépendants, on comptait que l'un sur l'autre et on s'en sortait plutôt bien. Comme je l'ai dit toute à l'heure, j'étais une très bonne élève et j'étais très appréciée par les autres et les professeurs. Je faisais plutôt attention à mon apparence, et Evan faisait très attention à ce qu'il ne m'arrive rien, spécialement avec mes petits copains. Je n'ai jamais eu de relations bien longues, parce que personne n'était assez bien pour moi selon mon frère. Enfin, on était tellement proches que je ne lui en ai jamais voulu, d'autant plus que je faisais fuir toutes ses prétendantes pour les mêmes raisons. On se sentait un peu comme deux contre le monde, donc on se préservait comme on pouvait. Notre père s'occupait de moins en moins de nous, même si il était riche, il avait dû emprunter à quelques amis et redoubler son temps de travail pour essayer de payer ses dettes, sinon, il allait y passer, et nous aussi.
Ça a duré comme ça jusqu'à nos 17 ans. C'est vraiment nécessaire que j'en parle ?

Je le vois hocher la tête, je pense qu'il n'écoute pas vraiment, la lueur bleue est toujours reflétée sur ses verres. Je vais balancer tous les détails, historie de le faire réagir un peu.

On était dans le métro, pour rentrer. Je sais plus quel jour c'était, mais il faisait super chaud, on devait être en juin je crois. On avait acheté pas mal de choses avec l'argent que nous avait envoyé notre mère pour notre anniversaire. On grimpe, on rigole, il me tient contre lui parce qu'il n'y a pas assez de place et que je ne peux pas me tenir, le métro est assez brusque. On prévoyait ce qu'on allait faire ce soir, il y avait Very Bad Trip et on avait bien envie d'aller le voir. Sauf que, voilà, il y a eu un problème avec les rames. La nôtre en a rencontré une autre. Au début il y a eu un choc, tout le monde a hurlé mais mon frère, non. J'ai pas tout compris tout de suite, on est tombés les deux, lui sur moi et le temps que je revienne à moi, il a dû s'écouler une à deux minutes. J'étouffais un peu sous le poids d'Evan, il est pas très léger, mais il était pas totalement affalé sur moi non plus. J'ai senti quelque chose me tomber dessus, chaud et visqueux, ma vision était encore floue. Du coup j'ai essayé de me dégager, sans succès. Je pense que le contact entre mon crâne a été un peu violent, ce qui expliquerait ma perte de connaissance, j'ai passé ma main sur ma tête et frotté mes yeux pour essayer d'y voir plus clair. J'aurais préféré de rien voir. En tombant, mon frère avait empalé sa tête sur une barre qui avait été brisée sous le choc. Il avait encore les yeux et la bouche ouvertes, et le sang s'échappait de partout et j'en étais couverte. Je crois que j'ai même pas hurlé, ni pleuré, jamais. J'ai dû m'évanouir à nouveau, et je me suis réveillée alors que les secours étaient en train d'essayer d'extirper mon frère sans trop l'amocher.

Après ça, tout n'était plus pareil. Mon père a perdu la garde après avoir été endetté jusqu'au cou, mais j'ai été récupérée par un de ses amis qui, avec sa femme, ne pouvaient pas avoir d'enfants. Je me suis renfermée sur moi-même et j'ai commencé à fumer toutes sortes de substances, boire tout ce que je pouvais. Il n'était plus là, je n'avais plus de repère, plus personne pour m'aider à vivre. J'avais envie d'oublier tout ça, d'oublier cette vision qui revient sans cesse... J'ai traîné avec des gens peu recommandables, j'ai enchaîné vols sur vols, bagarres sur bagarres, et mes « beaux-parents », devant cette déchéance, ont tout fait pour m'aider. Ils ont payé tous les psy possibles, acheté un nombre incalculable de médicaments, ils ont essayé de me faire décrocher, de me calmer avec des sports de combat, de me canaliser. J'ai changé plusieurs fois de lycées et je crois que je les ai un peu désespérés. J'ai donc redoublé pas mal d'années mais je me souviens plus lesquelles. Je m'en fichais des cours et j'avais le cerveau en bouillie. Par le plus grand des miracles, j'ai passé mon Bachelor of sciences, de justesse. Et je suis repartie en vrille, la fac, ça aide plutôt à ce genre de choses, pourtant, j'ai eu ma première année en sciences. Les mathématiques pour moi, c'est clair comme de l'eau de roche, je comprends tout, c'est un automatisme, mais sinon, je suis nulle dans toutes les autres matières. J'étais toujours à Washington, j'avais toujours mes mauvaises fréquentations et ça s'empirait de jour en jour. Mes beaux-parents ont donc très vite compris que, pour que je m'améliore, il fallait m'envoyer ailleurs, loin de tout ça. Ils étaient propriétaires d'une boîte assez réputée qu'ils ont pu délocaliser au Japon. C'est donc comme ça que je suis arrivée dans ce pays. J'ai légèrement corrigé mon problème de drogue, ça m'a pris de nombreux et de nombreux mois, mais pour le reste...

