Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Pique-nique & Fringale Nocturne

 :: Lycée :: 2e Étage :: Toit Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 7 Jan - 19:31
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pique-nique & Fringale Nocturne



Encore une nuit à filer en douce hors de sa chambre. Il avait prévu d'aller beaucoup moins loin cette fois par exemple. Kasper avait regardé les infos ce matin et avait été plus qu'heureux d'apprendre que cette nuit-là on annonçait une pluie d'étoiles filantes. Ça tombait bien lui qui avait toujours voulu en voir une à force d'en entendre les gens vanter sa beauté. On lui avait même raconté qu'il était coutumier de faire un voeu lorsqu'on voyait une étoile filante. Il devrait se préparer une liste de souhaits pour cette nuit alors parce qu'il était hors de question qu'il rate pareil spectacle pour un stupide couvre-feu.

L'adolescent alla passer une journée de cours des plus mornes vu qu'il n'avait qu'une envie: que la nuit arrive afin qu'il puisse contempler les étoiles. Ses professeurs le sortirent souvent de ses rêveries ce qui fit souvent rire la classe alors que Kaspy tirait une tête de délinquant à chaque fois à son insu. La journée touchait bientôt à sa fin et le tatoué se rendit en ville en début de soirée pour s'acheter de quoi se concocter un repas de roi. Il trouvait que pique-niquer sur le toit sous les étoiles était une idée fort séduisante et n'avait certainement pas discuté son idée de génie.

Il s'assura qu'il n'y ait pas d'activités pour le club de cuisine avant de leur emprunter leur équipement. Il posa son sac de course sur le comptoir et sortit de son autre sac un panier en osier suivi de quelques plats de bento. Le tatoué se retroussa alors les manches et commença par préparer son riz. Kaspy bien que né en Amérique, raffolait des mets asiatiques et avait rapidement fait apprentissage de l'art culinaire asiatique. Apprendre de nouvelles choses en cuisine était quelque chose de relativement passionnant pour lui et encore plus lorsqu'il s'évertuait à rendre ses présentations les plus mignonnes possibles. Il tailla quelques pommes en de mignons petits lapins et rempli ses bento de jolis petits ours, petits cochons, poussins etc.

Qui aurait cru qu'un balourd de son apparence prenait autant de plaisir dans ce genre de choses? En tout cas pas la majorité du campus c'était sûr. Avec un sourire sur les lèvres il plaça avec soin ses petites créations dans les boîtes à Bento avant de poser ces dernières à l'intérieur du panier en osier avec quelques bouteilles d'eau, quelques verres en plastiques et un moût de pommes sans alcool. Kaspy avait toujours voulu pique-niquer, certes pas seul, mais pour cette fois il s'en contenterait, ne pouvant décemment pas entraîner quelqu'un d'autre dans ses bêtises. Avec toute sa concentration, l'ébène remarqua que le temps avait bien passé et que le couvre-feu s'annonçait très vite.

Il se hâta à ranger et à tout nettoyer en moins de deux pour ressortir avec le panier repas sous le bras. Il avait même acheter de quoi tenir au frais ces victuailles le temps qu'il puisse ressortir de sa chambre pour filer en douce sur le toit. D'ailleurs il n'en pouvait plus d'attendre. La racaille était là assise sur son lit en train de fixer les aiguilles de l'horloge qui semblait le narguer sur le mur d'en face. Plus que quelques minutes maintenant. Gray entendait déjà les autres se presser à leurs chambres, quelques surveillants sur les talons.

Ce n'est que quelques minutes après lorsqu'il n'y eut plus de bruits que le délinquant sortit de sa chambre avec son panier sous le bras ainsi qu'avec une grosse couverture. Il n'oublia pas de s'habiller chaudement vu que le temps s'était considérablement refroidi depuis quelques temps et joua de nouveaux les espions pour se glisser jusqu'au deuxième étage sans se faire remarquer pour finalement accéder au toit avec un soupir de soulagement. Kaspy ne voulait vraiment pas rater la pluie d'étoiles filantes aussi se faire prendre était hors de question.

