Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Dim 30 Aoû - 17:06
M • Serveur
avatar
Messages : 149

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur


Naoki Hayashi

J'comprends pas




■ Fiche d'identité


Âge & date de naissance : 18 ans & 14 janvier 1997
Nationalité : Japonaise
Orientation sexuelle : Bi

Année d'étude : 1ère
Cursus choisi + spécialité : (pour les universitaires) Psychologie
Groupe : I don't care
Club(s) : Karaté et cuisine


■ Physique


Naoki est plutôt petit. Enfin, il est dans la moyenne japonaise, c'est déjà ça avec son 1,72m. Et comme tout japonais qui se respecte, il a hérité d'une morphologie fine, avec ses 60kg tout mouillé. Le bon côté c'est qu'on voit ses abdos bien dessinés avec son poids plume et ses activités physiques. Il ne prend pas vraiment soin de son corps, si bien qu'il s'en fout d'avoir un petit ventre. S'il reste petit. Mais il aime faire du sport. C'est sans doute le seul domaine où il est doué, d'où son corps plutôt bien entretenu. C'est bien c'est une des seules chose qui le rend moins banale par rapport aux autres japonais.
L'autre, c'est ses cheveux, il les a éclairci en en brun plus chaleureux, et a ajouté des mèches rouge à l'arrière. D'ailleurs sa coupe n'a rien de commun, puisque sur le devant, il sont court, et l'arrière ces derniers tombent sous la nuque, lui donnant une allure de racaille des bacs à sable. Mais pour le coups, il s'en fout des « on dit », puisque ça lui plaît.
Autre chose qui lui plaît, son tatouage de dragon asiatique lui prenant tout le bras droit jusqu'à l'omoplate. Il l'a fait il n'y a pas si longtemps, en faisant un mot imitant la signature de sa mère. Normalement ça n'aurait pas dû passer, mais le tatoueur ne semblait pas trop regardant dans le quartier Shin'en. Tant mieux pour lui. Bon par contre, il a eu assez mal étant de nature douillette. Le bon côté c'est qu'on lui a dit qu'il avait une peau de tatouage, Naoki a demandé ce que ça voulait dire... simplement qu'il a une peau fine et douce. Il a pas trop apprécié d'entendre ça, d'ailleurs, puisqu'il a eu l'impression d'entendre « Une peau de fille ». Pas de sa faute s'il est riche et s'il n'a aucun travaux physique lui endurcissant l'épiderme. Mais bon, tant mieux. Et bien que le tatouage soit voyant et qu'on le remarque tout de suite, avec son teint hâlé ça n'agresse pas pour autant les yeux.

Le reste… Il n'y a rien de plus banal. Des yeux noirs en amande, un petit nez, des joues qui gardent encore les marques de l'adolescence, il est tout de même assez proche des canons nippon avec son visage ovale sans avoir la mâchoire très marquée et une pilosité de japonais donc presque inexistante.
Ce qui ne lui donne pas forcément beaucoup de chances avec les filles. En fait, il a plus de succès auprès des hommes à son plus grand damne étant donné qu'il pourrait facilement se faire passer pour une fille s'il s'en donnait les moyens. Mais il a pas envie, bizarrement. D'ailleurs avoir un corps pareil le complexe pas mal, et il donnerait beaucoup de choses pour être un peu plus massif. Troqué ses épaules plutôt chétives pour un homme contre des plus larges, tout comme ses cuisses, ses mollets. Être un peu plus viril en fait, même s'il est tout de même loin d'être androgyne. Mais côtoyer des étrangers, faut croire que ça finit par complexer.

Niveau vêtement… Et bien, c'est un peu tout et n'importe quoi. Mais c'est loin d'être sobre. Il aime bien les couleurs et ne le cache pas. Enfin, c'est pas pour autant qu'il va arriver avec un t-shirt rose et un pantalon vert pomme. Il n'aime pas trop s'agresser les yeux. Par contre, il affectionne particulièrement sa veste noir et rouge



