Viens semer la
DISCORD(E)



■ Que vous soyez un étudiant ou bien un habitant, votre place est ici ! Bienvenue à Hoshi ! ■
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Mensonge ou vérité ?

 :: Université :: 2e Étage :: Toit Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 19 Juin - 18:55
M • Université - 3ième année
avatar
Messages : 60

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
C'était le mois de Juin. Il était même plus proche de sa fin que de son début. Aussi, parce que les vacances d'été approchaient, qu'ils allaient donc tous "fuir" la fac pendant quelques mois et parce que Kaena avait déjà pensé à rentrer en Amérique pour revoir ses amis le temps de quelques semaines, la petite blonde avait décidé de venir confronter celui pour qui non-officiellement battait son cœur : Kim Chae Young. Pas de bagarre en vue, encore moins de dispute, juste ... un point à éclaircir.
Au mois d'Octobre dernier, Ethan son grand-frère adoré, avait eut un accident de moto. Il allait bien, heureusement et Kachou n'en était devenue que plus accroc à lui. Cependant, pendant sa rééducation, celui-ci avait eut le culot d'envoyer un texto tout à fait déplacé à Kim dans lequel il interdisait au coréen de s'approcher de sa sœur. La petite populaire avait encore des hésitations quant à sa réaction face à Ethan s'il devait revenir sur le sujet. Elle avait décidé de ne pas le lancer là-dessus car elle risquait de se fâcher mais Ethan avait-il raison ? Oui, il était son grand-frère, son modèle mais elle n'avait plus 14 ans, elle se sentait assez grande pour juger les autres, pour se faire sa propre image des garçons qu'elle trouvait intéressants et Kim en faisait partie. Depuis le début, il avait toujours été plus qu'adorable avec elle, très prince charmant, 100% séduisant. Si d'abord elle avait pensé à en faire l'un de ses plus proches amis car vraiment il en valait le détour, Kae s'était vite rendue compte que son corps et son cœur en avaient décidé autrement. C'était bien malgré elle, cela dit.

Poussant la petite porte en appuyant sur la poignée, Kaena fit un pas en arrière quand le vent lui fouetta le visage avant de s'engouffrer dans ses cheveux. Clignant des yeux quelques secondes, la petite Américaine remit une mèche blonde derrière son oreille et franchit le pas. Kagumi, une fille de sa classe, avait distraitement parlé du toit de l'université dernièrement et, curieuse comme un poux, Kae s'était empressée d'aller voir. Cette porte aussi soi-disant fermée qu'interdite, était tout à fait accessible et pas du tout surveillée. En tant que populaire, elle savait qu'elle ne devait pas être là, que ce serait mal vu qu'elle soit remarquée commettant cette infraction au règlement mais elle avait besoin de cet endroit, il représentait un lieu idéal pour ce dont elle s'apprêtait à faire aujourd'hui.
En début de matinée, elle avait oser renvoyer un message à Kim (elle l'avait refait depuis Octobre mais toujours de manière très neutre, voire évasive). Dans son message, voilà ce qu'elle avait mis :
Spoiler:
 
N'ayant pratiquement plus de batterie, Kaena ne savait même pas s'il avait pris le temps de lui répondre et encore mois s'il était disponible en ce jour. L'université de Chisê était bien trop grande pour qu'elle ait eut espoir de le croiser dans la journée pour avoir confirmation. Aussi, dans le doute, elle avait décidé d'aller sur ce fameux toit à l'heure convenue et elle espérait vraiment qu'il avait venir.

Le soleil tapait fort en cette fin de journée, les quelques jours passés avaient redonné de la bonne humeur à tout le monde. Même Kaena s'était vue plus souriante ces derniers temps, moins angoissée à l'idée de devoir revoir ses amis au bout de 2 ans. Sa mère avait été euphorique au téléphone quand elle lui avait dit qu'elle comptait rentrer pendant les vacances scolaires. Même son père, apparemment, avait été content. Mine de rien, même si le Japon était un pays magnifique et même si elle n'avait aucun mal à trouver ses marques, New York lui manquait considérablement. Elle avait adopté des comportements spécifiques là-bas, des manies qu'elle peinait à retrouver ici car tout était, évidemment, différent. Et puis, il y avait Lucy, son amie de toujours. Elles étaient restées en contact très fréquents (plusieurs fois par semaine, ne serait-ce que grâce à Internet déjà) mais entre entendre sa voix au téléphone et pouvoir la serrer dans ses bras, il y avait une différence énorme.
Poussant un soupir mélangé de nostalgie et de joie, Kaena laissa la porte derrière elle se refermer et s'avança jusqu'au grillage qui empêchait un éventuel accident pour ceux qui, comme elle, décidaient de braver l'interdit. Il n'y avait personne d'autre qu'elle aujourd'hui mais vu l'heure, c'était pas si étonnant. Elle aurait pu rentrer et inviter Kim chez elle pour être sûre de ne pas être dérangée mais elle voulait un échappatoire si l'issu s'annonçait mauvaise. Quant à le voir dans un lieu public, elle craignait que les cancans n'arrivent jusqu'aux oreilles d'Ethan. Autant éviter d'énerver l'ours inutilement.

Glissant ses doigts fins entre les mailles du grillage, Kaena plongea son regard sur les étudiants qui quittaient l'université. D'ici, ils n'étaient que des formes insolites et même si en se concentrant elle pouvait peut-être en reconnaître certains, elle décida plutôt de fermer les yeux et d'attendre que le Prince vienne jusqu'en haut de la tour pour la délivrer du méchant dragon ...
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Juil - 21:43
C • Université - 5ième année
avatar
Messages : 127

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 5ième année

*tiling*

Kim sentit son téléphone vibrer dans sa poche plus qu'il ne l'entendit. Il ne prit pas le temps de regarder le message tout de suite, pour l'instant il était trop occupé à essayer de comprendre pourquoi la télé de sa chambre ne voulait plus afficher de chaînes. Autant il avait des capacités sportives et intellectuelles dans certains domaines, autant il pouvait être très nul dans le domaine technique de la technologie. Il adorait ce qui sortait de nos jours mais il était bien vite dépassé par ces choses là dès qu'elles commençaient à déconner. Il avait débranché, rebranché la multitude de câbles qui adoraient se mélanger derrière son petit meuble télé. Il avait éteint sa box, puis rallumé, mais rien n'y faisait. Il s'arrachait les cheveux dessus depuis ce matin.