Il ferma la porte du toit derrière lui silencieusement (il trouvait curieux qu'elle ne soit pas verrouillée, mais n'allait pas s'en plaindre) et trouva un petit coin douillet où il installa sa couverture avec une belle vue sur le ciel. Le tatoué était heureux de remarquer que ça n'avait toujours pas commencé. Il sortit un verre et le rempli de mousseux de pomme avant de sortir ses petites boîtes bento et de les éparpiller autour de lui. Ça allait être une belle soirée, il le sentait. Un bruit le tira de ses pensées et il se retourna maintenant sur ses gardes.

« Qui est là? »



_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Fév - 16:33
M • Université - 4ième année
avatar
Messages : 85

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

Le tintement délicat qui résonna sur son ordinateur -rarement éteint- la sortit de son état léthargique. C'était quoi ce son qu'elle ne connaissait pas du tout ? Elle fut intriguée et donc comme un joli petit pacha qui s'étale sur un lit agressé de coups de griffes, elle s'étira de tout son long sans se lever pour choper l'appareil jeté comme un malpropre au bas de son lit mal fait. Elle resta dans cette position pour lever l'écran qui se réveilla d'un long sommeil comateux. Elle posa son menton sur le rebord du matelas et cliqua un peu n'importe où pour essayer de trouver d'où pouvait provenir ce son agréable aux oreilles.
Après plusieurs essais vains, elle soupira et releva la tête, son regard se perdit rapidement autour d'elle où elle put apercevoir le bordel sans nom qu'elle avait mit dans sa chambre universitaire. Quel bonheur de ne plus avoir à supporter d'autres colocataires trop à cheval sur la propreté. Ici, elle pouvait laisser libre court à son talent inépuisable de feng shui stylé ôsen. Si sa mère voyait ça, elle en ferait une crise cardiaque la pauvre et même Kim n'avait pas eu le droit d'entrer dans sa chambre parce que lui aussi, il aurait pas pu s'empêcher de vouloir lui faire faire du ménage ou de tout ranger ' pour son bien ' mais son bien à elle, c'était ça ! Des montagnes de vêtements propres et sales à trier un jour, des bouquins ouverts et empilés les uns sur les autres, une poubelle de papiers renversée, des pièces de monnaie traînant un peu partout et même des emballages de bols de nouilles sautées. Son micro-onde reposait à même le sol et ses manuels scolaires gisaient appuyés sur le côté comme pour empêcher l'appareil de tomber. Elle respira et afficha un sourire de satisfaction sur son visage, c'était son cocon idéal.

Elle se replongea dans son ordinateur. La nuit était tombée maintenant et elle ne savait pas du tout quoi faire de ses dix doigts vu qu'elle avait passé une bonne partie de son après-midi à dormir. Elle jaugea le niveau de batterie de son ordinateur et entama une partie de démineur avant d'aller checker ses mails plus par habitude qu'autre chose, vu qu'elle en recevait jamais.
Son visage se défigura quand elle vit qu'elle en avait un. Pas une pub, pas une tentative d’hameçonnage, mais un vrai mail de quelqu'un qu'elle connaissait, ou plutôt qu'elle avait connu : Aleksi Mattiesko.
Elle se redressa aussitôt sur son lit et posa son ordinateur près d'elle, elle cliqua dessus, aussi émoustillée que si elle venait de gagner au loto :

Aleksi Mattiesko a écrit:
Bonjour Saki, c'est Aleksi.

Je sais pas si tu te rappelles de moi, on faisait partie du même club d'Astronomie a l'académie. Comme tu le sais, je suis retourné vivre en Finlande avant la fin de mes études mais ces derniers mois, j'ai enfin réalisé mon rêve! Je suis parti vivre quelques temps en Sibérie et j'ai pensé a toi en voyant toutes les aurores boréales d'ici.
Tu apprécierais vraiment le spectacle!

J'espère que tu vas bien.

Prends soin de toi.
Mattiesko A.

Saki délaissa son ordinateur juste après cette bonne nouvelle. Elle se replongea dans cette époque désastreuse pour elle, où elle avait rencontré le géant Aleksi, elle fut toute contente d'avoir eu ce mail de lui et c'est à cet instant qu'elle réalisa qu'il n'y avait plus de clubs d'astronomie à l'Académie depuis qu'il était partit. Elle avait apprécié d'y aller même si sa participation s'était limitée à s'allonger sur le sol pour attendre d'hypothétiques étoiles filantes sans dire un mot. Elle aurait aimé le reformer mais elle n'avait pas l'âme d'une leader et elle n'avait pas envie d'apprendre des choses aux autres, elle voulut juste profiter des connaissances de quelqu'un.
Elle prit une décision en moins d'une minute, elle allait répondre à Aleksi mais avant ça, elle devait avoir quelque chose à lui dire et pour ça, elle était prête à aller squatter toute la nuit le toit de l'école en quête d'une étoile filante, sans savoir que la soirée s'annonçait idéal pour ça. Elle sauta sur un des nombreux pulls qui jonchaient son sol et l'enfila sans savoir quelle tête elle pouvait bien avoir avec. Elle chaussa ses converses et prit aussi un coussin et elle claqua la porte derrière elle.