■ Caractère


C'est un gros râleur. Tout l'ennui… Les cours, attendre, une conversation trop philosophique, ou trop métaphysique, les responsabilités, son orientation professionnelle (dont il n'a pas la moindre idée), se lever tôt… Bref, y a peu de choses qui le rendent véritablement enthousiaste et il semble être un blasé de la vie. Ce qui n'est pas vrai, il garde tout de même un certain entrain, et il ne se rend pas spécialement compte qu'il ne fait que râler. Cependant, il reste difficile d'avoir une conversation sereine avec lui à cause de ça, mais en plus il a un esprit de contradiction. Il sait pas pourquoi, mais il adore énerver son petit monde avec ça. De plus, il aime discuter et dire toujours l'inverse de son interlocuteur est un bon moyen pour maintenir la conversation, non ? Bon le soucis c'est qu'il arrive vite à court d'arguments dans bien des cas lorsque c'est sérieux. Mais en même temps, il s'aventure rarement sur ce terrain.
Par contre sur un sujet, il sera toujours d'accord. Sa paresse. Il a un véritable poil dans la main. Sortir ses cours lui demande un effort incommensurable, tout comme se lever avant midi. Ses professeurs devraient déjà lui donner des points pour faire acte de présence, selon lui. Enfin, faudrait il qu'il y aille. Il sèche volontiers les cours. Les avantages à être à l'université, c'est que personne ne remarque votre absence. Bon, c'est plus délicat pour les partiels, et il passe toujours par la case rattrapages, frisant insolemment la moyenne. En fait, il arrive à passer seulement grâce aux clubs. Il a songé à les cumuler, histoire d'être sûr d'avoir la paix, mais… Trop fatiguant. Il préfère rêvasser ou dormir sur la pelouse. Carpe Diem, comme on dit.
Ouais, malgré le fait qu'il râle tout le temps, il garde constamment sa bonne humeur. Bon, ça ne se traduit pas par des sourires colgates, ou dire qu'il fait beau, mais plus par son esprit taquin avec ses amis et sa facilités à rire pour n'importe quoi. Mine de rien, il ne se prend jamais la tête.

Il va aussi facilement vers les autres, pas pour donner un coup de main, mais pour qu'on lui en donne un. Parce qu'il s'est perdu, parce que son chien s'est servi de ses cours comme litière (il a pas de chien, précisons), parce qu'il a oublié ses feuilles, sa trousse, son portefeuille… Sa tête. Ouais, il peut être franchement tête en l'air. Il est même capable d'oublier son portable alors qu'il s'en sert lorsqu'il se traîne en cours… Pour jouer. Faut pas déconner, hein… La concentration c'est pas son truc sur ce genre de choses. Oui, il a forcément un manque de culture, de logique, de connaissances sur le monde qui l'entoure, ce qui le rend parfois débile. Enfin, pas que parfois. Il est souvent à côté de la plaque. Ce qui peut franchement agacer. Et lorsque qu'une conversation s’envenime et qu'il ne sait plus quoi répliquer… Il boude. Très adulte en effet, mais en même temps, les répliques cinglantes, c'est pas son truc et frapper… Ca lui arrive, mais il évite puisqu'il a tendance à perdre… Tout le temps, et ça fait mal à l'ego mais aussi au corps.

Il n'a aucun sens de l'orientation. Mais vraiment aucun. Il est à Chisê depuis son lycée, et il arrive encore à se perdre en cherchant une classe, voire carrément un bâtiment… De même au quartier Shin'en, il a beau passer énormément de temps là-bas, il est toujours incapable de rentrer sans avoir google map. Les chemins seuls qu'il connaît par coeur c'est son arrêt de bus pour aller à l'académie et sa sortie. Là pas de soucis, il y arrive. En même temps, il le fait depuis des années, faut bien que ça rentre à un moment donné.

C'est un froussard doublé d'un lâche. Lorsqu'il se sent en danger, son premier réflexe d’autodéfense c'est de prendre ses jambes à son cou et d'éviter à tout prix la confrontation. Surtout quand il sent que la personne peut vite devenir violente. Là bizarrement, il ferme vite sa bouche et baisse la tête avant de changer de sujet comme ci de rien n'était. Oui, il a un instinct de survie, le petit. Enfin, un instinct de survie un peu bancal puisqu'il fait confiance à tout le monde instinctivement, même si la personne peut être louche, lui, il n'a pas l'air de le voir, se fourrant joyeusement dans des situations catastrophiques.  