- Raaah ce que ça m'énerve ! Bordel, tu marchais bien hier soir ! C'est quoi cette embrouille ?

Oui, parler aux appareils électroniques, ça marche, c'est prouvé.
Il préféra laisser tomber et ouvrit la fenêtre de sa chambre pour s'aérer un peu les idées et renouveler l'air de noirceur colérique qui se promenait tranquillement autour de lui. Il prit le parti d'aller se détendre sous la douche. Il prit sauvagement une serviette blanche et sortit de la chambre.
Il traversa le couloir pour aller se faufiler dans les douches, espérant secrètement qu'il y'ait personne pour pouvoir se détendre sans avoir à supporter le discours barbant de quelqu'un d'autre. En temps normal, il aurait apprécié discuter avec ses pairs mais pas aujourd'hui.
L'eau chaude qui coula sur sa peau le détendit immédiatement. Il ferma les yeux et prit une grande inspiration. Il pensa à se mettre au yoga prochainement pour tenter de canaliser cette impulsivité qui s'emparait beaucoup trop facilement de lui ces temps-ci.

Il sortit de la douche, entourant son intimité de sa grande serviette blanche et reprit ses affaires personnelles dans le casier fermé à clefs
Il retourna à pas feutrés dans sa chambre, il ne croisa personne, tant mieux.
Quand il referma la porte derrière lui, il repensa qu'il avait reçu un texto quelques dizaines de minutes plus tôt. Il s'assit tranquillement sur son lit pour consulter son message. Il eut aussitôt un petit sourire quand il vit son auteur. Kaena. Ça faisait un petit moment qu'il ne l'avait pas croisée. Leurs échanges étaient toujours polis et limite beaucoup trop courtois pour être sincères. Kim ne savait pas trop ce qu'elle pouvait bien penser de lui. Elle était adorable, gentille comme tout, vraiment très jolie mais peu bavarde en sa présence, voire mal à l'aise. Peut-être que le fait que lui et Ethan soient fâchés la mettait dans une situation qu'elle n'appréciait pas.

Le texto eut le mérite de piquer sa curiosité. D'un, elle voulait lui parler d'un truc dont il ignorait tout et de deux, sur le toit ?! Quelle rebelle ! Il sourit avec intérêt et lui répondit aussitôt.

Spoiler:
 

Il passa une main dans ses cheveux tout en restant rêveur. Il avait comme une petite pique dans le ventre, vraiment curieux de savoir ce qu'elle pouvait bien lui dire.
En attendant, il était temps pour lui de finir de se préparer, pour aller en cours.

[...] La journée passa rapidement finalement. Il fut assez occupé pour ne pas avoir à regarder sa montre sans arrêt pour ne pas rater son rendez-vous, mais visiblement son comportement était différent.

- Hey Chae Young, t'as l'air tout fébrile aujourd'hui, t'es limite bordélique, t'as un soucis ?

Kim sursauta presque quand Rikk l'interpella. Il cessa son activité et se retourna vers lui avant de regarder l'intérêt de son questionnement. Effectivement, il en avait mit partout. Il fronça les sourcils en se mordant la lèvre puis en haussant les épaules devant sa toute impuissance, il se laissa aller à rire de bon cœur, conscient que la petite Kae l'avait rendu inattentif aujourd'hui.

- Sois indulgent avec moi Rikk, j'ai la tête ailleurs... et si mon petit début de chaos t'embête, je t'en prie, fais-toi plaisir en le rangeant !
- Tu rêves ! Ça fait bien longtemps que tu n'as plus de moyen de pression sur moi ! Tu vas te débrouiller mon gars !
- Très bien, je note. Ne viens pas me demander un service la prochaine fois, ce sera non !
- Tu dis ça, mais tu dis jamais non ...

Rikk partit de la salle en riant à pleins poumons, conscient qu'il venait de dominer le pauvre populaire sur son propre terrain. Kim soupira en riant également et baissa davantage les bras en se rendant compte qu'effectivement il n'agissait pas comme d'habitude. Il prit donc son courage à pleines mains et commença à tout ranger.
Lorsqu'il eut finit, il était 16h54. Il avait fait de son mieux pour faire au plus vite pour ne pas faire attendra la demoiselle tout en rangeant correctement pour ne avoir de réflexions malvenues le lendemain. Il n'aimait pas ne pas accomplir un travail impeccable.

Il se lava les mains avant de quitter la salle à son tour. Il devait traverser le campus pour retourner dans les couloirs de l'université. Il prit son temps, le but n'était pas d'arriver essoufflé devant elle, ce serait trop bizarre. Il monta les étages, il n'avait jamais cherché à accéder au toit. Ce serait une première. Il posa la main sur la poignée et la porte s'ouvrit. Comment avait-elle eu accès aux clefs ?
Il avança sur le toit, la bouffée d'air pur qui s'insuffla en lui directement lui fit un bien fou. Puis il la vit, de dos, les mains entrelacées dans le grillage. Elle semblait perdue dans ses pensées. Kim en oublia son petit moment de bien être et se dirigea vers elle, en espérant que rien de grave ne lui était arrivé.

- Kae, je suis là. Excuse-moi si je suis un peu en retard, tu vas bien ?

Il fut rassuré de ne pas voir de larmes ou de rides d'angoisse sur son visage. Elle était ravissante. Ses longs cheveux blonds flottaient au gré des coups de vent irréguliers et ses yeux cherchaient à se protéger des éventuels coups en traître de ses pointes couleur blé. Kim était content de la revoir et surtout dans ces conditions où ils n'étaient que tous les deux, dans un endroit presque privé. En soi les conditions étaient réunies pour une confession intime, une déclaration d'amour aurait été opportune !
Kim toussota, il réalisa qu'il n'avait bêtement pas pensé à ça avant de venir et il n'avait pas réfléchi à cette situation. Il meubla, comme pour éviter le plus longtemps possible le sujet, histoire d'avoir mentalement le temps de se préparer à ce qu'il allait pouvoir dire.

- Qu'est-ce qui t'arrives, tu as un soucis ? C'est Ethan ?

Le coeur de Kim se pinça en repensant à Ethan allongé dans son lit d'hôpital avec des fils un peu partout. Il avait beau avoir été con à un moment, il restait son ami malgré tout et s'il avait des problèmes, il serait sûrement un des premiers à venir lui filer un coup de main. Encore faudrait-il que le fier Matthews accepte son aide... D'ailleurs, il n'appréciait sûrement pas de savoir que Kae et lui se voyaient en douce sur le toit de l'école.

