Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Mer 2 Déc - 5:08
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur


Kasper Gray

« Allez souris la vie est un fromage! »




■ Fiche d'identité


Âge & date de naissance : 18 ans, le 10 mars
Nationalité : Américain
Orientation sexuelle : Il ne s’est jamais posé de question là-dessus, mais il serait du genre curieux.

Année d'étude : Quatrième année de Lycée.
Cursus choisi + spécialité : (pour les universitaires) -
Groupe : I'm odd
Club(s) : Musique et Natation


■ Physique


« Ne fronce pas autant les sourcils ! »
«Beh j’essaie! »
« Souris un peu plus! »
« Beh j’essaie! »

Comme vous l’aurez compris, Kasper n’est pas un homme à l’allure parfaite. D’un point de vue extérieur, il a une expression lasse et désintéressée sur le visage, les sourcils presque constamment froncés et un regard malveillant. Il essaie de paraître plus sympathique, mais le simple fait d’essayer le rend encore plus effrayant. Rien que l’action de sourire provoque en elle-même d’irrémédiables frissons en le voyant essayer autant de mimiques qui ne lui sont pas naturelles.  Il fait beaucoup plus que son âge de par ses traits matures et sa grande silhouette aux larges épaules. Son passé de caïd a beaucoup contribué à sa forme physique, on retrouve d’ailleurs quelques cicatrices sur le corps de l’adolescent dont une cicatrice plus marquée  le long de ses abdominaux jusqu’au début de son bas-ventre, vestige d’une fine lame. L’adolescent a un tatouage tribal à la base de la nuque qu’il avait fait faire comme premier signe de rébellion à l’encontre de sa vie de bourge qu’il n’aimait pas. Ce tatouage représentait pour lui la liberté des parures et des faux semblants. Bien qu’il ne s’en souvienne pas à ce jour, il savait au fond de lui que ce dernier avait son importance. Kasper aime entretenir la coupe de cheveux qu’il a actuellement c’est-à-dire des cheveux noirs de jais coupés courts avec une franche sur la droite qui donnent pleine vue sur son tatouage tribal dont il est si fier.

« Non Kasper on ne veut pas de ton bisou! »

Un balourd identifié se dirige vers vous à toute vitesse dans l’intention évidente de poser ses lèvres charnues sur votre joue, emplissant vos narines d’un doux nectar boisé aux effluves masculines. La prochaine étape consistera à ce qu’il vous étouffe entre ses bras musclés pour une longue étreinte, lui qui n’a plus vraiment conscience du niveau de sa  force musculaire. Il porte régulièrement de grands t-shirts à manches longues de couleur noirs ainsi que de belles paires de jeans ajustées à sa taille comme style vestimentaire, préférant le simple à l’élaboré. Le tatoué n’est pas un grand adepte de mode et ne cherche pas à faire le moindre effort en ce sens. Le seul accessoire dont le jeune homme ne se sépare jamais se trouve à être la petite chaînette militaire qu’il a autour du cou. Dernier vestige de son appartenance aux Souls Reapers.