Les règles du pensionnat universitaire étaient beaucoup plus souples, il était 22h passé et elle pouvait circuler comme elle voulait jusqu'à 00h, la belle vie !
Elle croisa quand même un surveillant qui la regarda de travers. Il fixa son coussin et s'arrêta à sa hauteur :

- C'est pour faire quoi ça ?

Saki se stoppa sans sourciller et répondit avec un aplomb à toute épreuve dont il devenait difficile de déceler les failles à force de le perfectionner tous les jours.

- Je ne peux plus supporter le bruit dans cet pensionnat alors je vais dormir chez ma mère en ville. J'emmène ce coussin parce qu'il est très confortable mais rassure-vous, je le ramènerais demain.

Le surveillant n'en demanda pas plus, il se contenta de cette excuse qui le rassura et il reprit son chemin, laissant la petite Odd tranquille. Il n'entendait rien lui dans le pensionnat mais peut-être avait-elle l'oreille plus sensible que lui.
Saki profita de cette absence de jugeote pour partir du pensionnat et filer aussitôt vers celui du lycée. L'accès au toit y était plus facile et elle était persuadée que les petits lycéens dormaient tous sagement à cette heure-ci au contraire de celui de l'université où braver le couvre-feu était devenu l'action à la mode. Elle comprenait ça ... l'envie de liberté et de défier l'interdit.

Elle monta les marches pour accéder à la porte du toit. Elle poussa la porte en espérant qu'elle ne soit pas fermée et fut contente de la voir s'ouvrir doucement. Elle fit quelques pas pour se retrouver enfin sur le toit. La porte claqua derrière elle sans qu'elle n'ait eut le temps de la retenir. Elle sursauta, surprise par sa propre bourde avant de sourire bêtement une fois rassurée. Elle ferma les yeux et leva la tête au ciel pour respirer cet air pur qui venait prendre possession de ses poumons aussitôt rafraîchis.

L'instant zen fut écourté par une voix sortie de nulle part, une voix masculine qui fit une nouvelle fois sursauter Saki qui lâcha sèchement son coussin qui s'écrasa sur le sol. Elle ne voyait pas grand chose alors elle arrêta connement de bouger comme si ça allait régler le problème.
Merde, elle avait pensé être tranquille ce soir mais visiblement c'était raté. Aleksi devra attendre. Elle s'apprêtait à repartir mais elle repensa à ce qu'elle avait dit au surveillant et se trouvait presque dans l'obligation d'aller chez sa mère désormais. La flemme s'empara d'elle et elle préféra affronter sa peur en essayant de voir qui était sur le toit avant elle.

Elle ramassa son coussin et avança doucement pour trouver l'inconnu à la voix profonde mais sensiblement indécise. Elle contourna le bloc en béton qui trônait au milieu et aperçut bien vite une ombre au sol. Elle s'arrêta. L'ombre était grande, très grande.

- C'est ... c'est toi Aleksi ?

Après quelques secondes, Saki réalisa à quel point cette question était définitivement débile. Aleksi venait de lui apprendre qu'il était en Sibérie et qui plus est il lui avait envoyé le mail il y'a quelques minutes alors à moins de lui avait fait une petite blague, d'être revenu pour elle (?!) et de l'attendre sur le toit en espérant qu'elle viendrait, il était impossible que ce soit lui. Elle se gifla le front pour se débarrasser de cette bêtise humaine qui parlait bien trop souvent à sa place.
Elle prit les choses en main et sortit son téléphone pour allumer la 'lampe torche'. Elle éclaira aussitôt le jeune homme qui se trouvait là, lui mettant la lumière en plein dans les yeux.
Elle fut surprise de voir cette tête de voyou perchée sur ce corps longiligne assis tranquillement sur une petite couverture. Ça cassait le mythe.