- Mais dis-moi... comment tu as eu accès à cet endroit ? C'est super tranquille ici !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Aoû - 20:00
M • Université - 3ième année
avatar
Messages : 60

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Kaena aurait pu prendre le risque de rallumer son téléphone quelques minutes avant 17h (malgré sa faible batterie) pour savoir si oui ou non Kim allait venir la rejoindre sur le toit aujourd'hui ou s'il était trop occupé. Mais bizarrement, c'était comme si son corps tout entier refusait qu'elle sache et cette ignorance la rendait plus forte, moins stressée, concentrée sur la possibilité qu'aujourd'hui était peut-être tout simplement un jour comme un autre et que leur grande discussion devrait attendre. Déjà qu'il lui avait fallu plusieurs jours pour se décider, devoir reporter allait juste la rendre folle mais tant pis ...
17h02 à sa petite montre fine et brillante, son destin était scellé. Le Prince allait-il venir à son secours ? Elle mourrait d'envie de se retourner, de fixer la porte qui menait au toit pour voir dans son intégralité l'arrivé de Kim mais elle craignait qu'il ne vienne jamais, ou que quelqu'un d'autre ne débarque en ruinant son plan préparé depuis un moment. De plus, le regard de Kim avait trop de puissance tant qu'elle n'avait pas encore prononcé de mot. Juste discuter. C'était ce qu'elle se répétait dans sa tête mais son corps tout entier ne pouvait pas s'empêcher de réagir différemment et ces dernières semaines, Kachou avait senti son esprit devenir faible face au rire du Coréen, ses yeux le suivre dans les couloirs, ses nerfs se rouler en pelote quand ses amies parlaient de lui en disant qu'elles le mangeraient bien au petit-déjeuner ... La petite Américaine n'était pas naïve, elle savait déjà ce que tout cela signifiait et elle l'avait accepté, elle espérait juste que Kim saurait faire la part des choses.

Le regard fixé vers l'horizon en plissant les yeux sous un vent assez conséquent quoique doux, Kaena n'entendit pas la porte s'ouvrir quelques secondes plus tard mais elle l'entendit se refermer et son cœur rata un battement. 17h03, il était à l'heure ... si c'était bien lui ! Le son de sa voix le confirma et un sourire satisfait, presque enfantin, se dessina aussitôt sur ses lèvres.
Lâchant délicatement le grillage de ses doigts, Kaena se retourna pour faire face à cet homme qui n'était plus simplement l'ami d'Ethan. Kim, avec son naturel chevaleresque, s'était créé une place bien particulière dans son cœur et même si aujourd'hui il la faisait tout simplement vibrer, quelques mois plutôt il était surtout un ami vraiment très proche. Depuis son arrivée au Japon, Kae avait apprécié Kim. Son côté gentil, serviable et fidèle lui avait beaucoup plu, et ses petites blagues parfois ratées lui donnaient un air d'enfant qui veut juste être protégé. Mais là, en cet instant, il faisait homme devant elle. Il la dépassait largement de sa grande taille, lui cachant presque le soleil. Ses yeux la fixaient comme pour comprendre ce qu'il faisait là et son visage, si doux, reflétait une légère ... gêne ? Non, elle devait se tromper. C'était sûrement un peu d'inquiétude, rien de plus.

"Salut Kim. Tout va bien et ne t'en fais pas, tu n'es pas du tout en retard. Je viens d'arriver."

Ce n'était pas tout à fait vrai. Sous l'impact du stress que cette situation lui provoquait, Kaena s'était glissée en direction du toit vers 16h30 pour s'approprier les lieux, jauger la situation si quelqu'un d'autre avait été là et contrôler son rythme cardiaque. Tout un scénario !
Mais depuis qu'il était là et qu'elle venait de prononcer ces premiers mots, tout s'était envolé. Il avait ce don tout à fait étrange de l'apaiser, de la calmer et de la rendre sage comme une image. Le malaise était encore là car le sujet principal n'avait toujours été abordé mais elle se sentait en confiance. D'un geste de la main, paume vers l'avant, elle le rassura tout de suite :

"Ethan va bien, ne t'en fais pas. Mais c'est un peu à cause de lui qu'on se retrouve ici aujourd'hui quand même."

Délicatement, avec la dextérité d'un félin en chasse, Kachou parsemait leur discussion d'indices révélant doucement ce pour quoi ils étaient là. Y avait fort à parier que Kim n'allait pas mettre longtemps à comprendre, après tout il avait reçu ce fameux texto en Octobre ou Novembre où ce cher Ethan lui interdisait de s'approcher d'elle. Jamais ils n'en n'avaient parlé mais aujourd'hui, c'était terminé.

Faisant quelques pas sur le toit puisqu'ils n'étaient que tous les deux et qu'à cette heure-ci, il y avait réellement peu de risque que quelqu'un ne vienne les embêter, Kaena se permit de se mettre à l'aise, fidèle à elle-même. Les bras écartés et le nez levé vers l'étendue de ciel bleu au-dessus de leurs têtes, elle tournoya sur elle-même quelques instants, faisant ainsi voleter sa robe beige au gré du vent. Les yeux fermés, elle ne pu en profiter très longtemps car déjà, son rythme cardiaque s'accélérait et son médecin lui tirait la sonnette d'alarme intérieure.
Rouvrant les yeux, elle se mordit la lèvre inférieure en souriant et répondit enfin :

"J'ai des amis aux habitudes discutables ... J'étais jamais venue avant aujourd'hui car c'est pas toujours ouvert, à priori. Mais moi aussi, j'aime beaucoup. Typiquement japonais, cela dit."

Comme beaucoup d'étrangers, Kaena avait aussi eu sa période mangas et dans la plupart d'entre eux, les élèves se retrouvaient sur le toit à la pause du midi ou pour sécher les cours. Un endroit privilégié, souvent synonyme de confessions d'ailleurs ... Était-ce sous cette influence qu'elle avait choisi ce lieu ? Allez savoir.