■ Caractère


Il ne faut jamais se fier aux apparences est une expression qui sied à merveille Kasper. D’un point de vue extérieur, il a l’air d’un voyou comme n’importe quel autre et pourtant, il fera sans aucun doute parti des personnes les plus gentilles que vous rencontrerez. L’ébène est un homme incroyablement naïf qui accorde sa confiance aveuglément aux autres. Il voit le bien partout y compris parmi les dédales sombres de ruelles isolées. Il se sacrifie toujours pour les autres sans jamais attendre quoi que ce soit en retour. Il n’a aucune intention cachée derrière sa gentillesse cependant à cause de sa dégaine de grosse brute, les gens se méfient de lui et cherche le sens caché de ses actions. Kasper est quelqu’un de très affectueux, il aime le contact avec les autres et toutes les occasions peuvent être bonnes selon lui pour se rapprocher de quelqu’un. « Ton nom c’est Jake? Yeah allez fais-moi un câlin man! » Malgré qu’il soit très porté à aller vers les autres et qu’il soit très sociable, ce dernier est incroyablement maladroit avec les avances. L’ébène vire alors à la couleur rouge écrevisse et se met à bégayer à la recherche de ses mots si bien entendu il se rend compte de vos intentions. Inutile de dire qu’il ne comprend pas toujours les sous-entendus, plutôt du genre innocent sans la moindre arrière-pensée quand ce dernier recherche l’affection des autres. Il est prêt à tout faire pour faire sourire les autres quitte à se démener ou se faire jeter comme un chien. Kasper sait que tout n’est pas rose dans la vie, mais il s’efforce à ce que la vie puisse être belle et amusante autour de lui. Sa plus grande peur reste de mourir seul, oublié de tous et c’est sans doute pour cette raison qu’il se donne autant pour les autres. Il est vrai que tout le monde possède des intentions et finalement il ne fait pas parti des exceptions. Il ne veut tout simplement pas être seul c’est tout. Plusieurs ont été surpris dès leur première conversation avec lui car le contraste avec son apparence de bad boy est relativement choquant. Le genre de gars qui aime fredonner sous la douche même en plein vestiaire, faire de la couture (il trouve que c’est pratique de tout confectionner et arranger lui-même), cuisiner et être une sorte d’élève modèle qui ne sèche jamais sauf pour les autres si ça peut les rendre plus heureux. Un débile attachant en prime. Le tatoué est rarement en colère puisque il préfère tout tourner à la plaisanterie plutôt que de regretter ses actes. Il garde les mauvaises émotions qu’il a à l’intérieur de lui, préférant nier que ça va mal pour se concentrer sur les problèmes des autres plutôt que les siens. Kasper a tendance à changer rapidement de sujet lorsque on lui parle de son passé et de sa famille car que pourrait-il bien dire? Il peut sembler très obstiné sur ce point alors qu’en fait, il n’a pas la réponse à la question que vous vous posez.



■ Histoire


Sachez qu’il n’a pas toujours été ce grand bisounours bien qu’il ne se souvienne pas déjà avoir été lui-même une de ces nombreuses brutes au passé sombre. Violent et sans cœur, mais quoi de plus normal pour un chef de gang de rue hein? Seul un très grand choc frontal aurait pu provoquer pareil changement au niveau de sa personnalité. Inutile d’ajouter qu’après le changement «bénéfique» de leur chef, ses sous-fifres avaient tout tenté pour que leur patron revienne et leur fiche un bon coup de pied au cul. Ils ne s’attendaient surtout pas à retrouver leur boss en larmes, après quelques séances habituelles de caractère (incluant un viol au passage pour lui secouer les puces), recroquevillé sur lui-même à leur demander pourquoi ils faisaient ça. Ses larbins se mirent à culpabiliser. Ils s’en voulaient de s’en être pris à leur boss qu’ils trouvaient maintenant mignon comme tout, mais le mal était fait et ils ne pouvaient plus faire marche arrière. Le scénario normal aurait dû être le suivant : Leur boss les aurait tous écrasés comme de vulgaires moustiques dans la seconde (parce qu’il en avait clairement la force) alors pourquoi? Ça leur avait pris tout ce temps pour comprendre que Kasper ne se souvenait plus de qui il était et plus important : d’eux. On ne leur avait pas parlé de ça au dernier séjour hospitalier de l’ébène, qui avait l’habitude d’y atterrir fréquemment après de violents clashs de gang. Cette fois avait été la fois de trop visiblement.

-----------------

Une rencontre était planifiée ce soir avec un autre gang qui s’était mis en tête de marcher sur la plate-bande des Soul Reapers. Un sourire carnassier sur les lèvres, Kasper et ses hommes les attendaient de pieds fermes et ne s’arrêteraient qu’après les avoir fait supplier pour leur vie ou peut-être pas. Les Soul Reapers devaient donner l’exemple après tout. L’autre clan donna l’assaut en traître en arrivant dans l’ombre, mais il leur en fallait bien plus que ça si ces crétins voulaient survivre. Ils sortirent leurs armes et se jetèrent dans la mêlée pour livrer combat. Kasper ne vivait que pour ces moments-là, ceux où on oubliait tout et où on se laissait aller. La baston c’était sa thérapie, mais aussi sa vie. Très ambitieux, notre ébène avait rapidement repérer le chef de la bande qui se cachait comme une vulgaire poule mouillée derrière ses hommes. Un sourire dangereux sur les lèvres, Kasper suivait sa proie des yeux tout en s’élançant dans la mêlée, blessant au hasard les autres hommes qui se dressaient sur son chemin. Il avait bien mentionné à ses hommes de ne tuer personne. Pas avant qu’ils aient suppliés ces chiens. Une fois face à face avec son principal rival misérable du moment, la brute fonça sur lui sans un moment de répit et fit pleuvoir les coups, désarmant son adversaire sans la moindre difficulté. Lui, gardait les armes pour la fin parce qu’il préférait jouer avec ses proies.

Des sirènes retentirent au loin et Kasper serra la mâchoire de mécontentement. Ça devait être un de ces gorilles qui avaient appelés la police. Les gens n’avaient plus aucune fierté ou sens de l’honneur maintenant. C’était à vomir de les voir prendre leur jambe à leur cou. L’ébène se tourna vers ses hommes et leur fit signe de le suivre. Inutile de rester plantés ici alors qu’il n’y avait plus d’action. C’est de retour dans leur planque qu’il y eu un tournant décisif pour le gangster. Il avait toujours eu incroyablement confiance en ses hommes, mais jamais il n’avait baissé la garde en leur présence car il savait tous les risques que ça impliquaient. Le seul avec qui il pouvait baisser la garde, son bras-droit, le trahit ce soir-là profitant du fait qu’il dormait et que c’était lui qui gardait la porte. À sa grande satisfaction, son boss dormait à poings fermés pour une fois. Ça lui simplifierait la tâche pour gravir les échelons d’une mafia plus renommée que leur vulgaire gang de rue. Kasper ne lui en voudrait pas d’avoir eu de l’ambition.

Malheureusement pour ce microbe, le bruit alarma les autres hommes qui s’empressèrent d’écraser le traître, mais il semblait trop tard… Ils durent se résoudre à l’emmener à l’hôpital où ils ignoraient si leur boss s’en sortirait cette fois même si ce dernier avait toujours eu une chance hors du commun. Même si leur boss était dans un état critique, ils se devaient de protéger la planque alors pas d’ambulance.

-----

Le tatoué sortit du coma un mois après, le corps recouvert de pansements, les lèvres sèches et l’esprit embrumé. Tout ce qui s’était passé ensuite? Il était devenu amnésique suite à un traumatisme crânien frontal très important. On demanda à ses «amis» de ne pas venir le voir le temps qu’il puisse se remettre pour ne pas ébranler le peu d’équilibre mental qui restait à l’homme confus de l’agitation autour de lui. Toute cette confusion quant à l’environnement qui l’entourait lui faisait peur. Il ne se rappelait plus de grand-chose mis à part son nom et ses habitudes motrices. Son séjour à l’hôpital durant tout ce temps n’avait rien changé et ses hommes durent se faire une raison et l’abandonner dans cette ruelle sombre. Leur boss n’était plus la même personne depuis cette fameuse nuit où il s’était fait tiré dessus à trois reprises (l’autre avait fait exprès d’éviter les organes vitaux), assommé par une barre de fer plusieurs fois à divers endroits sur le corps et heureusement ils étaient arrivés avant que le pire se produise.

Même après être sorti de l’hôpital, Kasper se sentait toujours aussi confus. Il ne savait plus quoi faire et encore moins lorsqu’il voyait tous ces gens sur la place publique reculer lorsque ils croisaient son regard. On lui avait expliqué qu’il était amnésique et ne retrouverait probablement pas la trace de ses souvenirs, mais s’il y avait toujours un peu d’espoir. L’ébène avait haussé les épaules : S’il n’avait plus de souvenirs, il n’aurait qu’à s’en créer de nouveaux. Il devait aller de l’avant et braver cette peur du monde extérieur qui le rongeait de l’intérieur. Sauf qu’il ne voulait pas faire ça ici au milieu de cette ville où les gens connaissaient de lui ce qui maintenant il ignorait.

On avait contacté ses parents pour qu’ils viennent le chercher vu qu’il était sans domicile fixe (la planque étant restée secrète), mais ces derniers refusèrent de se présenter, préférant envoyer une somme d’argent conséquente pour qu’on s’occupe de leur fils qu’ils avaient renié. Qui aurait cru que Kasper était au départ un fils de riches? On le mit en contact avec un intervenant pour lui trouver un endroit où habiter. La chaleur et la bonne humeur de cet homme provoqua en lui un immense bonheur. Ça l’attristait de savoir qu’ils avaient des parents qui avait jetés l’éponge. Il ne leur en voulait pas certes car il ne connaissait pas leurs raisons. L’intervenant devint rapidement un ami qui venait constamment prendre de ses nouvelles après son emménagement. C’est en partie grâce à cet homme que Kasper développa un grand intérêt pour le Japon qui était le pays d’origine de son ami. Suite à ce grand intérêt, l’Américain demanda à plusieurs reprises à Hiro de lui donner des leçons de japonais. Il trouvait ça cool de pouvoir parler le même langage que ses animés nippons préférés.

Deux années plus tard, Hiro dut retourner au Japon pour problèmes familiaux et bien que le tatoué ait voulu venir avec lui, le Japonais avait refusé, prétextant que sa place était ici au Canada avant de partir comme ça. Kasper était bien décidé à ne pas laisser les choses comme ça. Il s’était rendu le plus vite possible à l’aéroport, mais on brisa ses espoirs de retrouver son ami (ou son premier amour depuis l’amnésie) en lui disant que le vol était complet et qu’il devrait prendre le suivant dans le lendemain soir. Il acheta quand même un billet, n’ayant plus vraiment d’espoir de le retrouver, mais sentant que rester au Canada n’était pas non plus la chose à faire. Kasper en profiterait pour repartir de zéro dans un pays où il rêvait de voyager depuis trois ans. Bien que ses parents ne veuillent pas s’occuper de lui, ces derniers lui avaient quand même laissé un fond fiduciaire plus qu’important qui lui permettait de prendre des libertés et il leur en serait toujours reconnaissant (Ils avaient acceptés via correspondance de lui fournir une autorisation parentale écrite pour qu’il puisse prendre l’avion). Durant le vol, il avait feuilleté son guide touristique à la recherche de la ville qui l’intéresserait. Son choix s’était arrêté sur Hoshi pour l’intérêt qu’il avait à retourner aux études. Le souci était qu’il ne se souvenait plus très bien de la dernière fois où il était allé à l’école, mais il était certain d’y être déjà allé par contre ce qui déjà était en soi un bon début. L’académie Chisê répondait à ses plus grandes espérances et il était déterminé à y entrer. Il ignorait où se situait son talent, mais il était indiqué qu’en faisant une donation, il aurait l’opportunité de passer un examen. C’était sa chance et il ne la raterait pas. Suffisait de réviser un peu hein?




■ Et vous ?


Prénom/Surnom : Kiichigo
Âge : ~

Que pensez vous du forum à première vue ? Je l’aime. Les graphiques, les codages, l’organisation. J’aime qu’il n’y ait pas de couleurs criardes qui tuent les gens et le fait qu’il soit simple et clair de s’y retrouver.
Et comment avez-vous connu le forum ? Sur un Top-Site
Qu'avez-vous mangé ce matin ? Code bon!
Autre : Je me remet à peine aux rps après un bon laps de temps alors soyez indulgents ;)

Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Déc - 11:25
S • Université - 3ième année
avatar
Messages : 749

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Université - 3ième année
Bonjour Kasper!

Bienvenue sur le forum ♥
Je vais de ce pas corriger ta fiche! Mes questions sont juste des informations ou de la curiosité, ta fiche est déjà parfaite, il n'y a rien à redire!

- Comme tu le sais (ou pas 8D), la majorité au Japon est à 20 ans. Ce qui fait que ton personnage se retrouve mineur non accompagné dans un pays étranger. Pour le logement, ça ne pose pas de souci car l'académie a un pensionnat mais si tu souhaites un jour avoir un logement extérieur, il te faudra trouver un tuteur, ou attendre 2 ans ou encore emménager avec une personne majeure.

- Tu ne dis absolument rien sur l'enfance de Kasper. Est-ce qu'il s'en souvient? Quand est-ce que ses parents l'ont renié? Ton personnage cherche-t-il toujours à savoir pourquoi?

Voici les différents liens dont tu auras besoin pour prendre un bon départ sur Hoshi no Mûsu :
- Demande de rps. Tu peux aussi mp les membres, on ne valide que ceux qui ne mordent pas!
- Avatars. C'est pas vraiment obligatoire si tu ne connais pas le personnage de ton avatar mais c'est préférable ^__^
- Journal Intime, ou chronologie. Non obligatoire pour le moment car tu viens tout juste d'arriver mais elle le sera d'ici plusieurs rps (SuperDodo veille au grain).
- Rang du personnage.
- Les classes, à renouveler tous les ans au mois d'Avril. Le forum fera un rappel.
- Le livret scolaire affiche les résultats scolaires de ton personnage. Ici, c'est de l'imagination pure et simple, rien de vraiment compliqué.
- Les clubs, pour que tu puisses t'inscrire dans ceux que tu as choisis.
- Et enfin le logement, ici le pensionnat.

