Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Consommations gratuites? Classe.

 :: Ville d'Hoshi :: Quartier Shin'en :: Bars & Boîtes de nuits Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 6 Jan - 18:19
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Consommations gratuites? Classe.



Contrairement à toutes les fois où Kasper sortait, cette fois il faisait nuit. Il avait conscience qu'il risquait d'avoir des ennuis s'il se faisait prendre, mais l'appel de la nuit était plus fort que n'importe quelle punition. Il n'arrivait pas à dormir et ressentait l'irrémédiable besoin de sortir se dégourdir les pattes. L'adolescent se rhabilla pour la deuxième fois de la journée, farfouillant son armoire pour un de ses éternels pull noir, mais il avait épuisé son stock jusqu'à sa prochaine visite à la laverie donc il dut opter pour une chemise blanche très simple qu'il ne boutonna pas jusqu'au col suivie d'un pantalon noir. Il troqua aussi ses éternelles baskets usées pour de courtes bottes en raison de l'hiver et de ses soirées de plus en plus froides. Il ne se fit pas prier pour aller jouer les espions hors de sa chambre. Qui sait qui pourrait être debout et le dénoncer après tout. Kaspy allait prendre toutes ses précautions et se faufiler jusqu'à l'extérieur où là il devrait braver tout le campus avant de pouvoir aller étudier la ville et sa vie nocturne.

Aussi bien dire qu'il ne s'était pas attendu à ce que ce soit aussi facile. Il n'avait croisé personne (ou croyait n'avoir croisé personne), mais l'obstacle fut de constater que le grillage à l'entrée était fermé. C'était sûrement pour cette raison qu'il n'avait pas croisé grand monde tiens. Kaspy était néanmoins plus que déterminé à ne pas renoncer. Aussi fixa-t-il le mur à côté du grillage en se mettant progressivement en tête de l'escalader. Bien que c'était improbable qu'il y arrive, il prit de l'élan et accourut vers le mur pour y monter aisément, à sa surprise. Un peu comme s'il avait l'habitude de ce genre de choses... Encore un mystère qu'il ne pourrait pas résoudre, mais qui au final lui était bien utile.

Le tatoué avait déjà fait un tour en centre-ville et dans le quartier Suwan et ce dernier souhaitait explorer de nouvelles contrées. Il ne lui restait plus que le quartier Shin'en et le quartier Sanjuu. Ça ne lui prit pas énormément de temps à se décider lorsqu'il vit sur Google Map qu'il y avait un hôpital dans le quartier Sanjuu. Depuis son accident, il les évitait comme la peste. Ça ne lui rappelait que l'état de pur effroi dans lequel il s'était réveillé confus et surtout sans souvenirs de sa vie passée. Il ignorait ce qu'il ferait bien à Shin'en, mais il trouverait forcément quelque chose rendu là. Le fantôme déambula dans la vie sans but précis, écartant l'idée de s'arrêter dans le cimetière ou même le parc qui semblait d'un macabre à cette heure...

Le premier endroit où il fut bien enclin de s'arrêter en raison de ses lumières fut devant l'étendue de ce qu'on appelait des Love Hôtels. Kaspy eut un sourire en se disant qu'il y avait encore des endroits où les gens pouvaient se faire des câlins et des bisoux sans se faire juger. Bien entendu le genre de câlins et de bisoux était différent des siens, mais comment pouvait-il s'en douter, n'ayant aucuns souvenirs de ce genre de choses qui faisait parti de sa vie passée?

Un cri attira son attention et il dut s'arrêter dans sa contemplation pour courir vers l'endroit où les cris provenaient. Ils provenaient d'une ruelle un peu plus à l'ouest qui était adjacente aux bars. Une femme était là, encerclée d'un bipède aux hormones en chaleur. Kaspy ne savait que trop bien ce que ça signifiait vu qu'il en avait été lui-même victime par un homme qu'il avait visiblement connu dans son passé. Le fantôme ne pouvait pas décemment la laisser là. Il bouscula d'abord l'homme pour s'emparer de la main de la jeune femme pour ensuite s'enfuir vers l'un des premiers bars de la rue. C'était sans doute une des pires idées qu'il avait eu, mais jamais il n'aurait pu la laisser là. Vu son apparence extérieure, personne ne le questionna et il put entrer aisément avec la jeune femme à sa suite. Le gardien n'avait pas voulu laisser entrer l'homme qui les poursuivaient car selon lui, il allait attirer les emmerdes. Tant mieux pour eux. Un taré de moins.

Une fois à l'intérieur, le vacarme lui vrilla les tympans et l'ivresse de l'endroit l'émerveilla intérieurement. Dire qu'un tel endroit existait et qu'il n'avait théoriquement pas le droit d'y mettre les pieds. C'était de la tyrannie pure et simple. En entendant la musique, il avait une envie irrémédiable d'aller danser, mais il se retint devant d'abord se «débarrasser» de la jeune fille qui n'avait pas l'air d'être toute là. Il relâcha sa main et lui dit que maintenant qu'elle était en sécurité qu'il n'allait pas s'attarder. La demoiselle gonfla les joues et exprima sa désapprobation. Elle lui dit qu'elle ne le laisserait pas partir avant de lui avoir offert quelques consommations gratuites pour le remercier. Lorsque la fausse brute entendit le mot gratuit, un sourire parvint à ses lèvres. Il aimait les trucs gratuits, mais décidément il ne savait pas dans quoi il s'embarquait. Au bout de quelques verres, la femme s'éclipsa pour aller danser et il ne la revit pas. Kaspy prit place au bar, sentant une chaleur se répandre dans son corps. Ce sentiment était plus que plaisant. Il était loin d'imaginer comment ça aurait pu dégénérer avec quelques verres de plus, mais pour l'instant il se retrouvait assis là à curieusement s'amuser alors qu'il n'aurait sûrement fait que tourner dans son lit en quête de sommeil.


« C'est sympas ici. »


Voilà qu'il parlait tout seul... ou peut-être pas.


_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Jan - 23:52
M • Serveur
avatar
Messages : 149

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Converses vertes pommes trouées, un jean's bleu foncé plus tout jeune non plus, un t-shirt avec le drapeau anglais avec un faux effet vieux, et une chemise style bûcheron rouge et bleu. Il rajouta un bonnet noir avec écrit « Wild and Young » et un vielle veste qu'il avait trouvé dans un bar quelconque. L'ensemble lui donnait un pseudo air miteux. Pas assez pour le refouler de boite, mais suffisamment pour être sûr que personne ne vienne l'agresser pour avoir son portefeuille, et c'était bien le but.
Depuis maintenant 2 ou 3 ans, Naoki avait l'habitude de traîner à Shin'en. Il s'était fait agressé plusieurs fois déjà, et si au début ça l'avait traumatisé, dorénavant il savait comment éviter d'attirer l'attention dans ce genre de choses. Il trouvait même que ça donnait un certain charme au quartier, tant que ce n'était pas lui la victime, évidemment.

Par contre, ce qu'il ne savait toujours pas, c'était le chemin pour aller au quartier sans se perdre. Il ne savait pas comment il faisait, mais il arrivait toujours à prendre un chemin différent. A son stade, s'il avait de la mémoire à ce niveau, il pourrait dire qu'il connaissait les moindres recoins de la ville mais… Non. Son cerveau refusait d'imprimer quoique ce soit. Pour le coup ce n'était pas vraiment un problème. Il avait réussi à y remédier grâce au bus. Il alla d'ailleurs jusqu'à l'arrêt sans prendre la peine de payer un ticket (parce que rebelle, vous comprenez ?) avant de s'installer, mettant ses écouteurs et la musique de son portable. Du G-Dragon histoire de se mettre dans l'ambiance, lui donnant déjà envie de danser. A la place, il se contenta de fredonner, tapotant le rythme de la musique sur sa cuisse, observant le paysage.  
Il descendit 15 minutes plus tard, sans que personne ne puisse deviner que c'était un petit gosse de riche qui venait d'arriver dans les bas quartiers, ou même le petit sachet de cocaïne qu'il cachait dans la poche intérieure de sa veste.
Il se promena un peu dans le quartier, observant les prostitués, buvant quelques verres aux bars, discutant avec des inconnus ou des personnes qu'ils connaissaient à force de fréquenter Shin'en. Il réussi même à éviter des ennuis… En courant, certes, mais l'important c'était qu'il les avait évité. Nono quitta finalement les bars pour se diriger vers une boite qu'il connaissait relativement bien. Ceci dit, il connaissait toutes les boites relativement bien, à force d'y aller.

Il passa d'ailleurs facilement. Il n'était pas totalement incontrôlable et le videur avait tellement l'habitude de le voir qu'il savait que Naoki était incapable de foutre la merde. De un, il se ferait laminer facilement, de deux le jeune rebelle était plus doué pour fuir que d'affronter ses potentiels adversaires, de trois… C'était un bon client, puisqu'il dépensait pas mal, donc il n'avait pas vraiment de raison de dire non.
Au plus grand bonheur de notre petit bonhomme qui s'empressa d'entrer pour déposer son bonnet et sa veste aux vestiaires avant d'aller danser pendant un bon moment. Là pour le coup, il attirait l'attention. Pas parce qu'il était un bon danseur, non, il était carrément banal, mais il se déchaînait comme un petit diable sur la piste, sautillant sur place, riant, souriant jusqu'aux oreilles. Si ce qu'il faisait était totalement banal il arrivait à dégager une aura de liberté. Ceci dit, le fait qu'il n'ait pas conscience des personnes autour de lui, devait sans doute aider à cette idée. D'ailleurs, les quelques mains aux fesses, ou les mecs et/ou femmes tentant une danse avec lui ne semblaient pas le perturber. Ces derniers abandonnaient très vite face aux œillères de Naoki.

Il se calma finalement lorsqu'il sentit la soif lui prendre la gorge et il se dirigea vers le bar en jouant des coudes.
Naoki arriva finalement au comptoir, et il repéra… Le Graal, la coupe de feu dans Harry Potter, l'anneau dans Le seigneur des anneaux… Mais c'était plus courant de les appeler des cacahuètes. Malheureusement, il y avait quelqu'un à côté et il semblait… Vachement aimable. Non, mais vraiment. Il faisait pas grand-chose et ne semblait pas l'avoir repéré, mais Naoki avait déjà envie de fuir rien qu'à voir sa tête. Il semblait pouvoir encastrer la tête d'un mec simplement parce qu'il avait envie. Et la pénombre n'arrangeait absolument rien à cette idée.
Ouais, c'était ce genre de mec qui gardait les cacahuètes. Le rebelle l'appela immédiatement Smaug dans son esprit. Parce qu'il ressemblait vraiment à un dragon, et que Naoki avait l'impression qu'il pouvait mourir d'un simple coup de pattes avec lui.
Néanmoins, il était un Hobbit courageux. Et comme le Hobbit qu'il était, il tenta de voler un de ses biens, à savoir les cacahuètes (Oui, il y tient !) Il tendit lentement le bras, observant les réactions de Smaug, et avec une lenteur délibérée histoire de ne pas se faire repérer, la langue sortie sur le côté parce qu'il était concentré.
Non, les demander tout simplement ne lui effleura pas l'esprit, c'était beaucoup trop simple. Il était presque arrivé son but, certain d'y arriver, mais ça se passa comme dans le film, il fut découvert, sa tentative avait été éventée, et pourtant, Smaug n'avait pas bougé d'un poil, et pourtant, il venait de lui adresser la parole. Naoki fut tellement surpris qu'il perdit légèrement son équilibre et renversa les arachides un peu partout.

-Nooooooooon, pas les cahuètes !

Il sembla se liquéfier sur le comptoir déplorant et pleurant la mort des cacahuètes, oubliant Smaug. Une minute de silence pour elles (enfin 20 secondes) avant que Naoki se remette de ses émotions commandant une vodka redbull, et en attendant sa boisson, le rebelle se mit à réfléchir aux  raisons pour lesquelles il s'était fait prendre. Smaug l'avait peut-être senti ? Pourtant il avait pris une douche aujourd'hui. Il se mit à sentir ses vêtements au cas où, mais il eut seulement l'odeur de son déodorant qu'il avait mit préalablement histoire de ne pas puer la transpiration.
Donc ce n'était pas ça…
Peut-être un bruit suspect ? Apparemment la drogue et l'alcool avait quelque peu ravagé son cerveau (doux euphémisme, il était complètement à côté de la plaque) puisque Smaug ne risquait pas d'entendre le moindre bruit suspect avec le nombre de décibels qu'il y avait avec la musique.

Il laissa finalement tomber, la réponse était trop obscure pour son cerveau rachitique. A la place, il se concentra sur la menace à peine volée « C'est sympa ici »… Sous entendu « Ca va pas durer si tu y touches ». Ouais, ouais, Naoki avait très bien compris. Son esprit n'était pas tout le temps lent, hein. Il fallait parfois se méfier de sa perspicacité.  

-T'es vraiment méchant ! Tu pourrais partager !

Son verre de vodka lui arriva finalement et il le prit en main dans l'intention d'épancher sa soif… Enfin, s'il arrivait à attraper la paille. Il avait un peu de mal… Cette vilaine bougeait pas mal. Nono arriva finalement en la tenant de sa main libre, oubliant une nouvelle fois Smaug. On peut pas se concentrer sur tout, hein !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Sam 9 Jan - 19:12
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Consommations gratuites? Classe.



Heureusement pour Kaspy, il n'avait pas à craindre qu'on le coince dans une ruelle puisqu'il avait plus l'allure du chasseur que celle du chassé alors il était loin d'envisager le pire, naïf comme il était. L'ébène avait prit une excellente décision d'aller déposer son manteau aux vestiaires parce qu'il faisait une chaleur d'enfer dans la pièce. Il n'était qu'assis au bar et il avait chaud au point tel que retirer sa chemise ne serait pas un luxe. Certains regards posés sur lui le dissuada de le faire. Gray sursauta presque lorsque le barman le sortit de ses rêveries pour lui donner des verres donnés à l'intention de quelques messieurs et dames.

Ne pouvant pas refuser leur politesse après avoir comprit que tout ça était encore gratuit, il leur accorda un regard et un hochement de tête en guise de remerciement avant de vider les shooter un à un. L'adolescent se sentait de mieux en mieux et l'envie de se lever pour aller danser se faisait plus forte que jamais alors qu'il remuait ses pieds en rythme avec la musique. Il avait de plus en plus envie de s'amuser comme un gamin. Pourquoi un endroit où on s'amusait tellement était interdit? Le fantôme ne comprenait décidément pas cette logique. Beaucoup de choses restaient encore incomprises dans l'esprit du jeune amnésique.

Kaspy était loin de se douter de l'aventure dans laquelle s'était plongé le jeune homme qui venait de s'asseoir à côté de lui. Il n'avait pas fait attention à ses œillades un peu lubriques vers les cacahuètes ni à ses tentatives plus ou moins claires pour s'en emparer. L'homme était plongé dans ses pensées, une main sous son menton et le regard plongé dans le vide même s'il semblait fixer quelque chose, n'importe quoi, mais quelque chose. Il pouvait passer pour dangereux, mais sincèrement il n'y avait pas plus inoffensif que lui ou presque dans cette boîte.

Si son vis-à-vis lui avait demandé les cacahuètes, Gray les lui aurait donné avec plaisir, mais au lieu de ça il se trouva confus à se retourner vers l'autre homme qui avait envoyé les dites cacahuètes un peu partout par terre avec un air tragique au visage comme s'il les voyait perdues à jamais au ralenti. Ça avait l'air drôle. Le taciturne se leva et ramassa l'étendue des dégâts et les donna au barman lui demandant de remplacer ces dernières par de nouvelles.


« Partager? Mais de quoi tu parles? Ah ne t'en fais pas, je lui ai dit d'en rapporter d'autres. Tu pourras manger le bol si ça te dit. »


Malgré l'étrangeté de la situation, le plus jeune avait curieusement réussi à comprendre le raisonnement et la logique de son aîné. Et comme il l'avait dit à l'aventurier des noix, le barman se repointa avec un grand bol de cacahuètes qu'il reposa devant Kasper comme pour «remuer» le couteau dans la plaie pour le pauvre Naoki. Avec un sourire amusé, le tatoué poussa le bol vers lui du plat de la main.


« Bon appétit hein!  »


Il s'amusait de voir à quel point son voisin de tabouret changeait rapidement d'expression. Il était tombé sur un drôle d'oiseau, enfin si on se fiait à son énorme penchant pour les cacahuètes, plutôt pour un drôle d'éléphant sans insinuer le fait que ce dernier était gros. Parce que ce dernier le l'était pas du tout. Les yeux noirs de la racaille se posèrent vraiment pour la première fois sur Naoki. Il prit le temps d'observer sa silhouette, mais surtout les traits de son visage plus attentivement. Son aîné avait le visage fin, à un point tel que ça en était surprenant et à la fois fascinant.

Ça lui donnait envie de le toucher, bien qu'il ne soit pas assez saoul pour tenter pareille avancée. Kaspy était le premier à faire des câlins aux premiers venus, mais pour une raison qu'il n'expliquait pas il ressentait une certaine réserve en ce moment. C'était peut-être tout ce liquide qui commençait à lui embrouiller l'esprit qui sait? Kasper ignorait même à combien de verres et de shooter il était rendu. Mauvais signe, mais il était loin de se douter de ce qui arrivait si on plongeait dans l'excès. Le pauvre.


« On doit souvent t'avoir dit que tu étais très beau.  »


Il ne s'était même pas rendu compte qu'il avait parlé à voix haute. Aussi avait-il reporté son regard ailleurs en ne prenant pas attention à la réaction de son voisin étant plus que certain de n'avoir que simplement pensé ses mots.



_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Sam 9 Jan - 22:45
M • Serveur
avatar
Messages : 149

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
-C'est pas le bol qui m'intéresse, c'est ce qu'il y a à l'intérieur !

Bah oui, il était con ou quoi, lui ?! Ca paraissait évident qu'il ne mangeait pas de bol quand même. Il n'était pas le chapelier fou dans Alice au pays des merveilles. Même s'il avait tenté de manger réellement une assiette quand il avait vu le dessin animé. Mais franchement, dedans ça avait l'air carrément bon et il était à peu près certain qu'il n'avait été le seul à essayer.
C'était une grosse déception dans la réalité. Il en avait même pleuré, tellement il s'était senti trahis et il avait réclamé des assiettes qui se mangent. Ce qu'il n'avait pas eu, évidemment. Comment traumatisé une enfance ? Avec de la bouffe. Sa vie était vraiment palpitante, y avait pas à dire.

Aujourd'hui, enfin ce soir ce qui le traumatisait c'était que le nouveau bol rempli de cacahuètes se retrouvait en face de… Smaug. Il avait envie de chouiner, tiens. Surtout que adieux discrétion dorénavant puisqu'il avait été repéré. Peut-être que s'il disait qu'il y avait un martien derrière lui, il pourrait détourner son attention le temps de les piquer et de s'enfuir. Au lieu de ça, Smaug lui donna le bol d'arachides. Smaug, n'était peut-être pas Smaug, finalement. Il lui jeta un regard méfiant, avant d'en piquer une rapidement, semblant la manger comme un hamster, attendant la réaction de son vis-à-vis. Ok, il ne disait rien. Il donna des petits coups dans le bol pour le rapprocher de lui par des mouvements discrets d'après lui, tel un chat voulant récupérer son bol de croquettes. Malheureusement, ce n'était pas très discret.

-Merciiiiii !

Fallait pas lui donner l'autorisation deux fois puisqu'il mangea rapidement les cacahuètes. Il n'était pas particulièrement accroc à ça, mais Nono avait vraiment faim. Le soucis c'était qu'il n'avait pas envie de sortir d'ici, et que la boite ne faisait pas de petits repas, donc… C'était la fête des cacahuètes. Simple logique.
Il commença à boire son verre observant les gens autour de lui tel un suricate (Les animaux ont la côte, ce soir) sans réellement regarder. Il ne savait juste pas où promener son regard, jusqu'à tomber sur un couple qui semblait se disputer. Le jeune homme n'entendait rien, mais ça restait intéressant de les regarder. Jusqu'à ce qu'il entende Smaug parler. Il avala de travers sa boisson, toussant plusieurs fois, les larmes aux yeux faisant leurs apparitions. Ses joues se mirent à rougirent, et il fut heureux d'être dans la pénombre pour ne pas que Smaug voit son embarras. Finalement, Smaug était vraiment Smaug. C'était plutôt machiavélique de lui dire ça. Finalement, il ne voulait pas partager ses cacahuètes et s'était vengé ?
Ca ne devait pas être permis de sortir des phrases de ce genre au milieu de nul de part. Il mit plusieurs minutes avant de reprendre son souffle.

-On me la déjà dit plusieurs fois. Mais seulement les mecs.

Malheureusement. Yoite lui avait dit qu'il était beau gosse, il avait un peu l'habitude des mains aux fesses de gars complètement bourré, on lui avait dit plusieurs fois qu'il avait un beau cul dont une qui l'avait particulièrement marqué de la part d'un brun carrément canon, mais flippant. Ceci dit, c'était loin de le flatter, bien au contraire. C'était encore plus complexant puisque c'était seulement des hommes, ne le confortant que de plus en plus qu'il n'aurait aucun succès avec les femmes.

Il se pencha vers Smaug avec un air très sérieux, une main sur son bras, et se rapprocha dangereusement de lui pour être capable de voir ses yeux. Ainsi, il donnait l'impression qu'il allait donner une information capitale, mais… Non.

-Je ressemble à une fille, c'est ça ?


Pour lui c'était important. Mais c'était pas dit qu'il s'en souviendrait le lendemain. C'était une autre histoire, et honnêtement, ce n'était pas spécialement important, puisque comme tous les matins il se montrerait plus réservé, s'éloignant le plus possible d'un quelconque contact physique.
Néanmoins, en attendant, ils n'étaient pas le lendemain et comme d'habitude, il avait la concentration d'un poisson rouge si bien que dès que Naoki entendit une chanson qui lui plût, il sauta de son siège emportant Smaug. Enfin, emporter c'était un bien grand mot au vu de la carrure du bonhomme. C'était plutôt le dragon qui allait l'emporter. Nono, y avait peu de chances qu'il arrive à le bouger si ce dernier ne voulait pas.
Bref, il l’entraîna sur la piste de danse bien décidé à retourner bouger son popotin avec lui et son verre. Sur le papier ça semblait être une très bonne idée. Dans la réalité, c'était autre chose, puisque dès qu'il commença à sauter, le verre se vida sur son voisin derrière lui. Il avait vraiment l'air ravie. A tel point qu'il semblait vouloir imprimer son poing sur le visage de Naoki. Ni une, ni deux, le I don't care se sorti de son pétrin en se cachant derrière Smaug.

-Je suis avec lui !

Courageux ce Hobbit, y avait pas à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Jan - 19:05
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Consommations gratuites? Classe.



Kasper ignora la première phrase de son vis-à-vis, ne voyant pas ce qu'il aurait d'intelligent à répondre à ça. Peut-être que l'alcool commençait à faire ressentir ses effets puis que le tatoué ne fit que lever les yeux au ciel, lui qui était d'ordinaire si patient et frivole. Rien que pour ça, Naoki aurait mérité qu'il mange toutes les noix sous ses yeux, mais il savait que malgré ses pensées, il ne l'aurait jamais fait. D'ailleurs il se demandait bien pourquoi il avait ce genre de pensées alors que l'ébène aurait trouvé son compagnon de tabouret hilarant. Le plus étrange dans tout ça était qu'il avait l'impression que c'était aussi une partie de ce qu'il était. Peut-être pas maintenant, mais autrefois... l'éventualité était plus que possible même s'il ne souhaitait surtout pas l'admettre. Il aurait nettement préféré vivre dans un monde de licornes et de bonbons plutôt que d'apprendre des mauvaises choses le concernant. Kaspy n'avait jamais l'impression d'être «lui-même» quoi qu'il fasse et cette situation ne l'incommodait que davantage. Un peu comme si on lui interdisait d'être lui-même en lui rappelant constamment des bribes d'une personne qu'il ne reconnaissait pas.