Reprenant un souffle correct, Kaena se redressa et se rapprocha à nouveau du Coréen sexy qu'était Kim pour enfin mettre à jour les raisons qui faisaient qu'aujourd'hui ils se voyaient presque en cachette. Ça n'avait pas été une obligation, mais c'était sincèrement mieux pour tous les deux. Cette situation pouvait dériver en désastre et aussi doux soit-il, Kim pouvait très bien finir par la mettre en colère ou la rendre simplement déçue. Si tel était le cas, la jeune débarquée n'avait pas spécialement envie d'être affublée de tous les regards de ses camarades de classe ...
Les bras derrière le dos, légèrement penchée en avant, elle le regarda en basculant sa tête vers la gauche et prononça enfin les mots qui allaient accélérer les cellules grises du tombeur sous ses yeux :

"Je voulais qu'on discute de ce texto reçu il y a quelques mois disant que tu n'avais pas le droit de m'approcher. Je sais que plusieurs mois sont passés déjà mais est-ce que tu as l'intention de faire de ce qu'il te dit ? De mettre une barrière entre nous ? Moi, je t'aime bien Kim, j'ai envie de passer du temps avec toi."

Elle y allait sûrement un peu fort mais tant pis ! Même si le but principal était de savoir ce qu'il pensait de cette situation débile à les séparer, Kaena pouvait peut-être en profiter pour tenter aussi de savoir ce qu'il pensait d'elle. Elle avait appris par des sources un peu venues de partout que Kim était un "tombeur" dans le vrai sens du terme. Le jeune homme était rarement seul et avait tendance à dire "oui" à toutes les filles, sûrement par sympathie. L'une de ses ex avait même confié à Kaena qu'il n'avait aucun défaut, qu'il était parfait et adorable mais ... jamais là.
Bon ... c'était un problème c'est sûr mais peut-être que le Coréen avait appris de ces erreurs ? Peut-être qu'il avait changé et que maintenant, il faisait en sorte d'être là pour l'élue de son cœur ? Et si ... et si Kim était amoureux de quelqu'un ? Elle s'était suffisamment renseigné pour savoir qu'il n'avait personne en ce moment mais les secrets personnels du Prince étaient bien gardés et peut-être qu'il allait simplement lui dire "Soyons amis, youhouw !" ... Si c'était le cas, elle allait bien finir par tirer un trait un jour. Ami, c'est déjà très bien après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 1 Nov - 13:49
C • Université - 5ième année
avatar
Messages : 127

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 5ième année
Kim se serait facilement laissé aller à perdre son regard et son temps précieux dans l'étendue de l'espace qui s'offrait à lui vu du toit. C'était tout simplement splendide et il comprenait aisément pourquoi Kaena avait choisi cet endroit pour se retrouver. Peu importe ce qu'elle avait à lui dire, le fait de pouvoir profiter tranquillement de ça valait le déplacement.
Il la regarda se donner une contenance en tournoyant sur elle-même pour profiter de cet instant de bonheur qu'ils partageaient ensemble, elle était mignonne, enfantine et adorable. Il aurait adoré avoir une petite sœur comme elle, non pas qu'il se plaignait de sa soeur à lui Kae-In (la ressemblance avec le prénom de la sœur d'Ethan l'avait longtemps perturbé, il avait du mal à croire que lui et Ethan n'étaient pas liés par un incroyable fil rouge démoniaque), mais elle ne dégageait pas cette fraîcheur et cette fragilité dont faisait généreusement don Kaena.
Kae-In était franche, forte et très 'grande-gueule', elle se débrouillait toujours toute seule et même s'ils étaient toujours très proches et qu'elle lui manquait beaucoup, il savait que la séparation à quelques milliers de kilomètres pour quelques années ne lui ferait rien du tout. Il avait eut raison.
Il nota quand même dans un coin de sa tête qu'il devait l'appeler prochainement pour prendre de ses nouvelles.

Il sentit le souffle de Kaena se faire court quand elle arrêta de tourner sur elle-même. Il eut envie de s'approcher d'elle pour lui porter secours ou lui demander si ça allait mais elle reprit elle-même ses esprits, elle devait sûrement connaître ses limites. Ils n'avaient jamais vraiment abordé ce sujet sur sa santé. Il savait qu'elle était fragile mais il ne savait pas exactement pourquoi. Ethan avait toujours été distant à ce propos et Kim n'était pas du genre à parler souffle au cœur ou problème cardiaque lors des premières rencontres. Question de principe.
Il se stoppa quand Kaena se retourna vers lui et qu'elle prit cette petite position adorable pour le regarder d'en bas. Il laissa un sourire se bloquer sur son visage pendant qu'il la regardait et l'écoutait avec bienveillance.
Il arqua ses sourcils quand elle aborda le sujet du texto d'Ethan. Quoi ?! Elle était au courant de ce texto ?! Il y repensa brièvement. Ethan lui avait demandé en quelques sortes de ne pas approcher sa sœur, sûrement parce qu'il était vexé qu'ils se soient fâchés et qu'il considérait que Kim n'était pas un mec fréquentable pour elle. Il haussa les épaules en y repensant, honnêtement, il en avait strictement rien à foutre. Il était bien assez grand et autonome pour savoir qui il avait envie de voir ou pas et c'était pas un simple petit texto de son actuel chat noir qui empêcherait ça. Si Ethan avait vraiment voulu dissuader Kim ou lui faire passer un message clair, il serait venu en personne, en empoignant son col, en le collant contre le mur ou lui redessinant la face comme il avait fait pour Yoite. Là c'était plus comme s'il avait prit une feuille d'automne et qu'il avait tenté de la lancer dans le dos de son bourreau. Useless.

- Je suis venu... non ?

Il lui fit un grand sourire. Il se sentait en position de supériorité face à Kaena, elle était naïve et crédule. Elle mangerait une couleuvre si Ethan lui disait que c'était bon pour la santé, alors oui, elle était facilement influençable et ça, Kim le savait. Il ne comptait pas en profiter mais il savait qu'il pouvait jouer avec elle, gentiment, juste pour la stresser, la taquiner, la faire rougir, la rendre mal à l'aise et lui faire avouer tout ce qu'elle a sur le cœur.
Il mit les mains dans les poches de son jean et avança un peu sur le toit, histoire de la faire languir encore un peu plus.

- On est plus des enfants Kae, si on a envie de se voir, on se verra. Que ça plaise à ton frère ou pas, j'en ai bien rien à faire. Ethan et moi, on ne se comprend plus et je pense que c'est pas prêt de changer. Mais je ne vais pas m'abstenir de te voir uniquement pour lui faire plaisir, ça ne le regarde pas... du tout.