Ils y mettaient tellement du leur pour que j'aille mieux que j'ai décidé de faire quelques efforts pourtant. Après mon frère, ils étaient les seuls à m'apporter de l'amour et de l'attention. Ils ont payé énormément de pots de vin à l'Académie Chise pour qu'ils m'acceptent malgré tous les problèmes que j'ai eu et finalement, ils m'ont reçue parmi les élèves. Je me suis légèrement calmée, du coup j'ai eu le droit à mon propre appartement, mais ce qu'ils ne savent pas, c'est que je continue à boire, à me saouler dans des bars parce que j'en peux plus, je crois que je suis à bout, je le vois toujours, pas que le soir, pas que dans mes rêves, tout le temps... J'ai pas pleuré quand il est mort. J'ai toujours pas pleuré, alors qu'il était le seul. Vous vous rendez compte ?

« Bien, merci, la séance est terminée, vos parents ont déjà réglé il me semble. Bonne soirée. »
Il se lève, me serre la main, et m'indique la sortie. Il n'a pas réagi. À rien. Il n'a même plus noté quoi que ce soit. J'ai envie de l'éclater...


■ Et vous ?


Prénom/Surnom : (Facultatif) Alik
Âge : (Facultatif) 19 ans (vendeur de tapis)

Que pensez vous du forum à première vue ? Trop jouli tête de bob l'éponge mais vous le savez déjà.
Et comment avez-vous connu le forum ? DC
Qu'avez-vous mangé ce matin ?
Autre : LAPIN



Dernière édition par Aya Fawkes le Lun 11 Jan - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Fatalys
S • Médecin scolaire
S • Médecin scolaire
avatar

Messages 967


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Aya Fawkes   Lun 11 Jan - 21:59

Woaw '_'
Mais c'est qu'elle est triste ton histoire Alik T_T Faut pas écrire de vilaines choses comme ça, c'est atroce !
Ceci dit, j'aime beaucoup la façon dont tu as écris ta fiche, en mode interview de psy, c'est très original !

J'aimerais quelques précisions :

• Comment Aya a-t-elle apprit le japonais ? Visiblement, elle n'aime que les maths alors pourquoi se serait-elle emmerdée à apprendre une langue dont elle se fiche carrément ?

• Ça ne la dérange pas de partir à l'autre bout du monde ? Elle n'espère plus aucun contact avec son père ?

Tu peux répondre simplement dans le post d'après, t'es pas obligée de modifier ton histoire =)

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Fawkes
M • Université - 2ième année
avatar

Messages 13


MessageSujet: Re: Aya Fawkes   Lun 11 Jan - 22:23

Ah oui c'est vrai que j'ai pas précisé... Désolée ><

Pour le japonais, il lui a bien fallu apprendre pour qu'elle se fasse comprendre et qu'elle comprenne elle-même ce qu'on lui dit, histoire de pouvoir réagir, répliquer et de ne pas avoir à sourire bêtement quand on l'insulte ou autre. Elle a principalement appris dans les bars ou dehors, en écoutant les gens, et ses beaux-parents font tout pour qu'elle puisse s'intégrer et que sa situation s'améliore, j'imagine qu'ils ont payé à Aya tous les cours qui lui étaient nécessaires.

Partir au Japon pour elle, ça serait comme un renouveau. Enfin en quelques sortes puisque tout à Washington lui rappelait son frère. Aussi, si ils avaient déménagé autre part en Amérique, il y aurait toujours eu certaines choses qui rappelleraient Evan, et elle ne pourrait donc jamais tourner la page.

Son père ne s'est jamais vraiment occupé d'elle, comme je l'ai dit, elle a dû se débrouiller qu'avec son frère puisque leur paternel était trop occupé à noyer son chagrin et à rembourser ses dettes. Même si je pense, il aimait ses enfants, le départ de la mère et tout ce qui lui est tombé dessus a dû l'occuper et donc il est devenu beaucoup plus distant avec sa progéniture, lui apportant tout de même les soins parentaux de base.

J'espère que c'est assez @.@ Désolée encore de pas avoir précisé tout ça...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Fatalys
S • Médecin scolaire
S • Médecin scolaire
avatar

Messages 967


HnM
Un mot:

MessageSujet: Re: Aya Fawkes   Mar 12 Jan - 18:47

Ok c'est parfait, merci pour les précisions !

Te voilà validée ! Bienvenue chez les Fuck Off ! Pour le reste, tu connais, je te laisse filer vers de nouvelles aventures, et n'oublie pas de t'inscrire un peu partout sur le forum pour bien mettre à jour ton personnage et aussi dans les multi-comptes cette fois ;)

Bon jeu ♥

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Fawkes
M • Université - 2ième année
avatar

Messages 13


MessageSujet: Re: Aya Fawkes   Mar 12 Jan - 18:52

Merci beaucoup!! *^*
01
Ça m'a fait tellement bizarre d'être en rouge! XD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aya Fawkes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aya Fawkes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Votre personnage :: Étudiants & Voyage Scolaire (lycée, université) :: Fiches validées (2015/2016) :: Université-
Sauter vers: