Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Je voudrais un bonhomme de neeeiiige ♪

 :: Campus :: Jardins :: Cour Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 2 Jan - 2:32
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je voudrais un bonhomme de neeiige ♪



Dès qu'il avait tiré les rideaux de sa chambre, il avait eu l'irrésistible envie d'aller faire un bonhomme de neige. Toute cette neige qui l'attendait à l'extérieur et qui semblait lui dire : « Viens jouer avec moi Kaspy! » le rendait d'autant plus excité à y aller. La veille, une de ses camarades de classe l'avait convaincu de regarder un film avec elle. Elle lui avait fait regarder la Reine des Neiges et Kasper devait avouer que l'envie de faire un bonhomme de neige l'obsédait. Dans cette animation, il se sentait proche du petit homme des neiges (Olaf) de par sa tendance à aimer les câlins et être attiré par une facette contraire à ce qu'il était. Pour Olaf, c'était l'été et pour Kaspy c'était les trucs mignons. Il avait rapidement appris à chanter les chansons avec la jeune fille au bout de quatre visionnements consécutifs. La racaille s'était ensuite excusé pour ne pas subir une nouvelle fois La Reine des neiges de sa camarade de classe plus qu'enthousiaste à le regarder de nouveau.

Il était allé immédiatement se coucher, rêvant à l'appel de l'hiver. Cet appel avait été entendu puisque à son réveil, le paysage automnal était recouvert de neige. Il devait y avoir eu une tempête de neige impromptue puisqu'il était certain d'avoir consulté la météo le même jour. Il n'y avait plus rien de fiable de nos jours de toute façon. Heureusement qu'il avait un manteau d'hiver et de bons gants. L'adolescent partit prendre une douche rapide avant de s'habiller en conséquence pour aller jouer dehors. Il savait qu'avant de rentrer il irait se chercher un bon chocolat chaud. Ce ne serait pas une journée parfaite sans un bon chocolat!

En moins de deux, il se retrouva dehors et chercha un endroit avec une grande étendue où il pourrait jouer sans déranger qui que ce soit. Un endroit un peu plus isolé si on voulait. Kasper s'était rapidement accoutumé au froid, chose pour lui étant des plus naturelles vu qu'il vivait des hivers plutôt rudes dans son pays d'origine, les températures allant bien en dessous de moins quinze degrés. Il était donc habitué à largement pire avec des températures allant même jusqu'à des moins quarante degrés parfois. Le tatoué ne s'était pas mit de bonnet car il n'aimait pas la sensation d'avoir quelque chose sur la tête, sauf la fois où un oiseau s'était posé sur cette dernière, la trouvant bien douillette. Enfin bref, il s'égarait encore avec tout ça. Il commença par faire plusieurs traces de pas dans la neige jusqu'à en obtenir une forme de coeur puis il s'éloigna pour ne pas gâcher son oeuvre et fit des anges plus loin dans la neige. La racaille passa alors quelques minutes à faire un fort puis à se rouler dans la neige comme un parfait abruti. Ô comme ça lui avait manqué la neige. C'était encore plus féerique ici que dans son pays d'origine où la neige ne faisait le bonheur que de quelques uns. Il se mit à chantonner, entreprenant son bonhomme de neige:

« Je voudraiiiis un bonhomme de neiiige... Ô viens jouer avec moii »

Cette chanson ne sortirait probablement pas de sa tête avant longtemps et il avait cette fille étrange à remercier pour ça. Content de s'être néanmoins fait de nouveaux souvenirs, il continua son bonhomme de neige en chantonnant, déterminé à bien s'amuser et profiter de la neige récemment tombée.



_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Jan - 3:22
M • Lycée - 3ième année
avatar
Messages : 106

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Il neigeait déjà en Angleterre. Ses parents lui avaient envoyé des photos de leur appartement dont le balcon était complètement enneigé. Elle voulait y retourner. Elle avait envie d'être là, avec eux. Elle voulait remonter le temps, rembobiner sa vie, revenir à son enfance. Non, avant qu'elle entre à l'école. Ils seraient allés au parc, sa mère lui aurait appris à se rouler dans la neige encore blanche, son père lui aurait montré comment faire des boules de neige bien rondes et compactes, ils auraient fait un bonhomme de neige avec l'écharpe, les gants et le bonnet qu'elle refusait de mettre parce que, trop excitée par les jeux, elle mourait de chaud.

Elle soupira et regarda l'heure. Il était une heure du matin, elle n'était pas fatiguée alors... Autant jouer. Elle enchaîna les instances, les séances de pvp, pianotant sur son clavier comme une machine. Elle ne fixait que l'écran, connaissant ses raccourcis par cœur, elle réagissait au quart de tour. La nuit passait, et la population sur le jeu diminuait au fil des heures. Seule, il n'y avait pas grand chose à faire. Elle se leva, et regarda une dernière fois par la fenêtre avant d'aller se coucher. Elle vit alors la neige sous la lumière des lampadaires. De gros flocons tombaient du ciel et commençaient à recouvrir le sol. Elle aurait pu sourire, mais rien ne s'afficha sur son visage.

Demain, elle ira se promener. Rien n'allait être comme au parc, avec ses parents, mais elle pourrait quand même se rappeler de ces souvenirs. Elle enclencha son réveil. Il ne fallait pas qu'elle arrive trop tard, sinon, la neige allait être toute salie.

Le lendemain, elle se réveilla juste avant que la sonnerie retentisse. D'un geste lourd et mal équilibré, elle éteignit son réveil, qu'elle fit tomber sur le sol par la même occasion. Elle aurait pu lâcher un juron si elle avait pu, mais rien. Elle se leva alors docilement, pour se préparer à aller dehors. Une douche chaude, deux-trois pulls extra-larges, l'un par dessus l'autre pour tenir chaud, des gants, une écharpe, un bonnet, elle était parée. Avant de sortir, elle prit une photo du décors enneigé et l'envoya à ses parents, histoire de.

Elle sortit, un pain au chocolat à la main. Elle ressemblait encore moins à une fille qu'avant, elle n'était plus qu'un tas de vêtements ambulant, mais elle s'en fichait pas mal. Il n'y avait que très peu de gens dehors et elle était trop concentrée sur le manteau blanc pour tenir compte de leurs regards indiscrets. Elle récupéra les miettes de son pain au chocolat pour les disposer sur un banc ou une surface solide, pour quelques oiseaux qui passeraient par là.

Elle allait faire un pas de plus mais elle s'arrêta juste à temps. Quelqu'un s'était amusé à marcher dans la neige et à dessiner un cœur avec les traces de pas. Les empreintes étaient assez grandes, un adulte avait fait ça ?.. Coup d’œil à droite, coup d’œil à gauche, personne. Elle se permit alors de marcher dans les pas de la personne qui était passée par là, un faible sourire aux lèvres.

Curieuse, elle suivit les traces. Elle aussi elle voulait faire des anges dans la neige mais il y avait cet homme là. Elle ne comprenait pas ce qu'il disait, mais il semblait que c'était lui qui était à l'origine de tout ça. D'ailleurs, il entamait un bonhomme de neige. Il était grand et malgré son activité actuelle, elle n'osa pas s'approcher, plus par timidité et peur du regard qu'il pourrait porter sur elle que par à priori.

Elle resta figée, pesant le pour et le contre, si elle s'approchait, ce serait un grand pas en avant, mais... Elle n'était pas une personne avec qui on pouvait se lier d'amitié. Plongée dans sa réflexion, elle ne bougea pas d'un cil. Intérieurement, elle désirait aller le voir, lui parler, mais elle en était incapable, alors, elle s'assit dans la neige, en faisant le moins de bruit possible, même si le crissement de la neige sous son poids n'était pas des plus discret.

Elle dessina alors dans la neige, pour se détendre, et laisser le temps au temps.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Jan - 4:52
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je voudrais un bonhomme de neeiige ♪



Très concentré dans sa tâche, il dû se résoudre à l'inévitable: Il n'avait pas de carotte. Kaspy avait pu trouver des branches pour faire des mains à son homme des neiges et deux vieux boutons au fond des poches de son long manteau noir pour faire des yeux à Mr Frost. Pauvre Monsieur hiver qui n'avait pas de nez, c'était une tragédie. La racaille soupira en levant les yeux au ciel. Pourquoi n'avait-il pas pensé à ce détail: c'était idiot. Toute son activité créative était freinée par ce simple détail à priori sans importance, mais qui en avait une pour le jeune homme à la mentalité d'enfant.

Il s'agenouilla dans la neige et se mit à farfouiller le sol dans le but de trouver quelque chose qui pourrait faire l'affaire. La seule chose qu'il parvint à trouver fut un simple marron de chênes à peine dé-séché. Se disant qu'il ne pourrait certainement pas faire mieux, l'ébène haussa les épaules et mit le marron en guise de nez à Mr Frost. Il retira son écharpe rouge vif et la noua au cou du bonhomme de neige et transcrivit au devant de ce dernier dans la neige: Ici gît Mr Frost, mettant ainsi la touche finale à sa formidable création hivernale.

Finalement satisfait de son oeuvre d'art, il se tourna et prit un selfie de Mr Frost et de lui pour garder en mémoire ce précieux souvenir. Le soucis était qu'en étant devenu amnésique une fois et à en connaissant la sensation, il avait peur que ça arrive à nouveau et qu'il perde de nouveau tout ce qu'il était en train de bâtir dans sa vie. Il vivait quotidiennement avec cette peur, celle où rien n'aurait plus d'importance car il finirait par tout oublier, mais il ne la laissait pas gérer sa vie. Au contraire, il s'efforçait de faire beaucoup d'efforts, d'aller vers les gens et de faire le plus de rencontres possible et surtout de vivre sa vie pleinement sans avoir de regrets car il aurait eu la trouille de faire bouger les choses.

C'est en relevant les yeux qu'il remarqua une jeune fille affalée dans la neige en train de dessiner à quelques pas de lui. Cette dernière était affublée de plusieurs couches de vêtements pour se tenir au chaud et à sa vue, Kasper ne put que sourire en la trouvant trop mignonne. Elle était là à dessiner dans le froid et le garçon s'approcha lentement d'elle, faisant crisser la neige sous ses pas. Il s'assit à côté d'elle et observa ce qu'elle dessinait avec une certaine fascination enfantine.

Lui faisant un léger sourire il se mit à compléter de son côté le dessin de la jeune fille, l'entourant de fioritures et surtout de dessins grotesques. Il n'avait jamais été doué en dessin. Enfin c'était ce que son instinct lui disait. Dans sa vie antérieure il lui paraissait aussi très improbable d'avoir pu être un artiste surtout lorsqu'au club de musique il s'était mit à jouer une mélodie un peu sortie de nulle part alors qu'il ne se souvenait même pas avoir déjà appris à jouer d'un instrument. Son corps semblait garder ses habitudes en mémoire et le dessin n'en faisait visiblement aucunement partie.

Se moquerait-elle de ses dessins? Il ignorait quelle serait sa réaction, mais il espérait au moins pouvoir lui décrocher un sourire. Kaspy ne ressentait pas le besoin de parler en la compagnie de la jeune femme. Le silence était confortable, mais peut-être le trouverait-elle malpoli de ne rien dire? En même temps, il ne savait pas trop quoi dire pour peut-être la première fois de sa vie. Il s'était approché et avait commencé à dessiner à côté d'elle sans s'annoncer ni même se présenter alors cela paraissait un peu stupide de le faire maintenant...

« Je voudraiiiis un bonhomme de neiiige... Ô viens jouuer avec moiii! »

Tout ce temps de réflexion pour ça. C'était pitoyable en y repensant n'est-ce pas? Cette chanson ne sortirait décidément pas de sa tête. Il se releva lentement et lui tendit la main avec un sourire pour l'inviter à venir jouer dans la neige avec lui. Peut-être pourraient-ils faire une femme à Mr Frost? Il avait l'air de se sentir un peu seul lui aussi.

« Mr Frost aurait besoin d'une femme, tu veux m'aider? S'il pouvait parler il t'en serait éternellement reconnaissant. »



_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Jan - 14:13
M • Lycée - 3ième année
avatar
Messages : 106

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Trop concentrée sur ce qu'elle était en train de dessiner, elle l'entendit à peine arriver et s'asseoir à côté d'elle. Elle ne fit plus un geste et n'osa pas détourner le regard de la neige pour le poser sur lui. Un doigt vint s'enfoncer dans la neige, entourant son dessin de plusieurs autres. Elle le regarda faire, avec une curiosité des plus enfantines. La rouquine voulait voir le rendu final, elle trouvait ça tellement beau. Les dessins, que ce soit les siens ou celui du jeune homme n'étaient pas extraordinaires, loin de là, mais le geste qu'il avait fait vers elle, sans même la connaître, semblait être dénué de tout intérêt. Il n'avait rien dit, mais ce moment dépassait les mots et ça lui allait très bien. Lorsqu'il commencera à lui parler, il se rendra vite compte que c'était absolument impossible d'établir un dialogue avec elle, il allait alors partir, ou simplement s'acharner sur elle.

Elle entendit alors sa voix, et son échine fut parcourue par un frisson de terreur. Voilà. Ça allait commencer là, tout de suite, maintenant. Elle jeta un rapide coup d’œil en sa direction. Il souriait. Elle n'avait qu'une envie, s'enterrer sous la neige et disparaître. Il ne savait pas qu'il était en train de faire la plus grosse erreur de sa vie en lui parlant. Car elle, elle avait la capacité de faire resurgir le côté sombre de chaque personne qui osait l'approcher d'un peu trop près. Si il n'avait pas eu de mauvaises intentions en venant vers elle, il allait très vite en avoir. Elle n'était pas le genre de personne avec qui on pouvait avoir des conversations passionnées, on ne s'amusait pas avec elle, on subissait le silence et ses réactions bancales, dénuées de sens. Elle était un mystère, son monde n'obéissait pas aux mêmes règles qu'au leur, elle était comme, à part. Il lui arrivait même des fois de penser que tout avançait sans elle, qu'elle n'avait aucune prise sur le présent et qu'elle était là comme une chimère.

Personne n'arriverait jamais à lui faire dire un seul mot, sous la torture, la violence, elle était capable de garder le silence, ce qui avait pour habitude de les enflammer. Après tout, les fous, ils n'étaient pas comme les autres, on n'était même pas sûrs qu'ils aient une conscience, qu'ils aient des sentiments. Pour la société, ils étaient complètement enfermés dans leur imaginaire, il était donc nécessaire de les enfermer, surtout, ne pas les laisser s'échapper. Ils ne seraient pas capable de vivre dans un monde comme celui-ci, ils seraient même capables d'être à l'origine de sa perte. Son oncle lui avait expliqué tout ça, avant qu'elle parte au Japon, et elle avait trouvé ça stupide. Mais maintenant, elle se rendait vraiment compte de l'impact qu'elle avait sur les autres. Elle les rendait tous fous, plus elle essayait, plus elle échouait. Elle devrait sûrement y retourner.

Ainsi, lorsqu'il lui tendit la main, elle ne sut pas comment réagir. Si elle le suivait, ça allait mal se passer, pour lui, et pour elle. Mais si elle restait là, si il partait... Elle l'avait déjà vu quelque part, alors si ça se passait mal ici, au lycée ça serait encore pire. Tout chez lui, lui était familier. Comme si cette personne était faite pour des rencontres et se lier d'amitié. Sans lui parler, on a l'impression de le connaître depuis des années. Elle retira son gant couvert de neige et prit la main du jeune homme. Sa température contrastait énormément avec celle du jeune homme. Elle était gelée. Non pas à cause du froid, mais c'était habituel chez elle. Elle ne s'était pourtant jamais rendu compte à quel point sa température pouvait être basse par rapport à celle des autres. Ce simple contact, sa main sur la sienne, lui avait fait ressentir la véritable chaleur humaine, qu’elle avait légèrement oubliée depuis qu'elle était au Japon. Parfois, il lui arrivait de ressentir l'envie de se jeter dans les bras de quelqu'un, sentant qu'il lui manquait quelques degrés.

Ce moindre contact, peau à peau, lui fit se rappeler de son oncle. Ses mains étaient toujours brûlantes sur son corps, lorsqu'il lui faisait son examen complet hebdomadaire, ou lors de ses étreintes. Mais cette chaleur là avait quelque chose de différent qu'elle n'arrivait pas à nommer. Elle avait envie d'avoir chaud. Il lui avait donné envie d'avoir chaud. Elle se rappelait très bien du bienfait de la chaleur sur son corps. Elle voulait être dans ses bras, là, maintenant.

Elle se redressa simplement et fit quelques pas en arrière. Elle avait complètement dégénéré, alors, avait-elle préféré de fixer le bonhomme de neige, Mr Frost. Alors comme ça, même les choses inanimées ressentaient plus de choses qu'elle, ainsi pouvaient-ils mieux s'exprimer. « Si il pouvait parler, il t'en serait éternellement reconnaissant. »... « Si je pouvais parler, je te dirais que ce n'est pas une bonne idée. ».

Mais elle ne dit rien, laissant s'échapper un léger chuintement, elle se dirigea vers Mr.Frost et le fixa dans les « yeux ». Elle avait envie de se transformer en glace, et devenir comme lui. Tout serait tellement plus simple. On ne vous demande rien, ni de parler, ni de rire, sourire, faire des efforts. On vous fait, on vous sourit, puis on vous laisse.

Finalement, elle n'en était pas très loin. Toutes ses réflexions avaient le don de la mettre dans un pire état qu'elle ne l'était avant. Elle se retourna vers lui, les yeux brillants. Ce n'était pas de la joie, de la féerie. Simplement une remise en question, qui l'avait amenée à trouver sa place. Elle n'était même pas supérieure à un simple bonhomme de neige, aussi éphémère et figé soit-il.

Il était au club de natation, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Jan - 3:02
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je voudrais un bonhomme de neeiige ♪



Il ne semblait pas être tombé sur la fille la plus bavarde de l'univers, mais c'était quelque chose qui ne semblait pas le déranger plus que ça. Si elle ne désirait pas parler ce n'était pas bien dramatique pour Kaspy. Certes c'était un peu bizarre qu'elle n'ait jamais prononcé le moindre mot jusqu'à maintenant, mais rien ne lui servirait de forcer les choses. Après tout, il y avait beaucoup d'autres façons de s'exprimer que par la parole. Peut-être même était-elle muette ou bien sourde?


Sincèrement il n'avait aucun moyen d'en être certain, mais quelque chose le poussait à rester auprès d'elle. Si elle était comme ça avec tout le monde, la jeune fille devait se sentir incroyablement seule au fond d'elle. Elle n'avait pas l'air du genre extravertie et il doutait grandement qu'elle se soit fait beaucoup d'amis par ici. Cette idée même lui brisait le coeur. Décidément il avait vraiment un problème quant à laisser les gens seuls.


Kaspy n'attendait pas grand chose de sa vis-à-vis mis à part qu'elle vienne jouer dans la neige avec lui. Pourquoi jouer tous les deux de leur côté alors qu'ils étaient si proches l'un de l'autre? C'était beaucoup drôle ainsi et il espérait que la jeune fille pourrait se détendre et s'amuser un peu en sa compagnie. C'était un raisonnement bien naïf, mais rempli de bonnes intentions. Il patienta la main tendue vers elle sans discuter, ne la brusquant surtout pas, étant d'un naturel patient. Il sentit son regard inquisiteur sur elle, sans doute évaluait-elle le pour et le contre. Il perçut du coin de l'oeil un mouvement de sa part: elle retirait son gant et s'empara soudainement de sa main.


Le garçon lui donna un léger élan pour l'aider à se relever en serrant doucement sa main dans la sienne. Il constata avec surprise que sa main était gelée. Le jeune homme souleva un peu plus la main de la jeune fille vers lui et la frictionna entre ses deux grandes mains chaudes en répandant aussi son souffle chaud sur cette dernière. Il ignorait qu'elle avait l'habitude de ressentir pareil froid autant que lui ressentait pareille chaleur, aussi n'avait-il pas réfléchit, croyant faire une bonne action.


Une fois remise sur ses pieds, elle retira simplement sa main de la sienne et se mit à fixer son bonhomme de neige tout moche. Kaspy aurait aimé pouvoir déchiffrer les expressions de la jeune fille et ainsi comprendre à quoi cette dernière pouvait bien penser en observant Mr Frost d'un air aussi absent que contemplatif. Il ne le saurait probablement jamais, mais ce n'était pas grave. Le tatoué se pencha à côté d'elle et transcrivit dans la neige:



Je m'appelle Kasper et toi?



Il se demandait si elle allait lui répondre ou ne préférer rien écrire du tout. Il essayait quelque chose, mais peut-être était-ce trop tôt pour elle. Il poursuivit son texte dans la neige, attendant une réaction de la petite rousse.



Si tu ne parle pas c'est pas grave. As-tu envie de faire une femme des neiges pour Mr Frost avec moi? Tu verras on va s'amuser. Tout le monde a le droit de s'amuser de tant à autre, non?




_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Jan - 1:37
M • Lycée - 3ième année
avatar
Messages : 106

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
La chaleur encore empreinte sur sa main, elle pouvait encore ressentir son souffle et le contact de ses mains sur sa peau. C'était si agréable, mais d'un autre côté, cela lui laissait un arrière goût. Tout son corps en demandait, et, ne se sentant pas à l'aise, elle décida de s'écarter un peu de lui. Même si elle avait l'habitude de la proximité avec les autres, enfin, surtout les membres de sa famille, enfin, surtout son oncle Craig, mais elle avait toujours l'impression que quelque chose se cachait derrière ça. Surtout venant de personnes qui côtoyaient son école. Ce genre de chose, elle avait l'habitude, et sachant qu'il était dans le club de natation, il l'avait sûrement déjà vue alors peut-être qu'il essayait de faire comme les autres par le passé.

Elle le regarda écrire dans la neige. Il s'acharnait visiblement à établir un quelconque contact. Un pari ? Elle ne réagit pas, fixant uniquement le message. Même si elle avait eu envie de répondre, elle ne l'aurait pas fait. En réalité, elle ne savait pas ce qu'elle voulait faire. Complètement occupée par sa réflexion sur le pourquoi du comment. Une vague de froid fit alors disparaître toute la chaleur et la douceur qui se promenait le long de ses veines. Elle était plutôt cruelle d'agir ainsi. Peut-être que ses intentions étaient totalement louables, d'ailleurs, ce n'était sûrement pas prévu qu'elle tombe sur tout ce qu'il avait réalisé dans la neige. Alors, peut-être que sa proposition était purement innocente ?

Elle n'en savait rien et elle avait peur de faire un faux pas qui entraînerait la souffrance, pour lui, comme pour elle. Elle le regarda du coin de l’œil. Si il avait voulu lui faire de mal, il l'aurait déjà fait. Enfin... Sûrement. Ça aurait été vite fait. Peut-être pas au final. Peut-être qu'il était pervers à un tel point qu'il serait en train de la manipuler pour arriver à ses fins. La rouquine se torturait l'esprit à essayer de décoder ses faits et gestes, mais la paranoïa reprenait constamment le dessus, et elle n'aimait pas ça.

Elle n'inscrit rien dans le manteau blanc, se contentant de faire un tas de neige pour essayer de faire un bonhomme de neige. Elle n'avait jamais été douée pour ça. Elle s'arrêta alors, trouvant sa tentative plus que ridicule, puisque cela ne ressemblait à rien du tout. Elle ne saurait sûrement jamais en quoi elle était douée, sachant que les choses les plus basiques lui échappaient. Elle s'assit devant son tas, les yeux vides et le visage inexpressif.

Elle ne saurait sans doute jamais quoi faire de ses dix doigts. Elle se laissa tomber face contre la neige, comme pour essayer d'améliorer son état et de comprendre un peu mieux la situations. Comme si ça allait la rendre plus capable de faire des choses. Là, tout de suite, elle avait envie de s'enterrer. Disparaître sous la neige et ne ressortir qu'en été.

Elle se sentait incroyablement ridicule. Elle n'était même pas maîtresse de son corps, et chacun de ses membres étaient comme indépendants, lui donnant une attitude complètement décousue, qu'elle aurait préféré masquer.

La froid mordant de la neige ne l'atteignait qu'à peine. Même si, au début, malgré sa faible température, le contact avait été un peu violent, maintenant, elle s'en contentait pleinement, et elle arrivait presque à y trouver un certain niveau de confort.

Elle avait envie d'oublier qui elle était, envie d'oublier tout ça, repartir à zéro. Elle en avait marre de ces souvenirs qui revenaient sans cesse et de ces voix qui ricanaient au fin fond d'elle même. Si seulement elle pouvait mourir, là, maintenant, ça l'arrangerait.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Jan - 20:51
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je voudrais un bonhomme de neeiige ♪



Elle ne semblait pas disposée à vouloir parler et il ne s'attarda pas là-dessus, respectant sa décision quoi qu'un peu déstabilisé par le fait qu'elle ne parle pas. Au moins elle n'avait pas fuit et semblait quand même prêter attention à ses gestes et action. C'était déjà ça et ça l'encouragea à rester auprès de la jeune fille qui ne souhaitait sûrement pas rester seule, au plus profond d'elle-même. Peut-être était-ce pour ça qu'elle n'était pas partie comme les autres avaient l'habitude de faire en le voyant. Elle avait sûrement d'autres raisons, mais ça lui plaisait de le voir sous cet angle.

Gray expira et s'amusa de la buée qui s'échappa d'entre ses lèvres en raison du froid. Il frotta ses mains ensembles pour les réchauffer un peu plus avant de remettre ses dernières dans la neige glacée. Voyant qu'elle ne comptait répondre à aucune de ses questions, il balaya la neige et se mit à dessiner des petits poussins dans la neige suivi de lapins. Ce qu'il pouvait aimer les trucs mignons. Kaspy se tourna alors vers la petite rousse et l'observa rassembler la neige en petit amas. Elle semblait désirer en faire autre chose, mais n'y parvenait pas. Elle prit place dans la neige, le regard dans le vide, semblant se torturer l'esprit avec quelque chose.

Il vint s'installer derrière elle et prit ses mains dans les siennes sans prévenir pour l'aider à correctement modeler la neige. Tout le monde pouvait le faire, y comprit elle et il comptait bien le lui prouver. Concentré à lui montrer comment faire de belles boules de neige, il ne remarqua pas à quel point cela pouvait rendre la jeune fille mal à l'aise, trop focalisé dans sa quête de rondeur parfaite. Le tatoué ne s'éloigna que lorsque la jeune fille parvint à faire une énorme et bien belle boule de neige. Il s'était redressé en hochant la tête, visiblement satisfait.

Kaspy rassembla un peu de neige et se mit à la rouler en allant dans tous les sens afin qu'elle devienne rapidement plus grosse, démontrant par la même occasion à Alice comment en faire autant avec la sienne. Il avait l'air d'un gamin à avoir autant de plaisir dans la neige. Il n'avait plus rien à voir avec cet air de délinquant qu'il se trimbalait d'ordinaire. L'ébène lui fit signe de venir vers lui, il ferait madame frost à côté du monsieur.


« Je me demande bien quel nom on va leur donner. »


Complètement taré ce garçon, moi je vous dit.


_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Jan - 1:02
M • Lycée - 3ième année
avatar
Messages : 106

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
À nouveau cette chaleur qui l'envahit. La jeune fille était au bord des larmes. Malgré le tissu qui séparait leurs mains, son propre dos et son torse, elle commençait à brûler. Il guidait ses mouvements et ça avait tendance à rappeler des choses à son corps dont elle n'était pas au courant. Elle se laissa faire, par peur de représailles et par timidité. Elle n'avait aucunement l'intention de l'énerver, de part sa stature, il pouvait l'éjecter à plusieurs mètres de là s'il en avait envie. Visiblement, il l'aidait à obtenir des boules de neige bien rondes, il avait l'air d'avoir l'habitude puisque même au travers de ses mains à elle, il y arrivait.

Lorsqu'il s'écarta, elle ne put pas relâcher tous ses muscles qui s'étaient contractés automatiquement quelques secondes auparavant. L'inconnu commença à rassembler la neige pour construire une base au bonhomme de neige qu'il avait projeté de créer. Plus le temps passait, plus sa température diminuait et plus sa dépendance pour la chaleur augmentait. Elle avait pris l'habitude de prendre des douches brûlantes pour pallier à ce besoin mais là, tout de suite, elle ne pouvait pas.

Elle essaya de rouler sa boule de neige jusque lui, pour lui apporter son aide mais il lui semblait qu'elle était plus en train de détruire ce qu'il avait fait que de l'améliorer. Elle s'arrêta à ses côtés et le fixa à nouveau, pour la énième fois depuis leur rencontre. Elle osa s'attarder un peu plus que les précédentes fois, histoire de le détailler davantage. Un mâchoire carrée, des traits durs contrastant violemment avec la situation actuelle. Il y avait quelque chose qui n'allait pas, qui ne collait pas.

Mais la jeune fille n'arrivait pas à réfléchir plus efficacement, son esprit encore beaucoup trop accaparé par ce besoin de chaleur. Elle essaya de faire passer cette envie en tentant de rattraper les dégâts qu'elle avait commis sur la rondeur de la boule. Mais rien n'y fit, elle empira la chose.

Elle recula alors, sans montrer aucune émotion mais retenant tout de même ses larmes. Elle ne devait plus toucher à rien et se contenter de regarder. Elle se concentra alors sur l'autre bonhomme de neige, comme pour étudier sa structure.

La jeune fille écouta l'inconnu parler. Elle se demanda alors si il s'agissait d'une pensée à voix haute ou bien tentait-il à nouveau d'établir un quelconque dialogue. Pour la deuxième option, il n'était pas près d'obtenir une quelconque réponse. Elle ne réfléchit pas et se blottit contre lui.

Sa dépendance avait gagné et maintenant, elle était contre un inconnu dont elle ne savait rien, même pas les intentions. Mais la chaleur, cette chaleur surpassait nettement toutes ses craintes. Elle se sentait incroyablement honteuse mais elle ne pouvait plus bouger. Son corps refusait de lui obéir, comme un ouvrier qui se rebellait contre son patron car un autre lui avait offert ce qu'il désirait le plus mais qu'il n'avait jamais eu.

Elle se contenta alors de fermer les yeux et de lutter intérieurement pour reprendre le pouvoir sur sa chair. Mais rien n'y fit, quelqu'un agissait à sa place et rechargeait les réserves de chaleur autant qu'il le pouvait. Elle allait en avoir pour des dizaines et des dizaines d'années avec tout ce qu'il venait d'amasser.

Maintenant, il ne restait plus qu'à espérer que tout se passe bien, qu'elle ne l'ait pas vexé, énervé ou autres... Parce qu'elle n'avait pas envie de jouer à nouveau le rôle de victime. Elle croisa les doigts, comme pour assurer ses arrières.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Jan - 3:22
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je voudrais un bonhomme de neeiige ♪



Il était tellement absorbé dans la tâche de faire une énorme, belle et ronde boule de neige qu'il ne remarqua pas que sa compère avait vraiment du mal avec la confection. Il ne s'en serait jamais douté d'ailleurs, s'il n'avait pas jeté un oeil vers la rouquine, puisque pour lui c'était chose facile. Elle semblait être sur le point de craquer d'ailleurs bien qu'elle n'en laisse rien voir. Kasper avait toujours eu une sorte de don pour se mettre à la place des autres. Il arrivait très bien à déchiffrer les gens sans y mettre l'effort, mais jamais il ne se servait de cette capacité pour forcer les choses ce qui était tout de même assez respectable en y repensant.

L'américain lui fit un léger sourire et alla vers elle, reformer la boule de neige avec les vestiges de cette dernière. Kasper lui montrait par la même occasion que ce n'était pas grave que tout pouvait s'arranger. Constatant qu'elle n'y retoucherait pas, le fantôme poursuivit le processus de création de Mme Frost sous le regard de la jeune fille. Il s'empressa de terminer son «oeuvre» à côté de M Frost en allant même jusqu'à leur faire des anneaux de mariage par dessus leur branche.

Le taciturne s'était tourné pour lui montrer avec fierté le résultat de leur travail, mais avait réussi à être prit par surprise. D'ailleurs il fut agréablement surpris de découvrir la jeune blottie contre lui. Il ouvrit les bras presque aussitôt pour l'accueillir contre son torse, une main allant naturellement se poser dans les cheveux rougeoyants d'Alice. Kaspy ne refuserait jamais un câlin car pour lui c'était sacré. Avec ce froid glacial, ils se retrouvaient là au milieu de cette neige, douillets, collés l'un à l'autre. Il constata que les oreilles de la «muette» était un peu rouges ainsi que ses mains. Il se maudit de ne pas porter de bonnet pour cette unique raison, mais il retira ses gants toujours chauds pour les enfiler à Alice sans lui donner le temps de «refuser».

« Tu vas avoir plus chaud avec ça. Je crois qu'on devrait rentrer bientôt avant que tu n'attrapes froid. Est-ce qu'un bon chocolat chaud ça te dirait? »

Il était conscient qu'elle ne répondrait pas, mais il était aussi très amplement conscience qu'elle comprenait très bien ce qu'on lui disait. Kasper ne souhaitait pas qu'elle attrape une vilaine grippe car elle était venue jouer dans la neige avec lui. D'ailleurs il retira aussi son écharpe pour la mettre autour du cou de sa cadette. Il vous rassurait tout de suite: Il n'enlèverait rien d'autre car de toute façon, ça ne pourrait pas profiter à la jeune fille.

L'américain n'avait pas froid, il s'habillait toujours en conséquence pour ne pas avoir d'engelures bien qu'il ait toujours trop chaud. Hiro l'avait déjà surnommé « la bouillotte humaine » car il crevait sans cesse de chaleur à un point tel qu'il était confortable dès qu'il avait le minimum sur le dos c'est-à-dire son boxer, mais il ne pouvait pas non plus s'afficher ainsi devant les autres. Encore moins en hiver à l'extérieur. Comme quoi même les abrutis avaient un minimum de jugement.




_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Fév - 20:36
M • Lycée - 3ième année
avatar
Messages : 106

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Alice se serra un peu plus contre lui. Il acceptait qu'elle soit là, dans ses bras et elle comptait en profiter. Sa main dans ses cheveux. C'était si doux... Elle aurait tellement voulu rester là. Elle écoutait les battements du cœur du jeune homme avec une attention particulière. La régularité, ça la rassurait. Ils étaient lents, doux, ils n'avaient rien de puissants mais résonnaient dans sa cage thoracique et dans les oreilles de la rouquine. Elle essaya d'accorder sa respiration avec la sienne, pour harmoniser la situation.

L'harmonie. Sans elle, elle serait restée à l'hôpital, à se gratter les veines, à hurler comme une damnée à cause de la douleur. Des balancements du corps rythmés, comme si on la berçait. Des tapotements du pied réguliers et parfois les deux en même temps. Il n'y avait donc pas de place à la cacophonie.

Elle sentit quelque chose de chaud englober ses mains et baissa ses yeux pour regarder ce qu'il se passait. Il lui avait mis ses gants pour réchauffer ses doigts rougis par le froid. Mais si elle, elle les avait, lui avait les mains nues. Elle le fixa, d'un air inquiet mais il n'avait pas l'air d'en souffrir plus que ça, mais ce n'était que le début alors elle retira un des gants et le lui tendit.

Kasper lui proposa d'aller boire un chocolat mais elle avait oublié d'apporter de la monnaie. Elle réfléchit alors à comment lui expliquer. Elle le laissa enrouler son écharpe autour de son cou et se mit à sentir son odeur si douce. Il allait avoir froid...

Elle le regarda avant d'effectuer une suite de geste confus pour lui dire qu'elle revenait et se précipita chez elle pour chercherde l'argent. Elle fouilla dans chacun de ses tiroirs et réussi à réunir assez de monnaie pour se payer ce chocolat chaud. La rouquine rejoignit alors rapidement le garçon qui l'attendait au même endroit et tenta de lui faire un sourire.

Il se remettait à neiger pour son plus grand bonheur. Les flocons tombaient légèrement sur eux, couvrant peu à peu ses cheveux roux de minuscules tâches blanches qui fondaient au bout de quelques minutes. Elle respirait l'air gelé avec plaisir : elle adorait sentir l'air entrer en elle, cela lui permettait de se sentir vivre.

Elle aimait penser que ce moment allait s'éterniser. Qu'ils allaient continuer à marcher sur la neige dans la même ambiance calme et sereine, juste avant que la ville ne s'éveille. Qu'elle allait continuer à entendre les seuls oiseaux restants, que le soleil n'allait pas bouger. En somme, que tout allait rester comme ça, que le temps ne passerait pas.

Elle marchait légèrement en retrait, les yeux rivés sur le sol. Elle ne regardait pas devant elle si bien qu'elle continua à marcher alors que Kasper s'était arrêté devant un café. Elle avança encore, s'enfonçant un peu plus dans la rue avant de se rendre compte qu'il n'était plus là. Elle s'arrêta et regarda autour d'elle, ne se souvenant plus d'où elle venait.

Il n'y avait pas grand monde ainsi, elle pouvait bouger et naviguer sur les pavés à la recherche de Kasper, espérant tomber dessus comme elle le souhaitait. Après plus d'une vingtaine de minutes, elle s'arrêta sur le bord d'une fontaine pour attendre. Peut-être valait-il mieux qu'elle ne bouge pas ? Peut-être allait-il la trouver ?

Non. Elle ne pouvait pas attendre comme ça.

Elle se releva et retourna à la recherche de Kasper qu'elle trouva finalement. Comme une récompense pour un effort fourni. Elle se rapprocha de lui avant de lui tirer légèrement la manche. Décidément, l'orientation n'était pas son fort. Si elle n'avait pas été tant dans la lune, ça ne serait pas arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 1 Avr - 17:39
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je voudrais un bonhomme de neeiige ♪



Décidément la jeune fille était trop mignonne. Il avait fait ce constat en la voyant un gant à la main, tenant à ce qu'il récupère et mette le second. Son inquiétude et sa considération le touchait beaucoup, aussi essuya-t-il une petite larme qu'il avait à l'oeil avant de mettre le gant sans discuter. Ils devaient faire une drôle de paire là dans le parc à la vue des plus téméraires de l'hiver. Déjà le fait qu'il entretienne un semblant de conversation aurait suffi à en décourager la plupart, pour le reste, ils n'auraient simplement rien compris à la soudaine proximité entre deux inconnus.

Ils auraient peut-être considéré Kasper comme quelqu'un de galant ou d'extrêmement bizarre concernant le fait de donner simplement ses gants et son écharpe sans aucune arrière pensée à une inconnue. Gray ne le voyait pas de cet oeil. Il ne se posait jamais vraiment de question, se contentant toujours de donner le meilleur de lui-même le plus possible et d'offrir son aide et son amitié là où on en avait besoin. Parce que son amour, il le donnait inconditionnellement à tout le monde par ses démonstrations assez dérangeantes de câlins faites souvent envers des personnes qu'il ne connaissait pas du tout.

Peut-être cherchait-il d'ailleurs à se sentir un peu moins vide à l'intérieur à cause du trou sans fond de ses souvenirs, mais ça c'était une autre histoire. Il serra la jeune fille contre lui encore un bon bout de temps, la balançant à peine de gauche à droite durant leur accolade, se souvenant à quel point cela l'apaisait quand Hiro le faisait avant qu'ils ne se perdent de vue à jamais. Cette pensée lui fit un coup au coeur et il se sentit plus seul que jamais. Heureusement qu'Alice était là, même si elle n'avait probablement pas conscience du réconfort qu'elle pouvait elle-même lui apporter. Kasper ignorait ce qu'était le véritable amour, mais il avait l'impression d'avoir réellement été amoureux de celui qui l'avait aidé à ne pas sombrer, enfermé dans le poids de souvenirs qu'il n'avait plus.

Ça lui était égal de ne plus savoir qui il était car il se disait qu'il n'avait qu'à se concentrer sur le présent, mais c'était un mensonge de dire que ça ne l'atteignait pas. À peine avait-il réalisé qu'il ressentait des sentiments à l'égard de quelqu'un que ça avait volé en éclats. Peut-être que sa proximité avec les autres était un autre moyen de ne tout simplement pas trop s'investir émotionnellement afin que personne n'ait à disparaître encore une fois de sa vie en laissant un vide presque impossible à combler.

L'américain fut plus que perdu lorsque la jeune fille se détacha de lui pour aller il ne savait où. Allait-elle disparaître elle aussi sans laisser de traces? Le garçon secoua la tête: c'était ridicule. Il se demanda néanmoins s'il n'avait pas dit quelque chose qui aurait pu la mettre en colère. Peut-être l'avait-elle prit pour un prédateur finalement et avait préféré la fuite? Comportement logique de sa part si c'était le cas, mais il ne voyait vraiment pas pourquoi elle se serait rapproché volontairement de lui... Rha. L'adolescent alla s'asseoir sur le banc le plus près et resta là, simplement à attendre. Il ignorait si cette dernière reviendrait, mais il préférait croire en l'humanité et en le fait qu'elle ne l'avait pas abandonné elle aussi.

Il ne pouvait jamais s'empêcher d'espérer le meilleur des autres. Il était naïf, mais il était conscient plus que tout qu'il était vulnérable. Un rien ne pouvait le blesser, mais Kasper était suffisamment fort pour le prendre. Il ne comptait pas s'écrouler pour si peu. Il avait traversé plusieurs choses pour ne s'arrêter qu'aux premiers problèmes. La vie n'était jamais toute rose ni toute noire, aussi en appréciait-il les nuances, prenant chaque expérience comme quelque chose le faisant grandir.

Il n'avait pas remarqué qu'elle avait essayé de lui dire qu'elle allait simplement chercher de la monnaie chez elle et qu'elle reviendrait. Qui aurait pu en vouloir à Kasper? Même un mime professionnel n'aurait pu mimer une scène pareille et être clair en un seul essai. Il releva la tête dès qu'il entendit quelques pas dans l'amoncellement de neige et ne put retenir un sourire en voyant Alice revenir vers lui. Dire qu'il était ravi n'était même pas suffisant. L'étincelle dans ses yeux tristes revint s'installer en force et il se releva d'un bond, marchant jusqu'à elle, ne pouvant pas se retenir de la reprendre dans ses bras quelques secondes.

De nouveau apaisé, il afficha une mine enfantine en se détachant de la jeune fille, remarquant qu'il s'était remit à neiger.  Ils commencèrent tous deux à marcher à la recherche d'un café, profitant tous deux du froid et du paysage hivernal qui était des plus magnifiques. En voyant un café se dessinant bientôt sur leur route, l'adolescent avait ralenti le pas pour finalement s'arrêter devant celui-ci, mais alors qu'il allait ouvrir la bouche et se tourner vers la jeune fille, il s'aperçut qu'elle ne se trouvait plus à côté de lui. Les scénarios étaient nombreux, mais Kasper n'avait pas le temps pour ça: Il devait la retrouver au cas où il se serait passé quelque chose de grave. C'était sa priorité à l'instant présent. Investi d'une nouvelle mission, son regard se fit plus sévère alors qu'il se mit à chercher autour de lui, farfouillant la moindre petite ruelle louche ou le moindre chemin dans les environs.

L'idée qu'elle le cherchait de son côté ne lui était pas venu lui aussi, sinon il serait probablement resté en place. En fait non, il aurait paniqué et serait tout de même parti à sa recherche. Ce ne fut qu'après vingt minutes lamentables où il tourna constamment en rond dans la ville (et où lui et Alice se rataient) qu'elle le trouva. Kasper en gros nounours qu'il était, se retourna vers la jeune fille pour la serrer dans ses bras. Il espérait juste qu'elle n'avait pas eu peur pendant tout ce temps. Pour sa part, le «voyou» était rassuré. Il vérifia, le regard sérieux, qu'elle allait bien avant de lui tendre la main.


« Je ne voudrais pas qu'on se perde encore. J'ai repéré un café sympas un peu plus loin si tu as toujours envie d'y aller. »




_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Aoû - 23:24
M • Lycée - 3ième année
avatar
Messages : 106

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Finalement, ils se retrouvèrent. Tout cela aurait pu être plus rapide si elle avait su parler et crier son nom. Mais il semblerait qu’elle aimait compliquer les choses, histoire de pimenter un peu son quotidien monotone et les évènements basiques de la vie. Peut-être était-elle comme ça, uniquement pour tester les autres ? Peut-être qu’au fond tout était calculé ? Tout était fait pour définir les limites de chacun et agir en circonstance ? Pourtant, Alice ne se savait pas tant calculatrice, elle ne se savait pas calculatrice du tout.

Elle se laissa une énième fois se faire prendre dans les bras, sans que cela ne l’ennuie pour autant. Elle aimait bien cette chaleur qu’on lui prodiguait, même si cela n’était pas conscient. La rouquine inspira une grande quantité de l’odeur du jeune homme par pur plaisir avant qu’il ne s’écarte pour l’observer, beaucoup trop longuement au goût d’Alice qui n’avait pas vraiment l’habitude, préférant rester transparente. Elle dandina légèrement, gênée, se demandant comment il pouvait bien la voir.

Pour elle, rien n’allait. Elle trouvait sa peau terne, son visage pas assez symétrique, trop carré, son regard vide, son corps disproportionné… En bref, rien n’allait. La voyait-il comme ça ? La jeune fille ne comprenait pas vraiment comment on pouvait garder les yeux rivés aussi longtemps sur quelque chose de répugnant ou d’hideux. Alors, elle ferma les yeux, pour ne pas le voir la regarder, pour ne pas croiser son regard. Comme s’il allait ne plus la voir parce qu’elle avait les yeux clos. Mais cela la mettait beaucoup plus à l’aise et, même si elle se trouvait ridicule, elle préférait ça à l’idée qu’il pose les yeux sur elle, ses ongles plantés de plus en plus dans ses propres avants bras.

Alice osa entre-ouvrir ses yeux et s’aperçut qu’il lui tendait la main. Inconsciemment, elle pencha la tête sur le côté, se demandant s’il voulait la lui serrer ou la lui prendre. Ce n’était pas vraiment dans les mœurs que de prendre la main d’une personne fraîchement rencontrée alors, pensant bien faire, elle lui serra la main, légèrement décontenancée. Et puis, elle assimila les mots qu’il avait prononcés en avançant sa main, rougissant aussitôt, honteuse.

Sa réflexion avait pris beaucoup trop de temps et l’avait fait passer pour une idiote. La jeune fille baissa immédiatement les yeux, désormais rivés sur le sol, tout en glissant sa main dans celle, imposante, de Kasper. Elle hocha furtivement la tête pour confirmer qu’elle voulait toujours aller au café et se laissa simplement guider.

Même s’il la tenait par la main, elle restait à distance, à l’arrière, non pas parce qu’elle ne voulait pas être à ses côtés, mais plus simplement par habitude ou réflexe. Les mêmes questions tournaient dans son esprit sans cesse depuis toute à l’heure. D’habitude, on évite de toucher quelque chose de dégoûtant, on ne s’en approche pas. Et après l’avoir regardée aussi longtemps, ne s’était-il pas rendu compte qu’elle n’avait rien d’esthétique ? Elle ne ressemblait en rien aux filles de son âge, ni aux filles tout court.

Les dents s’acharnant sur sa lèvre inférieure et les doigts sans cesse en train de s’étendre et de se resserrer, elle le suivit fidèlement, assourdie et aveuglée par tout ce qu’il se passait autour. La rouquine se demandait ce qu’ils pouvaient bien tous penser. Ils devaient sans doute plaindre le jeune homme qui la tenait. Ils se moquaient peut-être d’elle. Elle ne se sentait pas à l’aise, ayant l’impression d’étouffer, d’être coincée, que tout le monde la regardait et la jugeait alors qu’il n’en était rien. Ses yeux s’écarquillèrent, sa respiration se fit de plus en plus difficile, et son corps commençait peu à peu à trembler. Elle voulait partir, s’enfuir, mais elle tint bon, s’étant rapprochée en trottinant de Kasper, histoire d’être rassurée.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 19 Aoû - 5:39
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je voudrais un bonhomme de neeiige ♪





Kasper s'était beaucoup inquiété pour Alice. N'importe quoi aurait pu lui arriver et jamais elle n'aurait pu appeler à l'aide. Il se sentait comme un parent qui venait de retrouver son enfant perdu et qui ne pouvait pas se résoudre à le gronder, beaucoup trop soulagé de l'avoir retrouvé sain et sauf. Si l'homme avait regardé trop longuement la jeune fille, il ne l'avait pas fait consciemment et ne s'en était surtout pas rendu compte. Son coeur battait très vite, l'adrénaline était encore présente en lui et il dut prendre une grande respiration afin de faire ralentir tout ça et de reprendre un rythme régulier.


C'était beaucoup d'émotions qui le submergeaient en même temps et ça lui semblait déplacé. Il ne connaissait pas cette fille et pourtant c'était tout comme. La simple idée de l'avoir perdue quelque part l'avait mit dans une panique sans nom. Le tatoué ne communiqua pas la frousse qu'il avait eue car ça aurait été déplacé en considérant le fait qu'il était encore un étranger et peut-être se mêlait-il de choses qui ne le regardait pas. Kaspy l'avait serré dans ses bras dès qu'il l'avait retrouvée, n'ayant pas pu contenir plus longtemps le fait qu'il s'était incroyablement inquiété.


En la voyant se dandiner en regardant le sol mal à l'aise, il remarqua que pendant tout le temps où il s'était égaré dans ses pensées, son regard s'était concentré sur la jeune fille. Il afficha une mine désolée lorsqu'elle croisa son regard et il se gratta la joue, quelque peu embarrassé. Il lui avait ensuite tendu la main en lui relançant l'invitation d'un bon chocolat si cette dernière en ressentait toujours le désir. Kasper l'observa avec surprise lorsqu'Alice lui serra la main tendue. S'il s'attendait à ça. Elle sembla se rendre compte du sens de ses mots puisque les joues de la jeune fille se teintèrent de honte avant qu'elle n'attrape la main de Kaspy. Il lui caressa la tête de son autre main comme pour la rassurer avant de lui faire un très léger sourire.


Il ouvrit la marche, remarquant qu'elle se tenait plus à l'arrière. Peut-être était-elle embarrassée de tenir la main d'un garçon? Peut-être avait-elle peur de lui et agissait sous la «contrainte»? Plusieurs théories lui vinrent en tête et il commençait à se ronger les sangs pour finalement pas grand chose. Alice s'était rapprochée de lui et l'ex brute s'était tournée vers elle avec un sourire accueillant, ressentant chez la jeune fille une certaine angoisse. Les foules semblaient être une source d'angoisse pour elle. L'ébène poussa galamment la porte, la laissant entrer d'abord avant de rapidement la suivre à l'intérieur. Il reprit une nouvelle fois sa main dans le café pour la rassurer et la guida jusqu'à une table près de la fenêtre afin qu'ils puissent tout de même pouvoir observer la neige tomber.


Le fantôme lui passa un menu au cas où elle souhaiterait autre chose et fit mine de l'observer pour sa part avant de mettre le sien de côté presque aussitôt. Il venait pour un Chocolat chaud, mais il avait choisi de se prendre un croissant avec ce dernier, rien que par gourmandise. Il raffolait vraiment de ça. L'odeur, le goût, la texture. Tout était parfait chez un croissant. Il se souvenait d'une fille qui refusait d'en manger à cause que ça lui donnerait des grosses fesses. Kasper ne voyait pas se priver pour une raison aussi idiote. On avait qu'une vie et c'était maintenant qu'il fallait la vivre. Il pourrait être en santé plus tard, au pire.


« Si jamais tu veux autre chose, tu n'as qu'à le montrer, je commanderai pour toi. D'ailleurs, c'est moi qui invite alors ne te sens pas gênée de commander ce que tu souhaites. »




_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Juin - 15:25
M • Lycée - 3ième année
avatar
Messages : 106

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Spoiler:
 

Elle avait redouté qu'il la laisse sous le poids du regard des autres mais elle ne s'était pas attendu à ce qu'il reste auprès d'elle et qu'il la garde près de lui. Alice entra timidement dans le café et attendit que Kasper se dirige vers une table. Il en avait choisit une près d'une des fenêtres par laquelle la jeune fille regarda la neige tomber et les gens passer, oubliant un moment qu'ils pouvaient la voir. Ses yeux détaillaient les plus petits mouvements et les enregistraient dans son cerveau. Certaines attitudes étaient belles et auraient mérité d'être prises en photo et mises en valeur. Les filles dehors étaient sublimes. Même s'il faisait froid et qu'elles étaient couvertes d'épais manteaux, bonnets et écharpes, leur visage et leur démarche étaient suffisantes pour attirer l'attention tant elles étaient belles. Elle s'imagina alors à leur place. Si elle aussi elle avait pu être aussi jolie, si elle avait pu avoir cette assurance, ces traits, ces yeux et ces sourires, elle n'aurait cerainement pas été aussi lamentable qu'aujourd'hui. Elle aurait pu faire tourner les têtes, personne ne l'aurait jamais critiquée, personne ne s'en serait jamais pris à elle. Au contraire. Ils auraient tous voulu être amis, se rapprocher d'elle pour flatter leur propre égo.

Mais dans un sens. Enviait-elle ces amitiés intéressées ?

Elle cligna des yeux plusieurs fois, émergeant de ses pensées lorsque Kasper lui tendit la carte. Elle le remercia d'un timide sourire et étudia le contenu du menu avec attention. Si elle avait pu, elle aurait tout commandé. Même si elle ne mangeait que peu, elle n'en était pas moins gourmande, il suffisait de lui proposer toutes ces choses sucrées pour qu'elle remplisse son estomac pour deux semaines. La jeune fille pointa timidement un cookie trois chocolats après avoir vérifié qu'il la regardait. Elle se rappela alors des cookies de son enfance. Lorsque son oncle la gardait, il lui en apportait souvent de la boulangerie non loin de chez lui. La rouquine se demanda alors si elle allait en retrouver le goût dans ce café.

Un serveur vint à leur table. Alice s'enfonça légèrement dans son fauteuil et le regarda à peine, évitant royalement de croiser son regard. À la place, elle posa ses yeux sur Kasper qui allait normalement passer commande, elle espérait ainsi qu'il ne la verrait pas le regarder. Elle ne pouvait pas s'en empêcher. Après tout, il lui avait porté de l'intérêt, il n'aurait peut-être pas dû. Elle savait très bien qu'elle allait s'accrocher à lui, en réalité c'était déjà le cas. La moindre petite attention prenait chez elle d'énormes proportions.

Comme un chien abandonné auquel on donnerait une croquette.

Elle se perdit alors dans ses pensées, les yeux toujours rivés sur le jeune homme. Il avait été bienveillant avec elle mais elle ne savait pas trop pourquoi. Et surtout si cela allait durer. Peut-être avait-il eu juste besoin d'un peu de compagnie ?
Revenir en haut Aller en bas
Mar 20 Juin - 18:39
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je voudrais un bonhomme de neeiige ♪





En voyant qu'une fois assise Alice s'était immédiatement mise à contempler l'extérieur, Kasper se dit qu'il avait fait le bon choix en choisissant cette table. Elle ne semblait pas trop mal à l'aise et son regard suivit le sien vers la paroi vitrée d'où s'amusait quelques filles et quelques garçons. L'attention d'Alice semblait être concentrée sur les filles et Kasper se demandait bien à quoi la jeune rouquine pouvait bien penser. Lui, il regardait plutôt la neige. Cette vieille amie qui lui avait tant manquée au Japon, mais qui ne lui manquait pas du temps où il était encore au Canada (après son amnésie). Il y avait une grande différence entre un peu de neige et une avalanche de celle-ci. Sans parler des grandes périodes de froid au Canada où il était facile d'atteindre les moins quarante degrés Celsius. Il en avait des frissons rien qu'à y penser.


Il attendit patiemment qu'Alice fasse son choix, pendant qu'il salivait d'avance en réfléchissant à son croissant. Tout chaud et bien moelleux et surtout dans sa bouche. Kasper dû d'ailleurs retenir un petit filet de salive qui allait s'évader de sa prison. Lorsqu'il la vit pointer la carte, il se pencha vers elle pour voir ce qu'elle désirait commander. Son doigt alla se poser sur le sien alors qu'il relevait lentement la tête pour la regarder.


« Le biscuit aux trois chocolats? Ah oui ça a l'air bon, je crois que je vais en prendre un aussi.»


Il lui fit un grand sourire en retirant sa main de la carte et en reprenant position dans son siège. Le Canadien ne soupçonnait même pas qu'il ait pu la rendre mal à l'aise avec ce simple geste. Aussi avait-il passé leurs commandes comme si de rien n'était, s'assurant de toujours dévier l'attention du serveur sur lui, notamment en faisant quelques blagues plus ou moins bonnes d'ailleurs. Une fois le serveur parti, le tatoué reporta son attention sur Alice et fut surprit de la voir le contempler. Il remarqua alors qu'elle était sans doute perdue dans ses pensées. Il balaya une main devant le visage de la jeune fille tout en ayant l'air légèrement inquiet.


« Est-ce que ça va ? Est-ce que le serveur a fait quelque chose? »



_________________
Don't even think to change me
The life is too short to waste it. Don't forget the good and the bad memories because it's them who make you stronger. Sometimes you forget, but you can forge who you are with new memories. Don't lost sight of who you are. Hapiness will find you someday just don't lose hope and keep believing in you.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Campus :: Jardins :: Cour-