Il revint vers elle et posa les mains sur ses épaules. Il avait bien entendu ce qu'elle avait dit, qu'elle aimait passer du temps avec lui, qu'elle avait envie de le voir. Il se sentait puissant là tout de suite, flatté. Il la redressa et plongea son regard dans le sien, profitant de ses grands yeux marrons qui n'avaient rien à voir avec ceux des asiatiques mais qui n'avaient rien à leur envier non plus. Elle était tellement belle qu'elle aurait pu faire craquer n'importe quel mec de cette académie.

- Moi aussi, j'aime passer du temps avec toi. Tu es une fille gentille et intéressante, tu es comme ce petit vent qui souffle sur nous depuis tout à l'heure, tu es ... rafraîchissante. Après, si tu as peur de ton frère, c'est à toi de gérer ça, pour que soit il l'ignore, soit tu lui dis clairement que tu fais ce que tu veux. Moi, de mon côté, je pense qu'il sait à quoi s'attendre. Il n'a pas à me dicter ma conduite, il ferait mieux de s'occuper de la sienne.

Il arrêta de maudire sur Ethan ; déjà parce qu'il n'avait pas envie de le détester plus qu'en ce moment, mais surtout parce qu'il ne voulait pas mettre Kaena dans une position délicate, le cul entre deux-chaises, forcée à prendre partie pour l'un ou pour l'autre alors que visiblement elle appréciait les deux personnes. Il ne voulait pas l'influencer, ou la forcer à faire quoique ce soit. Si elle décidait qu'ils allaient continuer à se voir 'en secret' comme s'ils avaient fait quelque chose de mal, il le respectera, mais il ne cautionnera pas.
Il n'aurait pas l'avantage face au lien du sang, rien de plus normal.
En y réfléchissant un peu, il ne voyait pas trop pourquoi Kaena l'appréciait autant d'ailleurs. Bon ok, il est quelqu'un de sympathique et de plutôt agréable à regarder, soyons honnêtes, mais il n'avait jamais rien fait de particulier pour elle, il l'avait juste accompagnée de temps en temps en rentrant des cours. Il se demanda si elle craquait pour lui ou si elle tenait simplement à ce lien d'amitié qu'ils avaient créé ensemble. Pour l'instant, il l'ignorait totalement.

- Je profite qu'on soient que tous les deux et à l'abri des oreilles indiscrètes pour te poser une question plus personnelle, si ça ne te dérange pas...

Il était persuadé d'avoir fait monter son rythme cardiaque à un niveau presque insupportable. Si elle lui demandait de s'asseoir pour se calmer, il ne pourrait s'empêcher de rire face à son honnêteté. Il aimait s'amuser avec elle.
Il cessa la montée en pression et lui posa la question qui l'intéressait et qui allait vite la faire revenir sur terre.

- C'est quoi exactement ton problème de santé, Kae ?

Il afficha un visage un peu plus inquiet, presque fraternel comme pour lui témoigner de son envie de comprendre et aussi d'aider au mieux.
Il avait envie de la connaître, il avait envie de se faire une idée d'elle au travers de ses attitudes, de ses mimiques et de ses dires, et non au travers des yeux non objectifs d'Ethan. Désormais, Kaena sera son amie, et plus la petite sœur d'Ethan Matthews.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Déc - 14:52
M • Université - 3ième année
avatar
Messages : 60

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Bien que consciente de ses propres limites, Kaena tentait toujours un peu le diable. Elle n'irait jamais jusqu'à courir un marathon juste pour se moquer des consignes strictes reçues dans son enfance mais elle se permettait parfois quelques séries de mouvements qui lui donnaient l'impression d'être vivante et libre. Beaucoup de ses amies réagissaient pareil et pensaient qu'elle avait une sacrée chance d'être dispensée de presque tous les sports mais Kachou ne le prenait pas de cette façon. Elle se voyait différente, inférieure et depuis toute petite, elle avait vite réalisé que ce qui nous est interdit nous intéresse alors le plus ... Parce qu'elle ne pouvait pas en faire trop longtemps, elle adorait le sport. C'était compliqué.
Cela dit, elle fut ravir de voir Kim faire un pas en avant vers elle lorsque son souffle se ralentit. Sa galanterie légendaire n'était plus une surprise, elle savait parfaitement qu'elle ne risquait rien en sa présence. D'ailleurs, ils n'en n'avaient jamais parlé tous les deux, est-ce qu'il était au courant ? Peut-être l'avait-il su par le bouche à oreille, d'un ami d'un ami, ou autre. En soi, ce n'était pas un secret de toute façon.

Sans perdre de temps, Kaena décida d'aborder le sujet qui les avait fait se réunir aujourd'hui. Bizarrement, elle avait pensé que la discussion serait fluide, facile et finalement rapide mais quand Kim ouvrit enfin les lèvres pour exposer son avis, elle eut un blanc peu discret et son visage se figea pendant 2 secondes. C'était quoi ce ton de voix supérieur qu'il tentait de dissimuler ensuite avec un sourire pour mieux faire passer la pilule ? Est-ce qu'il jugeait qu'être venu pour parler de ça était purement inutile ? Il pouvait le dire, ils étaient deux adultes, mais il était hors de question qu'il la prenne pour une petite pimbêche fragile sans caractère. Ses ami(e)s les plus proches savaient que quand elle était fâchée, c'était pas très joli à voir !
Se reculant légèrement, elle le laissa prendre le contrôle de la situation, appréciant la silhouette du jeune homme qui marchait désormais sur le toit. Grand et imposant, Kim expliqua d'une manière plus douce cette fois quoique peu princière pour le coup qu'il faisait bien ce qu'il voulait mais il y avait comme une insolence dans sa voix, un sentiment caché qui lui laissait une drôle d'impression.
Impression qui disparue d'un coup sec quand il revint vers elle et la prit par les épaules tout en la fixant du regard. Mon dieu qu'il était près d'elle et mon dieu qu'il était beau. Doucement, presque étape par étape, Kaena sentit ses joues rosir puis rougir sans que ça en devienne gênant. Elle savait, par expérience, que ses émotions se lisaient sur son visage mais n'était-elle pas venue pour exposer tout ça ? Quoi de plus facile que de n'avoir rien à dire ?

- Merci Kim, c'est gentil. Je suis très contente d'entendre ça de ta part. Mais entre nous ... évite de critiquer Ethan devant moi. J'ai beau ne pas le soutenir sur tous les fronts, il reste son frère adoré chéri et il gagnera toujours si je dois faire un choix donc ... motus.

Délicatement, son index s'était glissé jusqu'aux lèvres de Kim alors qu'elle prononçait le mot "motus". Kim pouvait penser ce qu'il voulait d'Ethan, Kaena était au courant qu'ils n'étaient plus en aussi bons termes qu'avant et sincèrement ça ne la regardait pas, mais qu'il aille pester contre lui avec quelqu'un d'autre. Là, c'était déplacé et ça ne jouerait pas en sa faveur.
D'ailleurs, son cœur se serra un instant. Elle repensa à ces mois avant tout ça, à cette entente entre Ethan et Kim, à ces moments où tous les trois ils avaient passé du temps ensemble. C'était regrettable de constater l'état des choses aujourd'hui et ça lui fendait le cœur d'être entre les deux, de ne pas encore avoir pris la décision d'être franche avec Ethan en lui disant qu'elle voyait Kim ou de lui cacher que de temps en temps, elle devenait traitresse. A vrai dire, elle ne savait pas du tout comment son frérot prendrait la chose. Sûrement la mettrait-il en garde comme il l'avait déjà fait, et peut-être irait-il à nouveau déverser sa colère sur Kim ? Elle ne voulait pas ça.

Brusquement, ses pensées cessèrent net et son regard se fit plus fixe sur le beau gosse devant elle. Une question ? Il voulait lui poser une question alors qu'ils n'étaient là rien que tous les deux ? Kae se mordit la lèvre inférieure, ne pouvant que difficilement empêcher un petit sourire de prendre possession de ses lèvres. Mon dieu, est-ce qu'il avait su lire dans son regard ? Est-ce qu'il avait compris et qu'elle n'allait plus avoir qu'à se serrer contre lui ?
Hélas non.

- Mon problème de santé ? Ooooh ça.

Se défaisant de l'étreinte peu intime de son partenaire, Kaena se recula un peu. Toute la pression des derniers instants étaient retombée d'un coup, ce prince savait distraire ses hôtes, Kaena restait sur sa faim. Elle comprit en une seule question qu'en effet Kim était au courant, comme toute l'école sûrement. Était-elle l'attraction de l'académie ? Elle espérait que non !
Prenant une grande respiration comme il lui était conseillé de le faire assez souvent, la demoiselle afficha une mine légèrement contrariée. Ça ne la dérangeait pas d'en parler, ce n'était pas une situation "en phase terminale" mais elle avait remarqué que beaucoup de ceux avec qui elle en avait parlé ne se comportaient plus de la même façon. Ils la voyaient fragile, sans défense et presque pitoyable. Certains craignaient même qu'elle ne leur claque entre les doigts quand elle avait un fou rire. Nom d'un chien, elle n'était pas mourante, elle avait juste un palpitant un peu plus fragile que la normale !

- Quand j'avais 1 an, j'ai attrapé une maladie grave pour les nourrissons, ça touchait un peu tout que ce soit mes organes, mon cerveau ou mes membres. J'ai été prise en charge très rapidement et les médecins -selon mes parents- ont été merveilleux. J'ai été sauvée mais la maladie avait déjà fait quelques dégâts, quelques "séquelles" comme ils disent. Mon cœur est fragile, je suis pratiquement interdite de sport et le moindre effort est sujet à des respirations contrôlées. Mais je vais bien, je ne pourrai jamais être comme tout le monde et courir dans un champ d'herbe haute mais tout va bien.

Un sourire presque maternel se dessina sur ses lèvres. Elle venait de repenser à sa maman qui avait prit soin d'elle sûrement bien plus que nécessaire depuis sa naissance. Si au départ elle avait trouvé chiant de toujours l'avoir sur le dos, elle s'était rendue compte que toutes ces années avaient développé entre elles un lien si fort qu'elle aurait presque eut l'envie de rentrer sur le champ à New York pour la serrer dans ses bras.
Elle n'était pas en danger, elle ne faisait pas dans l'excès, elle tentait juste de voir la vie de manière toujours positive et d'en profiter au maximum car sa conscience, petite maligne, lui rappelait très souvent qu'elle aurait pu ne jamais avoir cette chance. D'ailleurs, elle décida qu'il était temps de jouer même si ses pauvres petits efforts enfantins ne feraient sûrement pas le poids face à la manipulation de maître dont Kim faisait preuve.

- Tu n'as rien d'autre à me demander ? Une petite question qui te laisse perplexe, peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Fév - 20:10
C • Université - 5ième année
avatar
Messages : 127

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
C • Université - 5ième année

L'index délicatement posé sur ses lèvres, Kaena mit clairement Kim en garde de la portée de ses mots, et en l'occurrence de la portée de son courroux envers Ethan. Il ressentit aussitôt un petit malaise au fond de lui. Il avait vu arriver cette phrase depuis plusieurs centaines de mètres mais l'entendre sortir de la bouche de Kaena avait un effet assez dévastateur sur son envie de faire profil bas pour ne pas détruire son frère face à elle. En fait, ça provoquait l'inverse, et là, actuellement, il avait envie dire à Kaena qu'il avait totalement le droit de penser et même de dire ce qu'il voulait à propos d'Ethan et que si elle était pas prête à accepter qu'il y'avait ne serait-ce qu'une toute petite dispute entre eux, alors elle sera jamais capable de marcher avec lui dans la rue, au risque de croiser son éternel gourou de grand frère.

Mais évidemment il ne dit rien de tout ça parce qu'il se rendit vite compte que c'était pas le vrai Kim qui pensait ça, c'était le Kim énervé, rancunier alors qu'il avait jamais été autant soumis à des émotions si malveillantes. Il se doutait bien que pour Kaena, entendre des critiques sur son frère adoré était désagréable, et même lui il n'aimait pas parler en mal d'Ethan depuis qu'ils s'étaient fâchés parce qu'il appréciait et admirait le personnage mais il lui en voulait simplement de l'avoir écarté de sa vie sans lui en avoir préalablement parlé uniquement parce qu'il pensait qu'il comprendrait pas ou qu'il le jugerait. Il avait été vexé, tout simplement.
Alors il baissa les yeux et se contenta de lui sourire, avant qu'elle recule, visiblement écœurée que le sujet se porte sur sa santé alors qu'ils avaient été physiquement proches.