- Tu fais quoi ?

Elle y allait cash, parce qu'honnêtement, s'il était juste venu fumer un joint tranquille sur le toit, elle allait vite le faire dégager de là pour pouvoir regarder ses étoiles tranquillement. Elle s'approcha encore un peu plus et changea la direction de la lumière pour la mettre sous son visage. Ils ne se connaissaient pas tous les deux, alors elle devait au moins se présenter, pour ne pas qu'il la tabasse pour rien.

- Je suis Saki, j'ai besoin de ce toit !

Elle attendit en silence qu'il comprenne ce qu'elle lui demandait. Un petit "... s'il te plaît." filtra peu après de ses lèvres pour faire genre qu'elle se souciait de la politesse. Elle n'avait pas encore vu la montagne de bouffe savoureuse et appétissante qu'il avait amené sinon elle aurait sûrement pris le partit de s'en aller plutôt que de gâcher SA soirée.

_________________

NB : #8E8CAD
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Mai - 7:02
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pique-nique & Fringale Nocturne




??? a écrit:
- C'est ... c'est toi Aleksi ?



Alors ça non. Il pouvait jurer que personne en ce monde ne lui donnait une tête d'Alexis. Enfin... quelle tête ça avait un Alexis d'abord? Et puis, peu importe de la manière dont ça s'écrivait tant qu'on y était! Il fronça les sourcils avant de prendre une bouchée de son onigiri. Il n'eut pas le temps d'en prendre une seconde qu'une lumière lui aveugla les yeux. Une drôle de grimace sur les lèvres, l'adolescent ferma les yeux, attendant patiemment que la lumière soit dirigée autre part. Oui il avait toujours été naïf de croire qu'il y avait du bon partout.


On lui posa une question à laquelle il ne répondit pas tout de suite. Pas parce qu'il ne souhaitait pas répondre, mais plutôt car l'éclat lumineux le dérangeait. L'imposante lumière changea de direction et Kasper s'autorisa finalement à ouvrir un oeil puis l'autre comme par soucis de sécurité bien que ce ne soit pas nécessaire. Il afficha un air surpris en découvrant une fille devant lui. Il avait d'abord hésité en constatant ses vêtements et l'effet androgyne que ça lui donnait, mais il avait bien réussi ses maths et 1 + 1, ben ça donnait deux.


« Un... pique-nique? »


Il lui fit signe de regarder autour d'elle si jamais elle doutait de sa parole. Il ne lui en voudrait pas de le faire. Après tout, c'était un peu (très) bizarre de faire un pique-nique à cette heure et surtout avec l'apparence de délinquant qu'il avait. Il ne faisait pas très fleur bleue quand on le regardait, mais ça ne l'empêchait pas de savoir profiter des bonnes choses. Rien ne l'avait obligé à répondre à la jeune fille non plus, mais Kasper était quelqu'un de poli. Il n'était pas le genre de mec à jouer les ténébreux mystérieux en snobant les autres à coup de : « Dégage, ça te regarde pas. » Le tatoué était plutôt le type charmant un peu flippant qui était un peu trop sympathique avec tout le monde. D'ailleurs à ce sujet, il se souvenait déjà en avoir fait fuir quelques uns à cause de cette attitude un peu trop "affectueuse" et surtout "flippante".


« Et moi je suis Kasper. Je t'en prie installe-toi. C'est pas très confortable, mais c'est mieux que rien du tout. Je suis venu admirer les étoiles et me goinfrer alors promis je ne t'emmerderai pas. Et si tu as un creux sers-toi, je crois que je me suis un peu emporté. »


Un léger sourire amusé s'installa sur ses lèvres alors qu'il regardait les nombreux bentos éparpillés autour de lui. Il était passionné de cuisine au point que ça avait été un vrai calvaire de goûter la cuisine de sa colocataire de chambre auquel il ne laisserait plus cuisiner quoi que ce soit sans sa supervision. Du moins s'il était là. Kasper avait entendu que Makoto faisait parti du club de cuisine sans doute pour s'améliorer, mais... il plaignait réellement ceux qui ne savait pas dans quoi ils s'embarquaient avec Mako.  


« Tu es là pour la pluie d'étoiles filantes toi aussi? »




_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Lycée :: 2e Étage :: Toit-