Voilà, fiou!

Ne t'inquiète pas pour le laps de temps sans poster, on est compréhensifs et si tu as des questions ou des soucis, tu pourras revenir vers nous sans crainte. Amuse-toi bien sur le forum et encore bienvenue petit fantôme (sorry, fallait que je le dise xD)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Déc - 12:52
S • Médecin scolaire
avatar
Messages : 1020

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Médecin scolaire
Bienvenue Kas' ! ♥️

Ça fait plaisir de voir qu'une fiche est direct validée ! Quelle joie !
Merci pour ce que tu dis du forum, c'est notre objectif principal en tout cas !

Amuse-toi bien sur HnM et n'hésite pas pour la moindre question !

A bientôt 01

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Déc - 18:16
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Merci de votre accueil ^_^

D'accord, merci pour cette précision, mais le logement de l'établissement lui ira pour l'instant ;)

Il se trouve que oui, il a justement tout oublié de son passé, notamment ses parents, mais aussi son gang et la façon dont tout a commencé. Je me voyais un peu mal l'écrire vu qu'il n'en garde aucun souvenir, mais si vous voulez je peux toujours ajouter une partie pour ça, j'hésitais en fait à en mettre une. Quant à ses parents, il se dit qu'il y a une raison si ses parents l'ont reniés et préfère ne plus y penser, pouvant quand même les contacter par courrier.

Au départ, je désirais créer un universitaire (dans la vingtaine), mais avec le passé qu'il a en ayant été dans la rue, je le voyais mal aller directement à l'université après quelques années d'absence dans un établissement scolaire. Il y a toujours un minimum de préalables alors je ne trouvais pas que ça faisait réaliste bien que ça m'attriste un peu :(

Je n'hésiterai pas si j'ai des questions merci n_n   Et vous si jamais vous avez des soucis de fantômes vous pouvez toujours appelez ma ligne Kasper Busters *sort très loin sur cette note joyeuse*
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Déc - 11:36
S • Université - 3ième année
avatar
Messages : 749

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Université - 3ième année
♥️

En fait, pour l'enfance de Kasper, je parlais plutôt de ses souvenirs avant son coma. Aujourd'hui, je comprends bien qu'il ne se souvienne de rien et qu'il repart à zéro mais avant, il savait?
Cela dit, tu n'es pas obligé d'en parler, non. Après tout, c'est oublié désormais alors c'est comme tu veux :3

Ooooh :'( Ne t'en fais pas pour l'université. Kasper étant désormais inscrit en 4ième année de lycée de décembre 2015 à Mars 2016, le choix te reviendra personnellement de le faire passer en classe supérieure (donc à l'université) ou de le laisser encore 1 an au lycée.
Pour le coup, tu as quand même bien choisi car en effet, ça aurait fait grossier qu'il soit accepté (même avec pots de vin) direct dans son cursus sans avoir au moins 1 an de retard.

Tu es désormais validé pour de bon. Et je suis ravi de voir que tu as déjà un rp en cours o/ Vais peut-être venir te harceler aussi, krr krr.
Bienvenue 01

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ven 4 Déc - 5:47
M • Lycée - 4ième année
avatar
Messages : 257

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Oui il s'en souvenait avant son coma, c'est pour ça que j'hésitais à intégrer cette partie au départ, mais bon j'ai préféré zappé les : Il était né un jour de décembre et tout le reste xD Ça me change du style de mes autres fiches et c'est relativement plaisant =) J'ai préféré concentrer son histoire sur son brusque changement de personnalité. Ceci dit, il m'est toujours possible d'ajouter une partie supplémentaire, mais je crains que ce ne soit pas très intéressant xD

Oui, je suis tout à fait d'accord. À moins d'être le génie qu'il n'est pas xD

Merci beaucoup et au plaisir d'une future rencontre, cher Capitaine ;)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Votre personnage :: Étudiants & Voyage Scolaire (lycée, université) :: Fiches validées (2015/2016) :: Lycée-