Il fut assez intéressé mais surpris d'entendre qu'elle avait frôlé la mort de si près. Elle semblait mal à l'aise d'en parler, ou plutôt ... gênée d'avouer cette faiblesse qu'elle ne contrôle pas au risque d'entendre dire qu'elle était une petite fleur fragile. Son attitude montrait clairement qu'elle aurait aimé être une jeune fille normale et que malgré ce qu'elle avait au cœur, elle continuait de se comporter normalement voire même de pousser le bouchon plus loin qu'elle l'aurait fait si elle n'avait pas été malade.

- Je te crois si tu me dis que tu vas bien. Mais que les choses soient claires entre nous ... t'as beau me dire que t'as un cœur fragile, ça ne m'empêchera pas de te faire tourner en bourrique et de faire rougir tes jolies petites pommettes dès que l'occasion se présentera. Tu ne vas pas t'en tirer si facilement !

Il lui envoya un sourire suivi d'un clin d’œil pour bien lui faire comprendre que pour lui elle restait la même Kaena et que son comportement ne changera pas envers elle. Mais pour être tout à fait honnête, il ne pouvait pas jurer qu'il ne sera pas le premier à se précipiter vers elle, mort d'inquiétude dès qu'elle tousse, ou qu'elle a du mal à respirer. Il faisait le malin mais très sincèrement, il la plaignait d'avoir vécu ça et il était désolé pour elle de ne pas être née simplement en parfaite santé. Mais ça non plus, il ne lui dira pas, elle n'avait pas envie d'entendre ça, elle avait envie de parler avec lui, de passer du temps avec lui, mais pourquoi ça, il ne le savait toujours pas.

Ah ben tiens ! En parlant du loup, on en voit le bout de la queue. Voilà qu'elle lui renvoyait son jeu en pleine figure. Depuis quand la petite Kaena se montrait si manipulatrice, et si habile de ses longs cils ?
Il se redressa et porta la main à son menton comme s'il réfléchissait sérieusement. Il haussa les épaules avec un sourire jusqu'aux oreilles.

- Ah non non vraiment, je ne vois pas d'autres questions ! Tu as envie que je t'en pose une autre peut-être ? Alors alors ...

Il reprit la position du gars qui réfléchit beaucoup trop et l'accentua en fronçant les sourcils. Il avait envie de la taquiner tout en récoltant quand même les informations qu'il était venu chercher. Il était venu sur le toit en pensant que la jeune fille avait une chose d'une extrême urgence à lui dire mais là visiblement, vu la tournure que prenait les choses, c'était pas le cas, le monde aurait eut le temps de brûler sinon ! Non, c'était plus ... délicat, beaucoup plus romantique finalement. Elle avait envie de se confier à lui, elle semblait attirée par lui. Alors il devait lui faire avouer des sentiments plutôt que des passages de sa vie passée.

- Tu avais peur que je tienne compte du texto d'Ethan et que je prenne mes distances avec toi.

Il se rapprocha d'elle, il abordait un sujet très sérieux, et il était temps de reprendre le contrôle de ses émotions. Il n'avait plus envie de jouer, il n'avait plus envie de médire, ni de faire semblant. Kaena connaissait sûrement très bien son potentiel de séduction et si elle n'était pas intéressée par Kim, elle jouait un jeu dangereux parce qu'un homme reste un homme et que le jeune populaire légèrement prétentieux n'avait pas forcément envie de repartir du toit sans avoir entendu la réponse qui lui convenait et uniquement celle-ci.

- Pourquoi ça te fait peur ?

Il glissa ses mains dans les siennes et fit reculer la demoiselle jusqu'au grillage qui encerclait le toit pour éviter les accidents. Il souleva leurs mains unies et les colla contre les fines mailles au-dessus de sa tête. Il était si près d'elle qu'il avait juste à faire un pas pour se retrouver collé à elle.

- Est-ce que je te plais, Kaena ?

Les dés étaient lancés. A elle d'en choisir l'issue maintenant. Il lui laissait le contrôle, s'abandonnant allègrement à n'être que son instrument même s'il n'avait pas du tout prit en compte le fait que s'ils sortaient ensemble, ça allait tout changer entre eux. Il ne pensait pas à ça à ce moment là, il ne pensait qu'à une chose... et il quasiment sûr qu'elle aussi...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Juin - 23:25
M • Université - 3ième année
avatar
Messages : 60

HnM
Un mot:
Voir le profil de l'utilisateur
Aborder le sujet de sa maladie d'enfance devenue un poids pour la vie n'était jamais aisé. Et pourtant, en parler n'avait jamais été aussi facile. Elle n'était pas contagieuse et même si elle détestait ça, elle accrochait souvent la sympathie exagérée des gens autour d'elle. En soit, même si ça la rendait faible, cette maladie lui donnait presque un effet de supériorité sur certains domaines. Fallait bien voir le bon côté des choses partout !
Mais voilà, ce n'était pas "tout le monde" face à elle mais Kim. Et Kim était loin d'être aussi banal que les autres. Il savait attirer son regard sur lui, faire sourire la plus coincée des minettes de l'académie, faire ressortir le bon de chacun et surtout, il savait comment se mettre Kaena dans la poche. Si elle en avait eut le temps, elle aurait parié qu'il allait lui répondre une phrase dans ce genre, une phrase qui la laissait pile à la place où elle se tenait avant qu'elle ne lui parle de son passé, comme si les choses n'avaient pas changé. Sûrement avait-il vu les expressions de son visage et déduit qu'elle n'en n'était pas fière. Quel gentleman.
La jeune blondinette laissa passer un petit rire après sa phrase, acceptant sans rechigner sa gentillesse sans égal.

- J'y compte bien. Mais j'espère que TON cœur est bien accroché car je vais pas me gêner non plus.