L'honnêteté ce n'est pas vraiment son truc. Il est plutôt doué pour mentir pour tout et n'importe quoi, juste pour qu'on le laisse tranquille ou éviter les sujets épineux.
Mais il est aussi très bon pour faire l'autruche. Notamment sur le fait qu'il ait été adopté. Enfin, en soit c'est pas ça, mais plutôt qu'il refuse d'accepter qu'il veuille connaître sa mère biologique. Il sait juste qu'elle vient du quartier pauvre, et que c'était une prostituée. Il n'en sait pas plus. Il veut la rencontrer mais pas pour lui demander pourquoi, juste pour voir à quoi elle ressemble. Mais rien que ça, il ne veut pas l'admettre. Ce qui ne l'empêche pas de passer la plupart de son temps dans le quartier. Peut-être qu'il tombera par hasard sur elle…
Il aimerait aussi savoir qui était son père. Mais il cherche beaucoup moins n'ayant aucun indice. Il l'aime bien l'imaginer en riche entrepreneur, en mafieux… Et tout autre truc louche. Non l'imaginer en salaryman, ça l'enchante pas. C'est moins drôle. De toute façon, il le connaîtra jamais, donc il préfère se faire plaisir et s'éloigner de la réalité, histoire de faire de sa naissance quelque chose de moins morne.

Il cache aussi son attirance pour les hommes. Il aime les femmes aussi, bien qu'il ne cherche pas de relation. Mais les hommes… C'est contre nature. Il ne veut pas être une tarlouze, tafiole, pédé et autre jolis adjectifs péjoratifs. Alors il détourne franchement la tête, refusant catégoriquement de réfléchir à ça. Trop de prise de tête, trop de honte. Du coup, il se fait passer pour un homophobe dès qu'on parle de relation entre hommes, puisqu'il est toujours sur la défensive. Enfin, mieux vaut ça que la vérité, n'est ce pas ?  


■ Histoire


Naoki est né le 14 janvier 1997. Enfin, même ça, on en est pas sûr (mais normalement c'est le cas), puisque sa mère a eu la bonne idée d'accoucher dans la rue dans le quartier Shin'en. Par contre, elle devait avoir un pète au casque puisqu'elle l'a laissé dans une maison abandonnée et s'est tirée. Comme quoi, l'instinct maternel, c'est justement pas un instinct. Néanmoins, on sait pas trop si elle a eu la bonne idée de le laisser avec des junkies… Parce que bon, une maison vide y avait peu de chance que quelqu'un pointe le bout de son nez et il serait mort, et avec les junkies… Son espérance de vie avait de grandes chances d'être encore plus raccourcie. Bien heureusement, ils ont attiré les flics. Donc, ça s'est plutôt bien terminée cette histoire puisqu'il a été trouvé. Et comble de la chance ce fut la juge, qui devait décider du sort de ces derniers, qui l'adopta. Elle était tombée amoureuse de sa frimousse, que voulez-vous. Néanmoins, ça avait prit un temps fou entre les papiers et les examens médicaux, si bien qu'il fut définitivement placé dans cette famille que vers ses deux ans.
Naoki n'en est pas pour autant traumatisé puisqu'il n'en garde aucun souvenir. C'est la vie, ça arrive, et ça aurait pu être pire. Ses parents ne lui ont jamais caché qu'il avait été adopté.

Donc sa mère, Asuna Yukiji juge pour mineurs et Chigiru Hayashi, avocat spécialisé dans la délinquance. On pourrait croire à une éducation stricte mais non, ça allait. Ses parents sont plutôt d'un naturel doux, toujours prêts à donner une deuxième chance, une troisième, voire une quatrième. Ils sont tous les deux respectés dans leur milieu pour cette raison, n'aimant pas trop taper sur les doigts, convaincus que ça ne sert pas à grand chose. Bref, un couple des plus simples, si ce n'est qu'ils ont adopté Naoki, d'abord parce que ses premiers jours ont été une catastrophe tragique, mais aussi parce que Chiguru était stérile. Ils avaient déjà décidé d'adopter lorsqu'ils ont découvert l'existence de ce chérubin.
Et il fut… chouchouté, couvert de cadeaux durant ses premières années, mais aussi d'amour. Il ne lui manquait absolument rien, malgré le métier de ses parents qui prenait beaucoup de temps (sa mère ayant refusé d'être la japonaise typique en abandonnant son travail). Les bêtises propre d'un enfant étaient bien vite oubliées, puisque « le pauvre, sa mère l'a abandonné », autant dire que ça lui a bien servi enfant, et il ne s'en est pas privé pour avoir de l'attention, même s'il ne comprenait pas vraiment pourquoi ça marchait.

D'ailleurs, il ne comprenait pas beaucoup de choses, puisqu'à l'école ses notes étaient moyennes, voire catastrophiques. Il eut vite droit à des cours du soir où il s'appliquait autant qu'il pouvait malgré la fatigue pour faire plaisir à ses parents et… la récompense du mochi. La nourriture ça marche toujours.
Néanmoins, il était très loin d'être le favori des professeurs, puisqu'il était déjà trop tête en l'air, et n'écoutait pas beaucoup, préférant faire autre chose. Il avait déjà zéro de concentration. De même avec ses amis, il ne comprenait pas toujours tout et ne cherchait pas vraiment. Ok, il n'écoutait pas vraiment non plus, parce qu'un papillon venait de passer. En fait, la seule chose qui l'intéressait c'était quand il fallait faire du sport. Ça bizarrement ça rentrait bien.  
Dans l'ensemble, il était plutôt sage et obéissant et savait faire craquer les adultes avec sa fausse timidité. Un enfant, ça manipule, tout le monde le sait et Naoki ne s'en est pas privé.

Ça marchait un peu moins vers ses 11/12 ans. Le petit garçon rêveur se transforma vite en une personne sociable appréciée par tout le monde dans sa classe, puisqu'il était capable de rester concentré sur une conversation.
Au niveau des cours c'était toujours pas ça, puisque ça l'ennuyait, et les professeurs de Chisê ne l'appréciaient toujours pas. Il faisait trop de chahut, était plus occupé à faire rire la classe par ses réponses à des questions, ne prenait pas les choses assez sérieusement. Autant dire que ses parents n'étaient pas ravis de voir que ses notes restaient toujours au même point malgré les cours du soir. Encore plus en voyant qu'il faisait moins d'efforts, maintenant que la récompense du mochi ne marchait plus. Ses notes se détérioraient peu à peu, mais il passait toujours à la classe suivante grâce aux clubs et au sport. Cependant, il ne fallait pas se leurrer, c'était loin de suffire à ses parents. Autant dire que les disputes allaient bon train à la maison durant toute son adolescence à ce propos. Si bien qu'inconsciemment il éprouva un sentiment d'infériorité envers ces premiers de la classe, et il en vint vite à les détester, avec leur arrogance et les « T'es juste un idiot ». Technique de vengeance… Les prendre en victime, voler leur repas, et être beaucoup moins sympa.
Autant dire qu'il a eut pas mal de reproches de la part de ses camarades et de ses professeurs, jusqu'à avoir seulement son petit groupe d'amis. Qu'à cela ne tienne, s'ils l'avaient pris en grippe, il ferait la même chose avec eux, et ça finissait souvent avec les poings. Ce qui n'améliora absolument pas sa relation avec ses parents, puisqu'ils finissaient vite devant le bureau du directeur avec Naoki. Il fut puni plusieurs fois, se calmant et repartant de plus belle.

Vers ses 15 ans, il osa enfin demander qui était sa véritable mère. Il eut le droit à la vérité. C'est à ce moment là qu'il apprit les circonstances de sa naissance, malgré qu'elles ne restent que des suppositions dans la plupart des cas. En fait, tout ce qu'ils savent viennent des junkies arrêté 15 ans auparavant, que c'était une jeune femme entre 20/22 ans qui vendait son corps et qui l'avait laissé là en promettant de revenir. Mais elle n'était pas revenue, et ce fut ces mêmes personnes arrêtées qui s'étaient occupées de lui durant un ou deux jours, jusqu'à ce que la police prenne le relais.
Depuis, il sort très souvent pour aller dans ce quartier, allant de bars en bars, et ne pouvant s'empêcher de regarder ces filles de joies pouvant correspondre à l'âge de sa mère, et se demandant toujours si ça peut être elle. Bien sûr, Noaki ne lui en veut pas, sans doute qu'elle a eu raison de le faire si elle avait une existence misérable. Mais ça ne l'a pas empêché d'avoir un choc, et ça ne l'a pas empêché de se poser des questions sur son identité, déjà mise à mal par ses premiers émois.