Il fut sortit de ses pensées de moins en moins réjouissantes par un mignon petit hamster qui mangeait les arachides tout en guettant sa réaction comme s'il sentait qu'il y avait une arnaque. Un sourire amusé se dessina sur ses lèvres alors qu'il attendait que ce dernier termine avant de lui caresser les joues après les lui avoir légèrement tirées. Il n'avait pas pu résister malgré toute la retenue qu'il s'était imposée intérieurement. C'était trop mignon alors il fallait qu'il y touche point. La racaille avait un sérieux penchant pour tout ce qui était mignon, y compris les gens. Il ne résista pas plus longtemps à lui faire une rapide accolade avant de s'en séparer à contre-coeur pour se reperdre dans ses pensées qu'il avait énoncé à voix haute à son insu.

Aussi ne comprit-il pas tout de suite la réaction de Naoki qui se penchait gravement vers lui dans l'intention de lui dire quelque chose, le visage sérieux alors qu'en fait il s'agissait d'une question complètement inattendue. Lui ressembler à une fille? Il n'irait pas jusqu'à dire ça non, bien qu'il eut été vrai qu'il ait des traits un peu androgyne. Visiblement le brun était complexé parce qu'il semblait plus plaire aux hommes qu'aux femmes et Kaspy ne put que compatir silencieusement à son sort car il savait qu'énoncer de telles pensées à voix haute fâcherait son vis-à-vis.


« Non je te rassure, tu ressembles bien à un garçon. Les femmes jalousent ta beauté et les hommes l'apprécient c'est la seule différence. Je ne pensais pas avoir dit ça à voix haute, excuse-moi. »

Il se fit entraîner à la suite de Naoki quelques secondes après, ne cherchant pas vraiment à résister. Ce dernier l'avait emmené jusqu'à la piste de danse pour aller danser sur une musique entraînante. Gray ne s'était pas attendu à ça, mais ne cacha pas son bonheur. Enfin si, on avait juste à regarder cet air de tueur sur son visage bien qu'il soit heureux. Certains s'écartèrent d'ailleurs sur son passage leur permettant d'avoir un peu plus de place sur la piste. Kaspy n'allait pas s'en plaindre pour le moment en tout cas. La grande armoire à glace se laissa porter par la musique, grisé de l'atmosphère de l'endroit. Il reporta son attention sur le petit brun qui se trémoussait avec un verre à la main. Ah tiens, il venait juste de remarquer. Ça allait mal finir... probablement. Kasper était un homme qui avait beaucoup de chance sauf quand il s'agissait de problèmes puisqu'il semblait toutes les attirer à lui (Normal en voyant sa tête, mais ça ne rentre toujours pas dans sa petite tête). L'inévitable se produisit et Naoki renversa tout le contenu de son verre sur le mec derrière lui. Ce dernier avait l'air très mécontent.

Il leva le poing et aussitôt cela fait, il sentit le petit brun se cacher derrière lui. L'ex délinquant arrêta par vieux réflexe le poing de l'autre homme et le dévisagea silencieusement. L'autre homme retira sa main et ne chercha pas à faire le malin une nouvelle fois se contentant de jeter des insultes à la figure de Kasper du genre: « Il va falloir tenir ta belle en laisse mon gars! Quand t'auras le dos tourné, elle ira voir ailleurs et sautera tout ce qui bouge! »

Ce fut trop pour les oreilles du tatoué. Il lui mit un bon coup de poing dans le ventre et le laissa s'étaler de tout son long sur le sol. Naoki qui complexait déjà sur ce sujet en plus. Le taciturne se retourna d'un coup et prit le plus petit par la main pour le traîner derrière lui avant qu'ils ne soient au centre de quelque chose de plus grave et surtout qu'ils se fassent jeter dehors. Il trouva un coin plus sombre un peu plus loin et laissa son «ami» reprendre son souffle.


« Ça va t'as rien? Ce type est une ordure.  »



_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Jan - 18:43
M • Serveur
avatar
Messages : 149

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
(Désolé, c'est petit, et j'avance pas beaucoup ><)

Il resta un peu bugué quelques secondes. Les phrases étaient trop longue. Ou la phrase. Il savait plus. La seule chose qu'il retenait c'était que Smaug avait dit non, et c'était le plus important. Nono lui pardonnait presque qu'il lui ait tiré les joues. Ca avait fait mal, nom de Dieu !
Pour la peine, il allait le torturer sur la piste de danse. D'ailleurs, ça semblait l'enchanter, ce qui tira un rire au petit I don't care. Malgré sa grande taille, son air d'ours grognon, il semblait se laisser faire. Ca lui faisait penser aux gros chiens qui se laissait embêter par les petits. Naoki allait se faire un plaisir d'être le petit chien. Après tout, ce n'était pas tout les jours qu'une racaille se laissait faire. Autant en profiter. Enfin, ça c'était ce qu'il avait prévu. La réalité préférait changer ses plans lorsqu'il renversa son verre.

Oh non… Il y allait avoir une bagarre au vu de la tête du type. Il n'avait pas fait exprès pourtant. Il se sentait déjà en train de se décomposer. Il y allait avoir une bagarre par sa faute… Non, il ne voulait pas.
Ou pas, Smaug arrêta le poing du susceptible. Ce qui n'empêcha pas le nain de sentir ses muscles se tendre sous la tension. Il se trouvait débile. Ce n'était pourtant pas lui sur le champ de bataille. Mais apparemment, ça s'arrêta là, ce qui le soulagea profondément. Mine de rien, heureusement qu'il s'était caché derrière lui. Ni courageux, ni téméraire.

Il pensa que c'était terminé, mais non. Naoki passa du blanc au rouge sous l'insulte. Bizarrement, il eut une image de Kasper en train de le « malmener » de plaisir au lit. Complètement hors contexte pour le coup. Il savait qu'il devait s'indigner, comme tout le monde l'aurait fait, et il l'était, mais non… Là, il avait juste envie de se réfugier dans les bras de l'ébène. Merde. C'était pas normal.
Et du rouge, il repassa de nouveau au blanc, quand Smaug le frappa au ventre. Naoki était complètement tétanisé et se laissa traîner par son ami du soir. Ca ne devait pas se passer comme ça. Il était d'accord de perdre le contrôle avec de la cocaïne, mais il n'avait pas signé pour provoquer une bagarre.

Il resta sous le choc encore plusieurs secondes avant de regarder Smaug. Il ressentit un certain respect pour lui, de l'admiration, de la peur, mais aussi un peu de jalousie. Il réagissait comme un chef dans cette situation, alors que lui était incapable de répliquer ou de faire le moindre geste de défense. Il lui adressa un sourire timide et tremblant, hochant doucement la tête.

-Désolé de t'avoir entraîné là-dedans.

Il s'inclina légèrement, alors que l'image de l'ébène le caressant avec une certaine brusquerie lui revenait en mémoire. Merde. Il se redressa de plus en plus mal à l'aise.

-Je vais te laisser, et rentrer chez moi. Salut.

Et il vint s'enfuir sans savoir où était la sortie. Peu importait, tant qu'il était loin de cet homme. Il avait l'impression d'être la demoiselle en détresse en train de tomber amoureuse du Prince. Mais en moins romantique et plus adulte. Il sentait ses nerfs à fleur de peau, et son corps trembler, refusant d'accepter ses idées de débauche contre nature. Dire que dans certain pays, il se serait fait tuer pour des pensées pareils. Il voulait être normal, était-ce trop demander ? Sortir avec une fille douce et mignonne. Pas avec un mec deux fois plus grand, avec un air de méchant et qui le défende sans même le connaître.

Est ce sa mère biologique avait prit de la drogue durant sa grossesse et avait loupé l'attirance sexuelle ? Fort probable. Elle avait peut-être loupé sa vie, mais ce n'était pas une raison pour en faire bénéficier son fils. Il trouva finalement la sortie en ayant l'impression d'être à court d'oxygène alors qu'il lui semblait entendre des ricanements sur son passage et des commentaires adorable « Tu rentres déjà te coucher mon petit ». Autant dire que c'était pas grand-chose comparé à l'autre type. C'était même adorable à côté, mais d'une certaine façon, il avait l'impression d'y sentir un certain acharnement sur lui, ne le rendant que plus faible. Il n'aurait pas dû boire autant. Il n'aurait pas dû prendre de drogue. Tout contribuait à amplifier ses émotions. Déjà qu'en tant normal, Naoki avait dû mal à gérer ses préférences, mais là… Il atteignit finalement l'air frais, et prit une grande bouffé d'air, tel un nageur resté trop longtemps sous l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 28 Jan - 2:35
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
(Ne t'en fais pas, je m'excuse aussi, j'espère que la réponse te conviendra ^^)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Consommations gratuites? Classe.



Il était encore mentalement sous le choc. Il n'arrivait pas à croire qu'il avait réellement frappé quelqu'un dans l'intention de nuire, mais le plus surprenant était de découvrir que ça le démangeait de recommencer. Un coup était déjà bien assez et même considéré de trop alors pourquoi sentait-il son sang bouillonner à l'intérieur? Décidément ça ne tournait pas rond avec lui. Foutue amnésie qui ne faisait que l'embrouiller davantage dans une situation déjà suffisamment chaotique à son goût. Kasper revit rapidement sa liste de priorités qui consistait à les mettre en sécurité. Le brun ne pouvait décemment pas laisser Naoki seul livré à lui-même.

Il se fit donc un devoir de le protéger et après réflexion, rester dans cette boîte était loin d'être une bonne idée, mais en voyant l'autre à bout de souffle, il leur trouva un coin tranquille pour souffler. Kaspy n'osait même pas imaginer le degré de panique dans lequel devait se trouver son vis-à-vis  après qu'il ait chahuter de la sorte. Il fut assez surpris que Naoki le remercie et sa main alla doucement se poser sur la tête de ce dernier pour lui caresser les cheveux quelques secondes dans un geste se voulant réconfortant.

L'instant d'après, il s'était incliné pour partir comme une flèche en ayant été très bref sur le sujet de son départ précipité. Kasper le savait: Nao lui en voulait. En même temps qui le blâmerait de vouloir s'échapper d'un grand gars aux allures de tueur qui commence des bagarres dans les boîtes? Ça le blessait quand même un peu de penser que le garçon marrant qu'il venait de rencontrer le considère de la sorte, mais il ne pouvait qu'éprouver une sorte de compréhension malsaine envers tous les gens qui portaient un mauvais jugement sur lui.

Ses yeux suivirent sa silhouette jusqu'à ce qu'il se perde dans la foule. Une pensée le poussa à partir à sa recherche: Et si le type le retrouvait ou que pire encore il lui arrivait quelque chose ? Ça lui resterait sur la conscience et il ne pourrait pas faire autrement que de considérer que tout avait été de sa faute. Vivre en ayant pas de regrets, notre tatoué fonça dans la foule, les écartant de ses bras et curieusement, personne n'osa s'interposer, surtout en voyant l'énergumène.

C'est avec un air soulagé qu'il le repéra du regard et que l'instant d'après il fronçait les sourcils en voyant de parfaits imbéciles faire les puériles. Naoki parvint à sortir sain et sauf, mais le pire dans tout ça était le type étrange qui le suivait tapissé dans l'ombre. Kaspy fonça et bouscula la bande de crétins avant de sortir pour se précipiter vers son partenaire de danse de la soirée et de mettre un bras autour de ses épaules.

« C'est là que t'étais. Je t'ai cherché partout. »

Il approcha ses lèvres de son oreille pour lui susurrer au creux de l'oreille.

« Joue le jeu, y'a un type crade qui te suit depuis que t'es sorti. Je m'inquiétais que ça arrive alors je t'ai cherché. »

Il l'approcha un peu plus de lui en caressant son dos, espérant que ça suffirait à refroidir les ardeurs de l'autre malade qui continuait à les espionner, tapi dans l'ombre.






_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Dim 31 Jan - 1:26
M • Serveur
avatar
Messages : 149

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Autant dire que lorsqu'il souffla ce fut pour une courte durée. Cet imbécile l'avait suivit jusque dehors. Vu comment il avait fuit, Naoki pensait qu'il avait compris que c'était justement lui qu'il avait voulu échapper. Mais apparemment non. Il tourna la tête naturellement vers lui, et il resta scotché.

Okay, à la lumière des lampadaires, le jeune homme voyait un peu plus à quoi ressemblait son partenaire. Il était foutrement effrayant, en fait. Il avait approché un tueur de bébé, de chats, de lapin et tout ce qui était mignon. Il avait complètement oublié qu'il venait de se faire insulter ou charrier. Ce qui l'attendait c'était bien pire. C'était un viol avant de se faire égorger comme un petit cochon dans une quelconque ruelles sombres. Non, mais il tenait à sa vie, bordel. Et en plus, monsieur le prédateur tenait à sa victime puisqu'il avait pris la peine de le suivre.
Et pour ne rien arranger aux choses il lui murmura à l'oreille, lui tirant un frémissement bien malgré lui. Il frotta son oreille pour faire disparaître la sensation, toujours effrayé par le tueur pot de colle.

-Toi ?

Il murmura d'une petite voix assez aiguë causé par la peur. Ça par contre, il aurait peut-être pas dû dire. Quoique s'il s'énervait sa souffrance serrait peut-être moindre. Bien qu'il en doutait puisque l'imbécile lui caressait le dos, lui tirant un ronronnement, toujours contre son gré. C'était quoi ça ? Une technique pour mieux attraper ses victimes et leur passer l'envie de s'enfuir, et ainsi endormir leur méfiance ? Si c'était le cas… bah ça marchait bien.

-Enfin, je veux dire… T'es pas crade.

Il sentait même bon le propre, donnant un peu plus envie de se blottir contre lui. Erf, c'était un prédateur de haut niveau, Naoki ne pouvait pas dire le contraire. Le I don't care ne pouvait qu'espérer de se rattraper en arrondissant les angles pour que la torture mentale cesse. Mais le fait est… Qu'il allait crever. Moral de l'histoire, ne jamais piquer les cacahuètes de quelqu'un d'autres.

Il tourna la tête espérant que quelqu'un lui vienne en aide, mais tout le monde semblait s'en foutre complètement qu'il soit avec un homme. Putain les gens, c'était pas normal que de voir deux mecs aussi proches. Pourquoi personne n'intervenait ? Et pourquoi lui ne bougeait pas ? Bah… Essayez de vous enfuir quand vous êtes drogué, alcoolisé, que c'était foutrement confortable d'avoir ce genre d'attentions, et que vous avez un instinct de survie de merde.

Y avait plus qu'une seule solution, la technique du Chat Potté. Il gratta légèrement le torse de son partenaire en lui lançant un regard suppliant. Et ça, Naoki savait faire. Des années d’entraînements lorsqu'il s'agissait de copier les exercices des autres pour les cours. Technique imparable. Il aurait pu faire une prise de karaté, mais comment dire… Il avait beau être bon, ça ne l'aidait pas franchement dans la vie réelle. Surtout contre un mec qui semblait voir les coups venir, ça devait pas servir à grand chose.

Ceci dit, il pouvait toujours lui fausser compagnie, non ? Après tout, fuir c'était sa spécialité aussi. Il venait de penser qu'il avait pas récupéré ses affaires aux vestiaires. Et coups de chance, Naoki avait dû endormir sa méfiante avec sa petite bouille mignonne. Proie de haut niveau, faut réussir à l'attraper. Il se dégagea rapidement de ses bras, rentrant à l'intérieur pour aller jusqu'aux vestiaires.

Il ne se doutait absolument pas qu'il y avait vraiment quelqu'un qui cherchait à le nuire un peu plus loin, et que son ami effrayant cherchait juste à l'aider. Mais en même temps, on ne pouvait pas vraiment le blâmer, puisqu'il ressemblait vraiment au danger qu'il fallait éviter.

Il entra à nouveau, décidant de faire un tour aux toilettes avant d'aller chercher sa veste et son bonnet. Il entra sans qu'il n'ait besoin de faire la queue, mais il dû aller dans une cabine. Il y resta quelques minutes avant de sortir, semblant avoir complètement oublié sa mésaventure. Naoki vit que tout s'était vidé en un laps de temps très cours sans se poser de question. Trop con. Il se lava les mains complètement à l'ouest, avant de sentir une présence malveillante à côté de lui. Il sursauta violemment alors qu'il voyait le type l'ayant insulté de « chienne » beaucoup trop proche de lui. Et plus le jeune homme reculait, plus il s'approchait, finissant par le bloquer contre le mur. Il allait vraiment crever ce soir. Sauf qu'au lieu de la ruelle sombre, ça allait être les chiottes dégueulasse d'une boite de nuit.

-Je suis désolé, j'ai pas fait exprès pour le verre.


Comme ci, c'était important… Il leva les bras pour protéger son visage d'un quelconque coups, et il sentait la mains de son agresseur attraper un de ses poignets. Le drogué donna un coup de genou instinctif dans ses bijoux de famille. Instinct de survie de la dernière chance. Il sortit des toilettes rapidement, alors que l'autre tombait à genou dans un cri de douleur étouffé. Il devait vite s'éloigner d'ici. Naoki marcha rapidement vers les vestiaires sans vraiment regarder devant lui, arrivant à passer entre les gens, jusqu'à se prendre un mur en pleine face. Enfin, c'était pas vraiment un mur, mais plutôt le type aux cacahuètes. Il lui lança un coup d’œil, alors qu'il sentait la peur dans tout son corps.

-Je suis désolé.

Le tout était maintenant de ne pas craquer, alors qu'il essayait de maîtriser son corps pour ne pas trembler, crispant au maximum ses muscles.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 11 Fév - 3:57
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Consommations gratuites? Classe.




En voyant l'air presque effrayé (il lui donnait le bénéfice du doute) qu'affichait Naoki en le regardant, Kasper en eut un pincement au coeur. Il ne pouvait pas lui en vouloir d'avoir peur de lui parce qu'au final tout le monde l'était (rares étaient ceux qui l'accueillaient ouvertement avec une accolade ou un High Five) et c'était d'ailleurs ce qui faisait mal. Ce sentiment constant d'être chassé/jugé et la tristesse de ne sembler aller nulle part. Avoir sa propre catégorie et être marginal était loin d'être cool de son point de vue. Son sourire tomba, ce qui ne fit que lui rendre l'air plus sombre et menaçant alors qu'il était simplement triste.

La réplique qu'il lui avait fournie avait d'ailleurs suffi à l'achever momentanément. Soit il n'avait pas de tact, soit il était très effrayé ou innocent, soit il était méchant ou même un mélange de toutes ces réponses. Qui aurait cru qu'un type avec une gueule de tueur en séries pouvait prendre les choses autant à coeur? Le géant avait continué de lui caresser le dos, perdu dans ses pensées et quelques ronronnements le sortirent de sa transe plutôt dépressive du moment.

La surprise. Quelle belle émotion. Cette dernière ravit le coeur de notre ange aux airs de brute qui resta comme deux ronds de flan en observant Naoki lui grattouiller le torse, les yeux étincelants. Dieu que ce spectacle était dangereux. C'était tout bonnement beaucoup trop adorable pour son petit coeur et le temps qu'il s'en remette, l'autre avait encore déguerpi il ne savait où à l'intérieur. Le fantôme soupira en hésitant à entrer de nouveau. Il détestait forcer la main à qui que ce soit et visiblement Naoki avait mal interprété ses actions et le prenait pour un prédateur.

Le tatoué resta un bon cinq minutes à l'extérieur, pesant le pour et le contre de la situation. S'il partait maintenant, la douleur s'estomperait et il n'aurait qu'à oublier comme tout le reste alors que s'il y allait, il devrait passer pour un stalker obsédé et bien qu'il avait habitude des étiquettes dégradantes, il ne s'y faisait jamais. S'il n'allait pas à la suite de Naoki, il ne saurait jamais si ce dernier était en sécurité ou si quelqu'un s'en prenait déjà à lui et bon sang que ça l'inquiétait. Kaspy ne se rappelait d'ailleurs pas s'être inquiété à ce point pour quelqu'un. N'importe qui aurait dû s'en foutre et passer son chemin ; ils ne se connaissaient pas. Pourtant l'Américain ne put pas s'y résoudre et retourna à l'intérieur sous la musique assourdissante et les filles à gros seins qui le fixait comme un bout de viande.

Elles ne semblaient pas effrayées. Ça ne surprit qu'à moitié Kasper qui se dit qu'elles devaient être folles. Les filles plus mignonnes reculaient sur son passage et il dut se retenir de faire la gueule et d'aller leur faire un câlin en mode « maiiis nooon je te ferai pas de mal ». Creepy. Il laissa tomber l'idée qu'il trouvait plutôt brillante pour tenter de se concentrer à nouveau sur sa tâche: Retrouver le chat potté aux cacahuètes.  D'ailleurs avec le temps qu'il avait mit, il n'avait pas vraiment eu à chercher: même qu'il lui était littéralement rentré dedans en se précipitant vers la sortie. Visiblement quelque chose s'était passé.


« Je ne veux pas de tes excuses. Laisse-moi simplement te raccompagner jusqu'à ce que tu sois en sécurité et après je te laisse tranquille. Je ne te demande pas de me faire confiance, mais je ne te laisse pas le choix sur ça. Les gens vont te laisser tranquille si tu traînes avec moi. C'est le seul avantage à avoir la gueule que j'ai: Je peux te protéger. »



Le visage las, il jeta un dernier regard derrière lui avant de lui faire signe de le suivre.


« Suis-moi ou je te prend la main comme avec une fille. »


Aussi bien être fidèle à ce qu'il projetait vu comment ses efforts étaient réduits à néant avec Naoki. Il se sentait fatigué et n'avait plus envie de se motiver à faire le mariole comme à l'ordinaire. À l'avenir, il éviterait les consommations gratuites. Ça le rendait plus morose que d'ordinaire et il avait un comportement différent. Kasper était loin de se douter qu'il se rapprochait au contraire de qui il était à la base avant l'amnésie, mais comment le pourrait-il?



_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Fév - 13:46
M • Serveur
avatar
Messages : 149

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Naoki avait l'impression de se faire engueuler. Pourtant, il n'avait aucune envie d'entendre des reproches. Déjà qu'à la base, il aimait pas ça, là c'était encore pire alors qu'il essayait de ne pas craquer. Il avait l'impression d'avoir déçu son interlocuteur, et il en avait un peu marre de décevoir tout le monde. Sa sensibilité prenait même en compte le jugement d'un inconnu.
Le bon côté c'était qu'il lui disait qu'il ne lui ferait pas le moindre mal, et crédule comme il était, il y croyait. Mais con comme valise, il se demandait si l'énergumène allait le violer en douceur ? Il ne savait pas trop ce qu'il devait comprendre, mais il classa le dossier en disant que c'était mieux que le mode agressif. Naoki voulait ses caresses dans le dos finalement. Quitte à se faire agresser, autant qu'il y ait des câlins avec, n'est ce pas ? Sauf que c'était plus vraiment un agression, en fait mais bon… C'était peut-être pas le moment de lui expliquer les subtilités des viols et compagnies.

-Oui, monsieur.

Non, mais cette aura d'autorité lui faisait perdre les pédales. Sa nouvelle connaissance ne voulait pas lui laisser le choix, et Naoki n'aimait pas spécialement aller contre l'avis des autres lorsqu'il savait qu'il n'avait aucune chance pour qu'il gagne. Il avait essayé de s'enfuir, et il l'avait retrouvé. Ca ne servait à rien de fuir un traqueur qui semblait connaître son métier sur le bout des doigts. Naoki n'avait pas capté sur c'était surtout un coup de chance. Et puis même, il y avait une maturité dans sa voix, qui forçait le petit rebelle à s'incliner.
Difficile de croire qu'ils avaient à peu près le même âge. Naoki ressemblait à un gamin à côté de son charisme de bad boy, son visage effrayant, et sa douceur. Combien de femmes s'était-il tapé sans avoir besoin de lever le petit doigt, alors que lui n'arrivait qu'à mettre une main aux fesses, au grand maximum, avant de se prendre une tarte dans la gueule en se faisant insulter de chien ? Certes, il pouvait sembler affamé, mais elles avaient qu'à lui laisser une chance. Il ne promettait pas une nuit de folie, mais au moins, il aurait enfin sauté le pas, et c'était tout ce qu'il demandait. Elles pouvaient lui expliquer comment s'y prendre pour draguer, si elles ne voulaient absolument pas. Au lieu de ça, elles le plantaient pour aller voir un mec plus viril. C'était tout de même pas de sa faute s'il avait un physique un peu plus fin, quand même ?!

Il revint sur terre en entendant une menace. Et cette menace ! Y avait pas pire, vraiment. C'était le comble du sadisme. Lui prendre la main… Même Naoki ne tremblait pas de peur, bien au contraire. Et pourtant, il devait être le plus grand trouillard de la ville. Bon en même temps, il était drogué et alcoolisé. Sans doute que ça aurait très bien marché s'il était sobre. Mais là, avec ses nerfs en pelote, et avec son envie d'avoir un câlin, il avait bien envie de voir ça. Pourquoi réclamer alors qu'il suffit juste de faire une connerie pour avoir ce qu'on veut ?
Sa témérité le poussa à lui fausser une nouvelle fois compagnie, mais pas trop loin histoire qu'il le rattrape facilement, pour aller récupérer son bonnet et sa veste.

Allez fais moi un câlin, et caresse moi.

Houlà, ça venait d'où cette pensée ? Il ne savait pas, mais c'était sûrement platonique. Il ne se comprenait pas lui-même parfois. Oui, oui, se faire embrasser, se tortiller sous le plaisir, c'était totalement platonique, y avait pas à dire.
En tout cas, l'inconnu le suivit comme prévu, sans doute fatigué de lui courir après, alors que le rebelle récupérait ses affaires pour les mettre sur lui, avant de lui prendre la main, en lui lançant un petit regard de chiot ayant fauté, mais ne voulant pas se faire engueuler.

-Me suis enfuit.


Ouais, il s'auto-puni quand ça l'arrange. Au moins, Kasper pouvait être à peu près sûr qu'il n'allait pas encore prendre ses jambes à son cou. Il serra d'ailleurs assez fortement sa main, rassuré d'avoir un contact physique après l'épisode des toilettes. Autant dire que ça l'avait franchement calmé, et rendu docile comme pas possible. Autant, il avait l'habitude que des hommes viennent parfois le coller, avant qu'il s'enfuit, mais jamais il n'avait été agressé dans les chiottes dégueulasse d'une boite de nuit. A croire qu'en fait le grand dadet lui portait la poisse. Entre ça et les cacahuètes, ça ne l'étonnait pas. Oui, c'était comparable.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Mai - 19:56
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Consommations gratuites? Classe.




C'est vrai que Kasper ne comptait pas lui donner le choix cette fois. Naoki était beaucoup trop vulnérable pour son propre bien. Il était certain qu'une fois qu'il aurait le dos tourné, toutes ces bêtes se jetteraient sur lui comme des lions sur une carcasse. Cette seule pensée le poussait à « jouer les méchants » avec ce qu'il voyait comme un petit Chaton effrayé qui s'aventurait souvent tête première dans le danger sans se douter de quoi que ce soit. Kaspy fronça les sourcils en le regardant d'un oeil sévère pour appuyer sa précédente tirade. Inutile de dire que ça devait paraître plus qu'effrayant d'un point de vue extérieur. Lui qui prenait toujours garde à l'image qu'il renvoyait aux autres n'en avait plus vraiment conscience à cet instant même. Peut-être que l'alcool y était pour quelque chose, mais en ce moment précis, il n'y avait pas plus masculin que lui.

Il avait vaguement la sensation de retrouver un aspect de lui-même, mais il n'accrocha pas sur ce détail, son regard posé sur Naoki qui semblait débattre intérieurement d'un sujet quelconque. Le tatoué était même allé jusqu'à le «menacer» de lui prendre la main comme un enfant s'il n'écoutait pas. Naoki parvint à le surprendre en faisant tout l'inverse de ce qu'il s'attendait de sa part. Il avait osé le défier. Un sourire joueur s'installa sur ses lèvres de «prédateur». Il ignorait ce qu'il avait, mais si il voulait jouer au chat et à la souris, il serait servi. Bien décidé à ne pas le laisser s'échapper bien qu'il doutait qu'il aille bien loin à ce rythme, l'américain le rattrapa bien trop facilement pour qu'il en éprouve la moindre satisfaction ou plaisir. Dans le dos du petit Chaton, Kasper lui mit ses mains devant les yeux en susurrant d'un air taquin contre son oreille:


« Devine qui vient te prendre la main et te prendre en otage? »


Il avait conscience que la dernière partie était un peu effrayante, mais il se disait que Naoki l'avait bien cherché. Et puis de toute façon, Naoki était persuadé depuis la seconde où il avait vu Kasper qu'il n'avait pas de bonnes intentions alors qu'est-ce que ça changerait qu'il joue un peu avec cette information? Il retira ses mains après avoir entendu sa réponse pour lui prendre la main et les lever dans les airs devant l'assemblée qui les regardait avec incompréhension.


« Vous voyez l'homme qui m'accompagne? Si vous le touchez, je vous retrouverai et ferai la même chose que ce qui l'attend ce soir. Un conseil, faites gaffe à vos fesses, les fauves. »


Il passa la langue sur ses lèvres d'un air satisfait après avoir provoqué la consternation chez plusieurs hétéros et afficha ensuite un air énervé en entendant des groupies yaoistes parmi l'assemblée. Il se boucha une oreille quelques secondes avant de tirer Naoki derrière lui sans lui laisser le choix, une fois encore. Ils ressortirent de nouveau à l'extérieur et le tatoué plaqua le Chaton contre le mur d'une ruelle à l'abri des regards.


« Si tu te sauves encore, je vais vraiment finir par m'énerver et me conduire exactement comme tu t'y attends de ma part. Alors maintenant sois mignon et suis-moi. Pas la peine de serrer autant les fesses, je bluffais tout à l'heure. Tu ne risques pas d'avoir de types louches pendant un moment... sauf peut-être les masochistes. »


Il l'attira doucement contre lui en lui reprenant la main, lui demandant les directions de chez lui pour l'escorter. Il ignorait encore quoi penser des réactions qu'il avait eu plus tôt, mais chose étant certaine: ce soir il s'était beaucoup amusé mine de rien.



_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Juin - 14:12
M • Serveur
avatar
Messages : 149

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Kasper venait de poser une main sur ses yeux, et lui murmura à l'oreille qu'il allait le prendre en otage. Il vint frémir à son souffle, et gémir un petit peu, pas rassuré. Il devait appliquer sa technique de survie dans 3, 2… 1…
Il se colla carrément à Kasper, l'air de vouloir se réfugier dans ses bras tel un chaton mouillé à la recherche de chaleur. J'ai jamais dit que sa technique de survie était intelligente. Au moins, avec Naoki se n'était pas difficile de provoquer le syndrome de Stockholm. Même pas besoin de le kidnapper vraiment, la menace était amplement suffisante.
D'ailleurs, il l'aurait suivit très facilement avec ça. Le soucis, c'était que le Kasper, était carrément un sadique en fait pour l'afficher devant tout le monde ainsi. Il ne pourra plus jamais mettre les pieds ici. Tout le monde allait le croire gay, alors que ce n'était pas le cas. Il ne pourra pas draguer les filles non plus. En fait, tout le monde allait rester loin de lui en sachant qu'un dangereux psychopathe veillait derrière et qu'apparemment les gens tenaient à leur vies…
Il pensait à tout ça, alors qu'il regardait ses pieds. Ses chaussures étaient particulièrement belles à cet instant. Vraiment. Une beauté époustouflante.

Et aussitôt son discours fini, Kasper parti de la boîte en entraînant le petit chat avec lui, qui n'opposa aucune résistance. Bizarrement, il avait hâte de sortir aussi, même s'il avait réussi à se déconnecter complètement de la réalité, si bien qu'il ne savait même pas si on le regardait ou pas. Et il voulait pas savoir. Tout ce qu'il demandait c'était de danser. Et là il se retrouvait avec une brute sadique qui venait de le sauver d'un violeur.

Et bam ! Le voilà plaqué contre un mur, et Naoki lui adressa une petite moue l'air de dire « Je partirais plus », oui, il avait bien appris sa leçon. Bon par contre, il vint rougir lorsque Kasper lui dit d'arrêter de serrer les fesses. De un, il l'avait pas du tout fait, de deux, il venait juste de capter qu'effectivement Kasper avait dit qu'il allait le prendre. Il devint encore plus rouge si c'était possible.

Il voulait juste danser à la base.

Mais non, un inconnu à qui il avait volé des cacahuètes avait décidé d'être son garde du corps/maman, sans que Naoki comprenne pourquoi ça s'était passé comme ça. D'ailleurs, pourquoi il faisait ça ? Ils ne connaissaient pas leur prénom, et monsieur voulait le ramener chez lui sans lui demander son avis.

Il avait pas envie de rentrer chez lui.

Et après l'engueulade, la douceur. Le rebelle ne savait plus du tout où donner de la tête. Trop d’émotion d'un coup. Mais il était sûr d'une chose, c'était qu'il préférait ça. Il dégagea sa main, cherchant à grimper sur l'armoire à glace. Mais pas comme une fille, en passant ses bras autour du cou, ni comme un enfant qui tendait les bras. Non. Comme un chat. En s'accrochant à son t-shirt, tout en essayant de grimper, et qui a en plus besoin d'aide. Le relou de service, en fait.

-Je veux danser, pas rentrer, stp.

Oui, il devait carrément demandé l'autorisation d'un inconnu pour continuer sa soirée. Et c'est dans ces moments là qu'on se disait que Naoki était très facile à kidnapper. Un peu d'autorité et il suivait par peur de se faire engueuler comme un malpropre.
Mais il n'y avait aussi que Naoki pour fourrer son nez froid dans le cou d'un inconnu. La vengeance est un plat qui se mange froid, et honnêtement, y avait pas plus horrible n'est ce pas ?

Naoki Hayashi, rebelle n'ayant pas tout compris à la vie. Mais qui savait user de son charme quand il n'avait pas le choix.

-Danse avec moi !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Aoû - 4:23
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Consommations gratuites? Classe.




Inutile de dire que Naoki le surprenait constamment. Ses réactions étaient loin d'être logiques et Kasper s'inquiétait davantage pour la sécurité du plus petit. La nouvelle proximité qu'ils avaient lui faisait étrange. Trop choqué pour réagir directement, il se passa quelques secondes avant que l'ébène ne referme son étreinte sur le brun. Après sa tirade, il avait brisé leur étreinte des plus étranges pour l'attirer à sa suite ailleurs.


Mine de rien, Kasper avait eu cette envie de couper le contact. Pas parce qu'il trouvait Naoki répugnant ou quoi que ce soit, mais parce qu'il avait eu l'impression de profiter de lui à ses dépens, ce qui n'était pas entièrement faux. Pourtant, il ne pouvait pas s'empêcher de le taquiner. C'était plus fort que lui. Les réactions de son vis-à-vis étaient beaucoup trop mignonnes et il peinait à résister à lui faire des misères. Il était à croquer avec ses joues rouges et ce petit air soumis sur le visage... Le tatoué secoua à peine la tête, question de remettre ses idées en place.


« Pas toucher. », ne cessait-il pas de se répéter rien que par simple précaution pour ne pas flancher. Ne surtout pas flancher car sa motivation commençait à battre de l'aile et jamais Kasper n'aurait soupçonné qu'il puisse autant être attiré à toucher quelqu'un qu'en cet instant. Ses pensées se mélangeaient et il sentait qu'il n'avait plus les idées claires. L'adolescent se promit tout de même de raccompagner le plus vieux et de mener cette mission à bien. Le prendre contre un mur ne faisait décidément pas parti des options même si l'idée était plus que tentante. Depuis quand avait-il ce genre de pensées déplacées?


Jamais il n'avait pensé à ce genre de choses, du moins pas depuis l'amnésie. Pas même avait-il déjà imaginé prendre Hiro, pas une fois. L'alcool semblait réveiller des choses qui sommeillaient au fond de lui. Ce n'était pas sain et Naoki était sûrement en danger finalement. Peut-être n'était-il qu'un gros méchant loup? Et si jamais il découvrait que par le passé, il en était vraiment un? Qu'il n'était rien de plus qu'un de ces prédateurs qui font du mal à de mignonnes petites bouilles comme Naoki? Dans l'instant présent, il pouvait l'accepter, mais dès le lendemain, il ne pourrait pas le tolérer et culpabiliserait.


La main de Naoki quitta la sienne et coupa court aux pensées sans queue ni tête qu'il avait. Il lui jeta un regard avant de sentir légèrement ses joues le chauffer. Qu'est-ce que ce dernier avait derrière la tête à lui grimper dessus de la sorte? Voulait-il se faire dévorer par le méchant loup? Le pire dans tout ça, fut que Kasper coopéra en profitant bien sûr un peu de la situation.


Il n'était plus aussi innocent qu'il y a quelques minutes et il dégageait quelque chose de beaucoup plus imposant. Il passa ses mains sous les fesses de Naoki pour l'aider à monter un peu plus haut. Il avait l'air d'un Chaton, c'était trop mignon. En sentant son nez froid contre son cou, il frissonna et passa l'une de ses mains dans le dos de Nao pour le caresser quelques secondes avant de le reposer sur le sol.


« Tu as gagné Chaton. On va danser. Des suggestions? »




_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Sam 20 Aoû - 20:30
M • Serveur
avatar
Messages : 149

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Objectif atteint avec sa mignonnité attitoude. Le jour où il tombera sur une personne qui détesterait ça… Il serait pas dans la merde. Enfin, en même temps, cette personne viendrait pas lui pourrir sa soirée, mais se dirait « Tant pis, s'il se fait violer, je m'en occupe pas, il est trop chiant », donc la question ne se posait pas.
Et puis, Naoki voulait absolument ses câlins maintenant. L'alcool, la drogue, ça aidait pas à rester un tant soit peu réservé. Et phoque quoi. Il avait été torturé, là. Un peu d'amour ça fait pas de mal. Et puis même si le vilain méchant coopérait pas, il serait obligé. Le rebelle aurait continué à réclamer en chouinant, grimpant, en faisant la moue, en griffant, jusqu'à avoir son dû. Heureusement, il avait juste eu besoin de montrer qu'il voulait prendre un peu de hauteur pour qu'on lui vienne en aide. Il ronronna sous la douceur et les mains sur ses fesses, qu'il n'aurait pas jamais cru avoir les premières secondes qu'il l'avait rencontré.
Malheureusement ce fut de courte durée et il tomba abruptement sur les pieds, alors qu'un grognement pas content lui échappa de la gorgée. Phoque you !

-Naoki. Hayashi Naoki. Je m'appelle pas Chaton.

C'était un peu sec, toujours pas remis d'avoir été lâché si rapidement. Ca n'avait pas du tout de rapport avec le surnom. Ce n'était pas la première fois qu'il entendait qu'il ressemblait à un chat de gouttière. Il s'accrocha à son t-shirt d'une main, alors que l'autre partait à la recherche de son portable dans son jean. Il commença à taper le nom d'un bar de nuit en prenant soin de le cacher à son acolyte pour ne pas qu'il voit qu'il faisait des fautes d’orthographe aberrante pour le commun des mortels. Ca ne loupa d'ailleurs pas. Heureusement que google avait la correction automatique. Ca le sauvait. Il alla finalement sur google map, avant de montrer son portable.

-Tu sais lire une carte ? Il faut aller là !


Il lui montra le nom du bar « Le bateau ivre » sur le portable. Naoki était incapable de lire un plan et il lui laissa son portable, alors qu'il se collait un peu contre lui. Le quelque chose de plus imposant, avait pour effet que Nao restait collé un peu plus contre lui. Logique. Toujours la logique défectueuse. Sans doute les phéromones que dégageait Kasper. Après ça, on pouvait se demander comment Naoki arrivait à nier son homosexualité, puisqu'il ressentait toujours le besoin de se coller contre des hommes plus grands avec des épaules larges, alors que finalement les filles, il en avait rien à carré. La poitrine ? Il éprouvait seulement de la curiosité parce qu'il n'en avait jamais vu, et qu'il se demandait si c'était vraiment aussi moelleux que ça en avait l'air. Le reste lui était complètement hermétique. Comme quoi, le cerveau pouvait faire des miracles lorsqu'il s'agissait d'être dans le déni.
Même les rêves mouillés de Yoite était passé à la trappe, puisqu'il avait réussi à se voiler la face en se disant « Pas grave, ça arrive ». Ca l'avait fait paniquer au début et n'en avait jamais parlé à personne. Finalement ça s'était arrêté quand il avait arrêté de discuter Yoite. Parce qu'il fréquentait pas les tapettes ! Exit son courage de s'assumer dans un pays ou l'homosexualité est à caché. Exit les nombreuses siestes qu'ils avaient fait ensemble. Exit les longues leçons d'apprentissage qu'il avait eu avec lui. Exit la protection de son aîné. Ouais, Naoki était un ingrat. Comme tous les chats.

Il sentit une vague de tristesse le prendre, et il chercha de nouveau les bras du grand dadet, sauf que cette fois, il passa ses bras autour de son cou, et sauta un peu pour passer ses jambes autour de sa taille. Naoki ne lui demandait pas son avis, surtout depuis qu'il l'avait lâché aussi abruptement. Dire qu'il avait quelques minutes, il le fuyait comme la peste.

-Te perds pas, hein…


Ouais, c'est lui qui dit ça. Il lui laissait se charger de tout. En même temps, s'il voulait tant que ça la sécurité de Naoki, il valait mieux…

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Mer 24 Aoû - 20:46
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Consommations gratuites? Classe.




Ses mains ne s'étaient pas attardées sur ses fesses car il avait ressenti un léger malaise à les poser là et de toute façon, ils devaient aller danser, non ? Ce n'est pas avec les mains sur les fesses du plus petit qu'ils allaient se télé transporter sur la piste de danse. Kasper n'avait pas cherché à se montrer brusque, mais il sentit que son vis-à-vis aurait voulu rester comme ça plus longtemps. Seulement il sentait que ce n'était pas de convenance et encore moins dans des ruelles sombres. Ça lui rappela quelque chose qu'il aurait préféré oublier à jamais d'ailleurs. Toutes ces mains qui avaient cherchées à lui rappeler de façon assez rustre qui il était autrefois...


Le choc n'avait même pas su raviver le moindre souvenir, le laissant plus dérouté et effrayé que jamais. Sa venue au Japon lui permettait d'oublier toutes ces choses horribles. Le tatoué fuyait les hôpitaux comme la peste, ne supportant même pas d'y mettre les pieds, même si on lui avait conseillé de se faire ausculter régulièrement d'où il venait. L'adolescent ne pourrait pas oublier la vague de sentiments qui l'avait assailli à son réveil à l'hôpital: Peur, Panique, Angoisse, Confusion... Rien de bien réjouissant qui lui donnait envie d'une autre visite. Ne plus connaître personne, ne plus savoir rien à propos de soi-même ni de sa famille, sauf son propre nom... C'était quelque chose de terrible qu'il ne souhaitait même pas à son pire ennemi. Son ami de la soirée ne semblait plus effrayé au moins. Comme quoi, ça pouvait lui arriver de se sentir utile. Plus effrayé, mais légèrement en colère? Ses sourcils froncés témoignaient d'un bon indice même si Naoki ne dit rien qui pouvait le laisser croire.


« À grimper sur les gens comme ça, je dirais que tu mérites plutôt bien ton surnom. Pour moi, tu seras Chaton, mais ravi Naoki, je m'appelle Kasper, Kasper Gray. »


Ils savaient maintenant officiellement le nom de l'autre et Kasper était ravi de pouvoir enfin mettre un nom sur son visage. Légèrement surprit de le revoir s'accrocher à son T-shirt, il resta néanmoins impassible en le voyant chercher sur son portable. Un mince sourire s'afficha sur son visage bien que Naoki ne puisse le voir, trop occupé à cacher ce qu'il écrivait dans son champ de recherches. Ça l'amusait de le voir se comporter comme un enfant qui ne veut pas que ses parents ou sa fratrie voient ce qu'il fait. Il reprit son air neutre en regardant le téléphone tendu vers lui d'où il examina une carte. Heureusement pour Naoki que Kasper savait lire les cartes et qu'il avait plutôt bon sens de l'orientation, sinon qui sait où ils seraient retrouvés?


Le plus grand se mordit légèrement la lèvre inférieure en le sentant se coller de nouveau contre lui. Il n'arrivait pas du tout à le comprendre. Une seconde, Kasper lui foutait la trouille et la seconde d'après, il se jetait carrément sur lui. C'était une vraie énigme en soit. Le tatoué ignorait comment réagir et une pensée lui effleura à ce moment l'esprit: Était-ce comme ça que tout le monde se sentait lorsqu'il se précipitait sur eux pour les câliner? Heureusement pour nous, il n'eut pas le temps de philosopher plus longtemps sur le sujet puisque Chaton lui avait de nouveau adressé la parole en imposant une nouvelle fois sa présence contre lui, de façon encore plus intime? Non, plus...embarrassante? Il sentait ses jambes se serrer autour des ses hanches et les bras qu'ils lui avait mit autour du cou. Son regard croisa le sien et il hocha la tête pour lui montrer qu'il avait écouté, bien que son cerveau lui renvoyait des images plus ou moins saines et que son bas-ventre commençait à s'enflammer. Mauvais. Mauvais tout ça.


« Tu as conscience que c'est impossible qu'on se rende à destination si tu es dans cette position? Monte plutôt sur mon dos si tu ne veux pas descendre. Accroche-toi bien, on y va. »


Sur ces mots, il attendit que le plus petit obtempère (ou pas) et se mit en marche en jetant un oeil quelques fois au portable de Naoki pour s'assurer qu'ils allaient toujours dans la bonne direction. Son coeur battait plus fort alors qu'il sentait l'autre se cramponner contre lui ou alors c'était de marcher avec un Chaton sur les épaules qui le fatiguait autant? Pourtant il avait soulevé bien plus lourd que ça sans aucun problème...



_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Aoû - 17:56
M • Serveur
avatar
Messages : 149

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Il gonfla légèrement les joues, en entendant qu'il grimpait sur le gens.

-Je ne grimpe pas sur les gens, mais oui, je sais. T'es pas le premier qui me le dit.

Il grimpait seulement sur Kasper. Allez savoir pourquoi, ce soir c'était son spot. Les muscles sans doute. Il se posa pas plus de questions quant à savoir pourquoi il était attiré. Il avait pas envie, et ça ne servait à rien. Il voulait juste profiter, et il n'y avait pas de mal à ça. Il lui donna son portable avec la direction à prendre avant de grimper sur lui. Mais il grogna de nouveau. Il n'avait pas envie de descendre. Il était bien là. Mais il n'avait pas non plus envie de trop le gêner. Il descendit de mauvaise grâce pour aller son dos, comme il le lui avait demandé. Kasper ne se doutait pas qu'il venait d'hériter d'une sangsue. Il jouait avec ses cheveux avec son nez, trouvant un certain intérêt pour eux. Ok, il se faisait chier perché là-haut, et il finit par jouer avec son t-shirt et il distingua un tatouage assez imposant. Enfin, il pouvait parler avec son dragon qui lui prenait tout le bras, jusqu'à l'omoplate. Mais sur Kasper, ça faisait carrément viril.

-C'est quoi ton tatouage ?

Il connaissait le tribal, mais ce n'était pas pour autant qu'il savait quoique ce soit dessus. Trop énigmatique pour lui. Il ne savait pas même si ça voulait vraiment dire quelque chose. Mais même s'il ne connaissait pas vraiment son nouvel ami, il était à peu près certain que ce n'était pas un effet de mode. Il était pas assez fashion pour le mettre dans ce panier. Il gratta furtivement d'ailleurs pour voir si c'était vraiment un vrai. Pourtant ça se voyait. Mais Naoki aimait bien le toucher, alors toute excuse était bonne à prendre.

-Monsieur Gray, je n'ai pas de fouet avec moi. Je ne peux donc pas vous récompenser pour votre cavalerie.

Normalement c'était chevalerie. La Dyslexie… Toujours la dyslexie. Pour le coup, elle avait bon dos, hein. Là, c'était juste de la connerie, et Naoki avait un problème avec les expressions. Enfin, avec quoi il n'avait pas de problème en même temps ? Là était toute la question.
Néanmoins, c'était à noter qu'il connaissait 50 nuances de Grey. Il n'avait pas lu le livre, puisqu'il détestait lire, mais il connaissait les grandes lignes. Un truc cochon avec du SM, c'était suffisant pour faire des blagues. Mais il était à peu près sûr que son nouvel ami avait bien plus de charisme que monsieur Nuance de Grey.

Ils arrivèrent finalement à destination, et ce ne fut qu'à ce moment là que le japonais descendit de son spot, mais c'était pour mieux lui prendre la main, et l’entraîner sur la piste de danse. Il ne connaissait pas la musique, mais ça ne l'empêchait pas de se déhancher au rythme des notes avec Kasper. Il ne semblait pas avoir trop de mal d'ailleurs. Lui qui avait l'habitude des mecs avec un balais dans les fesses, ça lui changeait, et il en était ravie. Il passa d'ailleurs ses bras autour de son cou, avec un sourire enjôleur sans s'en rendre compte. Heureusement qu'il ne lui avait pas encore donné son adresse pour le ramener chez lui. Il avait bien l'intention de profiter de sa présence jusqu'au bout.

Il finit d'ailleurs par se mettre sur la pointe des pieds et lui hurler à l'oreille pour couvrir la musique

-Merci.

Parce que pour le moment, il passait une bonne soirée malgré les petites péripéties qu'il avait rencontré. Il avait complètement oublié qu'on l'avait agressé dans les toilettes de la boîte de nuit.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Aoû - 20:59
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Consommations gratuites? Classe.






Il dut se retenir de lui pincer les joues affectueusement en le voyant les gonfler dans une moue adorable bien qu'un peu dérangeante. Il devait y avoir un truc qui ne tournait pas rond avec Kasper. Le tatoué n'aurait pas bronché plus que ça qu'il reste comme il était, mais Naoki avait plutôt choisi d'obtempéré, ce qui n'était pas plus mal. Leur proximité commençait à le rendre nerveux, mais il n'en laissait rien paraître.


Il était passé maître dans l'art de la neutralité car chacune de ses expressions avait plutôt le don d'effrayer les gens. Kasper avait apprit à d'ailleurs s'en foutre royalement, d'effrayer les autres bien sûr pas de se foutre complètement d'eux. Le ténébreux recherchait l'affection des autres et bien qu'il était maladroit, il avait déjà pu se faire quelques amis très sympathiques. Si ce n'était que de lui, il pourrait passer des soirées entières collé à quelqu'un juste parce que ça faisait un bien fou.


Curieusement, Kasper ne parvenait pas à imaginer ce genre de chose avec le chaton. Il était beaucoup trop stressé en sa présence pour que ça puisse être relaxant. Il n'y avait d'ailleurs rien de reposant avec ce dernier. L'ancien rebelle s'était même presque battu, lui qui était normalement aussi doux qu'un agneau. Cette soirée lui avait attiré plus de problèmes que le reste. Il s'en fichait bien car malgré tout, il partait à l'aventure avec Mr Mignon en personne. Kaspy n'avait jamais vu un garçon se comporter de façon aussi mignonne et ça le troublait.  


Nombreuses étaient les fois où il se retenait de lui sauter dessus pour l'étouffer dans ses grands bras. Il était une pièce d'homme redoutable, mais avait une faiblesse évidente pour tout ce qui était adorable. Inutile de dire qu'il affectionnait les bébés, les vêtements choux lorsqu'ils étaient sur les autres, les animaux, les personnes mignonnes (dont la plupart étaient des filles d'où son incompréhension pour Naoki), la nourriture en forme d'animaux et tellement plus encore. La liste n'en finissait tout simplement pas. L'homme sentit ses mains devenir moites sous les émotions qui le traversait de part et d'autre.


Heureusement Naoki lui posa une question qui le fit sortir de ses pensées de moins en moins pertinentes. Il continua de marcher en regardant devant lui, songeant à ce qu'il pourrait bien lui dire. Ça le faisait moyen de lui dire de but en blanc: « Je sais qu'on se connait pas vraiment, mais je suis amnésique et je me rappelle quasiment rien de ma vie. » Comment pouvait-il lui dire ça? Kasper n'imaginait que trop bien la sensation de malaise qui traverserait son vis-à-vis, mais il ne pouvait pas non plus lui mentir car c'était contre ses principes.


« Ça peut te paraître stupide, mais à vrai dire, je ne m'en souviens pas. Je sais que ça avait une signification importante pour moi, mais j'ai oublié laquelle. »


Il s'attendait bien sûr à ce qu'il lui pose davantage de question sur le sujet, mais Kasper n'était pas non plus pressé d'y répondre. Chaque chose en son temps. Le Gray sentit les mains du plus maigre sur sa peau et un long frisson lui échappa ainsi qu'un hoquet de surprise. Il sentit ses joues le chauffer légèrement et il écarta sa main de la sienne après quelques secondes. Ce n'était pas qu'il n'aimait pas qu'on le touche, mais tout s'emballait à l'intérieur de lui et il n'était pas sûr que ce soit normal. Il regrettait d'ailleurs d'avoir autant bu. C'était sûrement à cause de ça.


Le fait qu'il ait d'ailleurs autant bu lui arracha un rire franc lorsque Naoki confondit ses mots. Cavalerie. Non il n'en pouvait plus! Il dut même s'essuyer la larme à l'oeil pendant que ses côtes lui faisaient un mal de chien. Kasper doutait bien que ce dernier n'avait pas fait exprès de se tromper, mais il était déjà trop tard pour que son fou rire s'arrête. Une fois parti, difficile de l'arrêter. Une de ses mains vint caresser quelques secondes la tête du chaton avant qu'ils n'arrivent très vite à destination. Le bateau ivre. Si en plus ils avaient le mal de mer, ils étaient foutus ces pauvres gens sur le bateau.


Toujours aussi peu habitué à l'idée que le plus petit ne le considère plus comme un prédateur, il se laissa entraîner sur la piste de danse sans chigner. Plusieurs en croisant le regard du plus grand s'étaient écartés, leur laissant plus d'espace pour danser, ce qui n'était pas plus mal. Il se laissa aller les premières minutes, se déhanchant sous des regards soient choqués ou impressionnés, jetant quelques fois un regard à Naoki.


On voyait qu'il avait l'habitude de réchauffer la piste contrairement à lui qui ne se souvenait plus vraiment d'avoir déjà danser en public avant ce soir. Kasper adorait la musique et aimait danser, mais il était généralement un peu réservé à l'idée d'avoir un public. Pourtant ce soir ça ne l'ennuyait pas. Il était finalement guéri. Il pourrait danser la macarena et se remettre à faire l'abruti sur les chansons qu'il disait «Gangsta». En sentant ses mains autour de son cou, le brun releva la tête et ne comprit rien du tout.


Pourquoi Naoki le regardait-il de cette façon? Et pourquoi ça.... semblait lui plaire? Sa respiration s'était bloquée quelques secondes avant qu'il ne reprenne ses esprits en le voyant s'avancer vers lui. Il n'allait quand même pas....? Non, non c'était impossible. Kasper devait se sortir de la tête ces abruties de comédies romantiques et ces animés romantiques stupides. Un micro sourire s'installa sur ses lèvres en le voyant se mettre sur la pointe des pieds pour qu'il arrive à peu près à sa grandeur.


« De rien, tu veux un verre? J'en prendrais bien un. »


Hélas Kasper n'apprenait pas. Si l'alcool lui embrouillait les idées, il en aimait le goût.



_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Aoû - 18:57
M • Serveur
avatar
Messages : 149

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Naoki se demandait comment c'était possible d'oublier la signification de son propre tatouage. Même lui, qui n'avait pas la mémoire du siècle se souvenait du sien. Peut-être que Kasper avait été trop bourré quand il l'avait fait, et qu'il avait un gros trou noir de sa soirée, avec seulement l'instinct qui lui disait que c'était important. Il allait lui poser la question, quand il sentit une tape sur sa main. Autant dire qu'il l'avait mal pris. Le I don't care n'était pas en colère, mais plutôt triste, prenant ça pour une interdiction de le toucher, parce qu'il ne le supportait pas. Peut-être qu'avec les filles ça passait, et qu'il était un peu dégoûté que ce soit un homme. Cette idée le mina un peu. Il aurait peut-être mieux fallut qu'il soit une fille. Naoki ne savait pas d'où venait cette idée, mais il fit comme d'habitude, il la passa à la trappe en l'enfouissant au plus profond de son cerveau. Il fit en sorte de reprendre du poil de la bête en lançant une blague. Qui marcha un peu trop bien. L'aîné ne se savait pas si drôle, mais tant mieux, et il se mit lui aussi à rire, parce que c'était communicatif. Non, il ne se doutait pas qu'il s'était trompé de mot, et valait mieux pas qu'il le sache, sinon il se serait vexé.

Il eut même le droit à une papouille ce qui le fit ronronner de contentement, mais ce fut encore une fois trop court. Sauf que là, il ne pouvait rien y faire. Il laissa échapper un petit « Radin » grognon, espérant qu'à moitié que Kasper l'entende. Néanmoins, sa déception fut de courte durée quand il vit l'enseigne du bar de nuit, et il sautilla un peu sur le dos du Odd, motivé par la perspective de danser tant qu'il voulait. Il descendit d'ailleurs rapidement, marchant assez vite pour rejoindre la piste. Étrangement, certaines personnes s'écartaient sur leur passage. Du jamais vu pour lui, si bien qu'il avait l'impression d'être une star sur le tapis rouge et que tout le monde attendait sa venue. Il s'en foutait que ce soit grâce à Kasper. Il était pas totalement idiot non plus. Mais cette impression jouasse était bien là, et c'était l'important.

Et il se déhancha pleinement, sans se soucier du regard des autres. Parce qu'il savait qu'il dansait bien, et c'était sans doute la seule discipline où il se sentait libre. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'il affectionnait tant les boîtes… Avec l'alcool et la drogue qui n'étaient jamais vraiment loin lorsqu'on fréquentait ce quartier. Et il était tellement content de pouvoir en profiter qu'il remercia son nouvel ami. Lui qui d'habitude ne remerciait pas vraiment les gens avait fait l'effort de se mettre sur la pointe des pieds. Chose dont il avait horreur, parce qu'il avait l'impression d'être une fille. Mais tant pis. Là, ça lui allait. Et puis, au moins avec ça, on lui proposait un verre, et c'était ça de gagné.

Ils allèrent en direction du bar alors qu'un seul tabouret était libre. Il fit bien comprendre à Kasper de s'asseoir, pour que lui puisse s'asseoir sur ses genoux, guettant le barman, tel un suricate flairant le danger. Sauf là, il flairait l'alcool. Et comme il était une personne extrêmement patiente, il s'aida des appuies pieds du tabouret, et se pencha vers le bar tout en levant le bras. Il en profita d'ailleurs – curieux comme il était – pour regarder l'intérieur du bar, sans se soucier de montrer ses fesses à Kasper. Mais seulement pour quelques secondes, puisque le barman qui était plus alarmé par un possible vol que par la main tendue, vint prendre leurs commandes. Naoki se rassit lourdement sur les genoux de Kasper.

-Une bièèèère !

Puis, il tourna la tête vers son cadet avec un air interrogatif, pour savoir ce qu'il voulait et passer la commande. Ils furent vite servi, et Naoki afficha un sourire ravie en voyant sa boisson. En y pensant, il était assoiffé à force de danser, et à cause de la chaleur humaine qui le faisait transpirer.

-Dis, comment t'as fait pour oublier la signification de ton tatouage ?


Il lui adressa une mine pleine d'interrogation sans arrière pensée, sans songer une seule seconde que ça pouvait être un sujet délicat. Mais c'était pour ça qu'on l'aimait. Sa stupidité adorable et à peine croyable pour son âge.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Mer 31 Aoû - 19:21
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Consommations gratuites? Classe.






Oublier jusqu’à son propre tatouage… Oui c’était assez bizarre sauf s’il avait été saoul en se le faisant faire, mais il était certain que ce n’était pas le cas. Il n’en avait pas la preuve, mais il avait l’intuition de ne pas se tromper et c’était suffisant pour se faire confiance. Quelque chose à l’intérieur de lui, lui disait que ce tatouage avait son importance et il n’en doutait pas. C’était un fait et non un questionnement. Kasper suivait ce que lui dictait son instinct. Enfin pas en ce moment.


L’ex-délinquant était loin de se laisser aller à déshabiller le petit brun pour ensuite le faire se tortiller de plaisir sous lui. Il en était simplement hors de question. Kasper s’autorisait à y penser, mais il refusait de devenir une brute, surtout après l’avoir protégé de brutes similaires. C’était en imaginant l’air effrayé sur son visage que le Odd parvenait à reprendre le peu d’esprit qui semblait lui rester.


D’ailleurs il lui avait caressé la tête plus pour se rassurer lui que pour rassurer Naoki. Ce dernier n’avait pas l’air de détester ça, mais Kasper ne chercha pas à s’attarder sur ce détail. De toute façon ils étaient arrivés. La chance était décidément avec lui ce soir. Il crut même entendre un «Radin» de la part de Naoki, mais il décida de ne pas y porter attention. C’était parfois beaucoup plus simple de faire semblant… enfin surtout en ce moment.


Son regard ne pouvait s’empêcher de chercher celui du jeune homme qui l’accompagnait sur la piste de danse. Il n’avait d’ailleurs aucune idée qu’il commençait à le regarder de façon assez déplacée. Le tatoué ne semblait plus très bien contrôler ses réactions, mais surtout son corps. C’était en particulier ce qui l’avait poussé à lui proposer un verre. Il sentait qu’une minute de plus sur cette piste et il se serait mis à se frotter contre lui. Car l’idée lui avait traversé l’esprit bon nombre de fois pour que ça n’arrive pas.


Ils s’éloignèrent de la piste et vinrent s’installer au bar. Oui, non ça ne pouvait pas être si simple. Kasper n’eut pas le choix d’obtempérer sous l’insistance de Naoki à s’asseoir sur le tabouret. L’homme grogna légèrement et prit place sans ronchonner davantage. Le plan était simple : Naoki prenait place sur ses genoux pour commander à boire. Pourtant en le sentant s’asseoir sur lui, le nageur dut encore se retenir à plusieurs reprises de le toucher. Son odeur lui chatouillait les narines et ça semblait suffire pour le prendre sur ce foutu bar qui n’avait pas de cacahuètes soit dit en passant. Il avait envie de poser sa tête dans le creux de son cou ou même encore de lui caresser le dos, les cheveux, les fesses…


Attendez une minute! Ses yeux s’écarquillèrent en le voyant se pencher vers le bar, lui donnant une vue de premier choix sur ses fesses très bien moulées dans son jeans. Oh la vache. Non, il ne pouvait pas résister à ça. Son cerveau arrêta de fonctionner et ses mains les agrippèrent pour les caresser.


« Je vais prendre ce que vous recommandez. »


Le barman parut ravi et disparu en leur jetant un regard amusé. Kasper n’y avait d’ailleurs pas fait attention, ses mains beaucoup trop occupées à masser le postérieur du plus petit. Il était d’ailleurs assez distrait et la question de Naoki le ramena à peine sur terre.


« C’est difficile de se rappeler des choses quand on est amnésique. »


Voilà qu’il déballait tout sans s’en soucier. L’alcool lui avait délié la langue et pas que ça. Plusieurs personnes s’étaient d’ailleurs éloignées en voyant les mains de Kasper sur les fesses de Naoki. Elles avaient abandonnées l'idée de venir draguer. Le tatoué vint lui susurrer à l’oreille.


« Elles sont incroyablement douces. Quel est ton secret? »




_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Sam 10 Sep - 18:11
M • Serveur
avatar
Messages : 149

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
| Court, désolée >< |

C'est difficile de se rappeler quand on est amnésique, ou c'est difficile de se rappeler quand on touchait les fesses de quelqu'un d'autres avec cet air de « Je le boufferais bien » ? En tout cas, Naoki ne savait pas trop quoi faire à part rougir comme à son habitude, et se sentir mal à l'aise alors que quelques regards convergeaient vers eux. Et puis, il dû réprimer un frémissement en sentant ses mains. Bordel, fallait prévenir. Il aurait eu le temps de s'enfuir. Là, il osait même plus d'asseoir, et puis fallait avouer… C'était carrément sympa de sentir ses mains masser son popotin.

-Euh… T'as tes mains sur mes fesses.

Merci Captain Obvious. Naoki était le maître de la perspicacité. Même Batman ne pouvait pas rivaliser avec son génie. Honnêtement, il avait compris depuis longtemps que ses fesses étaient son atout. Il y connaissait rien en popotin, mais vu que tout le monde s'évertuait à le malaxer, il avait compris qu'il était attirant. En quoi ? Le I don't care n'en savait rien, et il ne voulait pas le savoir de peur d'entendre que ses fesses étaients aussi rebondies que celles des filles.

Bref, il frémit de nouveau en sentant son souffle à son oreille, encore moins à l'aise. Il allait se faire manger ? Il priait que non. C'était pas son genre les mecs. Même s'il était canon. Même s'il appréciait de sentir ses mains à cet endroit. Même s'il avait envie de lui mordre la lèvre. Même s'il avait envie de se blottir contre lui, et pas avec des vêtements. Il se secoua la tête, ça partait encore en cacahuètes dans sa tête. Tout à cause de ce crétin. Qui posait une question à la con. Il n'était sans doute pas très nette pour dire que ses fesses étaient douces, vu qu'il y avait tout de même son jean qui faisait barrage. Il se promenait pas encore le cul à l'air ou en jupe.

-De l'adoucissant ?

Si si, Naoki savait faire des machines. L'avantage d'avoir des parents absents à cause du travail, c'était qu'on devenait assez vite indépendant dans sa manière de vivre. Il était devenu une vraie fée du logis. Enfin, quand il faisait pas sa feignasse. Ses parents lui râlaient souvent dessus parce qu'il était pas foutu de passer l'aspirateur ou nettoyer les vitres. Il se contentait de s'occuper du linge, parce qu'il adorait l'odeur des vêtements propre, et de la bouffe, parce que c'était tout de même nécessaire de se nourrir. Ok, c'était nécessaire de nettoyer la crasse aussi, mais comme il savait que quelqu'un allait finir par le faire… Il faisait pas.

-Je peux m'asseoir maintenant ?

Non, parce que bon, c'était pas hyper confortable de rester comme ça. Ca ne lui vint même pas à l'idée de lui dégager les mains. Non, il demandait l'autorisation… Normal. Si tout le monde était comme Naoki, il n'y aurait sans jamais eu de guerre. Ni ne découverte révolutionnaire non plus. Tout juste si le feu aurait été découvert.
Il sauta sur sa bière une fois qu'elle fut servie, histoire de se donner une contenance, entre ses joues rouges et son regard fuyant. Au moins, c'était pas lui. Il tenait un minimum à ses fesses, puisque d'après Kasper, elles ne resteraient pas intacts s'il partait comme un lapin.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Sep - 18:35
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Consommations gratuites? Classe.






Contrairement à Naoki, les regards étaient loin de déranger Kasper. Il était bien TROP focalisé sur la tâche de masser le postérieur de son vis-à-vis. Il n'en éprouvait d'ailleurs pas la moindre gêne et son esprit embrumé ne pouvait plus vraiment faire quoi que ce soit pour aider dans cette situation. Un sourire félin s'installa sur son visage lorsqu'il entendit Naoki lui dire qu'il avait ses mains sur ses fesses.


C'était une évidence. Comme si ce dernier l'ignorait. Il redoubla d'ailleurs ses caresses avec davantage d'ardeur, souriant un peu plus de la réaction que ça entraînait sur le petit chaton. Ça l'amusait grandement et il savait qu'il pourrait passer la nuit à le pourchasser et à le taquiner de la sorte. La nuit était encore jeune. Ses lèvres vinrent lui susurrer une question assez idiote à l'oreille, mais c'était plus pour le décontenancer qu'autre chose.


Un léger rire lui échappa en entendant sa réponse. Il s'improvisait comédien maintenant? Une de ses mains remonta le long de son dos en effleurant ce dernier à travers ses vêtements et vint se poser sur la tête du plus petit. Kasper caressa les cheveux de ce dernier avec douceur avant de laisser retomber sa main le long de son corps. À sa question, Kasper fit mine de réfléchir avant de le saisir par les hanches pour l'asseoir sur ses genoux. Il posa ensuite sa tête contre son dos et le serra contre lui avec une douceur insoupçonnée.


Même le barman qui était revenu entre temps, était vite reparti le rouge aux joues en les voyant. Les lèvres du tatoué vinrent se balader librement sur le cou, traçant sur leur passage quelques baisers enflammés avant qu'elles ne se retirent simplement pour ne recommencer de plus belle vers son épaule droite qu'il venait légèrement de dénuder. Il mordilla même légèrement la peau et y laissa finalement un suçon. Il souleva ensuite l'adolescent sans mal et le déposa dans le siège à côté qui venait tout juste de se libérer.


« Ne m'oublie pas, Chaton. »


Il lui fit un dernier sourire espiègle en se léchant les lèvres et se leva pour lui faire dos. L'adolescent ne rajouta rien de plus, un rictus toujours installé sur les lèvres même si Naoki ne pouvait plus le voir. Il lui fit un signe de main et s'éloigna du bar sans lui donner la moindre forme d'explications et surtout sans lui donner le temps de le poursuivre si jamais ce dernier était masochiste. Il avait cette curieuse impression qu'ils allaient se revoir très bientôt de toute façon. Il faudrait simplement que Naoki patiente un peu pour le revoir c'est tout.


Cette nuit-là, il rentra au dortoir pour trouver son colocataire, installé à sa table de travail endormi. Kasper l'avait soulevé en prenant soin à ne pas le réveiller et l'avait installé dans son lit pour ensuite bien le recouvrir. Pour sa part, il prit ses affaires de douche et alla faire son petit rebelle aux heures de la nuit. Il avait bien besoin d'une douche avant de dormir. Et tant pis s'il se faisait prendre. Ça lui était vraiment égal rendu à ce stade.


[Sujet Clos]



_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Ville d'Hoshi :: Quartier Shin'en :: Bars & Boîtes de nuits-