C'était presque nouveau entre eux, cette façon de jouer.
Kachou avait appris à connaître Kim au fil du temps qu'elle passait au Japon mais chaque jour, elle en découvrait un peu plus. Elle ne savait pas trop si elle devait mettre ça sur le compte de leur rapprochement logique à force de passer du temps ensemble ou si elle était suffisamment spéciale à ses yeux pour qu'il se livre un peu plus de lui-même. Elle n'y avait pas pensé, en fait. De son point de vue, ils devenaient naturels l'un envers l'autre et les éventuels morceaux de caractère cachés pour paraître "mieux" au départ laissaient doucement place à la vérité. On a tous des défauts, certains plus difficiles à gérer que d'autres et Kaena était la première concernée. C'était une fouineuse sans pareille, une fille mêlante comme c'était pas permis. Le cœur sur la main mais jamais loin des scoops ! Alors Kim pouvait bien lui montrer un peu de son côté sombre, elle arriverait à gérer.

Prenant doucement mais sûrement le taureau par les cornes avant de changer d'avis et de repartir chez elle sans avoir osé franchir le pas qu'elle s'était pourtant promis de franchir aujourd'hui, Kae continuait de jouer avec le beau rouquin devant ses yeux. Seuls sur le toit, le monde semblait leur appartenir mais le jeune américaine n'avait pas les armes nécessaires pour lutter à cet instant. Son cœur, fragile de nature, était encore plus faible que d'habitude face au regard pénétrant du coréen. Et il le savait.
La situation se renversait et Kaena perdait son sourire. Kim semblait être en train de l'analyser, en train de lui révéler sans discrétion aucune qu'il avait compris son plan depuis le début. Elle le laissa faire en se redressant dans sa petite robe, le fixant de ses yeux noisettes alors qu'il disait tout haut ce qu'elle n'avait pas encore osé prononcer. Oui, elle avait eut peur qu'il ne la fuie, qu'il l'ignore de tout son être pour éviter les foudres d'un homme à qui il ne parlait pourtant plus. Elle aimait sa compagnie, elle appréciait sa présence et son comportement, ils s'entendaient vraiment très bien tous les deux et elle ressentait de plus en plus le besoin de lui parler.

Elle le laissa se rapprocher en se rendant compte qu'elle avait perdu la partie depuis un moment déjà. Il la dépassait d'une bonne tête, la forçant à relever les yeux vers lui pour tenter de savoir à quoi il pensait mais sa voix la fit trembler. "Pourquoi?" demandait-il. Pourquoi avait-elle peur qu'il ne s'éloigne d'elle? Parce que. Elle aurait aimé avoir le courage de jouer encore un peu, de le taquiner suffisamment pour le mettre légèrement en colère mais Kachou sentit deux mains d'hommes se glisser dans les siennes et ses joues se colorer de rose en une fraction de seconde. Jamais encore ils n'avaient échangés de tels contacts. Elle l'avait déjà serré dans ses bras, embrasser sur la joue, pousser dans la rue, tapoter l'épaule ou chatouiller les hanches mais rien d'aussi personnel que leurs doigts mélangés entre eux alors que personne n'était là.
Tout en douceur, elle sentit son dos se coller au grillage qui empêchait toute personne de tomber du toit de l'école. Elle était coincée et Kim ne semblait pas vouloir reculer. Pire, il bougea leurs mains, la forçant à lever les bras et ainsi à rester soumise à ses désirs. La position n'était pas très confortable et Kim avait le dessus total. Il jouait avec elle, elle en était persuadée mais diable qu'il était sexy. Son jeu lui vrillait les tripes, elle sentait son cœur battre plus vite que lorsqu'elle courrait pour rattraper un papier envolé. Si ce n'était pas le sport qui la tuait, ce serait Kim. Définitivement.

...
Il venait de poser la question qui l'avait fait envoyer ce texto un peu plus tôt. Elle-même se l'était posée à maintes reprises ces derniers temps, ne serait-ce que pour être sûre de ce dans quoi elle s'embarquait et ses pensées avaient toutes finies au même endroit : sur la case "oui". Kim lui avait plu dès la première rencontre, ne serait-ce que physiquement. Et puis graduellement, elle avait appris à le connaître, à l'apprécier, à vouloir le voir un peu, beaucoup et tout le temps pour finir. Ce n'était plus "le meilleur ami d'Ethan" depuis longtemps, c'était devenu "Kim" dans son répertoire téléphonique puis "Kim ♥" il y a quelques jours. Il obsédait ses pensées et elle savait ce que ça voulait dire.
Alors délicatement, sans baisser les yeux mais en laissant le rose envahir ses joues de façon voyante, la petite blonde se mordilla la lèvre inférieure en esquissant doucement un sourire :

- Je pensais que tu n'allais jamais le remarquer.

Peu importe ce qu'il allait faire ensuite, Kaena assumait ses sentiments. Elle avait déjà mis un temps fou à comprendre qu'elle était tombée amoureuse de lui sans même s'en rendre compte alors restée là à le regarder sans lui dire ? Jamais.
Elle s'était renseignée sur Kim, cherchant à savoir comment il était avec ses petites-amies (car elle n'était pas naïve au point de croire qu'il l'avait attendue toute sa vie !) et le bilan était plutôt mitigé. Elles disaient toutes qu'il était adorable, prévenant et réellement le petit-ami parfait mais qu'il n'était jamais là, qu'il avait toujours des choses plus importantes à faire que de passer du temps avec elles. Il ne disait jamais "non" même quand elles lui disaient que c'était terminé. Kim ne fuyait pas, il laissait faire les choses.
Impensable. Si elle devait devenir sa petite-amie un jour, elle allait se donner à fond. En tant qu'amie, elle n'avait pas eut à se plaindre de lui, il avait toujours été là quand elle avait eut besoin de lui, jamais il n'avait été aux abonnés absents et jamais il n'avait exprimé le souhait de moins la voir. Peut-être pouvait-elle faire la différence ? Elle était prête à lui laisser de l'espace, elle avait aussi sa propre vie à mener. Elle voulait juste qu'ils aient une chance.

- Cesse de me tourmenter, Kim. Mon cœur va exploser.

Et cette fois, ce n'était pas une blague.
Kachou ne se plaignait pas en rapport avec sa maladie, elle tentait de lui faire comprendre qu'elle était à bout, qu'elle s'avouait vaincue face à tant de charme. Qu'il recule si tout cela le dépassait, qu'il fuie si sa réponse devait être négative, mais qu'il réagisse. Tant pis si les choses devaient empirer entre eux, s'ils devaient cesser de se voir quelque temps jusqu'à ce qu'ils redeviennent amis avec le temps. Elle s'était préparée à tout ça en montant sur le toit : Kim allait devoir faire un choix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Chisê :: Université :: 2e Étage :: Toit-