Au début, ça allait, il trouvait les filles mignonnes et attirantes, surtout une, brillante et le coeur sur la main. Autant dire qu'il n'avait rien dit, essayant de la draguer, et avec le recul elle semblait plus être sa victime qu'autre chose. Il a essayé comme il pouvait, comme on dit. Ça s'est relativement vite arrêté lorsqu'elle sortit avec le populaire de sa classe, beau, intelligent… Oui, il avait vite comprit qu'il n'avait aucune chance. Il apprécia encore moins les têtes d'ampoules… déjà qu'il les portait pas dans son coeur… Il l'a plutôt mal vécu de se prendre un râteau pareil.
Le pire fut lorsque Naoki se sentit attiré par son sempai au club de kendo. Il était doux, gentil, généreux et constamment de bonne humeur, et il avait prit la petite racaille de l'époque sous son aile, parce qu'il le trouvait drôle à toujours râler pour rien, et qu'il estimait qu'il restait une personne fondamentalement gentille. Il ne s'est rien passé, mais le fait qu'il soit attiré par un homme l'a profondément bouleversé, et il a vite détourné le regard en se montrant exécrable et en le repoussant tout le temps. Il a même été jusqu'à le frapper. Hiroki ne s'est pas défendu et a eu le droit de faire un petit tour à l’hôpital. Autant dire que ça avait fait pas mal de bruit dans l'école, et ses parents ont dû faire marcher leurs relations pour ne pas qu'il soit renvoyé de Chisê.
Cet épisode, Naoki a bien retenu la leçon. Il n'avait jamais vu ses parents aussi furieux contre lui, si bien qu'il resta discret le reste de sa scolarité, volant les repas des intellos discrètement. Tout le monde savait que c'était lui, mais il n'y avait pas de preuves. Pas de preuves pas de punition. Ça, il a comprit. Et puis il abandonna le kendo pour le karaté histoire de ne plus avoir à croiser Hiroki.
Il passa vite de racaille au rang de rebelle. Heureusement, vu qu'il était pas très doué en racaille.

Et alors qu'il pensait avoir la paix après s'être calmé, on vint le bassiner pour son orientation professionnelle. Autant le dire, il n'avait aucune idée, si bien qu'il a choisi le cursus qui avait le moins de cours : psychologie. Il s'était renseigné sur les STAPS, mais étant donné qu'il fallait un bon niveau en science… Il a préféré éviter. Ses parents n'ont strictement rien dit, faisant encore étrangement confiance à leur enfant, convaincu qu'il est sérieux malgré le fait qu'il sorte souvent. Ou alors, ils n'ont pas le temps de lui accorder du temps et refusent de voir que leur enfant est loin d'être aussi sage qu'ils le prétendent.


■ Et vous ?


Prénom/Surnom : (Facultatif) /
Âge : (Facultatif) /

Que pensez vous du forum à première vue ? Bien
Et comment avez-vous connu le forum ? Un ami, d'un ami, d'un ami...
Qu'avez-vous mangé ce matin ? Code bon!
Autre :

Revenir en haut Aller en bas
Lun 31 Aoû - 14:02
S • Université - 3ième année
avatar
Messages : 768

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
S • Université - 3ième année
Allez hop, je m'occupe de ta fiche !

Déjà, très bel avatar *O* L'est beau comme tout!
Ensuite, tout est respecté dans la fiche, même le code. Il n'y a pas (ou peu, vraiment très peu !) de fautes alors je te valide aussitôt.

Voici les liens dont tu auras besoin :
- Classes, pour que tu inscrives ton personnage dans le cursus que tu as choisi.
- Rang. C'est obligatoire mais vraiment pas compliqué.
- Avatar, pour éviter qu'un nouvel inscrit n'est le même que toi.
- Logement. Ici, tu choisis le quartier et la rue où tu imagines ton personnage vivre.
- Clubs, pour finaliser tes inscriptions dans les différents clubs. Ici, Karaté et Cuisine sont déjà créés alors tu peux aller t'inscrire quand tu veux!
- Journal Intime. Pour le moment, ce n'est pas obligatoire pour toi car tu n'as aucun rp en cours mais d'ici à quelques mois, il faudra que cette chronologie soit faite :)
- Et enfin Rps, pour que tu puisses trouver rapidement des partenaires de jeux. Tu peux aussi simplement passer par la case "mp".

Si tu as des questions, n'hésite pas à demander au staff, on ne mord pas 8D Et défoule-toi dans le flood, yahoow o/

Bienvenue sur Chisê petit rebelle ♥️
15

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Votre personnage :: Étudiants & Voyage Scolaire (lycée, université) :: Fiches validées (2015/2016) :: Université-